Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 18:00

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/IDF-Namer003.jpg/800px-IDF-Namer003.jpg

photo MathKnight and Zachi Evenor

 

1 septembre 2011 Par Maxime Perez - israelvalley.com

 

Si Rafael et IMI (Israel Military Industries) sont sur le point de fusionner, leurs relations ne semblent pas encore être au beau fixe. Un conflit entre les deux grandes sociétés israéliennes d’armements a conduit le ministère de la Défense à décider de n’installer aucun système de défense antimissile sur le nouveau blindé Namer (« Tigre », en français), un transport de troupes qui sera bientôt mis à la disposition de toutes les unités d’infanterie de Tsahal.

 

A l’origine du problème, le refus de Rafael et d’IMI de se conformer à une ordonnance du ministère de la défense – signée par son directeur Ouri Shani – de combiner les deux systèmes de bouclier antimissile développés par chacune des entreprises.

 

Trophy, le système mis au point par Rafael est connu. Il équipe déjà un bataillon de tanks Merkava-4, lequel se trouve déployé le long de la frontière avec la bande de Gaza. Dans peu de temps, il équipera également l’ensemble des Merkava-3, soit environ 780 chars.

 

Le Trophy est composé de plusieurs antennes radar qui créent un champ magnétique sur 360 degrés et pulvérise les projectiles d’assaillants avant qu’ils n’atteignent leur cible. Conçu pour les combats en zone urbaine, le système peut s’activer à une distance très courte d’un tireur RPG. Il est également capable de détruire diverses charges explosives (« roadside bombs ») en détectant la fréquence des détonateurs.

 

L’autre système antimissile, fabriqué par IMI, se nomme Iron Fist (« Poing d’acier ») et s’inspire du héro de bande dessinée américain. Ses caractéristiques sont assez similaires au Trophy, à la différence qu’il peut également neutraliser des obus de char.

 

En 2009, l’armée israélienne avait décidé d’installer Iron Fist sur le Namer avant de se rétracter. Le système avait en effet rencontré des difficultés opérationnelles qui, depuis, ont été corrigées. Il n’empêche, le ministère de la défense a jugé trop coûteux de continuer à investir dans le développement de deux systèmes séparés – Trophy et Iron Fist -, poussant logiquement Ouri Shani à demander à IMI et Rafael de combiner leurs deux boucliers antimissiles en un seul.

 

Mais les deux entreprises affirment que leurs systèmes sont totalement différents et incompatibles. Elles se disent prêtes à continuer leurs travaux de développement sans l’appui financier du ministère de la Défense. Pendant ce temps, la production du Namer aux Etats-Unis se poursuit. 600 blindés, en phase d’assemblage dans les usines de General Dynamics, doivent être livrés d’ici 2018 à l’armée israélienne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories