Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 08:27

USAF logo

 

25 février 2011 Romandie News AFP

 

WASHINGTON - Le Pentagone a assuré jeudi avoir mené un processus "équitable" en sélectionnant Boeing pour le méga-contrat des avions ravitailleurs de l'Armée de l'air américaine, pour lequel il était en concurrence avec l'européen EADS. "Aujourd'hui, sur la base de critères bien évalués (...) nous annonçons que l'Armée de l'air a choisi la proposition avancée par l'entreprise Boeing", a annoncé devant la presse le secrétaire à l'Armée de l'air, Michael Donley. M. Donley a assuré que le contrat, qu'il a évalué à "plus de 30 milliards de dollars", avait été attribué au terme d'un processus de sélection "équitable, ouvert et transparent". Le contrat, qui a donné lieu pendant des années à une série de coups de théâtre, porte au total sur 179 avions ravitailleurs. EADS, qui était donné comme favori par des experts du secteur, s'est dit "déçu et inquiet" du choix des Etats-Unis, tandis que Boeing a assuré qu'il était "prêt" à construire la nouvelle flotte d'avions ravitailleurs.

 

En référence aux rebondissements juridiques du contrat, qui avait été attribué une première fois à Boeing en 2003, puis une deuxième en 2008 à Airbus et son allié américain Northrop Grumman avant d'être retoqué par la Cour des Comptes américaine, M. Donley a espéré que "les deux parties respecteront cette décision et permettront à cette importante acquisition d'avancer sans obstacle". "Boeing l'emporte haut la main", a noté le secrétaire adjoint à la Défense, William Lynn, à qui l'on demandait s'il avait été difficile de trancher. "C'est évidemment une tournure d'événements décevante et nous avons hâte d'en discuter avec l'armée de l'Air pour voir comment elle est parvenue à cette conclusion", a commenté Ralph Crosby, président d'EADS pour l'Amérique du Nord, sans dire si sa société envisageait de faire appel de cette décision. La bataille entre les deux géants aéronautiques s'est doublée d'une bagarre politique à Washington.

 

Patty Murray, sénatrice de l'Etat de Washington (nord-ouest) où Boeing a prévu de construire les ravitailleurs dans son usine d'Everett, a salué "une victoire majeure pour les travailleurs américains, l'industrie aéronautique et spatiale américaine et l'armée américaine". En revanche, les élus de l'Alabama (sud), où aurait été assemblé le ravitailleur d'Airbus, soutenaient l'européen qui avait promis de créer 48.000 emplois aux Etats-Unis. Plus neutre, le sénateur John McCain s'est dit satisfait que le contrat soit enfin attribué et a appelé l'Armée de l'air "à démontrer au cours des semaines qui viennent que la décision d'aujourd'hui a été prise de façon équitable, ouverte et transparente". "Seul un tel processus permettra de faire en sorte que nous ayons le meilleur avion ravitailleur au meilleur prix possible", a plaidé l'ancien candidat républicain à la présidentielle de 2008.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories