Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 11:30

http://info-aviation.com/wp-content/uploads/2011/07/Raven.jpg

 

4 juillet 2011 par info-aviation

 

Les Casques bleus africains qui luttent contre les alliés d’Al-Qaïda en Somalie vont opérer des drones fournis par le Pentagone.

 

Le nouveau secrétaire à la Défense, Leon Panetta, et le futur directeur de la CIA, David Petraeus, ont exprimé leur inquiétude au sujet de la puissance du groupe terroriste somalien Al-Shabaab au cours de leurs auditions de confirmation en juin dernier.

 

En vertu d’un projet de 45 millions de dollars contre le terrorisme, l’Ouganda et le Burundi, deux contributeurs majeurs à la force de maintien de la paix de l’Union africaine en Somalie disposeront de quatre petits drones Raven désarmés.

 

Mais ni l’armée américaine, ni la CIA ne vont opérer les quatre drones Raven lancés à la main. Les postes de contrôle seront confiés à certains des 1200 casques bleus des deux nations africaines qui effectueront elles-mêmes les patrouilles dans les rues de Mogadiscio. Les drones Raven seront probablement utilisés de la même manière que les soldats américains et les Marines en Afghanistan et en Irak : à savoir pour la reconnaissance aérienne au-dessus de la ville afin de repérer les mouvements des combattants d’Al-Shabaab à travers la capitale somalienne. Les drones ne seront donc pas armés de missiles.

 

Les États-Unis ont adopté une politique d’externalisation des moyens pour affronter Al-Shabaab. Bien que cette approche ait ses limites, l’idée est de permettre à de petites unités d’acquérir rapidement des renseignements sans passer par une lourde bureaucratie militaire nécessaire pour faire décoller un avion-espion très coûteux.

 

Reste que les forces de l’Union africaine n’ont jamais utilisé de mini-drones auparavant. De plus, les bataillons américains ayant utilisé les Raven en Irak les ont trouvés décevants. Les milieux urbains, avec leurs bâtiments denses et parasités par des signaux électromagnétiques divers, ont eu tendance à perturber les opérateurs du Raven en Irak. Cela pourrait être un prologue pour Mogadiscio. Mais les drones ne représentent qu’une partie des 45 millions de dollars. Sont également inclus, des informations à l’agence Associated Press, des gilets pare-balles, des lunettes de vision nocturne, les communications et les équipements lourds, des générateurs et des systèmes de surveillance.

 

Enfin, 17,7 millions de dollars de cette aide est octroyée au déploiement d’avions pour les États-Unis à la base de Djibouti. Les États-Unis cherchent peut-être à ajouter une police d’assurance à cette guerre de l’ombre externalisés en Somalie -  ou à établir un point d’escale à la guerre des drones dans la ville voisine du Yémen.

 

Source : Wired.com/DangerRoom

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories