Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 17:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

22/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

La situation dans la Bande sahélo-saharienne (BSS) n’a pas connu d’évolution particulière cette semaine. La menace terroriste transfrontalière demeure présente.

 

Au Mali, les Forces armées maliennes (FAMa) concentrent leurs efforts au centre du pays afin d’endiguer les Groupes armés terroristes (GAT). Ces actions sont préparées et conduites soit en autonomie, soit avec l’appui des forces de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA).

 

La force Barkhane reste engagée de façon ininterrompue en soutien des forces partenaires. Cette semaine, les activités de la force ont été marquées par la poursuite des opérations conjointes dans les zones d’effort de la BSS et par l’achèvement de l’opération La Madine 4. Celle-ci a réuni du 9 au 15 octobre 2015 les FAMa, la MINUSMA et Barkhane dans la région de Gourma au sud-est de Tombouctou.

 

Près de 200 militaires maliens étaient déployés lors de cette opération de contrôle de zone afin d’entraver la circulation des GAT et les priver de leurs moyens d’action. La MINUSMA et Barkhane les ont appuyés en fournissant des capacités spécifiques, tels que des moyens 3D. Une trentaine de soldats français du détachement de liaison et appui opérationnel 4 de Tombouctou étaient aux côtés des FAMa afin de leur apporter des appuis spécialisés (guidage aérien, franchissement) et les accompagner sur des opérations de fouille de zones de stockage. Grâce à ses hélicoptères Tigre et Caïman, la force Barkhane a apporté des appuis complémentaires : appui-feu, transport tactique et renseignement. La Madine4a ainsi permis aux FAMa de conduire des missions nécessitant une importante coordination entre leurs troupes et les capacités interarmées fournies par les alliés.

 

En savoir plus

Repost 0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 17:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

23/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 9 au 15 octobre, la force Barkhane et la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont renforcé les Forces armées maliennes (FAMa) dans le cadre de l’opération La Madine 4, opération de contrôle de zone effectuée à l’Est de Tombouctou, dans la région du Gourma.

 

Couvrant une zone d’action large de 160 km, les 200 soldats des FAMa accompagnés de 32 soldats du détachement de liaison et d’appui opérationnel français de Tombouctou avaient pour mission d’entraver la circulation des groupes armés terroristes et de les priver de leurs moyens d’action. La reconnaissance de la région par les 8 sections maliennes et le détachement français a donné lieu à des opérations de fouille des zones de stockage. Les FAMa ont bénéficié de l’appui spécialisé (guidage aérien, appui feu et franchissement) et des moyens d’acquisition de renseignements des forces françaises et de la MINUSMA. La force Barkhane a également fourni des hélicoptères de type Caiman et Tigre pour des missions de reconnaissance, d’appui ou de transport tactique.

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 12:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

19/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 14 octobre 2015 au large du Sénégal, le BPC Mistral actuellement déployé en opération Corymbe, est rentré dans les eaux territoriales du Sénégal escorté par le patrouilleur espagnol Centinela.

 

Cette séquence entre les deux bâtiments illustre la collaboration maritime quadripartite renforcée entre le Portugal, l’Espagne, le Danemark et la France dans la région du Golfe de Guinée. Fin octobre, les deux bâtiments se retrouveront à nouveau pour un exercice à plus grande échelle regroupant les marines des pays riverains du Golfe de Guinée et la Royal Navy britannique.

 

La mission Corymbe est une mission de présence quasi-permanente depuis 1990 des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Elle vise deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

 

Le BPC Mistral complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire et Sénégal) et peut également apporter son soutien à d’autres opérations d’aide aux populations, de sécurisation ou d’évacuation de ressortissants.

Repost 0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 08:45
Film documentaire : MINUSMA 2 Ans

 

22 oct. 2015 by MINUSMA

D’une durée de 41 mn, ce film de capitalisation retrace les efforts que la MINUSMA déploie auprès des autorités et des populations maliennes pour restaurer l’intégrité territoriale et rétablir l’état de droit dans toutes ses composantes au Mali. Il s’agit d’actions de restauration de la paix menées au quotidien, depuis la signature de l’Accord de Ouagadougou jusqu’au parachèvement du processus d’Alger. Ainsi commence notre histoire et voici un documentaire qui la raconte...

Le présent documentaire contient des images et des musiques soumises au droit d’auteur. Toute utilisation non autorisée est interdite.
Le copyright de ce film appartient à MINUSMA. Si vous êtes intéressé à utiliser la vidéo pour des fins d’éducation, contacter nous.

Cet film documentaire est disponible seulement pour un usage NON-COMMERCIAL.


========================================­­­­­­===

Site web : http://minusma.unmissions.org
Photos de la MINUSMA: http://www.flickr.com/photos/minusma
Vidéos de la MINUSMA : http://www.youtube.com/user/MINUSMA
MINUSMA sur Facebook : https://www.facebook.com/minusma
MINUSMA sur Twitter : https://twitter.com/UN_MINUSMA

========================================­­­­­===

**Click Below to SUBSCRIBE for More Videos:
http://www.youtube.com/minusma

Repost 0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 14:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

16/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 30 septembre au 11 octobre 2015, l’opération Djiguifa a réuni les Forces armées maliennes (FAMa) et les Forces armées nigériennes (FAN), avec l’appui de Barkhane, afin de lutter contre les groupes armés terroristes dans la région frontalière dont la zone d’action de 11 700 km² s’étendait du Sud-Est d’Ansango au nord de Niamey.

 

Cette opération transfrontalière a réuni près de 350 militaires dont 210 militaires maliens, 90 nigériens et 40 français. Sur le plan tactique, les forces partenaires et Barkhane ont conduit conjointement l’opération à partir du poste de commandement tripartite déployé à Gao dans le camp des FAMa. Cette mission consistait à contrôler les principales zones de passage de la frontière entre le Mali et le Niger par des actions simultanées et coordonnées, des deux côtés de la frontière.

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 18:45
Sangaris : Point de situation au 15 octobre 2015

 

15/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Cette semaine confirme le retour au calme et la reprise de la vie économique dans la capitale. Composée de 11 000 militaires et policiers, la MINUSCA assure la protection des populations et participe à l’apaisement des tensions.

 

Pour autant, la situation sécuritaire demeure fragile avec, en province la persistance de tensions, en particulier dans le couloir central. Le 10 octobre en début d’après-midi, dans les environs de Sibut, les troupes de la MINUSCA ont été amenées à ouvrir le feu en réponse aux attaques perpétrées par des groupes armés. Lors de cet accrochage, la MINUSCA a demandé l’appui de la force Sangaris qui a engagé un hélicoptère Tigre pour fournir du renseignement et un appui-feu aux troupes au sol.

 

Tout en conduisant des patrouilles conjointes dans Bangui avec la MINUSCA, la force Sangaris maintient une posture de vigilance. Dimensionnée pour agir en qualité de force de réaction rapide, elle se tient prête en permanence à soutenir et appuyer les Casques bleus de la MINUSCA.

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 18:45
Barkhane : Point de situation au 15 octobre 2015 *

 

15/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

La situation dans la Bande sahélo-saharienne (BSS) n’a pas connu d’évolution particulière cette semaine *. Pour autant, la menace terroriste transfrontalière demeure présente.

 

Mardi 13 octobre 2015 en fin de journée, un véhicule des forces spéciales a sauté sur une mine dans une zone située au nord du Mali. Les 3 militaires qui étaient à bord de ce véhicule ont été grièvement blessés. Ils ont été évacués en France hier soir (dans la nuit de mercredi à jeudi). Ils sont désormais  pris en charge par le service de santé des armées à Paris.

 

Les activités de la force Barkhane ont été marquées par la poursuite des opérations aériennes avec 59 sorties depuis le 8 octobre, dont 10 effectuées par les avions de chasse, 21 dédiées aux opérations de ravitaillement et de renseignement, ainsi que 28 aux missions de transport. Par ailleurs, la force a été engagée dans des opérations multipartites, en particulier l’opération transfrontalière Djiguifa. Regroupant 350 militaires, cette opération a été planifiée, préparée et conduite par les forces armées maliennes et nigériennes. Ainsi, du 30 septembre au 11 octobre 2015, 210 soldats des Forces armées maliennes (FAMa), 90 soldats des Forces armées nigériennes (FAN) et 40 militaires Français de la force Barkhane ont été déployés à la frontière malo-nigérienne dans une zone d’action de 11 700 km².

 

La mission des forces partenaires consistait à contrôler les zones de passage susceptibles d’être employées par des groupes armés terroristes. Cette opération a été conduite à partir du poste de commandement tripartite déployé dans le camp des FAMa à Gao. Djiguifa témoigne de la capacité des forces partenaires à se coordonner dans un cadre interallié et transfrontalier.

 

* Note RP Defense : voir Trois militaires des forces spéciales françaises blessés par une mine au Mali

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 11:45
Ex ‎Flintlock‬ '15 Feb 2015 - photo US DoD

Ex ‎Flintlock‬ '15 Feb 2015 - photo US DoD

 

15.10.2015 BBC Afrique

 

Le président Barack Obama a annoncé mercredi le déploiement en cours de 300 militaires américains au Cameroun dans le cadre de la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram en Afrique de l'ouest.

 

Ces forces travailleront à des opérations de renseignement, de surveillance et de reconnaissance aérienne. "Les soldats seront armées pour assurer leur protection et permettre le bon déroulement de ces opérations mais elles ne seront pas sur place dans un rôle de combat", a souligné Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain. La Cameroun fait partie de la coalition contre les insurgés qui mènent depuis plusieurs mois des attentats sanglants bien au-delà du nord-est du Nigeria, leur fief historique. La secte islamiste sévit aussi dans les Etats limitrophes du bassin du lac Tchad: Tchad, Cameroun et Niger.

Suite de l’article

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 11:45
photo BBC Africa

photo BBC Africa

 

14 October 2015 BBC Africa

 

US President Barack Obama has announced that US armed forces have been deployed to Cameroon to help fight against the Islamist militants Boko Haram.

 

The force, which will be 300 strong, will conduct airborne intelligence, surveillance, and reconnaissance operations in the region. Cameroon and Chad have been targeted by the Islamist militants from northern Nigeria. Mr Obama said the forces would remain in Cameroon until "no longer needed". In a notification to Congress, he said an advance force of 90 troops were sent to the country on Monday. He said all US troops there would be "equipped with weapons for the purpose of providing their own force protection and security".

Read more

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 11:45
C-160 Transall à Kidal (Photo Bundeswehr -Michael Sprengard)

C-160 Transall à Kidal (Photo Bundeswehr -Michael Sprengard)

 

15.10.2015 BBC Afrique

 

Le ministère allemand de la Défense a annoncé jeudi que le pays va renforcer son engagement au Mali, auprès de la mission de l'ONU dans le nord du Mali (MINUSMA).

 

"L'Allemagne porte un intérêt particulier, en terme de politique de sécurité, à la stabilisation du Mali. Pour y contribuer, les ministères de la Défense et des Affaires étrangères envisagent un soutien accru" à la Minusma, a indiqué un porte-parole du ministère de la Défense.

 

Le gouvernement allemand avait déjà annoncé la semaine dernière une contribution renforcée à une série de missions des Nations unies en Somalie, Haïti, au Mali et dans le sud du Soudan, sans en dévoiler tous les détails.

 

Le ministère a précisé qu'aucune décision sur le principe d'un engagement renforcé, "ou sur ses éventuelles modalités", n'avait été prise, confirmant seulement qu'une "mission d'exploration" avait été envoyée du 28 septembre au 5 octobre au Mali.

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

14/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 8 octobre 2015, le mandat du GTD Chimère s’est achevé après 4 mois d’opération dans la bande sahélo-saharienne.

 

Le mandat du GTD Chimère, commandé par le colonel Vincent Tassel, chef de corps du 8eRégiment de parachutistes d’infanterie de marine (8eRPIMa), a été marqué par une activité opérationnelle dense. Les unités déployées sur les différentes emprises ont ainsi été continuellement engagées dans des opérations de niveau groupe à compagnie, parmi lesquelles trois opérations aéroportées (Kounama 4, 5 et 6).

 

Menées en partenariat avec les Forces armées nigériennes (FAN) au Nord-Niger, importante zone de transit entre la Libye et le Nord-Mali, les opérations Kounama auront permis d’entraver les flux des Groupes armés terroristes (GAT) à l’extrême Nord du Niger avec, entre autres, l’interpellation de quatre présumés terroristes, la saisie de trois pickups, de plusieurs centaines de kilos de drogue, et de nombreuses armes.

 

Ces opérations auront encore une fois souligné la complémentarité des moyens aériens et terrestres déployés dans la Bande sahélo-saharienne (BSS), notamment dans le cadre d’opérations aéroportées.

 

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Désormais, c’est le GTD Douaumont, aux ordres du colonel Etienne du Peyroux, chef de corps du Régiment d’infanterie – chars de marine (RICM) qui est déployé dans la zone Est de l’opération Barkhane. Il est constitué de deux sous-groupements à dominante blindée armés par le RICM, complétés de deux sections du 2eRégiment d’infanterie de marine (2eRIMa), de sapeurs du 6eRégiment du génie (6eRG) et d’artilleurs du 11eRégiment d’artillerie de marine (11eRAMa).

 

L’opération Barkhane regroupe 3 500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 07:45
photo MARCOM

photo MARCOM

 

12.10.2015 by MARCOM

 

ALGER, Algeria – The Standing NATO Mine Countermeasures Group 2 will visit Alger from October 12 to 14, 2015, as part of their annual program of activities, to strengthen the friendship and understanding between Algeria and NATO.

In this context, the Chief of Staff of the Allied Maritime Command, Rear Admiral Giorgio Lazio will meet with the Major General Mohamed Larbi Haouli, Commander Algerian National Navy. This interview will give them the opportunity to highlight the quality of the cooperation between Algeria and NATO, in particular in the maritime domain and recall their commitment to the importance of strengthening the already existing contacts and those to come.

The visit of the SNMCMG2 in Alger will contribute to reinforce and fortify relations with the Algerian civil and military authorities. This is an excellent opportunity for the military dialogue, to improve mutual understanding and promote cooperation. NATO and Algerian forces will practice together, improving their interoperability through active participation in some military exercises. Indeed, the Algerian naval units will perform an exercise with this NATO group with Algerian officers to embark on board SNMCMG2 units.

The group Commander is Captain Ramazan KESGIN, Turkish Navy, aboard the flagship, TCG SOKULLU MEHMET PAŞA. The force consists of a flagship and three mine hunters from Germany, Spain and Turkey.

The SNMCMG2 units calling in Alger are:

- TCG SOKULU MEHMET PAŞA, flagship, Turkish Navy

- TCG AKCAKOCA, mine hunter, Turkish Navy

- FGS WEILHEIM, mine hunter, German Navy

- SPS SELLA, mine hunter, Spanish Navy

The members of the NATO’s Mediterranean Dialogue's Programme are Algeria, Egypt, Israel, Jordan, Mauritania, Morocco and Tunisia. Algeria is member since 2000.

This program was launched in 1994 in order to contribute to the regional security and stability, to achieve better mutual understanding about NATO among Mediterranean Dialogue’s countries. The program was improved at the NATO Summit in Prague (2002) when creating a more ambitious structure and expanded through a closer practical cooperation. It includes the strengthening of the existing political dialogue, interoperability, elaboration of a defence reform and contributing against terrorism.

SNMCMG2 is a high readiness force, which can be deployed where the alliance requires, consisting of naval units from several allied countries. They train and work together throughout the year and participate in exercises conducted by the Alliance and other member nations.

SNMCMG2 main task is to defend the maritime passages from the threat of mines. Moreover, as NATO force, this group can show the cohesion of the Alliance under the NATO flag during port calls, improving the relations with the visited countries. In addition, the group is responsible for historic ordnance disposal operations contributing to make allied and partners nation waters safe and improving maritime security.

Click for the French Version

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 18:45
photo FFDj - C. Veron / Armée de Terre

photo FFDj - C. Veron / Armée de Terre

 

14/10/2015 Sources : État-major des armées

 

L’exercice Ouerka 2015, conçu et conduit par le 5e Régiment interarmes d’Outre-mer (5e RIAOM), s’est déroulé du 21 septembre au 7 octobre 2015 à Djibouti et a réuni plus de 300 militaires français du 5e RIAOM et Marines US de la 15th Marine Expeditionary Unit (15th MEU). L’entraînement visait à parfaire la préparation opérationnelle au combat interarmes en zone désertique des unités terrestres déployées à Djibouti. Il participe aussi à la coopération bilatérale avec les forces américaines qui a pour objectif de développer l’interopérabilité des unités.

 

Le 3e escadron du 5e RIAOM et les soldats de la 15th MEU ont armé un sous-groupement tactique interarmes mixte pour conduire une opération offensive de contrôle du massif de Koron-Ouerka. Les troupes au sol ont été appuyées par un sous-groupement aéromobile composé d’hélicoptères français (Puma et Gazelle) et américains (Huey et Cobra).

 

Les unités ont réalisé une phase d’aguerrissement et de combat à pied avant de s’entraîner au tir et à la manœuvre sur les matériels français (AMX10 RCR et mortier de 120 mm) et américains (LAV 25 pour Light Armored Vehicle) armant les unités basées sur la base avancée temporaire désert implantée dans le désert du Qaïd.

 

Un exercice de synthèse auquel ont participé les forces spéciales de Djibouti a constitué l’aboutissement de l’entraînement qui, d’après le lieutenant-colonel (USMC) Greeley de la 15th MEU de « mettre en valeur l’interopérabilité à tous les échelons de commandement et de permettre le partage des bonnes pratiques et le développement de la fraternité d’armes ».

 

L’ensemble des participants s’est ensuite vu décerner le brevet du 124e stage de l’école du désert des Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la République de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. À ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. De plus, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent l’armée Djiboutienne dans ses efforts pour  renforcer ces capacités militaires en général, dont en particulier la capacité à participer aux opérations de maintien de la paix. Plusieurs fois par an, les FFDj contribuent ainsi à la formation de militaires africains dont les pays ont des accords bilatéraux avec la France.

photo FFDj - C. Veron / Armée de Terrephoto FFDj - C. Veron / Armée de Terrephoto FFDj - C. Veron / Armée de Terre
photo FFDj - C. Veron / Armée de Terre

photo FFDj - C. Veron / Armée de Terre

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 18:45
Barkhane : Relève des Mirage 2000 à Niamey

 

14/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 3 octobre 2015, deux Mirage 2000C de la Base aérienne (BA) 115 d’Orange et deux Mirage 2000D de la BA 133 de Nancy-Ochey ont été convoyés par C135 vers Niamey dans le cadre de la relève du Détachement chasse (DETCHASSE). Les 5 avions se sont rejoints au-dessus de la mer Méditerranée direction Dakar afin d’y faire une courte escale. Au cours de cette mission, les aéronefs ont été ravitaillés à trois reprises par le C135 du  groupe de ravitaillement en vol Bretagne de la BA 125 d’Istres. Moins de 24 heures plus tard, les équipages étaient déployés au Niger – sur base de Niamey, intégrant ainsi le dispositif de la force Barkhane.

 

Les quatre Mirage 2000 déjà sur place ont été remis en configuration pour leur permettre de rejoindre leurs bases respectives d’Orange et de Nancy-Ochey. « Pour nos mécaniciens spécialistes avionique, vecteur et armement la reconfiguration des aéronefs en un laps de temps record constitue un défi de taille pour assurer la permanence et la réactivité opérationnelles » résume le chef du DETCHASSE. Deux jours après leur arrivée, les nouveaux chasseurs de la force Barkhane ont réalisé leur première mission opérationnelle.

Suite de l’article

Barkhane : Relève des Mirage 2000 à Niamey
Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 12:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

14/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 1er octobre 2015, le Groupe autonome d’aide à l’engagement débarqué (GAAED) de la compagnie d’appui des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI), renforcé d’un groupe cynotechnique, a conduit un exercice de combat en zone urbaine.

 

Profitant des infrastructures disponibles sur le camp de Port-Bouët, le GAAED a conduit une série d’exercices spécifiques afin d’entretenir ses savoir-faire en matière de combat en zone urbaine. La majeure partie de l’entraînement consistait à aborder une habitation et à y neutraliser un ennemi identifié. Ces exercices ont permis d’entrainer le GAAED à l’une de ses spécificités qui consiste à collecter du renseignement pour conduire ou appuyer des actions ciblées de neutralisation. La présence d’un groupe cynotechnique a enrichie cette activité. Selon les légionnaires du 2e régiment étranger d’infanterie qui ont armé ce GAAED, « disposer de chiens apporte une plus-value. Outre l’effet psychologique qu’ils ont sur l’ennemi, les chiens sont très efficaces en zones sombres dans lesquelles ils peuvent localiser rapidement la menace. »

Suite de l'article

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:45
Lutte contre le terrorisme en mer : L’OTAN ambitionne de renforcer sa coopération avec l’Algérie

 

14 octobre 2015 Karim Aoudia - El MOUDJAHID.COM

 

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) ambitionne de consolider, au mieux, ses liens de coopération avec l’Algérie dans la perspective du renforcer la lutte contre le terrorisme en mer.

 

«Nous sommes prêts à coopérer davantage avec l’Algérie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme en mer », indique en effet Ramazan Kisgin, le commandant du Groupe 2 permanent de contre-mines (Snmcmg2)  de l’Otan  qui  accoste depuis hier dans les eaux algéroises,  dans le cadre de visites qui s’effectuent sur invitation des forces navales algériennes. Lors d’une conférence de presse, le même commandant, d’origine   turque, a animée hier à bord du navire amiral TCG Sokullu Mehmlet Pasa, M. Kisgin n’avait pourtant cessé de répéter que la principale mission du groupe de bâtiments SNMCMG 2 porte essentiellement sur la destruction des mines enfouies en mer depuis les deux guerres mondiales. Toutefois, le même commandant de l’Otan fera  savoir aussi dans ces propos que la sécurité des passages maritimes exige aussi plus d’interopérabilité et des liens de coopération encore plus étroite entre les pays adhérents à cette organisation à même de venir à bout des atteintes terroristes en mer.

Suite de l’article

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:20
A Humvee on patrol in Iraq. Photo By Photographers Mate 3rd Class Shawn Hussong, U.S. Navy

A Humvee on patrol in Iraq. Photo By Photographers Mate 3rd Class Shawn Hussong, U.S. Navy

 

SOUTH BEND, Ind., Oct. 13 By Richard Tomkins   (UPI)

 

New contracts and contract modifications have been given to AM General for High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicles, or Humvees.

 

Vehicle-maker AM General has received contracts for production of additional High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicles for eight countries. The contracts, worth a combined total of about $42.1 million, include modifications for vehicles and vehicle parts under earlier contracts. Covered under the awards are new production vehicles, international ambulance chassis vehicles, automotive kits, spare parts and training for the United States, Iraq, Afghanistan, Tunisia, Israel, Turkey, Kenya and Lebanon. The High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle is popularly known as the Humvee.

Read more

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:45
photo EMA

photo EMA

 

10.10.2015 source EMA

 

À l’occasion de sa visite officielle en Tunisie le 6 octobre 2015, le général d’armée Pierre de Villiers s’est rendu au cimetière militaire de Gammarth, situé à une quinzaine de kilomètres de Tunis. Il a voulu honorer la mémoire de ceux qui ont combattu dans les rangs de l’armée française lors de différents conflits et qui reposent aujourd’hui loin de leur pays.

Créé en 1944, ce cimetière fut d’abord dédié aux soldats de l’Armée d’Afrique tués au cours de la campagne de Tunisie (décembre 1942 - mai 1943). À la fin des années 60, ont été regroupées sur ce site les dépouilles provenant du regroupement des différents carrés militaires des cimetières communaux tunisiens. Devenu Nécropole, le cimetière de Gammarth abrite désormais 4 289 corps de soldats non musulmans morts pour la France. Chaque année, le 11 novembre, une cérémonie permet d’honorer leur mémoire.

 

Reportage photos

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:45
Un Cahier du retex sur 50 années d'opex de l'armée de terre en Afrique


13.10.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

Le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces vient de publier dans la collection "recherche" des Cahiers du RETEX une étude sur "50 ans d'opex en Afrique (1964-2014)". Cette étude ne porte que sur l'implication et l'action de l'armée de terre.

Ce Cahier été réalisé conjointement par le capitaine Nicolas Rey et Valentin Germain, sous la direction de Julie d’Andurain, chef du Bureau Recherche et du Colonel Ghislain Huyghues-Despointes, Chef du Bureau Enseignements des Opérations.

 

Pour y accéder, cliquer ICI

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:45
A Red Roman trailer

A Red Roman trailer

 

13 October 2015 by defenceWeb

 

Local surveillance company Desert Wolf has shipped the first five of its Red Roman WiFi communication trailers to Ethiopia. A total of 25 systems will be deployed on behalf of an international organisation.

 

Hennie Kieser, Managing Director of Desert Wolf, told defenceWeb that the first five trailers were ordered on 3 July. Total project cost is around R7 million. They are being delivered in batches of five as five can be fitted into a single 40 foot shipping container.

 

Desert Wolf is equipping the Red Roman trailers with masts, batteries etc. while the communications equipment will be installed by the customer with a team of Desert Wolf going to Addis Ababa to support the customer.

 

Kieser said the first five trailers will arrive in Addis Ababa in two weeks’ time.

 

The Red Roman trailer accommodates electronic equipment in a vibration damped 19 inch rack mount, with cooling by either forced air flow with DC fans or an air conditioner. It comes with a solar power system and a 2 kW petrol generator with a battery backup. The surveillance mast tilts for easy sensor attachment. Desert Wolf said the system is ideal for small to medium surveillance systems and can accommodate a 1.8 metre satellite dish.

 

Desert Wolf stainless steel trailers are in use with the South African Police service and have been bought by oil companies, municipalities, airports, research institutions, the South African National Defence Force, British Defence Force and United Nations amongst many others. In addition to trailers, Desert Wolf offers trailer manufacturing and sales licenses.

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 06:45
EDA installs energy management equipment at EUTM Mali camp

 

Mali - 13 October, 2015 by European Defence Agency
 

The European Defence Agency (EDA) last week successfully installed energy management equipment at camp Koulikoro, the location for the European Union’s Training Mission (EUTM) in Mali. The equipment is part of EDA’s Smart Camp Technical Demonstrator project which analyses the benefits of integrating new technologies into traditional power grids for deployed camps.

 

The elements installed include fixed solar photovoltaic panels on a test building (16KWp), flexible soldier portable solar photovoltaic panels as well as monitoring and metering equipment for water and electricity. The test building is occupied by the Belgium contingent who will provide valuable feedback regarding end-user experience with energy demand management. 
 

Objective of Demonstrator

The demonstrator will be installed initially for a test phase of twelve weeks. The objectives are to:

  1. Test efficiency of various types of photovoltaic panels in specific climatic conditions;
  2. Test the integration of renewables with battery storage in a deployment scenario;
  3. Test demand management technology and its impact, if any, on inhabitants;
  4. Raise awareness of energy efficiency and renewable energy as a military capability;
  5. Encourage energy efficient behaviour among troops;
  6. Collect reliable data for analysis and sharing with other Member States and further work;
  7. Collect data to develop benchmarks for planning support tools for CSDP operations.

 

Further Opportunities for Energy & Environment Management

Following the test phase, further work can be envisaged including an upscaling of the equipment installed to provide more renewable power to the camp, water management technologies, waste management technologies including waste to energy conversion and further efficiency measures. A full report will be presented at the next Energy & Environment working group meeting on 12 and 13 November in Brussels.

 

More information:

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 06:45
EDA provides satellite communications services for EUTM Somalia


Mogadishu - 13 October, 2015 European Defence Agency
 

As of 1 October, the European Defence Agency (EDA) has taken over the provision of Satellite Communications (SatCom) services for the EU Training Mission (EUTM) in Somalia.

 

EUTM Somalia is the first CSDP military mission to draw on the option of the Agency to cover its requirement for SatCom services. Earlier this year, Athena - the mechanism established to finance CSDP military operations - joined the Agency’s EU SatCom Market as part of its efforts to improve the procurement process of the different operations. 

Through the Agency, the mission benefits from a strategic link between Somalia and Europe. The services include rental, shipping and installation of a C-band remote terminal in Mogadishu International Airport as well as a high data rate unclassified satellite link with anchoring in Europe. The services include also 24/7 technical support and on site-intervention if required.

In the coming months, the Agency will also take over the provision of Mobile Satellite Services for the operations EUNAVFOR Atalanta, EUTM Mali and EUTM Somalia as well as ATHENA Central.

Speaking about the cooperation, Brigadier General Antonio Maggi, EUTM Somalia Operation Commander said: “Thanks to the excellent cooperation between the EUTM J6 team, EDA and the contractor, EUTM Somalia will benefit from a reliable and secure connection with Europe for its Command and Control chain.”

EDA’s Chief Executive, Jorge Domecq added: “Supporting CSDP operations is one of the core missions of the EDA. I am confident this first example will pave the way for other CSDP military operations to make extensive use of all the support the Agency can provide.”
 

EUTM Somalia

On 10 April 2010, the European Union launched a military training mission in Somalia (EUTM Somalia) in order to contribute to strengthening the Transitional Federal Government (TFG) and the institutions of Somalia. This support is part of the EU's comprehensive engagement in Somalia, which aims to support stabilising the country and to respond to the needs of the Somali people.

Since 2010, EUTM Somalia has contributed to the training of approximately 3,600 Somali soldiers with a focus on the training of Non-Commissioned Officers (NCOs), Junior Officers, specialists and trainers. 
 

EU SatCom Market

Within the EU SatCom Market project, EDA acts as the central purchasing body on behalf of the contributing members. It purchases the services from a commercial provider. The project uses a ‘pay-per-use’ model, so members do not have to contribute with regular fees, instead they only pay for what they order. Since May 2013, 24 orders have been passed for a total value of around €4 million. Austria, Belgium, Cyprus, Finland, Germany, Greece, Italy, Luxemburg, Portugal, Romania, the United Kingdom and the Athena Mechanism are members of the project. Further participation is open to all EDA participating Member States as well as all entities entitled to take part in Agency activities.
 

The Athena Mechanism

Athena is the mechanism established to administer the financing of the common costs of European Union operations having military or defence implications governed by Council Decision 2015/528/CFSP. The Council Decision allows for arrangements to be signed with union bodies to facilitate procurement in operations in the most cost-effective manner.

 

More information

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:50
Rheinmetall KZO UAV - ILA 2010

Rheinmetall KZO UAV - ILA 2010

 

13 October 2015 by defenceWeb

 

Tunisia, Mali, Nigeria, Jordan and Iraq have been identified as potential recipients of up to €100 million in funding from Germany aimed at helping partner countries improve their security situations.

 

Defense News last week reported that the German government has set up a €100 million fund to help partner countries in Africa and the Middle East. The fund will become operational in the 2016 financial year.

 

Katrin Suder, state secretary of the German Ministry of Defense, said in Berlin last week that the initiative is designed to help partner countries prevent crises and stabilize their overall security environment. The money will be used to procure equipment and services for tasks like border protection, small arms controls or the clearing of minefields.

 

The secondary purpose of the fund is to support the German defence industry, as the money will be used primarily to buy equipment and services in Germany. The fund will be jointly managed by the German Ministry of Defence and Ministry of Foreign Affairs. However, the fund is still awaiting final approval as part of next year’s budget by parliament, with approval possibly being granted in the next few weeks.

 

Wolfgang Hellmich, chairman of the defence committee of the German Bundestag, expects delivery of German surveillance unmanned aerial vehicles Tunisia, Defense News reports.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:45
Info RFI: des bombes françaises refont surface aux mains de Boko Haram

Photo publiée par l’armée nigériane montrant une sous-munition de type GR-66 récupérée dans une cache attribuée à Boko Haram. Une arme achetée à la France par le Nigeria dans les années 1980.

 

13-10-2015 Par Nicolas Champeaux, Olivier Fourt - RFI

 

Un double attentat-suicide a fait au moins neuf morts, dimanche matin, dans la région de Mora, dans l'Extrême-Nord du Cameroun, en proie aux attaques des islamistes nigérians de Boko Haram. Selon une source sécuritaire et un responsable local, ce sont deux femmes kamikazes qui étaient porteuses des charges. Des explosifs qui, depuis quelque temps, attirent l'attention des services de sécurité camerounais et nigérians. En effet, à plusieurs reprises déjà, ce sont des grenades issues de bombes à sous-munitions françaises « Beluga » qui ont été retrouvées sur les candidats aux opérations suicides.

 

Lire l’article

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

13/10/2015 Sources : Marine nationale

 

Le 7 octobre 2015 au matin, le BPC Mistral a quitté Toulon et mis le cap sur Gibraltar pour conduire la 131ème opération Corymbe au large des côtes d’Afrique de l’Ouest. Il succèdera à la frégate de surveillance Germinal, actuellement déployée dans le golfe de Guinée. Pour cette mission, l’équipage du Mistral a été renforcé par un détachement amphibie et un détachement hélicoptère de l’escadrille 22S. Au total, ce sont plus de 260 marins qui partent pour plusieurs mois en direction des côtes d’Afrique de l’ouest.

 

Le BPC Mistral complètera le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et pourra également apporter son soutien à d’autres opérations d’aide aux populations, de sécurisation ou d’évacuation de ressortissants.  Il coopérera avec les marines alliées présentes sur le théâtre.

 

Le navire se dirige actuellement vers Dakar, où il accostera dans une dizaine de jours pour ravitailler.

 

La mission Corymbe est une mission de présence quasi-permanente depuis 1990 des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Elle vise deux objectifs majeurs: participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories