Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 07:55
Budget 2014 : la Défense principale perdante

25.09.2013 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense globale

 

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et son collègue du Budget, Bernard Cazeneuve, ont présenté ce mercredi 25 septembre le projet de budget 2014 (photo AFP). Des économies de 1,5 milliard d'euros seront puisés dans la dépense publique. Le redressement des comptes publics, de 18 milliards d'euros au total, sera assuré à 20 % par des hausses de recettes fiscales et à 80 % par la réduction de la dépense de l’État.

 

Et l'un des grands perdants est sans surprise la Défense...

 

Avec 7 881 postes supprimés, le ministère de la Défense fait figure de grand perdant. " L'effort a été maîtrisé pour ne jamais entamer la souveraineté nationale ", avait tenté de rassurer François Hollande, début août, lors de la présentation de la loi de programmation militaire (LPM).

 

D’ici à 2019, le gouvernement vise un chiffre de 242 279 personnes (militaires et civils) dépendant de la Défense contre environ 280 000 actuellement. Pour y parvenir, 23 500 postes vont être coupés, en plus des 10 175 encore à supprimer au terme de la précédente LPM 2009-2014.

 

Ça ne consolera personnes mais d'autres ministères vont aussi subir des coupes importantes. Le ministère de l'Économie et des Finances perdra 2 564 postes. Avec toutefois, une augmentation du nombre de douaniers. Le budget du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie recule de 500 millions d'euros, soit une baisse de 6,5 % sur un an (522 emplois vont disparaître, 614 déjà supprimés en 2013). D'autres ministères participent à cet effort budgétaire comme celui du Logement de Cécile Duflot en tête qui perdra environ 2 000 postes.

 

La plupart des autres ministères s’inscrivent dans la moyenne des efforts budgétaires réclamés, comme celui de la Culture et de la Communication qui est en repli de 2 % (2,7 milliards d'euros). Au total, 13 123 postes vont disparaître dans les ministères non prioritaires, au profit de la création de près de 11 000 postes dans l'Éducation, la Justice, et la Police. Le solde pour 2014 est donc négatif de 2 144 postes, contre 1 287 en 2012. La masse salariale de l'État est quasiment stabilisée. La fonction publique d'État compte près de 2,4 millions d'agents, sur un total de 5,2 millions de fonctionnaires avec l'hospitalière et la territoriale.

 

Des domaines jugés prioritaires ne seront pas impactés. Le ministère de l’Éducation va bénéficier de l’augmentation de budget la plus conséquente avec 9 984 postes créés dans l’Éducation nationale et les universités. Le ministère de la Justice va compter 590 postes supplémentaires. Au ministère de l'Intérieur, les effectifs vont se réduire, tout en créant 405 postes dans la police et la gendarmerie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories