Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 12:20
Canada : Une procédure d'évaluation du contrat de défense du F-35 validée

 

 

12/06/14 LesEchos.fr (Reuters)

 

OTTAWA, 12 juin - Quatre experts indépendants ont validé jeudi la procédure employée par l'armée pour déterminer si le Canada devait remplacer sa flotte d'avions de combat CF-18 par des F-35, permettant ainsi au gouvernement de prendre une décision définitive sur ce marché de plusieurs milliards de dollars.

 

Selon ces experts, la procédure d'évaluation a été exhaustive, professionnelle et parfaitement objective.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 16:30
Iraq Accepts 1st Lockheed Martin F-16 Aircraft

 

 

Jun 5, 2014 ASDNews Source : Lockheed Martin

 

Lockheed Martin (NYSE:LMT) delivered the first of 36 F-16 Block 52 aircraft to the Iraqi Air Force during a ceremony today at its Fort Worth facility.

 

Lockheed Martin is producing the F-16s under a contract from the U.S. Department of Defense. The F-16s are being built in a configuration tailored to meet the specific requirements of the Iraqi Air Force, and the contract includes mission equipment and a support package provided by Lockheed Martin and other U.S. and international contractors.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 10:45
Airbus still promoting A400M, C295 to South Africa

 

10 June 2014 by Guy Martin - defenceWeb

 

Airbus Defence and Space is still hopeful South Africa will buy A400M strategic transport aircraft and is promoting it and the C295 light transport to the South African Air Force (SAAF).

 

According to Antonio Rodriguez-Barberan, Vice President Commercial at Airbus Military, the company is “absolutely interested” in offering the A400M as a replacement for the SAAF’s C-130 Hercules, which are due to be retired in 2020. “We want to be back in South Africa. Yes, there is a need for maritime patrol and a certain need for tactical and strategic transport.”

 

He told defenceWeb Airbus is keeping its work packages with Denel and Aerosud in place not just because they do a good job manufacturing A400M components but because Airbus is hoping for an order from South Africa. Airbus kept South Africa’s A400M workshare in place even after the government cancelled an order for eight A400Ms in 2009. Denel and Aerosud manufacture parts for the A400M, including the wing to fuselage fairing and other large components.

 

Barberan said South Africa has a need for an aircraft like the A400M, especially since its diplomatic and regional ambitions require it to move cargo and equipment to places like the Democratic Republic of Congo (DRC) for peacekeeping missions or to places like Sudan for humanitarian missions. Rather than chartering aircraft like the An-124 and Il-76, an A400M could fly supplies directly to where needed most, even if only an unprepared airstrip is available.

 

He said the A400M was not competing on price but on capability terms. Barberan estimated South Africa would need four A400Ms as a first step to establishing a modern airlift facility.

 

The first export production slots for the A400M will become available in 2017 and it will be around three years after an order is placed that aircraft could be delivered so if South Africa is to retire the C-130 in 2020, it needs to make a decision within the next few years.

 

Barberan said he hoped to have an A400M export customer by the end of this year. Airbus began actively promoting the aircraft for export last year and hopes to sell between 300 and 400 on the export market over the next 30 years, capturing a 50% market share.

 

Airbus is also promoting the CN235/C295 to the SAAF to meet its maritime surveillance requirements. The company brought out a C295 in 2012, which was demonstrated to the local air force. However, Barberan could not say when the SAAF might place an order for a new maritime surveillance platform, especially as funding is problematic. His company is aiming to sell the maritime patrol variant to South Africa, which features sensors such as a radar and electro-optical pods as well as a roll on/roll off mission suite that would allow the aircraft to be used purely in the cargo role as well.

 

Guy Martin is in Spain as a guest of Airbus Defence and Space.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 10:18
Démonstration tactique de la patrouille Ramex Delta - video

 

source Armée de l'air française

 

Resserrez le harnais, respirateur sur oxygène pur, branchez la post-combustion, vous pouvez cliquer sur lecture.

 

La patrouille Ramex Delta est composée de Mirage 2000N. En tant qu'ambassadrice, elle présente l'excellence et le savoir-faire tactique de l'armée de l'air. Les équipages qui effectuent la démonstration en vol sont issus des Forces Aériennes Stratégiques (FAS).

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 12:56
Les équipages de Rafale à l’heure indienne

 

11/06/2014 Ltn Christelle Hingant - Armée de l'air

 

Depuis le 2 juin 2014, quatre Rafale de l’escadron de chasse 3/30 «Lorraine» sont déployés sur la base aérienne de Jodhpur, en Inde, pour participer à l’exercice «Garuda». Cette cinquième édition de l’exercice franco-indien prendra fin le 13 juin.

 

«De forts liens d’amitié». C’est ainsi que le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, a défini les relations entre l’armée de l’air française et l’Indian Air Force (IAF) à l’occasion de sa visite à Jodhpur le 9 juin dernier. « J’ai été impressionné de constater une telle collaboration après cette première semaine d’exercice, poursuit-il. Nous souhaitions mixer les équipages pour faciliter les échanges et je suis heureux de souligner le succès de cette coopération bilatérale. » Les équipages français se sont donc frottés aux Sukhoi 30, Mig 21 et autres Mig 27. Douze avions de chasse indiens sont engagés dans l’exercice. «L’IAF a déployé de nombreux moyens, qu’elle utilise à pleine capacité, ce qui prouve l’importance qu’elle accorde à Garuda», confie le lieutenant-colonel Nicolas Lyautey, directeur français de l’exercice et commandant du 3/30 «Lorraine».

 

Après une première semaine de vols de familiarisation, avec du combat à vue, du un contre un, deux contre un ou deux contre deux, les missions combinées de type LFE (Large Force Employement) ont débuté. Défense aérienne, escorte, attaque au sol, Air Interdiction… Les nombreux scénarios amènent les équipages français et indiens à préparer ensemble leurs missions et employer leurs aéronefs respectifs dans des situations tactiques complexes réalistes. Un entraînement qui renforce l’interopérabilité entre les deux armées de l’air, dans un environnement non régi par les standards Otan qui permet aux aviateurs d’ajouter une corde à leur arc.

 

Les équipages de Rafale à l’heure indienneLes équipages de Rafale à l’heure indienne
Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:55
Le C160G Transall

Le C160G Transall

 

11/06/2014 Armée de l'air

 

L’escadron électronique aéroporté (EEA) de la base aérienne 105 d’Évreux soufflera ses cinquante bougies le mercredi 17 septembre 2014. Les anciens de cette unité sont appelés à se mobiliser pour cette célébration.

 

L'escadron électronique aéroporté reprend les traditions de l'escadrille MF20 qui fêtera son centenaire. Elle a participé à toutes les grandes batailles du premier conflit mondial en tant qu'unité d'observation et de renseignement. Créée en 1964, l'escadre électronique (EE) 54 prend rapidement l’insigne et les traditions de l’escadrille 20. Le nom de «Dunkerque» lui est alors attribué.

L’année 2014 est riche en événements pour la base aérienne d’Évreux. Deux célébrations s’ajoutent à cette date : le centenaire de l’escadrille MF20 et les 25 ans de service du  C160G Transall «Gabriel».

 

Plus d'informations sur l'histoire de l'escadron électronique aéroporté

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 10:50
B-2 Spirit bomber & KC-135 Stratotanker - photo USAF

B-2 Spirit bomber & KC-135 Stratotanker - photo USAF

 

June 11th, 2014 defencetalk.com

 

The US Air Force has deployed two nuclear-capable B-2 stealth bombers to a British air base for exercises with NATO allies, the Pentagon said Monday.

 

The deployment, which the Pentagon said was preplanned and short-term, comes against a backdrop of tension with Russia over unrest in Ukraine.

 

“It certainly is yet another demonstration of America’s ironclad commitment to the NATO alliance,” said Colonel Steve Warren, a Pentagon spokesman.

 

US military deployments have increased in recent weeks as Washington seeks to reassure Eastern European allies worried about Moscow’s moves in the region.

 

The two B-2 bombers arrived Sunday at RAF Fairford in Gloucestershire, England, where they joined three other B-52 strategic bombers that got there on June 4.

 

“These multi-role heavy bombers will conduct training flights in the US Eucom area of operation, providing opportunities for the air crews to sharpen their skills and increase interoperability,” Warren said.

 

Overseas deployments of the B-2 are rare, as the United States jealously guards the costly aircraft’s secrets. There are only 20 B-2s in existence.

 

A B-2 bomber overflew South Korea last year during an exercise amid tensions with the North.

 

Based at Whiteman Air Force Base in Missouri, the B-2 were designed to penetrate the world’s most formidable air defenses and drop dozens of precision, conventional or nuclear bombs.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 07:50
Eurofighter jet crashes in Spain, pilot killed

 

June 11th, 2014 defencetalk.com (AFP)

 

A Eurofighter jet crashed while attempting to land at an air base in southwestern Spain on Monday, killing its pilot, the defense ministry said.

 

“A Eurofighter crashed on landing at the start of the runway of the Moron base,” near Seville, a ministry spokeswoman told AFP.

 

The sole pilot of the plane, 30-year-old air force captain Fernando Lluna Carrascosa, was killed in the accident, which happened at around 2 pm (1200 GMT), the defense ministry said in a statement.

 

Carrascosa, who was married with a young daughter, had over 600 hours experience flying Eurofighter jets, the statement added.

 

The cause of the accident is still unknown, the ministry said.

 

The Moron air base, located about 35 miles (55 kilometres) southeast of Seville, is shared by Spain and the US Air Force, but only Spain operates the Eurofighter jet.

 

The Eurofighter, a multi-purpose twin-engine fighter jet introduced in 2003, is built by a consortium made up of British defense group BAE, European aerospace group Airbus and Italian defense contractor Finmeccanica.

 

It is designed as a highly agile multi-role aircraft, capable of ground attack as well as its primary air defense role.

 

The Eurofighter consortium, Europe’s largest defense program, is in fierce competition with other fighter-jet makers such as Lockheed Martin, Boeing and Dassault Aviation.

 

Last month the head of Airbus’ defense division, Bernhard Gerwert, said the consortium would stop making the Eurofighter jet in 2018 if it did not win new export contracts for the fighter jet.

 

Talks were under way to sell Eurofighter jets outside of Europe, to Qatar, Saudi Arabia, Kuwait and Malaysia, he said.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 12:50
Pologne : exercice Baltic Region Training Event n°18

 

04/06/2014 Sources : EMA

 

Les 27 et 28 mai 2014, le détachement français stationné sur la base aérienne de Malbork, a participé à la 18ème édition de l’entraînement aérien de l’OTAN intitulé Baltic Region Training Event (BRTE18).

 

L’objectif de ces sessions est de fournir des entraînements adaptés qui apportent aux pays qui y participent une expérience opérationnelle différente en planifiant des scenarii modérément complexes pour le contrôle aérien. C'est la cinquième fois qu’une formation de contrôleurs avancés (FAC) a été menée dans un BRTE.

 

Pour cette édition, les pays alliés tels que le Grande-Bretagne, la Suède, le Danemark et la France sont venus renforcer les moyens engagés par les pays baltes (un avion d’entrainement L39 Albatros et un hélicoptère R44 estoniens, et un hélicoptère Mi17 pour la Lettonie). Des contrôleurs aériens des pays alliés (finlandais, polonais et suédois) ont aussi participé aux exercices de simulation de procédure d'urgence.

 

Les Rafale français engagés en Pologne ont participé à cinq missions : trois de Close Air Support (CAS) avec les contrôleurs aériens avancés lettons et deux d’entraînement à l’interception avec des Jas-39C Gripen suédois. Pour chacune de ces missions, un seul Rafale était engagé depuis Malbork.

 

L’exercice Air-Air, quant à lui, s’est déroulé entre l’espace aérien letton et lituanien. L’aire d’entrainement dédiée située sur la commune d’Adazi, en Lettonie, a été utilisée pour des entrainements Air-Sol.

 

Depuis le 6 mai 2014, un détachement français composé de près de 100 militaires français et 4 avions d’armes assurent une mission de permanence opérationnelle (PO), sur demande de l’OTAN. Durant 4 mois, le détachement alterne cette mission avec des phases d’entrainement avec les équipages polonais.

Pologne : exercice Baltic Region Training Event n°18
Pologne : exercice Baltic Region Training Event n°18
Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 12:55
L'E-3F du 36ème EDCA "Berry" de la base aérienne d'Avord

L'E-3F du 36ème EDCA "Berry" de la base aérienne d'Avord

 

 

02/06/2014 Alice Le Flamanc, Sirpa air

 

Lundi 26 mai 2014, un avion radar E-3F du 36ème escadron de détection et de contrôle aéroportés (EDCA) «Berry» situé sur la base aérienne (BA) 702 d’Avord a effectué pour la première fois un ravitaillement en vol sur un KDC-10 néerlandais.

 

Opération réussie pour l’Awacs : «c’est une première» souligne le lieutenant-colonel Étienne Ruellan, commandant en second de l’EDCA. «Habituellement nous ravitaillons auprès des KC135 ou C135. Ce vol nous a permis de transformer l’essai. Le ravitaillement en vol reste une opération délicate. Derrière un avion aussi gros, c’était d’autant plus intéressant». D’une durée de quatre heures, le vol a permis de qualifier pilotes, navigateurs et mécaniciens navigants avec succès.Au-delà de l’instruction des équipages, cette mission permet d’augmenter l’élongation de l’E-3F et la possibilité de ravitailler sur un plus grand type d’avion. «La réalisation de ce vol va permettre plus de souplesse opérationnelle dans la conduite de nos missions mais aussi dans leur planification par nos partenaires otanien», conclut le lieutenant-colonel Ruellan.

 

 

Le KDC-10 de la Royal Netherlands Air Force sur la base aérienne d'Avord

Le KDC-10 de la Royal Netherlands Air Force sur la base aérienne d'Avord

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 07:55
Nouvelle édition d’Ardennex : un entraînement des forces aériennes réaliste

 

02/06/2014 Armée de l'air

 

L’escadron de chasse 3/3 «Ardennes» a organisé, du 21 au 23 mai 2014, l’exercice Ardennex, dédié aux forces aériennes.

 

Conduit et dirigé depuis la base aérienne 133 de Nancy, en coopération étroite avec le commandement des forces aériennes-commandement du soutien des forces aériennes (CFA-CSFA) et le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), Ardennex a nécessité une préparation minutieuse.

L’objectif de cet entraînement, mettant en scène des forces amies et des forces ennemies, était d’exercer les unités aériennes à d’importantes missions «d’entrée en premier», dans un environnement réaliste, en optimisant les moyens engagés. L’utilisation de la liaison de données tactiques L16 entre les différents aéronefs et centres de commandement et de conduite aéroporté ou au sol a fait partie des principaux axes d’entraînement des équipages.

 

De nombreux aéronefs de l’armée de l’air ont été engagés au sein de dispositifs complexes (COMAO - composite air operations): Mirage 2000D de la base aérienne de Nancy, Rafale de Saint-Dizier, Mirage 2000-5 de Luxeuil, E-3F d’Avord, Alphajet de Dijon. Des Rafale de la marine nationale complétaient le dispositif, ainsi que des F-16 belges de la base aérienne de Florennes. Tous ces aéronefs ont été engagés dans une zone d’exercice temporaire spécialement créée pour l’événement couvrant un large quart nord-est de la France. De plus, la contribution de moyens de défense sol/air, ainsi que des installations du polygone de guerre électronique ont permis de récréer un environnement tactique dense et réaliste.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 16:55
Premier symposium des systèmes d’information et de communications (SIC) Air

L’armée de l’air organise son premier symposium des systèmes d’information et de communications (SIC) Air sur la base aérienne d’Évreux

 

05/06/2014 Armée de l'air

 

Les 20 et 21 mai 2014, le groupement tactique des systèmes d’information et de communications aéronautiques (GTSICAéro) 10.805 et la base aérienne d’Évreux ont accueilli le premier symposium des SIC Air, projet dont la conduite d’ensemble avait été confiée à la brigade aérienne d’appui à la manœuvre aérienne (BAAMA) du commandement du soutien des forces aériennes (CSFA) de l’armée de l’air. Le thème retenu pour cette année était «les systèmes de surveillance, d’information et de communications & des opérations aériennes».

 

Présidée par le général Antoine Creux, major général de l’armée de l’air, cette manifestation avait pour objectif de démontrer le savoir-faire de l’armée de l’air, de présenter l’état de l’art des technologies de l’information, le savoir-faire ainsi que les enjeux et les innovations des SIC appliqués aux travers des missions de l’armée de l’air.

De nombreuses autorités dont le général Thierry Caspar-Fille-Lambie, le général Gilles Lemoine, le général Gilles Modéré, le général Jean Borel ou encore le général Gérard Lapprend ont fait spécialement le déplacement et l’ensemble des armées, directions et services était représenté. Les participants ont pu assisté à de nombreuses conférences dont l’objectif était de présenter aussi bien les acquis opérationnels liés aux technologies de l’information ainsi que les besoins et perspectives d’avenir. Une quinzaine de partenaires industriels s’étaient joints à l’événement en vue d’y présenter leurs produits et développements futurs. Ils ont également pu échanger autour de tables rondes ou lors de rencontres avec les nombreux partenaires industriels présents tels que Thales, Airbus Defence & Space, Moss dans les espaces de démonstration prévus à cet effet.

 

Dans les locaux de la base aérienne 105, en coordination avec le CSFA et le GTSICAéro 10.805, l'armée de l'air a relevé le défi de réunir les différents acteurs militaires et civils du domaine des SIC Air. Nul doute que ce symposium deviendra un rendez-vous incontournable dans les prochaines années.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 15:55
Deux aviateurs récompensés par le prix de l’audace 2014


04/06/2014  Constance Guillermin

 

En partenariat avec la mission pour le développement de l’innovation participative (MIP), qui fête ses 25 ans cette année, la fondation Maréchal Leclerc de Hautecloque a remis son prix de l’audace à des innovateurs des armées et de la gendarmerie, en présence du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le 28 mai 2014 à l’École militaire à Paris. Deux aviateurs de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan ont été récompensés pour leur ingéniosité. 

 

TITAAN : lauréat 2014

 

Deux aviateurs récompensés par le prix de l’audace 2014

 

L’adjudant-chef Hervé Le Borgne et l’adjudant Christophe Fournier ont été récompensés pour leur projet baptisé : «TITAAN» (technologies intégrées au travail d’appui aérien numérisé). Cette innovation permet, lors d’une mission d’appui aérien, de maintenir une liaison permanente entre le combattant et sa chaîne de commandement grâce à un gilet tactique comprenant une tablette et deux téléphones Iridium (émission et réception). «Ergonomie, gain de poids, rapidité et interopérabilité » sont les termes employés par l’adjudant-chef Le Borgne et l’adjudant Fournier pour qualifier les plus values apportées à l’armée de l’air grâce à leur innovation. «L’idée est née de retours d’expérience opérationnelle. Il s’agissait de trouver une solution pour améliorer l’appui aérien apporté au sol » précisent les deux lauréats qui travaillent sur le projet depuis deux ans. Par ailleurs, TITAAN visait également à alléger ses usagers grâce à des technologies plus modernes et compactes : « Nous effectuons un travail de fond afin que le logiciel soit de plus en plus interopérable, soit avec des systèmes français, soit avec des systèmes Otan et étrangers».

 

Deux aviateurs récompensés par le prix de l’audace 2014

 

TITAAN, qui a déjà été expérimenté par les Américains lors de l’exercice Bold Quest 2013, poursuit son évolution.

 

Deux autres projets innovants également en compétition

Le capitaine Daniel Gigan, docteur en sciences cognitives à Salon-de-Provence, a présenté un système permettant aux drones d’éviter les collisions en vol appelé . Cet enseignant chercheur du centre de recherche de l’armée de l’air s’est basé sur sa propre expérience. «J’ai cherché à savoir comment le cerveau humain réussissait à anticiper l’obstacle afin de concevoir un outil capable d’agir comme celui-ci», précise l’aviateur.

Enfin, les experts du centre d’expériences aériennes militaire (CEAM) ont conçu une maquette pour la formation à l’utilisation des jumelles de vision nocturne (JVN). Pour les porteurs de ce projet, il était «indispensable de créer cet outil. La maquette, qui représente les théâtres d’entraînement et d’opérations, permet de recréer certaines conditions du vol sous JVN. […] Grâce à ce concept, les pilotes économisent plusieurs heures de vol

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 11:50
Rafale - photo S. Fort

Rafale - photo S. Fort

 

04 juin 2014 leVif.be (Belga)

 

Le ministère de la Défense vient d'adresser à cinq agences étatiques, deux américaines et trois européennes, une demande d'informations concernant cinq avions de combat susceptibles de succéder aux F-16 vieillisants, a-t-on appris mercredi des sources concordantes.

 

La publication de ce RFI, qui n'engage en rien à un achat futur ni au choix d'un appareil déterminé, "vise à rassembler des informations" allant au-delà des sources ouvertes jusqu'ici disponibles pour la prospection, ont expliqué plusieurs sources au sein du ministère. Elle n'en représente pas moins la première étape d'un - long - processus qui devrait déboucher sur l'acquisition d'un nouveau chasseur avant la fin de vie prévue des F-16 à partir de 2023, pour peu que le prochain gouvernement fédéral s'accorde sur ce remplacement. Les cinq agences étatiques auxquelles le RFI (ou "survey") a été adressé sont le Joint Program Office (JPO), responsable du programme de chasseur F-35 Lightning II construit par le groupe Lockheed Martin, le Navy Integrated Program Office (Nipo) pour le F/A-18F Super Hornet de Boeing, la Direction générale de l'Armement (DGA) du ministère français de la Défense pour le Rafale de Dassault, la Swedish Defence and Security Export Agency (FXM) pour le JAS-39 de Saab et le ministère britannique de la Défense pour l'Eurofighter du consortium éponyme, a précisé un porte-parole de la Défense à l'agence BELGA.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 11:35
photo Livefist

photo Livefist

 

5 June 2014 airforce-technology.com

 

The Indian and French Air Forces are conducting the fifth Indo-French bilateral air exercise, code-named Ex Garuda V, at Jodhpur Air Base in Rajasthan, India.

 

The fortnight long exercise aims to enable the two air forces to engage in operations based on their operational philosophy and methodology of operations by practicing various challenging air situation scenarios, in order to validate their capabilities and help enhance operational cooperation.

 

During the exercise, the participants are expected to perform multiple missions, including close combat engagement of large forces, slow mover safety, and protection and engagement of high-value aerial assets at the strategic airbase located near the Indo-Pak border, as reported earlier by Press Trust of India.

 

The wargame will primarily focus on air to air refuelling, basic and advanced fighter interceptions, protection of high-value aerial targets and group combat manoeuvring, according to the officials.

 

The Indian Air Force (IAF) is represented by the frontline fighter aircraft, including Su-30, Mig-27 (UPG), Mig-21 Bison, and force multipliers such as the airborne warning and control system (AWACS) and IL-78flight refueller aircraft, while the French Air Force has deployed Rafale fighter aircraft along with their KC 135 refueller for the exercise, which scheduled to conclude on 12 June.

 

The last iteration of the exercise, Garuda IV, was conducted at the Istres Air Base in France, from 14 to 25 June 2010, and was also joined by the Republic of Singapore Air Force (RSAF) along with their F-16 Fighting Falcon and KC-135 aircraft.

 

Note RP Defense : more pictures at Livefist website

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 11:55
Campagne de tir air/air à Solenzara

 

27/05/2014 Armée de l'air

 

Du 12 au 23 mai 2014, la base aérienne 126 de Solenzara a accueilli l’escadron de chasse 2/5 «Île-de-France» pour une campagne de tir.

 

Trois Mirage 2000B et neuf Mirage 2000C ont été déployés pour entraîner les 25 pilotes participants à la campagne de tir. À leurs côtés, une centaine de mécaniciens étaient présents pour assurer la mise en œuvre des aéronefs. Durant une dizaine de jours, les pilotes ont pu renouveler leur qualification et pour les plus jeunes, l’acquérir. Les aviateurs se sont exercés au tir canon air/air qui consiste à viser une cible aérienne tractée ainsi qu’au tir air/sol (canon et bombes) sur le champ de tir de Diane.

Cette campagne a également permis aux jeunes pilotes de poursuivre leur transformation sur Mirage 2000.

 

Le séjour sur la base aérienne de Corse s’est achevé sur un bilan extrêmement positif puisque tous les pilotes sont repartis avec leur qualification air/air.

Campagne de tir air/air à SolenzaraCampagne de tir air/air à Solenzara
Partager cet article
Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 11:35
photos ECPAD

photos ECPAD

 

23/05/2014 Sources : EMA

 

Le 30 avril 2014, à Pol E Charkhi, sur la zone militaire d’entraînement de l’armée afghane située à une vingtaine de kilomètres de Kaboul, l’armée nationale afghane (ANA) a réalisé pour la première fois un exercice de manœuvre militaire autonome associant les forces terrestres et les forces aériennes.

 

Le chef du détachement Epidote et les conseillers français de l’Armor Branch School (ABS), l’école afghane des blindés, ont été conviés à cet évènement, aux côtés du général Muslim, adjoint du génie du chef d’état-major de l’armée afghane et du colonel Quduz, commandant l’ABS.

 

L’exercice a débuté par l’arrivée de deux hélicoptères d’attaque MI-24 qui ont mitraillé la zone hostile. Des hélicoptères de transport MI-8 et MI-17 ont ensuite déposé des commandos pour qu’ils s’emparent d’une fortification ennemie. La mission effectuée, les hélicoptères ont récupéré les forces spéciales puis ont laissé place aux chars et véhicules blindés appuyés par des tirs d’artillerie.

 

Les compagnies étaient composées pour l’une de quatre chars T62, de huit blindés M113 pour le transport de troupe, de véhicules de combat d’infanterie BMP1 et BMP2, et pour l’autre, uniquement de MSF-V.

 

Cette manœuvre en totale autonomie est le fruit de plus d’une dizaine d’années d’accompagnement de l’armée afghane par l’ISAF (International Security Assistance Force) et en particulier par les militaires français de la mission Epidote.

 

La France accompagne depuis 2002 l’armée nationale afghane en assurant la formation des militaires afghans. Le détachement français est subordonné à l’état-major « Nato training mission – Afghanistan », qui coordonne et assure la cohérence de l’ensemble des efforts des nations contributrices participant à la formation des forces de défense et de sécurité afghanes (polices et armées). La mission poursuivie par ce détachement permet de compléter l’effort de reconstruction de l’appareil militaire afghan entrepris par les Américains, en apportant le savoir-faire français dans le domaine de la formation.

 

Depuis 2002, la mission a considérablement évolué, passant d’une formation directe au profit des stagiaires à une « formation des formateurs » tournée vers l’autonomisation de l’armée nationale afghane. Dans le cadre du processus de transition, le rôle des cadres de la coalition est passé du rôle d’instructeur (trainer) à celui de mentor auprès des instructeurs afghans, puis à celui de conseiller (advisor), pour finir par celui de superviseur (oversight) d’ici la fin de l’année.

 

Une quarantaine de cadres et militaires du rang français œuvrent actuellement au sein des 5 écoles de l’ANA NMAA (national military academy of Afghanistan), CSC (command and staff college), CSS (combat service support school), ITC (intelligence training center) et ABS (armor branch school)] où plus de 21 000 stagiaires afghans ont été formés depuis 2002. Environ 350 militaires sont désormais chargés de poursuivre l’engagement français jusqu’à la fin de la mission de l’ISAF en 2014, à travers notamment le commandement de l’aéroport de KAIA, le fonctionnement de l’hôpital médico-chirurgical militaire français de KAIA, l’appui à la formation de l’armée nationale afghane, la participation aux fonctions d’état-major dans les structures de l’ISAF et le commandement du laboratoire européen contre-IED.

Afghanistan : manœuvre autonome de l’armée afghane.
Afghanistan : manœuvre autonome de l’armée afghane.
Afghanistan : manœuvre autonome de l’armée afghane.
Afghanistan : manœuvre autonome de l’armée afghane.
Partager cet article
Repost0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 18:50
Pologne : Exercice COMAO

 

23/05/2014 Sources : EMA

 

Le 15 mai 2014, dans le ciel de Pologne, deux Rafale du détachement français de Malbork ont participé à un exercice mené par un escadron de F16 polonais.

 

Les deux Rafale ont décollé à 9 h 30 de la base aérienne de Malbork, pour un exercice d’une durée de 55 minutes.

 

À 11 h 02, les Rafale se sont posés et les pilotes ont pu débriefer leur vol.

 

Plus-value extraordinaire dans ce type d’exercice mettant en scène plus de vingt avions de combats, la L16 a permis à tous les participants de cette mission d’être connectés, et de travailler en harmonie.

 

La L16 est une liaison de données tactiques en temps réel entre tous les niveaux de la chaîne de commandement ; elle autorise une rapidité de frappe grâce à une vue complète de l'image tactique, partagée par tous les acteurs sur le terrain.

 

Depuis le 6 mai 2014, sur demande de l’OTAN, le détachement déployé en Pologne a débuté une mission de permanence opérationnelle (PO). Dans le cadre de son déploiement, le détachement de l’armée de l’Air alterne cette mission de permanence opérationnelle avec des missions d’entraînement à la NATO Air Policing, aux côtés des équipages polonais.

 

Les quatre Rafale se tiennent ainsi prêts, aux côtés de nos alliés, mais depuis la Pologne, à décoller 24/24h et 7/7j pour garantir l’intégrité territoriale de l’espace aérien des Etats Baltes.

Pologne : Exercice COMAO
Pologne : Exercice COMAO
Pologne : Exercice COMAO
Pologne : Exercice COMAO
Partager cet article
Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 18:40
Tournoi Aviadarts: pas de pilotes français durant l'étape internationale

 

 

MOSCOU, 21 mai - RIA Novosti

 

L'étape internationale du tournoi de tir en avion et hélicoptère Aviadarts-2014, prévue du 20 au 26 juillet en Russie, se déroulera en l'absence d'équipages français, a annoncé mercredi à Moscou le chef de l'Armée de l'air russe, le général Viktor Bondarev.

 

"L'étape internationale du tournoi impliquera des équipages de Biélorussie, du Kazakhstan et de la Chine. De toute évidence, les pilotes français ont eu des empêchements", a déclaré le général.

 

Pendant le tournoi Aviadarts, l'aviation doit détruire des cibles terrestres en utilisant des roquettes, des mitrailleuses et des canons embarqués, et surmonter la défense antiaérienne, qui sera représentée par les systèmes Pantsir-S1 et les missiles polyvalents Kornet-EM. Des drones surveilleront le déroulement du tournoi.

 

Des délégations égyptienne, pakistanaise et indienne assisteront au tournoi en qualité d'observateurs. A l'avenir, ces pays pourraient également  participer au tournoi.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 16:50
La presse romande souligne l'échec d'Ueli Maurer

 

19.05.2014 Romandie.com (ats)

 

Le ministre de la défense Ueli Maurer reçoit une avalanche de critiques dans la presse romande au lendemain du "non" à l'acquisition du Gripen. Les journaux, qui pointent son attitude maladroite lors de la campagne, dévoilent aussi certains mécanismes ayant influencé le vote des Suisses.

 

L'échec du Gripen est d'abord celui du conseiller fédéral Ueli Maurer, qui "a multiplié les couacs" dans le dossier d'acquisition des nouveaux avions de combat, soulignent "L'Express", "L'Impartial" et le "Journal du Jura". Le ministre pourrait d'ailleurs en tirer les conséquences l’an prochain après les élections fédérales, ajoutent ces quotidiens.

 

Même constat du côté de "24 heures", qui juge une remise en question d'ordre général nécessaire pour le ministre de la Défense. Ueli Maurer a été "inconséquent" durant toute la campagne, changeant de stratégie "comme de paire de chaussettes" et "traitant un sujet sérieux avec la désinvolture d'un clown triste".

 

Les journaux lémaniques s'interrogent aussi sur l'impact du détournement d'avion sur Genève en février dans le rejet de dimanche. Selon "La Tribune de Genève", l'armée, incapable de réagir, s'est ridiculisée dans cet épisode et Ueli Maurer ne s'est pas montré très convaincant par la suite en dénonçant maladroitement les coupes dans le budget militaire.

 

De l'avis de "La Liberté" également, la campagne en faveur du nouvel avion joue un rôle important dans le rejet de dimanche. Elle "a volé bas, avec des arguments d’un autre temps" susceptibles de ne séduire que dans la Suisse profonde.

 

L'échec du Gripen s'explique aussi en partie par le climat politique: les cantons qui ont refusé l’initiative de l’UDC "contre l’immigration de masse" ont rejeté le financement de l’avion, ce qui n'est pas forcément une coïncidence. "Des citoyens n’ont pas résisté au petit plaisir jouissif de jeter un obus dans le jardin de l’UDC", souligne le quotidien fribourgeois.

 

Pour "Le Temps", dire que la campagne a été mauvaise ne va tout simplement "pas assez loin": il s'agit d'un vote du peuple contre Ueli Maurer, personnellement, "une manière, après le 9 février (et l'acceptation de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse), de se venger de ses conceptions simplistes".

 

Mais le "non" de dimanche, c'est aussi "le vote d'une Suisse confortable, qui se sent en sécurité, abritée - paradoxalement - derrière le parapluie militaire des pays voisins et de l'Otan", relève le quotidien. L'achat du Gripen n'aurait eu de sens qu'en l'insérant dans une défense européenne plus large, une dimension jamais évoquée par Ueli Maurer, car elle "lui fait horreur".

 

"Il n’est pas certain" que les maladresses de campagne d'Ueli Maurer expliquent à elles seules ce vote populaire, retient également "L'Agefi". Bien des adeptes d’une défense nationale forte et dissuasive ont toujours plus de doutes sur l’affectation des investissements à consentir, poursuit le quotidien économique. Car "les Suisses ne raisonnent plus en termes de guerre totale".

Partager cet article
Repost0
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 20:45
Air Force assisting search for missing girls in Nigeria

 

 

May. 16, 2014 - By Brian Everstine - .airforcetimes.com

 

The Air Force is flying manned MC-12W Liberty and unmanned RQ-4 Global Hawk surveillance sorties over Nigeria to assist in locating more than 200 girls kidnapped by militants.

 

The Nigerian government requested the flights, and the Defense Department is “focused on helping them find the school girls,” Pentagon spokesman Army Lt. Col Myles Caggins said Thursday.

 

“We will continue to deepen and widen our efforts in assisting them to locate these girls,” Defense Secretary Chuck Hagel said the same day during a visit to Saudi Arabia. “I have seen no intelligence come back that I’m aware of that shows that we’ve located those girls.”

 

Read more.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 12:55
L'A400M "Ville d’Orléans" survole les Fêtes johanniques

 

15/05/2014 Armée de l'air

 

Jeudi 8 mai 2014, l’A400M Atlas, nouvel avion de transport de l’armée de l’air, a pour la première effectué un survol d’Orléans, à l’occasion des Fêtes johanniques, célébrations annuelles marquant la délivrance de la ville, le 8 mai 1429, par l’armée de Jeanne d’Arc.

 

Au cours de son défilé aérien, l’Atlas baptisé « Ville d’Orléans» était accompagné d’un C130 Hercules de la base aérienne 123 d’Orléans et de deux Mirage 2000C de l’escadrille «Jeanne d’Arc» stationnée sur la base aérienne 115 d’Orange.

 

Au même moment, le colonel Lionel Poirot, commandant en second la base aérienne orléanaise, emmenait plus de 500 militaires de toutes les armées à travers les rues de la ville, dans un défilé à pied, à cheval et à moteur.

 

Officiellement réceptionné par l’armée de l’air en 2013, l’A400M Atlas est actuellement en phase d’expérimentation sur la base aérienne 123 d’Orléans. Deux appareils, baptisés «Ville de Toulouse» et «Ville d’Orléans», équipent à ce jour les forces.

L'A400M "Ville d’Orléans" survole les Fêtes johanniques
Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 11:55
Un Mirage 2000-5 en vol

Un Mirage 2000-5 en vol

 

 

13/05/2014 Armée de l'air

 

Lundi 12 mai 2014, un Mirage 2000-5 s’est écrasé à proximité de Briey, en Meurthe-et-Moselle.

 

Aux environs de 16h00 un pilote d’avion de chasse Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 «Cigognes» de la base aérienne 116 de Luxeuil a été contraint à l’éjection dans la région de Génaville (54) à une centaine de kilomètres au nord de Nancy. Le pilote est indemne. L’appareil s’est écrasé dans une zone inhabitée. La zone est actuellement sécurisée.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 11:55
Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry au côté du leader de la PAF

Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry au côté du leader de la PAF

 

13/05/2014 Armée de l'air

 

Le 7 mai 2014, la Patrouille de France (PAF) située sur la base aérienne de Salon-de-Provence a accueilli ses nouveaux parrains: les spationautes Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry. 

 

Tous deux ont débuté leur carrière en qualité de pilotes de chasse, après avoir été formés à l'École de l'air. Premiers cosmonautes français, Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry ont ainsi toute la légitimité pour représenter la communauté des aviateurs de l'armée de l'air.Les deux nouveaux parrains se sont pliés à la coutume et ont volé pour la première fois avec la PAF. Jean-Loup Chrétien était placé derrière Athos 7, le capitaine William Leroy, tandis que Patrick Baudry embarquait derrière Athos 5, le capitaine Vincent Plantier.Après cette expérience au cœur de la Grande Dame, les spationautes ont confié : «obsédés par la perfection, nous sommes impressionnés de découvrir le degré d'excellence atteint par la PAF et de voir que rien n'a changé: l'esprit de solidarité et d'amitié qui font la force de tous les aviateurs sont bien présents !»

 

Jean-Loup Chrétien, premier français à effectuer une sortie dans l'espace

 

Entré à l'École de l'air en 1959, il fait ses premières armes sur Mirage III et Mirage F1.  En 1980, il est sélectionné comme spationaute au CNES (centre national d’études spatiales). Après un entraînement de deux ans à la cité des étoiles à Moscou, il réalise son premier vol habité à bord de la station Saliout 7 du 25 juin au 2 juillet 1982. Il effectue son second vol en tant que cosmonaute du 26 novembre au 21 décembre 1988, à bord de Soyouz T M-7 où il procédera à une sortie extravéhiculaire de 5h57 depuis la station MIR.Affecté à la NASA à Houston, c'est en qualité d'astronaute qu'il procèdera à son troisième vol à bord de la navette américaine Atlantis avec amarrage à la station MIR, du 25 septembre au 5 octobre 1997.Jean-Loup Chrétien, dispose de plus 10 000 heures de vol à son actif.

 

Patrick Baudry, un pilote émérite

 

Patrick Baudry est entré à l'Ecole de l'air en 1967 et vole sur F100 Super Sabre et Jaguar avant d'être affecté à son tour à la cité des étoiles en compagnie de Jean-Loup Chrétien dès 1980. Il est membre du second équipage pour le premier vol franco-russe en 1982.Il rejoint le corps des astronautes à la NASA en 1984 afin de préparer le premier vol franco-américain à bord de la navette Challenger. Il effectue son premier vol en qualité d'astronaute à bord de la navette Discovery du 17 au 24 juin 1985.Pilote émérite, Patrick Baudry totalise plus de 15 000 heures de vol sur quelques 400 machines différentes.

 

 

Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry posent avec les pilotes de la PAF

Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry posent avec les pilotes de la PAF

Partager cet article
Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 07:45
U.S. deploys surveillance aircraft over Nigeria to find girls

 

 

13 May 2014 defenceWeb

 

The United States has deployed manned surveillance aircraft over Nigeria and is sharing satellite imagery with the Nigerian government to find more than 200 schoolgirls abducted by Islamist insurgents, a senior Obama administration official said on Monday.

 

Washington has sent military, law-enforcement and development experts to Nigeria to help search for the missing girls who were kidnapped by Boko Haram militants from a secondary school in Chibok in remote northeastern Nigeria on April 14.

 

"We have shared commercial satellite imagery with the Nigerians and are flying manned ISR (intelligence, surveillance and reconnaissance) assets over Nigeria with the government's permission," the U.S. official said.

 

State Department spokeswoman Jen Psaki told a news briefing on Monday that the U.S. was providing intelligence, surveillance and reconnassance support. She said U.S. teams on the ground "are digging in on the search and coordinating closely with the Nigerian government as well as international partners and allies." Two U.S. officials, speaking on condition of anonymity, said the United States was also considering deploying unmanned, drone aircraft to aid the search.

 

One of the U.S. officials told Reuters the United States had been carrying out the manned surveillance flights “for a few days” but did not elaborate. Last week, U.S. Undersecretary for Africa Linda Thomas-Greenfield told Reuters in an interview that Nigeria had requested surveillance and intelligence from the United States.

 

Nigerian President Goodluck Jonathan has said he believes the girls are still in Nigeria. The leader of Boko Haram has offered to release them in exchange for members of its group being detained, according to a video posted on YouTube on Monday.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories