Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 20:30
Les deux élèves de l'École de l'air lors du briefing le jour du départ de Solar Impulse 2

Les deux élèves de l'École de l'air lors du briefing le jour du départ de Solar Impulse 2

 

11/03/2015 Armée de l'air

 

Lundi 9 mars 2015, le grand départ de l’aventure Solar Impulse 2, premier tour du monde en avion solaire, était lancé ! Charly et Axel, les deux élèves de l’École de l’air (EA) intégrés au projet, nous racontent ce grand départ. Récit en temps réel du sous-lieutenant Charly.

 

Abu Dhabi, 3h00 heure locale : toute l’équipe de Solar Impulse 2 se rassemble.

 

3h30 : briefing et répartition des tâches ; intégrés à la Catching Crew, nous sommes en place le long de la piste pendant le décollage pour récupérer l’avion en cas d’avarie. Axel est au niveau du train principal, tandis que je suis sur l’aile droite pour le roulage.

 

3h45 : préparation initiale de l’avion (allumage du cockpit, nettoyage des ailes et des cellules solaires).

 

5h30 : sortie de l’avion jusqu’à l’approche.

 

6h00 : cérémonie officielle de départ avec les autorités locales et dernières vérifications.

 

6h15 : l’avion est aligné sur la piste. Nous sommes en position ; derrière nous, le soleil se lève sur la grande mosquée d’Abu Dhabi. Les derniers essais techniques sont effectués.

 

Solar Impulse 2 : départ d'Abu Dhabi

Solar Impulse 2 : départ d'Abu Dhabi

7h12 : l’avion décolle. Silencieux et porté par le vent, l’avion s’élance juste au-dessus de nos têtes.

 

7h30 : retour au hangar pour l’équipe qui doit effectuer quelques dernières opérations logistiques.

 

13h : embarquement dans l’avion de transport qui achemine l’équipe entre les étapes. Direction Muscat, à Oman, pour un arrêt mécanique d’une nuit.

 

16h30 : la seconde équipe logistique décharge l’avion cargo. Un travail énorme a été fait en amont du projet pour hiérarchiser et donner un ordre de priorité au déchargement des différentes palettes.

 

20h00 : atterrissage avec succès d'Andre Borschberg, le pilote aux commandes de cette première étape de Solar Impulse 2. La Ground Crew, dont nous faisons partie, s'occupe du roulage et de la sécurité de l'avion sur le tarmac tout au long de la nuit. Direction l'hôtel pour un repos bien mérité !

 

Mardi 10 mars, 6h00 : décollage de Bertrand Piccard, second pilote de Solar Impulse 2, pour la deuxième étape.

 

6h30 : à l’aéroport, nous sommes chargés du rechargement de l’avion cargo.

 

12h00 : l’équipe décolle ; direction Ahmedabad en Inde !

 

21h30 : mise en place sur le taxiway. L'avion est supposé atterrir à l'heure de pointe pour l'aéroport. Finalement, il ne se posera que vers 23h30.

 

Mercredi 11 mars, 1h15 : nous sommes de retour au hangar après le roulage pour la cérémonie de bienvenue.

 

Malgré la fatigue, l'expérience est intense, riche, et nous sommes ravis d'avoir participé à ces deux premières grandes étapes !  L'accueil ici est incroyable et l'intérêt pour le projet est immense.

 

Pour suivre l’aventure : http://www.solarimpulse.com/fr/

Solar Impulse 2 : le grand départ du tour du monde

Solar Impulse 2 : le grand départ du tour du monde

Repost 0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 12:30
Solar Impulse : suite de la préparation


24/02/2015  Armée de l'Air

 

Arrivés à Abu Dhabi au début du mois de février 2015, pour rejoindre l’équipe de Solar Impulse 2, les deux élèves-officiers Charly et Axel nous ont envoyés leurs premières impressions.

 

Depuis leur arrivée à Abu Dhabi, les sous-lieutenants Charly et Axel ont eu l’occasion de prendre contact avec l’équipe de Solar Impulse, et plus spécialement la Team Ground Crew avec laquelle ils vont travailler. L’avion et l’ensemble des moyens logistiques sont rassemblés à l’Al-Bateen executive airport. Actuellement, la mission de l’équipe de Solar Impulse est double : préparer le départ (prévisions météorologiques, derniers réglages de l’avion, préparation logistique…) et gérer la communication de l’évènement.

En raison des récentes tempêtes de sable, le départ est officiellement repoussé au 3 mars.  Le compte à rebours est lancé avant le départ du premier tour du monde en avion solaire !

 

Pour suivre le projet : http://www.solarimpulse.com/fr

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:30
Embarquement de deux CMT sur le cargo Jumbo Jubilee

 

09/01/2015 Marine nationale

 

Les 6 et 7 janvier 2015 à Brest, les deux chasseurs de mines tripartites (CMT) Andromède et L'Aigle ont pris place sur le cargo néerlandais Jumbo Jubilee qui les transportera jusqu’à la base navale d’Abu Dhabi avant un déploiement de quatre mois dans le golfe arabo-persique et en océan Indien.

 

C’est la seconde fois que la Marine nationale choisit ce mode de transport innovant pour des chasseurs de mines. En 2013, les CMT Pégase et Sagittaire avaient déjà été projetés en océan Indien à bord du même cargo spécialisé dans le transport de navires.

 

Ainsi, deux nouveaux chasseurs de mines d’environ 600 tonnes ont été hissés l’un après l’autre sur deux bers puis posés sur le pont du Jumbo Jubilee, un navire affrété de 145 mètres de long, possédant deux grues d’une capacité de 900 tonnes chacune. Même si cette opération n’est pas nouvelle, elle reste très technique et constitue toujours une belle prouesse collective pour l’affréteur, l’équipage du cargo ainsi que les marins des deux CMT, du SSF et de la Base navale de Brest.

 

Ce mode de transport, plus économique, permet notamment de déployer les CMT loin des bases métropolitaines, tout en optimisant le potentiel matériel et humain sur le transit pour le concentrer sur le cœur opérationnel de la mission, à savoir la chasse aux mines.

 

L’Aigle et l’Andromède rallieront la base navale française d’Abu Dhabi après un transit d’environ trois semaines. Ils seront alors rejoints par leurs équipages, un détachement de plongeurs démineurs et l’état-major du groupe de guerre des mines basé à Brest.

 

En appui de la fonction stratégique connaissance-anticipation, ce nouveau déploiement bisannuel en océan indien permettra la mise à jour de levés de fonds dans le golfe arabo-persique, d’assurer des missions de surveillance mais également de mener des actions de coopération avec les marines riveraines et d’approfondir l’interopérabilité avec nos alliés opérant dans la zone.

Embarquement de deux CMT sur le cargo Jumbo Jubilee
Repost 0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 08:30
Chammal : Exercice incendie conjoint entre les pompiers émiriens et la frégate Jean Bart

 

05/01/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 29 décembre 2014, la base navale d’Abu Dhabi a organisé un exercice incendie conjoint impliquant la sécurité civile émirienne et la frégate Jean Bart Cet entraînement a permis de vérifier la pleine capacité du personnel français de la base navale et des pompiers émiriens à soutenir l’équipage d’un navire en escale confronté à un sinistre.

 

Rapidement arrivé à bord, le personnel émirien a ensuite été binômé avec des marins du bord avant d’intervenir dans les locaux envahis par la fumée et placés dans l’obscurité. La proximité des différentes procédures, le professionnalisme de l’ensemble des acteurs et la solidarité naturelle entre combattants du feu ont permis une intervention rapide et efficace.

 

L’équipage du Jean Bart poursuivra jusqu’au début du mois de janvier son escale de maintenance, bénéficiant du soutien permanent de la base navale, relais essentiel vers les autorités émiriennes et le tissu industriel local.

 

Le Jean Bart rejoindra ensuite le porte-avions américain Carl Vinson pour poursuivre sa mission de lutte contre le groupe terroriste Daech en Irak.

 

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Le dispositif est structuré autour de neuf avions Rafale, six avions Mirage 2000D, un ravitailleur C-135 FR, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et la frégate anti-aérienne Jean Bart, intégrée dans le groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions USS Carl Vinson.

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 12:30
Les EAU créent un Emirates de la défense, dirigé par l'ancien patron de Thales Luc Vigneron

 

03 décembre 2014, Usine Nouvelle

 

Les Emirats arabes unis (EAU) ont annoncé le 2 décembre la fusion de plusieurs sociétés publiques de défense pour créer une entreprise intégrée de services et de construction baptisée Emirates Defence Industries Company (Edic).

 

Les Emirats Arabes Unis créent un nouveau groupe industriel dédié à la défense. Luc Vigneron, l'ancien PDG du groupe français Thales, prendra la direction de cette nouvelle entité, selon l'agence officielle WAM. Edic (Emirates Defence Industries Company) rassemblera 11 sociétés issues des filiales d'entreprises publiques d'investissement appartenant à Mubadala Development Company, Tawazun Holding et Emirates Advanced Investment Group dans la première phase d'intégration. Plusieurs autres filiales industrielles de Mubadala et Tawazun sont à l'étude pour la deuxième phase d'intégration, qui sera lancée début 2015, a ajouté l'agence.

 

Suite de l’article

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Opération Enduring Freedom : Le Courbet à Abu Dhabi

 

15 Septembre 2014 Marine Nationale

 

Du 7 au 12 septembre 2014, la frégate FLF Courbet a fait escale dans la base navale française d’Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis.

 

Il s’agissait de la plus longue escale du bâtiment depuis son départ de Toulon, le 25 juillet dernier. Durant les jours de mer qui ont précédé son arrivée aux Émirats Arabes Unis, le Courbet a mené plusieurs actions de coopération avec des marines amies opérant dans la région (américaine, koweitienne et saoudienne), et intégré la Combined Task Force 152. Cette intégration l’a amené à effectuer de nombreuses approches sur des boutres afin de récolter des renseignements sur la zone.

 

Un entraînement avec la Marine et l’armée de l’Air émirienne a été organisé à l’appareillage. Il a permis de confirmer l’interopérabilité de nos forces.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure désormais la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme en mer Rouge, dans le golfe d’Aden, en mer d’Arabie et dans le golfe d’Oman.

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 12:30
Thales at ISNR 2014 - International Security & National Resilience exhibition in Abu Dhabi

 

Thu, 27/03/2014 Thales Group

 

From 1 to 3 April, Thales will be at the International Security & National Resilience (ISNR) exhibition in Abu Dhabi, presenting its full range of security solutions for government agencies and homeland security forces. Since 1978, Thales has built up a strong presence in the United Arab Emirates, where it is recognised as a trusted partner.

With a presence in 56 countries, Thales offers its customers unique experience in the field of security and unparalleled expertise in the integration of large‐scale, complex systems.

 

Thales's objective is to ‘simplify complexity’, empowering strategic decision-makers by delivering clear, timely and operationally relevant information about their environment.

Matching current trends in homeland security in the Middle East, particularly in the United Arab Emirates, Thales will be showcasing two major areas of activity at ISNR 2014:

 

Protection of critical infrastructure and sensitive sites (government, industry and public)

Critical infrastructure operators, administrations, financial institutions, innovative industries and research institutes are all highly dependent on their IT systems and are therefore more vulnerable to new types of cyberthreats.

As a key player in security and defence to protect national sovereignty, Thales is presenting cybersecurity, resilience and security solutions that enhance operational efficiency and business continuity for all types of organisations.

CYBELS is an excellent illustration of Thales’s extensive expertise in this domain. The CYBELS family of solutions will be on show with a dynamic demonstration of Thales's ability to prevent, detect, analyse and respond to cyberattacks. With CYBELS, operators have the information they need to take the best decisions and deploy the most appropriate response at all times.

Thales is actively developing collaborations with local industry. A good example of this is the recent partnership between Injazat and Thales who are working together to provide innovative cybersecurity services to enterprise customers in the United Arab Emirates. Thales’s cybersecurity offering is also featured on the Injazat/Mubadala stand (A4).

> More about Thales’s CYBELS offering

 

The NEXIUM View solution shows how a synoptic picture combining data about cybersecurity, applications and network status can help operators improve the performance and availability of critical services.

> More about Thales’s NEXIUM offering

 

Alongside these IT security solutions, Thales offers operators of critical sites, such as oil refineries or airports, end-to-end expertise from concept of operations to integrated safety and security systems.

Thales’s credentials include prestigious references for security solutions protecting energy facilities for Saudi Aramco (Saudi Arabia), Gazprom (Russia), Sonatrach (Algeria) and more recently the West Qurna-2 oil field in Iraq.

At Dubai International Airport, Thales has supplied an ultra-modern communication and security solution that ensures the highest levels of safety and security for operators and passengers.

> More about critical infrastructure protection

 

 

Protecting cities and governments: Security of citizens and critical mission communications

The fast-evolving urban landscape is generating new needs and new expectations from governments and local authorities. With persistent geopolitical instability, new threats and more frequent natural disasters, the ability to anticipate and to respond to crisis situations is becoming crucial. Providing security assurances for citizens, cities and states is a central concern today.

From urban security to the highest level of national security, Thales provides command & control and decision-support solutions for supervision and control of day-to-day operations as well as full-blown crisis situations.

Thales was selected to provide a comprehensive security solution for Mexico City — the world’s third-largest metropolitan area with 22 million inhabitants — providing command, control and emergency management capabilities for the most ambitious urban security system in the world.

> More about Thales’s urban security offering

Thales’s capabilities in professional mobile radio (based on LTE[1] technology), intelligent video and CBRN[2] risk detection ensures that relevant information is transmitted quickly to support decision-makers.

Based on its pioneering LTE PMR technology, Thales has developed the resilient and secure NEXIUM Wireless solution for mission-critical applications. Thirty countries have already placed their trust in Thales's PMR solutions for public security, transport, airports, industrial and oil facilities.

> More about Thales’s NEXIUM Wireless offering and its new LTE professional mobile radio solution

 

FOCUS: CRISIS MANAGEMENT

For the first time in the Middle East: a deployable system for managing large‐scale events and crises

At ISNR 2014, Thales is showcasing its new large-scale event and crisis management system for the first time in the Middle East. Designed for civil defence and security forces, this solution is specifically designed to ensure more effective collaboration between deployed units and command centres.

Renault Trucks Defense and Thales have partnered to develop the mobile component of this system, a new integrated command post for the MIDS tactical command vehicle. This mobile solution offers operators inside the vehicle a full picture of the situation on the ground and enhances decision-making through multi-agency coordination and collaboration tools.

> More about Thales’s new large-scale event and crisis management system
> More about the new integrated mobile command post developed jointly by Thales and Renault Trucks Defense

 

Find out more about Thales’s security solutions on stand 3230

 

----------------------------------------------------

[1] LTE (Long Term Evolution) or 4G is the latest generation of standards for mobile telephony

[2] Chemical, Biological, Radiological and Nuclear

 

About Thales in the United Arab Emirates
Thales has been active in the United Arab Emirates (UAE) for more than 35 years, and with 350 people based in Abu Dhabi and Dubai, the UAE is the cornerstone of the Group's presence in the Middle East. Serving both civil and military markets, Thales is a leading industry partner on major projects like the Dubai metro and the control tower at Abu Dhabi international airport, a long-standing supplier to Al Yah Satellite Communications Company and a trusted provider of systems and services to the UAE defence community.
Repost 0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 22:30
Mission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu Dhabi

 

 

16/01/2014 Sources : EMA

 

Du 8 au 12janvier 2014, le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle  a effectué une relâche opérationnelle auxEmirats Arabes Unis, à Abou Dabi.

 

Au cours de cette période, le porte-avions a accueilli à son bord le ministre des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, Cheikh Abdallah Bin Zayed Al Nahyan.

 

Cette escale faisait suite à l’entraînement bilatéral Ocean Falcon avec les forces armées du Qatar mené du 5 au 7 janvier 2014.

 

Dans le cadre de sa mission opérationnelle « Bois Belleau », le groupe aéronaval participe à la sécurité et à la stabilité de la région du Golfe arabo-persique, en permettant d’entretenir la coopération bilatérale avec les pays de la zone. Ainsi, ayant franchi le détroit d’Ormuz début janvier, il opère dans l’ensemble de la zone accompagné de moyens complémentaires tels que les bâtiments de surface, les aéronefs du groupe aérien embarqué et l’Atlantique 2. Grâce à l’action de la frégate Forbin, il contribue également à la coordination de la défense aérienne de toute la région, en lien avec le CAOC (Combined Air Operations Center) de la base aérienne américaine régionale, située au Qatar.

 

A l’issue des derniers mouvements logistiques, les navires du groupe aéronaval ont quitté les quais émiriens le 12 janvier 2014 au matin afin de reprendre les activités opérationnelles dans la zone avec le groupe aéronaval américain du porte-avions Harry S. Truman.

Mission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu DhabiMission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu Dhabi
Mission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu Dhabi
Mission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu DhabiMission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu DhabiMission Bois Belleau : relâche opérationnelle à Abu Dhabi
Repost 0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 13:30
United 40 version-block-5 photo ADCOM Systems

United 40 version-block-5 photo ADCOM Systems

 

Nov. 19, 2013 by Greg Waldron – FG

 

Dubai - Abu Dhabi firm Adcom Industries has used this year’s show to unveil its major ambitions in the competitive UAV sector.

 

Speaking with Flight Daily News at the company’s pavilion, General Manager Ali Al Dhaheri says that the firm is speaking with a number of potential customers about its United 40 High Altitude Long Endurance (HALE) system, two examples of which are on display in the Dubai air show static park.

 

Al Dhaheri said one country that is strongly interested in the United 40 is Russia. Its defence ministry sees potential to use the type for missions such as border patrol and pipeline monitoring.

 

Al Dhaheri also commented on the unconventional planform of the United 40 and planned Global Yabhon, which both feature and S-shaped fuselage and two full sized wings.

 

The forward wing functions much as a genoa, or forward sail, on a sailboat, speeding airflow over the rear wing. This layout generates more lift than a conventional aircraft design, allowing the United 40 to operate from shorter runways and use less powerful engines.

 

Al Dhaheri says the company has built 10 United 40s and that the Global Yabhon, which can be both jet and turboprop powered, will have its first flight next year. The company gives users broad leeway in their choice of powerplants.

 

While the company, which employs several hundred at its main Abu Dhabi location, is eager to promote the civilian uses for the two aircraft, it says 80% of its revenue comes from the military - the company also produces a range of target drones.

 

The United 40s at the show are production models destined for customers. One is optimised for surveillance and carries hard point for four guide bombs. The second, the United-40 Block-5, is optimised for naval operations. The company says it can carry 40 sonobuoys and a single torpedo.

Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 08:16
Deux satellites militaires d'observation de très haute résolution de type Helios seront livrés à ­l'armée émirienne. - Crédits photo Astrium EADS

Deux satellites militaires d'observation de très haute résolution de type Helios seront livrés à ­l'armée émirienne. - Crédits photo Astrium EADS

21/07/2013 Par Véronique Guillermard - LeFigaro.fr

 

Astrium et Thales fourniront deux satellites de renseignement. Un contrat de plus de 700 millions d'euros.

 

C'est le premier grand contrat export du quin­quennat dans la défense. Il marque le retour de la France dans les pays du Golfe. Ce lundi soir, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, accompagné de François Auque, PDG d'Astrium, filiale spatiale d'EADS, et de Jean-Loïc Galle, son homologue de Thales Alenia Space (TAS, cofiliale de Thales et de ­Finmeccanica), doivent par­ticiper à une cérémonie à Abu Dhabi pour fêter la signature d'une commande de plus de 700 millions d'euros. Le contrat porte sur la livraison à l'armée émirienne de deux ­satellites militaires d'observation de très haute résolution de type Helios et d'une station terrestre. Avec les contrats de main­tenance, le contrat approche des 800 millions d'euros.

 

«C'est une très grande satisfaction pour la France et pour notre industrie de défense. Lorsqu'ils s'entendent, les industriels français sont compétitifs. Ils sont capables de gagner face à l'américain Lockheed Martin aux Émirats arabes unis, qui sont de redoutables clients», se félicite-t-on dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian.

 

Une base interarmée depuis 2009

 

Engagées en 2008, les discussions ont connu des hauts et des bas. «Jean-Yves Le Drian a repris ce dossier et l'a placé en haut de ses priorités. Le climat de confiance qu'il a su créer, son implication ainsi que celle du président de la République ont permis la signature du contrat», insiste François Auque, PDG ­d'Astrium, mandataire juridique de ce contrat dont la maîtrise d'œuvre et la responsabilité sont partagées avec TAS.

 

Les négociations ont été particulièrement délicates. «Jamais auparavant, la France n'avait accepté d'accorder une aussi haute résolution en vendant des satellites militaires. Ce contrat marque le prolongement de l'engagement de la France dans la région depuis l'implantation de la base française interarmée à Abu Dhabi en 2009», explique François Auque. La commande est assortie d'un accord stratégique entre les deux gouvernements impliquant notamment une coopération des services et le partage des données.

 

Elle prévoit également un ­transfert de savoir-faire dans la conduite de programmes avec des formations d'ingénieurs émiriens au sein des usines d'Astrium à ­Toulouse et de TAS à Cannes. La ­fabrication des deux satellites sera 100 % réalisée en France et représente l'équivalent de 1000 emplois (avec la sous-traitance) pendant quatre ans et demi à cinq ans, jusqu'à la livraison. Les deux satellites seront tirés par la fusée italienne Vega depuis Kourou, en Guyane.

 

Ce contrat «valide la méthode Le Drian», insiste-t-on à l'Hôtel de Brienne. Le ministre s'est rendu quatre fois aux Émirats, «prenant le temps de construire une relation avec le cheikh Mohammed ainsi qu'un partenariat stratégique. Cela en travaillant en bonne intelligence avec les industriels mais sans mélanger les genres. Le ministre n'est pas un VRP». Au ministère de la Défense, on estime que ce partenariat a vocation à se «traduire dans d'autres domaines en fonction du besoin du client». La France espère en effet signer des contrats pour des radars, des blindés ainsi que des avions de combat.

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:30
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

27/05/2013 Marine nationale

 

Le groupe amphibie français, déployé pour la mission Jeanne d’Arc 2013, et les forces armées émiriennes ont conduit un entraînement amphibie bilatéral baptisé Ta’Awoun, au large d’Abu Dhabi du 15 au 20 mai dernier.

 

Pour cet entraînement, le dispositif français comprenait un groupe amphibie, constitué du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre et de la frégate anti-sous-marine (FASM) Georges Leygues. Des véhicules, des militaires de la 13ème demi-brigade de Légion étrangère (DBLE) et deux Rafale de l’armée de l’Air faisaient partie du dispositif. Le Tonnerre a quant à lui, accueilli à son bord un détachement de la flottille amphibie avec un engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) et deux chalands de transport de matériels (CTM), un détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) et un détachement marine de l'escadrille 22S. Les forces émiriennes ont engagé de leur côté deux Mirage 2000, un patrouilleur, un hélicoptère UH-60 Blackhawk. Dix marins émiriens ont embarqué à bord du Tonnerre durant l’entraînement.

 

La manœuvre conjointe comportait plusieurs phases: manœuvre amphibie, entraînement de défense aérienne, évolution tactique, lutte anti-surface et entraînement d’un hélicoptère émirien sur le pont d’envol du BPC Tonnerre.

 

La réussite de cet entraînement témoigne du niveau de coopération militaire franco-émirien et de l’aptitude des deux pays à mener ensemble des opérations amphibies combinées. Ta’Awoun fait partie des activités de coopération bilatérales qui visent à développer l’interopérabilité et le partage d’expérience entre les deux armées pour renforcer notre capacité à intervenir, le cas échéant dans le golfe arabo-persique et l’océan indien. À ce titre, chaque année, une trentaine d’escales se sont tenu aux Émirats Arabes Unis (EAU) donnant lieu, pour la plupart, à des activités de coopération.

 

Dès la fin de l’exercice Ta’Awoun, le groupe amphibie français a poursuivi sa mission, support à l’entraînement et à la formation des officiers-élèves.

 

Depuis le 18 mai 2013, le vice-amiral Marin Gillier, commandant la zone maritime de l’océan Indien (ALINDIEN), et son état-major interarmées (EMIA), ont embarqué à bord du Tonnerre. L’objectif de cet embarquement est de conserver l’aptitude de l’EMIA à embarquer à tout moment, en cas d’intensification d’une menace dans la zone.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 12:30

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/idex20132/2063137-1-fre-FR/idex2013.jpg

 

28.03.2013 SITTA

 

Le salon IDEX 2013, qui s'est tenu à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), a de nouveau fait la démonstration de l’intérêt qu’il suscite auprès des industriels de l’armement. Cet important salon a servi de vitrine à de très nombreux nouveaux matériels provenant de tous les continents, notamment du Moyen Orient, ce qu’illustrait le dynamisme du conglomérat Tawazun (Emirats Arabe Unis). Le salon IDEX 2013 a conservé son rang de grand événement de niveau mondial.

Kombo  (MIC Soudan– Soudan)

A l’occasion de sa première apparition dans un salon de ce niveau, la firme MIC Soudan présentait le Kombo, soldat du futur soudanais.

 Le programme se compose des équipements suivant :

-       un ordinateur intégrant un système de positionnement GPS pour les déplacements. Il se fixe sur la poitrine du fantassin ;

-       un système de communication numérisé ;

-       un casque de protection balistique ;

-       un gilet de protection balistique ;

-       un système de visée optique pour l’arme (diurne et nocturne) ;

-       une monoculaire montée sur casque reliée au système de visée de l’arme ;

-       un fusil d’assaut pouvant être équipé d’un lance-grenades de type UBGL (Under Barrel Grenade Launcher).

 

MIC KOMBO

MIC Kombo (Soudan)

 

Le fusil Terab, chambré pour la munition 5,56 x 45 mm, est alimenté par chargeur de 20 ou de 30 cartouches. Sa portée pratique est comprise entre 300 et 500 mètres. Son poids, sans optique de visée, est de 3,2 Kg et la longueur de son canon est de 505 mm.

 

MIC KOMBO

MIC Kombo (Soudan)

Tarian (AmsafeBridport – Angleterre)

La firme britannique Amsafebridportprésentait un kit de protection anti-RPG « Tarian » monté sur le véhicule de combat d’infanterie 6x6 PARS de la firme FNSS.

 

TARIAN

Tarian (Angleterre)

 

Ce système, constitué d’un filet de protection, est plus léger et plus pratique qu’une grille métallique. Son montage est simple et rapide. Le gain de poids obtenu permet de réduire la consommation de carburant des engins qui en sont équipés et, par conséquent, de réduire le coût des opérations militaires. Ce système équipe d’ores et déjà les engins blindés de l’armée britannique.

 

TARIAN sur PARS

Tarian sur PARS 6x6 (Angleterre)

POF G3M  (POF– Pakistan)

La firme pakistanaise POF (Pakistan Ordnance Factories) présentait le fusil d’assaut POF G 3 M. Cette arme chambrée pour la munition de 7,62 x 51 mm pèse 4,7 Kg à vide. Elle fonctionne avec une culasse à verrouillage à galets et est alimentée par chargeur de 20 cartouches.

 

Le POF G 3 M dispose d’une crosse rétractable. Son système de visée mécanique est constitué d’une hausse tournante et d’un guidon sous tunnel. Un rail picatinny, placé sur le dessus du boitier de culasse, sert au montage des systèmes de visée diurnes (ici Aimpoint ML 4) ou nocturne.

 

Le canon, de 450 mm de long, est équipé d’un nouveau cache-flamme/compensateur qui donne à l’arme une meilleure précision en tir automatique et une signature visuelle plus discrète.

 

Le fût standard a été remplacé par un tri-rail permettant le montage d’une poignée antérieure, d’un bipied repliable, d’un pointeur laser, etc.

 

POF G 3 M

POF G 3 M (Pakistan)

Lance-grenades UAG 40 (Plant LeninskaKuznya- Ukraine)

La firme ukrainienne présentait le lance-grenades automatique UAG 40 alimenté par grenades de 40 x 53 mm enmaillonnées.

 

L’arme peut être montée sur trépied (voir image) ou sur colonne.

 

Le lance-grenades UAG 40 se distingue par sa précision et sa légèreté ; ses 17 kg font de lui l’arme la moins lourde de sa catégorie. Par ailleurs, son frein de bouche réduit notablement son recul au moment du départ de coup.

 

L’arme peut tirer en mode automatique et semi-automatique. Sa portée maximale est de 2200 mètres et sa cadence de tir est comprise entre 370 et 400 grenades par minute. L’UAG 40 est compatible avec toutes les grenades normalisées OTAN. Son système de visée mécanique est constitué d’une grille de hausse et d’un guidon tous deux repliables. Un rail picatinny peut être monté afin d’accueillir les systèmes de visée optique diurne ou nocturne.

 

UAG 40

UAG 40 (Ukraine)

LRM JDS (Jobaria – EAU)

La firme émiratie présentait un nouveau lance-roquettes multiple constitué d’un tracteur Oshkosh et d’une remorque portant 4 modules pouvant tirer 240 roquettes de 122 mm (de la firme turque Rocketsan).

 

D’une hauteur de 3,8 mètres, le JDS mesure 29 mètres de long pour 4 mètres de large. Le poids de l’ensemble est de 105 tonnes.

 

Le tracteur, dont la cabine blindée bénéficie d’une protection de niveau 2, est équipé d’un réservoir de 940 litres de carburant, ce qui lui assure une autonomie de 450 kilomètres. L’équipage est composé d’un pilote, d’un navigateur et d’un chef d’engin.

 

LRM JDS

LRM JDS (EAU)

 

Le LRM JDS permet de tirer des munitions de type :

-       TR 122 roquettes de 122 mm, (charge explosive - portée maximum de 40 kilomètres - rayon létal de 40 mètres) ;

-       TRB 122 roquettes de 122 mm, (charge explosive - portée maximum de 40 kilomètres - rayon létal de 70 mètres).

Un véhicule ravitailleur, disposant du même tracteur et de  la même remorque que le LRM, permet le rechargement en munitions. Celles-ci sont chargées au moyen de deux grues hydrauliques.

 

LRM JDS

LRM JDS (EAU)

NIMR MRCV (NIMR- EAU)

NIMR MRCV

NIMR MRCV (EAU)

 

En réponse au succès remporté par le NIMR,de nombreuses variantes de ce véhicule étaient présentées dont notamment le NIMR MRCV (Multi Role Combat Vehicule). Cet engin 6x6 est équipé d’une tourelle BAE TRT 30 armée d’un canon de 30 mm de type 2 A 42 (400 obus), d’une mitrailleuse de type PKT (1000 cartouches) et de deux missiles antichars de type Konkurs. La tourelle peut tourner sur 360° en azimut et 65° en site. Le NIMR MRCV est, en outre, doté d’un système de pression centrale des pneus et d’un treuil placé à l’avant du véhicule. La puissance de son moteur Cummings de 6 cylindres de 6,7 litres (240 chevaux) lui permet d’atteindre 135 km/h. Son autonomie est de 700 kilomètres pour un poids de 15 tonnes.

 

NIMR MRCV

NIMR MRCV (EAU)

T 815 7Z0R9T (Tatra – République Tchèque)

La firme tchèque Tatra présentait le véhicule de dépannage T 815 7Z0R9T. Son châssis 8x8 est équipé d’un moteur V8 de 440 KW avec un couple de 2650 Nm. Sa vitesse maximale est de 100 km/h et son autonomie de 700 km. Le véhicule dispose de deux réservoirs de 320 litres de carburant. L’engin, dont la cabine blindée bénéficie d’une protection de niveau 2, pèse 35  tonnes.

 

Sa grue hydraulique peut soulever 43,9 tonnes. Le système de traction repliable, placé à l’arrière du véhicule, permet de tirer des engins d’un poids maximum de 14 tonnes. L’ensemble est complété par deux treuils de 24 tonnes et par un treuil additionnel de 2 tonnes. Les câbles associés à ces treuils mesurent respectivement 100 et 220 mètres

A l’avant de l’engin, une lame dozer permet de préparer des positions défensives.

 

TATRA T 815 7Z0R9T

T 815 7Z0R9T (République tchèque)

Record 338 (Izhmash – Russie)

La firme Izmash célèbre pour ses fusils d’assaut, présentait pour la première fois le fusil de tireur d’élite Record 338.

RECORD 338

Record 338 (Russie)

 

Cette arme performante est chambrée pour la puissante cartouche 338 Lapua Magnum, ce qui permet de réaliser ainsi des tirs précis sur des cibles placées à longue distance (plus de 1200 mètres)

 

L’aluminium dont elle est constituée, procure à l’arme légèreté et solidité. La crosse, de type anatomique, est réglable en longueur et en hauteur. Son appuie-joue et son monopod sont également réglables en hauteur. Une poignée de transport est montée sur la carcasse.

 

L’arme est alimentée par un chargeur amovible contenant 5 cartouches. Le fût en matière synthétique est pourvu de rails de fixation de type picatinny servant au montage d’accessoires (pointeur laser, module de télémétrie, etc..). Un bipied repliable est fixé à l’extrémité du fût.

 

L’arme dispose d’un canon match de 690 mm de long avec un important cache flamme/compensateur. La longueur de l’arme est de 1290 mm et son poids est de 6,5 Kg.

 

RECORD 338

Record 338 (Russie)

Belomo PKP 2S (Belomo – Bielorussie)

La firme biélorusse exposait la lunette Belomo PKP 2S

.

BELOMO PKP 2S

Belomo PKP 2S (Biélorussie)

 

Cette lunette de type point rouge a été optimisée pour le combat urbain. Elle dispose de deux oculaires : un fixe, pour les tirs classiques ; l’autre, formant un angle de 45° par rapport à l’axe de visée, permet de tirer en étant à l’abri d’une protection (un mur, par exemple). La Belomo est équipée de supports sur lesquels s’adaptent des rails de fixation latéraux (de type russe) ou des rails de type picatinny. Elle mesure 212 mm et son poids est de 580 grammes. Grâce à sa batterie de type AA, son autonomie est de 400 heures.

 

BELOMO PKP 2S

Belomo PKP 2S (Biélorussie)

 

EagleOwl SA 75/140  (DND – Allemagne)

La firme allemande DND (Dynamit Nobel Defense) présentait la lunette Eagleowl SA 75. Cette lunette de visée thermique non refroidie se distingue par sa légèreté (1 Kg), sa faible consommation d’énergie et sa résistance à des températures extrêmes (entre -40°C et +75°C). Elle fonctionne dans la bande spectrale de 8 à 14 µm et dispose d’un zoom électronique allant jusqu'à X 12.

 

Efficace de nuit ou par mauvaise visibilité, la lunette SA 75 détecte un homme à une distance de 690 m et un char à 750 m.

EAGLEOWL SA 75

Eagleowl SA 75 (Allemagne) 

Bur (KBP – Russie)

La firme russe KBP présentait pour la première fois la munition consommable BUR.

BUR

BUR (Russie)

 

Cette munition consommable de calibre 62 mm est disponible avec deux types de charge militaire : HE (High Explosive)et HEF (High Explosive Fragmentation).

 

La munition est conditionnée dans un tube de lancement sur lequel sont clipsés une poignée de mise de feu et un système de visée optique (diurne, nocturne à intensification de lumière ou lunette de visée thermique).

 

La munition HE est employée contre du personnel débarqué. Ses effets destructeurs couvrent une zone ouverte de 50 m2. Elle est également utilisée contre des bâtiments ou des véhicules faiblement blindés

 

De même, la munition HEF est employée contre du personnel débarqué mais son action s’exerce sur une zone plus vaste (80 m2).

 

La portée pratique de la munition BURest de 650 mètres et sa portée minimum est de 25 mètres. Son poids est de 3,5 Kg et celui de sa lunette de visée diurne de 1,3 Kg. Elle résiste à des températures comprises entre -40°C à +60°C.

Cette nouvelle munition dispose déjà d’un simulateur (9F7000) conçu pour l’entrainement des troupes.

 

BUR

BUR (Russie)

S2 Jockey seat (Scotseats – Ecosse)

La firme écossaise Scotseats présentait le S2 Jockey. Ce siège a été conçu pour réduire les effets mécaniques des chocs s’exerçant sur la colonne vertébrale des équipages de bateaux se déplaçant à très grande vitesse tels que les RIB (Rigid hulled Inflatable Boat)et les HSC (High Speed Craft). Ce siège peut être monté facilement, sur rail ou sur socle existant.

 

S 2 Jockey

Seat S 2 Jockey (Écosse)

Hanwha RCMS (Hanwha-Corée du sud)

La firme Kanwha présentait le Kanwha RCMS (Remote Control Munition System), système de protection de zone. Ce système est composé de trois types d’éléments :

-       le DCU (Detecting Canister Unit) qui constitue l’unité principale ;

-       le module Relais ;

-       le module de commande.

 

Le module de commande permet de contrôler 10 DCU, pouvant être déclenchés ensemble ou séparément. 10 DCU couvrent une zone  de 7 680 mètres carrés.

 

Chaque munition propulsée par le DCU dispose de deux fusées de sureté :

-       une fusée d’armement ;

-       une fusée d’autodestruction.

 

HANWHA RCMS

Hanwha RCMS (Corée du Sud)

SLXtreme  (Snowlizard/Otis- Etats-Unis)

La firme SnowLizard en collaboration avec la société Otis nous ont présenté un matériel très intéressant pour les soldats pourvus d’i-Phone.

 

Le SLXtreme est une coque durci permettant de résister aux chocs, mais aussi étanche jusqu'à deux mètres de profondeur. Sur la face arrière de cette coque est monté un panneau solaire permettant le rechargement de l’iPhone 4/4S. Cette coque durci permet de conserver toutes les fonctions de l’iPhone. La coque est réalisée en polycarbonate et caoutchouc. Elle dispose d’une prise normalisée permettant une connexion extérieure.

Cette coque est disponible en plusieurs coloris (jaune, noire, coyote, orange, urban color, etc..)

 

SLXtreme

SLXtreme (États-Unis)

COTWS (Raytheon– Etats-Unis)

La firme américaine présentait pour la première fois la lunette de visée COTWS (Clip-On Thermal Weapon Sight). Efficace de jour (notamment par mauvaise visibilité, pluie, fumigène, etc..) comme de nuit, cette lunette thermique se monte rapidement grâce au rail picatinny dont elle est équipée. Son module thermique de type non refroidi lui confère légèreté (seulement 860 grammes) et petite taille (183 mm), ce qui permet de la monter sur des armes comme le fusil M 4 ou la mitrailleuse M 249. La COTWSdétecte un homme à une distance de 1100 mètres. Pour finir, ses 4 piles AA lui assurent, selon les conditions climatiques, une autonomie de 7 à 12 heures.

 

COTWS

Raytheon COTWS (États-Unis)

Le MRAP Higuard (Renault truck Defense – France)

Renault Truck Defense présentait de nombreux engins, parmi lesquels figurait le Higuard, engin polyvalent de type MRAP.

 

Le Higuard combine une excellente mobilité tout terrain et un haut niveau de protection (balistique, contre IED et mines). Ce véhicule de transport de troupes peut accueillir 12 combattants  équipés. Son poids total autorisé en charge est de 20 tonnes alors que sa charge utile est de seulement 4 tonnes, ce qui permet de l’équiper de protections complémentaires ou de le doter d’une grande diversité de systèmes d’armes. Sur l’image ci-dessous, le Higuard est armé d’une mitrailleuse M 2 HB, mais il peut également être équipé d’un tourelleau télé-opéré de type FN DeFNder.

Son châssis 6x6 est associé à un moteur Renault MD 7 diesel de 340 chevaux avec un couple de 1306 Nm.  Le Higuard se déplace à une vitesse maximale de 90 km/h et son autonomie est de 850 km/h. Il est aérotransportable par Airbus A 400 M.

 

MRAP HIGUARD

Higuard (France) 

Aselsan RCWS LMM(Aselsan-Turquie)

La firme turque Aselsan présentait une tourelle télé-opérée montée sur bâtiments de surface dénommée Aselsan RCWS LMM.

 

RCWS ASELSAN LMM

Aselsan RCWS LMM (Turquie)

 

Cette tourelle se présente sous deux configurations :

-       La première intègre 8 missiles de type LMM (Light-weight Multirole Missile) et un bloc optronique de surveillance et de visée ;

-       La seconde intègre  4 missiles LMM. Le bloc optronique est dissocié de la tourelle.

Cette tourelle télé-opérée utilise le missile polyvalent LMM à guidage laser : ce missile traite des cibles comme des petites embarcations, des véhicules légèrement blindés et même des aéronefs lents (petits avions et hélicoptères). Le système est entièrement stabilisé pour optimiser le tir. Son faible poids et son encombrement réduit permettent de le monter sur une grande variété d’embarcations.

 

ASELSAN RCWS LMM

Aselsan RCWS LMM (Turquie)

SR 2 MP (Tsniitochmash-Russie)

La firme russe Tsniitochmash présentait une version modifiée du SR 2 M. Ce pistolet mitrailleur a été conçu pour armer les unités équipées d’un casque avec visière balistique.

 

Sa crosse repliable est complétée par une crosse squelette fixée sur à l’arrière de la carcasse. L’arme dispose d’un modérateur de son, monté sur le canon, et d’une poignée antérieure repliable. Elle peut être dotée d’un système de visée optique de type point rouge (ici Panorama Mk II) et d’un pointeur laser monté sur le rail de fixation latérale.

Le SR 2 MP est chambré pour la puissante munition 9 X 21 mm. A titre d’exemple, la munition  7N 29 (9 x 21) perce 4 mm d’acier à une distance de 100 mètres.

 

SR 2 MP

SR 2 MP (Russie)

CS/VP 3 (Polytechnologies-Chine)

La firme Polytechnologies présentait le MRAP (Mine Résistant Ambush Protected)CS/VP 3. Ce véhicule 4x4 de transport de troupes, pouvant embarquer jusqu’à 10 combattants, résiste aux munitions de calibre 7,62 x 51 mm perforantes. Il résiste également aux charges de 8 Kg d’équivalent TNT, placées sous la caisse, et aux charges de 16 Kg, placées sous une roue.

 

Le CS/VP 3 est un véhicule de 15 tonnes. Sa charge utile est de 2 tonnes. Deux circulaires (placées une à l’avant et l’autre à l’arrière), toutes deux équipées d’une mitrailleuse et d’un lance-grenade, assurent sa protection.

Grâce à son moteur de 235 KW, ce MRAP se déplace à une vitesse maximale de 90 km/h. Son autonomie est de 800 km.

 

L’engin dispose d’un treuil d’une capacité de 10 tonnes, placé à l’avant de l’engin.

 

CS/VP 3

CS/VP 3 (Chine)

Spartan (STREIT Group– Emirats Arabe Unis)

Cette année la firme STREIT présentait de nombreuses nouveautés dont une version 6 x 6 du Typhoon.

SPARTAN

Spartan (EAU)

 

Par ailleurs, la présentation dynamique a été l’occasion d’observer le Spartan, véhicule blindé polyvalent, basé sur un châssis de Ford F 550 et équipé d’un moteur V8 turbo diesel de 400 chevaux.

 

L’engin pèse 7,87 tonnes avec une charge utile de 1,1 tonne. Sa protection balistique, de niveau B 6, le garantit des munitions de petit calibre et des grenades.

 

Placée sur le toit,  une circulaire blindée accueille des armes collectives de type mitrailleuse M 2 HB ou lance-grenade MK 19 Mod 3.En outre, sept trappes de tir permettent l’emploi d’armes individuelles.

 

Enfin, l’engin dispose d’un treuil placé sur l’avant et de pneumatiques de type Run flat.

 

SPARTAN

Spartan (EAU)

Sphinx SDP Standard (Sphinx-Suisse)

La firme Sphinx, connue pour l’excellente qualité des ses armes, présentait le pistolet Sphinx SDP Standard.

SPHINX SDP STANDARD

Sphinx SDP Standard (Suisse)

 

Cette arme, fonctionnant en simple ou double action, dispose d’un levier de désarmement monté sur la glissière.

La firme suisse a choisi une carcasse en aluminium anodisé avec un insert en polymère et caoutchouc pour une bonne prise en main. La glissière est en acier anodisé.

 

Le Sphinx SDP Standard a une capacité de 17 cartouches. Sa longueur est de 210 mm, sa largeur de 33 mm et sa hauteur de 140 mm. Il pèse 900 grammes.

 

La version présentée disposait d’un canon fileté pouvant accueillir un modérateur de son de type Déviance.

Un rail de type picatinny usiné dans la masse permet le montage d’un pointeur laser ou d’une lampe tactique (ici un module Streamlight TLR 2)

 

L’arme dispose d’un kit de visée HALO H3 de la firme Déviance constitué d’une hausse en U et du nouveau guidon au tritium (de couleur verte ou rouge). Ce système se révèle très utile notamment par faible luminosité.

US Ordnance M 240 B  (US Ordnance- Etats-Unis)

La firme américaine présentait de nombreuses nouveautés dont la mitrailleuse M 240, disponible en 3 versions :

-       version infanterie (l’US Ordnance M 240 B) ;

-       version engin blindé (l’US Ordnance M 240 C) ;

-       version pour hélicoptères ou circulaires (l’US Ordnance M 240 D).

US ORDNANCE M 240

US Ordnance M 240 B (États-Unis)

La M240 B fonctionne par emprunts des gaz et est alimentée par bandes enmaillonnées. Elle peut être configurée pour un tireur droitier ou pour un tireur gaucher et est compatible avec les interfaces de MAG 58.

L’arme est dotée d’un système de visée mécanique constitué d’une planche de hausse réglable et d’un guidon préservé par des oreilles de protection. Un rail de fixation de type picatinny sert au montage d’une lunette de type Trijicon ACOG 6 x 48. La crosse pleine fixe en polymère est équipée d’un amortisseur hydraulique. Quant à son canon, il est dispose d'un traitement de type stellite, ce qui accroit notablement sa durée de vie. Enfin, un bipied repliable placé sous l’emprunt des gaz complète cet ensemble.

Cette arme a été testé avec succès par le spécialiste dans le domaine des armes à feu, Dan Shea.

Primetake GTR 60 (Primetake-Angleterre)

La firme anglaise Primetake  proposait de nombreuses munitions dont la grenade Primetake GTR 60 (grenade flash-bang d’entrainement rechargeable).

 

Cette grenade a été développée pour réduire les coûts d’entrainement, notamment pour les forces spéciales : elle peut être rechargée au moins 100 fois.

 

Le cœur de la grenade comporte trois logements permettant d’y placer trois recharges. La puissance sonore délivrée au moment de l’explosion est de 135 dB. L’explosion produit également un flash de 550 000 candelas. La grenade mesure 110 mm de haut pour un diamètre de 44 mm et un poids de 305 grammes, charge comprise.

 

PRIMETAKE GTR 60

Primetake GTR 60 (Angleterre)

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 16:30
photo EMA

photo EMA

 

28/06/2010 source EMA

 

La première base militaire française dans le Golfe a été inaugurée, mardi 26 mai 2009, à Abu Dhabi, capitale des Émirats Arabes Unis (EAU), par M. Nicolas Sarkozy, président de la République. La cérémonie s'est déroulée en présence du vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur des Émirats, cheik Seïf ben Zayed al-Nahyane, du ministre de la Défense, du Chef d'État major des armées, le général d'armée Jean-Louis Georgelin, et du chef d'état-major de la Marine, l'amiral Pierre-François Forissier.

À cette occasion, les frégates Forbin et Aconit et le Dupuy de Lôme étaient accostés dans le port de Mina Zayed sur quai de 300 mètres de long de la base navale.

 

L'implantation militaire française aux Émirats Arabes Unis (IMFEAU), nom officiel de la base, également baptisée «le Camp de la Paix», a été crée dans le cadre de l'accord de défense qui lie la France et les Émirats depuis 1995. Sa décision de lancement a été annoncée en janvier 2008, lors d'une précédente visite de M. Sarkozy à Abu Dhabi. L'IMFEAU est composée d'une base navale et de soutien logistique installée dans la zone de Mina Zayed, d'une base aérienne à Al-Dhafra et d'un camp d'entraînement au combat urbain en zone désertique. Les missions de ce dispositif sont le soutien général et la mise en condition opérationnelle des forces stationnées dans la zone et la contribution au renforcement et au développement de la coopération militaire bilatérale avec nos partenaires émiriens. Il s'agit de la première base militaire crée par la France hors de son territoire depuis 50 ans.

Situé à proximité du Détroit d'Ormuz, où transitent, le long de l'Iran, quelques 40% de la production pétrolière mondiale, la base navale et de soutien d'Abu Dhabi sera le point d‘appui privilégié des navires de la Marine nationale dans le Golfe Arabo Persique, apportant plus d'autonomie au dispositif déployé dans la région.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories