Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 12:31

FREMM-Aquitaine-ouestfrance_.jpg

 

Depuis hier, des dizaines de parlementaires, industriels, spécialistes des questions militaires sont à l'université d'été de la Défense, à Brest, au Centre d'instruction navale et au Quartz. Ils débattent de l'avenir de la Défense.

 

11 septembre 2012 Sébastien PANOU. - brest.maville.com

 

L'Aquitaine est la première des frégates Fremm qui vont se généraliser dans la Marine. Elle sera basée à Brest.

 

Bientôt basée à Brest

 

C'est la vedette de l'université de la Défense qui se tient à Brest. Parlementaires, militaires et industriels ont pu visiter hier l'Aquitaine, première Frégate européenne multimissons (Fremm).

 

Un équipage de la Marine nationale est à bord depuis 18 mois. Mais le bâtiment n'est pas encore livré. Il reste à valider tous les systèmes de combat et leur intégration. L'Aquitaine repart aujourd'hui à Lorient d'où elle débutera trois semaines décisives d'essais en mer. La livraison à la Marine est prévue à la fin de l'année. L'Aquitaine sera basée à Brest où elle succédera à la frégate De Grasse. Quatre autres Fremm doivent la rejoindre.

 

Missiles et torpilles

 

Ce type de bâtiment de 140 mètres, fortement armé, a pour vocation de se généraliser, en remplaçant les actuelles frégates de types F67 et F70. Il est conçu pour la lutte anti-sous-marine et notamment pour la protection des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, dont il escorte les départs et arrivées. Son sonar remorqué peut détecter un sous-marin à 50 km à la ronde.

 

Il est doté de missiles exocet pour les cibles navales, de torpilles MU90 pour les sous-marins, d'un canon de 76 mm, de missiles Aster anti aériens. Enfin il sera à terme équipé du missile Scalp en 2014, pour des cibles à l'intérieur des terres.

 

La Fremm embarquera l'hélicoptère Caïman Marine, lui aussi doté de torpilles. La capacité globale de lutte anti sous-marine est prévue début 2013.

 

Économe en marins

 

C'était le critère essentiel dans la commande de ce nouveau type de frégate : embarquer moins de personnel. Un équipage complet c'est 98 personnes, plus une dizaine pour l'hélicoptère, là où les frégates actuelles de type F70 en emploient entre 200 et 250. À la passerelle, trois marins suffisent à la veille. Au central opérations, ils ne sont plus que quatre pour la lutte anti sous-marine, au lieu de quinze. Au PC machines, deux personnes ont une vue globale sur la propulsion.

 

Discrète comme un chalutier

 

Les deux moteurs électriques, alimentés par des groupes électrogènes, sont plus silencieux qu'une propulsion classique. Cela ne vaut que pour la vitesse de croisière de 12 noeuds (20 km/h). Pour les pointes à 27 noeuds (50 km/h), une turbine à gaz, semblable à un réacteur d'avion, prend le relais. Tous les angles et les ouvertures ont été réduits. Les échappements chauds du moteur sortent au niveau de la ligne de flottaison, ce qui les rend moins détectables. Selon un cadre de DCNS, « sa signature radar est comparable à celle d'un chalutier ».

 

Gare aux reports de livraison

 

Assemblée par DCNS à Lorient, l'Aquitaine est la tête de pont d'une série de onze Fremm dont les livraisons doivent s'étaler jusqu'en 2022. La Normandie, mise à l'eau en octobre, est attendue en 2014. Provence et Languedoc sont déjà en fabrication. Oui, mais avec les restrictions budgétaires, tout le monde s'attend à des économies dans la Défense (premier budget national d'équipement). Pour certains programmes de très longue haleine comme Fremm (7 milliards d'euros), cela pourrait se traduire a minima par des reports de livraison. Au début, le contrat était calibré pour une Fremm tous les sept mois. Déjà, on était passé à 10 mois ces dernières années...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories