Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 21:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

26/03/2015 LCL Simon - Armée de Terre

 

Le 24 mars 2015, un A320 de la compagnie Germanwings s’est écrasé dans le département des Alpes-de Haute-Provence, dans la région de Barcelonnette. L’armée de terre s’associe à la douleur des familles et des proches des 148 victimes de ce terrible accident.

 

L’armée de Terre a engagé immédiatement 3 hélicoptères de manœuvre appartenant au groupement aéromobile de la section technique de l’armée de Terre, à l’école de l’aviation légère de l’armée de Terre et au groupement interarmées des hélicoptères pour effectuer des missions de transport de fret ou de transport d’autorités. Dans le même temps, des militaires de l'unité d’instruction et d'intervention de la sécurité civile n°7 de Brignoles, formation de l’armée de Terre placée pour emploi au ministère de l’Intérieur, sont intervenus sur le site du crash.

 

Le 25 mars, une unité PROTERRE de 70 militaires du 4e régiment de chasseurs (4e RCh) de Gap a été déployée en début de matinée. Le 4e RCh dispose en effet, comme tous les régiments de la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM), de militaires qualifiés pour intervenir en milieu montagneux. Il a donc la capacité de progresser, de vivre et de durer en montagne. Neuf d’entre eux ont participé, aux côtés des gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne, au balisage et au marquage des itinéraires d’accès, tandis que le reste de l’unité contribuait à la sécurisation de la zone. A l’heure actuelle, le 4e RCh reste mobilisé et 30 de ses hommes sont encore engagés sur le terrain.

 

Depuis cette date, l’armée de Terre est mobilisée au sein du dispositif interministériel de secours, de sécurisation et d’enquête sur le site. Elle intervient dans le cadre d’une réquisition préfectorale, en complément  des moyens du ministère de l’Intérieur.

 

Régulièrement sollicitée pour intervenir au profit des populations, elle apporte une expertise du milieu montagneux, comme elle l’a déjà fait lors de précédents accidents en montagne (par exemple lors du crash d’un hélicoptère sur le plateau de Bure en 1999).

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 19:55
Archives MinDefFR

Archives MinDefFR

 

25/03/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Depuis le 24 mars matin, les armées sont mobilisées dans l’effort interministériel qui fait suite au crash d’un A320 en Alpes-de-Haute-Provence.

 

Dès les premières minutes après la perte du contact radio avec l’avion de ligne, l’armée de l’Air a déclenché sa permanence opérationnelle. Un Mirage 2000-C de la base aérienne (BA) 115 Orange-Caritat a ainsi décollé à 10h48. Dès connaissance du crash, un hélicoptère Fennec a également été engagé, en provenance de la même base aérienne, afin d’interdire de survol la zone de l’épave.

 

Dans la même journée du 24 mars, six hélicoptères de l’armée de l’Air et de l’avion légère de l’armée de Terre (ALAT) ont été mobilisés pour des missions de recherche et de sauvetage (Search and Rescue), mais aussi de transport de fret, d’équipes d’intervention et d’autorités gouvernementales. Il s’agit de :

- deux Puma du Groupe interarmées d'hélicoptères(GIH),

- un Fennec de la BA d’Orange,

- un Super Puma de Solenzara

- et deux Puma de l’école de l’ALAT du Luc.

 

Parallèlement, un avion C135 FR de l’armée de l’Air a été dérouté de sa mission initiale afin d’assurer, dans l’urgence dans une zone montagneuse nécessitant des capacités de transmission renforcées, le relais radio entre les aéronefs engagés et les centres de contrôle aérien.

 

Aujourd’hui, trois hélicoptères sont encore engagés dans les missions d’interdiction de survol de la zone et de transport. Il s’agit de :

- un Fennec de la BA d’Orange,

- un Puma de l’escadron de transport 60 (ET60) de Villacoublay

- et un Puma de la BA d’Orange.

 

Parallèlement, un détachement d’environ 70 militaires du 4e régiment de chasseurs (4e RCH) a été déployé dans la matinée pour assurer le balisage des itinéraires menant des derniers axes praticables à la zone de crash. A Lyon Mont Verdun, une cellule de coordination 3D a été activée au sein du Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) afin d’assurer la coordination des moyens aériens des armées, de la sécurité civile et de la gendarmerie. En complément, dans l’après-midi, un avion E-3F Awacs de la BA d’Avord sera mobilisé pour assurer le contrôle aérien de l’ensemble des aéronefs engagés dans la zone.

 

Les armées restent naturellement toujours mobilisées sur le terrain en appui des autres services de l’Etat.

 

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 11:55
Crash de l'Airbus: les soldats du 4e Chasseurs de Gap réquisitionnés

 

25.03.2015 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Une soixantaine de soldats du 4e Régiment de Chasseurs  de Gap (ville située à proximité de la Seyne-les-Alpes) ont été réquisitionnés par le préfet pour prendre part aux opérations sur le site du crash; ils vont en particulier déployer des VAC (véhicules articulés chenillés) pour transporter des secours dans la zone du crash de l'Airbus.

 

Des légionnaires du 2e REG de Saint-Christol pourraient aussi être mobilisés.

 

Selon la gendarmerie, l'avion s'est écrasé sur une pente très abrupte, dans une zone d'environ un hectare inaccessible à pied, à quelque 2 000 mètres d'altitude. Pour le lieutenant-colonel Jean-Paul Bloy, de la gendarmerie de Hyères (Var): "cela va être extrêmement compliqué pour relever les éléments sur place. Cela prendra des jours pour dégager d'abord les victimes, puis les débris."

 

Les hélicoptères ne seront pas en mesure d'atterrir en raison de la configuration du lieu, où une demi-douzaine de gros débris ont été repérés, ce sera donc à pied ou en véhicules adaptés que les secours pourront accéder à la zone.

Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 20:55
Fort engagement de la gendarmerie après le crash de l'A320 dans les Alpes

 

24.03.2015 par Gendarmerie

 

D'importants moyens humains et matériels ont été immédiatement mobilisés par la gendarmerie suite au crash de l' A320 de « GermanWings » (vol 4U9525), ce matin, dans les Alpes de Haute-Provence. 210 gendarmes sont actuellement engagés et 350 arrivent « en renfort ».

 

Pour ne pas gêner le travail des unités déployées, merci de ne pas chercher à vous approcher de la zone de l'accident et de ne pas encombrer les axes routiers alentours.

 

Des numéros d'appels d'urgence ont été mis en place :

N° d'urgence pour les familles : 0800 00 97 85

N° España  : 0034 91 39 48 900

Deutschland : 0049 30 50 00 30 00

Repost 1
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 17:54
Photo  BMPM

Photo BMPM

 

24 Mars 2015 Source : Marine nationale

 

Mardi 24 mars 2015, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) a été sollicité pour envoyer des moyens humains et matériels, en renfort du SDIS 04 sur les lieux du crash de l’Airbus A320 qui s’est abîmé dans la région de Barcelonnette (04).

 

7 marins-pompiers et 3 véhicules, dont des moyens spécifiques de désincarcération, sont partis des casernes marseillaises en direction de Digne. Leur arrivée sur place devrait intervenir en milieu d’après-midi.

 

Le matériel déployé devrait être mis en œuvre sur les lieux même de l'accident par des équipes spécialisées en milieu montagnard, la zone étant inaccessible par les moyens de transport conventionnels.

Repost 1
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 08:50
À Londres, crash évité de justesse entre un drone et un Airbus A320

Pour le syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA, les drones entrant dans l'espace aérien des avions de ligne ou de fret doivent être pilotés uniquement par les personnes disposant d'une formation équivalente à celle des pilotes.

 

08/12/2014 latribune.fr (avec AFP)

 

D'après un rapport officiel relayé par le Sunday Times, les deux appareils ont failli entré en collision à l'aéroport d'Heathrow à 213 mètres d'altitude. La question d'une réglementation de l'utilisation des drones domestiques est posée.

 

La voie des airs deviendrait-elle particulièrement dangereuse? Le 22 juillet, un Airbus A320 a failli entrer en collision avec un drone à l'aéroport londonien d'Heathrow, d'après un rapport officiel relayé par le Sunday Times, dimanche 7 décembre. L'incident entre l'appareil et l'avion moyen-courrier pouvant transporter jusqu'à 180 passagers s'est produit à 213 mètres d'altitude, d'après des extraits du document. Le rapport officiel complet sera publié vendredi 12 décembre, précise l'hebdomadaire britannique.

 

Un syndicat britannique des pilotes de ligne réclame des restrictions

La question de l'utilisation des drones domestiques est posée, alors que tout le monde peut s'acheter librement ce type d'appareil dans les commerces. Selon l'association des vendeurs de matériels électroniques, certains modèles ne coûtent que 38 euros au Royaume-Uni

Dans ce sens, le syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA a demandé une réglementation renforcé sur leur utilisation. Il estime que les drones entrant dans l'espace aérien des avions de ligne ou de fret doivent être pilotés uniquement par les personnes disposant d'une formation équivalente à celle des pilotes.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories