Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 12:35

http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/7/0/4/000142407_5.jpg

 

09 novembre 2011 par Guillaume Lecompte-Boinet L’USINE NOUVELLE

 

Les deux champions français des blindés ont décidé de nouer le 9 novembre un accord stratégique pour le développement du VBMR, le remplaçant du bon vieux VAB. Ce mouvement constitue peut-être un premier pas à une alliance capitalistique tant désirée par les pouvoirs publics.

 

Renault Trucks Defense (groupe Volvo) et Nexter, société détenue par l’Etat français, ont officialisé un accord de coopération pour proposer ensemble une solution répondant au futur appel d’offre du VBMR.

 

Ce programme de véhicule de transport de troupes blindé à 6 roues, de la classe 20 tonnes, est destiné à remplacer le VAB, un 4X4 conçu il y a plus de trente ans et dont plus de 4000 exemplaires sont en service dans l’Armée de terre. Cet appel d’offre-international- devrait être lancé d’ici fin 2011, début 2012, pour 2000 VBMR, soit un montant estimé à 2 milliards d’euros.

 

Le cahier des charges pour les deux partenaires est rude : le VBMR devra absorber des explosions de mines de 8 à 10 kilos d’explosifs, soit un niveau de protection entre 3 et 4 (standards OTAN). Il devra tenir compte des changements morphologiques du fantassin (augmentation de la taille moyenne notamment), offrir une grande ergonomie pour que les soldats, qui transportent aujourd’hui 20 kilos contre 10 dans le passé, puissent tenir. Enfin, et surtout, le VBMR devra être connecté, c’est-à-dire qu’il doit pouvoir s’intégrer dans une chaîne de communication élargie et intégrée (projet Scorpion).

 

Ce n’est pas la première fois que RTD et Nexter collaborent sur une plate forme. Ils le font déjà sur le VBCI (véhicule blindé de commandement et d’infanterie) et le canon Caesar. Le partage industriel n’est pas encore défini, mais on peut penser qu’il ressemblera fort à celui du VBCI : en résumé, RTD fabrique le chassis et le train roulant et Nexter réalise certains équipements, la caisse et l’assemblage final.

 

Certains observateurs estiment que cet accord, fortement poussé par la Délégation générale à l’armement (DGA), est un prélude à une alliance plus large entre les deux entreprises, voire capitalistique. "Il faudra au minimum attendre le résultat des échéances électorales de 2012 pour que quelque chose bouge de ce côté, car Nexter est détenu par l’Etat", souligne ce connaisseur du secteur.

 

En tout cas, c’est un premier pas, qui isole le troisième acteur français de l’armement terrestre, la société Panhard.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories