Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:55
Les troupes aéroportées en exercice


10 oct. 2016 Armée de Terre

 

La 11e brigade parachutiste (11e BP) est l'une des brigades interarmes des forces terrestres, spécialisée dans l’engagement par la 3e dimension (aérolargage, aéroportage, largage de matériel), et subordonnée à la 3e Division.

En 2015, la brigade a participé à 2 exercices franco-britanniques (Eagle Amarante et Falcon Entente) en Angleterre. Ces exercices avaient pour but de poursuivre l’entrainement d’une force d’intervention rapide franco-britannique composée de deux bataillons d’infanterie aéroportées et d’éléments d’appui et de soutien.

En 2016, la 11e BP a participé à 2 exercices interalliés :
à Swift Response en Allemagne, engagée pour la 1ère fois sous les ordres d’une division américaine et à l'exercice interalliés Colibri qui avait pour objectif de partager les savoir-faire spécifiques du domaine TAP.

L'objectif de tous ces exercices consiste à renforcer la coopération des nations alliées dans le domaine de la Défense. Malgré des contraintes opérationnelles fortes, elle fait preuve d’adaptabilité pour poursuivre sa préparation opérationnelle.

Repost 0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 06:55
photo ETAP

photo ETAP

 

14.10.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

En date du 9 octobre, un avis (à lire ici) concernant la "location d'aéronefs de type pilatus pc6 et de type cessna caravan au profit des parachutistes de la 11ème brigade parachutiste (11ème bp)."

 

Trois zones sont concernées:
- la région Sud-Ouest (Toulouse, Castres, Carcassonne, Montauban) pour le lot 1 ;
- la zone Sud Est (Etap) pour le lot 2;
- la zone Corse pour le lot 3.

 

Conséquence: le marché comporte trois lots:

 

Lot n 1 : location d'un aéronef PILATUS PC6 et d'un aéronef CESSNA CARAVAN pour la plateforme de Pamiers. Le montant annuel du lot n 1 est estimé à 75 000 euro(s) (H.T.) soit 90 000 euros (T.T.C.). Coût estimé hors TVA : 75 000 euros. Durée du marché ou dates de début/d'achèvement Durée en mois : 36 (à compter de la date d'attribution du marché).

 

Lot n 2 : location d'un aéronef PILATUS PC6 pour la plateforme de Tarbes. Quantité ou étendue Coût estimé hors TVA : 7 250 euros. Durée du marché ou dates de début/d'achèvement Durée en mois : 36 (à compter de la date d'attribution du marché).

 

Lot n 3 : location d'un aéronef PILATUS PC6 pour la plateforme de Calvi. Quantité ou étendue Coût estimé hors TVA : 3 750 euros.

 

Les montants ne sont pas conséquents. Mais si l'on additionne les derniers marchés au profit des FS et de la 11e BP, le volume financier devient notable. Se pose toujours la question de la cohérence de ces appels d'offres et du besoin d'une prestation globale. D'ailleurs, on retrouve la même problématique dans la BSS où le fractionnement des marchés d'affrêtement et le recours à des appareils d'origine "exotique" n'est pas sans susciter des interrogations.

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 15:50
Posé d’un groupe de commandos parachutistes (GCP) du 1er RCP sur la zone de saut de Woodbridge. Photo J. Bardenet Armée de Terre

Posé d’un groupe de commandos parachutistes (GCP) du 1er RCP sur la zone de saut de Woodbridge. Photo J. Bardenet Armée de Terre

 

12/10/2015 armée de Terre

 

Du 28 septembre au 07 octobre 2015, près de 1 400 soldats de la 11e brigade parachutiste et de la 16th air assault  brigade ont participé à un exercice binational dans le sud-est du Royaume-Uni.

 

L’exercice avait pour but de poursuivre l’entrainement d’une force d’intervention rapide franco-britannique composée de deux bataillons d’infanterie aéroportée et d’éléments d’appui et de soutien. L’état-major est binational, la nation ayant le commandement fournit 70 % des effectifs.

 

Eagle Amarante a rassemblé 1 400 militaires dont 350 soldats français issus des brigades parachutistes, d’aérocombat, logistique et du renseignement. Cet exercice découle du traité de Lancaster House signé en 2010 par la France et la Grande Bretagne. Il vise notamment à renforcer la coopération des deux nations dans le domaine de la Défense.

 

Note RP Defense : Voir reportage photos 1 - photos  2

Repost 0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:55
photo Sébastien Beltran

photo Sébastien Beltran

 

04/10/2015 armée de Terre

 

Cette année, la célébration de la Saint Michel au 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) a revêtu une importance toute particulière pour la communauté du régiment. Ce 29 septembre 2015 a en effet été choisi pour inaugurer la statue en bronze du « Démineur de l’espoir ».

 

Inaugurée par SAR la princesse de Hanovre, marraine du régiment, cette œuvre monumentale devient la pièce maitresse de la place d’armes du régiment. Symbole de l’abnégation du sapeur parachutiste, elle rend hommage aux anciens de ce régiment, qui ont porté secours aux populations, au quatre coins du monde.

Repost 0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 07:50
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

23/06/2015 Armée de Terre

 

Les soldats de la 11e brigade parachutiste (11e BP), prennent actuellement part à l'exercice européen d'entraînement des avions de transport dans le domaine tactique (EATT 2015) au Portugal. Ils sont ainsi invités par les parachutistes portugais du 2e bataillon du Régimento Infantaria 10 de San Jacinto.

 

Le vendredi 19 juin 2015, après avoir échangé leurs voiles et sauté ensemble sur San Jacinto, les parachutistes français et portugais se sont vus remettre les brevets parachutistes portugais et français, première étape d'une série d'exercices tactiques qui se déroulent actuellement dans le ciel de San Jacinto.

Repost 0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 16:55
Le nouveau commandant de la 11e BP est nommé

 

19 juin 2015 par Bouq - paratir-paris.org

 

Le général de brigade Éric Bellot des Minières est nommé au Journal officiel du vendredi 19 juin 2015 commandant la 11e brigade parachutiste et commandant la base de défense de Toulouse à compter du 1er août prochain.

 

Il relève ainsi le le général de brigade Olivier Salaün qui part prendre la préparation opérationnelle  à l’état-major du Commandement des Forces Terrestres.

 

Suite de l’article

Repost 0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 17:55
Journées Portes Ouvertes au 17e RGP ! 13-14 juin 2015


source 17e RGP

JOURNÉES PORTES OUVERTES AU 17e RGP ! Les samedi 13 et dimanche 14 juin 2015, le 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) de Montauban ouvre ses portes au grand public, entre 10h30 et 20h30, au sein de son quartier à Doumerc. Au programme, de nombreux stands, des démonstrations cynotechniques, de combat rapproché ou encore, de sauts en parachute.
Venez nombreux !

Journées Portes Ouvertes au 17e RGP ! 13-14 juin 2015
Repost 0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 08:55
Honneur aux anciens

 

03/02/2015 ASP Bourceret - Armée de Terre

 

Le 20 décembre 2014, à la maison de retraite de Beauzelle (31), le général Olivier Salaün, commandant la 11e Brigade parachutiste, a remis à Monsieur Constant Engels les insignes d’officier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

 

Cette cérémonie solennelle s’est déroulée en présence du maire de la commune, des représentants locaux des trois ordres nationaux, d’une délégation de porte-drapeaux des associations d’anciens combattants, ainsi que de la proche famille de monsieur Engels. Elle revêtait un caractère tout particulier dans la mesure où Monsieur Engels est l’un des 18 derniers compagnons de l’ordre de la Libération encore vivants à ce jour.

Fin juin 1940, alors que le maréchal Pétain annonçait l’armistice, Constant Engels décida de poursuivre le combat. Il s’engagea alors dans les Forces Françaises Libres (FFL) et fût incorporé dans l'artillerie comme second canonnier. Il participa aux opérations de Dakar et du Gabon de septembre à novembre 1940. Le 7 juin 1942, observateur et opérateur-radio au sein du 1er régiment d’artillerie coloniale, il fût blessé à Bir-Hakeim, à son poste de combat. Pour son action et la haute valeur de son engagement dans l’œuvre de la libération de la France et de son empire, il reçut, en 1942, la croix de la Libération et le titre de compagnon de la Libération.

Après la guerre, Monsieur Engels poursuivit une carrière de grand serviteur de l’État au sein de nombreux ministères et du commissariat à l’énergie atomique.

 

Note RP Defense : Voir la biographie de Constant Engles sur le site de l'Ordre de la Libéraition

Repost 0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:55
Le renfort Vigipirate de la 11e BP

 

28/01/2015 Ministère de la Défense

 

Appelées en renfort de l’opération Vigipirate Sentinelle, une compagnie du 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) et une du 8e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (8e RPIMa) se sont rendues à Paris le 13 janvier, afin d’assurer la sécurité de lieux hautement symboliques de la capitale (Sacré Cœur, tour Eiffel, château de Versailles, etc.).

 

Entre le 12 et le 14 janvier, plusieurs unités et organismes  ont ensuite été déployés en renfort : le 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP) à Toulouse, le 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) à Perpignan, le 8e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (8e RPIMa) et le 1er régiment du train parachutiste (1er RTP) à Paris, le 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (3e RPIMa) à Lyon et une partie du poste de commandement G08 (PC G08) aérolargable de la 11e brigade parachutiste (11e BP) en renfort à Marseille.

 

En 10 jours, un peu plus de 850 militaires de la 11e BP ont ainsi été déployés en protection du territoire national. D’active ou de réserve, tous ont à cœur d’être présents sur cet engagement d’urgence, dans l’esprit même de la priorité de de l’armée de Terre : assurer la sécurité des Français.

Repost 0
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 20:55
Les hélicoptères du 5e RHC en action

 

18/01/2015 Armée de Terre

 

Du 13 au 16 janvier, lors d’un entraînement interarmes baptisé AFRICAN TIGER, le 5e régiment d’hélicoptère de combat (5e RHC) s’est exercé avec la 11e brigade parachutiste, la base aérienne 118 et la base aéronautique de Lann-Bihoué.

 

Il s’inscrivait dans une préparation opérationnelle en vue d'un déploiement des équipages Tigre dans la bande sahélo-saharienne. Organisé dans les zones d’entraînement du 5e RHC, il a permis de réaliser des missions élaborées sur le retour d’expérience des pilotes des escadrilles d’hélicoptères d’appui-protection (EHAP) de l’opération BARKHANE.

 

Outre la qualité des scénarios ultra-réalistes, « AFRICAN TIGER » permet de confronter des cultures différentes, où chaque protagoniste apporte son vécu opérationnel notamment lors des briefings et débriefings. Ce type d’exercice a vu le jour avant la première projection en Afghanistan du TIGRE en juillet 2007. Il est aujourd’hui devenu incontournable pour éprouver les équipages lors de leur mise en condition avant projection (MCP). L’entraînement dure une semaine et est reconduit avant chaque départ des équipages des EHAP qui sont en auto-relève sur le théâtre malien.

Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 13:55
Objectifs 2015 pour les paras français et britanniques

 

18/12/2014 Armée de Terre

 

Les 1er et 2 décembre, dans la ville anglaise de Colchester, le général Salaün, commandant la 11e brigade parachutiste (11eBP), et son homologue britannique le général Borton, commandant la 16e Air Assault Brigade (16 AAB), ont clôturé le séminaire annuel des deux brigades.

 

À cette occasion, ils ont dressé le bilan et les enseignements de l’année écoulée et surtout signé la feuille de route 2015 de l’Interim Combined Joint ExpeditionaryForce (I-CJEF). Celle-ci permet de fixer les objectifs d’entraînement commun et les axes d’approfondissement en termes d’interopérabilité franco-britannique.

 

Fruit d’une volonté politique commune, cette force est directement déclinée des décisions du traité de Lancaster House. Elle  vise à mettre sur pied, à partir des deux brigades aéroportées aptes à l’intervention d’urgence, une force d’intervention rapide placée sous commandement d’une des deux nations et au sein de laquelle chaque pays fournit un bataillon d’infanterie aéroportée ainsi que des éléments d’appui et de soutien.

 

Pour ce faire, la 11e BP et la 16 X sont binômées et s’entraînent régulièrement ensemble depuis 2013. Cette année, les deux brigades ont participé à plusieurs exercices binationaux en France et en Grande-Bretagne. L’exercice TEARS OF THE SUN 2, en juin 2014, dans les régions de Toulouse-Caylus-La Courtine avait notamment rassemblé 1 800 militaires dont 500 soldats britanniques ainsi que les avions de transport tactique et les hélicoptères de manœuvre associés.

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 18:56
La brigade parachutiste mobilisée pour nos blessés

 

17/12/2014 SCH Beltran - Armée de Terre

 

Le concert caritatif organisé par la brigade parachutiste le 11 décembre, à Toulouse, a connu un véritable succès. Il s’agissait de la troisième édition.

 

1 500 spectateurs, parmi lesquels le premier magistrat de la ville et plusieurs élus locaux, sont venus apprécier le spectacle offert par la musique des parachutistes, la musique des forces aériennes de Bordeaux  et le chœur du département musique de l’université de Toulouse II-Jean Jaurès. Le répertoire éclectique, allant du baroque au jazz, a ravi le public qui a repris à l’unisson les succès interprétés.

 

Cet évènement a permis de récolter plus de 43 000€ qui seront intégralement reversés aux associations d’aide aux blessés Terre Fraternité et l’entraide parachutiste.

 

Ces dons sont indispensables aux associations d’entraide pour leur permettre de poursuivre leurs actions nombreuses au profit des blessés de l’armée de Terre.

Repost 0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 21:55
AUCH 2014 : les réservistes en alerte

 

21/11/2014 Armée de Terre

 

Du 16 au 20 novembre, dans la région d’Auch, la 11e brigade parachutiste a organisé un exercice tactique de son dispositif d’alerte « Guépard Reserve », en liaison avec la délégation militaire départementale du Gers.

 

L’ exercice AUCH 2014 avait pour objectif de tester la capacité de la 11e brigade parachutiste à engager une unité élémentaire de réserve d’environ 70 personnes, armée par les réservistes opérationnels des différents régiments de la brigade puis d’évaluer leur capacité opérationnelle au travers d’un exercice tactique.

 

La mission confiée aux réservistes était de compléter l’action des forces de sécurité civiles engagées dans le soutien aux populations du Gers durement éprouvées par des inondations catastrophiques. Après décrue des cours d’eau, les réservistes ont ensuite participé à des missions de sécurité générale en renforcement des forces de sécurité intérieure face à une situation de pillages et d’insécurité dans les villes du département.

 

AUCH 2014 a donc permis de valider la capacité du dispositif de réserve de la 11e BP à se mobiliser dans des délais assez courts, à monter en puissance rapidement puis à se mettre en condition opérationnelle pour remplir des missions intérieures complexes sur le territoire national, en complément de forces de sécurité civiles et intérieures. Cet exercice a également permis d’évaluer l’aptitude opérationnelle de l’état-major tactique de réserve dans des conditions proches des missions qu’il pourrait recevoir.

Repost 0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 08:55
Visite du général Olivier Salaün, commandant de la 11e BP


20-10-2014 source 2e REP Réf : 312 - 369

 

Le général Olivier Salaün, commandant la 11e Brigade parachutiste, a effectué une visite de commandement au régiment du jeudi 16 au vendredi 17 octobre. Dès son arrivée, il est notamment revenu sur les annonces de baisse des effectifs, et la dissolution programmée de la section de reconnaissance régimentaire de la CEA. Le général a ensuite assisté à la présentation de la MCP et de la projection au Tchad, en présence du chef de corps Jean-Michel Meunier et des officiers supérieurs. Un point de situation RH lui a également été fait suite au plan annuel de mutation, avant que les projets innovation/préparation de l’avenir ne lui soient présentés.

Remise de képis blancs

Le dernier jour de sa visite, le général a supervisé l’entraînement — sur la piste d’audace du régiment — d’une section de la batterie du 35e RAP en PCP. Il a ensuite assisté à une remise de képis blancs aux engagés volontaires de la Légion étrangère de la 1ère compagnie du 4e RE, qu’il a chaleureusement félicité de leur engagement. Avant son départ, un repas a été donné au CMSO en présence de tous les cadres du régiment. Le général en a profité pour faire connaissance avec l’ensemble des personnels, dans une ambiance particulièrement conviviale.

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 07:56
Les paras du 1e RTP ouvrent leurs portes

 

02/10/2014 Victor Poulain - Armée de Terre

 

Les journées portes ouvertes du 1er régiment du train parachutiste de la 11e brigade parachutiste auront lieu les 4 et 5 octobre à Cugneaux, en Haute-Garonne.

 

Pendant ces deux jours, les bérets rouges partageront leurs savoir-faire techniques et tactiques ainsi que leur expérience avec les curieux et les passionnés. Démonstrations de largage de personnel et de matériel, démonstrations de combat au corps à corps et baptêmes en véhicules blindés sont au programme de cette opération de relations publiques, destinée à renforcer le lien Armée-Nation.

Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 07:30
Liban : Transfert d’autorité de la « Force Commander Reserve »

 

22/09/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le 19 septembre 2014 a eu lieu au camp de Deyr Kifa au Liban, la cérémonie de transfert d’autorité de la Force Commander Reserve (FCR) entre le colonel Emmanuel Charpy et le colonel Benoît Aumonnier.

 

Durant leur mandat, les 850 militaires de DamanXXI ont effectué près de 600 patrouilles avec les forces armées libanaises (FAL) dans la zone de responsabilité de la FINUL. Ces activités opérationnelles ont en particulier été intensifiées pour lutter contre les tirs de roquette à partir de la zone d’opération. Dans l’esprit de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations-Unies (CSNU), le contingent français a également participé aux entraînements conjoints avec près de 400 militaires libanais au cours d’une vingtaine de stages communs, et à une dizaine d’exercices avec les autres bataillons de la FINUL, dont l’exercice Steel Storm à Naqoura en août dernier.

 

Dans le cadre des actions de coopérations civilo-militaires, la force a réalisé une quinzaine de projets auprès des municipalités du Sud Liban (mise en place de groupe électrogène, purificateur d’eau, dons de médicaments…). Enfin, dans la perspective de promotion de la francophonie au Sud-Liban, des cours de français ont été dispensés auprès des enfants de sept village, mais aussi auprès des militaires libanais.

 

D’ici à quelques jours, la FCR sera armée par 850 militaires majoritairement issus de la 11e brigade parachutiste et du 152e régiment d’infanterie. La relève nombre pour nombre des militaires de l’opération Daman XXI initiée le 19 septembre, se terminera le 25 septembre 2014.

 

La France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL. Les militaires français de l’opération Daman agissent particulièrement au sein de la FCR qui confère au force commander une capacité de dissuasion et de réaction. Robuste, souple et réactive, la FCR constitue une véritable force décisive au service de la paix au Sud Liban.

Liban : Transfert d’autorité de la « Force Commander Reserve »
Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:50
COLIBRI 2014


16 sept. 2014 Armée de Terre

 

Un bel exercice de cohésion interallié entre parachutistes vient de s’achever. La 46e édition de l’exercice COLIBRI a eu lieu du 1er au 11 septembre dans la région de Toulouse. En prévision des prochaines missions engageant les deux brigades, 700 parachutistes français et allemands ont effectué plus de 300 sauts afin d’échanger leur savoir-faire en matière d’opérations aéroportées.

Repost 0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:55
Tears of the Sun 2

 

08.07.2014 Armée de Terre

 

1 800 parachutistes français et britanniques s'étaient donné rendez-vous fin juin dans la région de Toulouse pour participer à l'exercice Tears of the Sun 2 ! Objectif : faire entrer du matériel dans une zone ennemie. Un exercice collaboratif entre la 11e brigade parachutiste et la 16th air assault brigade, qui a permis de renforcer la capacité commune d'intervention par la 3e dimension.

Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 15:10
British and French airborne forces train together

 

26.06.2014 by British Army

 

Exercise Tears of the Sun, which took place this week in Toulouse, France, is a key interoperability exercise between 16 Air Assault Brigade and 11e Brigade Parachutiste (11e BP), which is at the forefront of closer military co-operation between Britain and France.

Both brigades are rapid reaction forces, held at high readiness to deploy on operations anywhere in the world. They form the Intermediate Combined Joint Expeditionary Force (I-CJEF) for contingency operations, ranging from disaster relief to war fighting, The concept, brought about in early 2013, has been developed by both the French and the British forces over the last 18 months and this exercise provides an opportunity for both armies to plan and fight, side by side .

Helicopters from Joint Helicopter Command, as well as French aircraft, bolstered the two airborne infantry battlegroups to provide a potent fighting force that was exercised in a number of different scenarios. Tears of the Sun gives both nations’ troops the chance to work through a theoretical joint mission, further understand their similarities and differences and prove that they are able to operate alongside each other.

16 Air Assault Brigade is the British Army’s largest brigade with some 6,200 soldiers, combining the speed and agility of airborne and air assault troops with the potency of Apache attack helicopters.

 

Photos gallery

Follow 16 Air Assault Brigade on Facebook: https://www.facebook.com/16AirAssaultBrigade?fref=photo

Repost 0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 07:55
Armée de terre : le général Bosser devrait être nommé chef d'état-major

 

 

Sauf changement de dernière minute et dans l'attente d'une nomination en conseil des ministres, le général Jean-Pierre Bosser devrait être désigné prochainement comme Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre (CEMAT). Il coifferait ainsi sur le poteau le général Didier Castres, longtemps donné comme favori

 

Issu des paras-colo, Jean-Pierre Bosser, 54 ans, a commandé le 8ème RPIMa puis la 11ème Berigade parachutiste. Il est aujourd'hui à la tête de la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense). A ce poste sensible, il jouit de la pleine confiance du cabinet du ministre de la défense, qui souhaitait, il y a quelques mois encore, le maintenir dans cette fonction. 

 

Jean-Pierre Bosser est sans doute le candidat préféré de l'état-major de l'armée de terre, où l'on ne voit pas toujours d'un bon oeil l'arrivée du général Castres, au caractère trop entier. A cet égard, Jean-Pierre Bosser offre un profil très différent : «calme, posé, serein», c'est ainsi que le présentent ceux qui le cotoient. 

 

L'armée de terre est une institution très secouée par les récentes réformes et les dysfonctionnements (Louvois). Son moral est fragile et la fonction de Cemat est devenue celle d'un super-DRH.

Repost 0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:55
Un commandement au féminin au 35e RAP

Un commandement au féminin / Crédits : BCH1 William BONNIN

 

28/05/2014 J. SEVERIN - Armée de Terre

 

Le jeudi 15 mai 2014, sur la place de l’hôtel de ville de Tarbes, le commandement de la 1re batterie du 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) a été confié au capitaine Marie de Lazzer. Cette unité élémentaire connue sous le nom de batterie de renseignement de la 11e brigade parachutiste, est la première batterie du régiment à avoir une femme à sa tête.

 

Prendre la tête d’une batterie de ce régiment, était-ce l’objectif à atteindre ?

 

À ma sortie de Saint-Cyr, j’ai effectué un stage en corps de troupe au 35e RAP. J’y suis retournée comme lieutenant, chef de section. Prendre le commandement de cette batterie de renseignement, que je connais bien, s’inscrit dans la continuité de mon parcours. Mais en effet, devenir commandant d’unité est pour moi l’aboutissement d’un travail dans ce régiment de cœur qui m’a vu grandir.

 

Quel changement pensez-vous apporter, sur le plan du commandement, par rapport à vos prédécesseurs ?

 

Pour moi, à chaque personne, homme ou femme, son style de commandement. L’avantage, c’est que je connais le fonctionnement de la batterie, je connais les personnels. Ce qui est certain, c’est que je m’engage à prendre les difficultés à bras-le-corps. Pour moi, trois choses sont importantes : la fidélité, l’enthousiasme et la fierté d’exercer ce métier. Voilà ma ligne de conduite.

 

Qu’espérez-vous retirer de cette expérience ?

 

Une richesse exceptionnelle sur le plan humain et certainement un souvenir inoubliable. Mais pour l’instant, je la vis avec enthousiasme, au service de mon pays.

Repost 0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 11:55
Quand la 11e Brigade parachutiste arrive en ville...

 

09.05.2014 Armée de Terre


Prise de contrôle. Recherche d’indices. Prélèvements. Fouilles. Détection d’explosifs. A Montauban, du 12 au 17 avril 2014, s’est déroulé un entraînement, au cœur même de la ville et parmi ses habitants, conduit par la 11e brigade parachutiste.


Zoom sur cet exercice.

Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 12:55
Exercice Montauban, Go ! / Crédits : JR. Drahi

Exercice Montauban, Go ! / Crédits : JR. Drahi

 

05/05/2014 J.SEVERIN – Armée de Terre

 

La 11e brigade de parachutistes a conduit un exercice dans des conditions proches de la réalité, baptisé MONTAUBAN 2014.

 

1 600 hommes, 350 véhicules, 19 hélicoptères et 3 avions ont été réquisitionnés pour cet exercice composé d’épreuves de franchissement, d’actions commandos, de reconnaissance… Du 12 au 17 avril 2014, la 11e brigade a conduit cet exercice en terrain libre, dans des conditions proches de la réalité. L’occasion de restituer l’ensemble des connaissances et des savoir-faire de chacune des unités de la brigade.

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:55
exercice MONTAUBAN 2014

27 mars 2014 Armée de Terre

 

Du 12 au 17 avril 2014, la 11e brigade parachutiste (11e BP) conduira un exercice en terrain libre baptisé MONTAUBAN 2014, dans le triangle Moissac-Caylus-Montauban (Tarn et Garonne). Cet exercice engagera dans des conditions proches de la réalité, les capacités spécifiques de plusieurs régiments de la brigade. MONTAUBAN 2014 permettra également à l'état-major de la brigade d'évaluer le niveau opérationnel de deux de ses régiments, le 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) de Montauban et le 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (3e RPIMa) de Carcassonne, tout en offrant la possibilité aux nombreuses unités participantes de s'entraîner en interarmes et en interarmées dans un cadre espace-temps particulièrement réaliste et dimensionnant.

Programme de l'exercice

A partir du 7 avril :
- Déploiement sur le site de Toulouse Francazal des matériels et du personnel composant une base d'opérations aéroportées. Mise en place d'un chantier de conditionnement et de transit.
- Mise en place du poste de commandement de la brigade.
- Regroupement de la force en zone d'attente opérationnelle.
- Etude et préparation des ordres tactiques.

Dans la nuit du 12 au 13 avril :
- Aérolargage des commandos parachutistes sur le camp de Caylus.
- Infiltration des commandos parachutistes, recherche et acquisition de renseignements, préparation de l'appui à la mise à terre d'un sous groupement interarmes.
- Mise en place des plongeurs du génie à proximité du point de franchissement de Moissac.

14 avril :
- Début du franchissement offensif du Tarn par l'échelon blindé au sud de Moissac.

15 avril :
- Aérolargage de personnel (en deux vagues d'environs 100 parachutistes chacune) et de matériel (notamment génie) sur la zone de mise à terre de Caylus.
- Posé d'assaut d'avion de transport tactique pour la mise en place de véhicules.
- Reconnaissances dans la région Montbeton.

16 avril au 17 avril :
- Infiltration des unités en direction de Montauban.
- Saisie du Pont Vieux et d'objectifs particuliers dans Montauban (caserne Andreossy et SEITA).
- Héliportage d'unités d'infanterie sur l'aérodrome de Montauban.
- Contrôle de zone dans la ville de Montauban.

Le programme des activités aéroportées peut être modifié en fonction des conditions météorologiques.

PARTICIPANTS
11e brigade parachutiste
Etat-major de la 11e brigade parachutiste de Toulouse-Balma
3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Carcassonne
8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres
1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers
2e régiment étranger de parachutistes de Calvi
1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes
35e régiment d'artillerie parachutiste de Tarbes
17e régiment du génie parachutiste de Montauban
1er régiment du train parachutiste de Toulouse
11e compagnie de commandement et de transmissions de Toulouse
Hors 11e brigade parachutiste :
5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau
13e régiment du génie du Valdahon
31e régiment du génie de Castelsarrasin
2e régiment de dragons de Fontevraud.
132e bataillon cynophile de l'armée de Terre de Suippes
503e régiment du train de Nîmes.
515e régiment du train de Brie.
Régiment médical de la Valbonne.

Armée de l'air avec des équipages d'avions de chasse et de transport tactique du
Béarn.

Au total : 1600 hommes – 6 jours – 1600 km2 – 350 véhicules – 19 hélicoptères - 3 avions

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 10:45
Les militaires français de «Sangaris» à pied d'œuvre

 

 

04/12/2013 à 20:35 Par Alain Barluet, Service infographie du Figaro

 

INFOGRAPHIE - La phase active de l'intervention en Centrafrique ne débutera vraisemblablement pas avant la fin du sommet sur la paix et la sécurité en Afrique, vendredi et samedi à Paris.

 

«Sangaris», ce papillon exotique qui prête son nom à l'intervention militaire française en Centrafrique, est sur le point de prendre son envol. «Tout est fin prêt, à Paris et à Bangui. On n'a plus qu'à appuyer sur le bouton», résume un haut chef militaire en expliquant que le millier d'hommes engagés dans l'opération n'attendent plus que le feu vert, jeudi, du Conseil de sécurité de l'ONU. Ou plus exactement celui de François Hollande, qui, en tant que chef des armées, donnera le top départ.

 

Car les Français, qui soutiendront la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) - laquelle reprendra le flambeau de troupes africaines, le 19 décembre -, resteront sous commandement national. Dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian, on indiquait, mercredi, que la dernière phase de la planification était en cours. L'accent est mis sur la collecte du renseignement. La phase active de l'intervention ne débutera vraisemblablement pas avant la fin du sommet sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tiendra vendredi et samedi à Paris. L'opération «Sangaris» pourrait durer de quatre à six mois.

 

Mission d'ordre sécuritaire et non de guerre

 

À Bangui, les ultimes préparatifs se déroulaient aussi, notamment autour des pistes de l'aéroport international de M'Poko, «préparées» par les spécialistes du génie de l'air pour les rotations de gros-porteur Antonov. La logistique et les transmissions ont été «calées». Des éléments du 2e régiment d'infanterie de marine (Rima), débarqués à Douala du bâtiment Dixmude, ont été acheminés par train du Cameroun. Deux compagnies du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (Rpima), appartenant au détachement Boali présent en Centrafrique depuis 2003, constituent le socle des effectifs. Les 400 soldats stationnés à M'Poko avaient été rejoints, le week-end dernier à Bangui, par un peu plus de 200 militaires français supplémentaires.

 

Mission d'ordre sécuritaire et non de guerre à proprement parler, «Sangaris» devrait «faire l'effet d'un électrochoc et avoir des conséquences dissuasives», commente un officier général qui connaît bien la Centrafrique. La priorité demeure la sécurisation de Bangui, de ses alentours ainsi que des deux axes essentiels, vers la Cameroun et vers le Tchad. Au-delà du pays «utile», une large partie du territoire centrafricain restera hors du champ d'intervention des militaires français. Les ex-rebelles de la Séléka se sont peu aventurés au sud d'une ligne joignant les villes de Bossangoa, Bambari et Bria. À l'extrême est, aux confins du Soudan, entre Birao, au nord, et Obo, en pays pygmée, au sud, un vaste territoire a toujours été une zone de non-droit. Au sud du pays, autour de Bangassou, un contingent tchadien et un camerounais sont déjà présents. Les militaires français de «Sangaris» vont s'efforcer d'accompagner le déploiement de la Misca, à laquelle reviendra la tâche de contrôler une assez large partie du pays. Une forme de pari? «Tout dépendra de la façon dont les forces africaines vont pouvoir prendre en compte leur mission de sécurisation», commente une source militaire proche du terrain.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories