Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:45
photo EMA

photo EMA

 

12/06/2015 Sources : État-major des armées

 

L’exercice international DIANA 2015 s’est tenu du 20 au 26 mai 2015 dans la région de Diego Suarez, au Nord de Madagascar. Des détachements des pays de la Commission de l’Océan Indien, des Seychelles, des Comores, de l’île Maurice ou encore du pays hôte Madagascar, ont pu échanger leurs savoir-faire avec des éléments des Forces armées zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) représentés par l’EMIA, le Détachement de la Légion Etrangère à Mayotte, le 2ème Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine, le DA 181 et ses Transall,et le bâtiment de transport léger (BATRAL) La Grandière.

 

Tout d’abord déployé comme bâtiment logistique pour le transport des véhicules et du matériel de l’armée de Terre depuis la Réunion et Mayotte, le La Grandière a par la suite assuré le commandement tactique de deux patrouilleurs seychellois et d’un remorqueur hauturier malgache. Cette task-force interalliée a été déployée aux abords du cap d’Ambre afin de contrôler les flux commerciaux transitant dans la zone. De nombreuses missions de renseignement ont également été réalisées depuis le BATRAL par des éléments de la section nautique du 2ème RPIMa afin de localiser les troupes ennemies.

 

DIANA 2015 fût l’occasion d’un échange et d’un partage de compétences entre les différentes marines. De nombreux exercices ont été organisés, de l’évolution en formation tactique jusqu’à l’assistance à un navire aux opérations de visites croisées. Cette coopération fructueuse a permis de mener le dernier jour, toujours dans le cadre de l’exercice et toujours sous le contrôle de la Grandière, une double opération de visite et de barrage nautique, empêchant l’exfiltration du leader rebelle et conduisant ainsi à son arrestation.

 

Organisé tous les deux ans par les FAZSOI, cet exercice vise à renforcer les liens des différents pays sur le plan militaire, avec pour objectif principal de pouvoir répondre rapidement et de manière conjointe à diverses menaces. Le déploiement du La Grandière a une nouvelle fois démontré, l’importance de disposer d’un moyen amphibie d’ampleur dans la région, aussi bien pour la projection de forces que pour la logistique ou le contrôle de zone.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

photo EMA
photo EMA

photo EMA

Partager cet article

Repost0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 11:45
Juan de Nova, 45 jours d’autarcie

 

05/04/2015 SCH Beltran  - armée de Terre

 

Surveiller pendant 45 jours l’île déserte de Juan de Nova. Il ne s’agit pas d’un nouveau programme de téléréalité, mais bien d’une mission confiée aux soldats de l’armée de Terre.

 

Les militaires du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa) ont la charge d’assurer la souveraineté française de ce petit territoire situé dans le canal du Mozambique. Coupés du monde, les parachutistes amorcent leur mission par une relève minutieuse et détaillée. S’en suivent 45 jours d’autonomie pendant lesquels les militaires participent à l’entretien des infrastructures et au soutien des programmes scientifiques.

 

Aperçu de la mission en images.

Partager cet article

Repost0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 11:45
Centre d’aguerrissement tropical de la Réunion

 

05/04/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

Le centre d’aguerrissement tropical de la Réunion (CATR) offre aux militaires de l’armée de Terre les moyens d’entretenir et de développer leurs capacités opérationnelles.

 

Placé sous l’autorité du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine, le centre forme les unités tournantes déployées sur l’île de la Réunion. Les stages, intenses et pédagogiques, durent 3 semaines et renforcent la cohésion des soldats.

 

Description.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 11:55
Caporal-chef Fred, portrait d’un commando


01/04/2015 SCH Beltran - Armée de Terre

 

Le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa) de l’île de la Réunion dispose en son sein de groupes commandos parachutistes (GCP). Soldats d’élite, ils sont aptes à faire face à toutes les situations d’urgence. Le caporal-chef Fred est un de ceux-là. 

Il témoigne

Partager cet article

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 17:45
Portrait d’un chef largueur

 

31/03/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

L’adjudant-chef Eric, affecté au 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa) de la Réunion, est chef largueur. A la tête d’une équipe de spécialistes, il est responsable de l’organisation du saut et de tous les parachutistes qui se trouvent dans la soute de l’avion.

 

Il nous explique en détail sa mission.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:46
Exercice Conan sur l’île de la Réunion

 

31/03/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

Du 23 au 27 février 2015, l’île de la Réunion a été le théâtre d’un exercice mettant en scène le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa).

 

Les parachutistes se sont lancés à l’assaut d’un aéroport sous le contrôle de l’ennemi. L’exercice Conan avait pour but d’entretenir les savoir-faire des militaires dans un contexte de haute intensité. Pendant 5 jours, commandos et unités conventionnelles ont manœuvré avec l’ambition de reprendre le contrôle de la zone. Rejoué à intervalles réguliers, cet exercice contribue au maintien du niveau opérationnel du régiment.

 

Soldats de l’urgence, les parachutistes ont vocation à intervenir sur les théâtres d’opérations en premier.

 

Le bilan de l’exercice en images.

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 17:45
FAZSOI : coopération renforcée avec le Botswana

 

09/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Les forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont organisé, du 22 novembre au 6 décembre 2014, trois détachements d’instruction opérationnelle (DIO) et technique (DIT) au profit des forces de défense botswanaises (BDF).

 

Le DIO commando, qui concernait 55 militaires issus de trois unités d’infanterie différentes, s’est déroulé au Centre d’Aguerrissement Tropical de La Réunion. Ce stage leur a permis d’acquérir trois capacités distinctes : la capacité à durer sur le terrain (rusticité), la capacité à endurer physiquement et moralement (résistance), et enfin, la capacité à être autonome dans la mise en œuvre des techniques commandos (compétence). La remise des brevets s’est faite en présence du chef d’état-major de l’armée de Terre botswanaise, le général dedivision Gotsileene Morake et du commandant supérieur (COMSUP) des FAZSOI, le général Franck Reignier.

 

Dans le même temps, un détachement des FAZSOI, armé par le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2e RPIMa) renforcé par le centre médical interarmées de Saint-Pierre et le groupement de soutien de la base de défense, conduisait une action d’instruction opérationnelle ainsi qu’une instruction technique au profit des forces armées botswanaises de la 2ndinfantrybrigadeà Francistown du 22 novembre au 6 décembre 2014.

 

Les BDF poursuivent leur entraînement dans le cadre de la montée en puissance de la brigade Sud de la Force Africaine en Attente et ont engagé des réformes structurelles pour moderniser leur outil militaire.

 

Dans cette optique, le détachement français a dispensé une instruction sur les opérations de maintien de la paix et les savoir-faire tactiques associés : escorte de convois, check point et combat en zone urbaine. Simultanément, des unités et cellules plus spécialisées ont été instruites puis entraînées au secourisme au combat, à l’emploi et au tir du MILAN (missile antichar moyenne portée), aux procédures propres aux tireurs d’élite et à la patrouille de reconnaissance et de combat (« anti-poaching », contre braconnage).

 

Pour compléter ce volet capacitaire, le détachement d’instruction technique armé par la compagnie de maintenance du 2e RPIMa a formé les mécaniciens de la brigade à l’entretien et la maintenance du VLRA (véhicule léger de reconnaissance et d’appui). Parallèlement à cette formation, les militaires ont audité le parc botswanais et œuvré à la remise en service trois VLRA.

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien », permettant de lutter contre la piraterie ou l’immigration illégale, d’assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et de conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

FAZSOI : coopération renforcée avec le BotswanaFAZSOI : coopération renforcée avec le Botswana

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 13:45
Les FAZSOI accueillent le séminaire « relations internationales » de l’état-major des armées

 

02/12/2014 Sources : État-major des armées

 

L’état-major des armées (EMA) et les forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont organisé, au profit des attachés de défense en poste en Afrique Australe et dans l’océan Indien, un séminaire « relations internationales » sur le site du Détachement Air 181 « Lieutenant Roland Garros » les 26 et 27 novembre 2014.

 

Placé sous la présidence du général de brigade Benoit Houssay, chef de la division Coopérations Bilatérales Sud de l’EMA et du général de brigade Franck Reignier, commandant supérieur des FAZSOI, ce séminaire a réuni de nombreux acteurs du monde de la Défense auxquels se sont joints des personnels des missions diplomatiques et de sécurité économique de la Préfecture. Attachés de défense, coopérants et représentants de la Direction de la coopération de sécurité et de défense du Ministère des affaires étrangères et du développement international (DCSD), de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de la Direction des affaires stratégiques du ministère de la Défense (DAS) ont trouvé une occasion unique de se réunir pour aborder les relations militaires internationales appliquées au « théâtre » océan Indien.

 

Après une présentation du chef d’état-major des FAZSOI, relative au rôle et aux missions dans la zone de responsabilité, les attachés de défense ont exposé les problématiques de leur pays de rattachement.

 

L’EMA a conclu en présentant les priorités du chef d’état-major des armées et en rappelant le rôle déterminant joué par les relations internationales militaires (RIM) dans la réalisation des objectifs stratégiques confiés aux armées. Ce séminaire a été l’occasion d’aborder les RIM comme un enjeu opérationnel, en évoquant les évolutions actuelles sous l’angle d’une complémentarité entre la DCSD, la DAS et l’EMA.

 

Le 28 novembre, après s’être fait présenter le plan de coopération 2015 à l’état-major des FAZSOI, la délégation de l’EMA a visité le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (2e RPIMa), puis le centre d’aguerrissement tropical de la Réunion qui accueille actuellement un détachement botswanais dans le cadre d’un détachement d’instruction opérationnelle (DIO).

 

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien », permettant de lutter contre la piraterie ou l’immigration illégale, d’assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et de conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 12:55
Crédits : Valérie Koch-FAGERS

Crédits : Valérie Koch-FAGERS

 

05/05/2014 J. SEVERIN - Armée de Terre

 

Le 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) a participé à l’entraînement des forces aériennes stratégiques (FAS), à l’île de la Réunion.

 

Lors d’un exercice interarmées d’appui feu, avec les Rafales de l’armée de l’air, le régiment a notamment pu s’entraîner aux techniques de procédure d’urgence d’appui avec un chasseur.

 

Le scénario reproduisait la situation d’une unité ne bénéficiant pas de personnel qualifié aux procédures d’appui au sol avec des avions de combat. Malgré les difficultés, la section appui reconnaissance du 2eRPIMa a pu montrer à l’armée de l’air, un large éventail de ses capacités.

 

Cette étroite et fructueuse collaboration a permis à chacun de faire partager sa vision du terrain, point clef du succès d’un appui aérien au profit de troupes au sol.

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 13:45
FAZSOI : Coopération avec les Seychelles

 

 

19/02/2014 Sources : EMA

 

Du 8 au 17 janvier 2014, un détachement de onze militaire du 2erégiment de parachutistes d’infanterie de marine (2eRPIMa) des forces armées en zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) s’est rendu à l’académie de défense des Seychelles sur l’île de Mahé dans le cadre d’une formation au profit des forces seychelloises, la Seychelles People Defense Force (SPDF). Cette formation était centrée sur la capacité d’intervention dans le cadre d’opérations de vive force telles que la récupération d’otages.

 

Le développement de la coopération militaire opérationnelle avec les pays d'Afrique australe et du Sud de l'océan Indien est l'une des missions majeures des FAZSOI. C’est dans ce cadre qu’une coopération dense est entretenue avec les Seychelles.

 

En 2013, plus d'une vingtaine d’interactions ont eu lieu dans ce cadre, plus particulièrement dans le domaine de la lutte contre la piraterie maritime.

 

En parallèle, les Seychelles ont développé le concept d’équipes de protection embarquées (EPE) en s’appuyant sur le modèle français qui prévoit la mise en place de moyens dédiés à la protection des navires de pêche au thon battant pavillon français.

 

Par ailleurs, au mois de novembre, une équipe de marins français, experts dans la mise en œuvre et l'exploitation des radars, a conduit une mission d'aide à l'organisation du nouveau centre opérationnel maritime situé sur la base navale des Seychelles. Ce centre devrait permettre à terme aux Seychellois de contrôler l'ensemble de leurs eaux archipélagiques.

 

Les FAZSOI ont pour mission de protéger le territoire national et les installations stratégiques, et de contribuer au maintien de la sécurité. Ils sont également chargés d’assurer la prévention et la préservation des intérêts de la France dans leur zone de responsabilité contre toute forme d’agression extérieure ; de soutenir l’action de l’Etat et contribuer aux conditions de stabilité et de développement des collectivités territoriales par la mise en œuvre de moyens militaires ;  d’affirmer la souveraineté française. En cas de crise, elles sont en mesure de conduire ou participer à une opération militaire et/ou de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophes naturelles).

FAZSOI : Coopération avec les Seychelles
FAZSOI : Coopération avec les Seychelles

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories