Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:35

nettwarriormedium.jpg

 

29.06.2012 par Frédéric Lert (FOB)

 

Pour la première fois de son histoire, l’US Army va enfin pouvoir déployer au combat des brigades équipées d’un système de liaison de données à la portée de tous les combattants. Les 1200 soldats des 3ème et 4ème Brigade Combat Team de la 10ème division de montagne arriveront en Afghanistan en octobre prochain avec dans leurs poches un équipement individuel leur permettant d’accéder au réseau finement baptisé WIN-T (Warfighter Information Network Tactical).

 

WIN-T est la partie essentielle du programme Nett Warrior, lui même hérité des programmes tentaculaires Land Warrior et Future Combat System lancés dans les années…90 ! Trop ambitieux, Land Warrior s’était traduit par une débauche technologique rapidement déconnecté des besoins opérationnels. Les premiers démonstrateurs montraient en effet des GI chargés de 6 kg de claviers et d’écran pour communiquer. Accessoirement, ils devaient également se déplacer et se battre… Le « hardware », les logiciels, les radio individuelles, les formes d’onde… tout devait être inventé et donc rien ne le fut vraiment. Les coûts explosèrent et les combattants ne voyaient rien venir. La chanson est connue…

 

Après une remise à plat complète du programme, l’US Army a décidé de faire simple avec le Nett Warrior. Le réseau de liaison de données WIN-T utilise un simple smartphone Atrix Motorola fonctionnant sous Android. Les liaisons au niveau du groupe de combat se font via la radio individuelle du fantassin. Les smartphones sont essentiellement utilisés pour envoyer des texteos et afficher une cartographie numérique pouvant être renseignée avec des symboles. L’utilisation de la wifi et du mode téléphone pur est bloquée et l’US Army imagine renouveler régulièrement les modèles de smartphones au gré des évolutions techniques, comme le ferait un utilisateur privé. Le filtrage des informations et des échanges se font au niveau des chefs de section et de compagnie, à la manière de ce que l’on connaît avec Felin.

 

L’US Army savoure l’instant : après seize années d’effort, elle dispose enfin d’un système opérationnel. Ou du moins elle l’espère : le théâtre afghan sera le juge de paix et dira si Nett Warrior remplit son contrat. On l’attend notamment au tournant sur les questions d’autonomie des batteries, de solidité et de lisibilité des informations en situation de stress. L’US Army envisage d’équiper un total de huit brigades dans les deux ans à venir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories