Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 17:55
source Légion Etrangère

source Légion Etrangère

26 octobre 2013 Henri Weill - Ainsi va le monde !

 

Le 2ème régiment étranger d'infanterie (REI) participera, à partir de lundi, avec le 22th marine expeditionnary unit (US Marines) au camp des Garrigues à Nîmes, à un entrainement au combat en zone urbaine. Les unités (100 légionnaires, 60 marines) seront déposées par des MV22 OSPREY (appareil hybride mi-avion, mi-hélicoptère) et appuyées par des TIGRE et des GAZELLE.

 

Début novembre, le 1er régiment étranger de cavalerie (REC) et le 1er régiment étranger de génie (REG) prendront part à un exercice amphibie à Djibouti, Lion 13, avec le 21ème Régiment d'infanterie de marine (RIMa) et des éléments britanniques. Celui-ci est destiné à l'expérimentation du véhicule haute mobilité (VHM, 14 tonnes) dans "un cadre interarmées et multinational" précise-t-on au ministère de la défense. Ce cadre, défini par les accords de Lancaster House (2010), est celui de la CJEF (combined joint expeditionary force), force projetable franco-britannique non-permanente.

 

Quant au 2ème régiment étranger de génie ( REG), il participera, à partir du 2 décembre avec des militaires issus des autres régiments de la 27ème brigade d'infanterie de montagne, à CERCES 2013 (Valloire, Savoie).

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 21:33
Les soldats français tués en Afghanistan n'étaient pas armés

 

photo Armée de Terre

20/01/2012 Par LEXPRESS.fr

 

Quatre militaires français ont été tués par un soldat afghan pendant leur entraînement sportif. L'attaque a également blessé seize soldats dont huit grièvement. Les talibans ont salué le geste du "soldat afghan patriote". 

Quatre soldats français ont été tués en Afghanistan par un militaire en uniforme de l'armée afghan, d'après une source de sécurité afghane ce vendredi. "Le tireur présumé a été appréhendé", a ajouté la force internationale de l'Otan (Isaf). Nicolas Sarkozy a de son côté confirmé que les quatre militaires tués sont français. 

"C'est dans le cadre d'un entraînement à l'intérieur de la base qu'un tireur a abattu, assassiné quatre de nos soldats dans des conditions qui sont inacceptables", a précisé le ministre français de la Défense Gérard Longuet. "Les Français étaient en train de terminer leur séance de sport à l'intérieur" d'une enceinte militaire, a précisé une source sécuritaire. "Les soldats n'étaient pas protégés. Ils ne pouvaient pas se défendre. [Le tireur] a tiré dans le groupe. Puis ils l'ont neutralisé ", a poursuivi cette source, sans donner plus de détails sur l'assaillant. 

 

L'homme a utilisé une arme automatique. Il "a ouvert le feu sur des Français, quatre ont été tués et 16 blessés, ce matin vers 8 heures locales dans le district de Tagab de la province de Kapisa" dont l'armée française a la charge, selon une source de sécurité afghane. Le ministère de la Défense a déclaré que parmi les soldats français pris pour cible, il y a "une quinzaine de blessés dont huit grièvement". 

 

"C'est une tragédie qui s'apparente à un assassinat", a déclaré le ministre français en précisant que les événements s'étaient produits dans la base de Gwam, dans le nord-est du pays. Le périmètre de la base française de Tagab a depuis lors été circonscrit par l'armée française, et interdite d'accès aux forces de l'ordre afghanes, a indiqué une autre source sécuritaire. 

 

L'armée afghane infiltrée?

 

"Le tireur était un soldat de l'armée afghane", selon Abdul Hamid Erkin, le chef de la police de la province de Kapisa. Auparavant, il avait été présenté comme un "homme portant un uniforme afghan", par une autre source sécuritaire. 

Le 29 décembre, deux légionnaires français avaient été abattus délibérément par un soldat de l'Armée nationale afghane (ANA) dont ils assuraient la formation dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, région très infiltrée par la rébellion des talibans où se trouve la vallée de Tagab.  

 

Plusieurs incidents similaires, meurtriers pour l'Otan, ont eu lieu ces deux dernières années en Afghanistan, alors qu'ils étaient rares auparavant. Si les motivations des meurtriers ne sont pas toujours établies, elles laissent craindre une infiltration croissante des forces afghanes par les rebelles. 

 

Les talibans ont pour l'heure salué le geste du "soldat afghan patriote" pour son attaque contre les soldats français. 

 

Accélérer le retrait ou non?

 

Le président français a posé la question d'un retour anticipé des troupes françaises. D'ores et déjà, "toutes les opérations de formation, d'aide au combat de l'armée françaises, sont suspendues", a fermement déclaré Nicolas Sarkozy. 

 

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a présenté ses condoléances à la France estimant qu'il s'agissait d'un "jour très triste" pour les troupes de l'Otan. "De tels incidents sont graves et font les gros titres, mais ils sont isolés", a déclaré Rasmussen, la réalité est que, chaque jour, 130 000 membres de l'Isaf, originaires de 50 pays, combattent et entraînent plus de 300 000 soldats afghans".  

 

"Nous avons le même objectif: un Afghanistan qui soit responsable de sa propre sécurité. C'est ce que veulent les Afghans. Et nous restons déterminés à les aider à réaliser cet objectif", a affirmé le secrétaire général, en visite vendredi à Riga. 

 

 


 

82 soldats français tués depuis 2001

 

Sur les quatre soldats décédés ce vendredi, trois appartiennent au 93e Régiment de montagne de Varces (Isère), le quatrième au 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse). Ils portent à 82 le nombre de militaires français tombés en Afghanistan depuis le début du conflit en 2001.  
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:11
Décès de deux légionnaires du 2ème Régiment étranger de Génie de Saint Christol, en Afghanistan

 

29.12.2011 Présidence de la République

 

C'est avec une très grande tristesse que le Président de la République a appris la mort ce matin en Afghanistan de deux légionnaires du 2ème Régiment étranger de Génie de Saint Christol. Au cours d'une mission d'appui au profit de l'armée nationale afghane (ANA), en vallée de Tagab, ces deux sous-officiers ont été mortellement touchés par le tir délibéré d'un soldat afghan de l'ANA.

 

Le président de la République présente à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances et s'associe à leur douleur.

 

Le chef de l'État exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d'œuvrer au sein de la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories