Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 17:55
Flotte Casa CN-235 à Creil

Flotte Casa CN-235 à Creil

 

28/10/2014 Armée de l'air

 

Le général Serge Soulet, commandant les forces aériennes (CFA) s’est rendu sur la base aérienne (BA) 110 de Creil, jeudi 23 octobre 2014, après l’annonce par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de la fermeture de la plateforme aéronautique en 2016.

 

Le commandeur a notamment rencontré les aviateurs de la flotte Casa CN235, des escadrons de transport (ET) 1/62 « Vercors » et 3/62 « Ventoux », unités impactées par les restructurations, pour leur en expliquer les implications.

 

Les ET 1/62 « Vercors » et 3/62 « Ventoux » seront transférés vers la base aérienne d’Évreux en 2016. Un échelon précurseur d’une vingtaine d’aviateurs sera également constitué en 2015 pour préparer l’accueil des Casa CN235, de leurs équipages et de leurs mécaniciens.

 

La montée en puissance de l’A400M Atlas, accompagnée du retrait progressif des C160 Transall, permet de moderniser la flotte de cargos tactiques et de simplifier le réseau de bases « transport ». Ce dernier sera réarticulé autour de deux pôles : un pôle A400M sur la BA 123 d’Orléans-Bricy et un pôle cargo léger et moyen sur la BA 105 d’Évreux. Les visites aux ET 3/60 « Estérel » et escadron de transit et d'accueil aérien (ETAA) ainsi que plusieurs tables rondes sur le thème des restructurations ont également ponctué cette journée.

 

Retrouvez un focus sur les restructurations dans le prochain numéro d'Air actualités, à paraître en novembre.

Le commandant des forces aériennes rencontre les aviateurs de CreilLe commandant des forces aériennes rencontre les aviateurs de Creil
Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 17:45
C-130 Hercules et Casa sur la PfOD de Gao

 

Crédit : Etat-major des armées / Armée de Terre

 

29 septembre 2014 à 11h10, sur la plate-forme opérationnelle désert (PfOD) de Gao, au Mali, un C130 Hercules est sur le point de reprendre son envol après un déchargement de 30 minutes, alors qu'en arrière-plan un CASA s'apprête à se poser sur la piste principale de la PfOD.
En cette période de relève les avions tactiques de transport (ATT) sont en activité permanente sur les pistes de la force Barkhane : les mouvements s'enchainent entre transport de matériel et transport de troupes.


 

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:35
Warplanes: K-8Ws In Bangladesh

 

October 28, 2014: Strategy Page

 

In September Bangladesh received the first four of twelve Chinese K-8W jet trainers. These are upgraded versions of the basic PL-8 trainer. The K-8W has better electronics and is equipped for ground attack missions. The K-8 uses Ukrainian Motor Sich AI-25TLK (3,300 pounds of thrust) jet engines, to power the 4.3 ton, two seat aircraft. Originally, China was going to use 3,600 pound thrust American engines, but after the 1989 Chinese crackdown on pro-democracy groups, the United States cut off the supply of engines. This encouraged China to design and build a similar engine (the WS-11). But China has had a hard time mastering the precise technologies and manufacturing techniques needed to build jet engines. So it has been buying the AI-25TLK instead.

 

The K-8 entered service in 1994, and over 500 have been built. The aircraft can be fitted with a 23mm cannon, and carry nearly a ton of missiles and bombs. Venezuela, Egypt and Pakistan also use the K-8. The aircraft sell for $4-5 million each

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 12:25
Le Brésil va s'équiper de 36 avions de chasse Gripen

Une bonne nouvelle pour le constructeur suédois après l'annulation en mai par les électeurs suisses et contre l'avis de leur gouvernement d'une commande de 22 appareils, d'un autre modèle. (Crédits : Saab)

 

27/10/2014, latribune.fr

 

Le contrat, qui porte sur 28 avions une place et huit avions deux places, devrait entrer en vigueur lors de la première moitié de l'année 2015. Les appareils devraient être livrés au Brésil entre 2019 et 2024.

Le Brésil sera, avec la Suède, le premier à utiliser la nouvelle génération de Gripen. Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab a annoncé lundi 27 octobre avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen NG au Brésil pour 4,28 milliards d'euros et engager une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans.

"Le contrat avec le Brésil confirme que le Gripen est le système d'avion de combat le plus capable et le plus moderne", s'est réjoui le directeur général du groupe, Håkan Buskhe.dans un communiqué. Le NG avait été sélectionné en décembre, au détriment du Rafale française.

     | Lire Pourquoi le Rafale s'est grippé au Brésil

 

Livraison prévue à partir de 2019

Le contrat, qui porte sur 28 avions une place et huit avions deux places, devrait entrer en vigueur lors de la première moitié de l'année 2015. Les appareils devraient être livrés au Brésil entre 2019 et 2024.

Grâce à la signature de ce contrat, l'"avenir industriel et opérationnel du Gripen est assuré au moins jusqu'en 2050", a précisé le communiqué.

Il s'agit en effet d'une bonne nouvelle pour le constructeur suédois après l'annulation en mai par les électeurs suisses et contre l'avis de leur gouvernement d'une commande de 22 appareils, d'un autre modèle.

Repost 0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 09:45
EFS : première formation au guidage aérien en Mauritanie

 

24/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 1erau 14 septembre 2014, un détachement d’assistance opérationnelle (DAO) des éléments français au Sénégal (EFS) placé sous les ordres de l’adjudant-chef Gallo, s’est rendu au détachement d’assistance militaire opérationnelle d’Atar pour effectuer auprès des militaires mauritaniens la première action de formation relative au guidage aérien tactique avancé (GATA).

 

Les forces armées de la République Islamique de Mauritanie (FARIM) ont sollicité les EFS pour effectuer une mission d’assistance militaire opérationnelle dans le domaine de la 3èmedimension (3D) type CAS (Close Air Support- appui aérien rapproché).

 

Le but était de former et de préparer aux missions d’appui aérien, des équipes GATA susceptibles d’agir en autonome, dans un contexte opérationnel, et au profit des troupes au sol. En tout, 15 stagiaires (cinq officiers et dix sous-officiers) ont suivi l’instruction tactique et technique sur le camp du 1er bataillon commando parachutiste de la base aérienne d’Atar.

 

Après une semaine intensive de cours théoriques et de tests variés, les stagiaires ont pu mettre en application, lors de différents exercices pratiques sur les hauteurs de la vallée d’Azougui, les savoir-faire acquis. Tout d’abord, ils ont guidé des aéronefs lents de type : « ULM TETRAS » ; ils ont ensuite pu mettre en application les missions CAS enseignées avec les équipages des avions Embraer EMB 314 - Super Tucano.

 

Le 11 septembre 2014, la formation a été certifiée par une campagne de tir Air / Sol à proximité de l’aéroport international d’Atar. Cet exercice de synthèse, avec guidages et passes de tir canon des Super Tucano, a permis de valider, sous le contrôle de leur chef d’équipe, deux équipes GATA.

 

L’excellente coopération avec les autorités mauritaniennes, particulièrement les autorités de l’armée de l’Air, a contribué à la pleine réussite de cette action de formation.

 

Lors de la traditionnelle cérémonie de remise des attestations, les autorités militaires ont remercié les instructeurs pour l’efficience de leur enseignement, et exprimé la volonté des FARIM de pérenniser les échanges de coopération opérationnelle avec les EFS dans le domaine de la 3èmedimension.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les États africains dans le renforcement de leur sécurité collective. Majoritairement tournés vers la coopération militaire opérationnelle en Afrique de l’Ouest, les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en janvier 2013.

EFS : première formation au guidage aérien en Mauritanie
EFS : première formation au guidage aérien en Mauritanie
Repost 0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 16:30
Chammal : l’appui aérien aux forces de sécurité irakiennes se poursuit

 

24/10/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Les 22 et 23 octobre 2014, la force Chammal a poursuivi l’appui des opérations terrestres conduites par l’armée irakienne dans l’ouest de Bagdad et dans la région du Mont Sinjar au nord de l’Irak.

 

Le 22 octobre, lors d’une mission de reconnaissance armée, le centre opérationnel aérien d'Al Udeid (CAOC) a orienté une patrouille de Rafale, qui était alors en vol dans la région de Falloujah, sur une cible d’opportunité. L’objectif, identifié et confirmé par les équipages, était des combattants de Daech en train de monter à l'assaut de position des forces armées irakiennes. Vers 14h00, ouvrant le feu au cours d'une passe canon, les Rafale ont neutralisé le volume d'un groupe avec des obus de 30mm.

 

Le lendemain, les Rafale français évoluant au-dessus des zones de combat irakiennes dans la région du Mont Sinjar, ont mené un nouveau raid aérien. Aux environs de 11h, ils ont détruit un poste abritant un véhicule de Daech, à l’aide d’une bombe guidée laser (GBU 12).

 

Quotidiennement les militaires de la force Chammal poursuivent leurs missions de reconnaissance armée afin d'appuyer l’action des forces armées irakiennes.

 

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, un avion de ravitaillement C135, et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. Depuis son entrée dans le golfe arabo-persique (GAP), la frégate anti-aérienne Jean Bart participe, en coordination avec nos alliés, au contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone.

Repost 0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 16:30
photo EMA

photo EMA

 

23.10.2014 par Emmanuel Huberdeau

 

[...] Mercredi 22 octobre, pour la première fois durant l'opération Chammal, les Rafale ont fait usage de leur canon de 30 mm. Les appareils français ont tiré contre des fantassins du groupe Daesh en train d'attaquer une position tenue par l'armée irakienne à proximité de Falloujah. En raison de la faible distance séparant les assaillants et les défenseurs, l'usage d'une bombe a été jugé trop risqué. Les Rafale de l'armée de l'Air ont donc effectué des "passes canon" pour mettre fin à l'attaque des islamistes. [...]

 

Lire l'article

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 16:55
Cérémonie d’hommage au sous-lieutenant Marius Baizé

 

20/10/2014 Armée de l'air

 

Mardi 14 octobre 2014, un détachement de la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun a rendu les honneurs au sous-lieutenant Marius Baizé, premier pilote de chasse français mort au combat durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Le 21 septembre 1939, au cours d’un combat entre chasseurs français et allemands au-dessus de la vallée de la Blies (Moselle), le Morane Saulnier 406 du sous-lieutenant Baizé est abattu. Le pilote parvient néanmoins à s’extirper du cockpit. Mais en raison de la faible altitude il n’a pas pu ouvrir correctement son parachute qui se met en torche. L’officier terminera sa chute sur une colline à proximité de Bliesbrück.

 

Au cours de cette cérémonie du souvenir, organisée notamment par l’association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’air, un piquet d’honneur composé d’aviateurs de la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun a rendu hommage au sous-lieutenant mort pour la France.

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:56
A400M : expérimentation en facteur humain (Vidéo)

 

16/10/2014 Sources : CEAM

 

Fatigue, vigilance, charge de travail… Les équipages de l’A400M Atlas ont été mis à contribution par les équipes du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) et l’institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) pour mener une expertise terrain avant, pendant et après des vols de longue durée.

 

Depuis son arrivée dans les forces, l’A400M Atlas n’a cessé d’être l’objet d’expérimentations pour valider les différentes étapes de sa mise en service opérationnel. Aujourd’hui, c’est sur le domaine du facteur humain que les équipes du CEAM se penchent. Le département de médecine aéronautique opérationnelle  (DMAO) et l’IRBA ont intégré, en moins de trois semaines, un protocole scientifique de tests à une mission d’expérimentation, conduite par l’équipe de marque avions de transport tactique (EMATT) et élaborée sur une série de vols internationaux et transméridiens. L'Atlas a d'ailleurs effectué une escale sur le terrain bolivien de La Paz, situé à 4061m d’altitude.

 

Mesure de bruit suivant les postes de travail, installation de capteurs de température et de pression dans la soute, prélèvement d’air pour analyse de la pollution éventuelle, mais aussi mesure de la fatigue et du niveau de vigilance de l’équipage… Tout est passé au crible par les équipes expertes. Des mesures ont même débuté une semaine avant le vol et continueront la semaine suivant le retour des équipages.

 

Cette étude minutieuse vise à fournir des éléments d’objectivation scientifique rigoureux nécessaires pour l’emploi optimisé de toutes les capacités de l’A400M.

 

Les résultats permettront notamment de repousser les temps d’activité et de vol, tout en garantissant la sécurité aérienne.

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:55
Les SIC au service des opérations

 

20/10/2014 Asp Julie Beck - Armée de l'air

 

Outils incontournables lors de toute opération, les systèmes d’information et de communication (SIC) sont au cœur de l’exercice interarmées « Exotic 2014 ». En vue d’améliorer leurs performances, cet entraînement annuel se déroule au centre de commandement Millé à Houilles (Yvelines), du 29 septembre au 31 octobre 2014.

 

Unique exercice interarmées dédié aux SIC, « Exotic » réunit 130 militaires de tous horizons. « Outre les échanges directs entre les techniciens de l’armée de terre, de l’armée de l’air et de la marine nationale, l’exercice nous permet de traiter directement avec l’industriel grâce à la présence de la  direction générale de l’armement », témoigne le capitaine Xavier Boulin, officier de marque et directeur technique de l’exercice. Piloté par la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (DIRISI) sous mandat de l'état-major des armées, « Exotic » se fonde essentiellement sur les retours d’expériences des opérations Harmattan et Serval. Trouver des pistes d’amélioration, régler des problèmes identifiés, optimiser les performances et ainsi améliorer le service rendu aux unités opérationnelles constituent les objectifs des participants.

Station sur remorque de type THD (très haut débit)

 

Moyens militaires et liaisons satellitaires, tout est mis en œuvre pour rendre l’exercice le plus réaliste possible. « Nous avons reconstitué une bulle informatique identique à celle de l’opération Serval, explique le capitaine Boulin. Nous multiplions les barrières techniques et recréons toute la chaîne existante en opération, du commandement des opérations, aux unités tactiques, en passant par l’état-major interarmées et le JFACC* ».

 

Pour les aviateurs, un des objectifs d’« Exotic » est d’optimiser la transmission de la vidéo délivrée par le drone Harfang, à tous les acteurs sur le théâtre et en métropole. Au fil des jours, des idées émergent et des pistes sont explorées. « La nouveauté cette année est d’utiliser la diffusion multicast qui consiste à envoyer un flux d’information simultanément à l’ensemble de nos abonnés, ajoute le capitaine Xavier Boulin. La vidéo réalisée par le drone est alors transmise en une seule fois à tous les acteurs. Cette optimisation libère la bande passante satellitaire, ce qui permet de l’utiliser à d’autres fins ».

 

Prochain défi pour les « SIC men », tester la robustesse du système SYRACUSE face à une agression électromagnétique c’est-à-dire utiliser les services du satellite Syracuse alors que son signal est brouillé.

 

*Joint Forces Air Component Command - commandement de la composante aérienne des forces interarmées

Les SIC au service des opérationsLes SIC au service des opérations
Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:50
Exercice "Noble Arrow" 2014

 

21/10/2014 Armée de l'air

 

Du 13 au 29 octobre 2014, l’armée de l’air conduit depuis la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun, l’exercice « Noble Arrow ». Il s’agit d’une étape majeure vers la prise d’alerte par la France du commandement de la composante Air (Air C2) de la force de réaction rapide de l’Otan en 2015 (Nato Response Force - NRF).

 

Pour répondre militairement à une crise émergente, l’Otan s’est dotée d’une force de réaction rapide. Au 1er janvier 2015, l’armée de l’air française prendra le commandement de la composante aérienne de cette force. Un processus de certification de l’aptitude des forces contributrices à exercer de telles responsabilités  précède cette prise d’alerte. « Noble Arrow » a précisément pour objectif la certification du Joint Forces Air Component (JFAC HQ) français (commandement de la composante aérienne des forces interarmées) pour la NRF 2015.

 

Jusqu’à 100 sorties aériennes par jour

 

Sous l’autorité du général Jean-Christophe Zimmermann (COM JFAC), cet entraînement multinational de grande ampleur, de type « Livex », met en œuvre le C2 (Command and Control par le JFAC HQ) ainsi que des moyens aériens, terrestres et maritimes. « La meilleure manière de préparer le JFAC, c’est d’avoir en aval des travaux conduits par l’état-major,  des forces qui réalisent les missions d’entraînement planifiées et programmées par l’état-major », explique le lieutenant-colonel Pascal Sotty, commandant le core-JFAC (ancien JFAC permanent) français basé à Lyon et JFAC Director de l’exercice. À partir de moyens mis en œuvre depuis 22 sites, près d’une cinquantaine d’aéronefs, des systèmes sol-air (Mamba et Crotale) et des radars tactiques français et danois sont ainsi engagés dans l’exercice. Au total, 14 nations, soit plus de 1000 personnes sont mobilisées.

 

Une dimension interalliée et interarmées

 

Au-delà d’un entraînement interallié, « Noble Arrow » comprend une vraie dimension interarmées. « Pendant 10 jours, cet entraînement est mené en cohérence avec les exercices français « Toll » et « Catamaran », respectivement conduits par l’armée de terre et la marine nationale », a ajouté le général Jean-Jacques Borel, commandant la défense aérienne et les opérations aériennes. « Grâce à des scénarios de plus en plus complexes,  « Noble Arrow » offre à l’ensemble des participants des conditions très proches de la réalité et ce, quel que soit le niveau de commandement  ».

 

Prochaine étape, « Trident Juncture »

 

Alors que la France aura la responsabilité du commandement de la composante air de la NRF 2015, la composante terre sera sous commandement germano-néerlendais, la composante marine  sous commandement espagnol tandis que les  forces spéciales  seront sous commandement polonais. Après  « Steadfast Cobalt » qui a permis courant mai 2014 de valider les structures SIC (systèmes d’information et de communication) et « Noble Arrow » destiné à la certification du FR JFAC, le Core-JFAC français participera à « Trident Juncture » dont la finalité est la certification du commandement de niveau opératif confié au Joint force command (commandement des forces interalliées) de Naples.

 

"Noble Arrow" en chiffres :

 

    60 aéronefs

    14 nations : Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Suède, Suisse, Turquie

    130 militaires dans le JFACC

    22 sites impliqués dont 9 bases aériennes

    Jusqu’à 100 sorties par jour

Exercice "Noble Arrow" 2014Exercice "Noble Arrow" 2014
Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:40
Ukraine returns to the idea of Swedish JAS-39 licence production

 

20.10.2014 by Denys Kolesnyk

 

The Armed Forces of Ukraine are currently in a very difficult situation and need a radical update. It is obvious, that in the nearest future Ukraine has to update its aircraft fleet. It is clear, that the military jets procurement should be carried out through the international tender system, however, it is also obvious, that the aircraft should be as multi-functional and inexpensive as possible in order to reduce the maintenance costs. Having several types of military jets is a luxury for Ukraine.

 

That’s why the leadership and the Ministry of Defense of Ukraine have returned to the idea of Swedish jet JAS-39 “Gripen” adoption.

 

Read more

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:30
Chammal : deux pick-up terroristes détruits au cours d’un raid aérien (19 oct.)

 

20/10/2014 Sources : État-major des Armées

 

Le 19 octobre, au cours d’une mission d’appui des troupes irakiennes au sol, deux Rafale français ont détruit deux « pick-up » du groupe terroriste Daech.

 

Au cours d’une mission de reconnaissance armée dans la région de Tikrit, à 200km au Nord de Bagdad, des objectifs mobiles ont été transmis en vol aux équipages. Après leur identification et la confirmation de leur caractère hostile par les pilotes des Rafale, ils ont été traités par trois bombes guidées laser GBU 12. Les chasseurs français, équipés de pod de désignation Damocles, ont porté leurs frappes entre 12h15 et 13h15 (heure de Paris). Deux « pick-up » terroristes ont été détruits. Cette frappe s’inscrit dans le cadre de l’appui de la coalition à l’offensive des forces armées irakiennes dans la région de Baiji-Tikrit.

 

Durant ce vol d’environ huit heures, les deux Rafale ont été ravitaillés à cinq reprises par les avions alliés américains et australiens engagés sur zone.

 

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, 1 avion de ravitaillement C135, et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. En entrant dans le golf arabo-persique (GAP), la frégate anti-aérienne Jean Bart, va compléter ce dispositif afin de participer, en coordination avec nos alliés, au contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone.

Chammal : deux pick-up terroristes détruits au cours d’un raid aérien (19 oct.)Chammal : deux pick-up terroristes détruits au cours d’un raid aérien (19 oct.)
Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 20:30
Irak : nouvel appui aérien aux troupes irakiennes au contact

 

21/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 21 octobre 2014, la force Chammal a appuyé une opération terrestre conduite par l’armée irakienne dans la région de Mossoul.

 

Les avions français, en contact permanent avec le centre opérationnel aérien (CAOC), ont porté durant près de trois heures leur effort sur la région de Mossoul, où l’armée irakienne est engagée contre les terroristes du groupe autoproclamé Daech.

 

Au cours de ce vol, une cible d’opportunité s’est dévoilée. Après sa prise en compte par les Rafale, elle a été détruite vers 14h (heure de Paris) par un tir de GBU 12. Il s’agissait d’un véhicule 4x4 militaire blindé de type Humvee, utilisé par des terroristes.

 

A l’instar des missions réalisées quotidiennement par les équipages de la force Chammal, cette mission de reconnaissance armée visait à appuyer l’action des forces armées irakiennes engagées au combat contre Daech.

 

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, 1 avion de ravitaillement C135, et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. En entrant dans le golfe arabo-persique (GAP), la frégate anti-aérienne Jean Bart, va compléter ce dispositif afin de participer, en coordination avec nos alliés, au contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone.

Irak : nouvel appui aérien aux troupes irakiennes au contact
Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 16:50
Erstflug deutscher A400M

 

21 oct. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 10/2014 14E29301

 

Der erste deutsche Airbus A400M startete zu seinem Erstflug von Airbus Defence and Space im südspanischen Sevilla.


Der A400M wird die Transall ablösen. Insgesamt 40 Maschinen wird die Luftwaffe erhalten, die dann beim Lufttransportgeschwader 62 in Wunstorf stationiert sein werden.

 

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 12:20
 24 Hours in Air Force Special Operations Command

 

15 oct. 2014 AFBlueTube

 

Over the past decade, there has been an unprecedented increase in special operations around the world. This video showcases Air Force Special Operations Command's dynamic mission.

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 18:20
photo NASA - Carla Thomas

photo NASA - Carla Thomas

 

15/10/2014 Par Julien Bergounhoux

 

La Nasa travaille depuis une trentaine d'années avec l'US Air Force pour mettre au point un système automatique anticollisions avec le sol. Désormais au point et en cours de déploiement au sein de la flotte de F-16 de l'armée de l'air, ce système anticrash devrait être décliné par l'agence aéronautique et spatiale pour d'autres applications, notamment civiles et sur des drones.

La Nasa a développé un nouveau système automatique de prévention des crash pour aéronefs, baptisé Auto-GCAS (Automatic Ground-Collision Avoidance System). Celui-ci, conçu pour réduire le nombre d'accidents résultant de collisions avec le terrain, est actuellement en cours d'installation sur la flotte d'avions de chasse F-16 de l'armée de l'air américaine (US Air Force).

 

Suite de l’article

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:50
Le centre nerveux des troupes de protection


14 oct. 2014 Belgian Defense

 

Début octobre, les troupes de protection belges éprouvaient leurs réactions aux incidents dans les aéroports et leurs environs lors de l’exercice Volcanex organisé sur la base britannique d’Honington. L’entraînement se déroulait à partir d’un centre de commandement et de contrôle où chacun exerçait une tâche spécifique allant de la collecte d’informations en passant par le tri et la prise de mesures adéquates.

 

Le lieutenant Michel Van Den Putte et le premier sergent Nicolas Remacle consultent une carte de l’aéroport. Un incendie s’est déclaré dans le secteur dont la responsabilité incombe à Nicolas. Michel examine les mesures à prendre afin d’endiguer le feu et Nicolas en tient compte dans les ordres qu’il donne aux hommes sur le terrain.

Voici l’une des nombreuses situations fictives rencontrées au cours de cet exercice. Pour le premier sergent Remacle, le défi est de taille. « Ma place était sur le terrain », précise-t-il. « J’exécutais les ordres provenant du centre de commandement avec ma section. Mais à présent, je suis celui qui doit commander les gens sur place. »

Le lieutenant Van Den Putte, quant à lui, n’en est pas à son coup d’essai. Il vient de revenir de Kandahar en Afghanistan. « J’ai séjourné quatre mois au Joint Defence Operations (JDOC) de la base aérienne de Kandahar », poursuit Michel. J’en connais un rayon et essaie de partager mes connaissances avec mes collègues belges et étrangers. »

L’interaction entre les gens d’expérience et ceux qui en ont moins est bien l’objectif du commandant Kristoffel Cheyns qui dirige l’exercice. « Nous avons choisi des jeunes cadres pour cet entraînement, déclare-t-il. « Ici, ils peuvent commettre des erreurs. De plus, ils apprennent beaucoup de leurs collègues expérimentés. Cet environnement est donc bénéfique. » 

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 12:45
La base aérienne 188 de Djibouti célèbre la première victoire aérienne de l’Histoire

 

15/10/2014 Armée de l'air

 

Dimanche 5 octobre 2014, sur la base aérienne (BA) 188 de Djibouti, à des milliers de kilomètres de Jonchery-sur-Vesle, lieu de la première victoire aérienne, s’est déroulée une cérémonie commémorative.

 

En association avec l’institut français de Djibouti, les aviateurs ont marqué cette étape décisive de l’histoire aéronautique militaire. Au cours de la cérémonie, placée sous la présidence du général Philippe Montocchio, commandant les forces françaises stationnées à Djibouti, et en présence de son excellence Monsieur Serge Mucetti, ambassadeur de France à Djibouti et du général Hassan Ali Kamil, représentant le chef d’état major des forces armées djiboutiennes, trois Mirage 2000 de l’escadron de chasse 3/11 « Corse » ont défilé. Une exposition statique réunissant aéronefs actuels et photos d’époque avait été mise en place afin de présenter l’ensemble de la flotte aérienne mise en œuvre par la BA 188.

La base aérienne 188 de Djibouti célèbre la première victoire aérienne de l’Histoire
Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 11:55
La suprématie aérienne est-en péril?


12.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le sujet de la suprématie aérienne est d'actualité avec les opérations aériennes en cours en Irak et en Syrie, même si les capacités de l'EI ne mettent pas en péril l'aviation coalisée. Un ouvrage qui vient de sortir aborde les capacités nouvelles et à venir d'adversaires dotés de capacités défensives nettement plus performantes : missiles antiaériens modernes et intégrés dans des réseaux redondants, chasseurs de 5e génération, moyens d’agression à longue distance, drones ou encore cyber-attaques…

La suprématie aérienne en péril. Menaces et contre-stratégies à l’horizon 2030, publié par La Documentation Française, a été coécrit par Corentin Brustlein, Etienne de Durand et Elie Tenenbaum.

 

 

Suite de l'article

 

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 11:50
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance

 

15/10/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 14 octobre 2014, un avion Awacs de l’armée de l’Air a décollé de la base aérienne d’Avord pour effectuer une mission de surveillance aérienne au-dessus de la Roumanie.

 

Ce sont les mêmes avions qui effectuent depuis le mois d’avril des missions régulières de surveillance des espaces aériens roumain et polonais. 26 missions de surveillance, dont 6 en Pologne, 19 en Roumanie ont ainsi réalisées au départ de la base aérienne d’Avord. En septembre, un AWACS français avait été engagé pour assurer une mission de surveillance aérienne au profit de la sécurisation du sommet de l’OTAN à Newport, au Royaume Uni.

 

Ces missions s’inscrivent dans le cadre des mesures dites de « réassurance » décidées par l’OTAN au profit des alliés d’Europe centrale et du Nord depuis le début de la crise ukrainienne.

 

Voir notre dossier : La France au cœur des mesures de réassurance

 

En novembre prochain, au titre de ces mesures de réassurance, c’est un avion de patrouille maritime Atlantique 2de la Marine nationale, qui sera déployé durant une quinzaine de jours à Gdynia, en Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique.

OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance
Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 07:30
Le “Lavi”, tout dernier avion d’entraînement de Tsahal

 

Tsahal
 

Cette semaine, les capacités de l’Armée de l’Air israélienne ont été renforcées par l’arrivée du tout dernier avion d’entraînement “Lavi”. Cet avion, à la pointe de la technologie, a été choisi afin de permettre aux pilotes de recevoir une meilleure formation et d’être plus rapidement opérationnels pour rejoindre les escadrilles de Tsahal. Le commandant A., commandant adjoint de l’unité responsable de la formation des pilotes sur “Lavi”, explique quels sont les atouts considérables que cet avion apporte avec lui.

 

L’Armée de l’Air israélienne vient de recevoir les trois premiers exemplaires de son nouvel avion d’entraînement, le “Lavi”. Cet avion est destiné à la formation des pilotes à la sortie de l’Académie de Pilotage, afin de faciliter leur conversion sur les avions de chasse F-16i ou F-15.

Comme le confie le commandant A., qui est commandant adjoint de l’escadrille d’entraînement sur “Lavi”, “cet avion est une révolution pour l’Armée de l’Air israélienne. Ses caractéristiques en vol sont très proches de celles du F-16i et du F-15. Nous allons pouvoir montrer aux élèves les manoeuvres possibles sur leur futur appareil, et raccourcir ainsi leur temps de formation et d’adaptation.”

Et c’est un sujet sur lequel le commandant A. est expert. Avant de prendre ses fonctions en tant que commandant adjoint de l’escadrille de formation sur “Lavi”, il a lui-même piloté sur F-16i pendant 10 ans.

“Un pilote doit être polyvalent, toujours prêt à affronter n’importe quel imprévu, car toute mission en comporte”, explique t-il.

“Mon rôle en tant qu’instructeur sur “Lavi” est simple : transmettre tout mon savoir de pilote à mon élève afin de le rendre prêt à affronter toutes les situations : combat aérien, bombardement, escorte. Le “Lavi” est l’avion le plus polyvalent pour m’aider à remplir ce rôle,” continue le commandant A.

“Avec le “Lavi”, le temps d’entraînement va être réduit de moitié, ce qui va nous permettre d’avoir des pilotes opérationnels beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Les capacités de cet avion font qu’aujourd’hui, l’Armée de l’Air se trouve en possession d’un des avions d’entraînements les plus avancés au monde. La qualité de nos pilotes qui sortiront de l’année de formation sur “Lavi” n’en sera qu’accrue,” conclue le commandant A.

 

Un simulateur sur mesure à la pointe de la technologie

Avec le “Lavi”, Tsahal a également reçu les nouveaux simulateurs de vol sur lesquels s’entraînent les pilotes. Les caractéristiques très poussées de l’avion ont mené à la création d’un simulateur unique en son genre.

Le sergent Liora, 20 ans, est instructrice sur simulateur du “Lavi”. Afin de pouvoir enseigner aux pilotes le fonctionnement de cet appareil, elle a choisi de servir 3 ans dans l’armée, au lieu des 2 ans obligatoires. “Notre travail exige une longue formation”, explique le sergent Liora. “Nous devons apprendre aux pilotes et à leurs instructeurs toutes les caractéristiques du Lavi : pendant 2 semaines, les pilotes suivent différents cours sur les particularités du Lavi, après quoi ils passent aux épreuves sur simulateur.”

Le simulateur du “Lavi” utilise les toutes dernières technologies de pointe en matière de logiciel et de matériel afin de reproduire exactement la façon dont l’avion se comporte en vol, tout en reproduisant les bruits environnants, comme celui des réacteurs et du vent.

“L’épreuve sur simulateur est l’étape-clé de la formation théorique, car c’est là que les pilotes vont tester ce qu’ils ont appris avant de voler sur le “Lavi”. Piloter un avion demande d’être minutieux et de pouvoir enregistrer un grand nombre d’informations pour prendre la bonne décision. Si nous enseignons mal le fonctionnement de l’avion, les conséquences en vol peuvent être extrêmement graves”, explique le sergent Liora.

“Nous sommes six instructrices dans le centre. Nous avons toutes passé un an à apprendre le pilotage du Lavi sur simulateur, ainsi que ses différentes caractéristiques. Nous éprouvons une grande fierté de pouvoir travailler ainsi avec les pilotes, et d’enseigner aux élèves toutes les compétences qu’ils utiliseront par la suite dans le cadre de leur mission : défendre l’État d’Israël.”

Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 19:50
First German Air Force A400M makes its maiden flight

 

14/10/2014 Airbus DS

 

The first Airbus A400M new generation airlifter ordered by the German Air Force has made its maiden flight, marking a key milestone towards its delivery. The aircraft, known as MSN18, took off from Seville, Spain today at 14:30 local time (GMT+1) and landed back on site 4 hours and 58 minutes later.

 

Experimental Test Pilot Thomas Wilhelm, who captained the flight, said after landing: “It is a great privilege to have conducted the first flight of the German Air Force’s first A400M. I am absolutely confident that the combination of strategic range with true tactical capability that it brings will contribute enormously to the service’

Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 12:30
Turkey says the bombing was a response to a PKK attack on a military outpost

Turkey says the bombing was a response to a PKK attack on a military outpost

 

14 October 2014 BBC News

 

Turkish F-16 and F-4 warplanes have bombed Kurdish PKK rebel targets in Hakkari province near the Iraqi border, Turkish media report.

 

Both sides have been observing a ceasefire and it is the first major air raid on the PKK since March 2013. Hurriyet daily said the air raids near the south-eastern village of Daglica on Monday caused "heavy casualties". Kurds are angry at Turkey's refusal to help defend the Syrian border town of Kobane from Islamic State militants.

 

Read full article

Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 12:30
Turkish fighter jets bomb PKK positions for first time since start of peace bid

The targeting of PKK positions is the first such bombardment since the start of the Kurdish peace process at the beginning of 2013.

 

October 14 2014 Fevzi Kızılkoyun - hurriyetdailynews.com

 

Ankara - Turkish fighter jets have bombarded positions of the outlawed Kurdistan Workers’ Party (PKK) following militant attacks on military outposts in southeastern Turkey, in a first since the start of the peace process.

 

The Turkish General Staff ordered the bombing of the PKK’s positions in the Dağlıca district the southeastern Hakkari province late Oct. 13, Hürriyet has learned. The bombarded targets had reportedly been involved in “assassination, armed incidents and attacks on security bases” after last week’s nationwide protests.

 

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories