Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:55
photo 7e BCA

photo 7e BCA

 

22.09.2015 par 7e BCA

 

A l’occasion du 170e anniversaire des combats de SIDI-BRAHIM, les 45e journées Bleu-Jonquille, fête nationale des Chasseurs ont eu lieu les 18 et 19 septembre 2015 à Paris et Vincennes avec la passation du Drapeau entre le 27e BCA et 7e BCA.
Les commémorations ont débuté avec la traditionnelle cérémonie des combats de SIDI- BRAHIM dans la cour du château de VINCENNES, aux ordres du général WATTECAMPS.
A cette occasion, le 7e BCA a eu l’honneur de recevoir le Drapeau des chasseurs des mains du 27e BCA, et ce, pour l’année entière, sous les yeux de la Fédération Nationale des Anciens Chasseurs (FNAC), du 13e BCA, du 16e Bataillon de Chasseurs, de l’Ecole Militaire de Haute Montagne, du 2e Régiment de Hussards et de l’Ecole d’Infanterie.
Chasseurs, hussards, amicalistes, élus et autorités civiles et militaires ont ensuite partagé un verre dans la cour du château de VINCENNES qui abrite le Tombeau des Braves.

La commémoration s’est ensuite déroulée sous l’Arc de Triomphe avec le ravivage de la Flamme en présence du général de corps d’armée LE RAY, d’une compagnie d’Honneur du 7e BCA, des amicalistes, et des chefs de corps accompagnés de leur fanion.

Les combats de SIDI-BRAHIM évoquent le courage et l'abnégation de ces hommes qui ont donné leur vie pour la France. Les « chasseurs » se distinguèrent le 23 septembre en 1845 en Algérie, où une poignée d'hommes a résisté plusieurs jours face aux 6000 cavaliers d'Abd El Kader, refusant de se rendre.

 

Reportage photos

Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:55
Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

18.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Depuis 1996, une cérémonie a lieu chaque année à Vincennes, rassemblant les unités de chasseurs de l'armée de terre. Cette année, les 45e Journées bleu-jonquille auront lieu les 18 et 19 septembre.

Lors de cette cérémonie aura lieu le transfert du drapeau des chasseurs du 27e bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) situé à Annecy au 7e bataillon de Chasseurs Alpins basé à Varces Allières-et-Risset.

 

Programme :
- vendredi 18 septembre : 16h30 : cérémonie militaire aux Invalides avec une compagnie d’honneur du 27e BCA, le drapeau des chasseurs et la fanfare du 27e BCA ;

- samedi 19 septembre : 14h30 : cérémonie de Sidi-Brahim dans la cour d’honneur du château de Vincennes et passation du drapeau des chasseurs entre le 27e BCA et le 7e BCA, 18h : ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe avec une compagnie d’honneur du 7e BCA.

 

Note Rp Defense : programme complet sur le site de la F.N.A.C.

 

Une arme, un seul Drapeau

Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

Dans une étude sur "les Zouaves et les Chasseurs à Pied", le Duc d'Aumale, second fils du Roi Louis Philippe, écrit ces lignes :

"Par une belle matinée de printemps, une colonne profonde entrait dans Paris avec une célérité inconnue. Pas de faux éclats, pas de clinquants, tout était leste et martial, des clairons pour toute musique, une tenue sombre mais dont la simplicité harmonieuse ne manquait pas d'élégance... les Bataillons de Chasseurs à Pied traversaient les rues au pas gymnastique.

Ils venaient recevoir un Drapeau des mains du Roi...".

Les Chasseurs à Pied reçurent donc leur premier emblème le 4 mai 1841 dans la cour du Carrousel à Paris, des mains du Roi des Français, Louis-Philippe. A son avers il portait en lettres d'or :

"Le Roi des Français aux Bataillons de Chasseurs à Pied".

Ce fut le 2ème Bataillon, en garnison à Vincennes, qui en reçut la garde. Les 10 bataillons de Chasseurs existants étaient présents sous le commandement de leur créateur et inspecteur, le Duc d'Orléans, fils aîné du Roi.

... et c'est ainsi que fut créée la Tradition.

 

Suite de l'article

Repost 0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 16:56
photo 7e BCA

photo 7e BCA

 

29.06.2015 par 7e BCA

 

Après avoir effectué une mission de plus de quatre mois en République de Centrafrique, le Groupement Tactique Interarmes (GTIA) VERCORS a été officiellement dissous ce mardi 23 juin 2015 au cours d’une cérémonie sur la place d’armes du 7.

De février à juin 2015, près de 250 soldats ont œuvré à la sécurisation du pays dans le cadre de l’opération SANGARIS. Ses missions ont été diverses et étalées sur tout le territoire centrafricain : soutien au groupement tactique SANGARIS, opérations de désarmements et de levée de barrières illégales, sécurisation de zones, … Le GTIA VERCORS, sous les ordres du colonel Lionel CATAR, démontre une nouvelle fois les qualités et les savoir-faire des troupes de montagne : engagement physique, ténacité et rusticité.
Présidée par le colonel KERVIZIK, adjoint au général commandant la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne, l’ensemble des chasseurs constituant le GTIA VERCORS a défilé une dernière fois devant les autorités civiles et militaires.

 

Reportage photos

Repost 0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 07:55
Livre historique : Le 7e bataillon de chasseurs alpins

 

03/04/2015  Camille Pégol - armée de Terre

 

Sous la direction du colonel Lionel Catar, les éditions Pierre De Taillac publieront dès le 15 juillet 2015 l’ouvrage historique Le 7e Bataillon de chasseurs alpins, de Saint-Omer à l’Isère.

 

Ce nouvel ouvrage tend à donner une part plus importante à l’histoire contemporaine du 7e BCA, déjà retracée en 1953 et 1994 et qui, depuis 175 ans, écrit de belles pages de l’histoire militaire française, fidèle à sa devise : « De fer et d’acier ». Des « tranches de vie » du 7e BCA sont proposées dans cette œuvre collective, réalisée grâce aux éditions précitées ainsi qu’à des recherches documentaires et de nombreux témoignages d’anciens du bataillon.

 

Pour les plus pressés de voyager de Saint-Omer à l’Isère avec « les diables bleus du 7 », il est d’ores et déjà possible de réserver le livre et de bénéficier d’un tarif préférentiel. Pour cela il suffit de remplir le bulletin de souscription et de le retourner rempli à :
Cellule communication du 7e BCA
Quartier De Reyniès
BP 08 38761 VARCES Cedex

 

Télécharger le bulletin de souscription :Bon de souscription (1 MB).

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:45
RCA: Korrigan rentre dans la lande, Vercors lui succède dans la jungle

 

26.02.2015 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

C'était le 18 février 2015: le patron du 3e RIMa, le colonel Pierre saluait ses soldats lors de la cérémonie de transfert d’autorité du commandement du GTIA Korrigan, déployé dans l'est de la  République centrafricaine depuis 4 mois.

 

Marsouins, spahis et autres soldats du GTIA Korrigan ont entamé leur retour en métropole.

 

Ils seront remplacés par les Alpins du GTIA Vercors qui se compose d’un état-major et d’une compagnie de combat fournis par le 7e Bataillon de chasseurs alpins, d’un escadron du 4e Régiment de chasseurs, d’une section génie du 2e Régiment étranger de génie et d’un sous-groupement aéro-mobile du 1er Régiment d’hélicoptères de combat. Vercors (déjà déployé au Mali en 2014) est aux ordres du colonel Lionel Catar, chef de corps du 7e BCA.

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 19:45
Sangaris : point de situation au 26 février

 

26/02/2015 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 18 février 2015, le groupement tactique interarmes Korrigan, qui était majoritairement armé par le 3e régiment infanterie marine (3e RIMa), a été relevé par le groupement tactique interarmes Vercors, armé par le 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA) et commandé par le colonel Lionel Catar.

 

Dans la capitale, les consultations populaires qui se sont achevées ont vraisemblablement contribué à une évolution favorable du climat sécuritaire. Dans le 7e arrondissement, des réunions supplémentaires se sont tenues à la mairie afin de satisfaire le besoin en information de personnes n’ayant pu assister aux consultations populaires officielles.

 

Dans l’Est du pays, le calme est revenu suite aux actions des forces internationales contre les groupes armés qui étaient opposés à la restauration de l’autorité de l’Etat. A Bria, la reprise des bâtiments officiels qui étaient occupés par des hommes armés, suivie de la visite du Premier ministre centrafricain, puis de la fuite hors de la ville du chef d’état-major du FPRC, ont abouti au succès des consultations populaires dans la ville les 20 et 21 février, réunissant plus de 300 personnes. Les avancées sur le plan sécuritaire y sont notables, comme en témoigne l’arrivée d’une équipe administrative composée notamment d’un préfet, d’un sous-préfet, d’un maire et d’un collecteur d’impôts. Les consultations populaires ont également démarré à Bambari où elles se poursuivent actuellement.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 8 500 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l’ONU.

Sangaris : point de situation au 26 février
Sangaris : point de situation au 26 février
Sangaris : point de situation au 26 février
Sangaris : point de situation au 26 février
Repost 0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 17:55
Départ des Chasseurs du GTIA Vercors en Centrafrique

 

04/02/2015 ASP Bourceret – Armée de Terre

 

Le 29 janvier sur la place d’armes du 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA), s’est tenue une cérémonie à l’occasion du départ du groupement tactique interarmes (GTIA) « Vercors » en République de Centrafrique en présence de la Princesse Marie de Liechtenstein, marraine du bataillon.

 

Dans quelques jours, des chasseurs alpins du 7e BCA et des cavaliers du 4e régiment de Chasseurs de Gap s’apprêteront à partir pour l’opération SANGARIS afin de contribuer à rétablir un niveau de sécurité minimal dans ce pays. Durant quatre mois, ils formeront le GTIA « Vercors » qui constituera la réserve d’intervention au service du général commandant la force SANGARIS. Des commandos montagne seront aussi déployés au sein du sous groupement aéromobile à Bangui.

De vieux souvenirs pour le 7e BCA ressurgissent, puisqu’en 2014, le bataillon avait déjà bien œuvré dans ce pays. La section anti-char puis la 1re et la 3e compagnie de combat avait été déployées dans de nombreuses régions de ce pays.

 

Note RP Defense : voir reportage photos : Départ pour la République de Centrafrique

 

Repost 0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 08:55
Démonstration de force dans le massif du Vercors

 

30/01/2015 SCH Beltran Armée de Terre

 

Le 16 janvier 2015, un détachement d’appui à l’engagement en terrain montagneux (DATM), issu de la 27e brigade d’infanterie de montagne, a effectué une démonstration de ses savoir-faire au général de corps d’armée Arnaud Sainte-Claire Deville, commandant les forces terrestres. Fief des unités alpines, le massif du Vercors a été le décor de cette manœuvre.

 

Le détachement, composé d’une section du 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA), d’une équipe de la CCTM et de deux groupes commandos du 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM) et du 13e bataillon de chasseurs alpins (13e BCA), a mis en œuvre des procédés spécifiques propres à l’environnement singulier dans lequel évolue les troupes de montagne. L’exercice s’est soldé par la neutralisation d’un ennemi armé et la reconnaissance d’un bâtiment.

photo 27e BIM - 13e BCAphoto 27e BIM - 13e BCA
photo 27e BIM - 13e BCA

photo 27e BIM - 13e BCA

Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 11:55
photos 4e Régiment de Chasseurs

photos 4e Régiment de Chasseurs

 

27.11.20114 Alpes1.com

 

Hautes-Alpes - Les militaires gapençais du 4ème Régiment de Chasseurs (4 RCH) ont reçu la visite, ce mercredi 26 novembre, du commandant des forces terrestres de l’Armée Française. Le Général de corps d’armée Arnaud Sainte-Claire Deville était à Gap, lors de la dissolution officielle du Groupe Tactique Interarmes (GTIA) de Boissieu : groupe composé par des éléments du 4ème Régiment de Chasseurs (Gap), du 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins et le 93ème Régiment d’Artillerie de Montagne (Varces) appuyés par le 2ème Régiment Etranger de Parachutistes (Calvi) et le 1er Régiment Etranger de Génie (Laudun).

 

Suite de l'article

Hautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCH

Dissolution du GTIA de Boissieu - par 4e RCH

 

Ce mercredi 26 novembre a eu lieu la dissolution du GTIA de Boissieu qui a été engagé à l'ouest de la République Centrafricaine dans le cadre de l'opération SANGARIS à la fin du mois de mai.
Une date qui marque également la fin du cycle de projection du 4e RCh qui a vu 100% de ses forces de combat être projetées en opération extérieure (RCA, Mali, Tchad, Djibouti, Liban)

Le général de corps d'armée Arnaud Sainte-Claire Deville, commandant des forces terrestres, a présidé la cérémonie au quartier général Guillaume. Il était accompagné par le général Hervé Bizeul, commandant la 27e Brigade d'Infanterie de Montagne (BIM), ainsi que par le général Klein, ancien commandant des troupes de montagne.

Le colonel Dirou, chef de corps du 4e RCh était à la tête de ce GTIA composé de plusieurs unités de la 27e BIM dont le 7e BCA et le 93e RAM. Sur le théâtre le GTIA a été appuyé par des éléments du 2e REP et du 1er REG. Durant 5 mois les soldats ont rempli des missions qui ont toutes été couronnées de succès. Ils ont permis de rétablir les flux économiques, protéger les populations, stabiliser un pays en crise. Ils ont également du se servir de leurs armes lorsqu'ils ont été pris à partie, notamment lors de la bataille de Batangafo début août.

La cérémonie a permis également de mettre à l'honneur les équipages Rafale, celui du Caracal (armée de l'air) et les équipages de l'ALAT qui ont appuyé de manière décisive les actions de combat.

Six militaires ayant participé à l'opération SANGARIS, à l'est du pays, ont été récompensés pour s'être illustré sur le théâtre.

Hautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCHHautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCH
Hautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCH
Hautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCHHautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCHHautes-Alpes : visite du commandant des forces terrestres au 4 RCH
Repost 0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 16:55
Football et Défense : ensemble vers un même but

 

14/11/2014 CNE Laetitia Périer

 

Vendredi 14 novembre, à 20h 45, l’équipe de France de football affronte l’Albanie en match amical à Rennes. Avant le coup d’envoi, une convention sera signée entre le ministère de la Défense et la Fédération française de football (FFF) afin de lancer un partenariat, notamment dans le domaine du soutien à la réadaptation par le sport des militaires blessés.

 

Vendredi 14 novembre, l’équipe de France de football affronte en match amical l’Albanie au stade  de la Route de Lorient, à Rennes. Avant le coup d’envoi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le président  de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graet, signeront une convention afin de lancer un partenariat dans les domaines du soutien à la réadaptation par le sport des militaires blessés et de l’insertion professionnelle, mais également de la coopération technique et du développement de l’arbitrage.

Rappelant l’importance accordée au sport dans les armées, ce match est aussi l’occasion de rendre hommage aux anciens combattants, aux victimes de guerre et à leurs familles, cent ans exactement après le début de la Première Guerre mondiale. A ce titre, les commentateurs sportifs, le staff de l’équipe de France et les joueurs en tenue d’échauffement porteront le Bleuet de France. Aujourd’hui, les fonds récoltés par cette œuvre permettent d’aider financièrement les anciens combattants, les veuves de guerre, les orphelins mais aussi de soutenir les militaires blessés en opérations extérieures ou d’accompagner les familles endeuillées.

Toujours dans cet esprit de soutien et d’hommage aux militaires, des soldats blessés en opérations et leurs familles seront présents en tribune, sur invitation de la FFF. Ces militaires appartiennent à l’armée de Terre, à la Marine nationale, à l’armée de l’Air et à la gendarmerie. Le soutien aux blessés au sein des armées est une priorité du ministère de la Défense qui met en œuvre une démarche globale, dans la durée, alliant accompagnement médical, professionnel, psychologique mais aussi social. Le sport contribuant à cette réadaptation, le soutien de la FFF n’en est que plus significatif.

 

Outre Jean-Yves Le Drian et les militaires blessés et leurs familles en tribune, le chef d’état-major des armées, le général de Villiers, sera également présent. Enfin, la Marseillaise sera jouée par la musique de l'artillerie et le coup d’envoi fictif du match sera donné par le sergent Jean-Louis Michaud, du 7e bataillon de chasseurs alpins. Amputé du bas de la jambe droite après une grave blessure en Afghanistan, il a repris la pratique du sport pendant sa convalescence. Aujourd’hui, il occupe la fonction de moniteur de sport au sein de son régiment et est membre de l’équipe de France de football des amputés. Il participera prochainement avec cette équipe à la Coupe du monde qui se déroulera au Mexique.

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 17:45
Sangaris : la poussière de la piste

 

Crédit: Etat-major des armées / Armée de Terre


19 septembre 2014 à 17h15, en République centrafricaine, le caporal-chef Jean-Yves, radio tireur de la section d'appui au 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA), vient d'arriver sur le camp de Bouar, après plus de onze heures de route à bord d'un véhicule de l’avant blindé (VAB).

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris,

 

Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 11:55
Portes ouvertes des troupes de montagne de Varces les 4 et 5 octobre

 

03/10/2014 Victor Poulain - Armée de Terre

 

Le 7e bataillon de chasseurs alpins et le 93e régiment d’artillerie de montagne organisent les journées portes ouvertes des troupes de montagne de Varces, les 4 et 5 octobre.

 

Un week-end ouvert à tous, placé sous le signe de l’échange. Les militaires seront présents pour répondre à toutes les questions des curieux et passionnés et témoigner de leurs expériences. Des baptêmes en hélicoptère et des démonstrations militaires seront également au programme de ces deux journées.

Portes ouvertes des troupes de montagne de Varces les 4 et 5 octobre
Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Sangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’Ouest

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 19 septembre 2014, sur le camp Clermont, à Bouar, une cérémonie a marqué la réarticulation de la force Sangaris et l’arrivée de la mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) dans l’Ouest.

 

Présidée par le commandant de la force Sangaris, le général de brigade Eric Bellot des Minières, et en présence du général Martin Tumenta, commandant la composante militaire de la MINUSCA, du général Evariste Murenzi, futur commandant du secteur Ouest de la MINUSCA, et du colonel Shefaul Kabir, commandant du bataillon bangladais de la MINUSCA, cette cérémonie a permis au groupement tactique interarmes (GTIA) de Boissieu de transmettre officiellement le flambeau au bataillon bangladais de l’ONU.

 

Les troupes du GTIA de Boissieu, commandées par le colonel Armel Dirou, étaient principalement constituées d’éléments du 4e régiment de chasseurs (4e RCH), du 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA) et du 1er régiment étranger de génie (1er REG). Ils ont opéré durant quatre mois dans une zone de responsabilité étendue et variée, entre Bouar et Bossangoa, afin de rétablir un niveau minimum de sécurité, et permettre ainsi le retour de l’administration, de la justice et de la police au service des Centrafricains.

 

Au cours de la cérémonie, le COMANFOR a salué le travail accompli par l’ensemble des soldats, chasseurs et légionnaires, dans l’Ouest du pays. Il a particulièrement souligné l’action continue du GTIA de Boissieu pour « appuyer le retour de l’autorité de l’Etat dans les villes du grand Ouest et créer finalement les conditions d’une relève sereine par les troupes de la MINUSCA ».

 

Le GTIA de Boissieu poursuit les préparatifs en vue de son départ prochain vers le Tchad où il devrait arriver fin septembre afin de rejoindre le dispositif de l’opération Barkhane.

 

Le 12 septembre dernier, 46 caisses contenant l’allègement, l’armement, les transmissions, l’emballage logistique des valises Félin et tout l’environnement des véhicules de l’avant blindé (VAB) avaient déjà été chargées dans un Antonov 26à destination de Bangui. Le démontage des autres équipements s’échelonnera dans les jours à venir. Pour l’heure, le GTIA de Boissieu continue d’appuyer les forces de sécurité intérieures et finit d’accompagner la mise en place et la montée en puissance de la MINUSCA.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l’ONU.

Sangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’OuestSangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’Ouest
Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:45
photo G.Rozier Armée de Terre

photo G.Rozier Armée de Terre

 

27/03/2014 Manuel Pavard – 20minutes.fr

 

Trois cents militaires du 7e BCA, basé à Varces (Isère), sont partis au Mali depuis fin janvier, dans le cadre de l’opération Serval…

 

Note RP Defense : voir le reportage photo de G.Rozier (armée de Terre) sur le GTIA VERCORS sur le terrain dans le nord du Mali

 

Ils sont arrivés par vagues successives depuis la fin janvier. Environ 300 soldats du 7e BCA (Bataillon de chasseurs alpins) de Varces (Isère) sont actuellement déployés dans le nord du Mali, à Gao, Kidal et Tessalit, dans le cadre de l’opération Serval, débutée en janvier 2013. Objectif: neutraliser les groupes djihadistes opérant dans la bande sahélienne.

 

«Les terroristes nous fuient»

«On effectue des patrouilles et des missions d’une à trois semaines, à plus de 350 km de nos bases de départ, dans des zones désertiques et semi-montagneuses», raconte, depuis Gao, le capitaine Jounayd, qui commande la 2e compagnie du 7e BCA. «Le but est de montrer notre présence, localiser les groupes armés et les dissuader en les gênant dans leurs mouvements.»

Leur quotidien? «Reconnaître des villages, discuter avec la population et fouiller des cavernes ou des endroits indiqués par nos renseignements, précise le militaire. Ca nous permet de trouver des caches ou des munitions abandonnées.» Pour l’instant, les hommes du 7e BCA n’ont «pas encore eu de contact avec les terroristes. Ces groupes sont très mobiles, se déplacent plus légers et se fondent dans les populations nomades. Globalement, ils nous fuient et cherchent d’autres moyens de lutte, comme les IED (engins explosifs). Les premiers mois de l'opération Serval les ont largement dissuadés de nous combattre.»

 

Plus de 50°C au soleil

Formés au combat en montagne et en conditions extrêmes, les chasseurs alpins ont subi un entraînement intensif avant leur départ. «Les exercices de préparation en montagne sont presque les mêmes que dans le désert», souligne le capitaine Jounayd. Mais «le plus difficile, c’est la chaleur». Les températures avoisinent en effet les «40°C à l’ombre et plus de 50°C au soleil. Et dans un mois, il fera 5 ou 6°C de plus!»

Le capitaine Jounayd l’avoue, «on se prend une petite claque à l’arrivée! Il a fallu 15 jours d’adaptation. C’est éprouvant pour les organismes et le matériel. On débarque de nos véhicules et on part en mission à pied, très lourdement chargés: l’équipement moyen, avec gilets pare-balles, armes et munitions, est de 30 à 35 kilos par homme. Et on est obligé d’emporter six à huit litres d’eau chacun, en plus de nos sacs.»

 

photo G.Rozier Armée de Terre

photo G.Rozier Armée de Terre

 

«On compte en journées plus qu’en kilomètres»

Ces conditions deviendront encore plus difficiles en mai, avec le début de la saison humide et ses très fortes pluies. «Ce sera plus compliqué de se déplacer car certaines zones nous seront interdites d’accès en raison de la boue et des grands étangs qui se formeront», explique le militaire. Outre le climat et la topographie, les chasseurs alpins doivent aussi s’habituer à  des distances inédites. «On a fait des choses proches en Afghanistan mais le plus déroutant, c’est la taille de la zone d’action qui était beaucoup plus réduite en Kapisa. Ici, on compte en journées plus qu’en kilomètres: 200 km représentent une journée et demi de progression. Et ça dépend de l’état des pistes.»

Les contacts avec la population malienne sont, eux, «excellents», se félicite le capitaine Jounayd: «On reçoit un très bon accueil partout, notamment à Gao et dans les villes bordant le Niger. On est souvent applaudi par les gens et on n’hésite pas à s’arrêter pour discuter et mieux comprendre leur mode de vie.» Retour en Isère prévu au début de l’été.

Repost 0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 12:45
Serval : point de situation hebdomadaire du jeudi 13 février

 

14/02/2014 Sources : EMA

 

Au cours de ces derniers jours, les opérations aériennes se sont poursuivies avec environ 70 sorties, dont 20 effectuées par les avions de chasse. 30 sorties ont été dédiées aux missions de transport et de ravitaillement et 20 aux missions de renseignement.

 

Lundi 10 février, dans le cadre de la revue stratégique d’EUTM Mali et d’études de planification, le groupe politico-militaire de l’Union Européenne (28 conseillers) a effectué une visite sur Bamako, incluant une visite auprès de la force Serval sur le camp Damien Boiteux. Ils ont pu rencontrer différentes autorités du PCIAT afin de bénéficier de l’expérience française dans la réalisation de l’opération Serval. Ces conseillers ont également mené une série d’entretiens, notamment auprès des autres forces en présence (EUTM Mali et MINUSMA), des autorités maliennes, et des différentes représentations étrangères au Mali (ambassades).

 

Le 7 février 2014 sur la plateforme opérationnelle de Gao a eu lieu le transfert d’autorité au sein du GTIA Désert de la force SERVAL.

 

Le colonel Lionel CATAR, chef de corps du 7e Bataillon de Chasseurs Alpins (7e BCA) a succédé au colonel Hervé PIERRE, chef de corps du 3e Régiment d’Infanterie de Marine (3e RIMa).

 

Durant son mandat de quatre mois, le GT Korrigan aura poursuivi la lutte contre les groupes armées terroristes dans le Nord de la boucle du Niger, en contribuant notamment à la neutralisation d’individus mi-novembre à 200km à l’Ouest de Tessalit et le 23 décembre au Nord de Tombouctou. Il aura également poursuivi l’affaiblissement de leur logistique avec le démantèlement d’un important stock de munitions le 20 novembre dans la région de Gao et la destruction de près de 6 tonnes d’explosif (nitrate d’ammonium) fin décembre à 150 km au Sud-Ouest de Tessalit.

 

Parallèlement, le GT Korrigan aura appuyé les forces armées maliennes et de la MINUSMA dans la sécurisation des élections législatives, qui se sont déroulées sans incident sécuritaire majeur. Ces élections, dont le deuxième tour s’est déroulé le 15 décembre, ont marqué la fin d’un cycle visant à ramener les conditions d’une normalisation de la vie politique au Mali. Le groupement a ensuite contribué à l’allègement de la force Serval, qui se poursuit encore aujourd’hui. Cet allègement a été accompagné de la manœuvre de réarticulation des détachements de liaison et d’appui (DLA) et des détachements d’appui opérationnel (DAO) en détachements de liaison et d’appui opérationnels (DLAO).

 

Le GT Vercors est composé d’un état-major, d’une compagnie de combat du 7e Bataillon de chasseurs alpins (7eBCA), d’un escadron du 4e Régiment de chasseurs (4e RCh), d’une section génie du 2e Régiment étranger de génie (2eREG) et d’un sous-groupement aéro-mobile du 1er Régiment d’hélicoptères de combat  (1er RHC).

 

Environ 2300 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de lutte contre les groupes armés terroristes, tout en appuyant la montée en puissance des forces de la MINUSMA et des FAMA.

Serval : point de situation hebdomadaire du jeudi 13 février
Serval : point de situation hebdomadaire du jeudi 13 février
Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 19:55
Fin de l’expérimentation tactique du VHM. Crédit : SIRPATerre

Fin de l’expérimentation tactique du VHM. Crédit : SIRPATerre

20/01/2014 CNE ROSSI

 

Durant l’exercice CERCES, le 7e bataillon de chasseurs alpins a manœuvré à bord des véhicules haute mobilité (VHM). Perçu il y a un an par le régiment, le VHM est dans sa dernière phase d’expérimentation tactique.

 

Déjà testé en montagne, en périodes estivale et hivernale, mais aussi en combat en zone urbaine et en configuration amphibie, ce nouveau matériel semble recueillir tous les suffrages. Adapté aux zones montagneuses habituellement inaccessibles, il permet de transporter les unités plus vite et plus loin. Il permet également de disposer d’un abri sous blindage, doublé d’un appui feu de calibre 12,7 mm au plus près du personnel débarqué. Enfin, il intègre parfaitement le système Félin puisqu’il permet de recharger les batteries du Félin Le VHM  apporte une réelle plus-value logistique mais reste avant tout un véhicule de combat.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories