Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:00

 

02/03/2011 LeFigaro.fr AFP

 

L'équivalent britannique de la Cour des comptes a dénoncé mercredi les dérives du programme de l'avion de combat européen Eurofighter, chaque appareil revenant 75% plus cher que prévu pour des surcoûts se comptant en milliards de livres malgré des insuffisances opérationnelles.

 

Selon le National Audit Office (NAO), le coût total du programme pour les finances britanniques pourrait s'élever à 37 milliards de livres (près de 44 milliards d'euros), contre 20,2 milliards initialement projetés. Le gouvernement britannique, a noté le NAO dans un rapport, avait commandé 232 appareils lors du lancement du programme mais n'en a finalement acquis que 72 alors que les coûts de construction et de maintenance explosaient. L'Eurofighter -appelé Typhoon en Grande-Bretagne- est un chasseur polyvalent dont le programme a été lancé en 1985 par le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Il est produit par un consortium formé par le groupe européen de défense et d'armement EADS (46%), le britannique BAE Systems (33%) et l'italien Alenia/Finmeccanica (21%).

 

Le programme a aussi été victime d'un manque de coordination entre les pays concernés et d'un problème d'approvisionnement en pièces détachées qui a cloué au sol certains appareils, handicapant par ricochet l'entraînement des pilotes, a déploré le NAO. En outre, si le chasseur européen donne satisfaction pour des opérations air-air -comme celles qui pourraient être menées pour imposer une zone d'exclusion aérienne au dessus de la Libye-, il s'est révélé insuffisamment équipé pour des attaques au sol. Il ne devrait pas pouvoir conduire ce type de missions avant 2018, au prix de nouvelles adaptations estimée à quelque 560 millions de livres.

Or ces investissements pourraient être menacés par les coupes touchant le budget de la Défense dans le cadre du plan de rigueur décidé par le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron.

 

"Des investissements majeurs ont été décidés à partir de projections beaucoup trop optimistes", a résumé le chef de la NAO Amyas Morse, en dénonçant en outre "un mauvais contrôle des coûts".

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories