Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 22:30
Syrie: Washington et Moscou privilégient leurs intérêts communs

Le Secrétaire d'État américain John Kerry et son homologue russe, Sergeï Lavrov, accompagnés de leurs principaux collaborateurs, lors d'une réunion au bord de la piscine de l'hôtel à Genève, le 14 septembre, pour mettre la dernière touche à l'accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien (Department of State)

 

15/09/2013 45eNord.ca (AFP)

 

accord américano-russe, armes chimiques, John Kerry, Sergueï Lavrov, Syrie

 

L’accord américano-russe sur les armes chimiques en Syrie montre que les deux pays ont privilégié leurs intérêts diplomatiques communs, mais la méfiance va perdurer entre ces anciens ennemis de la Guerre froide aux relations glaciales depuis un an.

 

Les États-Unis et la Russie sont tombés d’accord sur un démantèlement de l’arsenal chimique syrien d’ici mi-2014, avec de possibles mesures contraignantes.

 

En annonçant samedi cette percée au terme d’intenses tractations, le secrétaire d’Etat John Kerry et son homologue Sergueï Lavrov ont vanté leur «détermination» à détruire ces armes chimiques «le plus rapidement possible» et leur «adhésion à un règlement pacifique» en Syrie.

 

Les deux pays ont pourtant des positions antagoniques sur cette guerre: Moscou est l’allié de Damas, Washington soutient la rébellion.

 

Mais MM. Kerry et Lavrov, qui se plaisent à afficher une certaine complicité, ont insisté sur leurs points de convergence. «Nous avons eu des désaccords ici et là. Mais nous avons aussi coopéré et Sergueï et moi n’avons jamais cessé de nous parler», a assuré le ministre américain.

 

Américains et Russes discutaient en fait depuis un an d’une mise sous tutelle internationale de l’arsenal syrien.

 

M. Lavrov a d’ailleurs salué des négociations «excellentes» avec M. Kerry et s’est félicité que «l’objectif fixé en septembre (au sommet du G20) par les chefs d’Etat russe (Vladimir Poutine) et américain (Barack Obama) pour mettre sous contrôle les armes chimiques syriennes ait été atteint».

 

À en croire un diplomate américain, «les Russes ont été incroyablement sérieux et professionnels» dans les pourparlers.

 

Aux yeux de l’analyste Anthony Cordesman, du Center for Strategic and International Studies, «les États-Unis se devaient d’inclure la Russie [...] pour qu’elle joue un rôle (pour une solution) en Syrie». Washington devait ainsi «signifier clairement [à Moscou] que la Guerre froide est terminée», écrit l’expert.

 

Début août, le président Obama avait cependant dénoncé la réminiscence en Russie de «vieux stéréotypes de la confrontation de la Guerre froide» depuis le retour en mai 2012 au Kremlin du président Poutine. M. Obama avait du coup annulé son sommet prévu en septembre avec son homologue russe.

 

De fait, les relations sont tombées à un niveau rarement vu depuis des décennies.

 

La Maison Blanche avait pesté le mois dernier contre «le manque de progrès récents» avec Moscou sur la défense antimissile, la non prolifération nucléaire, le commerce et les droits de l’homme.

 

Les Américains ont surtout très mal digéré l’affaire Edward Snowden, l’informaticien américain qui a révélé l’ampleur de la surveillance des communications par son pays et à qui les Russes ont accordé l’asile.

 

Pour Alexandre Choumiline du centre d’analyse des conflits au Proche-Orient à Moscou, l’accord de Genève «n’améliorera pas des relations russo-américaines marquées par la méfiance». Il pense d’ailleurs que « Poutine [...] l’a emporté sur Obama».

 

Le chef de l’État russe avait fait un coup d’éclat cette semaine en publiant une tribune dans le New York Times pour menacer Washington en cas d’action militaire unilatérale contre Damas.

 

M. Lavrov a encore prévenu que la Russie «vérifierait» scrupuleusement toutes les accusations de violations de l’accord de Genève par les Syriens, avant de soutenir éventuellement dans le cadre de l’ONU un recours à la force. Il a aussi fustigé «tant de mensonges et de falsifications sur le dossier» syrien.

 

Même méfiance côté américain quand le président Obama a averti qu’il «ne prendrait pas les déclarations de la Russie et d’Assad pour argent comptant».

 

Fiers de leur accord, MM. Kerry et Lavrov ont été interrogés par la presse sur un hypothétique nouveau « Reset », une relance des relations bilatérales, en allusion à l’offre qu’avait faite en 2009 le président Obama à son homologue de l’époque Dmitri Medvedev.

 

Les deux ministres n’ont pas vraiment répondu, mais se sont montrés optimistes.

 

«Les États-Unis et la Russie n’ont pas toujours été main dans la main et ne le sont toujours pas pour tout», a reconnu le secrétaire d’État. Mais «il faut regarder le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide», a-t-il plaidé, égrenant «les coopérations sur l’Iran, la Corée du Nord, l’OMC, le traité START ou le désarmement nucléaire».

 

M. Lavrov a loué une «initiative russo-américaine» sur la Syrie qui a «mobilisé toute la communauté internationale».

 

Circonspect, un diplomate à Washington y voit « un pas positif, mais pas un tournant » dans les relations complexes entre les Etats-Unis et la Russie.

 

*Ce texte était une analyse de Nicolas Revise, diplômé en Science politique et en Droit public et correspondant au département d’État qui suit la diplomatie américaine et son secrétaire d’État partout dans le monde.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...
  • Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration
    17 nov. 2016 Airbus Helicopters Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration. More info Helibras and...
  • Chronique culturelle - 17 Nov.
    La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet 17.11.2016 source JFP 17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire...
  • Le CEAM présente le CEILDT - Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques
    15 nov. 2016 CEAM Petit clip de présentation sur le Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT). Petit clip de présentation sur le Centre d'Expertise et d'Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT).
  • Audition de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales
    photo Aseemblée Nationale 9 novembre 2016 Commission de la défense nationale et des forces armées - Compte rendu n° 15 Présidence de Mme Patricia Adam, présidente — Audition, ouverte à la presse, de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries...
  • Chronique culturelle - 15 Nov.
    Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins 15.11.2016 source JFP 15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent...
  • Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes
    10 nov. 2016 Ministère de la Défense Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul. Opération Chammal : les artilleurs de la Task...
  • Chronique culturelle - 10 Nov.
    La bataille de Tolbiac, toile marouflée, Panthéon de Paris, France - Joseph Blanc (1846-1904) 10.11.2016 source JFP 10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Zulpich - Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne...
  • Chronique culturelle - 9 Nov.
    Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870 09.11.2016 source JFP 9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire . Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant...

Categories