4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 16:55
Cyberespionnage : quatre ordinateurs disparaissent toutes les heures à Roissy-Charles-de-Gaulle

03/07/2013, Michel Cabirol  - LaTribune.fr

 

21 % des utilisateurs d'ordinateurs volés à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle estiment qu'ils contenaient des informations confidentielles qui ne sont pour la plupart pas chiffrées (93 %). Autre vulnérabilité pour les entreprises, les smartphones utilisés de façon quotidienne pour des usages professionnels et personnels.

 

La méthode est vieille comme le micro-processeur et reste toujours aussi efficace pour s'approprier les données confidentielles : voler l'ordinateur dans lequel elles sont stockées. Le lieu idéal pour le faire ? Les aéroports où transitent... tous les grands dirigeants et les hauts cadres des sociétés du CAC 40, leurs sous-traitants ainsi que leurs réseaux de PME-PMI. "Quatre ordinateurs disparaissent toutes les heures à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, dont la moitié environ seulement est récupérée", a expliqué lors d'une récente audition à l'Assemblée nationale le sous-directeur adjoint de la protection économique à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Parmi les victimes de perte ou de vol de matériels informatiques, 56 % indiquent que ceux-ci ne comportent pas d'informations sensibles, 23 % n'en savent rien - "ce qui est inadmissible s'agissant d'informations professionnelles figurant sur des appareils professionnels", a-t-il constaté  - et 21 % ont conscience d'en détenir. Pour 93 % de ceux-ci, "les informations ne sont pas chiffrées, a regretté cet officier de la DCRI. Nous espérons notamment que grâce aux conférences de sensibilisation que nous effectuons, ce taux va descendre au-dessous de 50 %".

 

La vulnérabilité des smartphones...

Les smartphones ( 24 millions en usage en France en 2012)  sont "l'objet de menaces particulières", a-t-il également relevé. Et de rappeler que "plus ils sont présents sur le marché, plus ils sont attaqués. 45 milliards d'applications étaient téléchargées en 2012 contre 18 milliards en 2011 !" Et la DCRI constate à regret que 53 % des utilisateurs de smartphones s'en servent quotidiennement pour des usages professionnels. Par ailleurs, il existait 8.000 virus ou logiciels malveillants destinés à ces appareils en 2012, selon cet officier.

"La progression des attaques auxquelles dont ils ont été la victime en trois ans correspond à ce qui s'est passé en quatorze ans sur les ordinateurs. Mais, à la différence de ceux-ci, les smartphones comportent peu d'antivirus", a-t-il expliqué. Et de conclure que "cette précaution va devenir essentielle, faute de quoi on s'exposera à des attaques dont on n'aura même pas conscience et qui sortiront des frontières nationales. On en verra les conséquences sans pouvoir en déterminer les causes".

Enfin, en cas de vol de smartphone par exemple, la DCRI explique qu'il est important d'avoir les réactions appropriées : "essayer de le géolocaliser, tenter d'effacer les données à distance, s'abstenir d'utiliser l'appareil s'il est retrouvé et le remettre au responsable compétent qui diligentera une analyse. L'existence d'un code d'accès est évidemment un élément de protection essentiel".

 

Les clés USB restent une "porte d'entrée" très vulnérable

Attention aussi aux clés USB que l'on peut pirater en quelques secondes. Comment ? On trouve gratuitement et légalement sur Internet des keyloggers, des logiciels que l'on peut placer directement sur un ordinateur ou une clé USB et qui permettent de récupérer les premières frappes sur le clavier, à savoir le login ou mot de passe ou d'accès à l'appareil. La DCRI rappelle que "tout ce qui traite, stocke et transmet de l'information est vulnérable. Une clé USB de 4 gigaoctets correspond, en volume d'informations, à une pile de papier de 400 mètres de haut, et une clé de 500 gigaoctets à des dizaines de kilomètres".

L'officier de la DCRI regrette que "les personnes emploient souvent une clé USB pour différents usages, professionnels et personnels, ce qui constitue une vulnérabilité importante". Et de rappeler qu'il est "préférable de disposer de clés dédiées, de même qu'il convient de bien réfléchir à la façon de connecter tous les outils informatiques".

Et ce n'est pas tout. Les moyens de récupération d'informations confidentielles légaux ou illégaaux sont innombrables :  rapports de stage figurant sur certains sites de partage comme Oodoc.com, reproduction d'informations contenues dans un ordinateur utilisé dans un train par le biais d'un smartphone, exploitation des données d'un disque dur de photocopieuses dont le contrat de location n'a pas prévu expressément le maintien sur place de celui-ci, les risques liés à l'utilisation de Bluetooth, et bien sûr le scanning des réseaux sociaux qui demeurent une mine d'informations.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Remise du prix de thèse DGA 2014
    20/11/2014 DGA Le 20 novembre 2014, lors du Forum DGA Innovation, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, ont décerné le « prix de thèse DGA ». Ce prix est décerné chaque année depuis...
  • YES 2014 – Gekürzte Ausgabe – deutsch
    28 October 2014 Yearbook - EUISS Das EUISS Yearbook of European Security (YES) 2014 stellt als jährliche Publikation des Instituts Schlüsseldokumente und -daten der Gemeinsamen Außen- und Sicherheitspolitik (GASP) und der Gemeinsamen Sicherheits- und...
  • HR/VP to VP/HR? the next generation
    28 October 2014 Sabina Lange Brief - No30 - EUISS With the formal entry into office of the new European Commission chaired by Jean-Claude Juncker, a new organisation of the college and its services, as well as a new modus operandi across all EU services...
  • Islamism and Islamists: a very short introduction
    17 October 2014 Florence Gaub Brief - No28 - EUISS Islamism today has many faces: militant groups in Iraq and Lebanon, political parties in Tunisia and Egypt, and regimes in Iran and Saudi Arabia. But this umbrella term conceals the fact that these groups...
  • Colloque « Regards croisés sur la formation »
    20/11/2014 Armée de l'air La 10ème édition des ateliers de l’armée de l’air se déroulera à l’École militaire (amphithéâtre Foch), mardi 02 décembre 2014. De 10h00 à 18h00, plusieurs intervenants partageront leurs visions sur le thème « Regards croisés...
  • Security situation in the Baltic Sea - SEDE
    21-11-2014 SEDE On 20 November the Subcommittee exchanged views with Airis Rikveilis , Defence Counsellor to NATO and the EU, Latvia and Tomasz Szatkowski, President of the National Centre for Strategic Studies, Poland, on the security situation in the...
  • Climate change and EU security – When and how they intersect
    14 November 2014 Gerald Stang Brief - No32 - EUISS Download document The potential security challenges linked to climate change can make for great headlines. While sensationalist claims about water wars, states collapsing in chaos or the forced migration...
  • Staying ahead: the US and future technologies
    17 October 2014 Jan Joel Andersson Alert - No42 - EUISS The US is determined to remain the world leader in defence technology. After several years of procurement and research cuts (a 14% reduction to $168 billion in fiscal year 2013 and a further 4% to...
  • Lancement du plus important exercice OTAN de cyberdéfense jamais organisé
    20 Nov. 2014 NATO L'OTAN a lancé mardi (18 novembre) son plus grand exercice multinational de cyberdéfense, « Cyber Coalition 2014 » jamais organisé. Cet exercice d'une durée de trois jours permettra de tester la capacité de l'Alliance à défendre ses...
  • Presentation of the Maritime Security Strategy Action Plan - SEDE
    21-11-2014 SEDE On 20 November the Subcommittee exchanged views on the forthcoming Maritime Security Strategy Action Plan with Paola Imperiale, Maritime Coordinator at the Italian Ministry of Foreign Affairs, Rudolf Roy, Head of Security Policy and Sanctions...
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog