Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 08:55

Thales Safran

 

09/11/2011 Alain Ruello - lesechos.fr

 

Devant l'opposition des salariés, l'équipementier aéronautique a annulé un conseil d'administration de 16 heures qui devait prendre position sur projet d'accord.

 

Rapprochement Safran Thales, arrière toute ? Jean-Paul Herteman, le PDG de l'équipementier aéronautique a annulé un conseil d'administration extraordinaire prévu pour 16 heures aujourd'hui. Il devait examiner un projet d'accord non engageant avec le groupe d'électronique de défense. Le document, qui prévoit la création de deux co-entreprises, l'une pour l'optronique, l'autre pour la navigation inertielle, était pourtant prêt à être signé (« Les Echos » du 28 octobre). Mais devant l'opposition résolue des salariés de Sagem, l'entité concernée de Safran, qui craignent pour l'emploi, Jean-Paul Herteman a, semble-t-il, préféré jouer la prudence. Des manifestations ont encore eu lieu aujourd'hui.

 

Du coup, un nouveau schéma de projet est sorti très récemment, beaucoup plus limité dans ses ambitions. Selon nos informations, les nouvelles orientations imaginées se limiteraient à des coopérations techniques dans le seul domaine de l'optronique. Et sans échange d'usines. Elles devraient être présentées au prochain conseil d'administration ordinaire du 15 décembre prochain. Reste à voir si Thales s'en satisfera.

 

L'Elysée suit le dossier de très près, car ce qui ressemble à une sortie par le bas dans ce dossier met à bas l'activisme affiché haut et fort par Nicolas Sarkozy en juin dernier au Bourget. « Les guéguerres franco-françaises doivent cesser. Dans la bonne humeur et sur la base du volontariat. Si ce n'est pas le cas, ce sera toujours dans la bonne humeur, mais sur la base d'instructions », avait alors déclaré le chef de l'Etat devant le ban et l'arrière ban de l'aéronautique française.

 

A ce moment là, le premier schéma envisagé, basé sur un échange d'actifs, avait déjà du plomb dans l'aile. Si celui des co-entreprise devait subir le même sort, ce serait le deuxième rétropédalage sur ce dossier fortement poussé par les pouvoirs publics. L'Etat, actionnaire des deux groupes, ne pourra que constater son impuissance.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories