Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 05:55

http://fr.canoe.ca/archives/infos/quebeccanada/media/2011/10/20111008-152519-g.jpg

 

Un soldat canadien nettoie un pistolet Browning Hi-Power

sur la base de Kandahar en Afghanistan.

Photo Daniel Mallard Agence QMI

 

08/10/2011 Bryn Weese Agence QMI- canoe.ca

 

OTTAWA – Ottawa s’apprête à faire fondre des millions de dollars de souvenirs militaires, des pistolets dont la fabrication remonte à la Seconde Guerre mondiale.

 

Le ministère de la Défense nationale envisage en effet d'envoyer à la fonderie 19 000 pistolets Browning Hi-Power fabriqués à Toronto il y a 60 ans, plutôt que de permettre aux collectionneurs autorisés de les acheter pour quelques centaines de dollars pièce.

 

En supposant qu’il est possible d’obtenir 400 $ pour chaque Browning, la vente de cette arme de collection pourrait rapporter au gouvernement plus de 7 millions $, alors qu’Ottawa cherche à éliminer son déficit en 2014-2015.

 

Mais au grand dam des collectionneurs canadiens, il n’y aura pas de vente aux enchères. «La pratique habituelle du ministère de la Défense nationale pour l'élimination des armes de petit calibre est la destruction par fusion», a expliqué par courriel la porte-parole des Forces, Josée Hunter.

 

Mais des armes similaires, même les Bowning Hi-Power de récente fabrication, sont disponibles au Canada pour les détenteurs de permis. Les Hi-Power fabriqués à Toronto pour le Royaume-Uni et les autres pays du Commonwealth sont aussi disponibles pour les Canadiens sur le marché des pistolets usagés.

 

«Il me semble bizarre que ces objets précieux, témoins de l’histoire canadienne, ne soient pas disponibles pour ceux qui sont légalement autorisés à en acheter», a déclaré Tony Bernardo de l'Institut canadien pour l’action législative.

 

Le pistolet Browning Hi-Power a été conçu en 1935 par le Belge Dieudonné Saive, qui avait amélioré un ancien modèle de l’arme de poing John Browning pour des contrats militaires en Europe. Lorsque les Allemands envahirent la Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale, M. Saive a pris la fuite au Royaume-Uni pour finalement aboutir à Toronto, où il a recréé cette arme de mémoire.

 

L’usine John Inglis and Co. (maintenant Whirlpool), à Toronto, qui employait des femmes durant la guerre, commença à produire des Browning pour tous les pays du Commonwealth en 1944. Les nazis continuaient à faire de même en Belgique, faisant ainsi du Hi-Power la seule arme utilisée des deux côtés de l’Atlantique pendant la guerre.

 

La production a cessé à Toronto en 1946, mais cette arme vieille de 60 ans est encore utilisée aujourd’hui par les Forces canadiennes.

 

Le nouveau pistolet de l’armée canadienne, dont 10 000 exemplaires ont été commandés, sera assemblé à Kitchener, en Ontario, par Colt Canada, le fabricant des armes légères des Forces. Le modèle exact sera sélectionné en 2015 et les premiers pistolets seront livrés au cours de l’automne de cette année.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories