Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 07:55

10e-universite-ete-defense

 

10 septembre 2012 - letelegramme.com

 

La Brestoise Patricia Adam, première femme à présider la commission de la Défense à l'Assemblée, sera un peu l'hôtesse de l'Université d'été. Selon elle, «les enjeux maritimes de notre pays n'ont pas été assez pris en compte».

 

Que peut-on attendre de cette Université d'été de la Défense?

 

Voulue par les parlementaires du Sénat et de l'Assemblée nationale, elle réunit, cette année, 460 participants. C'est un beau succès. Treize pays européens sont représentés. Or, c'est important que les parlementaires européens soient là parce que l'enjeu est européen, comme l'a dit le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Leur présence est donc un signe positif. Après un renouvellement du Parlement, un changement de majorité, l'Université est très attendue par l'ensemble des acteurs de la Défense. Alors que viennent de commencer les travaux sur le Livre blanc, c'est un rendez-vous important. Ces débats de l'ensemble des acteurs du secteur, que ce soient les industriels, les personnels et, bien sûr, les parlementaires, seront un apport à cette commission du Livre blanc. À Brest, le maritime sera au coeur des débats. Dans le précédent Livre blanc, les enjeux maritimes du pays n'ont pas été suffisamment pris en compte!

 

Quels sont les enjeux de cette «maritimisation»?

 

Ce sont les enjeux liés à la sécurité de notre pays, et également à la sécurité européenne. Enjeux aussi en matière de transport de marchandises. Enjeux encore pour faire face aux problèmes du terrorisme, pour être en appui en interarmées sur des interventions, comme on l'a vu en Libye.

 

Le budget 2013 de la Défense soulève des inquiétudes. Quelle est votre réaction sur ce point?

 

Il n'est pas, comme cela a été craint, la variable d'ajustement. Jean-Yves Le Drian a su préserver le budget, qui a été touché ces dernières années. Réduire encore ce budget présente un certain nombre de risques par rapport aux capacités, qu'elles soient humaines ou d'équipements pour les décennies qui viennent. Le budget de la Défense n'est pas un budget comme les autres! C'est un budget avant tout d'avenir. On travaille sur des lois de programmation qui ont pour objectif d'atteindre les moyens logistiques, capacitaires pour les dix à trente années qui viennent. Les décisions que nous prenons permettront au chef de l'État, quel qu'il soit dans les dix à trente ans qui viennent, d'avoir les moyens d'intervenir en matière de défense, si cela est nécessaire. C'est un exercice plus complexe en termes budgétaires pour les parlementaires.

 

La Marine a-t-elle les moyens de mener ses missions?

 

Nous avons une Marine exemplaire mais qui a atteint très certainement sa juste suffisance, c'est-à-dire qu'elle est en capacité de répondre aux missions qui lui sont confiées. Mais il ne faudrait pas qu'elle descende en dessous, sinon, c'est clair, on ne pourra pas lui demander les mêmes missions.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories