Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 12:45

CEDEAO

 

11 janvier 2013 Romandie.com (AFP)

 

LAGOS - Le président de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a autorisé vendredi l'envoi immédiat de troupes au Mali, pour épauler l'armée malienne dans son offensive contre les islamistes qui contrôlent le nord du pays, indique un communiqué de l'organisation.

 

Le Président en exercice, après consultation de ses pairs et conformément à la Résolution 2085 du Conseil de Sécurité, décide d'autoriser l'envoi immédiat des troupes sur le terrain dans le cadre de la MISMA (Force internationale de soutien au Mali) pour aider l'armée malienne à défendre l'intégrité du territoire, selon les termes du communiqué signé par le président ivoirien Alassane Ouattara, qui dirige actuellement la Cédéao.

 

Cette annonce intervient après que l'armée malienne a déclaré que des troupes nigérianes, sénégalaises et françaises sont engagées à ses côtés dans son offensive contre les islamistes dans le centre.

 

Le gouvernement malien a décrété vendredi l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire et lancé une contre-offensive avec une assistance de la France, d'autres pays européens et africains.

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé l'envoi au Mali d'une force africaine de 3.000 membres mais ce déploiement ne devrait pas être effectif avant septembre au plus tôt.

 

Dans son communiqué, la Cédéao, qui est composée de 15 nations, a exprimé sa très vive préoccupation suite à la détérioration de la situation au Mali, et plus particulièrement à la tentative en cours des forces d'occupation terroristes pour prendre la ville de Konna et avancer vers le sud sur les positions tenues par les forces armées maliennes.

 

La Cédéao n'a pas donné d'autres détails sur le déploiement des troupes.

 

Le Nigeria, où est situé le siège de l'organisation, a promis l'envoi de 600 troupes au sein de cette force.

 

L'armée régulière malienne, avec le soutien de ses alliés, a tenté de reprendre Konna, une ville stratégique située près de Mopti (centre) à la frontière entre le Nord, occupé par les islamistes, et les territoires toujours sous contrôle de Bamako. La ville était tombée la veille aux mains des islamistes, qui menacent de continuer leur poussée vers le Sud, après plusieurs heures d'affrontements.

 

Des inquiétudes sont apparues en Afrique de l'Ouest sur les risques que les Islamistes, parmi lesquels Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), et les autres groupes criminels du nord du Mali, font peser sur le reste de la région, en raison notamment de possibles liens avec le groupe islamiste Boko Haram qui sévit au Nigeria.

 

Le général américain Carter Ham, commandant en chef de la force américaine en Afrique, a affirmé vendredi qu'Aqmi et Boko Haram cherchaient à coordonner leurs forces, et pouvaient constituer une menace pour l'Afrique, mais également pour l'Europe et les Etats-Unis.

 

Ce que nous savons, c'est que Boko Haram a l'intention de s'étendre au-delà des frontières du Nigeria, et espère élargir son influence, a indiqué le patron d'Africom à Niamey.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories