Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 20:35
Harold_J._Greene photo US Army

Harold_J._Greene photo US Army

 

6 août 2014 45eNord.ca (AFP)

 

Le meurtre mardi d’un général américain par un soldat afghan va renforcer la méfiance qui régnait déjà entre les deux armées, mais sans remettre en cause la formation des militaires afghans qui reste une priorité pour Washington et l’OTAN, sur le point de retirer ses troupes.

 

Le général de division Harold J. Greene, le plus haut gradé américain tombé sur un théâtre d’opération depuis la guerre du Vietnam, est mort sous les balles d’un soldat afghan qui a ouvert le feu lors d’une rencontre entre des troupes afghanes et leur alliés de l’OTAN.

L’assaillant, dont les motivations exactes restaient inconnues mercredi, a également blessé une quinzaine d’autres militaires.

Cette attaque menace de compliquer davantage la tâche des soldats de l’OTAN pendant leurs derniers mois de présence sur le sol afghan, jusqu’à leur retrait prévu en fin d’année.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 11:35
Miniserie Quick Reaction Force - Route Clearance Operation



31 juil. 2014 Bundeswehr

 

Im dritten und letzten Teil unserer Miniserie begleiten wir die Quick Reaction Force und eine US-amerikanische Einheit auf einer gemeinsamen Operation. Mit Bodensensoren suchen die Soldaten nach versteckten Sprengfallen unter den Straßen um Masar-i Scharif in Afghanistan.

Quelle: Redaktion der Bundeswehr 07/14 14E20203

Zum 1. Teil der Miniserie: http://youtu.be/SIeqEvtWZ4c
Zum 2.Teil der Miniserie: http://youtu.be/6l3cAK_FiVs
Zum Trailer: http://youtu.be/qap736QV2dg

Partager cet article
Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 06:35
Afghanistan : le général Taprest a quitté Kaboul

 

21/07/2014 Sources : EMA

 

Le 19 juillet 2014, le général de division aérienne Olivier Taprest a quitté le commandement de la zone militaire de l’aéroport international de Kaboul (KAIA) et du contingent national français en Afghanistan. Le général de brigade aérienne Philippe Lavigne lui succède dans les mêmes fonctions. La cérémonie de transfert d’autorité a été présidée par le général de corps aérien Thierry Caspar-Fille-Lambie, commandant de la défense aérienne et des opérations aériennes (COMDAOA).

 

Le général Taprest commandait l’aéroport militaire de Kaboul depuis août 2013. Son action a permis de mener à bien les opérations aériennes, le soutien et la protection des 5 000 personnes qui servent à KAIA. Il a particulièrement veillé à assurer la formations du personnel afghan au contrôle aérien, à la sécurité incendie ou à la météorologie, permettant ainsi d’envisager la transition, dans un futur proche, de la gestion de l’aéroport aux autorités afghanes. Chargé de conduire le désengagement de la Force PAMIR, tout en maintenant notamment les actions de mentorat au profit de l’armée afghane, il a notamment organisé le regroupement de l’ensemble des militaires français sur l’aéroport international de Kaboul.

 

Le dispositif militaire français actuellement déployé dans le cadre des opérations en Afghanistan et au Tadjikistan est armé par environ 250 militaires jusqu’à la fin de l’année 2014.

Afghanistan : le général Taprest a quitté Kaboul
Partager cet article
Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:50
Afghanistan : fermeture du laboratoire européen contre-IED de KAIA

 

01/08/2014 Sources : EMA

 

Le 23 juillet 2014, le laboratoire européen d’exploitation technique des engins explosifs improvisés (IED), le MNTEL (Multi National Theater Exploitation Laboratory), situé sur l’aéroport international de Kaboul (KAIA), et commandé par la France, a mis fin à ses activités.

 

Le projet de laboratoire a été initié en 2010 par l’Agence Européenne de Défense (AED) afin de faire face à la multiplication des bombes artisanales frappant les soldats de la coalition, les forces afghanes et les civils. Déployé à titre expérimental au service de la force multinationale en Afghanistan (ISAF), il a été installé sur le camp de Warehouse en 2011, avant d’être transféré sur KAIA en mars 2013. Il est le résultat d’une coopération multinationale associant 9 nations (Autriche, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Suède, France). Il est commandé par la France depuis sa création, et comptait, avant sa fermeture, 5 militaires français parmi la quinzaine de militaires européens qui l’armaient.

 

Grace à son expertise en explosifs, électronique, chimique et forensique, ce laboratoire se chargeait de l’analyse et l’investigation des différents composants relatifs aux IED au profit de l’ISAF et des forces de sécurité afghanes (Afghan National Security Forces, ANSF).

Au travers de l’analyse des IED, la mission principale du laboratoire était d’avoir une meilleure compréhension du fonctionnement et de l’évolution des IED, afin de permettre l’adaptation des règles comportementales sécuritaires des forces de la coalition.

Le laboratoire était pleinement intégré à la Task-Force PALADIN, tête de chaîne de la lutte contre-IED en Afghanistan. Sa zone d’action s’étendait sur l’ensemble de la région de commandement-capitale (RC-C - Kaboul et sa périphérie).

Au terme de cette mission, les matériels du laboratoire ont été restitués aux nations qui les avaient mis à disposition. Ceux qui appartiennent à l’AED ont été transférés aux Pays-Bas.

Depuis le 1er  juillet 2014, l’évaluation de la dangerosité des composants d’IED a été transférée à l’équipe française EOD (Explosive Ordnance Disposal) de KAIA. L’exploitation technique est réalisée, dans un second temps, à la base aérienne de Bagram, vers laquelle les composants sont transférés par voie aérienne.

 

Le dispositif militaire français actuellement déployé dans le cadre des opérations en Afghanistan et au Tadjikistan est armé par environ 250 militaires qui poursuivent la mission de l’ISAF jusqu’à la fin de l’année 2014.

Afghanistan : fermeture du laboratoire européen contre-IED de KAIA
Afghanistan : fermeture du laboratoire européen contre-IED de KAIA
Afghanistan : fermeture du laboratoire européen contre-IED de KAIA
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 12:50
Exit strategies: what's in a name?

 

The December 2013 European Council identified ‘increasing the effectiveness, visibility and impact of CSDP’ as a priority. Ensuring adequate follow-up of CSDP missions through other EU instruments and/or external partners constitutes a key component in ensuring the long-term sustainability of peace-building actions.

The imminent adjustments to the mandate of EUPOL Afghanistan, as a result of US withdrawal plans, highlight the challenges facing the EU in this domain, as do other missions – such as EUFOR RCA – the operation launched in Central African Republic (CAR) earlier this year – where the handing over of responsibilities to external partners was an explicit goal from the outset. Conceptually, the adoption of the ‘comprehensive approach’ as a guiding paradigm re-opens the discussion over CSDP and how it fits into the broader EU toolbox, which has resurfaced in the context of institutional developments over the past five years.

 

Download document

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 12:35
photo Ahmad Mukhtar

photo Ahmad Mukhtar

 

17 juillet 2014 par Nicolas Laffont - 45e Nord.ca

 

Des explosions et des échanges de tirs étaient entendus jeudi à l’aéroport de Kaboul en proie à une attaque d’insurgés.

 

L’attaque a été revendiquée par un porte-parole des talibans, qui a précisé à des journalistes locaux que la cible principale était la partie militaire de l’aéroport. KAIA (le nom de l’aéroport de Kaboul) est en effet divisé en deux, KAIA sud (civil) et KAIA nord (militaire).

 

Selon le ministère de l’Intérieur, qui a confirmé l’attaque, «les assaillants ont pris un bâtiment en construction à Qasaba, au nord de l’aéroport de Kaboul» [vers 04h30 locales jeudi matin (mercredi soir 20h00, Montréal)] et ont ouvert le feu avec des armes automatiques et des lance-roquettes RPG.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 12:35
La force aérienne afghane dispose actuellement de deux avions C-130 fournis par les États-Unis.(Archives/Capt. Anastasia Wasem/US Air Force)

La force aérienne afghane dispose actuellement de deux avions C-130 fournis par les États-Unis.(Archives/Capt. Anastasia Wasem/US Air Force)

 

16.07.2014 par Nicolas Laffont - 45eNord.ca
 

Le chien de garde du gouvernement américain, l’inspecteur général spécial pour la reconstruction de l’Afghanistan (SIGAR), a écrit une lettre d’avertissement que la Force aérienne afghane peut ne pas avoir besoin de tous les C-130 fournis par les États-Unis.

 

Deux C-130 ont d’ores et déjà été livrés, un troisième est censé l’être en août et un quatrième d’ici la fin de l’année.

Le SIGAR insiste ainsi pour que les États-Unis mettent un terme au contrat de 100 millions $, stoppant la livraison du reste des avions.

Dans sa lettre, envoyé à plusieurs militaires de haut-rang et hauts responsables au Pentagone, John F. Sopko, note que:

- le Département de la Défense des États-Unis n’a pas été en mesure de fournir des documents à l’appui de sa décision d’acheter des C-130.

- la Force aérienne afghane sous-utilise (48% de la capacité), les deux C-130 déjà livrés. Entre octobre 2013 et mai 2014, sur les 555 heures de vols possibles selon la capacité opérationnelle des appareils, seules 261 auront été faites.

- l’élimination d’un seul C-130 pourrait permettre au contribuable américain d’économiser jusqu’à 40,5 millions $ d’ici à 2017.

- l’équipe de la force aérienne des États-Unis (USAF) a soulevé des préoccupations à l’effet que le C-130 serait trop complexe et coûteux pour l’aviation afghane. En dépit de ces préoccupations, le Secrétaire adjoint à la Défense a ordonné à l’US Air Force de fournir des C-130 à la Force aérienne afghane.

- alors qu’il visitait les installations, le SIGAR a été informé de problèmes de soutien associés à la formation, aux pièces de rechange et à l’entretien des C-130 qui ont été fournis à l’aviation afghane.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:35
Scenic Afghanistan: Sunsets, scenes and silhouettes

 

14 juil. 2014 British Army

 

Sunsets, scenes and silhouettes from Afghanistan have been captured in this slideshow by Army photographer Corporal Daniel Wiepen, who is currently deployed to document Operation HERRICK.

To find out how to become an Army photographer

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:35
Afghanistan : transfert d’autorité du contingent mongol

 

08/07/2014 Sources : EMA

 

Le 19 juin 2014, à Kaboul, le général de division aérienne Olivier Taprest, commandant l’aéroport international (KAIA), a présidé la cérémonie de transfert d’autorité du contingent mongol.

 

Rattaché au service « Air Operations Group » de KAIA, ce contingent constitué d’une soixantaine de soldats participe à la préparation et à la conduite de l’activité aérienne ainsi qu’à la gestion de la plate-forme aéronautique militaire de l’aéroport international de KAIA.

 

Une dizaine de militaires français prend également part aux missions du service « Air Operations Group » : sécurité incendie, contrôle du trafic aérien, météorologie, accueil des aéronefs militaires, etc.

 

La France s’est engagée à assurer le commandement de KAIA jusqu’au 31 décembre 2014. Cette fonction consiste à assurer l’activité aérienne de l’aéroport civil et militaire, à garantir la protection de l’emprise de l’ISAF implantée sur l’aéroport international, et à fournir le soutien nécessaire aux 5 000 civils et militaires de la coalition stationnés sur cette emprise. Parallèlement, le commandant de KAIA prépare le transfert de responsabilité de l’aéroport civil aux autorités afghanes, dont l’échéance est elle aussi fixée au 31 décembre 2014.

 

Pour remplir sa mission, le général commandant l’aéroport dispose de près de 750 militaires et civils de 18 nationalités différentes, dont environ 75 Français.

Afghanistan : transfert d’autorité du contingent mongol
Afghanistan : transfert d’autorité du contingent mongol
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:35
The changing role of a SCIAD


02.07.2014 DSTL
 

Dick Livesey deployed to Camp Bastion in Afghanistan as Scientific Adviser for six months from September 2013. This was his second tour. When not on tour, Dick works in the Blast & IED Protection Team at the Defence Science and Technology Laboratory (Dstl).

 

I don’t know whether you’ve ever been on holiday as a guest of somebody else’s family? If so, you’ll remember that the last day consists of everybody frantically packing up, cleaning things and stuffing it all in the car. You’d love to be able to help but, as you don’t really know how anything works or where anything goes, there’s limited help you can provide.

That’s what I thought being the Dstl Scientific Adviser (SCIAD) in Afghanistan this time around would be like.

Dstl has provided deployed SCIADs to Afghanistan for some time now and as a result we’ve got very good at it. Advice on how to combat changes in enemy threats and tactics has led to immediate short term fixes and longer term solutions. So now that the situation has changed to one in which getting us home safely, quickly and efficiently is just as important as success on the ground, the advice that Dstl provides has had to change as well.

The first challenge is to continue to support current operations whilst steadily removing capabilities. Finding ways of doing more with less is prime SCIAD territory and Dstl has played a part in helping to ensure that, even as we leave Afghanistan, we are as well equipped, protected and informed as we have ever been. This has included everything from increasing vehicle protection by reusing armour taken from redeployed vehicles, to simple pieces of software which can hugely speed up patrol tracking and tracing.

The next challenge is to carry on living safely in a shrinking Main Operating Base. Getting ill, tired or too hot in Afghanistan aren’t just annoyances – they can be game-changing for our troops. While this is one of the busiest times at Camp Bastion, it is also the one in which many of the comforts and conveniences are being reduced. So that everybody can continue to do their jobs safely, Dstl has provided advice on healthcare, energy use and fatigue management.

The final challenge is ensuring that what we leave behind is fit for purpose. This includes for both the Afghan National Security Forces (ANSF) and our own presence at the Afghan National Army Officer Academy in Kabul. SCIADs have helped develop the ANSF counter IED capability and worked on the human sciences aspects of deployments to support Afghan-led and partnered operations.

In addition to the huge efforts to get our people and equipment home in good order, UK forces are still really keen to support ongoing research. For example, improvements in Intelligence, Surveillance and Reconnaissance (ISR), detection and protection, currently being tested in the heat of Afghanistan, will benefit operations for years to come.

So while this deployment was very different to my previous tour, it certainly wasn’t the frantic pack up I had envisaged before I left!

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:35
MDA to continue surveillance service for Australian Defence Force

 

RICHMOND, BC, July 8, 2014 /CNW

 

MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd., a global communications and information company, today announced that it has been contracted by the Commonwealth of Australia to continue MDA's Unmanned Aerial Vehicle surveillance service for the Australian Defence Force in Kandahar Airfield, Afghanistan until the end of 2014.

MDA has been supporting the Australian Forces by providing critically important real-time intelligence, surveillance and reconnaissance information directly to ground commanders since January 2010.

 

About MDA

MDA is a global communications and information company providing operational solutions to commercial and government organizations worldwide.

MDA's business is focused on markets and customers with strong repeat business potential, primarily in the Communications sector and the Surveillance and Intelligence sector. In addition, the Company conducts a significant amount of advanced technology development.

MDA's established global customer base is served by more than 4,800 employees operating from 11 locations in the United States, Canada, and internationally.

 

Related Websites
www.mdacorporation.com

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 16:35
Dutch F-16s fly last mission in Afghanistan

A Royal Netherlands Air Force F-16 Fighting Falcon aircraft conducts a mission over Afghanistan, May 28, 2008

 

2 Jul 2014 By: Anno Gravemaker - FG

 

 

On 30 June, the last two Royal Netherlands Air Force Lockheed Martin F-16AMs completed their final mission for the air task force over Afghanistan.

 

For the last 12 years the service had maintained a detachment of F-16s to support the NATO-led International Security Assistance Force mission in the country. Since starting operations in October 2002, the Dutch aircraft amassed over 24,000 flight hours on more than 10,000 missions, mainly flown in support of coalition ground forces.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 12:35
Mi-17 conducts a presence patrol over Kabul - photo ISAF

Mi-17 conducts a presence patrol over Kabul - photo ISAF

 

MOSCOU, 4 juillet - RIA Novosti

 

Un hélicoptère du président afghan Hamid Karzaï a été détruit jeudi matin par un tir de roquettes sur l'aéroport international de Kaboul, rapportent les agences occidentales citant le général de l'armée afghane Afzal Aman.

 

"Quatre hélicoptères ont été touchés, dont un fréquemment utilisé par le président Hamid Karzaï, qui a été entièrement détruit", a fait savoir le général.

 

Les trois autres hélicoptères ont été "partiellement endommagés et peuvent être réparés", a-t-il poursuivi.

 

Selon des sources policières, aucune victime n'est à déplorer dans l'attaque, revendiquée par les talibans via le compte Twitter de leur porte-parole Zabiullah Mujahid.

 

La zone de l'aéroport de Kaboul, où sont stationnés des appareils de l'armée de l'air afghane et de l'Otan, est épisodiquement visée par des tirs de roquettes. L'attaque de jeudi est survenue au lendemain de la mort de huit officiers de l'armée afghane dans un attentat suicide des talibans contre un bus militaire à Kaboul.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 21:35
More RAF Reapers Take To The Skies

 

03 July 2014 Royal Air Force

 

The RAF’s newest Reaper remotely piloted aircraft have begun operations in Afghanistan.

 

Pictures released today show additional Reaper aircraft flying from Kandahar Airfield to gather vital intelligence in support of Afghan, UK and ISAF coalition forces on the ground.

 

The deployment of five new Reapers means there are now twice as many in Afghanistan operating alongside the Army’s Hermes 450. These aircraft provide real-time, life-saving video to ground commanders, which will continue to be vital to allied efforts to secure internal security in Afghanistan as we draw down allied forces from the country this year.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 07:35
Afghanistan : transfert d’autorité de l’hôpital médico-chirurgical de KAIA

 

02/07/2014 Sources : EMA

 

Le 30 juin 2014, à Kaboul, a eu lieu le transfert d’autorité de l’hôpital médico-chirurgical (HMC) de KAIA (Kaboul International Airport) du service de santé des armées à la Task Force 31 de l’armée américaine. Ce transfert s’inscrit dans la poursuite du désengagement des forces françaises d’Afghanistan.

 

La cérémonie, présidée par le général Joseph Anderson, commandant l’état-major opératif de l’International Security Assistance Force (ISAF), s’est déroulée en présence du médecin général inspecteur Patrick Godart, directeur central adjoint du service de santé des armées, du médecin en chef Stéphane Merat, et du général de division aérienne Olivier Taprest, commandant l’aéroport international de KAIA et les forces françaises en Afghanistan.

 

L’hôpital médico-chirurgical (HMC), mis en service le 8 juillet 2009, est le premier hôpital construit par l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) sur un théâtre d’opération. Cette structure internationale dans laquelle ont œuvré des militaires de diverses nationalités était sous la responsabilité de la France depuis le 18 mars 2010.

 

Le HMC assure une mission de soutien santé (urgences, chirurgie viscérale et orthopédique, scanner…) ainsi que des missions d’évacuation médicale (MEDEVAC) internes à l’aéroport. Ses équipements de très grande qualité sont du niveau de ceux d’un hôpital européen. La chaîne d’évacuation et de prise en compte des soldats blessés de la coalition est optimisée, de la prise en charge sur la zone d’opération jusqu’aux soins apportés par le personnel soignant de l’hôpital, avant leur éventuelle évacuation vers leur pays d’origine.

 

90 militaires de la Task Force 31 Medical assureront désormais les missions de cet hôpital.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 16:35
Die Quick Reaction Force (QRF) Afghanistan - Trailer zur Miniserie

 

02.07.2014 Bundeswehr

 

In der neuen Miniserie begleiten wir die Schnelle Eingreiftruppe oder auch Quick Reaction Force (QRF) des Regionalkommandos Nord (RC North) in Masar-i-Scharif, Afghanistan.

Die QRF unterstützt dort wo sie gebraucht wird, ob ISAF, afghanische Armee oder andere Sicherheitskräfte.

 

Die neue Miniserie auf dem YT-Kanal der Bundeswehr jeweils am Freitag ab der 27.KW 2014

 

Quelle: Zentralredaktion der Bundeswehr 14E20204 07/14

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 07:35
Lithuanian special operations forces personnel headed home having completed their task in the province of Zabul, Afghanistan, successfully

Photo credits: I.Budzeikaitė and LITHSOF

 

2014.06.30 kam.lt

 

On June 29 personnel of the Lithuanian Special Operations Force’s Aitvaras squadron departed from the province of Zabul of Afghanistan. The Lithuanian military have transferred the responsibility for security in the province to local security forces thus successfully completing the task entrusted to them by NATO and leadership of the Lithuanian Armed Forces. Since 2007 Lithuanian Special Operations Squadron has been completing high-intensity combat assignments in Zabul province of Afghanistan as part of NATO’s ISAF (International Security Assistance Force) and trained for carrying out its duties a special rapid response company of Afghan National Police in Zabul.

 

Having left Zabul the Lithuanian Special Operations Forces personnel are still acting as part of NATO operation in Afghanistan and are completing combat tasks in Kandahar province where their assignment is to provide training for the special rapid response company of the Afghan National Police in Kandahar.

 

The formal transfer of responsibility for security ceremony y was held in Zabul on June 4. “The fact that we are able to finalise the training we have been providing for local security forces and to transfer the responsibility for security for the special company of the Afghan National Police in Zabul is a clear evidence that our Special Operations Forces troops are successful with reaching the objectives of the multinational operation in Afghanistan,” Commander of the Lithuanian Armed Forces Lieutenant General Arvydas Pocius said at the ceremony.

 

While completing the tasks of NATO operation in Zabul Lithuanian military received plenty of praises from allies for their readiness level and the ease with which they were fulfilling the most complex of the tasks.

 

The tasks of the Lithuanian Special Operations Forces troops in Zabul was to train officers of the special company of the Afghan National Police and to prepare them for independent completion of their duties: from operational planning and completion of tasks to operational control.

 

Also, Lithuanian troops were completing special operations of different spectra (special reconnaissance, identification and neutralisation of enemy commanders) to enhance the effect of training and contribute to the improvement of the security situation in the province. While delivering training Lithuanians not only delivered their experience for their Afghan students but also earned the trust of the local security forces.

 

Lithuanian special operations forces personnel headed home having completed their task in the province of Zabul, Afghanistan, successfully
Lithuanian special operations forces personnel headed home having completed their task in the province of Zabul, Afghanistan, successfully
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 06:55
Carte des operations - juin 2014

Carte des operations - juin 2014


30.06.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le premier semestre de 2014 se termine et l'enveloppe annuelle destinée aux opex est déjà vide. Mauvaise nouvelle certes mais qui n'a rien d'inattendu ! 

 

"On doit être à 400/450 millions pour les 4 premiers mois de l'année", précise-t-on dans l'entourage du ministre de la Défense... On se souviendra que la provision pour 2014 a été fixée à seulement 450 millions d'euros en loi de finances initiale et que ce n'est certainement pas le vote du budget rectificatif, demain mardi, qui va changer grand-chose.

 

Des raisons? L'opération Sangaris (RCA), lancée début décembre 2013, a en effet considérablement augmenté les dépenses opex pour 2014. Par ailleurs, le désengagement du Mali se poursuit mais sur un rythme plus lent qu'annoncé (Serval compte encore 1 600 hommes auxquels s'ajoutent ceux de Sabre). Au total, près de 7 000 militaires français sont actuellement déployés en opex. "Serval, Sangaris, Atalante, Finul, fin de l'Afghanistan" énumère-t-on au ministère de la Défense pour expliquer ces coûts et surcoûts.

Les dépassements sont désormais chroniques comme le démontrent le tableau ci-dessous et les chiffres suivants: en 2013, le poste opex a représenté une dépense effective de 1,257 milliard d'euros, alors qu'en LFI, 630 millions avaient été budgétés.

 

 

A vot' bon coeur... L'enveloppe budgétaire consacrée aux opex pour 2014 est vide

 

Solidarité. La Défense va donc devoir compter sur la solidarité interministérielle jusqu'à la fin de l'année pour régler la facture des opex. Ce principe est désormais inscrit dans la LPM et c'est un progrès, même si le taux de couverture n'est pas précisé. Et puis il faudra compter avec Bercy qui" conteste tout" ironise un député.

 

Quelle facture à la fin de l'année? "Nous verrons", dit-on à l'hôtel de Brienne. Les projections pour 2014 "n'ont été ni estimées ni rendues aux parlementaires". Mais du côté des commissions, on parle d'un total de 1,5 milliard.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 16:35
Mi-17 over the mountains of Afghanistan - photo ISAF

Mi-17 over the mountains of Afghanistan - photo ISAF

 

MOSCOU, 27 juin - RIA Novosti

 

La suspension de la coopération entre la Russie et l'Otan se répercutera sur l'aptitude au combat de l'armée afghane, a déclaré dans une interview l'ambassadeur de Russie en Afghanistan, Andreï Avetissian. 

 

"L'Otan a décidé de réduire la coopération avec la Russie. Malheureusement, ceci aura un effet direct sur l'aptitude au combat de l'armée afghane. Apparemment, il s'agit d'une approche à courte vue de la part de nos partenaires de l'Otan, dont ils feront les frais au bout du compte. L'armée afghane n'acquerra pas l'aptitude au combat requise", a expliqué le diplomate. 

 

Sur fond de crise politique en Ukraine, dont l'Occident rejette la responsabilité sur la Russie, l'Otan a suspendu début avril sa coopération civile et militaire avec la Russie.  

 

Dans le cadre de la coopération entre la Russie et l'Alliance, Washington achetait à Moscou des hélicoptères Mi-17 destinés à l'Afghanistan: en mai 2011, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et le département US de la Défense ont signé un contrat sur la livraison de 21 hélicoptères de combat et de transport Mi-17VB5 en Afghanistan. Ce contrat a été réalisé à la mi-2012. Le contrat de 2011 prévoyait en outre une option d'achat de 12 autres hélicoptères Mi-17V-5 pour l'armée afghane. 

 

Un nouveau contrat prévoyant la livraison de 30 hélicoptères russes Mi-17V-5 (version exportée de l'hélicoptère Mi-8) à l'Armée nationale afghane a été conclu à la mi-juin 2013.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 12:35
Nato foreign ministers finalise plans for Operation Resolute Support

 

27 June 2014 army-technology.com

 

Nato foreign ministers have finalised operational plans for the launch of a new Nato-led mission to train, advise and assist the Afghan National Security Forces (ANSF).

 

Established in December 2001, the Nato-led international security assistance force (ISAF) combat mission in Afghanistan, also known as Operation Enduring Freedom (OEF), is scheduled to stop at the end of this year, making Afghan troops and police fully responsible for security across the country. As such, a new mission has now been agreed.

 

During the meeting in Brussels, Belgium, Nato secretary general Anders Fogh Rasmussen said: "Today, we endorsed the detailed operational plan for that new mission, called Resolute Support. But it is the Afghans who must take the next step. The necessary security agreements must be signed soon. Otherwise, we will not be able to keep any troops in Afghanistan from next year."

 

"This is not what we want, but unless we have the agreements in place, it will be the only option available."

 

In addition, the ministers reconfirmed their commitment to provide funding to the ANSF, while making clear that the Afghan Government should also fulfil their commitment to combat corruption and contribute an increasing amount to the funding of their own forces.

 

Expected to begin on 1 January 2015, the non-combat training and advisory effort will use between 8,000 to 12,000 soldiers to train, advise and assist Afghan forces.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 17:35
Vaste assaut des talibans dans le sud de l’Afghanistan

 

25 juin 2014 par Nicolas Laffont

 

Des centaines de talibans ont lancé une grande offensive dans le sud de l’Afghanistan et affrontent l’armée nationale dans ce qui est désormais LE test pour des soldats locaux appelés à sécuriser leur pays sans l’aide des troupes de l’OTAN d’ici six mois.

 

C’est dans le bastion taliban d’Helmand que 800 talibans, selon les autorités afghanes, combattent l’armée depuis cinq jours.

 

Omar Zwak, porte-parole du gouverneur de la province de Helmand, a indiqué que les combats avaient d’ores et déjà fait plus de 150 morts, dont environ 100 talibans, plus 21 soldats et une quarantaine de civil, dont des femmes et enfants.

 

Les affrontements se déroulent dans quatre districts du nord du Helmand: Sangin, Nowzad, Kajaki et Musa Qala. Ils ont déjà provoqué l’exode de plus de 2.000 familles, soit entre 10.000 et 20.000 personnes.

 

Les talibans ont placé des bombes artisanales sur les routes et dans plusieurs villages pour gêner la progression des forces afghanes, selon les autorités locales.

 

Des renforts ont été envoyés sur place, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Siddiq Siddiqi, en affirmant que les forces afghanes n’avaient déploré aucune «perte importante de territoire».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 16:20
From West Point to Brussels - via Warsaw

 

13 June 2014 Eva Gross - Alert - No29

 

President Obama’s commencement address at West Point on 29 May served to outline US foreign policy priorities in his second term. Having announced the future size of the military presence in Afghanistan two days prior, the president’s remarks were a symbolic bookend to US engagement in the troubled country, with Obama having used the same location and occasion in 2009 to announce the Afghan ‘surge’ and the deployment of an additional 30,000 troops.

 

Beyond confirming the end of US military engagement in Afghanistan by 2016 (the current combat mission itself is to end this year), Obama’s speech also focused on the future of US leadership in a changing world. Furthermore, both last week’s G7 summit meeting in Brussels and the president´s preceding visit to Poland saw Obama put his foreign policy and leadership credo into action in pursuit of a solution to the crisis in Ukraine. At the same time, domestic reactions to the West Point speech highlight constraints which could impact on the president´s future room for manoeuvre, particularly where the upcoming mid-term elections are concerned.

 

Download document

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 18:35
USA: des bateaux de patrouille fluviale commandés en pure perte pour Kaboul

 

Washington, 12 juin 2014 marine-oceans.com (AFP)

 

L'armée américaine a dépensé en pure perte 3 millions de dollars pour huit bateaux de patrouille fluviale destinés à l'Afghanistan qui n'ont jamais été livrés et pourrissent dans un hangar depuis trois ans, a dénoncé jeudi un organisme de contrôle américain.

 

Ces huit embarcations semi-rigides hors-bord ont été commandés en octobre 2010 pour le compte de la police afghane afin qu'elles puisse patrouiller sur la rivière Amu Darya, qui marque la frontière avec l'Ouzbékistan.

 

"Moins de neuf mois plus tard, la commande a été annulée", observe l'inspecteur général spécial pour la reconstruction de l'Afghanistan (Sigar) John Sopko dans une lettre au secrétaire à la Marine Ray Mabus.

 

Le Sigar dit n'avoir trouvé aucune trace de "documents précisant le concept d'emploi de ces bateaux, d'étude de faisabilité, ou détaillant l'implication, si jamais il y en a eu, du ministère afghan de l'Intérieur dans la prise de décision".

 

Depuis, les huit navires, d'un coût unitaire de 265.000 dollars sans compter les pièces détachées et l'assistance technique prévues dans le contrat, sont stockés dans un hangar de l'US Navy en Virginie (est).

 

Ce contrat, assez mineur, ne constitue qu'un illustration du gigantisme des gaspillages enregistrés dans l'aide américaine à la "reconstruction de l'Afghanistan" et dénoncés par l'organisme de contrôle.

 

Par le passé, le Sigar a notamment pointé l'échec de la lutte contre la culture du pavot malgré les sommes colossales investies ou encore les centaines de millions de dollars dépensés dans la création d'une unité d'aviation de l'armée afghane que les Afghans n'ont pas la capacité d'opérer et d'entretenir.

 

Depuis 2002, les Etats-Unis ont consacré 18 milliards de dollars pour divers programmes de développement en Afghanistan.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 16:35
Afghanistan : transfert de gouvernance de l’aéroport de KAIA aux autorités afghanes

 

 

12/06/2014 Sources : EMA

 

Le 4 juin 2014, le docteur Rassouli, Président de l’aéroport civil de Kaboul, et le général de division Olivier Taprest, commandant l’aéroport international de Kaboul (COMKAIA), ont cosigné une attestation marquant la finalisation de la formation des techniciens afghans dans le domaine des communications, des systèmes de surveillances et d’aide à la navigation aérienne.

 

Cette signature marque une étape importante dans le processus de transfert de responsabilité de l’aéroport de Kaboul à l’aviation civile afghane, transfert qui constitue l’une des missions principales du COMKAIA. Ce processus devrait se poursuivre à l’automne 2014 par une prise en compte par les autorités afghanes de la météorologie et de la sécurité aérienne.

 

Le transfert progressif de l’aéroport aux autorités afghanes s’étendra jusqu’en 2015, notamment en ce qui concerne les services du contrôle aérien et de secours plateforme.

 

Fin 2014, une centaine de personnels afghans auront été formés par la coalition, en particulier depuis le 1er octobre 2012, sous le commandement français de l’aéroport. Néanmoins, pour prendre en charge la responsabilité complète de l’aéroport de la capitale, l’aviation civile afghane devra recourir à l’externalisation de certaines prestations comme la supervision du personnel formé par la coalition, la maintenance des matériels, ou encore l’entretien des pistes.

 

Cette transition par paliers constitue un enjeu à la fois pour l’Afghanistan, qui doit recouvrer son autonomie dans ce domaine et pour la communauté internationale, qui doit réussir ce transfert en parallèle de son désengagement.

 

350 militaires sont chargés de poursuivre l’engagement français jusqu’à la fin de la mission de l’ISAF en 2014, à travers notamment le commandement de l’aéroport de KAIA, le fonctionnement de l’hôpital médico-chirurgical militaire français de KAIA, l’appui à la formation de l’armée nationale afghane, la participation aux fonctions d’état-major dans les structures de l’ISAF et le commandement du laboratoire européen contre-IED.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 16:35
Afghanistan : Remise de diplômes du Strategic Command and Staff Course

 

03/06/2014 Sources : EMA

 

Le 21 mai 2014, à Kaboul, s’est déroulé la cérémonie de remise de diplômes du Command and Staff College (CSC).

 

Une trentaine de stagiaires du CSC ont été diplômés lors de cette cérémonie présidée par Enyatullah Nazari, vice-ministre de la défense afghan.

 

Le général de division aérienne Olivier Taprest, commandant l’aéroport international de Kaboul (KAIA) et la force Pamir, le colonel Philippe Sagon, commandant le détachement Epidote 34, ainsi que les mentors de CSC ont également participé à cet évènement.

Le CSC a pour mission de former les futurs commandants de brigade et de corps d’armée ainsi que les hauts responsables des forces de sécurité afghanes. Dernière étape de formation dans le parcours militaire des officiers supérieurs afghans, ce cours recouvre une dimension interarmées et interministérielle. Il accueille des stagiaires des ministères de la Défense et de l’Intérieur, ainsi que des hauts fonctionnaires civils. Durant neuf mois, une trentaine de stagiaires, du grade de colonel à général de division reçoivent un enseignement organisé autour de trois modules : guerre et stratégie, enjeux internationaux et sécurité nationale.

 

Dans le cadre de la mission Epidote, la France accompagne, depuis 2002, la montée en puissance de l’armée nationale afghane en assurant la formation et le conseil des militaires afghans. Depuis 2004, plusieurs dizaines d’officiers français ont participé à la formation des militaires afghans au sein du CSC en formant dans un premier temps les stagiaires et les cadres, puis en apportant aujourd’hui un soutien auprès du commandement, principalement dans le domaine logistique et de la conduite de projets. Aujourd’hui, trois militaires français d’Epidote 34 font du mentorat de haut niveau auprès du général commandant l’école, du directeur général de la formation des écoles, du commandant du strategic course (école de guerre) et du commandant de l’operational course (DEM).

Afghanistan : Remise de diplômes du Strategic Command and Staff Course
Afghanistan : Remise de diplômes du Strategic Command and Staff Course
Afghanistan : Remise de diplômes du Strategic Command and Staff Course
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories