Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 11:55

http://www.meretmarine.com/objets/500/11120.jpg

crédits : ROYAL NAVY

12/07/2011 MER et MARINE

 

 

Mise au régime sec par les économies budgétaires, la Royal Navy peine de plus en plus à accomplir ses missions et va, estime nombre d'experts, droit à la catastrophe. Le patron de la flotte britannique sort lui-même de sa réserve pour appeler les politiques à bien mesurer les conséquences de leurs décisions. L'amiral Mark Stanhope reconnait volontiers que la dernière revue de défense stratégique est « une bonne occasion de supprimer des frais généraux inutiles et des doublons qui n'améliorent pas l'efficacité de notre défense et de l'outil naval ». Mais le premier lord de la mer appelle le gouvernement à ne pas aller trop loin. « La poursuite de l'effort louable d'efficacité ne doit pas mettre en péril la livraison de nouvelles capacités maritimes, capacités que nous cherchons à préserver ». L'amiral Stanhope observe que la dernière revue de défense étrille la marine anglaise : « La Royal Navy qui émerge de la revue est petite, avec un évident trou de capacité en matière de porte-avions ».


Ces dernières semaines, l'amirauté britannique n'a cessé d'alerter les politiques et l'opinion publique sur la nécessité, pour les intérêts vitaux de la Grande-Bretagne, de conserver une flotte à même de se projeter outre-mer et de défendre les approvisionnements stratégiques, dont dépend l'économie du pays. D'un point de vue opérationnel, les opérations en Libye montrent d'ailleurs les limites des restrictions budgétaires. Alors que le nouveau porte-avions britannique ne sera pas opérationnel avant 2020, le retrait prématuré du HMS Ark Royal et des avions Harrier fin 2010 est désormais considéré comme une erreur, car il prive la Royal Navy d'une force de projection aéronavale. Celle-ci aurait, notamment, pu être engagée en Libye. A défaut, la marine britannique, qui est pour la première fois de son histoire moins puissante que son homologue française, s'est contentée d'envoyer le porte-hélicoptères HMS Ocean. Une force de frappe aéromobile bien peu impressionnante car le bâtiment ne compte à son bord que quelques Apache...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories