Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 11:45
A330 MRTT photo Airbus Military

A330 MRTT photo Airbus Military

29 May 2013 by Guy Martin - defenceweb.co.za

 

The Algerian Air Force is looking to buy between four and six Airbus Military A330 Multi-Role Tanker Transports (MRTTs), Airbus has confirmed.

 

Rafael Tentor, head of light and medium aircraft at Airbus Military, told defenceWeb that Algeria was “very much interested” in the MRTT. Following a request from the Algerian Air Force, Airbus sent a Royal Air Force MRTT to the North African country at the beginning of May for evaluation.

 

This was seen at the Algerian Air Force’s main transport base of Boufarik near the capital Algiers. The aircraft that landed featured two refuelling pods mounted on the wingtips.

 

Tentor told defenceWeb that the MRTT conducted aerial refuelling tests with the Air Force’s Sukhoi Su-30 fighter jets

 

He said that the Algerian Air Force is seeking to buy between four and six MRTTs to replace its existing fleet of Ilyushin Il-78 Midas tankers. Tentor was optimistic that Airbus Military would have an Algerian campaign by the end of this year.

 

Other African nations that may be interested in MRTTs are Egypt and South Africa, according to Tentor. South Africa could use the MRTT for externally deploying its fighters, and as the aircraft can be configured for VIP duties, it could also fulfil the government’s current requirement for a new VIP transport.

 

Funding has been made available for a VIP jet purchase this financial year. However, Airbus has not offered the MRTT to South Africa yet, according to the company, but is talking to the government about its C295 light transport.

 

The A330 MRTT is based on the commercial A330-200 passenger jet and is able to carry 111 tonnes of fuel in its wings, leaving the fuselage free for other payloads. It can be used as a pure transport aircraft able to carry up to 300 troops, or can carry 45 tonnes of cargo. The MRTT can also be converted to accommodate up to 130 stretchers for Medical Evacuation (MEDEVAC) missions.

 

 

The MRTT has been ordered by the United Kingdom (14), Australia (5), United Arab Emirates (3) and Saudi Arabia (6). The MRTT has also been selected by India and is the preferred choice of the French Air Force. India is expected to sign a deal shortly.

 

The MRTT has experienced two refuelling boom failures in flight, something Airbus said was due to operator error. The company said that modifications have been made to ensure no accidents occur again.

 

 

Guy Martin is attending Airbus Military’s annual Trade Media Briefing at the company’s invitation.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:55
Un A330MRTT ravitaillant un A400M… Le rêve s’éloigne pour les aviateurs français ! – photo Airbus Military

Un A330MRTT ravitaillant un A400M… Le rêve s’éloigne pour les aviateurs français ! – photo Airbus Military

3 mai 2013 par Rédaction – Aerobuzzfr

 

Après avoir laissé croire que le pire était à venir, la publication du Livre Blanc qui propose la suppression de 24.000 soldats supplémentaires et la réduction des moyens des forces aériennes à 225 appareils, est presque un soulagement.

 

« Il a laissé des plumes dans la bataille mais ca aurait pu être bien pire ! » Le soldat le Drian, ministre de la Défense, a bataillé jusqu’au bout contre les plans de Bercy pour lequel l’appareil militaire français n’est rien d’autre qu’un cout dans lequel il faut tailler à la hache. Le livre blanc rendu public dans les derniers jours d’avril tout en faisant la part belle au renseignement et aux forces spéciales, ne parvient pas à masquer une nouvelle réduction de format de l’appareil de Défense français.

 

Cette réduction a été voulue par les politiques qui se sont succédés à l’Elysée, toutes tendances confondues depuis des années. Alors la France, combien de divisions ?

 

Etrange paradoxe du vieux Continent… Jamais depuis la fin de la guerre froide, le monde, qualifié de multipolaire par des spécialistes en géopolitique et autres savants cosinus de tout poil, n’avait été aussi instable. Et pourtant, à l’instar de ses voisins européens, frappés par la crise financière, la France fait le choix de tailler dans ses budgets militaires.

 

A première vue, il semble que la Marine nationale, principal garant de notre dissuasion nucléaire avec ses sous-marins, s’en sorte plutôt bien. On ne peut pas en dire autant des aviateurs et surtout de l’armée de terre qui malgré son comportement exemplaire au Mali et ailleurs, verra ses effectifs fondre comme neige au soleil. En un mot, la grande muette rompue jusqu’alors au combat urbain et en terrain découvert va devoir maitriser l’art du grand écart.

 

Un grand écart entre l’impératif d’excellence opérationnelle et technique sur tous les fronts d’une part et d’autre part l’obligation de respecter un budget restreint. Résultat, l’Armée française devra se séparer de 24.000 soldats, un chiffre qu’il convient d’ajouter aux 54.000 déjà programmés sur la période 2008-2014. Malgré cela, Paris veut être capable de respecter ses engagements internationaux en affirmant sa volonté de pouvoir déployer à tout moment entre 5.000 et 15.000 hommes suivant l’intensité de la crise ou du conflit à gérer. Reste que ce budget d’austérité, qui n’est pas le premier pour les militaires, tombe particulièrement mal.

 

Les forces terrestres, Alat en tête, pourront compter sur les forces spéciales, et notamment le COS (commandement des opérations spéciales). Mais en revanche, il n’est pas certain que le renouvellement du parc d’hélicoptères de combat Gazelle par des Tigre, et de manœuvre Puma par des NH90 soit à la hauteur des besoins affichés. Du côté de l’Armée de l’air, Tanguy et Laverdure ont la gueule de bois.

Un risque pour le plan de modernisation des Mirage 2000 français – photo Armée de l’air

Un risque pour le plan de modernisation des Mirage 2000 français – photo Armée de l’air

Les forces aériennes qui comptaient il n’y a pas si longtemps 450 avions seront réduites à 225 appareils en comptant les appareils de la Marine ! Du jamais vu ! Dès lors se pose la question de l’accélération du retrait des Mirage F1 et peut être - l’avenir le dira - l’abandon des plans de modernisation profonde d’une partie du parc de Mirage 2000. Plusieurs bases aériennes devront fermer leurs portes définitivement.

 

Pour mémoire, l’Armée de l’Air, qui a, avec l’ALAT, porté une grande partie du poids de la guerre en Libye et au Mali, a besoin d’avions de combat : des Rafale pour remplacer les F1 et M2000, mais aussi de ravitailleurs (pour mémoire les KC135FR datent de 1964), et de transport (A400M) pour remplacer les C160 et C130. Et qui dire des avions d’entraînement : les Alphajets ne sont plus de première jeunesse non plus !

Avec un parc d’aéronefs réduit à 225 unités pour l’ensemble des forces aériennes françaises, quid des commandes de Rafale ? photo Dassault Aviation

Avec un parc d’aéronefs réduit à 225 unités pour l’ensemble des forces aériennes françaises, quid des commandes de Rafale ? photo Dassault Aviation

Dans ce tableau sombre, il reste des lueurs d’espoir. D’abord, l’Elysée a épargné le scénario catastrophe promis depuis plusieurs mois. Un scénario qui comportait l’arrêt de tous les programmes d’équipement, la fin de la dissuasion nucléaire, et la vente de notre unique porte-avions. Paris l’affirme : « dans les grandes lignes, tous les grands programmes d’armement seront préservés ». On pense au Rafale, au NH90 et à l’A400M (entre autres) dont dépendent des dizaines de milliers d’emplois dans le pays. La composante nucléaire garante de la sécurité nationale depuis les années 60 est maintenue.

 

Mieux, les moyens de renseignement et de commandement seront renforcés. La composante de renseignement spatiale, avec notamment les satellites SIGINT CERES pour l’interception des signaux radar et communications, est préservée.

photo Staff Sgt. Brian Ferguson US Air Force

photo Staff Sgt. Brian Ferguson US Air Force

La composante « drones » dans sa dimension tactique et moyenne altitude longue endurance sera modernisée. Est-ce à dire que Paris pourrait acheter des Predator américains ou sa version armée Reaper ? Il est à ce stade trop tôt pour le dire. Des avions légers multicapteurs pourraient également étoffer cette panoplie de la DRM (Direction du Renseignement Militaire). En revanche, la question du remplacement des vénérables C160G Gabriel n’est pas évoquée, de même l’acquisition d’une indispensable capacité de renseignement aéroporté stratégique, perdue lors du retrait du DC8 Sarigue est aux abonnés absents…

 

Une fois de plus pour survivre, l’armée, au format réduit mais encore cohérent, va devoir s’adapter. Désormais dotés de moyens de commandement et de renseignement plus efficaces, les militaires de toutes les armes devront savoir à tout moment mettre en commun leur moyens et leur savoir faire pour atteindre les buts opérationnels recherchés. A l’heure où les coupes militaires sont à la mode en Europe, il convient de méditer cette déclaration d’un vieux général soviétique « la quantité est aussi une qualité ».

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 11:35
photo Royal Australian Air Force

photo Royal Australian Air Force

 

25 April 2013 airforce-technology.com

 

The Royal Australian Air Force's (RAAF) A330 multirole tanker transport (MRTT) aircraft has successfully completed tanking trials with Boeing F/A-18F Super Hornets at an undisclosed location.

 

Carried out by Canberra's Aircraft Research and Development Unit in February, the trials involved a total of 87 contacts and the transfer of approximately 76t of fuel through the hose and drogue method, with both aircraft flying within a limited envelope, Flightglobal reported.

 

Primarily conducted to assess the tanker's wake, drogue stability and the fighter's performance under an array of altitudes, conditions and aircraft configurations, the testing also sets the stage for additional trials that will certify the aircraft to support air-to-air refuelling of Super Hornets worldwide.

 

RAAF ordered five A330 MRTTs to replace its Boeing 707 tanker transporter fleet in 2005. The last was delivered to the RAAF Base Amberley in Queensland in early December 2012.

 

Designated KC-30A in the RAAF service, the aircraft is a derivative of Airbus A330 civilian airliner, and is scheduled to be operated by the No. 33 Squadron for cover hose-and-drogue refuelling and strategic passenger transport missions.

 

Equipped with two underwing refuelling pods, a fly-by-wire Airbus Military aerial refuelling boom system (ARBS) and a universal aerial refuelling receptacle slipway installation that enables refuelling from another tanker, the aircraft achieved initial operational capability in February.

 

Currently undergoing further modification on its refuelling boom and testing to enable refuelling of the E-7A Wedgetail airborne early warning and control aircraft, C-17 Globemaster, and other MRTTs, the aircraft is expected to reach its final operating capability in 2014.

 

Capable of simultaneously performing aerial refuelling, passenger or freight transport, and medical evacuation missions, the A330 MRTTs have also been ordered by the air forces of Saudi Arabia, UAE and the UK.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 19:53
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 13:20

http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/8/0/5/000122508_5.jpg

 

A330 MRTT

09 janvier 2012 par Barbara Leblanc – L’USINE NOUVELLE

Devant un panel de journalistes de la presse aéronautique, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, assure que la France pourrait commander des ravitailleurs dès 2013.

La France doit renouveler sa flotte vieillissante de ravitailleurs, composée de C135FR fabriqués par Boeing et d'Airbus A340 et A310, également utilisés pour le ravitaillement en vol. Et le gouvernement entend choisir le groupe européen Airbus et ses ravitailleurs des MRTT (Multirole tanker transport). C’est ce que le ministre de la Défense assure tablant sur une livraison des appareils en 2017.

Cette déclaration met un terme à plusieurs rumeurs laissant planer le doute sur l’attribution de ce contrat. L'Airbus A330 est en effet en concurrence avec Boeing sur ce marché des MRTT. Aux Etats-Unis, l'A330 a fini par perdre un énorme marché de ravitailleurs pour le Pentagone, remporté par Boeing après plusieurs retournements de situation.

L'A330 MRTT, qui peut ravitailler en vol deux avions simultanément, est capable d'emporter à la fois plus de cent tonnes de carburant, 37 tonnes de matériel et jusqu'à 270 passagers. Pour l’heure, les pays ayant commandé cet appareil sont l'Australie, la Grande-Bretagne, l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis. Il a aussi été présenté à l’Inde.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories