Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 20:30
Syria-rebels-source-globservateur

Syria-rebels-source-globservateur

26.09.2013 Par Georges Malbrunot – LeFigaro.fr

 

La défection d'une douzaine de groupes armés mécontents de l'Armée syrienne libre rend encore plus délicate la fourniture d'armes aux insurgés, comme le souhaite notamment la France.

C'est une très mauvaise nouvelle pour les parrains occidentaux de l'opposition modérée à Bachar el-Assad. Une douzaine de groupes rebelles, jusque-là affiliés ou proches de l'Armée syrienne libre (ASL), vecteur d'influence des Européens et des Américains sur le terrain, ont décidé de rompre avec celle-ci pour former une alliance avec le Front al-Nosra, lié à al-Qaida. Ces défections en série accentuent la perte d'influence des insurgés réputés modérés au profit des radicaux islamistes, hostiles à tout règlement négocié du conflit qui ensanglante la Syrie depuis trente mois.

Parmi ces groupes figurent de puissantes katibas comme la faction salafiste Arar el-Sham, Liwa el-Tawid, proche des Frères musulmans, et Liwa el-islam, liée à l'Arabie saoudite. Bien implantés notamment au nord de la Syrie, ces trois groupes totalisent au moins 40.000 hommes sur les 150.000 que compterait l'ensemble de l'insurrection.

 

«La charia comme la seule source de législation»

La Coalition nationale syrienne (CNS), le bras politique de l'opposition soutenue par les Occidentaux, «ne nous représente pas et nous ne la reconnaissons pas», soulignent les treize groupes dans un communiqué. Ils appellent à faire de la charia, la loi islamique, «la seule source de législation».

En vidant le courant modéré de l'insurrection, cette défection est un très mauvais coup porté à l'Armée syrienne libre et à son patron, le général Sélim Idriss, qui a écourté un séjour outre-Atlantique pour rentrer précipitamment dans les zones dites libérées du nord de la Syrie. Ses conséquences sont immédiates. D'abord sur la question de l'armement des rebelles, idée relancée récemment par François Hollande qui insiste pour «un contrôle renforcé» des fournitures d'armes aux opposants à Bachar el-Assad. Mais comment faire lorsqu'une partie de ces modérés, qui ne représentaient déjà que 15 à 20% des rebelles, passent du côté des radicaux islamistes?

 

De nombreux insurgés ont perdu espoir

Ce durcissement est également la conséquence du renoncement américain à engager des frappes punitives contre le pouvoir d'el-Assad, que la composante modérée de la rébellion attendait avec impatience pour enfin gagner du terrain face à ses rivaux djihadistes.

Mais, depuis, de nombreux insurgés ont perdu espoir, tandis que les factions djihadistes en ont profité pour renforcer leurs positions, en éliminant des chefs de groupes qui refusaient de passer sous leur contrôle.

Ces défections sonnent enfin le glas d'un gouvernement transitoire que la CNS et certains de ses soutiens occidentaux - la France en particulier - souhaitaient installer dans les régions nord de la Syrie, où le régime a perdu le contrôle d'une grande partie du territoire. Elles pourraient précipiter un éclatement d'une Coalition, à laquelle les rebelles reprochent de se tenir trop loin de la réalité du terrain.

 

«Un avertissement à la communauté internationale»

«Les Français et d'autres ont continué de croire le général Idriss quand il leur assurait avoir sous ses ordres 85% des rebelles, constate un observateur indépendant à Damas. Ils se sont fait avoir. Ils avaient demandé au général Idriss de réclamer des commandants des conseils révolutionnaires de publier des communiqués dans lesquels ils répondaient à son commandement. Les chefs rebelles ont dit: ok, on prend l'argent et les armes. Mais ensuite sur le terrain, les chefs rebelles continuent de rejeter les ordres des cadres de l'ASL à l'extérieur.»

«C'est une sonnette d'alarme et un avertissement à la communauté internationale», a réagi Louaï Moqdad, un responsable de l'ASL.

Dans ces conditions, tout cessez-le-feu résultant d'une conférence internationale sur la Syrie risquerait de ne pas être respecté par la mouvance radicale salafiste et djihadiste, qui représente environ la moitié des rebelles, selon l'ONU sur place en Syrie et l'institut de recherche britannique Jane's.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...
  • Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration
    17 nov. 2016 Airbus Helicopters Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration. More info Helibras and...
  • Chronique culturelle - 17 Nov.
    La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet 17.11.2016 source JFP 17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire...
  • Le CEAM présente le CEILDT - Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques
    15 nov. 2016 CEAM Petit clip de présentation sur le Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT). Petit clip de présentation sur le Centre d'Expertise et d'Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT).
  • Audition de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales
    photo Aseemblée Nationale 9 novembre 2016 Commission de la défense nationale et des forces armées - Compte rendu n° 15 Présidence de Mme Patricia Adam, présidente — Audition, ouverte à la presse, de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries...
  • Chronique culturelle - 15 Nov.
    Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins 15.11.2016 source JFP 15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent...
  • Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes
    10 nov. 2016 Ministère de la Défense Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul. Opération Chammal : les artilleurs de la Task...
  • Chronique culturelle - 10 Nov.
    La bataille de Tolbiac, toile marouflée, Panthéon de Paris, France - Joseph Blanc (1846-1904) 10.11.2016 source JFP 10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Zulpich - Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne...
  • Chronique culturelle - 9 Nov.
    Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870 09.11.2016 source JFP 9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire . Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant...

Categories