Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 10:50
Photos : Jürgen Braekevelt – MIL.be

Photos : Jürgen Braekevelt – MIL.be

 

09/09/2015 Virginie Flawinne –MIL.be

 

Le groupement tactique mené par le 2 Bataillon de Commandos a effectué la prise de l'aérodrome de Saint-Hubert le mardi 8 septembre. Les militaires ont progressé toute la nuit jusqu'à l'objectif qu'ils ont attaqué le matin. Après sécurisation et acheminement du matériel nécessaire sur la nouvelle base, le battle group sera fin prêt à stabiliser la région comme lors d'un engagement au sein de la Force de réaction rapide de l'OTAN (NATO Response Force ou NRF).

Photos : Jürgen Braekevelt – MIL.bePhotos : Jürgen Braekevelt – MIL.bePhotos : Jürgen Braekevelt – MIL.be
Photos : Jürgen Braekevelt – MIL.bePhotos : Jürgen Braekevelt – MIL.bePhotos : Jürgen Braekevelt – MIL.be

Photos : Jürgen Braekevelt – MIL.be

Après l'infiltration par C-130 de tout le groupement tactique le lundi 7 septembre à Bertrix et une progression nocturne de 35 km, l'attaque a été menée le mardi matin sur l'aérodrome de Saint-Hubert, tombé aux mains de l'ennemi. Les quelque huit cents soldats sous le commandement du 2 Bataillon de Commandos de Flawinne ont rapidement pris le dessus. « Le site est complexe car les distances sont importantes et les insurgés disposent de véhicules », explique le chef de corps, le lieutenant-colonel Vincent Pierard, qui vient de terminer l'attaque avec ses hommes.

 

Malgré quelques blessés légers pris directement en charge sous le feu, le groupement, qui fera partie de la NRF en 2016, a démontré son professionnalisme. « Ce n'est pas parfait car nous comptons quelques blessés légers », avoue un para-commando « mais l'attaque s'est bien déroulée et nous poursuivrons la sécurisation jusqu'au déminage par le Génie et l'arrivée de l'ensemble des moyens. »

 

Une colonne de véhicules ainsi que du matériel transporté par voies aériennes ont rejoint le battle group dans le courant de l'après-midi. Dès ce mercredi, les troupes se mettront en mouvement depuis leur nouvelle base pour stabiliser la région.

 

Vidéo : DG Com

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:50
photo MIL.be

photo MIL.be

 

30/03/15 – 7sur7.be (Belga)

 

L'armée devra, dans tous les cas de figure, abandonner un certain nombre de tâches, a rapporté lundi la VRT, citant un "rapport confidentiel" de l'état-major de la Défense qu'elle a pu consulter. Les économies actuelles menacent de plonger les forces armées en hibernation mais même si elles voyaient leur budget augmenter à terme, des mesures devraient être prises, a ajouté la radio-télévision publique.

L'état-major a défini dans un rapport de 133 pages les grandes lignes stratégiques de ce que devrait être l'armée au cours des prochaines décennies. Les généraux ne se montrent guère tendres envers les plans du gouvernement d'économiser près d'1,7 milliard d'euros à la Défense d'ici la fin de la législature, en 2019, ajoute la chaîne flamande.

 

Dettes

Ces économies risquent de ne plus permettre à l'armée de payer ses dettes. Il y aurait ainsi un déficit de 80 millions d'euros l'an prochain qui pourrait grimper à 213 millions en 2019. La haute hiérarchie militaire préconise ainsi l'octroi de 100 millions d'euros provenant de la "provision interdépartementale" - faute de quoi les investissements courants ne seront plus réalisables.

 

Economies nécessaires

Et si le budget venait à réaugmenter après 2019, de fortes économies resteraient nécessaires, selon l'état-major, cité par la VRT. La direction de l'armée propose diverses mesures, comme une réduction de moitié des effectifs de l'état-major, la fermeture d'une caserne sur trois, et l'octroi d'un financement extérieur pour l'hôpital militaire Reine Astrid de Neder-over-Heembeek.

 

Propositions

Les propositions contiennent une forte réduction (60%) des effectifs de l'Ecole royale militaire (ERM), la fusion des musiques militaires (une centaine d'emplois) et le retrait des militaires du Musée royal de l'Armée (MRA, soit 219 emplois). La flotte d'hélicoptères Agusta A109 serait encore réduite (de vingt à huit, alors que six appareils vont déjà être mis en stockage) et le service de recherche et de sauvetage en mer du Nord assuré par les hélicoptères Sea Kings serait privatisé.

Ce rapport est destiné au ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), qui doit présenter après Pâques son "plan stratégique" sur l'armée belge du futur.

 

"Un document parmi d'autres"

Le ministère de la Défense a cependant relativisé l'importance de ce rapport, en soulignant qu'il ne s'agissait que d'un "document parmi d'autres".

"C'est un document d'une valeur limitée", a souligné le porte-parole du ministre de le Défense, Steven Vandeput.

La rédaction de cette note est un processus évolutif, a-t-il encore dit.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories