Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:54
Naissance des Forces aériennes stratégiques 1964

« S’il faut que la France ait une épée, il faut que ce soit la sienne » - Charles de Gaulle, 1950

 

Source Forces Aériennes Stratégiques

 

14 janvier 1964 : création des Forces Aériennes Stratégiques

 

Quatre années à peine après l’opération Gerboise Bleue, l’explosion de la première bombe atomique française, le 13 février 1960 à 7 heures, à Regganne, dans le désert du Sahara, première démonstration de la maîtrise française de la puissance nucléaire, le décret n°64-46 signé par le président de la République Charles de Gaulle créait, le 14 janvier 1964, le Commandement des Forces Aériennes Stratégiques (CFAS).

Ce court document de huit articles, pris en Conseil des ministres, attribue au président de la République en sa qualité de chef de l’Etat le pouvoir d’engager les forces nucléaires mais également de pouvoir définir les objectifs de ces dernières en sa qualité de président du conseil de défense et de chef des armées. Concrétisation d’un long cheminement entrepris depuis mai 1939 pour doter la France d’une arme atomique, il officialise le vœu présidentiel d’une indépendance nationale au travers de sa force de frappe afin de redonner à la France « le rang qui est le sien ».

« Il nous faut faire comme Tintin, ce personnage célèbre dans le monde entier et qui m’est particulièrement sympathique parce que c’est un petit qui ne se laisse pas faire par les gros … », dit alors l’homme de l’appel du 18 juin à André Malraux.

Pour la plupart des commentateurs, c’est avec ce décret que le rôle prépondérant du président de la République dans la direction de la défense nationale est officiellement reconnu. Le général commandant les Forces Aériennes Stratégiques relève directement du président de la République, chef de l’Etat. C’est de lui qu’il reçoit les ordres de mise en posture et c’est de lui qu’il pourrait recevoir, si les circonstances l’exigeaient, l’ordre d’engagement pour l’ensemble des forces nucléaires. Inversement, c’est directement au Chef de l’Etat que le général commandant les FAS rend compte de l’état et de la disponibilité des forces et c’est également à lui qu’il rendrait compte de l’exécution de l’ordre d’engagement.

Ce décret transfigure l’Armée de l’Air, donnant naissance à une force moderne, voulue indépendante de toute source d’approvisionnement étranger par les instances politiques, libérée du jeu des alliances militaires et mettant en ligne le meilleur matériel de l’époque. Réduisant la chaîne de transmission des ordres au strict minimum, elle assoit sa capacité décisionnelle sur la décision d’emploi d’un seul homme : le président de la République. Grâce à la volonté affirmée de Charles de Gaulle qui leur confie la mise en œuvre exclusive de la première arme nucléaire conçue et expérimentée par le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA, qu’il a également créé dès le 18 octobre 1945), les FAS, première composante de la dissuasion nucléaire, deviennent les garantes de la sécurité militaire de la France.

Un binôme indissociable va incarner cette « dissuasion à la française » : le Mirage IVA, appareil d’une haute technologie « made in France », et le Boeing C 135 F ravitailleur, appareil permettant de fournir l’allonge suffisante pour atteindre les objectifs les plus éloignés.

Ainsi dotées, les FAS sont alors prêtes, selon la formule d’Hervé Beaumont, à « redonner un destin à la France … »

 

 

Pour en savoir plus :

 

- Jean-Michel Guhl, dans « Forces Aériennes Stratégiques » d’Alexandre Paringaux, Zéphyr Editions, 1997 ;

- David Cumin, « L’arme nucléaire française devant le droit international et le droit constitutionnel », Université Jean Moulin, Lyon III, 2000-2005 ;

- Hervé Beaumont, « Mirage IV, le bombardier stratégique », Docavia, 2003 ;

- Serge Gadal, « Forces Aériennes Stratégiques », Economica, 2009.

Naissance des Forces aériennes stratégiques 1964
Naissance des Forces aériennes stratégiques 1964
Naissance des Forces aériennes stratégiques 1964
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:50
Rafale

Rafale

 

15 juillet 2014 RTBF.be (Belga)

 

    L'industrie aéronautique belge fonde de grands espoirs dans un important - mais coûteux - contrat militaire que pourrait passer le prochain gouvernement, l'achat d'un nouvel avion de combat pour remplacer à partir de 2023 les F-16 vieillissants, tout en regrettant à demi-mots que le ministère de la Défense ne se montre pas plus exigeant sur le volet des retombées économiques.

 

    Ils se sont ainsi réjouis de la visite que leur a rendue le ministre sortant de la Défense, Pieter De Crem, au deuxième jour du salon aéronautique de Farnborough (sud-ouest de Londres), l'un des plus importants au monde, avec celui du Bourget qui se tient pour sa part les années impaires près de Paris.

 

    Pieter De Crem est allé à la rencontre de la vingtaine d'exposants belges présents à Farnborough, dont les "grands" du secteur, comme Sabca, Sonaca, Techspace Aéro, Asco et Barco. Mais il s'est refusé à toute déclaration à la presse.

 

    La Défense a adressé début juin à cinq agences étatiques, deux américaines et trois européennes, une demande d'information (en anglais "Request for Information", RFI) concernant cinq avions de combat susceptibles de succéder aux F-16.

 

    Il s'agit de la première étape, non contraignante, d'un - long - processus - qui devrait déboucher vers 2018 sur l'acquisition d'un nouveau chasseur avant la fin de vie prévue des F-16 à partir de 2023, pour autant que le prochain gouvernement s'accorde sur le maintien d'une capacité d'avions de combat.

 

    Relance

 

    L'industrie estime en effet qu'elle pourrait raisonnablement obtenir des retombées économiques équivalentes à la valeur du contrat - de l'ordre de quatre milliards d'euros.

 

    "Un vrai plan de relance", a souligné un responsable d'une entreprise sous le couvert de l'anonymat. "Dans un secteur de haute technologie et en croissance", a renchéri un de ses collègues en rappelant que l'achat des F-16, qualifié en 1975 de "contrat du siècle", avait généré de retombées économiques de trois à quatre fois supérieures à la valeur du marché initial.

 

    Les industriels regrettent ainsi que la Défense n'ait, dans la version finale du RFI (ou "survey") adressé début juin aux Etats-Unis, à la France, au Royaume-unie et à la Suède, plus fait mention de compensations économiques.

 

    "Mais nous ne pouvons plus le faire" en vertu de la législation européenne, ont répondu en choeur l'entourage de Pieter De Crem et l'état-major de la Défense.

 

    Eurofighter

 

    Les cinq agences étatiques auxquelles le RFI a été adressé sont le Joint Program Office (JPO), qui pilote le programme de chasseur F-35 Lightning II construit par le groupe Lockheed Martin, le Navy Integrated Program Office (Nipo) pour le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, la Direction générale de l'Armement (DGA) du ministère français de la Défense pour le Rafale du consortium Rafale International (regroupant l'avionneur français Dassault Aviation et ses partenaires Safran et Thales), la Swedish Defence and Security Export Agency (FXM) pour le JAS-39 de Saab et le ministère britannique de la Défense pour l'Eurofighter du consortium éponyme.

 

    Le ministère souhaite en effet conclure un achat "d'Etat à Etat" - et non directement auprès d'un constructeur, selon plusieurs sources.

 

    Mais tous les contructeurs savent qu'ils doivent envisager l'octroi de retours à l'industrie belge, estime la Défense en se défendant de se montrer "plus catholique que le pape" face à la législation européenne qui interdit désormais explicitement de réclamer des compensations économiques lors des marchés publics.

 

    Pieter De Crem s'était déclaré en décembre dernier clairement partisan de l'achat d'une quarantaine de nouveaux avions de combat lors de la législature à venir si la Belgique souhaitait rester un "partenaire fiable" au sein de l'Otan et de l'Union européenne.

 

    Idéalement, selon la composante Air de l'armée, la décision d'achat devrait intervenir en 2016 au plus tard pour lui donner le temps de préparer son entrée en service avant le retrait des F-16, irrévocablement programmé entre 2023 et 2025. L'avion de Lockheed Martin (anciennement General Dynamics) est en service en Belgique depuis 1979, même si les appareils les plus récents datent de 1991. Les 54 avions survivants, sur les 160 achetés, ont tous subi une modernisation à mi-vie ("Mid-Life Update", MLU) qui se poursuit par des évolutions logicielles et structurelles.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:40
Ukraine: reprise des vols de l'aviation militaire dans l'est


16 Juillet - Ria Novisti
 

Suspendus mardi suite à la chute d'un An-26 appartenant aux forces armées, les vols de l'aviation militaire ukrainienne ont repris le 16 juillet dans l'est du pays, a annoncé lors d'un point de presse le porte-parole du Conseil de sécurité nationale et de défense (SNBO) Andreï Lyssenko.  

"Bien que l'opération de sauvetage se poursuive, les vols d'avions militaires sont déjà autorisés, ils soutiennent nos troupes terrestres dans les zones de combats les plus acharnés", a informé la source.  

Les vols d'avions militaires ukrainiens ont été suspendus suite au "crash" d'un avion-cargo An-26 lundi dans la région de Lougansk, non loin de la frontière avec la Russie.

Lundi, les forces d'autodéfense de la république populaire autoproclamée de Lougansk ont annoncé avoir abattu un avion-cargo militaire ukrainien près de la frontière russo-ukrainienne et fait prisonniers les membres de l'équipage.  

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:40
OSCE: vol d'observation américain et turc en Russie


15 Juillet 2014 - Ria Novisti
 

Des experts américains et turcs de l'OSCE survoleront le territoire russe à bord d'un avion turc, ont annoncé mardi à Ankara les Forces armées turques.

"Notre pays organisera un vol d'observation au-dessus du territoire russe avec la participation des Etats-Unis dans le cadre des activités de l'OSCE. Les spécialistes turcs et américains survoleront la Russie à bord d'un avion turc CN-235 qui transportera également les représentants des autorités russes", a indiqué l'armée turque.

Selon l'armée, les experts turcs regagneront leur pays le 18 juillet.

Moscou a invité lundi des observateurs de l'OSCE à se rendre aux postes de passage de la frontière russo-ukrainienne "Donetsk" et "Goukovo" suite à plusieurs incidents signalés à la frontière. L'OSCE entend déployer ses observateurs à la frontière le 16 juillet prochain.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:40
AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 (Image Ukrainian Ministry of Defence)

AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 (Image Ukrainian Ministry of Defence)


15 Juillet 2014 - Ria Novisti
 

Les vols d'avions militaires ukrainiens sont suspendus dans l'est du pays jusqu'à nouvel ordre suite au "crash" d'un avion-cargo An-26 lundi dans la région de Lougansk, annonce mardi le service de presse de l'armée ukrainienne.

"Suite à l'enquête sur la situation liée au crash de l'avion-cargo militaire An-26 de l'Armée de l'air ukrainienne qui s'est produit le 14 juillet dans la région de Lougansk, les vols de l'aviation sont suspendus jusqu'à nouvel ordre", indique le service de presse.

Lundi, les forces d'autodéfense de la république populaire autoproclamée de Lougansk ont annoncé avoir abattu un avion-cargo militaire ukrainien près de la frontière russo-ukrainienne et fait prisonniers les membres de l'équipage.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:55
Un nouvel insigne pour le CMCC d’Athis-Mons

 

15/07/2014 Actus Air

 

Le 1er mai 2014, le personnel du centre militaire de coordination et de contrôle (CMCC) 80.920 d’Athis Mons (Essone) a reçu son nouvel insigne homologué sous le numéro A1442. 

 

L’écu bleu à trois fleurs de Lys d’or rend hommage à l’Ile de France. Les trois vecteurs évoquent une patrouille d’aéronefs qui se dirigent vers la Tour Eiffel, symbolisant ainsi la fonction de contrôle. Le réseau sur la partie droite rappelle quant à lui la fonction de surveillance aérienne.

 

Depuis 1947, des militaires de l’armée de l’air sont présents à Athis-Mons aux côtés des civils pour des missions de coordination et de souveraineté de l’espace aérien national. Véritable interface entre les autorités de défense aérienne et l’aviation civile, le CMCC d’Athis Mons, a contrôlé son premier vol militaire le 10 mars 2014.

 

 Définition héraldique :

 

« Ecu moderne parti-cousu d’azur à une Tour Eiffel au naturel formant la partition, un réseau réticulé d’argent issant du cœur à dextre, trois vecteurs d’or posés en barre à senestre et formés en triangle, trois fleurs de lys du même posées deux aux cantons du chef, une en pointe ».

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:50
Malbork : mission d’identification pour les Mirage 2000

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Les 7 et 8 juillet 2014, deux Mirage 2000 de la permanence opérationnelle effectuée par la France au profit des pays Baltes dans le cadre de l’OTAN, ont décollé sur alerte réelle depuis la base aérienne de Malbork en Pologne.

 

Le 7 juillet, à 12h30, la sirène d’alerte a retenti. Sept minutes plus tard, les Mirage 2000 ont décollé afin d’identifier un aéronef survolant la mer baltique sans autorisation. L’appareil est entré dans l’espace aérien des pays Baltes sans plan ni autorisation de vol. A 12h50, les chasseurs ont rallié l’appareil au nord de la Pologne et l’ont identifié comme un Ilyouchine-20 (IL-20), un avion de reconnaissance russe. Après vérification de tous les critères manquants les chasseurs ont reçu l’ordre de rentrer à la base.

 

 Le 8 juillet une seconde mission est déclenchée par l’OTAN selon le même scénario que la veille, alors que les chasseurs rentrent de leur vol d’entrainement. Les mécaniciens et les armuriers ont à peine le temps de reconditionner les avions que la permanence est de nouveau déclenchée. Trois minutes après l’alerte, les chasseurs redécollent et interceptent à nouveau un IL-20 russe dans le même secteur que la veille. Une fois l’identification faite, les chasseurs ont escorté l’avion en limite de zone, puis ont passé le relais à une autre permanence opérationnelle.

 

 Ces identifications et interceptions s’inscrivent pleinement dans le cadre de la permanence opérationnelle mandatée par l’OTAN. La réactivité et le professionnalisme de l’équipe de permanence démontrent bien la capacité des militaires français à réaliser ce type de missions.

 

 Depuis le 6 mai 2014, un détachement français, composé d’une centaine de militaires et quatre avions de chasse, assure une mission de permanence opérationnelle (PO) au profit des Etats Baltes. Cette mission, effectuée sur demande de l’OTAN, s’inscrit dans le cadre des mesures de réassurance souhaitées par le Président de la République à l’égard des pays alliés face aux tensions régionales. Les avions français profitent de cette mission pour effectuer des exercices d’entraînement avec les avions polonais.

Malbork : mission d’identification pour les Mirage 2000
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:40
Des bombardiers stratégiques russes s'entraînent en mer Noire

 

MOSCOU, 14 juillet - RIA Novosti

 

Des bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-95MS se sont entraînés à porter des frappes contre des navires d'un ennemi supposé dans le cadre d'exercices interarmes de la Flotte russe de la mer Noire, a annoncé lundi le ministère russe de la Défense.

 

"Un groupe de bombardiers stratégiques Tu-95MS s'est entraîné à tirer des missiles contre un groupe naval d'un ennemi supposé. Des chasseurs Su-27 et Su-24, des bâtiments de surface et l'artillerie côtière ont participé aux exercices", a indiqué le service de presse du ministère.

 

Un avion de reconnaissance radar A-50 escorté de plusieurs Su-27 a aussi pris aux manœuvres. Il avait pour mission de détecter et de surveiller des cibles aériennes et navales, d'informer les postes de commandement de la situation opérationnelle et de guider les chasseurs et avions de frappe. Les Su-24 de l'aviation embarquée, ainsi que trois navires lance-missiles et des batteries côtières de type Bastion de la flotte de la mer Noire ont effectué des frappes d'entraînement.

 

Les manœuvres de la Flotte russe ont commencé le 4 juillet dernier, parallèlement aux exercices navals de l'Otan Sea Breeze 2014 qui se sont déroulés du 4 au 13 juillet en mer Noire. Programmés d'avance, les exercices russes sont conformes aux normes internationales, selon le ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:55
Défilé du 14 juillet : le Mirage F1 tire sa révérence

 

14.07.2014 Ministère de la Défense

 

Un dernier survol de Paris en guise d'adieu. Après une carrière exceptionnelle au sein de l'armée de l'Air, le Mirage F1 prend sa retraite à l'occasion du défilé aérien du 14 juillet. La rédaction était présente à Châteaudun pour applaudir une dernière fois, celui qui a pris part à tous les conflits majeurs de ces quatre décennies. Récit en images.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:50
Typhoon Display from the Cockpit

 

13.07.2014 by Royal Air Force

 

Flight Lieutenant Noel Rees is this year's Typhoon Display pilot. See his display from the cockpit when he entertained the crowds at the Royal International Air Tattoo at Fairford 2014.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:20
14 juillet - Mon premier défilé - lieutenant Marie-Eve Bernier, logisticienne au sein de @RCAF_ARC

 

11.07.2014 Ministère de la Défense

 

Tous vous le diront : participer au défilé du 14 juillet, en l'air ou au sol, est un souvenir unique dans une carrière militaire. Lors des différentes de l'édition 2014, nous avons suivi ceux pour qui c'est « la première fois » ! Fiers, stressés, impatients, ils se confient quelques jours avant le grand jour.

 

Le 14 juillet 2014, le lieutenant Marie-Eve Bernier, logisticienne au sein de la force aérienne canadienne, participera à son premier défilé aux cotés de ses homologues étrangers. La rédaction est allée à sa rencontre le 10 juillet, lors de la répétition à pied sur les Champs Elysées. Témoignage  

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:30
Septième jour d'attaques israéliennes sur la bande de Gaza

 

14.07.2014 Romandie.com (ats)

 

Israël a de nouveau lancé tôt lundi matin des attaques aériennes et des tirs d'artillerie sur la bande de Gaza, au septième jour d'une offensive visant officiellement à neutraliser le Hamas et ses tirs de roquettes. Dans le même temps, les efforts diplomatiques pour dénouer la crise s'intensifient.

 

Ces nouvelles attaques ont atteint notamment des installations des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, mais n'auraient pas provoqué de victimes.

 

Pour la première fois depuis ce nouveau conflit, une roquette tirée de Syrie est tombée sur le Golan occupé par Israël, sans pour autant faire de victime. Tsahal a répliqué par des tirs d'artillerie visant des positions des forces régulières syriennes.

 

L'armée israélienne a en outre affirmé que "plusieurs roquettes avaient été tirées depuis le Liban sur la Galilée occidentale", sans faire de victime. Elle a également précisé avoir riposté par des tirs d'artillerie et a émis une plainte auprès des forces de l'ONU.

 

Israël s'en est aussi pris au Hamas en Cisjordanie arrêtant cinq dirigeants du mouvement à Naplouse et à Djénine, selon des sources de sécurité palestiniennes.

 

Préparatifs en nombre

 

Malgré les appels de la communauté internationale, ni Israël ni le Hamas, qui contrôle Gaza, ne semblaient prêts à négocier la fin des hostilités. Celles-ci ont fait 172 morts et au moins 1130 blessés, en majorité des civils palestiniens depuis le début de l'opération.

 

Israël a multiplié ostensiblement les préparatifs pour une opération terrestre de grande envergure, tout en bombardant la bande de Gaza des airs et depuis la mer. Dimanche à l'aube, un commando de marine israélien a pour la première fois fait une incursion au sol, débarquant sur une plage pour détruire un site de lancement de roquettes.

 

Rencontres agendées

 

Sur le front diplomatique, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a une nouvelle fois souligné lors d'une conversation avec le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu que "les Etats-Unis étaient prêts à faciliter une cessation des hostilités, incluant un retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012".

 

Les ministres allemand et italien des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et Federica Mogherini, sont par ailleurs attendus au Proche-Orient dans les prochains jours.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 16:45
Transall starting for last time - Pictures Bundeswehr

Transall starting for last time - Pictures Bundeswehr

 

8 July - Norbert Thomas - News & Press updates / EATC

 

By the end of 30 June 2014, the German aircraft C-160 Transall were dissolved from the United Nations operational use at MINUSMA mission.

 

Consequently on 03 July, technicians and pilots went on their trip home – with their three C-160 Transall arriving at their home bases the day after. Now the aircraft returned also back to EATC operational control: one year ago the EATC had given the operational authority back to the nation, thus allowing a more precise use by the tactical mission leader in the theatre abroad.

 

For the time being the use of the German C-160 Transall came to an end, although they can be ordered back to their logistic hub in Dakar within 72 hours. A return of the machines in the field of use may be requested by the UN at any time - although this is only to be expected when the military situations changes importantly: After an evaluation of the use of forces in MINUSMA, the United Nations had announced in recent weeks that there was - so far - no further need for the use of the German C-160 Transall.

 

Since the start of the assignment under the mandate of the United Nations on 01 July 2013, the German soldiers operated 1.050 flying hours, carried 4.500 passengers and approximately 520 tons of material to and from Mali in more than 470 support flights.

Last Transalls at Dakar

Last Transalls at Dakar

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 16:35
Seoul speeds up fighter jet development plan

 

11.07.2014 Pacific Sentinel
 

South Korea is accelerating its efforts to develop an indigenous warplane with a plan to give public notice of bids for the so-called KFX project as early as August.

 

The military plans to confirm its required operational capabilities for the project at the Joint Chiefs of Staff Council session in mid-July, and finalize the bidding plan during a session of the national defense acquisition program committee next month.

 

The KFX program, which includes both the development and production of the home-built warplane, is expected to cost nearly 20 trillion won ($19.7 billion). Under the project, Seoul seeks to deploy 120 fighters after 2023 to replace its aging fleets of F-4s and F-5s.

 

Since February, a Defense Ministry task force consisting of officials from the Joint Chiefs of Staff, Defense Program Acquisition Administration and Air Force has been conducting research for the development project.

 

Read the full story at The Korea Herald

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 14:55
14 Juillet 2014 : une fête, des anniversaires

 

11/07/2014 Armée de l'air

 

Cette année, le 14 Juillet est l’occasion de célébrer de nombreux anniversaires de grands moments historiques. Notamment au sein de l’armée de l’air qui souffle début juillet ses 80 bougies.

 

À travers le blog que la rédaction vous propose, entrez dans les coulisses du défilé avec les répétitions en vol et au sol, ainsi qu’une présentation des acteurs du jour-j.

 

Découvrez le blog du 14 juillet 2014 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 12:55
L’escadron de guerre électronique 48.530 tire sa révérence

 

11/07/2014 Armée de l'Air

 

Le 24 juin 2014, une cérémonie a marqué la fermeture de l’escadron de guerre électronique (EGE) 48.530, basé au Fort des Adelphes à Jeuxey, dans les Vosges. 

 

Répartis sur trois sites (Grostenquin, Jeuxey et Chenevières), les aviateurs de l’EGE sont chargés de la simulation de menaces sol/air au profit de l’entraînement des équipages français, allemands et américains. En effet, l’escadron travaille pour le polygone de guerre électronique, organisation tripartite située de chaque coté de la frontière allemande (voir encadré). Chacune des nations est régulièrement amenée à s’entraîner au cours d’exercices interalliés et interarmées, comme en juin dernier lors d’une campagne SA8-FR. Après la cérémonie, une dernière mission a d’ailleurs été réalisée pour les équipages de Mirage 2000D de la base aérienne (BA) 133 de Nancy-Ochey.

 

Dès le 1er septembre 2014, date à laquelle l’EGE fermera officiellement ses portes, les autres unités du PGE prendront le relais pour assurer les missions menées par les 23 aviateurs de l’escadron, en utilisant les moyens radars de Grostenquin, Jeuxey et Chenevières et des moyens mobiles. La BA 133 sera quant à elle chargée de la gestion de l’espace aérien dédié au PGE. Au sein du polygone, l’armée de l’air sera désormais représentée par les aviateurs intégrés au sein du centre de coordination du PGE, implanté en Allemagne, à Bann, à quelques kilomètres de la base aérienne de Ramstein. 

 

Zoom sur le polygone de guerre électronique

 

L’escadron de guerre électronique 48.530 tire sa révérence

 

Alors que l’utilisation de système d’armes sol/air s’étend en Europe dans les années 1970, la France, l’Allemagne et les Etats-Unis créent le Polygone de guerre électronique en avril 1979. Dédié à l’entraînement des équipages, il se situe en territoire franco-allemand, avec trois sites en France (Chenevières, Épinal et Grostenquin) et quatre en Allemagne (Bann A, Oberauerbach, Pirmasens et Bann B, qui coordonne l’activité des sept sites). Chaque nation apporte sa contribution à ce système tri-national. Les Allemands mettent à disposition leurs espaces aériens et des systèmes d’armes réels, les Américains le programme de restitutions d’exercice EPICCCS et des simulateurs, et la France des sites en basse-altitude à partir desquels des missions diversifiées et proche de la réalité sont réalisables.

 

Ordre du jour de dissolution de l'EGE 48.530

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 07:30
Le premier A400M turc, durant son vol inaugural en aout 2013 photo Airbus DS

Le premier A400M turc, durant son vol inaugural en aout 2013 photo Airbus DS

 

09/07/2014 par François Julian – Air & Cosmos

 

Le premier A400M livré à la force aérienne turque a réalisé sa première mission en dehors de ses frontières. Le 2 juillet dernier, l'A400M "MSN 9" a convoyé vers la Grand-Bretagne l'équipe de soutien du F-16 "Solotürk" de démonstration acrobatique. L'avion s'est posé à Londres. A son retour, il a fait une escale au Luxembourg.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:30
Israel receives first two Lavi trainers

 

Jul. 9, 2014 by Stephen Trimble - FG

 

Alenia Aermacchi on 9 July delivered the first two of 30 M-346 training jets to the Israeli Air Force.

 

The M-346 – renamed the “Lavi” by Israel – will replace Douglas TA-4s and eliminate the need to bridge with the Lockheed Martin F-16A/B for Israeli fighter pilots. Israel selected the M-346 in 2012 as part of a government-to-government agreement with Italy, which included the sale of Israel Aerospace Industries (IAI)/Gulfstream G550 conformal airborne early warning and control aircraft to the Italian air force.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 12:35
ASRAAM photo Livefist

ASRAAM photo Livefist

 

Jul. 10, 2014 by Atul Chandra - FG

 

Bangalore - India’s defence ministry has signed a £250 million ($428 million) contract with MBDA to equip its Sepecat/Hindustan Aeronautics Jaguar strike aircraft with the company’s ASRAAM short-range air-to-air missile. A company source has confirmed the signing, but declined to provide any further specifics.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 11:55
Le centenaire de l’aéroport du Bourget


09/07/2014 Armée de l'air

 

La célébration du centenaire de la plateforme aéronautique du Bourget se déroulera le dimanche 13 juillet 2014, de 11h à 17h. De nombreuses manifestations aériennes, auxquelles l’armée de l’air participera, seront organisées à cette occasion.

 

Placé sous le haut patronage de M. François Hollande, président de la République, en collaboration avec Aéroports de Paris et l’armée de l’air, cet événement marquera le lancement officiel des célébrations du centenaire de la guerre de 1914. Son anniversaire sera marqué par une manifestation civile, organisée par l’Aéroclub de France et les Aéroports de Paris (ADP), à laquelle l’armée de l’air sera étroitement associée. En vedette, la Patrouille de France et l’équipe de voltige de l’armée de l’air participeront à un grand meeting aérien. L’escadron de chasse 2/30 «Normandie-Niemen» de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan exposera deux Rafale.

Véritable bouillon de culture aéronautique, l’aéroport du Bourget a cette année, un siècle d’histoire. Il a accueilli de nombreux exploits aériens dont le célébrissime Spirit of Saint Louis de Charles Lindbergh, le 21 mai 1927. C’est également au Bourget qu’en 1945, les avions du régiment de chasse «Normandie-Niemen» rentrent de Russie.

 

www.80ans-armeedelair.fr

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 11:54
Remise d’insigne pour la classe préparatoire de l’EPA


10/07/2014 Armée de l'Air

 

Mercredi 18 juin 2014, la classe préparatoire à l’enseignement supérieur (CPES) de l’École des pupilles de l’air (EPA) a reçu son insigne, qu’elle a elle-même créée, au cours d’une cérémonie, présidée par le colonel Jean-Xavier Chabane, commandant l’EPA. 

 

C’est une grande nouveauté pour cette classe intermédiaire entre la terminale et les classes préparatoires destinée à favoriser l’accès aux études supérieures scientifiques à de jeunes bacheliers issus de milieux peu favorisés, créée dans le cadre du plan égalité des chances. Alors que les classes de l’air ont leur «Poussin», la CPES n’avait auparavant pas d’insigne propre.

Ce sont les <-Khûbes->, étudiants en troisième année de classes préparatoires, qui ont épinglé l’insigne sur la veste de leurs cadets. Le général et astronaute Michel Tognini, ancien élève de l’EPA était également présent. Étudiant au parcours d’exception, il est devenu le parrain officiel de cette 6e promotion.

La naissance d’une nouvelle tradition à l’École des pupilles de l’air : cet insigne sera remis chaque année aux élèves de la promotion de CPES, marquant leur appartenance à la troisième division*.

La sixième promotion de la CPES a elle même conçu cet insigne dont l’héraldique est : « Sous les montagnes du Vercors qui se dessine de bleu azur au matin, la racine s'élève de son aile de Pipin. La plume du savoir suivra celui qui la porte, l'étoile le guidera à sa porte. »

 

*La 1e division correspond aux années de collège, la 2e aux années de lycée et la 3eaux classes préparatoires.

 

Acteur du plan égalité des chances, cet établissement public accueille plus de 700 élèves et a pour missions principales l’aide aux familles pour les collégiens et lycéens et l’aide au recrutement des futurs officiers de l’armée française pour les classes préparatoires. Retrouvez plus d’information sur le site du ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 07:54
La base aérienne 279 devient un EAR

 

08/07/2014 Armée de l'air

 

Le 2 juillet 2014, la base aérienne 279 de Châteaudun «Lieutenant Marcel Beau» a procédé à sa cérémonie de dissolution, présidée par le général Serge Soulet, commandant les forces aériennes (CFA) et commandant le soutien des forces aériennes (CFSA).

 

Un chapitre important de l’armée de l’air se ferme dans la région dunoise. De nombreuses décorations ont été décernées au profit du personnel des différentes unités de la base. La cérémonie a également été l’occasion de remettre le drapeau de la 52ème escadre de reconnaissance au service historique de la Défense (SHD), moment très marquant pour tous les aviateurs et civils présents.

 

La base aérienne 279, après 60 années d’existence, a vu des générations d’aviateurs se succéder pour accomplir les nombreuses missions dont elle fut la plateforme principale. Sa dissolution entre dans le cadre de la mise en œuvre des restructurations annoncées par décision ministérielle en septembre 2013. Elle sera désormais rattachée à la base aérienne 123 d’Orléans en tant qu’élément air rattaché 279 (EAR). Les missions principales, notamment de stockage des aéronefs, se poursuivent sur le site. Châteaudun reste le point de regroupement unique de tous les aéronefs de la Défense en fin de vie et en attente de démantèlement.

 

La base aérienne 279 devient un EAR
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 07:30
Israël réceptionne son premier M-346

 

08/07/2014 avia news

 

L’avion école Alenia Aermacchi M-346 «Advanced Jet» d'entraînement de l’armée de l'air israélienne (Heyl Ha'Avi) a atterrit sur la base aérienne d’Hatzerim. Les 29 autres appareils suivront avant la fin de l’année 2016.

 

L’arrivée du M-346 au sein de la Heyl Ha'Avi en lieu et place des vénérables TA-4 «Skyhawk», permettra changement profond dans les méthodes de formation de la force aérienne. Actuellement, les nouveaux pilotes de chasse reçoivent un enseignement à un stade avancé de leur vol en utilisant le Lockheed-Martin F-16A /B. Dorénavant, il sera possible de pratiquer ces entrainements sur les systèmes radar et les armes avancées dès la transition sur le M-346. Le contrat pour israël comprend également un simulateur de pointe.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:50
Successful Completion of Second EU Personnel Recovery Course in Hungary

 

Veszprém - 07 July, 2014 European Defence Agency

 

A total of 22 participants from ten nations (Belgium, Germany, Hungary, Italy, Netherlands, Slovakia, United Kingdom and Sweden plus Norway and the United States) attended the 2nd Personnel Recovery Controller and Planner Course (PRCPC) from 23 June to 4 July 2014 in Veszprém, Hungary.

 

This intensive two-week course - held for the first time at the Hungarian Air Force Air Command and Control Centre (ACCC) - aims at enabling participants to prepare, plan and execute Personnel Recovery Operations. Previous course participants and indeed all of the instructors have gained operational Personnel Recovery experience in various operations such as in ISAF in Afghanistan, Operation Unified Protector (OUP) in Libya and Operation SERVAL in Mali. “This course is indeed very helpful for our operational planning. The instructors are very experienced and motivated”, said course participant Captain Gábor Krenács from the Hungarian Air Force.

As well as the Hungarian staff instructors, a multi-national instruction team from Belgium, Germany, Netherlands, France, Sweden and the United States deployed to Veszprém in order to support the training and to evaluate the 2nd PRCPC. Staff were also sent from NATO associated entities and the European Personnel Recovery Centre (EPRC).

Major Tor Cavalli-Björkman, a Swedish instructor and the main initiator of this European project, is convinced: “Since we started, first with a series of four pilot courses in 2011 and then with the establishment of a CAT B project in 2013, we have all benefited tremendously from this multi-national training and information exchange.” The contributing Member States at the moment are Austria, Belgium, Germany, Hungary, the Netherlands under the lead of Sweden. The first course under the Cat B arrangement was conducted in February/March this year in Karlsborg, Sweden. Major Cavalli-Björkman also stressed that “this initiative increases the number of trained personnel available to support on-going operations as well as the EU Battle Group and national staffs.”

 

Standardise Personnel Recovery Training in Europe

The initiative to standardise Personnel Recovery training emerged from the Project Team Personnel Recovery (PT PR) in EDA at the end of November 2010. Peter Round, Capability, Armament & Technology Director at EDA, stated: “I am most grateful that Hungary agreed to offer this opportunity and hosted it so successfully at its Air Command and Control Centre’s facilities. This initiative has made a significant contribution to Personnel Recovery capabilities in Europe.”

Major Konrad Ertl from the German Air Operations Command in Kalkar and Chairman of the PT PR said “We all, students as well as instructors, are deeply impressed of the tremendous effort the HDF and the Hungarian Air Force has put in to setting-up this course. The facilities at the ACCC in Veszprém are very suitable for this course. Also the professionalism and the very high dedication of the Hungarian Hosts to this course was amazing. Finally, we all benefitted from an outstanding learning experience while enjoying the great hospitality in Hungary. Overall this made it very easy for us to do what we do, so ‘that others may live – and return with honour’. ‘Köszönöm szépen’ (many Thanks) to the Host nation!”

An officer from the ACCC said: “It was not an easy job to organise and run the course, but with the unselfish help of our colleagues and with one of the best instructor teams I have ever seen we accomplished the mission.”

 

Mitigating the risk of isolation, capture, and exploitation

Personnel Recovery is aimed at mitigating and reacting to the risk of isolation, capture, and exploitation of military or civilian personnel for instance during a Crisis Management Operation (CMO). The Personnel Recovery Course, held regularly by various host nations, is one of several results of the respective Project Team at EDA. Other initiatives include a Personnel Recovery Concept, a Personnel Recovery Functional Area Service to be connected to command & control systems in tactical and operational Headquarters for planners and controllers, a personnel registration tool and the preparation of a Personnel Recovery Baseline Training Tool.

 

More Information

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:35
Singapore - Joint Direct Attack Munition (JDAM) Kits

 

Jul 7, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to Singapore for Joint Direct Attack Munition (JDAM) kits and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $63 million. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale on July 3, 2014.

 

The Government of Singapore has requested a possible sale of 913 KMU-556B/B Joint Direct Attack Munition (JDAM) kits for Mk-84 2000 lb bombs, 100 FMU-152A/B fuzes, and 300 DSU-40 Precision Laser Guidance Sets. Also included are containers, munition trailers, support equipment, spare and repair parts, test equipment, publications and technical documentation, personnel training and training equipment, U.S. Government and contractor engineering and technical support, and other related elements of logistics support. The estimated cost is $63 million.

 

Read more

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories