Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 08:40

http://www.actudefense.com/wp-content/uploads/2011/11/detalat-depart.jpg

 

Rideau pour les hélicoptères de l'ALAT en Côte d'Ivoire.

Photo : Etat Major des Armées / Armée de Terre

 

13 nov 2011 Ecrit par Romain Mielcarek - ACTUDEFENSE

 

Les renforts déployés dans le cadre de la crise ivoirienne sont progressivement retirés de Côte d’Ivoire. La semaine dernière, le détachement de l’aviation légère de l’armée de terre (DET ALAT) a quitté le pays. La situation sécuritaire s’étant améliorée, l’opération Licorne va être réduite à un strict minimum qui pourra cependant compter sur des renforts déployés depuis le reste de l’Afrique.

 

 

L’objectif est clair : revenir à un format Licorne basé sur un effectif de 450 personnels pour les élections législatives prévues le 11 décembre prochain. Les forces françaises en Côte d’Ivoire avaient augmenté en nombre au cours de la crise qui a secoué le pays depuis décembre 2010 jusqu’à la bataille d’Abidjan en avril dernier. Première étape dans ce retrait : le détachement de l’ALAT a été retiré du théâtre le 4 novembre.

 

Au cours de la crise, les gazelles et les pumas du 1er Régiment d’Hélicoptères de Combat (RHC) de Phalsbourg avaient été fortement engagés. Formés au combat en zone urbaine de nuit, ils ont soutenu l’Onuci avec d’importants moyens armés et neutralisés une partie des armements des fidèles de Laurent Gbagbo. Des blindés, des véhicules et des postes de tirs d’armes lourdes ont ainsi été détruit tandis que des missions d’évacuation permettaient de mettre les ressortissants français et européens en sécurité.

 

Le 10 avril, les hélicoptères français ont participé à la sécurisation du palais de Laurent Gbagbo, permettant aux troupes du nord de rentrer et de capturer l’ancien chef d’Etat. La France a alors hésité sur la posture politique à adopter, partagée entre la fierté du rôle joué dans la destitution du président sortant et la revendication d’un soutien limité aux combattants ivoiriens fidèles à Alassane Ouattara.

 

Dorénavant, les moyens aéromobiles de Licorne se limitent à un hélicoptère fennec de l’armée de l’air, basé à Port Bouët. En cas de besoin, de nouveaux renforts de l’ALAT pourraient malgré tout être rapidement mobilisés depuis la France ou depuis les forces prépositionnées en Afrique, notamment au Gabon. Engagée dés 2003, l’ALAT était initialement déployée depuis la mer avant de se baser à Port Bouët. Une première réduction de ses effectifs avait été consentie en 2009, passant d’un niveau bataillon à un niveau détachement.

 

Vendredi, lors des cérémonies du 11 novembre, le président Nicolas Sarkozy a décoré le 1er RHC pour ses missions en Côte d’Ivoire et en Libye. Distingué par la Croix militaire de la valeur militaire dans le cadre d’Harmattan, le régiment a été félicité par le chef d’Etat pour le rôle joué au cours de la bataille d’Abidjan.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories