Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 16:30
Le système Crotale

Le système Crotale

05/10/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Selon nos informations, le groupe d'électronique a terminé les négociations avec le ministère de la Défense saoudien (Moda). Au total, le contrat s'élèverait à 4 milliards d'euros, dont 2,5 milliards pour la première tranche. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s'envole dimanche pour Ryad.

 

Le patron de Thales est actuellement dans les starting-blocks. A tout moment, Jean-Bernard Lévy peut effectivement s'envoler vers Ryad pour signer un mégacontrat de 2,5 milliards d'euros (Mark 3) en vue de renouveler le système de défense aérienne Crotale (Air defence) du royaume, fourni par le groupe d'électronique.

La négociation est terminée depuis début septembre entre d'un côté Thales et la société ODAS, qui représente dans le royaume les intérêts des grand industriels de l'armement français, et le ministère de la défense saoudien (Moda), selon des sources concordantes.

 

Il y a encore un "mais"

Le cabinet du roi a également donné son autorisation à la signature de ce contrat, selon nos informations. Fin août, La Tribune révélait que les discussions s'étaient accélérées. Mais parce qu'il y a un encore un "mais", il "ne" manque plus que la signature en bas du contrat du ministre de la Défense saoudien, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, qui est également depuis juin 2012, le prince héritier de la dynastie saoudienne. "Il peut signer demain, dans une semaine, dans un mois...", expliquait-on déjà à La Tribune mi-septembre.

D'où une attente difficile, voire une certaine fébrilité au sein de Thales. D'autant que selon nos informations, le contrat s'élèverait au total à environ 4 milliards d'euros, une deuxième phase étant évaluée jusqu'à 1,5 milliard d'euros. "Les discussions ont déjà commencé", assure-t-on à la Tribune. Thales avait déjà signé en début d'année en Arabie Saoudite un contrat de support des missiles de défense aérienne Crotale (Oasis 8).

 

Visite de Le Drian à Ryad, contrat pour MBDA

En attendant peut-être une visite de François Hollande en fin d'année, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sera lundi à Ryad pour rencontrer les principaux responsables du royaume en matière de sécurité et de défense. Il verra d'abord le prince Mitaeb bin Abdullah, patron de la Garde nationale, qui est l'armée privée du roi, pour le remercier d'avoir accordé un contrat de VL-Mica à MBDA, selon des sources concordantes. Une bonne nouvelle pour le missilier après son échec en Turquie.

Puis, Jean-Yves Le Drian rencontrera en compagnie peut-être du patron d'ODAS, l'amiral Oudot de Dainville, le prince Salmane pour le remercier également du contrat LEX (Life Extension Sawari 1). Cette commande très légèrement supérieure à 1 milliard d'euros porte sur la modernisation de quatre frégates de classe Al Medinah et de deux pétroliers-ravitailleurs de classe Boraida mis en service en 1985-1986 (contrat Sawari I).

 

Mark 3, une autre bonne nouvelle ?

Enfin, le ministre poussera bien sûr le dossier Mark 3 de Thales qui propose une modernisation du parc saoudien à base de Crotale NG. Un contrat qui a fait l'objet d'une terrible guerre franco-française entre MBDA, qui souhaitait un partenariat avec Thales, mais ce dernier n'en voulait pas. Cette guerre contre-productive entre deux groupes tricolores en Arabie saoudite avait provoqué l'été dernier un branle-bas de combat au sein du ministère de la Défense.

Et le dossier était même remonté jusqu'à Matignon. Selon des sources concordantes, une réunion interministérielle avait finalement tranché fin juillet en faveur de l'offre de Thales. Depuis 1984, Thales fait son beurre en engrangeant toute une série de contrats pour le support et la rénovation des systèmes Crotale/Shahine à l'image du contrat Shola 2 (197 millions d'euros). "Peut-être y aura-t-il une annonce lors de la visite du ministre ?", s'interroge-t-on à Paris. A suivre..

 

MBDA sur le bord de la route

MBDA, qui peut aujourd'hui se consoler avec un contrat signé avec la Garde nationale (150 millions d'euros pour la première tranche, plus de 500 millions au total), avait donc interdiction de marcher sur les plates-bandes de Thales en Arabie Saoudite. Et ce malgré l'implication personnelle du PDG du missilier, Antoine Bouvier, qui a défendu son offre qu'il considérait comme représentant le mieux les intérêts de l'équipe France... et de son groupe. Car l'offre de MBDA tenait la route. Le missilier avait proposé auprès de Ryad ses missiles VL Mica et Aster ainsi que la modernisation des Crotale, sous la maîtrise d'oeuvre de Thales.

Mais récemment encore, le missilier avait obtenu du bout des lèvres l'autorisation de Paris de présenter à l'Arabie saoudite, le système Aster.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories