10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 11:30
Le satellite Helios 2b - credit CNES

Le satellite Helios 2b - credit CNES

10/07/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

En dépit d'une intense négociation, qui a duré trois jours à Abu Dhabi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n'a pu obtenir du prince héritier cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan la signature d'un contrat pour deux satellites d'observation. Partie remise ?

 

C'est raté et c'est rageant... Une nouvelle exigence émiratie de dernière minute aurait fait capoter mardi, selon des sources concordantes, un contrat pourtant promis à Astrium (groupe EADS), et Thales Alenia Space portant sur la vente de deux satellites d'observation, une commande estimée à plus de 500 millions d'euros. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui s'était envolé dimanche à Abu Dhabi avec le PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy, ainsi que celui d'Astrium, François Auque, y a cru jusqu'au bout. A la demande des industriels, le ministre, qui entretient une très bonne relation avec le prince héritier, était même resté mardi sur place - il devait rentrer lundi à Paris - pour tenter de convaincre lors d'une négociation marathon et plutôt bien maîtrisée jusqu'à la rupture des discussions, l'homme fort des Emirats de s'offrir deux satellites d'observation, de type Helios. Las, cette dernière exigence a eu raison de la volonté des industriels de signer.

 

Signera, signera pas ? Raté pour cette fois

Jean-Yves Le Drian, qui s'est beaucoup, beaucoup investi dans ce dossier, s'était envolé dimanche vers les Emirats Arabes Unis sans aucune garantie de signer un contrat. Plusieurs points importants restaient encore à négocier entre les deux pays, puis entre les Emirats et les industriels, notamment le prix des satellites. Mais le ministre avait tenu à relever le challenge car il avait bon espoir de convaincre les Emiratis de s'offrir l'un des "must" de l'industrie spatiale française. Durant toute la semaine précédent cette visite, l'hôtel de Brienne avait déjà été soumis à rude épreuve par les négociateurs émiratis, des experts en la matière, et était passé par des hauts et des bas : du succès des discussions au report du voyage.

Une fois sur place, les Français ont dû continuer à batailler dans le bon sens terme avec des Emiratis toujours très exigeants. Et le ministre a pris plus que sa part dans les discussions. D'ailleurs Jean-Yves Le Drian et cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan se sont croisés plusieurs fois par jour lors du séjour de la délégation française à Abu Dhabi. Lundi, le round des négociations s'est même terminé au petit matin sans pouvoir toper. Mais les négociateurs, qui avaient réussi à lever un à un les derniers obstacles, semblaient alors convaincus d'une signature mardi. Ce ne sera finalement pas le cas. La France ne conclura pas cette fois-ci.

 

Une nouvelle proposition française

Lors de son passage aux Emirats au moment du salon de défense IDEX à Abu Dhabi en février dernier, Jean-Yves Le Drian, qui a tissé des liens amicaux avec Cheikh Mohamed, avait paraphé un accord intergouvernemental avec le prince héritier, à la satisfaction des Emiratis. Et il avait convenu de revenir aux Emirats avec une nouvelle offre française définitive et engageante six semaines après. Ce qui a été fait même si ce n'est lui qui l'a porté aux Emiratis. Une proposition qui avait dû être revue de fond en comble par les deux industriels. Car l'irruption de Lockheed Martin a complètement changé la donne. Le groupe américain a vu un de ses contrats annulés par la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA), une agence du département de la défense des Etats-Unis. Avec un satellite fabriqué sur les bras, le groupe américain a sauté sur l'opportunité de le proposer aux Emirats. D'autant que ce satellite - Digital Globe - a une résolution de 34 cm, bien supérieure à celle proposée dans le cadre du premier appel d'offre. Les deux constructeurs français ont donc été forcés de s'aligner sur cette proposition américaine non sollicitée.

Partager cet article

commentaires

tc.manager.transition 15/07/2013

Il est amusant q que la France ne comprenne toujours pas que les américains truquent systématiquement les appels d'offre. Leurs systèmes d'intelligences économiques liés a l'utilisation de logiciels américains et les normes Anglophones leurs permettent de toujours savoir vos propositions et de les contrer

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Summer break – back in August ! Follow @RPDefense
  • « Le terrorisme pour les Nuls » - ITW d'Alain Bauer par @SDBRNews
    par Alain Establier - lettre SECURITY DEFENSE Business Review n°110 datée du 22/07/2014 Interview d’Alain Bauer , Professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, New York et Beijing SDBR : Pourquoi avoir publié, avec Christophe...
  • Cérémonie en hommage à Maryse Bastié
    Cérémonie en hommage à l’aviatrice Maryse Bastié à la base aérienne 722 de Saintes 16/07/2014 Armée de l'air L’ensemble des bases aériennes a rendu hommage, au début du mois de juillet 2014, à Maryse Bastié, aviatrice célèbre pour ses dix records internationaux...
  • Buk, ce redoutable missile accusé d'avoir abattu le Boeing de Malaysia
    18-07-2014 Par Vincent Lamigeon Même si le conditionnel s'impose encore, il est probable que des séparatistes ukrainiens détenant ce missile russe de défense antiaérienne soient à l'origine de la catastrophe du vol MH17. C’est désormais une quasi-certitude...
  • Balard: un avenant pour contractualiser les conséquences financières résultant d’aléas
    SOURCE http://www.info-chantier-balard.fr/ 18.07.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense Pour info, comme on dit. Au Journal officiel n°0163 du 17 juillet 2014 (page 12000 texte n° 103) figure un "avis relatif à la notification d'un avenant au...
  • Sommerreise 2014 -Besuch der Panzerbrigade in Augustdorf
    18.07.2014 by Bundeswehr Auf ihrer nächsten Station der Sommerreise besuchte Verteidigungsministe rin Ursula von der Leyen das Panzerbataillon 203 der Panzerbrigade „Lipperland" in Augustdorf. Im Gespräch mit Rekruten ließ sie sich vom Alltag in der Allgemeinen...
  • Industries de défense : pourquoi la France et la Russie doivent faire front commun
    Le BPC Vladivostok en attente de livraison aux chantiers de Saint-Nazaire photo Fabien Ramel - S&P 18 juillet 2014 Christine Bierre - solidariteetprogres.org Au cours d’une conférence au Dialogue Franco-Russe, le 26 juin dernier, Philippe Migault, chercheur...
  • Saint-Cyr Coëtquidan ouvre ses portes ce week-end
    18.07.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense Les écoles militaires du camp de Coëtquidan ouvrent leurs portes au public, depuis hier, à l'occasion du Festival du livre militaire, et de la fête des écoles. Mon camarade Olivier Cléro, de la rédaction...
  • ESM : quel avenir ?
    17 Juillet 2014 Général de corps d'armée (2s) Dominique DELORT , Président de la Saint-Cyrienne Équation impossible ou/et faux problème ? Bien que membre du conseil de perfectionnement de l’ESM de Saint-Cyr j’ai été très surpris par des propos concernant...
  • La victoire de Wagram
    Crédits : brigadier-chef Géraldine MANGIN 18/07/2014 J. SEVERIN Les 3 et 4 juillet 2014, l’école d’artillerie a fêté l’anniversaire de la bataille de Wagram, remportée par Napoléon en 1809. Artillerie, infanterie et cavalerie avaient été réunies lors...

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog