Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 16:55
Cyberespionnage : quatre ordinateurs disparaissent toutes les heures à Roissy-Charles-de-Gaulle

03/07/2013, Michel Cabirol  - LaTribune.fr

 

21 % des utilisateurs d'ordinateurs volés à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle estiment qu'ils contenaient des informations confidentielles qui ne sont pour la plupart pas chiffrées (93 %). Autre vulnérabilité pour les entreprises, les smartphones utilisés de façon quotidienne pour des usages professionnels et personnels.

 

La méthode est vieille comme le micro-processeur et reste toujours aussi efficace pour s'approprier les données confidentielles : voler l'ordinateur dans lequel elles sont stockées. Le lieu idéal pour le faire ? Les aéroports où transitent... tous les grands dirigeants et les hauts cadres des sociétés du CAC 40, leurs sous-traitants ainsi que leurs réseaux de PME-PMI. "Quatre ordinateurs disparaissent toutes les heures à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, dont la moitié environ seulement est récupérée", a expliqué lors d'une récente audition à l'Assemblée nationale le sous-directeur adjoint de la protection économique à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Parmi les victimes de perte ou de vol de matériels informatiques, 56 % indiquent que ceux-ci ne comportent pas d'informations sensibles, 23 % n'en savent rien - "ce qui est inadmissible s'agissant d'informations professionnelles figurant sur des appareils professionnels", a-t-il constaté  - et 21 % ont conscience d'en détenir. Pour 93 % de ceux-ci, "les informations ne sont pas chiffrées, a regretté cet officier de la DCRI. Nous espérons notamment que grâce aux conférences de sensibilisation que nous effectuons, ce taux va descendre au-dessous de 50 %".

 

La vulnérabilité des smartphones...

Les smartphones ( 24 millions en usage en France en 2012)  sont "l'objet de menaces particulières", a-t-il également relevé. Et de rappeler que "plus ils sont présents sur le marché, plus ils sont attaqués. 45 milliards d'applications étaient téléchargées en 2012 contre 18 milliards en 2011 !" Et la DCRI constate à regret que 53 % des utilisateurs de smartphones s'en servent quotidiennement pour des usages professionnels. Par ailleurs, il existait 8.000 virus ou logiciels malveillants destinés à ces appareils en 2012, selon cet officier.

"La progression des attaques auxquelles dont ils ont été la victime en trois ans correspond à ce qui s'est passé en quatorze ans sur les ordinateurs. Mais, à la différence de ceux-ci, les smartphones comportent peu d'antivirus", a-t-il expliqué. Et de conclure que "cette précaution va devenir essentielle, faute de quoi on s'exposera à des attaques dont on n'aura même pas conscience et qui sortiront des frontières nationales. On en verra les conséquences sans pouvoir en déterminer les causes".

Enfin, en cas de vol de smartphone par exemple, la DCRI explique qu'il est important d'avoir les réactions appropriées : "essayer de le géolocaliser, tenter d'effacer les données à distance, s'abstenir d'utiliser l'appareil s'il est retrouvé et le remettre au responsable compétent qui diligentera une analyse. L'existence d'un code d'accès est évidemment un élément de protection essentiel".

 

Les clés USB restent une "porte d'entrée" très vulnérable

Attention aussi aux clés USB que l'on peut pirater en quelques secondes. Comment ? On trouve gratuitement et légalement sur Internet des keyloggers, des logiciels que l'on peut placer directement sur un ordinateur ou une clé USB et qui permettent de récupérer les premières frappes sur le clavier, à savoir le login ou mot de passe ou d'accès à l'appareil. La DCRI rappelle que "tout ce qui traite, stocke et transmet de l'information est vulnérable. Une clé USB de 4 gigaoctets correspond, en volume d'informations, à une pile de papier de 400 mètres de haut, et une clé de 500 gigaoctets à des dizaines de kilomètres".

L'officier de la DCRI regrette que "les personnes emploient souvent une clé USB pour différents usages, professionnels et personnels, ce qui constitue une vulnérabilité importante". Et de rappeler qu'il est "préférable de disposer de clés dédiées, de même qu'il convient de bien réfléchir à la façon de connecter tous les outils informatiques".

Et ce n'est pas tout. Les moyens de récupération d'informations confidentielles légaux ou illégaaux sont innombrables :  rapports de stage figurant sur certains sites de partage comme Oodoc.com, reproduction d'informations contenues dans un ordinateur utilisé dans un train par le biais d'un smartphone, exploitation des données d'un disque dur de photocopieuses dont le contrat de location n'a pas prévu expressément le maintien sur place de celui-ci, les risques liés à l'utilisation de Bluetooth, et bien sûr le scanning des réseaux sociaux qui demeurent une mine d'informations.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Couleurs belges dans le Corps de Réaction Rapide – France
    Centre des opérations du CRR-Fr lors de l'exercice CITADEL KLEBER à Mourmelon en mars 2015 - photo CRR-Fr 06/07/2015 Stephan Boonen - MIL.be Quinze Belges font partie du Corps de Réaction Rapide – France. Quatre cent-trente militaires provenant de douze...
  • Chammal: Relève de l'Atlantique 2
    photo EMA / Armée de l'Air 06/07/2015 Sources : Etat-major des armées Le 30 juin 2015, l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) engagé dans le cadre de l’opération Chammal depuis novembre 2014, a été relevé par un autre avion et un nouvel équipage...
  • Ils nous ont libérés de la barbarie
    Photo Patrick Brion – MIL.be 06/07/2015 Virginie Flawinne –MIL.be Les derniers vétérans de la brigade Piron, acteurs majeurs du débarquement de Normandie et de la libération, ont été décorés de la Légion d’honneur à l’ambassade de France à Bruxelles,...
  • Sauvetage de grande ampleur en Méditerranée
    photo MIL.be 06/07/2015 Virginie Flawinne – MIL.be Le commandant de la Composante Marine a rendu visite au personnel du Godetia le week-end des 4 et 5 juillet. La participation du navire et de son équipage à l’opération FRONTEX en Méditerranée venait...
  • Fin de l’opération Desert Falcon
    Photo Jürgen Braekevelt MIL.be 03/07/2015 Johan Lievens – MIL.be Les six F-16 belges sont rentrés sains et saufs ce 2 juillet à la base de Florennes. Depuis octobre 2014, ils exécutaient des missions contre le groupe terroriste État Islamique (EI) en...
  • Mission Jeanne d’Arc : rencontre avec un officier-élève
    photo Marine Nationale 30 Juin 2015 Source: Marine nationale Après 2 ans de formation à l’École navale, les officiers-élèves sont déployés pendant cinq mois à bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude et de la frégate Aconit. À un...
  • Le patrouilleur "Jean-François Deniau" va effectuer des missions pour le compte de Frontex
    PH Jean-François Deniau photo Socarenam 05.07.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense Le 7 juillet, à la Seyne-sur-Mer, sera inauguré le nouveau patrouilleur hauturier de la Douane française. Baptisé Jean-François Deniau, ce navire de 53m a été...
  • Fallschirmjäger trainieren Freifall
    6 juil. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 06/2015 15E25301 Der Fallschirmspezialzug EGB (= Erweiterte Grundbefähigung) besteht aus speziell ausgebildeten Soldaten, die als Vorauskräfte Absetz- und Landeplätze erkunden und sichern. Sie sorgen dafür,...
  • Armor: Hummer Finally Succeeds In Israel
    Sufa - Storm Mk.III June 25, 2015: Strategy Page An Israeli armor brigade recently discovered that the U.S. hummer (Hmmwv) was superior to tracked armored personnel carriers (APCs) when it came to performing reconnaissance outside of urban areas. The...
  • Intelligence: SOCOM Battles The Enemy Within
    Palantir - photo PEO IEW&S June 25, 2015: Strategy Page The U.S. Army intelligence bureaucracy is again in trouble with SOCOM (Special Operations Command) over a long-term dispute about computer software. Troops in combat zones and especially SOCOM prefer...