Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:30

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/air/actualites/images-2012/images-decembre-2012/cemaa-au-tchad-2/2122369-2-fre-FR/cemaa-au-tchad-2.jpg

 

27/12/2012 Actus Air

 

Du 23 au 25 décembre 2012, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, était en visite officielle sur base aérienne 172 de Kosseï. Cette année, il a choisi de passer le réveillon de Noël auprès des militaires français de la Force Epervier, déployés à N’Djamena.

 

Dimanche 23 décembre, le colonel Laurent Rataud, commandant de la force Epervier (COMANFOR), accueille le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), sur le tarmac de la base aérienne 172 « Sgc Adji Kosseï » de N’Djamena. Après sa récente visite à Kaboul au mois de novembre, le CEMAA a choisi de rendre visite aux forces en opérations sur le théâtre tchadien et de passer la soirée de Noël avec les soldats et les aviateurs sur le terrain.

 

Dès son arrivée sur le théâtre, la situation générale de la force Epervier lui a été exposée par le COMANFOR.  Avant le diner, le CEMAA s’est rendu à l’ambassade de France au Tchad afin de rencontrer le premier conseiller et l’attaché de défense.

 

Le lendemain, le programme était chargé et les visites nombreuses, mais le général Mercier souhaitait par-dessus tout rencontrer et pouvoir partager avec le maximum de personnel : « c’est un plaisir et une fierté d’être parmi vous aujourd’hui, en cette période de fêtes de fin d’année et plus particulièrement en cette veille de Noël ».

 

En début de journée, le CEMAA a pu rencontrer son homologue tchadien, le général de division aérienne Gninguegar Mandjita. Il a ensuite effectué  un vol sur un hélicoptère PUMA de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT) à bord duquel il s’est rendu jusqu’au « rocher des éléphants », lieu mythique des alentours de la capitale tchadienne. Sur place, il a assisté à une démonstration de largage par un C 160 Transall puis à une mission d’appui-feu réalisée par les Mirage du détachement chasse. Au cours de l’après midi, le général Denis Mercier a visité toutes les unités, et a ainsi pu rencontrer les personnels du groupement Air, du groupement Terre, de la base de soutien et de l’économat des armées.

 

En début de soirée, le chef des aviateurs a prononcé ses vœux de Noël dans le hangar du détachement de l’ALAT devant tout un parvis de militaires.  Dans l’assemblée, l’ambiance est particulière. Elle est à la fois empreinte de  mélancolie pour ces soldats déployés loin de leurs proches, mais elle est également marquée par la joie de partager cet événement avec une véritable «famille», celle des armées françaises. Revenir au Tchad en tant que chef d’état-major de l’armée de l’air, était pour le général Denis Mercier, « une grande fierté de rendre hommage aux aviateurs et aux soldats en opérations extérieures sur ce territoire emblématique ». Le Tchad, il l’a bien connu en 1986, au début de l’opération Epervier, il s’y était rendu en tant que pilote de Mirage F1 C, il s’agissait d’une de ses premières missions de guerre, menée, à l’époque, contre les troupes d’un certain colonel Kadhafi. C’est avec une émotion toute particulière qu’il a adressé au personnel présent sur le théâtre toute sa reconnaissance et toutes ses félicitations, pour la qualité du travail accompli et le professionnalisme dont chacun sait faire preuve. « Vous pouvez compter sur mon soutien plein et entier, sur celui de l’armée de l’air.  Je vous remercie pour votre action, ainsi que celle de vos camarades des autres armées et services, et vous exprime toute ma fierté pour celle-ci » déclara-t-il, avant de souhaiter à tous un joyeux Noël et ses vœux les plus chaleureux pour la nouvelle année.

 

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/air/actualites/images-2012/images-decembre-2012/cemaa-au-tchad-3/2122379-1-fre-FR/cemaa-au-tchad-3.jpg

 

Prenant un soin particulier, à chacune de ses rencontres, de glisser un mot de soutien aux militaires ravis, le chef des aviateurs a effectué la tournée des « popotes » et des postes de garde, jusque tard dans la nuit. Le lendemain matin, il a quitté la capitale tchadienne pour rejoindre la métropole.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories