Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 12:10

SuperHornetAUS

L’Australie a décidé de passer 12 de ses F/A-18

Super Hornet au standard Growler

 

7 juin 2012 aerobuzz.fr

 

Le gouvernement confirme sa volonté moyennant une dépense de 1,7 Md$ de modifier 12 de ses avions de combat Super Hornet F/A 18F pour les porter au standard « G » comme « Growler ». Cambera entre dans le club très select des pays capables de pratiquer la guerre électronique offensive.

 

Lors de l’acquisition du Super Hornet en 2007, Cambera a du faire taire les critiques qui démontraient que cet appareil américain était dans certains aspects inférieur aux Mig- 29 et SU-30 déployés pas ses voisins. A l’époque le gouvernement australien avait aussitôt demandé à Washington de lui donner accès aux dernières avancées réalisées sur le programme. C’est ainsi qu’il y eut d’abord des améliorations logicielles, puis l’installation de radars à antenne active AESA et des dernières versions des missiles air-air AMRAAM. Autant d’ajouts qui ont redonné un semblant de crédibilité à la RAAF face à ses voisins asiatiques. Aujourd’hui c’est la conversion au standard « Growler » de 12 appareils qui a été notifiée.

 

La RAAF disposera sous peu d’une capacité unique dans cette région du globe. Le Growler est une évolution du F/A18 Super Hornet destinée au départ à assurer la relève du vénérable EA6B Prowler en service dans l’US Navy et dans le corps des marines américains. Cet appareil vieillissant posait non seulement des problèmes en termes de maintenance mais en plus il avait du mal à suivre les chasseurs bombardiers américains plus rapides que lui, et dont il devait pourtant assurer la protection. Le Growler se présente sous la forme d’un F/A18F biplace destiné à assurer la couverture de raids offensifs en brouillant les menaces sol-air adverses et en les détruisant au besoin avec des missiles antiradar.

 

EA-18G Growler photo US Navy

L’Australie va devenir avec les USA et Israël l’un des rares pays au monde à posséder

une capacité de guerre électronique offensive

 

Pour ce faire il est doté en extrémité de voilure de pods ALQ 218 destinés à détecter, localiser et analyser tous les signaux radar liés à des systèmes de défense anti aériens. L’équipage, qui accompagne ou précède une formation d’attaque peut alors décider de brouiller les menaces en déclenchant ses nacelles de brouillages ALQ99. Pour donner une image triviale, le Super Hornet se transforme alors en four micro ondes volant, fournissant un parapluie électronique à ses alliés chargés de détruire une cible très protégée.

 

Dans certains cas, il arrive que le brouillage ne suffise pas. L’équipage du Growler dispose alors de missiles anti radar supersoniques HARM qui se guident sur les signaux des radars adverses pour mieux les détruire. Mieux, le Growler est capable de brouiller un large spectre de menaces simultanément sans pour autant se priver de la capacité de communiquer avec ses ailiers…. Et ce, grâce à un système d’annulation d’interférences. L’acquisition d’une telle capacité d’aveuglement des défenses adverses permet d’augmenter considérablement les chances de survie des avions de combat chargés de détruire une cible d’intérêt.

 

EA-18G-Growler-solo.jpg

Le EA-18G Growler est une redoutable arme de guerre électronique active

 

Cependant si le Super Hornet est un appareil relativement moderne et discret du point de vue radar, les pods ALQ99 eux, conçus dans les années 80 commencent à dater, et à poser des problèmes de fiabilité, d’efficacité et de compatibilité avec le radar du Super Hornet. Mais de nouveaux pods sont à l’étude aux USA, basés eux aussi sur la technologie des antennes actives. Washington propose d’ores et déjà en plus de ces pods de dernière génération en cours d’étude, le successeur du missiles HARM désigné AARGM, un missile plus rapide et plus précis capable de détruire sa cible même si celle ci cesse d’émettre !

 

EA-6B-Prowler-en-patrouille-avec-un-EA-18G-Growler.jpg

EA-6B Prowler en patrouille avec un EA-18G Growler photo US Navy

 

Dans le monde peu de pays sont dotés d’une telle capacité, mais tous la veulent ! Il y a bien sûr les USA avec leur flotte de Prowler et de Growler, Israël, avec certains pods signés Elbit ou IAI implantés en position ventrale tandis que la Russie et la Chine planchent sur des systèmes analogues à base de Su-34 et Su-30. La France a perdu cette capacité il y a de nombreuses années avec le retrait des Jaguar de Toul, envoyant à la casse avions, pods de brouillage et missiles Martel pour cause de fin de guerre froide… Désormais le succès des missions des avions de l’Armée de l’Air repose sur des tactiques d’emploi intelligentes et des moyens d’autoprotection propres à chaque appareil. Avec un zeste de chance et d’aide de pays alliés… A quand un Rafale de guerre électronique ?

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans Asia & Pacific
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories