Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:30
CC-130J Hercules photo RCAF

CC-130J Hercules photo RCAF

 

10 novembre 2015 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Au milieu d’une vague de suspicion où abondent les théories du complot qui semblent alimenter la vie politique irakienne, Bagdad a fait saisir, même si cela ne fut que temporaire, un avion militaire canadien transportant des armes pour les forces spéciales canadiennes au Kurdistan qui forment les combattants locaux en lutte contre l’EI.

 

Cette initiative des Irakiens ne devrait pas manquer d’indisposer le nouveau gouvernement libéral du Canada, qui a résolu de se retirer de la mission de bombardement pour se consacrer plutôt à la la formation plus militaire dans le pays et qui devra discuter sérieusement de cet incident avec les autorités irakiennes.

Les Irakiens ont retenu l’avion de transport Hercules des Forces canadiennes, transportant des fournitures au Kurdistan pendant quatre jours parce qu’il n’avait pas, disent-ils, obtenu l’autorisation préalable nécessaire.

Certains Irakiens craignent que les Kurdes, qui cherchent à élargir leur autonomie à la faveur des événements qui agitent l’Irak, utilisent le soutien et les armes qu’ils reçoivent de la Coalition pour gagner davantage d’indépendance.

D’autres responsables politiques et militaires irakiens, au lieu d’admettre les faiblesses et lacunes de leur gouvernement et de leurs forces de sécurité, vont même jusqu’à accuser les États-Unis et leurs alliés de secrètement armer le groupe État islamique afin de maintenir le pays dans le chaos.

Le ministère de la Défense nationale a pour sa part confirmé qu’il y avait des problèmes avec un avion des Forces canadiennes qui a atterri à Bagdad le 28 octobre.

« Alors qu’il volait à l’appui de l’Opération Impact, un CC-130 Hercules s’est vu refuser l’autorisation de se rendre à Erbil, [en territoire kurde contrôlé par le Gouvernement autonome du Kurdistan de Massoud barzani, ndlr]par les autorités à l’aéroport international de Bagdad, en raison d’un problème avec les documents de douane à l’égard de sa cargaison », a déclaré ministère le porte-parole de la Défense nationale, Evan Koronewski, cité dans le National Post.

De son côté, Hakem al-Zameli, chef de la Commission sécurité et défense du Parlement irakien, a déclaré aux médias locaux que deux avions avaient été saisis: un du Canada et un de la Suède. Il a dit que les équipages tentaient de transporter des armes dans la région du Kurdistan sans en informer le gouvernement irakien.

« Le comité d’inspection à l’aéroport international de Bagdad a trouvé un grand nombre de fusils munis de silencieux, ainsi que des armes légères et moyennes », a déclaré Zameli, qui dit avoir appelé le ministère des Affaires étrangères irakien pour protester contre l’incident et le prier d’avertir les membres de la coalition de ne pas procéder à de tels transferts à l’avenir.

Le chef de la Commission sécurité et défense du Parlement irakien parle de huit armes équipées de silencieux ont été découverts à bord de l’avion canadien et de 92 armes à feu, y compris des silencieux, sur l’avion suédois qui, quant à lui, a été renvoyé à la base turque d’où il était parti.

Pour des raisons de sécurité opérationnelle, il a bien sûr été impossible de savoir d’Ottawa quelle était la nature exact du chargement et son destinataire, mais il est relativement évident que le gouvernement canadien n’aurait aucun intérêt à armer les Kurdes secrètement à la barbe de Bagdad.

Quoiqu’il en soit, les Forces canadiennes et le ministère des Affaires étrangères ont discuté de la question avec les responsables irakiens. Et l’avion a finalement été autorisé à rentrer au Koweït quatre jours plus tard. « Aucun équipement ou partie de la cargaison n’ont été confisqués par les autorités irakiennes », a précisé le porte-parole de la Défense nationale à Ottawa.

Les Forces spéciales canadiennes opèrent à Erbil dans le nord de l’Irak. Les membres du Régiment d’opérations spéciales de Petawawa, ainsi que le JTF 2 sont présents sur le terrain.

Ce climat de suspicion et d’incompréhension pourrait évidemment compliquer le projet du gouvernement libéral d’élargir la mission de formation militaire en Irak. L’ironie dans tout ça est que nous sommes là à la demande des Irakiens et que, sans l’appui de pays comme le Canada et la valeur des combattants kurdes, le calife Ibrahim, chef du sanguinaire groupe armé État islamique qui s’est emparé sans coup férir de pans entiers de territoire irakiens, serait sans doute en train de siroter le thé à Bagdad.

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 17:50
Swedish Air Force Gripen fighter aircraft - photo Saab

Swedish Air Force Gripen fighter aircraft - photo Saab

 

Nov 6, 2015 ASDNews Source : Saab AB

 

Defence and security company Saab has received an order from the Swedish Defence Materiel Administration (FMV) to provide support and maintenance for Gripen during 2016 on behalf of the Swedish Armed Forces. The contract value is SEK154 million.In 2012 Saab signed a contract with FMV for performance-based support and maintenance of the Gripen fighter.

This latest order for services in 2016 is confirmation of an option held under that 2012 contract. The order includes support and maintenance operations with a focus on technical support, publications and component maintenance to support the continued operation of Gripen.

Read more

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 17:30
F-15Cs Arrive at Incirlik Air Base

U.S. Air Force F-15C Eagles depart RAF Lakenheath to support the combat air patrol mission in Turkey, Nov. 6, 2015. The six F-15Cs from the 48th Fighter Wing deployed to Incirlik in response to the Government of Turkey's request for support in securing the sovereignty of Turkish airspace. (U.S. Air Force photo/Airman 1st Class Erin Babbis/Released)

 

6 November 2015 U.S. European Command (EUCOM)

 

STUTTGART, Germany – In a demonstration of our unwavering support for Turkish sovereignty and the collective security of the region, U.S. European Command has directed the U.S. Air Force to deploy six F-15s to Incirlik Air Base, Turkey.

 

The F-15Cs from the 48th Fighter Wing based at Royal Air Force Lakenheath, England, arrived at approximately 3:30 p.m. Eastern European Time (EET).These aircraft will conduct combat air patrols in Turkish air space.

 

This deployment of additional aircraft to Incirlik is in response to the Government of Turkey's request for support in securing the sovereignty of Turkish airspace. Turkey and the U.S. are long-time NATO Allies and the U.S. Air Force has a long history of working closely with Turkey. We are guests of the Government of Turkey at Incirlik Air Base, and there are no plans for a more permanent U.S. presence at this location.

 

We will continue to work closely with our Turkish partners on supporting the sovereignty of Turkish airspace and our shared efforts to degrade and destroy ISIL. The U.S. and Turkey, as NATO allies, share a commitment to peace and stability in the region.

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 17:20
F-35: Italians First Mission Highlights Partnerships

An Italian F-35 Lightning II pilot is met by a 61st Aircraft Maintenance Unit Airman Nov. 5, 2015, at Luke Air Force Base, Ariz., after the pilot flew the first Italian F-35 training mission. (U.S. Air Force photo/Airman 1st Class Ridge Shan)

 

Nov 06, 2015 defense-aerospace.com

(Source: US Air Force 56th Fighter Wing; issued Nov 05, 2015)

 

LUKE AFB, Arizona --- Two Italian pilots completed their initial training flight in the F-35 Lightning II Nov. 5 at Luke Air Force Base marking the first F-35 flights under control of an Italian pilot.

Today marks another significant step forward for the F-35 program as today's missions showcased the full partnership aspect of F-35 operations here. One Italian flew his mission in an Australian F-35 with an Air Force Reserve ground instructor on the headset. In addition, the maintenance team was comprised of Lockheed Martin contractors and an Australian maintenance liaison officer.

Two U.S. instructor pilots from the 61st Fighter Squadron flew alongside the Italians, guiding them through their first flight.

"This has been a big day for the 61st, for Luke AFB, and for the F-35 program," said Lt Col Michael Gette, 61st Fighter Squadron commander. "Every aspect of today's operation was a multinational effort. It was a great example of how all the partner nations are cooperating to make this program a reality and shows how Luke AFB is becoming the international training hub for the F-35."

The international partnerships were on further display as two U.S. student pilots took their first flight as well, one guided by a U.S. instructor pilot and the other by an Australian.

"It is great from an Australian partner perspective to be contributing to the outcome of training F-35 aircrew," said Squadron Leader Nathan Draper, Australian Participant Maintenance Liaison Officer. "To see a USAF IP alongside an Aussie jet with an Italian partner getting his first flight is seeing the vision for the program come to fruition. It is a great day for the F-35 and a big milestone for our team."

The pilots began the academic training phase on Sept. 21, which involved approximately 90 days of classroom and simulator instruction under the supervision of the 56th Training Squadron prior to them stepping to the jet.

"New pilots will be trained in an environment where they learn how to work seamlessly with other nations both from a practical standpoint and a tactical basis," an Italian pilot said. "Future students coming through the course will be able to fly on many different tails, so it is a perfect integration."

When the Italian pilots return home they will be equipped to help develop the training programs of their own air forces and will help pioneer the next generation of global F-35 pilots.

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 08:35
Op HERRICK (Afghanistan) Aircraft Statistics

 

Date: by
 

Defence Statistics and the Air Warfare Centre released a statistics bulletin covering Aircraft sorties, hours and weapons released for Operation HERRICK, Afghanistan.

It makes for some fascinating reading but it is worth repeating pointing to Page 16 before starting, the section on making like for like comparisons or drawing conclusions from bare data.

So, click here to read, but skip to Page 16 first.

Read more

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 17:45
Niger: l'aviation a bombardé des positions de Boko Haram dans le Sud-Est

 

05-11-2015 Par RFI

 

L’armée nigérienne a pour la première fois déployé des moyens aériens pour neutraliser des insurgés de Boko Haram dans le sud-est du Niger. Elle n’annonce pas de bilan pour l’heure. Ces frappes ont visé une zone proche du village de Dagaya, où des éléments des forces du Niger sont tombés dans une embuscade avant-hier, embuscade qui a fait un mort dans les rangs des soldats nigériens.

Lire l'article

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 13:50
Royal Air Force on Exercise Trident Juncture 2015


5 nov. 2015 by Royal Air Force

 

Royal Air Force squadrons have been participating in the largest NATO exercise since 2002. They formed part of the 36,000 military personnel and 140 aircraft working together on Exercise Trident Juncture 2015 in Spain, Italy and Portugal.

 

Read more RAF Squadrons on Exercise Trident Juncture

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 12:55
Un Alphajet survole l’école Alfred-de-Vigny de Loches

 

05/11/2015 Armée de l'air

 

Lundi 02 novembre, sous un soleil radieux, un Alphajet de l’école de l’aviation de chasse de Tours a survolé l’école Alfred-de-Vigny de Loches. Il arborait sur sa dérive un dessin réalisé par des élèves de cet établissement.

 

Ce survol couronne le travail des enfants de la classe d’inclusion scolaire (CLIS) qui a remporté le concours organisé à l’occasion du meeting du centenaire de la base aérienne de Tours. Leur dessin orne désormais la dérive de l’Alphajet du « centenaire ».

Suite de l'article

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:50
Specialist Engine Facilities for Typhoon Jets at RAF Lossiemouth

 

Nov 2, 2015 ASDNews Source : Ministry of Defence (United Kingdom)

 

The Defence Infrastructure Organisation has awarded contracts worth a combined GBP15 million for 2 new projects at RAF Lossiemouth to support the station's Typhoon aircraft.

 

RAF Lossiemouth is an RAF fast jet main operating base and is home to squadrons operating both the Typhoon and Tornado jets. The station is also the Quick Reaction Alert (Interceptor) North base, meaning that it provides crews and jets to intercept unidentified aircraft in UK airspace.

The contract for an Installed Engine Test Facility, at a value of just over £9 milion, has been awarded to Henry Brothers. This building will house aircraft undergoing testing following the repair or replacement of an engine. The enclosed facility will be very specialised, featuring technology to keep the aircraft in place while the engine is running and an instant fire suppression system. It will also include soundproofing technology to reduce engine noise to a safe level and deaden sound waves which could otherwise damage the aircraft.

Read more

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:30
F-15i - source israeli-weapons

F-15i - source israeli-weapons

 

02 November, 2015 by Arie Egozi – FG

 

Tel Aviv  - An additional squadron of advanced Boeing F-15s has been revealed as one of the elements of a so-called "compensation package" requested by Israel in exchange for the US government backing a lifting of sanctions against Iran.

 

Israeli sources confirm that details of the request were agreed during a recent meeting between the defence ministers of the USA and Israel in Washington DC. This included the Israeli air force expressing its operational need for another squadron of F-15s, to ensure that the type can remain the "backbone" of its capabilities.

Read more

Repost 0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 17:35
C-17A Globemaster - photo Australia MoD

C-17A Globemaster - photo Australia MoD

 

Nov 4, 2015 ASDNews Source : MoD Australia

 

The Royal Australian Air Force has officially welcomed its newest aircraft into service at RAAF Base Amberley today. The acquisition of two additional Boeing C-17A Globemaster III aircraft, and associated equipment and facilities, is a $1 billion investment in Australia’s ability to provide vital heavy airlift to a range of global military operations.”With extraordinary lift and range, the C-17A Globemaster is an integral part of the Australian Defence Force’s airlift capability. It allows Australia to rapidly deploy troops, combat equipment, tanks, helicopters and humanitarian resources worldwide,” Minister Brough said.

Read more

Repost 0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 17:30
CF-18s attack Islamic State position in Iraq

An Air Weapons Systems Technician and a pilot inspect a CF-18 Hornet fighter jet before the next mission at Camp Patrice Vincent during Operation Impact on January 14, 2015. OP Impact / DND

 

November 2, 2015 by David Pugliese, Ottawa Citizen

 

The Canadian Forces announced that on October 30, two CF-18s used precision guided munitions to hit Islamic State positions. The airstrike was carried out in support of Iraqi security forces near Tal Afar.

 

Other recent raids include:

On 23 October, two CF-18s hit and Islamic State ammunition cache and fighting position northwest of Ramadi.

On 21 October, two CF-18 Hornets attacked an Islamic State fighting position west of Ramadi.

On 20 October, two CF-18 Hornets successfully bombed an Islamic State staging area northeast of Tal Afar.

 

Military spokesman Capt. Kirk Sullivan sent an email to my Citizen colleague Lee Berthiaume noting that the bombing mission “continues for the time being under the mandate approved by Parliament.” He added that the Canadian Armed Forces “stand ready to implement government direction when it comes.”

Read more

Repost 0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 13:30
photo Russia US DoD

photo Russia US DoD

 

04.11.2015 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Américains et Russes ont testé avec succès la procédure qui permet à leurs pilotes en opération dans le ciel syrien de se parler directement pour éviter les incidents, ont confirmé mardi chacun de leur côté le ministère russe de la Défense, puis le Pentagone, Moscou présentant l’événement comme marquant et Washington en minimisant la portée.

Un avion de combat américain « a conduit mardi un test de communication planifié avec un avion de combat russe » dans le ciel syrien, a indiqué le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone.

Le test a duré « 3 minutes » et « a rempli ses objectifs », a précisé le porte-parole américain, semblant toutefois vouloir minimiser ce qui ressemble à un geste de coopération militaire avec la Russie, pourtant interrompue après l’invasion de la Crimée en mars 2014, alors qu’au contraire, tant la Défense russe que l’agence officielle Ria Novosti semblaient vouloir donner beaucoup d’importance à l’événement, l’agence titrant même à la une « Russie et USA sont passés à la coopération pratique dans le ciel syrien ».

Mais le responsable américain de la Défense a précisé pour sa part que le test de communication de mardi ne pouvait être assimilé à un « entrainement conjoint », l’expression utilisée par un communiqué sur le même test du ministère russe de la Défense, qui a consacré à l’événement l’essentiel d’une longue conférence de presse menée par le chef des opérations militaires russes en Syrie. Le responsable américain, lui, a tenu à souligner que « Nous avons arrêté toutes les coopérations militaires avec la Russie après l’invasion de la Crimée, et cela reste en vigueur ».

La procédure d’aujourd’hui procédure s’inscrivait dans le cadre de l’accord signé le 20 octobre par Moscou et Washington pour éviter les incidents entre leurs avions de combat respectifs en mission au-dessus de la Syrie.

Le protocole contient un nombre de règles et de restrictions visant à empêcher des incidents entre les avions russes et américains qui effectuent, dans le cadre d’opérations différentes, des frappes aériennes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie,

Les États-Unis et la coalition internationale qu’ils dirigent mènent en effet depuis septembre 2014 des bombardements contre le groupe État islamique en Syrie, alors que la Russie a lancé à son tour le 30 septembre dernier une campagne de bombardements en Syrie, dirigée officiellement contre les groupes « terroristes » opérant dans le pays, mais qui est surtout destinée à soutenir le régime de Bachar al-Assad, selon les Américains et leurs alliés.

Depuis deux mois, le nombre de bombardements américains et alliés en Syrie a sensiblement diminué par rapport aux mois précédents. Selon le site airwars.org, qui compile les communiqués quotidiens des militaires américains, la coalition a mené 117 frappes en octobre, le plus faible total mensuel à l’exception du mois du démarrage de la campagne.

Le Pentagone a toutefois nié tout lien avec le début de l’intervention russe, estimant qu’il s’agissait de « fluctuations » typiques d’une campagne militaire. De fait, les frappes de la coalition se sont de nouveau accélérées depuis le 30 octobre et le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter a annoncé la semaine dernière une « intensification » de la campagne aérienne contre les djihadistes de l’État islamique.

 

Le communiqué russe

Dans le cadre de l’interaction avec la coalition antiterroriste internationale et les États de la région visant à la prévention des incidents aériens et à assurer la sécurité des vols dans l’espace aérien de la Syrie, le ministère russe de la Défense développe avec succès la coopération avec ses collègues américains.

Comme il a déjà été signalé, le ministère russe de la Défense et le ministère américain de la Défense ont signé le protocole correspondant il y a une semaine.

Aujourd’hui à 11h00 (heure de Moscou), une formation conjointe a eu lieu entre les équipages des forces aériennes américaine et russe sur les actions en cas de proximité dangereuse des aéronefs [les aéronefs russes et ceux de la coalition menée par les États-Unis, ndlr].

Au cours de la formation, ont été abordées et pratiquées les questions de mise en garde, l’organisation de l’interaction et l’échange d’informations entre les états-majors des groupes opérationnels et les centres de contrôle de la force aérienne russe à la base aérienne Hmeymim et du Centre des opérations aériennes de la US Air Force (US Strategic Air Operations Center) au Qatar ainsi que l’information mutuelle des activités militaires dangereuses dans l’espace aérien de la Syrie.

Les équipages des aéronefs de la Force aérienne de Russie et de la coalition internationale ont effectué une approche à la distance minimale de 3 miles nautiques ((5.500 mètres,ndlr), établi un contact à la fréquence définie à l’avance et ont échangé des messages concernant les paramètres de vol de leur avion en langues anglaise et russe.

Après que le retour des [deux]appareils à la base, les centres de contrôle des forces aérospatiales russes à Hmeymim en Syrie et de l’US Air Force au Qatar ont tenu un examen conjoint via un canal de communication directe.

Le grand jeu de Moscou

Le général Andreï Kartapolov, chef des opérations militaires russes en Syrie, a aussi rappelé en conférence de presse aujourd’hui le travail conjoint avec Israël pour assurer la sécurité des vols. Une ligne directe 24h sur 24 est établie depuis mi-octobre entre le centre de contrôle à la base aérienne Hmeymim et le centre de commandement de l’Armée de l’Air israélienne pour l’échange d’informations concernant la situation aérienne sur la Syrie.

Et des «entraînements se sont déroulés pour que les états-majors des deux aviations se familiarisent avec cette «ligne directe», a même déclaré il y a quelques semaines le ministère russe de la Défense.

En outre, l’armée russe a annoncé lors de cette conférence de presse avoir pour la première fois bombardé des «cibles terroristes» en Syrie grâce à des informations données par ce qu’elle présente comme «des représentants de l’opposition» syrienne.

«Nous avons créé un groupe de coordination dont la composition (…) ne peut pas être rendue publique», a déclaré à cette conférence le chef des opérations militaires russes en Syrie, évoquant seulement une «coopération étroite» permettant d’unifier les efforts de l’armée loyale au président Bachar al-Assad et de «forces patriotiques syriennes» ayant été auparavant dans l’opposition.

Campagne militaire russe sans complexe et très médiatisée en Syrie, les Américains obligés de se coordonner avec l’aviation russe pour éviter un incident dans le ciel syrien, la multiplication des initiatives diplomatiques en vue d’un règlement politique sauvegardant ses intérêts au Moyen-Orient, Moscou sort le grand jeu.

De plus en plus, en amenant les divers intervenants en Syrie à passer par Moscou, les Russes tentent de devenir les maîtres du jeu, sauvant le régime de leur allié Assad et leur ancrage au Moyen-Orient, et marquant ainsi avec éclat leur retour sur la scène internationale après l’isolement qui avait suivi la crise ukrainienne.

Et c’est fort vraisemblablement dans cette perspective que chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov va aussi recevoir mercredi à Moscou l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, « pour progresser dans l’établissement d’un « dialogue réel » entre Damas et l’opposition syrienne ».

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:30
photo Russia MoD

photo Russia MoD

 

03 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Moscou - L'armée russe a annoncé mardi avoir pour la première fois bombardé des cibles terroristes en Syrie grâce à des informations données par ce qu'elle présente comme des représentants de l'opposition syrienne.

 

Nous avons créé un groupe de coordination dont la composition (...) ne peut pas être rendue publique, a déclaré le chef des opérations militaires russes en Syrie, le général Andreï Kartapolov, évoquant seulement une coopération étroite permettant d'unifier les efforts de l'armée loyale au président Bachar al-Assad et de forces patriotiques syriennes ayant été auparavant dans l'opposition.

 

Ces force patriotiques, bien qu'elles aient combattu pendant quatre ans les forces gouvernementales, ont placé l'idée de préserver un Etat souverain et uni au-dessus de leurs ambitions politiques, a-t-il ajouté.

 

Il n'a pas précisé qui étaient ces forces patriotiques, l'Armée syrienne libre (ASL) ou tout autre groupe rebelle nationaliste, l'opposition en exil ou celle tolérée par le régime de Damas.

 

Grâce aux coordonnées fournies par les opposants, 12 avions russes ont bombardé 24 cibles dans les régions de Palmyre, Deir Ezzor, Ithriya et à l'est d'Alep, touchant notamment un centre de commandement de l'organisation Etat islamique (EI).

 

Les coordonnées de ces cibles nous ont toutes été données par des représentants de l'opposition syrienne, a-t-il affirmé.

 

Depuis le début de son intervention en Syrie, la Russie dit viser exclusivement le groupe jihadiste État islamique (EI) et d'autres groupes terroristes à la demande du régime de Damas.

 

Washington et ses alliés affirment que les raids russes sont destinés à sauver le régime du président Bachar al-Assad.

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 13:55
Le Capitine Pierre Varloteaux, nouveau chef de l’EVAA. Photo EPAA

Le Capitine Pierre Varloteaux, nouveau chef de l’EVAA. Photo EPAA

 

03.11.2015 par Aerobuzz.fr

 

S’il est devenu récemment le "nouveau patron" de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air , le Capitaine Pierre Varloteaux connaît bien l’unité ; il l’a rejointe en 2001.

 

Breveté pilote de chasse en 1991, Pierrot de son nom « de guerre », entre à l’Equipe de Voltige en 2001 et, rapidement, se distingue comme compétiteur en remportant la Médaille d’or à la coupe Desavoix, devenant dans le même temps Champion de France biplace.

Sélectionné en 2008 en Equipe de France comme ouvreur aux championnats d’Europe à Hradeck Kralové (République Tchèque) sur Extra 300, il gravit peu à peu les échelons de la voltige internationale en partageant la place de 5ème par équipe aux Championnats du Monde de voltige de Silverstone (UK). Il enchainera ensuite les podiums lors des championnats de France en catégorie Elite de 2009 à 2012 ; à St Yan, Dijon, Castres et Châteauroux et remportera une dernière médaille d’or à l’Aerobatic Freestyle Chalenge à Prague (République Tchèque).

A l’issue des championnats du monde au Texas (USA) en 2013, Pierre Varloteaux quitte la compétition pour se consacrer à la présentation en meeting. Il reste cependant juge national FFA, vice-délégué France à la commission internationale pour la voltige aérienne (CIVA) et membre de la sous-commission jugement FAI. Le nouveau commandant de l’EVAA compte plus de 4000 heures de vol.

Suite de l’article

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 13:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

03/11/2015 SLT J. Beck - Armée de l'air

 

Véritable banc médical volant, le kit « Morphée » est utilisé pour assurer des évacuations aériennes stratégiques médicalisées de malades et blessés militaires. Un apprentissage de terrain est nécessaire et obligatoire pour le personnel de bord. Rencontre.

 

Tarmac de la base aérienne 125 d’Istres. En tenue de vol, les équipes médicales françaises du service de santé des armées et les équipes médicales militaires allemandes se retrouvent au pied du Boeing C135 FR. Face à l’avion, des dizaines de caisses et de tiroirs approvisionnés en matériel médical (brancards, appareils d’assistance respiratoire…). Du 26 au 28 octobre 2015, formateurs et stagiaires se sont retrouvés pour une formation à l’utilisation du kit « Morphée » (Module de réanimation pour patients à haute élongation d’évacuation). Grâce à cet équipement, le Boeing C135 FR rapatrie jusqu’à 12 blessés graves, dans un rayon d’action couvrant la majorité de nos opérations extérieures. L’ensemble « Morphée » assure aux patients une qualité de soins et de surveillance comparable à celle d’un service de soins intensifs.

 

Suite de l'article

 

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

« Morphée » en chiffres

 

Cinq missions « Morphée » réelles ont été réalisées depuis 2008 :

-       2008 (deux missions) : 11 patients en mars depuis le Kosovo et 11 patients en août après l’embuscade d’Uzbeen en Afghanistan.

-       2011 (deux missions) : 11 patients en avril et 12 patients en septembre depuis l’Afghanistan

-       2012 : 11 patients en janvier depuis l’Afghanistan

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 12:55
Le Jaguar de retour à Bordeaux !

 

30.10.2015 Armée de l'Air

 

Parti du détachement air 277 (DA 277) de Varennes-sur-Allier deux jours avant, où il trônait depuis plusieurs années, le Jaguar A151 a entamé ce qui devrait être son dernier périple pour retrouver sa place sur la base aérienne 106 « capitaine Michel Croci ».
Ayant servi au 4/11 « Jura » et très probablement aux mains du parrain éponyme de la base, c’est tout naturellement que l’espace tradition de la BA 106 l’accueillera à l’issue d’une bonne remise en état.
La carrière du Jaguar au sein de l’armée de l’air française s’est déroulée entre 1973 et 2005. Aéronef d’assaut conventionnel, capable également d’assumer des missions d’appui et de pénétration, d’interception basse altitude et de reconnaissance, il a équipé, entre autres, les escadrons de la 11ème escadre de chasse, dont le 4/11 « Jura », stationné sur la BA 106 de fin 1978 à juillet 1992.

Un petit coup de peinture, un 11 à la place du 7, et hop, comme en... 1978 !

 

Reportage photos

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 12:30
L'aviation turque bombarde des bases des rebelles kurdes en Irak et en Turquie

 

03 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Ankara - L'aviation turque a pilonné lundi les bases des rebelles kurdes situées dans le nord de l'Irak et dans le sud-est de la Turquie, pour la première fois depuis le triomphe du parti du président Recep Tayyip Erdogan aux législatives, a annoncé mardi l'armée.

 

Les caches et les emplacements d'armes de l'organisation terroriste (le Parti des travailleurs du Kurdistan) (...) ont été anéantis lors d'une opération aérienne lundi, a déclaré l'état-major sur son site internet.

 

Ces frappes ont visé des cibles du PKK dans la province turque d'Hakkari (sud-est), située à la frontière de l'Irak, aussi bien que plusieurs bases du mouvement situés dans les montagnes de l'extrême nord du territoire irakien, selon la déclaration.

 

Ces bombardements sont intervenus au lendemain de la large victoire obtenue par le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) aux législatives, où il a regagné contre tous les pronostics la majorité absolue des sièges au Parlement perdue à peine cinq mois plus tôt.

 

Pendant toute la campagne, le Premier ministre sortant et chef de l'AKP Ahmet Davutoglu et le président Erdogan ont fait campagne sur une ligne très ferme contre le PKK.

 

Les combats meurtriers entre le PKK et les forces de sécurité turques ont repris fin juillet dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie, faisant de nombreuses victimes. Ils ont fait voler en éclat le fragile processus de paix engagé à l'automne 2012 pour mettre un terme à ce conflit, qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

Repost 0
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 12:35
Royal Air Force A400M Atlas aircraft visits Japan

 

26 October 2015 British Embassy Tokyo

 

First-ever landing of RAF aircraft at JASDF base marks burgeoning UK-Japan defence relations.

 

The Royal Air Force (RAF) A400M Atlas transport aircraft visited Japan during 23-25 October 2015. The aircraft landed at Miho Base (Tottori prefecture) of the Japanese Air Self Defence Force (JASDF). Crew from 70 Squadron and 24 Squadron based in RAF Brize Norton met with counterparts in the JASDF 403 Squadron of the 3rd Tactical Airlift Wing. This was the first time for an RAF aircraft to land in a JASDF base. During the stay at Miho Airbase, JASDF and RAF crew exchanged opinions about their aircrafts.

Squadron Leader Stu Patton, Captain of the flight, commented:

I feel privileged to visit Japan. From start to finish, it has been a phenomenal experience. The crew had an excellent opportunity to learn about capabilities of JASDF aircraft and have been honoured by the hospitality offered by our hosts at Miho Airbase. We are in different parts of the world, but we share a similar culture as air transport officers. I look forward to working even closer with Japanese colleagues as their new C-2 transport aircraft comes into service in the near future.

This is also the first time for the A400M Atlas to fly to the Far East. Before coming to Japan, the aircraft and crew visited locations including Subang (Malaysia) and Seoul for the Aerospace and Defence Exhibition.

 

Further information

More information about the A400M Atlas

More information about RAF Brize Norton

More photos can be found at the British Embassy Flickr

Repost 0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 17:30
Bombardements russes en Syrie: destruction d'une enceinte rebelle le 18 octobre 2015 dans la province de Hama. (ministère russe de la Défense)

Bombardements russes en Syrie: destruction d'une enceinte rebelle le 18 octobre 2015 dans la province de Hama. (ministère russe de la Défense)

 

31.10.2015 45eNord.ca (AFP)

 

La Russie a lancé le 30 septembre une campagne de frappes aériennes pour soutenir l’offensive au sol des forces du régime du président syrien Bachar al-Assad dans différentes provinces. Quel est le bilan un mois plus tard ?

 

La Russie a mené des raids dans 10 des 14 provinces de Syrie, dont celles qui sont des fiefs du groupe djihadiste État islamique (EI) comme Raqa et Deir Ezzor.

 

Mais la majorité des bombardements ont ciblé les provinces de Hama (centre), Idleb (nord-ouest), Alep (nord), Homs (centre) et Lattaquié (ouest) où les forces gouvernementales combattent les rebelles.

 

Selon un décompte AFP établi à partir des communiqués du ministère russe de la Défense et des déclarations du chef de l’opération militaire en Syrie, le général Andreï Kartapolov, l’armée russe a bombardé 969 cibles « terroristes » lors de 1.008 raids aériens.

 

Cette semaine, pour la première fois, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les avions russes ont bombardé la province méridionale de Deraa, élargissant leur champ d’action.

 

Les seules provinces épargnées par les raids russes sont Tartous (ouest) et Soueida (sud) tenues par le régime, Hassaké (nord-est) dont le contrôle est partagé entre les forces kurdes et le régime, et Qouneitra, sur le plateau du Golan (sud), à la lisière de la ligne de cessez-le-feu avec Israël.

 

La Russie possède depuis 1971 une base navale logistique à Tartous mais elle agit principalement à partir de l’aéroport militaire mis à sa disposition par le régime dans la province de Lattaquié. Ces deux bases sont protégées par des centaines de parachutistes et commandos de marine, qui n’interviennent pas sur le théâtre des opérations.

 

Les communiqués du ministère de la Défense russe font référence à des raids menés par des avions de combats Su-24, Su-25, Su-30 et Su-34. Le ministère a indiqué que ses hélicoptères sont présents dans le pays mais ils ne sont pas mentionnés dans les raids.

 

Le 7 octobre, le ministère a indiqué que des bâtiments de guerre croisant en mer Caspienne avaient lancé 26 missiles de croisière contre 11 cibles en Syrie.

 

R: La Russie affirme que ses opérations visent l’EI et les autres « terroristes » mais les Occidentaux lui reprochent de frapper principalement les rebelles modérés et islamistes plutôt que l’EI.

 

Plusieurs provinces visées comme Hama, Lattaquié et Idleb comptent une présence relativement faible de l’EI.

 

Les organisations modérées, soutenues par les États-Unis, ont accusé Moscou de les viser directement. Le groupe Souqour al-Jabal a ainsi affirmé début octobre que les avions russes avaient ciblé son dépôt d’armes dans la province d’Alep.

 

R: L’intervention russe a redonné le moral aux forces du régime qui reculaient face aux rebelles. Elles ont lancé leur première offensive terrestre le 7 octobre dans le nord de la province centrale de Hama. Leur but: reprendre le contrôle de l’autoroute internationale reliant Homs à Alep, la capitale économique du pays. Mais les résultats sont mitigés: après avoir repris plusieurs localités aux rebelles, elles n’ont réussi à en conserver que trois.

 

Dans le Sahl al-Ghab, une plaine située à la jonction des provinces de Lattaquié, Hama et Idleb, le régime s’est emparé de certaines collines mais a échoué à conquérir des positions capables de lui donner un avantage décisif.

 

Dans le sud d’Alep, les forces gouvernementales ont pris le contrôle de six villages et de collines, selon l’OSDH. L’armée dit avoir pris 50 villages et hameaux, soit environ 120 km2.

 

Dans le même temps, l’EI s’est emparé de larges portions de l’unique route tenue par le gouvernement reliant Homs à Alep. Aujourd’hui, les 500.000 habitants des quartiers d’Alep tenus par le régime syrien sont coupés du monde.

 

R: Les frappes menées par la Russie ont fait 595 morts dont deux tiers étaient membres de groupes armés et un tiers des civils, selon l’OSDH. Selon un décompte effectué jusqu’à jeudi, 279 rebelles modérés et islamistes alliés au Front al-Nosra, branche syrienne d’al-Qaïda, ont été tués ainsi que 131 djihadistes du groupe État Islamique (EI). 185 civils dont 46 femmes et 48 enfants ont péri. Moscou dément avoir tué des civils.

 

En comparaison, les raids menés par la coalition conduite par les États-Unis depuis 13 mois ont fait, selon l’OSDH, 3.649 morts dont 3.276 combattants de l’EI, 147 du Front al-Nosra et d’autres groupes islamistes. 226 civils ont été tués -6% des victimes- dont 65 enfants et 40 femmes.

Repost 0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 12:50
Photo: Cplc Jonathan Barrette, CF Combat Camera / Caméra de combat des FC

Photo: Cplc Jonathan Barrette, CF Combat Camera / Caméra de combat des FC

 

29.10.2015 Aviation royale canadienne

 

Depuis son arrivée en 1960, l'aéronef Hercules a été un appareil très polyvalent au sein de l'ARC. Il continue de jouer un rôle important dans les opérations domestiques et outremers et est présentement utilisé à l'exercice JOINTEX 15 au Portugal, qui fait partie de l'exercice Trident Juncture 15 de l'OTAN.

 

Reportage photos

 

Pour de plus amples informations au sujet de JOINTEX 15, visitez : http://bit.ly/1M72Ac6

Repost 0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 08:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 29 Oct.. – CJTF-OIR

 

October 29, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151029-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Oct. 28, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Iraq, coalition military forces conducted 13 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, and attack aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Iraq

• Near Al Huwayjah, two strikes struck two separate ISIL weapons and staging areas.

• Near Mosul, one strike destroyed an ISIL artillery piece.

• Near Ramadi, two strikes struck a large ISIL tactical unit and destroyed an ISIL recoilless rifle, two ISIL rocket rails, eight ISIL boats, two ISIL fighting positions, an ISIL heavy machine gun, suppressed an ISIL heavy machine gun, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, three strikes destroyed 33 ISIL fighting positions.

• Near Sultan Abdallah, two strikes destroyed an ISIL fighting position and suppressed an ISIL mortar position.

• Near Tal Afar, three strikes suppressed two ISIL mortar positions and an ISIL heavy machine gun position.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 12:30
photo IAF

photo IAF

 

27.10.2015 Tal Giladi, Zohar Boneh, Nadav Shaham & Eliyah Levitan - IAF

 

The threat of UAV’s became substantial in Operation “Protective Edge". The Air Control Division, responsible for discovering the threat and the “Patriot” Division responsible for its interception are preparing for the new threat

The "Patriot" SAM Division, a part of the Air Defense Division, responsible for protecting Israel's airspace from hostile aircraft. During Operation "Protective Edge", the "Patriot" batteries successfully intercepted two hostile UAVs that penetrated Israeli airspace.

"Following the operation, the division's focus was turned to the UAV threat", said Lieutenant Roy Dgani, "Patriot" Division Officer. "The "Patriot" system is very efficient when dealing with UAV penetration".

Following the Operation in the passing summer, the division's yearly training program was remodeled, as were the qualifications. "Specific UAV discovery training was added to the division's combat soldiers qualification", mentioned Lieutenant Dgani, "The cadets will learn how to differentiate between a friendly UAV and a hostile one, with the help of a specific system and other criteria".

When it comes to training exercises, in the past year since the division's interceptions they have doubled in number. Moreover, the cooperation with various squadrons, mostly combat squadrons has strengthened significantly and is considered an integral part of the soldiers training exercises.

"The batteries routine has changed, we have changed the procedures in order to suit the current situation and to cope with the modern threats", shared Lieutenant Dgani about the perceptual change in the division.

 

photo IAF

photo IAF

Discovery Abilities will also Improve

The Air Control Division, which is responsible for the supervision of all air traffic and specifically the supervision of aerial forces in operational activity, the management of the aerial space and assistance in its protection, is improving its readiness to cope with the changing arena.

The division has began the examination of the procurement of a new radar for the regional control units, that will be suited to face the future challenges that the Air Force will face in the next few years, with the most relevant being the UAV threat.

"The new radar will be a strategic asset to the state of Israel", declared Major Ronen, The Head of the Radar Department.

The radar will contain improved and more precise recognition and classification abilities than its predecessor (it can better differentiate civil aircraft and hostile UAVs). The ability to correct malfunctions will improve and by utilizing modern networks the efficiency of data transfer between the radars and the regional control units will improve.

"When designing the new radar, we are considering the next 20 years" said Major Ronen.

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 17:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

28/10/2015 Armée de l'air

 

Jeudi 22 octobre 2015 a eu lieu la remise des poignards aux aspirants de première année des promotions 2015 de l'École de l'air, de l'école des commissaires des armées «ancrage air» et du cours spécial de l'École de l'air.

 

C’est la première cérémonie marquant l’entrée dans la carrière d’officier. Comme le veut la tradition, la cérémonie s’est déroulée en présence des promotions de la génération précédente, à savoir les promotions 1995 de l’École de l’air, «Général Gauthier», et de l’École militaire de l’air, «Sous-lieutenant Terrien», ainsi que d’anciens des autres «promotions en 5» de l'École de l'air et de l’École militaire de l’air.

 

Cette manifestation a été précédée d’une veillée d’armes, réminiscence d’une époque chevaleresque où l’on s’engageait, l’épée à la main, à défendre certaines valeurs jusqu’à la mort. Chaque année, cette veillée des poignards se déroule dans la salle des marbres, à la lumière de bougies qui laissent entrevoir l’ombre des centaines de noms gravés dans la pierre. Fort de sens, ce moment est une invitation à s’interroger sur l’esprit de sacrifice.

 

La remise des poignards proprement dite a eu lieu le lendemain au cours d’une cérémonie intime et silencieuse, chargée de gestes et de symboles, au cours de laquelle les jeunes ont reçu à genoux le poignard d’officier des mains de leur parrain sous un aréopage attentif.

 

Tout au long de la journée, des rencontres sportives ont eu lieu entre les promotions 1995 et 2015, avant un office religieux.

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 17:50
Sweden Submits Gripen Bid to Croatia

 

October 28, 2015 By Swedish Defence - defencetalk.com

 

FXM, the Swedish Defence and Security Export Agency, responded today, Friday 23 October, to a request for information from Croatia concerning the procurement of Gripen aircraft.

 

The request concerns 8 to 12 newly built aircraft of the C/D model. The request for information that FXM responded to was sent from the Croatian Ministry of Defence in June this year. Sweden has had a positive dialogue with Croatia regarding the Gripen since the year 2007. With today’s answer FXM wishes to emphasize that Croatia is seen as a possible valuable future Gripen partner in an important region where other countries already are flying the Gripen. JAS Gripen is operational in the Czech Republic, Hungary, Sweden, South Africa and Thailand. Brazil has procured the next generation Gripen, Gripen NG.

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories