Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 08:55
Entrée des cercueils sur la place d'arme Photo Didier B. / Armée deTerre

Entrée des cercueils sur la place d'arme Photo Didier B. / Armée deTerre


26/01/2016 Armée de Terre

 

« Nous sommes rassemblés ici pour rendre hommage à vos camarades de cordée, vos frères légionnaires qui ont perdu la vie, et pour les accompagner vers leur dernière demeure. » C’est en ces mots que le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, a entamé l’ordre du jour lors de la cérémonie d’hommage funèbre qui s’est tenue ce matin en l’honneur des légionnaires décédés à la suite d’une avalanche à Valfréjus alors qu’ils effectuaient un entraînement en montagne.

 

Les 6 militaires ont en effet trouvé la mort « dans la vallée de la Maurienne […], cet univers à la fois rude et grandiose, sur ces hauteurs sauvages si chères aux soldats de la 27e brigade d’infanterie de montagne, sur cette terre française qu’ils avaient choisi de défendre en coiffant le képi blanc.Ils avaient « tous en commun d’avoir frappé un jour à la porte de la Légion étrangère. [Ils étaient] devenus membres de cette nouvelle famille, dans laquelle il n’existe ni nationalité, ni race, ni religion. [Ils sont] aujourd’hui recouverts du même drapeau, celui d’un pays auquel [ils ont] tout donné sous la grenade à sept flammes. »

Aujourd’hui, l’armée de Terre toute entière rend hommage à ses camarades qui ont « rejoint les neuf cadres et légionnaires de [leur] régiment tombés au champ d’honneur ou à l’entraînement ».La cérémonie militaire, présidée par le CEMAT, a débuté à 10h30 en présence de nombreuses autorités civiles et militaires. Elle s’est déroulée au 2e régiment étranger de génie (2e REG) à Saint-Christol d’Albion (84).

 

Consultez l’ordre du jour prononcé par le CEMAT 

 

Retrouvez les biographies de nos 6 militaires décédés dans l’accomplissement de leur mission.

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 17:56
Cérémonie d’hommages aux Légionnaires du 2e REG décédés le 18 janvier 2016 en Savoie


25/01/2016 Armée de Terre

 

Une cérémonie d’hommage funèbre se tiendra demain, mardi 26 janvier 2016, en l’honneur des légionnaires décédés à la suite d’une avalanche à Valfréjus alors qu’ils effectuaient un entraînement en montagne.

 

Cette cérémonie militaire, présidée par le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général d’armée Jean-Pierre Bosser et en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, se déroulera au 2e régiment étranger de génie, quartier Maréchal Kœnig, à Saint-Christol d’Albion (84). Elle débutera à 10h30.

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 17:25
photo EMA / Amée de Terre

photo EMA / Amée de Terre

 

21/01/2016 Sources : État-major des armées

 

Depuis le 9 janvier 2016, la seconde édition de l’opération Korbo est conduite par la section du 2e régiment étranger du génie au cœur de la forêt amazonienne. L’objectif visé par les Forces armées en Guyane (FAG) est de détruire tous les puits primaires aurifères illégaux de Dorlin.

 

Avec l’appui des Puma de la base aérienne 367, indispensables dans l’opération Harpie, 1 000 kilos d’explosifs Hexal ont été préalablement acheminés par les airs. Après plusieurs heures de préparation, les containers d’explosifs ont été descendus les uns après les autres au fond des trois premiers puits, parfois profonds de 40 mètres, sous le contrôle du capitaine Pierre, directeur de la mise en œuvre. Pour un maximum d’efficacité et de sécurité pour les opérateurs du génie, chaque charge a été disposée selon un plan très précis. L’objectif était la destruction totale des puits d’orpaillage primaire*.

 

Pendant que les militaires du génie se concentraient sur la mise en place des charges, plusieurs patrouilles, intégrant des éléments de la gendarmerie, surveillaient les abords des sites pour dissuader les orpailleurs illégaux de s’en approcher.

 

Au total, en quatre jours, 18 puits et tunnels ont été détruits. Afin de poursuivre dans la durée la lutte contre les orpailleurs illégaux, l’opération Harpie se poursuit. Celle-ci perdurera, jusqu’à la destruction de l’ensemble des sites d’orpaillage illégal.

 

Harpieest une des deux opérations permanentes conduites par les FAG. Lancée officiellement par le Président de la République en février 2008, Harpie est une opération interministérielle de grande envergure. Elle est menée conjointement par les forces de l’ordre (police aux frontières, gendarmerie) et les FAG. Placée sous l'autorité du préfet et du procureur de la République pour la partie judiciaire, elle vise à éradiquer les zones d'orpaillage clandestin.

 

À 7 000 km de la métropole, les FAG garantissent la protection du territoire national et de ses ressources. Fréquemment engagées en appui de l’action de l’État dans des missions au caractère interministériel, les FAG agissent sur un territoire rendu exigeant par son étendue (1 100 km de frontières terrestres), son littoral difficile et sa forêt équatoriale.

 

*Extraction primaire : extraction de roches aurifères depuis des mines en sous-sol et concassage.

photo EMA / Amée de Terrephoto EMA / Amée de Terre
photo EMA / Amée de Terrephoto EMA / Amée de Terre
photo EMA / Amée de Terrephoto EMA / Amée de Terre

photo EMA / Amée de Terre

Repost 0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 18:55
Lors de ce déplacement, le ministre s’est entretenu avec les légionnaires du 2e REG - Armée de terre

Lors de ce déplacement, le ministre s’est entretenu avec les légionnaires du 2e REG - Armée de terre

 

20/01/2016 Ministère de la Défense

 

Mardi 19 janvier, Jean-Yves Le Drian s’est rendu en Savoie pour se recueillir sur la dépouille des cinq légionnaires décédés en service, emportés par une avalanche dans la région de Valfréjus. Il a aussi rencontré rescapés et sauveteurs de cet accident survenu lors d’un entraînement militaire.

 

«  C'est l'ensemble de la Défense, et au-delà toute la Nation, qui est touchée lorsque plusieurs des siens se retrouvent ainsi frappés dans le cadre de leur mission. » Par ces mots, le ministre de la Défense a rendu hommage aux cinq légionnaires du 2erégiment étranger de génie de de Saint-Christol (Vaucluse) emportés par une avalanche alors qu’ils s’entraînaient en ski de randonnée pour leur préparation opérationnelle. Le ministre s'est ainsi recueilli à la morgue de Saint-Jean-de-Maurienne avec le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser. Il s’est ensuite rendu à Grenoble pour rencontrer cinq légionnaires blessés dont les jours ne sont pas en danger. Le ministre, qui a qualifiée sa visite de pleine d’émotions, a ajouté que  «l’entraînement militaire comprend nécessairement des risques, surtout dans un milieu comme la montagne qui peut être hostile ».

Jean-Yves Le Drian accueillit par les militaires de la 27e BIM - Armée de terre

Jean-Yves Le Drian accueillit par les militaires de la 27e BIM - Armée de terre

Repost 0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 17:55
photo 2e REG - Armée de Terre

photo 2e REG - Armée de Terre

 

19/01/2016 Armée de Terre

 

Le 18 janvier 2016 vers 14h00, lors d’une activité d’entraînement dans la zone d’exercice du groupe d’aguerrissement en montagne (GAM de Modane) dans la région de Valfréjus (Savoie), un détachement de cadres et légionnaires (51 soldats) appartenant au 2e REG (3e compagnie) de Saint-Christol a été emporté par une avalanche alors qu’il progressait à ski de randonnée en direction du col du Petit Argentier.

Le bilan actuel est de 14 victimes : 5 sont décédées, 9 autres ont été blessées dont 2 se trouvent dans un état grave. L’armée de Terre est en deuil et nous rendons hommage à nos camarades décédés dans l’accomplissement de leur mission et soutenons nos blessés. Nous nous associons à la douleur des familles et des proches et les assurons de notre compassion et de notre accompagnement.

 

Les raisons de cette avalanche sont pour le moment inconnues. Une enquête est diligentée par monsieur Jean-Pascal Violet, procureur de la République près le parquet d’Albertville, pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. Nous collaborons pleinement avec les autorités judiciaires et resterons factuel de façon à ne pas interférer dans l’enquête en cours.

La montagne est un milieu dur, exigeant où les conditions naturelles sont toujours changeantes. Le risque zéro n’existe pas, quel que soit le milieu auquel nous sommes confrontés. Nous en sommes conscients et au quotidien, dans l’exercice de notre métier, nous prenons  toutes les mesures pour atténuer ces risques.

 

Caporal Touré LAMARANA

Agé de 33 ans, le caporal Touré LAMARANA (né à Madagascar, naturalisé français par décret) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a un peu plus de 7 ans.
Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 24 avril 2008, il effectue sa formation initiale au 4erégiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se fait remarquer d’emblée par sa forte motivation. Il
choisit alors d’intégrer le 1er régiment étranger de génie (1er REG) de Laudun le 4 septembre 2008. Dès son arrivé au régiment, il montre de réelles qualités de soldat et confirme son efficacité en
obtenant de bons résultats lors des stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Toujours volontaire et discipliné, il est intéressé par l’instruction. D’humeur constante et animé d’un excellent état d’esprit, il est élevé à la distinction de légionnaire de 1re classe le 1er mai 2009. Appliqué dans sa fonction de sapeur de combat et maitrisant tous les savoir-faire du sapeur d’assaut lors de sa projection en Afghanistan dans le cadre de l’opération PAMIR XXII, il y démontre tout son professionnalisme et réalise un très bon mandat. Il se distingue particulièrement le 29
novembre 2009 lors de l’opération « Ile bleue 4 » où, pris à partie par des insurgés, il riposte avec sa mitrailleuse sur des emplacements adverses clairement identifiés. Pour ces faits, il est cité à l’ordre du régiment le 28 avril 2011.
A son retour en métropole, il s’appuie sur une solide expérience et fournit un travail de qualité tout en étant mature et digne de confiance. C’est naturellement qu’il est désigné pour suivre la formation générale élémentaire ; il est nommé caporal le 1er août 2011.
Il est alors désigné pour effectuer un séjour en Guyane et rejoint le 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) de Kourou le 1er septembre 2013. Pilote expérimenté et efficace sur BV 206 (véhicules articulés-chenillés) et petit véhicule protégé (PVP), montrant d’ores et déjà de réelles facultés d’adaptation, il réalise un excellent séjour.
A son retour en France, il est affecté au 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le 31 juillet 2015. D’emblée, il participe à sa formation initiale de légionnaire de montagne où il fait preuve d’une grande détermination. Apprécié par ses chefs et ses frères d’armes, il est engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11     u 28 janvier 2016. Le caporal Touré LAMARANA est détenteur de la Croix de la valeur militaire avec étoile de bronze, de la médaille d’argent de la défense nationale avec agrafes « Légion étrangère » et « Mission
d’opérations intérieures », de la médaille commémorative française « Afghanistan » et de la médaille de la reconnaissance de la nation.
Marié sans enfant, le caporal Touré LAMARANA est mortellement blessé dans une avalanche le lundi 18 janvier 2016 après-midi, lors d’un déplacement en montagne programmé effectué dans le cadre d’un entraînement alpin.

>>> Télécharger la biographie du caporal Touré LAMARANA

 

Légionnaire de 1re classe Samuel SIMI 

Agé de 26 ans, le légionnaire de 1re classe Samuel SIMI (né en Italie) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a un peu plus de 2 ans.

Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 18 juillet 2013, il effectue sa formation initiale au 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se fait remarquer d’emblée par son sérieux et son efficacité. Il choisit alors d’intégrer le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le 4 décembre 2013.
Dès son arrivée au régiment, il se distingue par son remarquable investissement et réussit avec brio les stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Toujours volontaire et discipliné, il donne entièrement satisfaction dans son emploi et est élevé à la distinction de 1re classe le 1er mai 2014.

En juillet 2014, il est désigné pour effectuer une mission de courte durée à la Réunion où ses qualités de soldat et son ardeur à la tâche sont soulignées par son commandement. Humble, calme et déterminé, il est fier de débuter son apprentissage de légionnaire de montagne et est engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11 au 28 janvier 2016.

Le légionnaire de 1re classe Samuel SIMI est détenteur de la médaille de bronze de la défense nationale avec agrafe « Légion étrangère » et de la médaille de la protection militaire du territoire au titre de l’opération « Sentinelle ».
Célibataire sans enfant, le légionnaire de 1re classe Samuel SIMI est mortellement bleé dans une avalanche le lundi 18 janvier 2016 après-midi, lors d’un déplacement en montagne programmé effectué dans le cadre d’un entraînement alpin.

>>> Télécharger la biographie du légionnaire de 1re classe Samuel SIMI

 

Légionnaire Denis HALILI

Agé de 21 ans, le légionnaire Denis HALILI (né en Albanie) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a six mois.

Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 17 juin 2015, il effectue sa formation initiale au 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se fait remarquer pour son professionnalisme et ses qualités humaines. Il choisit alors d’intégrer le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le 29 octobre 2015.

Dès son arrivée au régiment, il fait preuve d’un comportement militaire exemplaire et obtient le diplôme de secouriste au combat de niveau 1. Dynamique et enthousiaste dans l’exercice de son métier, il donne entièrement satisfaction dans son emploi d’opérateur véhicule de l’avant blindé (VAB) génie.

Engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11 au 28 janvier 2016, le légionnaire Denis HALILI est mortellement blessé dans une avalanche le lundi 18 janvier 2016 après-midi. Il effectuait un déplacement en montagne programmé dans le cadre d’un entraînement alpin. Il était célibataire sans enfant.

>>> Télécharger la biographie du légionnaire Denis HALILI

 

Légionnaire Gheorghe PALADE

Agé de 21 ans, le légionnaire Gheorghe PALADE (né en République moldave) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a un peu plus d’un an.

Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 16 janvier 2015, il effectue sa formation initiale au 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se fait remarquer par sa capacité d’adaptation et sa grande motivation. Il choisit alors d’intégrer le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le 28 mai 2015.
Dès son arrivée au régiment, il montre de réelles qualités de soldat et confirme sa volonté de progresser en réussissant brillamment les stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Très motivé, curieux et toujours de bonne humeur, il donne totale satisfaction à son commandement.
Parfaitement intégré dans sa compagnie et maitrisant les savoir-faire du sapeur d’assaut, il montre de belles aptitudes dans le domaine alpin, et c’est tout naturellement qu’il obtient avec brio son brevet d’alpiniste militaire le 2 octobre 2015.
Engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11 au 28 janvier 2016, le légionnaire Gheorghe PALADE est mortellement blessé dans une avalanche le lundi 18 janvier 2016 après-midi. Il effectuait un entraînement alpin lors d’un déplacement en montagne programmé. Il était célibataire sans enfant.

>>> Télécharger la biographie du légionnaire Gheorghe PALADE

 

Légionnaire Lal Bahadur KHAPANGI

Agé de 24 ans, le légionnaire Lal Bahadur KHAPANGI (né au Népal) avait rejoint les rangs de la Légion étrangère en août 2014.
Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 1er août 2014, il effectue sa formation initiale au 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary où il se distingue d’emblée pour sa détermination. Il choisit d’intégrer le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol, régiment qu’il rejoint le 10 décembre de la même année.
Dès son arrivée au régiment, il s’investit totalement dans sa formation initiale de sapeur de combat et de démineur. Montrant un intérêt tout particulier pour le domaine du sauvetage, il obtient le diplôme de secouriste au combat de niveau 1. Rustique et motivé, il était engagé avec sa compagnie pour réaliser une formation d’adaptation montagne hiver dans la région de Modane du 11 au 28 janvier.
Célibataire sans enfant, le légionnaire Lal Bahadur KHAPANGI est mortellement blessé dans une avalanche le lundi 18 janvier 2016 après-midi, lors d’un déplacement en montagne programmé effectué dans le cadre d’un entraînement alpin.

>>> Télécharger la biographie du légionnaire Lal Bahadur KHAPANGI

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

21/07/2015 Armée de Terre

 

Depuis juillet 2015, la force SANGARIS intervient en appui de la MINUSCA* dans le cadre de l’intervention des nations unies en Centrafrique. Leur mission : stabiliser le pays.

 

Suite à cette réorganisation du dispositif, la force SANGARIS s’organise autour d’un groupe tactique interarmes (GTIA) unique, le GTIA Centurion. Au total, plus de 900 soldats français sont déployés dans ce nouveau dispositif tandis que 10 000  hommes composent la MINUSCA.  Ainsi, la force MINUSCA et SANGARIS travaillent en parfaite coopération pour le maintien de la paix en Centrafrique.

 

*MINUSCA : Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique.

Repost 0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 07:55
Le lieutenant-colonel de Sercey commande le 2e REG depuis le 26 Juin


29-06-2015 par 2e REG Réf : 577 | 297

 

Officier saint-cyrien de l’arme du génie, le lieutenant-colonel Guillaume de Sercey a effectué sa carrière opérationnelle à la Légion étrangère et dans l’arme du génie : au 4e Régiment étranger à Castelnaudary, au 2e Régiment étranger de génie à Saint-Christol, et au 6e Régiment de génie à Angers.

Il a été déployé à deux reprises à Djibouti en 1999 et en 2003, en Bosnie en 2000, et en Afghanistan de 2010 à 2011.

Il a également servi à l’état-major de la 2e Brigade blindée, à l’état-major de l’Armée de terre à Paris et à l’école d’application du génie à Angers.

Le lieutenant-colonel de SERCEY est diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP) et breveté de l’Ecole de guerre.

Ayant préalablement servi au 2e Régiment étranger de génie comme chef de section, officier traitant et commandant d’unité, le lieutenant-colonel de SERCEY en a pris le commandement le 26 juin 2015 et assume également depuis cette date les fonctions de commandant de la Base de défense de Saint-Christol.

Il est décoré de la médaille d’or de la défense nationale échelon argent et de la croix du combattant.

Né en 1971, lieutenant-colonel de SERCEY est marié et père de six enfants.

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 16:55
photo 2e REG

photo 2e REG


19-05-2015 par 2e REG Réf : 576 | 756

 

La fête de Camerone est célébrée chaque année par les légionnaires, qu’ils soient en mission ou au quartier. En cette année 2015, marquée par un engagement important du 2e REG avec actuellement 3 unités élémentaires dans l’opération SENTINELLE, les légionnaires de montagne ont organisé et célébré la traditionnelle fête de CAMERONE les 30 avril et 1er mai 2015 au quartier Maréchal Koenig, à Saint Christol.

 

La veillée

Rien n’empêche le 2e REG, qui, depuis le lundi 20 avril, a vu ses légionnaires s’affairer autour de la préparation des festivités de Camerone. Cette année, un grand cross régimentaire a rassemblé les cadres et légionnaires présents dans un grand mouvement collectif.

La veille des festivités, le mercredi 29 avril 2015, une messe a été célébrée à la chapelle du régiment. Puis, devant le monument aux morts, les cadres et légionnaires se sont recueillis dans une ambiance des plus solennelles pour honorer leurs camarades tombés pour la France. Après le recueillement, place à la cohésion. La veillée de Camerone a réuni le régiment autour d’un grand feu. Sur le plateau d’Albion, pendant les chants, on pouvait entendre les voix graves des légionnaires s’élever au loin.

 

 La prise d'armes de Camerone

La 152e édition de la commémoration du combat de Camerone au 2e REG fut présidée par le général de Brigade Hervé Bizeul, commandant la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne.

Etaient présents:
Monsieur Bernard Gonzalez, préfet de Vaucluse, Monsieur Alain Dufaut, sénateur de Vaucluse, Monsieur Maurice Chabert, président du conseil départemental de Vaucluse, Monsieur Henri Bonnefoy, maire de Saint-Christol, Madame Dominique Santoni, conseillère départementale du canton d’Apt, Monsieur Jean-François Moniotte, sous-préfet de Carpentras, et le colonel Philippe Kirscher, ancien chef de corps du régiment.

 

Les légionnaires de montagne ont réalisé une prise d’armes sous un ciel radieux, au son de la Musique de l’infanterie venue de Lyon. Cette prise d’armes s’est conclue par un défilé des troupes sous les applaudissements des invités et des familles présentes. 8 décrets de naturalisation ont ensuite été remis par le préfet de Vaucluse à des légionnaires qui ont fait le choix de rejoindre la communauté française.

 

A midi, le préfet de Vaucluse, le général de Brigade Hervé Bizeul et le chef de corps ont inauguré la kermesse pour un après-midi qui s’est voulu festif et convivial avec les très nombreux stands d’animations et d’activités ludiques mis en place par les compagnies.

 

La soirée a été consacrée au bal du légionnaire et à l’élection de miss Képi Blanc, remportée cette année par Lizbi, d’origine sud-africaine. Le lendemain, la grande tombola a permis à de nombreux légionnaires et visiteurs de remporter la TV, les voyages et les nombreux lots mis en jeu. Consultez les résultats de la tombola.

 

Après les festivités, durant lesquelles chacun s’est investi sans compter, l’heure était à la remise en condition du matériel et du régiment pour poursuivre les missions en cours. A l'année prochaine!

 

Reportage photos

 

Téléchargez Rien n'Empêche CAMERONE 2015

Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 17:55
photo 1e REC

photo 1e REC

 

27-03-2015 par 1e REC Réf : 204 | 874

 

Déployé en urgence sur l’ensemble de la ville de Marseille et appuyé par plusieurs régiments de la zone Sud-Est, le 1er Régiment étranger de cavalerie a reçu, le 11 janvier dernier, la mission de protéger plusieurs dizaines de sites sensibles dispersés dans tous les arrondissements de la cité phocéenne tout en conservant une capacité d’alerte dans le cadre du renforcement du plan Vigipirate.

 

Opération Perceval : le Royal Etranger au cœur de Marseille

 

A partir de son CO de crise (construit en priorité à Carpiagne à l’arrivée du régiment en 2014), l’état-major du Royal étranger (qui a pris le nom de GT Perceval) coordonne l’action de huit unités élémentaires, dont trois du 1er Régiment étranger de cavalerie et trois du 2e Régiment étranger de génie, qui participent de jour comme de nuit à la protection de nos compatriotes.

 

Montée en puissance

 

Suite aux attentats du 7 au 9 janvier à Paris, le 1er Régiment étranger de cavalerie est passé en alerte Vigipirate : si le régiment est engagé, la proximité entre le camp de Carpiagne et la ville de Marseille lui permet d’intervenir sans préavis. L’alerte est déclenchée le 10 janvier et, après un déploiement d’urgence sur certains sites jusqu’au 11 janvier, l’affaire prend de l’ampleur le 12 janvier au soir. Durant la nuit, le CO monte en puissance à Carpiagne. Les premières unités prennent position en ville. Les éléments permanents du plan Vigipirate (93e Régiment d’artillerie de montagne), sont intégrés au GT Perceval. Le lendemain, une compagnie du 2e Régiment étranger de génie et un escadron du 4e Régiment de Chasseurs viennent renforcer le dispositif. Jusqu’au 15 janvier, de nouvelles unités du 1er REC et du 2e REG complètent le GT, portant alors son effectif à 500 hommes, dont plus de 400 légionnaires. Une grande réactivité et une montée en puissance échelonnée sur trois jours ont permis au GT Perceval de sécuriser l’ensemble des sites qui lui étaient confiés quelques heures après en avoir reçu l’ordre.

 

Un défi logistique et humain

 

Alors que l’effectif opérationnel atteint un palier, le dispositif est réarticulé afin d’optimiser la protection des sites et de tenir dans la durée, en coordination avec un 2ème GT (Camargue, armé par le 503ème RT de Nîmes). De nombreuses unités se remettent en condition à Carpiagne, qui héberge alors 1200 hommes et leur fournit tout le soutien logistique nécessaire, tout en leur permettant de parfaire encore leur entraînement (tir, aguerrisement, sport). La proximité immédiate de la zone de déploiement, l’espace qu’offre le camp de Carpiagne et sa revalorisation par les légionnaires du 1er REC en ont fait une véritable base opérationnelle avancée, permettant d’offrir un soutien tant humain que logistique aux unités engagées.

 

Au service de nos concitoyens

 

L’intérêt médiatique porté à cet engagement traduit la bonne compréhension par les Français du caractère exceptionnel de ce déploiement dans l’urgence de l’armée de Terre sur le territoire métropolitain. Le sens du devoir et la rusticité de la troupe ont impressionné. Les légionnaires y mettent d’autant plus s’ardeur qu’ils servent leurs concitoyens dans leur propre garnison. Ces derniers le leur rendent bien : remerciements, félicitations, aide matérielle… Un accueil chaleureux qui conforte encore les hommes et les officiers dans le respect du code d’honneur : « La mission est sacrée, tu l’exécutes jusqu’au bout et si besoin, en opérations, au péril de ta vie ».

photo 1e RECphoto 1e RECphoto 1e REC
photo 1e REC

photo 1e REC

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 15:55
Caporal-Chef Ivica Drnic - photo 2e REG

Caporal-Chef Ivica Drnic - photo 2e REG

 

24-03-2015  2e REG Réf : 570 -2141

 

Le colonel Jean-Christophe Reussner, commandant le 2ème Régiment étranger de génie, a le regret d'annoncer le décès du caporal-chef Ivica Drnic, survenu accidentellement lundi 23 mars 2015. Il s'entraînait en vue d'être projeté en opération.Le régiment exprime sa douleur suite à la perte d’un de ses légionnaires, présente ses condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches et s’efforce de les accompagner dans ce moment particulièrement douloureux. Nous communiquerons bientôt les date et heure de la cérémonie d'hommage funèbre qui se tiendra prochainement au quartier Maréchal kœnig, à Saint-Christol. N°VERT: 0800 005 948

 

Agé de 30 ans, le caporal-chef Ivica DRNIC a rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a 9 ans.

 

Souscrivant un premier contrat de 5 ans le 25 juillet 2005, il effectue sa formation initiale au 4e Régiment étranger de Castelnaudary où il se fait remarquer d’emblée par sa forte motivation. Il choisit alors d’intégrer le 1er Régiment étranger de génie de Laudun le 8 décembre 2005.

 

Dès son arrivé au régiment, il montre de réelles qualités de soldat et confirme sa volonté de progresser en réussissant brillamment les stages de formation initiale à la fonction de sapeur de combat et de démineur. Toujours volontaire et discipliné, il donne entièrement satisfaction et est élevé à la distinction de 1ère classe le 1er août 2006. Parfaitement intégré dans sa compagnie et maîtrisant tous les savoir-faire du légionnaire sapeur d’assaut, il montre de réelles capacités dans la conduite des engins blindés. Il poursuit sa formation et élargit ses compétences en passant tous les permis de conduire et les formations sur les engins de génie, disperseurs de mines et les moyens de forage rapide et de destruction. Mature et totalement digne de confiance, il est naturellement désigné pour suivre la formation générale élémentaire, il est nommé caporal le 1er juin 2008.

 

Désigné pour effectuer un séjour en Guyane, il rejoint le 3e Régiment étranger d’infanterie le 1er août 2009. Excellent chef d’équipe, il s’adapte rapidement au milieu équatorial et obtient avec brio le certificat élémentaire de chef d’équipe infanterie, le 28 octobre 2009.

 

A son retour en métropole, il est affecté au 2e Régiment étranger de génie. Infatigable de nature, il poursuit ses formations de conduite d’engins blindés et réussit ses qualifications sur véhicule de l’avant blindé : tourelleau téléopéré sur véhicule blindé hautement protégé le 1er décembre 2011, et mise en œuvre de véhicule blindé hautement protégé  au mois d’avril 2012. Doué d’un sens aigu de l’organisation et rigoureux dans l’exécution des missions qui lui sont confiées, il n’en montre pas moins un attachement certain aux valeurs humaines. Toujours en quête de dépassement de soi, il complète son parcours de légionnaire de montagne et réussit son brevet d’alpiniste et de skieur militaire le 5 avril 2012.

 

Il effectue deux opérations extérieures, en 2009 au Tchad, dans le cadre de l’opération Epervier, et en 2014 au Mali, dans le cadre de l’opération Serval. Il effectue également deux missions de courte durée en Guyane en 2006 et à Mayotte en 2007.

 

Désigné pour armer l’équipe EOD (neutralisation d’engins explosifs improvisés) du détachement de liaison d’appui opérationnel 4 Barkhane au Mali à compter du mois de mai 2015, il est mortellement blessé lors d’une séance de tir effectuée dans le cadre d’une mise en condition opérationnelle avant projection.

 

Marié et père d’une petite fille, le caporal-chef Ivica DRNIC est titulaire de la médaille d’argent de la Défense nationale avec agrafe Légion étrangère, et de la médaille d’Outre-mer avec agrafes Tchad et Sahel.

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 11:55
Crash de l'Airbus: les soldats du 4e Chasseurs de Gap réquisitionnés

 

25.03.2015 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Une soixantaine de soldats du 4e Régiment de Chasseurs  de Gap (ville située à proximité de la Seyne-les-Alpes) ont été réquisitionnés par le préfet pour prendre part aux opérations sur le site du crash; ils vont en particulier déployer des VAC (véhicules articulés chenillés) pour transporter des secours dans la zone du crash de l'Airbus.

 

Des légionnaires du 2e REG de Saint-Christol pourraient aussi être mobilisés.

 

Selon la gendarmerie, l'avion s'est écrasé sur une pente très abrupte, dans une zone d'environ un hectare inaccessible à pied, à quelque 2 000 mètres d'altitude. Pour le lieutenant-colonel Jean-Paul Bloy, de la gendarmerie de Hyères (Var): "cela va être extrêmement compliqué pour relever les éléments sur place. Cela prendra des jours pour dégager d'abord les victimes, puis les débris."

 

Les hélicoptères ne seront pas en mesure d'atterrir en raison de la configuration du lieu, où une demi-douzaine de gros débris ont été repérés, ce sera donc à pied ou en véhicules adaptés que les secours pourront accéder à la zone.

Repost 0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 12:56
Légion étrangère, les futurs chefs de corps de l'été 2015

 

27 février 2015 par Henri Weill - Ainsi va le monde !

 

Le prochain colonel, commandant le 1er régiment étranger de cavalerie (REC, Carnoux-en-Provence) sera Valentin Seiler, actuellement en poste à l'EMA. Le colonel Emmanuel Phelut (jusqu'à l'été à la DRHAT) prendra la direction de Laudun l'Ardoise (30) où il commandera le 1er régiment étranger de génie. Le 2ème REG sera lui dirigé par le lieutenant-colonel Guillaume de Sercey (école de génie, Angers). Le détachement de la Légion étrangère à Mayotte (DLEM), aura pour chef de corps le lieutenant-colonel Rémi Bariéty (Centre d'appui aux systèmes d'information, 94). Outre-mer également, le colonel Jérôme Ransan (corps de réaction rapide, Lille) prendra le commandement du 3ème régiment étranger d'infanterie (REI, Guyane). A Abu Dhabi, le colonel Arnaud Goujon (2ème brigade blindée, 67) deviendra le patron de la 13ème demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE). Enfin, dernier régiment concerné par cet important mouvement (qui se répète les années impaires), le 4ème régiment étranger (RE, Castelnaudary). Son futur chef de corps, le lieutenant-colonel Nicolas Dufour (EMAT, Paris).

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:45
RCA: Korrigan rentre dans la lande, Vercors lui succède dans la jungle

 

26.02.2015 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

C'était le 18 février 2015: le patron du 3e RIMa, le colonel Pierre saluait ses soldats lors de la cérémonie de transfert d’autorité du commandement du GTIA Korrigan, déployé dans l'est de la  République centrafricaine depuis 4 mois.

 

Marsouins, spahis et autres soldats du GTIA Korrigan ont entamé leur retour en métropole.

 

Ils seront remplacés par les Alpins du GTIA Vercors qui se compose d’un état-major et d’une compagnie de combat fournis par le 7e Bataillon de chasseurs alpins, d’un escadron du 4e Régiment de chasseurs, d’une section génie du 2e Régiment étranger de génie et d’un sous-groupement aéro-mobile du 1er Régiment d’hélicoptères de combat. Vercors (déjà déployé au Mali en 2014) est aux ordres du colonel Lionel Catar, chef de corps du 7e BCA.

Repost 0
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 17:55
Noël 2014: les légionnaires du 2e REG et leurs crèches

 

25-12-2014 2e REG Réf : 566 | 1000

 

Le 21 décembre 2014, le 2e REG a ouvert ses portes au public afin qu'il vienne découvrir ou redécouvrir les crèches créées de toute pièce par les légionnaires du plateau de Vaucluse. Un prix a été décerné aux plus belles réalisations.

 

Comme chaque année, les sapeurs légionnaires du 2°REG ont créé les traditionnelles crèches de Noël au sein de leurs compagnies. Pas moins de 11 crèches étaient montées cette année pour le plus grand plaisir des nombreux visiteurs qui ont pu les admirer lors de la journée portes ouvertes du dimanche 21 décembre. Le lendemain, un jury constitué du maire d'Apt, du maire de Sault, de cadres et leurs épouses ainsi que du plus jeune légionnaire du régiment a décerné un certain nombre de prix aux compagnies ayant réalisé les meilleurs crèches.

 

Témoignage de l'ingéniosité des légionnaires et de la convivialité de Noël à la famille Légion, ces crèches sont un moyen, pour les légionnaires, de se réunir autour d'un objectif commun.

 

Résultats des élections:

Prix du Public (dimanche 21 décembre): La crèche dans les tranchées - 2e Compagnie

1er Prix du jury : la crèche dans les tranchées - 2e compagnie

2e prix du jury : Noël à Saint-Christol - Compagnie d'appui

3e prix du jury: Légion étrangère: la force d'une armée, la cohésion d'une famille - Compagnie de commandement et de logistique

Prix "1ère classe d'honneur Lafaye": Légion étrangère: la force d'une armée, la cohésion d'une famille - Compagnie de commandement et de logistique

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 17:55
Le 2e REG fête Sainte Barbe

 

04-12-2014 2e REG Réf : 565 - 1334

 

Les légionnaires sapeurs de montagne du 2e REG ont fêté la Sainte Barbe mercredi 3 décembre 2014. Celle qui veille sur les sapeurs a été célébrée au quartier maréchal Kœnig, sous la direction du général de division Maurin, commandant la Légion étrangère.

 

C’est au son de la musique de la Légion étrangère (MLE), mercredi 3 décembre 2014, que cette cérémonie a vu remettre plusieurs décorations et brevets, notamment l’étoile d’éclaireur skieur du 2e REG, qui sanctionne une connaissance particulière du milieu de la montagne et un comportement exemplaire en altitude. Cette décoration marque la spécificité unique de ces légionnaires qui, sans nul obstacle et nul homme pour leur faire barrage*, sont l’appui génie de la 27e Brigade d’infanterie de montagne.

Héritiers des traditions du génie Légion d’Indochine, les légionnaires du plateau d’Albion ont défilé sur la place d’arme du régiment en arborant les fanions des unités du Tonkin.

 

Le 2e REG fête Sainte Barbe

A l’issu, les maires du plateau de Vaucluse ont remis à sept légionnaires leur décret de naturalisation. Moment solennel pour ces étrangers qui servent sous les armes de la France, et qui intègrent la Nation avec fierté.

Des détachements du régiment sont récemment rentrés de République de Côte d’Ivoire, de la Réunion et de Nouvelle Calédonie. Le 2e REG n’attend plus que le retour d’un détachement actuellement en mission Vigipirate à Lyon, pour préparer les traditionnelles fêtes de fin d’année au sein de la famille Légion.

 

*Extrait de « Rien n’empêche », le chant du 2e Régiment étranger de génie

Le 2e REG fête Sainte Barbe
Le 2e REG fête Sainte Barbe
Le 2e REG fête Sainte Barbe
Le 2e REG fête Sainte Barbe
Le 2e REG fête Sainte Barbe
Repost 0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 08:55
Visite du général COMBIM au 2e REG

 

31-10-2014 source 2e REG Réf : 561 -594

 

Le général de brigade Bizeul, commandant la 27e brigade d'infanterie de montagne (27e BIM), a effectué sa première visite de commandement du 2e régiment étranger de génie, le vendredi 24 octobre 2014. A cette occasion, il a pu assister à un exercice de franchissement de la 1ère compagnie.

 

Le général Hervé Bizeul, commandant la 27e brigade d'infanterie de montagne, ayant pris ses fonctions le 1er Août 2014, s'est rendu pour sa 1ère visite de commandemrnt sur les terres du 2e REG, le vendredi 24 octobre 2014.

 

Régiment opérationnel oblige, le général COMBIM a été d'abord accueilli sur les bords du Rhône, où un exercice de mise en oeuvre de moyen léger de franchissement (MLF) était conduit par la 1ere compagnie. Capable de déployer d'importants dispositifs de franchissement de coupure humide, le 2e REG  se prépare en vue de l'exercice de brigade CERCES, au cours duquel il devra appuyer les bataillons dans le franchissement du lac de Serre Ponçon.

 

A son arrivée au quartier Maréchal Koenig, le général COMBIM a été accueilli, au son du clairon, par un piquet d'honneur armé par la compagnie d'appui. Il s'est ensuite adressé aux cadres et caporaux-chefs du régiment, auxquels il a fait part de sa fierté, de sa confiance et de ses attentes pour le 2e REG.

 

Au cours d’un pot puis d'un déjeuner rythmés par des chants familiés*, le général COMBIM a pu échanger avec l’ensemble des cadres et légionnaires présents au 2e REG.

 

S'en suivit une présentation des infrastructures concourants à la préparation opérationnelle, notamment le complexe sportif, les infrastructures de tir et la salle EOD (Explosive Ordinance Disposal), qui recelle quantité d'engins explosifs improvisés (EEI), allant de la munition enterrée jusqu'aux chargeurs d'AK 47 piégés retrouvés sur les récents théâtres.

Enfin, le chef de corps, le colonel Jean-Christophe Reussner, épaulé par ses chefs de services, lui a présenté le 2e REG en 2014 avec ses forces et ses préoccupations.

 

Après avoir signé le livre d'or régimentaire, c'est avec une vision concrète de ses légionnaires sapeurs de montagne que le général Bizeul est reparti du plateau d'Albion.

 

*Le général Hervé Bizeul a servi 2 années à la compagnie montagne du 2e REP.

Visite du général COMBIM au 2e REG
Visite du général COMBIM au 2e REG
Visite du général COMBIM au 2e REG
Visite du général COMBIM au 2e REG
Visite du général COMBIM au 2e REG
Repost 0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:55
photo 2e REG

photo 2e REG

 

10-10-2014 2e REG - Réf : 560 -625

 

Le général de division Maurin, commandant la Légion étrangère (COMLE), a effectué sa première visite du 2e régiment étranger de génie, le mercredi 8 octobre 2014. Étaient avec lui les présidents des sous-officiers de la Légion étrangère (PSO LE) et des caporaux-chefs de la Légion étrangère (CCH LE).

 

Suite de l'article

Repost 0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:55
photos 2e REG

photos 2e REG

 

03-06-2014 2e REG Réf : 551 | 1130

 

Profitant du cadre exceptionnel du 2e REG, le 1er RHC avec ses 4 hélicoptères nouvelle génération NH90 CAIMAN, est venu s’entrainer avec la 3e compagnie et les commandos montagne sur un terrain particulièrement adapté, entre terre et mer, du 26 au 28 mai.

 

Dès l'aube de ce 26 mai, quatre hélicoptères de nouvelle génération NH90 CAIMANS, qui à terme devraient remplacer le PUMA, font chauffer leur moteur sur le tarmac de la piste du 2e REG. Ces pilotes, navigateurs et mécaniciens du 1er RHC participent à un exercice maritime avec le BPC DIXMUDE mouillant en méditerranée. De par son implantation privilégiée, le 2e REG a été choisi comme base arrière afin d'expérimenter le volet spécifique du vol en montagne et l'adaptation aux élongations.

 

Saisissant l'opportunité de pouvoir s'entrainer en termes d'opération héliporté en milieu montagneux, les légionnaires de la 3e compagnie de combat et la SRIO ont été sollicités. Présente sur tous les théâtres d'engagement de la 27e Brigade d'infanterie de montagne, la SRIO est en effet en adaptation constante vis-à-vis des nouveaux équipements et matériels de l'armée de terre, et ce, afin d'être toujours en pointe.

 

Suite de l'article et reportage photos

Le 2e REG accueille les nouveaux NH 90 CAIMAN
Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:45
Sangaris pour les Bleus du 2e REG

 

14-05-2014 2e REG - Réf : 550 | 1404

 

Projetés entre le 16 mars et le 22 mars 2014 en République de Centre Afrique au sein de l’opération SANGARIS, la 1ère compagnie du 2ème régiment étranger de génie n’aura eu que peu de temps pour prendre en compte les consignes de relève et se préparer à la mission.

 

Le GTIA SCORPION

 

Dès son arrivée, la 1ère compagnie a été détachée au sein du GTIA SCORPION composé de l'EMT et du TC2 du 5°RIAOM, de la 1ère compagnie du 5°RIAOM (92°RI), d'un escadron du 4°Rch, d'une demi-SAM du 93°RAM. Rapidement, la mission confiée au GTIA SCORPION a été claire : appuyer le déploiement de la MISCA dans l'est du pays afin d'y assurer conjointement la sécurité des populations et y faire appliquer les mesures de confiance visant à restaurer l'autorité de l'Etat dans cette région du pays.

 

Mais dès les premiers jours de présence sur la base française de M'POKO à BANGUI, les sections sont intervenues afin de dégager, le 25 mars, une rue où des barricades avaient été érigées par la population. EGRAP et EGAME en appui des légionnaires ont ainsi déblayées 4 barricades dans un climat particulièrement tendu.

 

La route vers l'Est

 

Les distances à parcourir afin de se déployer sont impressionnantes et tout comme en montagne, il ne faut pas raisonner en nombre de kilomètres mais en temps estimé en fonction de l'état des pistes. Ainsi, il aura fallu sur les premiers jours plus de 12h00 pour franchir un tronçon de 200km tant l'état des pistes est mauvais. Les ornières, trous remplis d'eau et fossés sans oublier la poussière omniprésente impose une cadence moyenne de 15-20 km en convoi. Si la plupart des ponts sont en bon état, l'étroitesse de certains impose de rouler au pas lors de leur franchissement. Et la saison des pluies qui débute fin avril n'a pas encore détériorée davantage les pistes...

 

Premières missions

 

Installées dans un premier temps sur la ville de BAMBARI, les sections génies se sont rapidement mises à l'ouvrage : travaux de remise en état des abords de la piste d'un aérodrome en vue de ravitaillement par air, travaux de force protection, reconnaissance de la traficabilité des axes secondaires, patrouilles en ville et dans les villages au contact des populations, réfection de petits ponts/passerelles au profit des populations... Autant de missions aussi diverses que variées propres à susciter l'imagination et les compétences des légionnaires.

 

En parallèle de ces missions en appui du GTIA SCORPION, un groupe travaux est stationné provisoirement sur le camp français de BANGUI pour poursuivre les travaux de force protection (postes de combat, postes d'observation, mise en place de Bastion-Wall sur les sites occupés par les unités de SANGARIS dans la ville...), de zones de dépôt de munitions, de réfection de toitures...

 

Dans les prochaines semaines, le rythme ne faiblira pas pour les légionnaires du 2e REG prêts à remplir les missions génie à travers tout le pays.

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 16:45
La Légion retrouve l'Adrar des Ifoghas

 

11-05-2014 2e REG - Réf : 549 | 1789

 

Les unités du Groupement tactique désert Vercors déployées dans le cadre de l'opération SERVAL ont mené, du 16 mars au 10 avril 2014, des actions d'envergure au Nord Mali. Le détachement des sapeurs-légionnaires du 2°REG a été engagé quasiment au complet pour cette opération baptisée JORASSES, afin d'appuyer les cavaliers du 4e RCh et les fantassins du 7e BCA dans leur missions.

 

Dans les pas de leur frères d'armes légionnaires

Sous une chaleur torride proche de 50°C, progressant en tête de la colonne, les légionnaires sapeurs d'assaut ont ouvert la route longue de 550km à l'ensemble des unités ; cet axe reliant la PfOD de Gao à la PfDR de Tessalit est essentiel pour la force car il est emprunté pour toutes les opérations. Ensuite, durant près de 3 semaines menées tambour battant, se sont succédées les missions d'ouverture d'itinéraire dans les montagnes de l'Adrar des Ifoghas, de fouilles opérationnelles ou de manœuvres de force afin de dégager les véhicules ensablés. Le massif de Tirghar Ghar, axe d'effort du GTD Vercors, a conduit les sapeurs légionnaires à fouler les collines et les routes empruntées quelques mois plus tôt par leurs frères d'armes des unités de Légion de la 6e BLB et de la 11e BP.

 

La sueur épargne le sang

Le climat du Mali a néanmoins mis à rude épreuve les légionnaires lourdement équipés, progressant souvent à pieds afin de reconnaitre les axes, d'approcher les caches et de sécuriser les zones d'installation des unités. Grâce à leur préparation exigeante menée dans les mois précédant le déploiement, les légionnaires ont pu démontrer une fois encore que l'aguerrissement des unités légion n'est pas une légende et que l'entrainement paie une fois sur le terrain.

En ouvrant la route aux unités engagées à la tête du GTD Vercors, en appuyant les unités la 27e Brigade d'infanterie de montagne qui le compose et en mettant à jour plusieurs caches de matériel logistique, les sapeurs légionnaires du 2 ont, dans le plus pur esprit légionnaire, été fidèle à l'article 6 de leur code d'honneur : « la mission est sacrée, tu l'exécutes jusqu'au bout » .

Parallèlement, ceux qui été chargés d'appuyer les unités de la PfOD de Gao n'ont pas chômé en poursuivant les travaux de FP (Force Protection), les interventions sur les UXO (Unidentified Explosive Object) et la mission d'appui génie des patrouilles dans le grand Gao.

La PfOD de Gao à peine rejointe, les légionnaires du plateau d'Albion se préparent déjà à la quitter pour de nouvelles missions d'appui génie.

Rien n'empêche !

 

Lexique :

PfOD : plate-forme opérationnelle désert.

 

Galerie photos

Repost 0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 16:45
Premières missions pour la 1e Cie du 2e REG en Centrafrique

 

18-04-2014 2e REG - Réf : 545 | 1549

 

Alors que les derniers éléments de la 1er compagnie ont quitté St Christol le samedi 22 mars pour la république de Centrafrique, les légionnaires sont déjà à pied d'oeuvre dans Bangui. Mardi 25 mars, la section du lieutenant L. avec un groupe de la section appui est intervenue dans la capitale afin de rétablir avec ses EGRAP (engin polyvalent du génie), la liberté de circulation pour la population sur un axe à 2km du camp français menant directement à l'aéroport. Des groupes armés avaient en effet dressé des barricades à l'aide d'arbres et de débris de toutes sortes

Premières missions pour la 1e Cie du 2e REG en Centrafrique
Premières missions pour la 1e Cie du 2e REG en Centrafrique
Premières missions pour la 1e Cie du 2e REG en Centrafrique
Premières missions pour la 1e Cie du 2e REG en Centrafrique
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories