Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:35
CH-47F Chinook helicopter

CH-47F Chinook helicopter


28.09.2015 by Livefist
 

It's a phrase thrown about often in this business, but in the compulsively bumpy world of Indian aviation procurement, there are few occasions when an item chosen for the armed forces is a certain, unequivocal game-changer. The Indian government's decision to clear a deal for 15 Boeing Ch-47F Chinook heavy lift helicopters steps far from the slapdash, frequently fallible procurement paths the armed forces have taken all too often. For one thing, the Chinook won a competition. Two, the government's decision to close the deal comes nearly three years of negotiations later -- an indication, perhaps and hopefully, that India has closed the best deal it could for the product. But now that the decks are truly cleared for a direct commercial sale contract between the Indian MoD and Boeing Defense, it's useful to examine sentiments within the Indian Air Force, which will operate the Chinooks possibly from its Chandigarh base, but possible closer to the country's capital too. Here are five reasons why the CH-47F Chinook in IAF colours (as detailed for the first time by artist Saurav Chordia above) could be a true game-changer in Indian service:

 

1. The IAF has had a troubled run with its spare heavylift rotory wing capability. Of the four Mi-26 Halos it bought in the eighties, three remain (one was written off after a severe crash-landing five years ago). But even before the accident, the platform has had typically severe serviceability issues that have mostly seen only one in the air at any given time -- not the worst of scenarios for such a small fleet, but grossly less than what the IAF wanted from these machines. Replaced with a full-sized fleet of new generation helicopters will give IAF planners the kind of heavylift rotory wing flexibility they've never had before. Squadron-sized numbers (and, of course, newer circumstances) will shore up serviceability and put more numbers in pilots' hands. The last few years have demonstrated that the ability to have more than one of these helicopters in the air at any given time is the difference, quite literally, between life and death. More numbers of heavylift copters in aero-bridge operations during humanitarian relief or disaster reconstruction work will be crucial.

 

2. Trials in 2010-11 convinced the IAF in no small measure that the tandem rotor capability would enormously boost what they were already doing with the conventionally framed Mi-26, especially in high-altitude operations. A comparison of what the tandem rotored Chinook could do in terms of landing approach capability, centre of gravity envelope etc., as opposed to the aerodynamic, performance and safety constraints on the CH-53 Super Stallion/Mi-26 proved to be too substantive to ignore. In simple terms, the IAF was convinced the Chinook could get more done, cleaner and safer.

 

3. The Chinook is substantially smaller and with a lower payload capacity than the Mi-26, but a higher degree of loading/unloading flexibility (especially rear loading) coupled with  a significantly greater number of cargo/troops/equipment configurations convinced the IAF that switching to the tandem rotor machine made more sense than explore the very capable Mi-26T2, that sports better engines, avionics and safety features than the variant the IAF currently operates. The Chinook's performance with under-slung cargo also won the IAF over.

 

4. The Chinook's flying qualities, agility in the air, significantly lower rotor diameter and landing flexibility will allow the IAF to fly it where it couldn't have even thought of taking the Mi-26. High altitude border areas, along narrow ridges and valleys, to deliver equipment, humans or materials for construction, road-building/repair, communications infrastructure building, disaster relief, casualty evacuation or any of the several other mission profiles the Chinook is built for. Why is that a game-changer? Because the IAF cannot satisfactorily deliver heavy payloads to precise sites even now. If not fully in some areas, tandem rotor operations will close the gap significantly, allowing the IAF to deliver closer to sites of requirement than ever before.

 

5. The Chinook is only the second heavylift helicopter the IAF will have ever operated. Unlike the Mi-26  that has performed strictly a troop/cargo transport role, the Chinook will obviously have a special missions profile as well. While the IAF has been looking at the MH-47 special operations configuration, the CH-47F variant it has chosen will definitely be used for special operations training and exercises, and will necessarily integrated with the larger joint special forces orbat. The IAF, a master at finding innovative new uses for its kit, could throw up several surprises behind the stick of a Chinook.

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 18:20
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

29/09/2015 Sources : CEAM

 

Avec une quinzaine de nations et plus de 1500 militaires engagés, la campagne "Bold Quest" est un rendez-vous annuel unique au monde, permettant de valider les capacités opérationnelles interarmées et interalliées. Ces dernières mettent en œuvre des réseaux de données tactiques, dédiés notamment à la mission complexe de Digital Aided Close Air Support (DACAS - appui aérien numérisé). Pour l’occasion, la France a déployé à El Paso (Texas, États-Unis) deux Rafale, ainsi que plus de 135 spécialistes, dont 90 aviateurs et une quarantaine de militaires de l’armée de terre.

 

Des moyens complets déployés

Toute la chaîne de commandement est représentée. Celle-ci intègre tout d’abord cinq équipes JTAC (Joint Terminal Attack Controller - équipes spécialisées dans l’appui aérien rapproché) issues des forces spéciales et conventionnelles de l’armée de l’air et de l’armée de terre. Différents systèmes de remontée et de présentation des informations, tels qu’ALLIANCE, BULDOG et ATLAS, sont également mis en œuvre au sein de structures de commandement appelées TOC (Tactical Operations Center) et ASOC (Air Support Operations Center). Enfin, "Bold Quest" pousse le réalisme jusqu’à inclure la participation de vecteurs aériens réels, comme les Rafale français.

Pour les militaires français, le programme s’annonce chargé, avec un large panel de missions air-sol complexes à réaliser, de type SCAR (Strike Coordination and Reconnaissance – coordination de frappe et reconnaissance), DACAS, ainsi que des vols testant la chaîne Air Land Integration (coordination entre les forces aériennes et terrestres).

 

Une planification rigoureuse

La campagne "Bold Quest" représente plus d’une année de préparation, concrétisée par un premier vol Rafale effectué, lundi 28 septembre 2015. Pour participer à cette campagne, cet appareil a subi quelques modifications permettant d’augmenter ses capacités opérationnelles déjà bien complètes. Dès le convoyage vers les États-Unis, une capacité SATCOM a ainsi été mise en œuvre avec succès. L’évolution majeure réside toutefois tout particulièrement par l’implémentation au sein du Rafale d’une messagerie de type VMF (Variable Message Format). Des tests rigoureux menés par une équipe américaine ont confirmé une intégration parfaitement conforme à la norme. Ainsi, le Rafale a pu être autorisé à effectuer les missions DACAS dès le début de la phase «réelle» de "Bold Quest", appelée LIVEX. Ces tests itératifs doivent en effet être validés avant de pouvoir passer aux phases ultérieures.

 

Des enjeux opérationnels importants

"Bold Quest" doit permettre d’atteindre de nombreux objectifs opérationnels. Pour l’armée de terre, l’effort est porté sur la numérisation et l’acquisition des objectifs, au travers d’un programme appelé NUMACQ. L’interopérabilité des appuis feux est aussi testé via les systèmes ASCA (Artillery System Cooperation Activities) et MIP (Multilateral Interoperability Program).

Les forces spéciales travaillent, pour leur part, à valider le fonctionnement d’une chaîne «bout en bout», reliant ses équipes JTAC et les effecteurs, via une plateforme appelée «C2 C160».

Concernant l’armée de l’air, la cohérence de la gestion de la 3e dimension est à l’honneur, avec notamment l’échange des informations entre les commandos au sol et les avions de chasse, via le système ALLIANCE relié par liaison 16.

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 16:55
Tir du Mamba depuis le SAMP/T - photo Armée de l'Air

Tir du Mamba depuis le SAMP/T - photo Armée de l'Air

 

28/09/2015 Armée de l'air

 

Depuis le 23 septembre, l’exercice NAWAS 15 bat son plein dans le sud de la France. Près de 900 hommes des trois armées participent à ce rendez-vous majeur de la défense surface-air.

 

Fort de son succès en 2012, l’exercice NAWAS est reconduit tous les trois ans; il s’inscrit désormais dans une certaine continuité. Nouveauté cette année, l’utilisation de la liaison de données tactiques L16 est au cœur du scénario concocté par la direction de l’exercice. NAWAS 2015 vise en premier lieu à entraîner, en terrain libre, les unités de défense sol-air équipées de la liaison 16, à la défense et à l’accompagnement d’une force projetée sur un théâtre extérieur comportant une façade maritime. «Cette édition 2015 est également destinée à développer la prise en compte de la logistique opérationnelle associée à ce type de mission, domaine peu abordé lors des exercices majeurs de défense sol-air», ajoute le capitaine Hervé, officier projet de l’exercice.

 

Un exercice interarmées

La manœuvre terrestre se tient cette année dans le sud-est de la France, entre Narbonne et Nîmes. La partie commandement est, quant à elle, menée depuis le JFAC (Joint Force Air Command - commandement air de la force interarmées) de la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun. Pour l’occasion, l’état-major tactique de l’armée de terre, le Land Component Command, est colocalisé avec le JFAC. Ces deux commandements planifient, programment et conduisent l’ensemble des opérations réelles et simulées de l’exercice.
 Pour sa part, l’armée de l’air met en œuvre des systèmes sol-air (Mamba, Crotale NG,…), des moyens C2 (Command and Control – commandement et conduite) tactiques (radar GIRAFFE), ainsi que plusieurs aéronefs (E-3F, Mirage 2000, Rafale, C135…). 
La marine nationale, quant à elle, a déployé en mer Méditerranée, au large de Sète, la frégate de défense  aérienne «Forbin», tandis que plusieurs batteries de défense sol-air de l’armée de terre sont employées sur le terrain. Une unité Mistral de l’armée belge participe également à cet exercice, en coopération avec les forces françaises sur le terrain.

 

Un scénario sur-mesure

«L’idée générique du scénario est de mettre les éléments de la force opérationnelle terrestre (FOT) en phase de manœuvre rétrograde suite à une agression», explique l’officier projet. Dans un deuxième temps, la FOT devra effectuer une manœuvre offensive pour contrer l’adversaire et retrouver l’intégrité territoriale, obligeant les moyens de défense sol-air à réarticuler leur dispositif pendant les différentes phases du scénario. «L’ensemble du dispositif profite de l’activité aéronautique, terrestre et maritime pour entraîner son personnel dans un cadre réaliste, résume-t-il. Nous faisons également appel à un outil de simulation lors de périodes définies pour apporter un complément d’activités opérationnelles.» Par ailleurs, des événements seront générés de manière à travailler les reconfigurations de liaisons de données tactiques. «Une des attentes interarmées est de s’exercer à des bascules de C2, en particulier entre la marine et l’armée de l’air, conclut le capitaine Hervé. Des incidents majeurs sur les réseaux seront également joués.» L’exercice NAWAS 2015 couvre ainsi tout le panel de la défense sol-air et contribue à la préparation opérationnelle d’une multitude d’entités, comme c’est le cas de l’escadron de défense sol-air d’Avord, désigné unité de référence de l’armée de l’air pour la protection d’une force aérienne terrestre.

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air


28.09.2015 Armée de l'Air
 

Lundi 21 septembre 2015, le général André Lanata a pris ses fonctions de chef d'état-major de l'armée de l'air (CEMAA), succédant ainsi au général Denis Mercier. Il a été élevé aux rang et appellation de général d’armée aérienne par la même occasion.

 

La prise d’armes s’est déroulée le matin sur la base aérienne (BA) 107 de Villacoublay. « J’ai souhaité une cérémonie sobre et simple, confie le général Lanata. Une cérémonie sur une de nos bases aériennes [...] car c’est sur nos bases aériennes que bat le cœur de l’armée de l’air. »

 

Dans son allocution, le nouveau CEMAA a exprimé sa fierté d’être à la tête d’une « armée de l’air formidable, constituée d’hommes et de femmes dont (il) salue l’engagement exceptionnel au quotidien. » Et de poursuivre : « L’armée de l’air, je suis né avec. J’ai grandi avec. Je m’y suis engagé et les fonctions que j’occupe à partir d’aujourd’hui trouvent leur source dans ce même engagement. L’armée de l’air m’a construit et fait progresser au fil des inestimables expériences opérationnelles, professionnelles et surtout humaines. [...] J’ai besoin de vous tous pour animer ce mouvement qui transforme notre armée de l’air en un système de combat toujours plus performant au service des Français : vous les aviateurs, vous les commandants de base, vous les commandeurs. Gardez à l’esprit, en ce 21 septembre, que plus que jamais nous restons tous Unis pour “Faire Face. »

Le général Lanata avait précédemment occupé le poste de sous-chef d’état-major « plans » à l’état-major des armées. De son côté, le général Denis Mercier rejoindra l’Otan au poste de Supreme Allied Commander Transformation (SACT) à Norfolk, où il succédera au général Jean-Paul Paloméros à l’un des deux commandements militaires les plus élevés de l’Alliance.

 
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 17:55
Le CEAM présente l'ESTA (Escadron de Soutien Technique Aéronautique)


28 sept. 2015 par CEAM

 

Clip de présentation de l'Escadron de Soutien Technique Aéronautique de la base aérienne 118 de Mont de Marsan

Repost 0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 14:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 20 sept. – CJTF-OIR

ARABIAN GULF (Sept. 17, 2015) - An F/A-18F Super Hornet, assigned to the Checkmates of Strike Fighter Squadron (VFA) 211, launches from the flight deck aboard the aircraft carrier USS Theodore Roosevelt (CVN 71). Theodore Roosevelt is deployed in the U.S. 5th Fleet area of operations supporting Operation Inherent Resolve, strike operations in Iraq and Syria as directed, maritime security operations and theater security cooperation efforts in the region. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Anna Van Nuys/Released)

 

September 20, 2015 by CJTF-OIR - Release # 20150920

 

Military Airstrikes Continue Against ISIL Terrorists in Iraq

 

SOUTHWEST ASIA – On Sept. 19, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Iraq. Coalition military forces conducted 11 airstrikes coordinated with the government of Iraq using, strike, fighter-attack, bomber, and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Iraq

• Near Bayji, one airstrike resulted in terrain denied to ISIL fighters.

• Near Hit, one airstrike struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL vehicle.

• Near Kirkuk, one airstrike struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL vehicle.

• Near Kisik, one airstrike struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL bunker.

• Near Mosul, two airstrikes struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL fighting position and suppressed an ISIL mortar position.

• Near Ramadi, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed two ISIL buildings.

• Near Sinjar, three airstrikes struck two ISIL tactical units, destroyed an ISIL heavy machine gun fighting position, an ISIL vehicle, and five ISIL bunkers.

• Near Tal Afar, one airstrike, struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL vehicle.

 

Airstrike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted airstrikes in Iraq include Australia, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom and United States.

Repost 0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 11:50
Dutch air force chief dissatisfied with U.S. Army helicopter plan

A U.S. Army CH-47 Chinook helicopter is one of the vehicles that may be replaced by the Future Vertical Lift program. U.S. Army photo

 

LONDON, Sept. 15 (UPI)

 

The U.S. military's Future Vertical Lift program to develop new battlefield helicopters does not impress the top air force chief in the Netherlands.

Royal Netherlands Air Force (RNLAF) commander Lt. Gen. Alexander Schnitger spoke at a rotorcraft panel at the Defence and Security Equipment International exhibition in London on Sept. 14, and voiced his disappointment with the ongoing U.S. efforts to create the next generation of helicopters.

"So far I am not impressed or convinced that the current plans are advanced enough to survive use past 2030," Lt. Gen. Shnitger said.

 

read more

Repost 0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 11:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

September 19, 2015 by CJTF-OIR - Release # 20150919

 

Military Airstrikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA – On Sep. 18, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted five airstrike using fighter and ground-attack aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 12 airstrikes coordinated with the government of Iraq using, fighter, fighter-attack, bomber, and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Tal Abyad, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed three ISIL fighting positions.

• Near Al Hasakah, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL fighting position.

• Near Al Hawl, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed two ISIL bunkers.

• Near Dayr Az Zawr, one airstrike destroyed an ISIL check point.

• Near Mar’a, one airstrike struck an ISIL tactical unit.

 

Iraq

• Near Al Baghdadi, one airstrike struck an ISIL tactical unit.

• Near Bayji, two airstrikes struck an ISIL tactical unit and destroyed one vehicle.

• Near Haditha, one airstrike struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL sniper position and two ISIL buildings.

• Near Kirkuk, one airstrike suppressed ISIL mortar fire.

• Near Kisik, two airstrikes struck an ISIL tactical unit, and destroyed ISIL mortars, an ISIL cache, an ISIL fighting position, and two ISIL vehicles.

• Near Mosul, two airstrikes struck an ISIL tactical unit, and destroyed an ISIL heavy machine gun, an ISIL fighting position and suppressed ISIL rocket fire.

• Near Ramadi, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL motorcycle

• Near Sinjar, two airstrikes struck an ISIL tactical unit, destroyed an ISIL light machine gun and four ISIL fighting positions and suppressed light machine gun fire.

 

Airstrike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted airstrikes in Iraq include Australia, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom and United States. Coalition nations which have conducted airstrikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates and the U.S.

Repost 0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:55
Retrouvez l’armée de l’air aux Journées européennes du patrimoine 2015



 18/09/2015 Armée de l'air

 

De nombreuses bases aériennes ouvrent les portes de leur patrimoine culturel à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2015, les 19 et 20 septembre prochains. Le thème retenu cette année est "Le patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir".

 

Pour cette 32e édition, la Défense, deuxième acteur culturel de l’État, invite le public à découvrir plus d’une centaine de sites et de hauts lieux du patrimoine militaire français qui proposent, pour l’occasion, de nombreuses visites, ateliers pédagogiques et expositions de matériel. En 2014, les édifices militaires ont accueilli plus de 200 000 visiteurs.

À cette occasion, des bases aériennes et des détachements air vous proposeront des visites historiques. 

Pour de plus amples informations sur les activités proposées consultez le site du ministère de la Culture et de la Communication.

Rendez-vous sur les bases aériennes !

Base aérienne 102 de Dijon

  19 et 20 septembre 2015
  Le samedi de 14h à18h et le dimanche 10h-12h et 14h-18h
  - Visite des 3 espaces du musée de la base avec son Mirage 2000 Cristal
  - Remise d'une plaquette souvenir sur l'histoire de la BA 102
  - Présentation du Mirage III des "Chevaliers du ciel"

Base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac

  19 et 20 septembre 2015
  - Visites guidées en bus de la base aérienne à travers ses monuments d’infrastructure
  - Visites guidées de l’espace "traditions"
  - Exposition statique d’une vingtaine d’avions mythiques de chasse et de transport pour faire revivre l’épopée industrielle et technologique qu’a connue la région Aquitaine de la période post-seconde guerre mondiale, soit 1945, aux années 90. Chacun des avions sera associé autant que possible à une automobile de la même époque de préférence de marque française.

Base aérienne 115 d'Orange

  Samedi et dimanche de 09h à 12h et de 13h30 à 17h
  Visite du musée de la base dénommé « Musée Caritat »
  Le musée se trouve sur la base, en zone vie tout près de l’entrée base et est donc facile d’accès au public.

Base aérienne 118 de Mont-de-Marsan

  - Exposition statique d’aéronefs
  - Visite de l’Espace Patrimonial Rozanoff (musée de la base aérienne et du centre d'expertise aérienne militaire)
  - Exposition dynamique par l’équipe cynophile

  Sur inscription uniquement au 05 58 46 78 53

Élément air rattaché 279 de Chateaudun

  19 et 20 septembre de 9h30 à 17h

  Baptêmes de l'air à l'Aéro-club Jean Fournier
  Entrée libre avec pièce dʼidentité

Base aérienne 702 d'Avord

  Musée de la base aérienne 702 d’Avord
  Route de Bourges - 18520 Avord
  Informations au : 02 48 68 41 65
  Courriel: lescopains.avord@orange.fr
  • Horaires des visites :
  Samedi : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  Dimanche : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  ● Durée de la visite : 1h30
  Point de départ de la visite : entrée principale de la base aérienne
  Visite gratuite, commentée par groupe composé de 28 personnes
  ● Public concerne : adultes et enfants
  Partiellement accessible aux personnes à mobilité réduite
  Pas d’inscription préalable

Base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard

  Le musée aéronautique de la BA 709 est ouvert au public les 19 et 20 septembre :
  - Horaires : 10h00 – 12h00 et 14h00 – 18h00
  - Description des animations des Journées européennes du patrimoine :
  1- Visite commentée du musée aéronautique : histoire de la base aérienne 709 depuis sa création en 1938 à nos jours.
  2- Expositions d’avions anciens et divers objets aéronautiques
  3- Exposition de véhicules et matériels de la seconde guerre mondiale.
  4- Exposition de tenues de pilotes
  5- Exposition de maquettes et peintures sur le thème de l’aéronautique
  Réservation préalable : 05. 45.32.73.56 (heures ouvrables)
  Pièce d’identité obligatoire

Base aérienne 722 de Saintes

  Afin de faire découvrir ses missions au public, l’école organise pendant ces 2 jours des visites à partir de 13h30 avec au programme :
  - Visite de la salle «traditions», véritable musée de notre école ;
  - Visite du Hangar aéronautique et de l’atelier des moteurs ;
  - Présentation de l’Armée de l’air et de l’historique des promotions des élèves techniciens.

Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 21:40
Basel al-Assad International Airport

Basel al-Assad International Airport

 

18 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Les Russes ont déployé quatre avions de combat en Syrie, a indiqué vendredi un responsable américain à l'AFP.

 

Les Etats-Unis ont observé la présence de quatre avions de combat au sol près de Lattaquié (ouest), un fief du régime de Bachar al-Assad, a indiqué cette source.

 

Ce nouveau renforcement de la présence militaire russe intervient alors les Etats-Unis et la Russie ont repris un dialogue militaire sur la situation en Syrie.

 

Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter, qui n'avait jamais eu de contact avec son homologue russe Sergueï Choïgou depuis son entrée en fonction en février 2015, s'est entretenu avec lui pendant près d'une heure vendredi matin.

 

Les deux ministres ont notamment convenu de poursuivre les discussions entre militaires sur les moyens d'échanger des informations sur les activités des différentes parties en Syrie, pour éviter tout incident.

 

Les Etats-Unis s'alarment depuis des semaines de la montée en puissance militaire russe en Syrie afin de renforcer son aide au régime du président Bachar al-Assad, alors que les Américains pilotent depuis un an une coalition internationale contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

 

Le Pentagone avait indiqué plus tôt avoir observé l'apparition près de Lattaquié, de matériel et de troupes russes, laissant penser que l'armée russe est en train d'installer une base aérienne avancée.

 

Les Russes ont déjà déployé sur place au moins quatre hélicoptères militaires, sept chars, une dizaine de véhicules blindés de transport de troupes, selon le Pentagone.

Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 16:50
Futurs F-16: Lockheed rassure les industriels belges

 

17 septembre 2015 Alain Lallemand – LeSoir.be (Belga)

 

Signature d’un accord de principe entre Lockheed et des industriels belges de l’aéronautique, au cas où la Belgique achèterait des F-35.

 

Le géant américain de l’industrie de défense Lockheed Martin, constructeur du chasseur F-35, a signé ce jeudi avec quatre sociétés belges - Esterline Belgium (anciennement Barco), Sonaca, Sabca et Ilias Solutions - des accords de principe (memorandum of understanding) pour l’exploration de possibles «partenariats industriels» dans l’éventualité où la Belgique, d’une part, confirmerait son intention de remplacer ses chasseurs F-16 et, d’autre part, décidait de les remplacer par le F-35 de Lockheed.

 

Selon l’avionneur américain, «ce protocole d’accord démontre la volonté de Lockheed Martin d’explorer toutes les opportunités de coopération industrielle dans les domaines des technologies avancées de la défense, de l’aéronautique, de l’informatique et de la sécurité». «Ce protocole d’accord soutient toutes les possibilités de partenariats industriels que Lockheed Martin pourrait poursuivre en Belgique» en cas de choix du F-35 «Lightning» par le gouvernement fédéral, a ajouté le groupe dans un communiqué.

 

C’est un pas symbolique mais très intelligent de la part de Lockheed, à un moment de grande interrogation de la part de l’industrie. Non seulement le gouvernement belge n’a pas confirmé d’appel d’offre, mais le plan stratégique militaire qui justifierait un maintien de la capacité de combat aérien de la Belgique n’existe pas encore. Tant Lockheed que les industriels belges ne savent même pas, à l’heure actuelle, dans quel cadre juridique un éventuel contrat d’achat pourrait être contrebalancé par des partenariats industriels favorables à la Belgique. Le protocole donne au moins une indication symbolique sur l’ancrage que souhaite Lockheed en Belgique.

Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
photo J-L. Brunet - Armée de l’air

photo J-L. Brunet - Armée de l’air

 

17/09/2015 Cne Karim DJEMAI - Armée de l'air

 

Le Musée de l’air et de l'espace (MAE) du Bourget (93) a revêtu sa tenue d'apparat, mercredi 16 septembre 2016, pour célébrer un double événement : le vernissage du 9e salon des Peintres de l’air et de l’espace et l’inauguration du Hall de la Cocarde.

 

Lors de leurs discours d'ouverture, le général Denis Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air (CEMAA) et Mme Catherine Maunoury, directrice du MAE, ont tenu à saluer la qualité artistique des œuvres exposées. «Vous savez tous à quel point j’estime l’action des Peintres de l’air,a notamment déclaré Mme Maunoury. À mes yeux, leurs œuvres sont une source d’inspiration permanente». Le général Mercier a pour sa part témoigné toute son admiration, en déclarant: «les Peintres de l’air savent mieux que quiconque retranscrire ces instantanés qui marquent le quotidien des aviateurs en métropole ou en opérations extérieures. Plusieurs récompenses ont ensuite été attribuées par de nombreuses hautes autorités de l'aéronautique militaire et civile. Le prix du CEMAA a notamment été remis à Éric Bari pour son œuvre baptisée «As», tandis que Mme Catherine Roch a remporté le prix du ministère de la Défense pour son tableau «Capitaine Georges Madon, combats aériens, 1917».

 

 

Suite de l'article

 

 

 

Repost 0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

16/09/2015 Sources : Commandement des forces aériennes

 

Du 31 août au 18 septembre 2015, quinze Rafale de l’escadron de chasse 1/7 «Provence», du régiment de chasse 2/30 «Normandie-Niemen» et de l'escadron de chasse 1/91 «Gascogne» sont déployés sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara pour une campagne de tir air-air. Objectif : qualifier ou maintenir les qualifications les forces aériennes au tir canon sur cible aérienne.

 

Au total, neuf Rafale monoplaces et six biplaces garnissent le parking avions de la base corse pour entraîner une soixantaine de pilotes et de navigateurs. À leurs côtés, plus d’une centaine de mécaniciens assurent la mise en œuvre des aéronefs. Durant trois semaines, les pilotes enchaînent les sorties au large des côtes pour s’exercer au tir canon air-air qui consiste à viser une cible aérienne tractée par les trois Alphajet de l’escadron d’entraînement 2/2 «Côte d’Or».

 

À une semaine de la fin de la campagne, les compteurs affichent douze qualifiés et autant de renouvellement de qualification.

 

Outre ces objectifs air-air, les chasseurs profitent également de cette campagne pour s’entraîner au tir de leurres IR (infrarouge) et, depuis mardi 15 septembre, au tir canon air-sol sur le champ de tir de Diane. Cela permet de requalifier et de qualifier en priorité les équipages amenés à être prochainement déployés en opérations extérieures.

 

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 18:55
photo J-L. Brunet - Armée de l’air

photo J-L. Brunet - Armée de l’air


16.09.2015 Armée de l'Air

 

Journée chargée au MUSÉE DE L'AIR ET DE L'ESPACE !

Le général Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Creux, inspecteur général de l'armée de l'air, et Catherine Maunoury, directrice du musée de l'Air et de l'Espace étaient présents au Bourget pour le vernissage de l'exposition des peintres de l'air. Rassemblant une quarantaine de peintures et sculptures autour du même thème, l'aéronautique militaire, il est accessible à l’ensemble des visiteurs du musée, à compter de ce jour et jusqu'au 29 novembre 2015 inclus.

Une occasion d'inaugurer le tout nouveau hall de la cocarde, qui ravira désormais petits et grands passionnés !

Visite panoramique : http://bit.ly/CocArde

Nos cocardes les plus emblématiques vous attendent là-bas ! Venez nombreux !

 

Reportage photos

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

16/09/2015 Sources : Marine nationale

 

Mardi 15 septembre 2015, la base aéronautique navale de Landivisiau (BAN Landivisiau) a accueilli un 1er A400M pour la première fois. Il s’agit du 14ème et avant-dernier avion de ce type réceptionné par l’armée de l’Air.

 

La BAN Landivisiau a réalisé cet été des travaux d’adaptation de la piste pour pouvoir accueillir cet aéronef de grande taille. En provenance d’Orléans, il s’est posé à Landivisiau pour embarquer du personnel avant de décoller en direction de Keflavik en Islande. L’A400M est un nouvel avion capable d’assurer plusieurs missions telles que le ravitaillement, le transport de personnel ou de fret et bientôt le largage de matériel et de parachutistes. Il est deux fois plus rapide et couvre le double de distance d’un Transal.

 

Selon les missions, il peut transporter jusqu’à 37 tonnes de fret et 116 passagers. Désormais, il fera partie du paysage de Landivisiau au même titre que le Casa, le Transal ou le C130.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:50
NATO Air Policing: Deutsche Eurofighter fliegen im Baltikum


16 sept. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 09/2015 15E31401

 

Es geht wieder los: Seit September schützen deutsche Jagdflugzeuge für vier Monate den östlichen Luftraum der NATO.
Beim verstärkten Air Policing Baltikum starten Kampfjets von zwei Standorten im Baltikum.
Die 180 deutschen Soldaten, zum großen Teil aus dem Geschwader 31 "Boelcke", sind in Estland stationiert.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:35
New Airbus ACJ 320 in Commission at Royal Thai Air Force

RTAF ACJ 320 seat configuration consist of 75 seats (VVIP 4 seats, VIP 6 seats, the director of travel one seat, followed by eight seats, crew 2 seats. and 54 passengers seats) (photo : RTAF)


14.09.2015 Defense Studies


BANGKOK – The Royal Thai Air Force (RTAF) has held a delivery ceremony of a new military aircraft which will be used for non-war missions. 

The delivery of Airbus ACJ 320 took place at Military Terminal 2 in Bangkok. Deputy PM and Defense Minister Gen Prawit Wongsuwan presided over the ceremony. The aircraft was purchased under the RTAF procurement project of a passenger plane for high-ranking and prominent persons.

Aside from transporting important persons, the airbus will be used for humanitarian missions such as evacuation of disaster-affected Thais living overseas and peace-keeping operations.

The ACJ320 boasts the most spacious cabin in the corporate jet market. The double engine airplane can seat up to 75 passengers and fly at a maximum distance of 5,900 kilometers or around seven hours when filled up.

The airbus is based at Royal Flight Squadron 602, Wing 6 in Bangkok.

(Pattaya Mail)

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:30
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin

 

September 15, 2015: Strategy Page

 

In early September Iraqi F-16IQ fighter-bombers carried out their first combat missions, using smart bombs against several ISIL (Islamic State in Iraq and the Levant) targets. This comes 16 months after the F-16IQ made its first flight. Four F-16IQs arrived in Iraq in July so that Iraqi pilots and maintainers could undertake final training in preparation for the first combat missions.

 

The F-16IQ is a custom version of the single seat Block 52 F-16C and the two-seater F-16D. In mid-2014 Iraq ordered another 18 F-16IQs and six will be the D version. The F-16IQ is similar to American Block 52 F-16s except they are not equipped to handle AMRAAM (radar guided air-to-air missiles) or JDAM (GPS guided bombs). The F-16IQ can handle laser guided bombs and older radar guided missiles like the AIM-7.

 

The first 18 F-16IQs were ordered in late 2011. Iraq originally proposed this deal in 2009 but nothing happened because at the last minute government officials were informed that putting money down for the warplanes would interrupt needed food purchases. If the food did not get paid for it would not arrive and there could be riots. So the F-16 purchase was delayed and it was feared that all Iraqi F-16IQs probably would not be ready for service until the end of the decade. All that changed in mid-2014 when ISIL took Mosul and much of western and northwestern Iraq. Now the F-16IQ had a much higher priority.

 

Meanwhile, Iraq is slowly building a new air force. At the time ISIL took Mosul the Iraqi Air Force had some 200 aircraft, about half of them helicopters. There were 14,000 personnel in the air force, but Iraq planned to double the size of the air force by the end of the decade and equip it with over 500 aircraft, most of them non-combat types. At that point there would be about 35 squadrons (14 fighter, 5 attack helicopter, 5 armed scout helicopter, 2 transport, 2 reconnaissance, 1 fixed wing training, 1 helicopter training, 3 helicopter transport, 1 utility/search and rescue, and 1 special operations). The Iraqis are eager to buy F-16s partly because neighboring Turkey and Jordan have done well with this model. Since mid-2014 the plans for the Iraqi Air Force have been accelerated and that sense of urgency will last as long as the ISIL threat.

 

In mid-2014 the Iraqi air force was flying mostly transport and reconnaissance missions. Iraq got its first combat aircraft in 2009, when three Cessna Caravan 208 aircraft with laser designators and Hellfire missiles arrived. Mi-17 helicopters were equipped to fire unguided rockets. Most helicopters have a door gunner armed with a machine-gun. After June 2014 the Iraqis began using a lot more Hellfire missiles and the U.S. made several emergency air freight deliveries of Hellfires to Iraq.

 

The F-16 is currently the most popular fighter aircraft in service. The U.S. still has about 1,200 F-16s in service (about half with reserve units). Over 4,200 F-16s were produced, and America has hundreds in storage, available for sale on the used warplane market.  The end of the Cold War in 1991 led to a sharp cut in U.S. Air Force fighter squadrons. Moreover, the new F-35 will be replacing all U.S. F-16s in the next decade. So the U.S. has plenty of little-used F-16s sitting around, and many allies in need of low cost jet fighters.

 

 F-16s are still produced for export, and these cost as much as $70 million each (like the F-16I for Israel). Some nations, like South Korea, build the F-16 under license. A used F-16C, built in the 1990s, would go for about $10 million on the open market. The 16 ton F-16 also has an admirable combat record, and is very popular with pilots. It has been successful at ground support as well. When equipped with 4-6 smart bombs, it is an effective bomber.

 

In 2010 the U.S. agreed to begin training Iraqi F-16 pilots. The first ten Iraqis began their training later that year. This training covered basic and advanced flight training. After that was completed the new pilots were ready to learn how to operate F-16s.

 

Starting in 2009 Iraqi ground troops began training with F-16s providing support for Iraqi troops. American F-16s and ground controllers were used, giving Iraqi commanders experience in working with this kind of capability. Iraq ground controller are being trained as well and some are already on the job.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 06:30
Two bomb-laden Royal Australian Air Force F/A-18A Hornet multi-role fighter aircraft formate on their tanker whilst transiting to Iraq for another mission. -  photo SGT Pete / Aus DoD

Two bomb-laden Royal Australian Air Force F/A-18A Hornet multi-role fighter aircraft formate on their tanker whilst transiting to Iraq for another mission. - photo SGT Pete / Aus DoD

 

16 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Sydney - L'aviation australienne a effectué sa première frappe contre l'organisation Etat islamique en Syrie, détruisant un transport de troupes blindé des jihadistes, a annoncé mercredi le ministre australien de la Défense Kevin Andrews.

 

Cela fait partie de l'extension logique (de l'engagement australien) dans la lutte contre Daesh, pour opérer non seulement au-dessus du nord de l'Irak mais aussi au-dessus de l'est de la Syrie afin de dégrader et de détruire les forces de Daesh, a déclaré le ministre à des journalistes, utilisant l'acronyme arabe correspondant à l'Etat islamique (EI).

 

Lors de cette frappe qui a eu lieu il y a deux jours, un appareil F/A-18A Hornet de la Royal Australian Air Force (RAAF) a détruit un transport de troupes blindé de l'EI avec un missile guidé, a indiqué M. Andrews.

 

Deux de nos Hornet ont repéré le transport de troupes, qui était dissimulé dans une installation de Daesh, a précisé le ministre. Après avoir reçu l'autorisation (de frapper l'objectif), l'un des Hornet a utilisé une arme de précision guidée pour détruire la cible.

 

Les sorties de l'aviation australienne sont menées au-dessus de la Syrie et de l'Irak, la majorité de nos missions se font toujours au-dessus de l'Irak, et nous les effectuons à une fréquence très régulière, a ajouté M. Andrews.

 

Les Etats-Unis, le Canada, la Turquie et des Etats du Golfe effectuent déjà des frappes aériennes contre des objectifs de l'EI en Syrie.

 

L'Australie s'est jointe l'année dernière à la coalition menée par les Etats-Unis pour combattre l'EI en Irak, mais elle a étendu la semaine dernière ses opérations aériennes à la Syrie, déclarant que la base juridique pour cela était la nécessité d'une défense collective de l'Irak contre le groupe jihadiste, qui contrôle une vaste étendue de territoire en Irak et en Syrie.

 

Le ministère australien de la Défense avait annoncé samedi dernier dans un communiqué que l'aviation australienne avait effectué sa première mission au-dessus de la Syrie mais sans effectuer de frappe.

 

Le ministère avait précisé que les appareils utilisés par la RAAF au sein de la coalition sont deux chasseurs F/A-18A Hornet, un avion-citerne KC-30A et un avion de veille radar E-7A.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 22:20
Héros du Thalys, Spencer Stone reprendra le travail début octobre

French President Francois Hollande, left, awards U.S. Airman First Class Spencer Stone with the Legion d'Honneur (the Legion of Honour) medal during a ceremony at the Elysee Palace in Paris, Aug. 24, 2015. source abcnews.go.com

 

15 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Le soldat Spencer Stone, l'un des héros de l'attaque du train Thalys, s'apprête à retrouver une vie ordinaire après avoir connu une vie de star ces dernières semaines, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse organisée par l'US Air Force.

 

J'ai appris beaucoup. J'ai plus grandi dans les trois dernières semaines que dans les 22 dernières années de ma vie, a expliqué mardi Spencer Stone, qui s'exprimait en marge d'une convention à Washington réunissant tout le gratin de l'US Air Force.

 

J'avais peur de parler en public, ma voix tremblait, mais maintenant c'est assez facile pour moi, a-t-il dit en souriant, sanglé dans son uniforme bleu marine.

 

J'ai eu la chance que l'US Air Force me laisse voyager et faire des choses assez cool avec les médias, a-t-il résumé.

 

L'Air Force a aussi décidé de promouvoir au rang de Staff Sergeant (sergent-chef) celui qui n'était que simple 1ère classe.

 

Il ne s'agit pas de récompenser le jeune homme pour son acte héroïque, a expliqué le général Mark Welsh, chef de l'armée de l'air, en marge d'une autre conférence de presse.

 

Il s'agit plutôt de reconnaître le sang-froid dont il a fait preuve dans tous les évènements qui ont suivi, a indiqué le général.

 

Il a un instinct pour dire et pour faire ce qu'il faut, et ce sera une très bonne qualité pour un jeune sous-officier, a-t-il déclaré.

 

Le jeune homme a été invité à des talks-shows sur les chaines de télévision américaines, et fêté avec ses amis lors d'une parade à Sacramento (Californie) le 11 septembre.

 

L'un des talk-shows lui a offert un billet d'avion pour Paris et cinq nuits d'hôtel sur place, et il a indiqué avoir reçu une Chevrolet Camaro, sans dire qui était le généreux donateur.

 

Début octobre, il reprendra le travail dans la base aérienne Travis en Californie, où se trouve un important hôpital militaire dans lequel il a déjà travaillé.

 

L'US Air Force lui a accordé cette affectation après l'attaque du Thalys, alors qu'il devait en principe être affecté à une base aérienne du Nevada.

 

Je connais tout le monde à l'hôpital, mon frère est motard dans la police là-bas (...) et je serai près de mes deux amis qui étaient dans l'attaque, a-t-il dit.

 

Jeudi, Spencer Stone (23 ans) sera décoré avec ses amis au Pentagone par le ministre de la Défense américain Ashton Carter. Il recevra la médaille Purple Heart.

 

Ses deux amis, Alek Skarlatos, 22 ans, militaire de la Garde nationale de l'Oregon (nord-ouest), et Anthony Sadler, 23 ans, seront également décorés.

 

Tous trois ont déjà reçu la Légion d'honneur des mains du président français François Hollande.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 19:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 15 sept. – CJTF-OIR

 

September 15, 2015 by CJTF-OIR  -Release # 20150915

 

Military Airstrikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA – On Sep. 14, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted three airstrikes using fighter aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 15 airstrikes coordinated with the government of Iraq using attack, bomber, fighter, fighter-attack and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hasakah, two airstrikes struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL armored personnel carrier.

• Near Dayr Az Zawr, one airstrike struck an ISIL crude oil collection point.

 

Iraq

• Near Al Baghdadi, one airstrike struck an ISIL large tactical unit and destroyed an ISIL building.

• Near Al Huwayjah, two airstrikes struck two ISIL tactical units and destroyed two ISIL tunnels and an ISIL vehicle.

• Near Bayji, three airstrikes struck three ISIL tactical units and destroyed eight ISIL buildings, an ISIL IED and an ISIL carport.

• Near Habbaniyah, one airstrike destroyed three ISIL rocket rails.

• Near Kirkuk, one airstrike struck an ISIL mortar firing position.

• Near Mosul, three airstrikes struck an ISIL tactical unit, two ISIL rocket firing positions and an ISIL mortar firing position and destroyed three ISIL berms and 14 ISIL fighting positions.

• Near Ramadi, one airstrike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL house-borne IED, an ISIL VBIED, five ISIL buildings, an ISIL vehicle and an ISIL motorcycle.

• Near Sinjar, three airstrikes struck two ISIL tactical units and destroyed six ISIL fighting position, an ISIL heavy machine gun and an ISIL cache.

 

Airstrike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted airstrikes in Iraq include Australia, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom and United States. Coalition nations which have conducted airstrikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates and the U.S.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 17:20
Photos : Cplc Mathieu St-Amour, Imagerie de la 8e Escadre

Photos : Cplc Mathieu St-Amour, Imagerie de la 8e Escadre


15.09.2015  Aviation Royale Canadienne

 

Le 11 septembre 2015, entre 12h00 et 14h00, dix aéronefs CC-130J Hercules du 436e Escadron on effectué un entraînement rare de vol, d'équipage d'entretien et de parachutiste, nommé la 'Marche des éléphants' dans la région de Coe Hill, Mountain View et Trenton

 

Reportage photos

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

14/09/2015 Armée de l'air

 

Les prises de commandement du centre de formation aéronautique initiale (CFAMI) 5/312 et de l’escadron d’instruction sol du personnel navigant (EISPN) se sont déroulées jeudi 10 septembre 2015 sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence.

 

Le CFAMI assure l’initiation au vol ainsi que la formation théorique et pratique des futurs pilotes et navigateurs de chasse, de transport et d’hélicoptère au sein de l’armée de l’air, de la marine nationale ainsi que de la direction générale de l’armement.

 

Pour mener à bien sa mission, la direction des études du CFAMI dispose de l’escadron d’initiation à l’aéronautique militaire (EIAM) pour l’initiation au vol à voile, de l’EISPN pour les cours théoriques, de la section simulateur, de deux escadrons d’instruction en vol (EIV) pour les pilotes, ainsi que de l’escadron de formation des navigateurs de combat (EFNC).

 

Cette cérémonie a marqué également la reprise des traditions des escadrons 3/5 «Comtat Venaissin», 2/93 «Cévennes» et 1/93 «Aunis» respectivement par le 2e EIV «Montmirail», le 3e EIV «Côte Bleue» et l’EFNC.

 

L’escadron de chasse 3/5 «Comtat Venaissin» fut formé à Orange le 1er janvier 1953, avec pour mission de transformer des stagiaires sur avions à réaction, puis dès 1954, d’assurer la défense aérienne du territoire. Dissous une première fois en 1957, il est recréé à Orange de juillet 1981 à mai 1997. Volant sur Vampire, Mistral, Mystère II C, Mirage F1 B/C puis Mirage 2000 C, il participa aux opérations Épervier (Tchad) et Daguet (Irak). Le «Comtat Venaissin» renaît aujourd’hui au sein du CFAMI, où il reprend l’activité du 2e EIV «Montmirail».

 

L’escadron de bombardement (GB) 2/93 «Cévennes», quant à lui, héritier des escadrilles V109 et V125, fut créé pendant la Grande Guerre. Il ne cessa de s’illustrer durant la Seconde Guerre mondiale, aussi bien au cours de la Bataille de France qu’en Afrique du nord. Dissous en 1946, il sera recréé de 1965 à 1983, et assurera la mission de dissuasion nucléaire. Il vola notamment sur Farman 50, Amiot 143, Potez 63, B26 Marauder et Mirage IV A. Le «Cévennes» est cité à l’ordre de l’Armée aérienne, et décoré de la Croix de guerre avec Palme et de la Médaille militaire. À l’instar du «Comtat Venaissin», il renaît aujourd’hui en reprenant l’activité et les traditions du 3e EIV «Côte Bleue».

 

Le groupe de bombardement 1/31 «Aunis», héritier des escadrilles SAL 10 et SAL 227 de la Grande Guerre, est créé en décembre 1944. Il participa sur JU-88 à la libération de Royan et de la pointe de Graves. Le GB 1/31 a été dissous en janvier 1946. De juillet 1965 à août 1996, équipés de C-135F, les escadrons de ravitaillement en vol (ERV) 4/93 puis 1/93 reprendront successivement les traditions du GB 1/31. L’«Aunis» fut cité à l’ordre de l’Armée aérienne et décoré de la Croix de guerre.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:45
Algeria orders additional Su-30 fighters

 

15 September 2015 by defenceWeb

 

Algeria has ordered 14 Sukhoi Su-30 fighter jets from Russia’s Irkut, which will augment the 44 Su-30MKs the country has in service.

 

RIA Novosti on Friday quoted Sergei Chemezov, the head of Russian defence technology holding company Rostic, as saying the contract was signed near the beginning of this year. Speaking at the 2015 Russian Arms Expo in Nizhny Tagil, he said the Algerian aircraft will be delivered in 2016 and 2017. Last week the Russian military ordered eight Su-30SM fighters.

 

Algeria received 28 Su-30s as part of a 2006 contract and another 16 under a 2010 contract. It appears the 16 aircraft in the second batch were delivered to replace 15 Mikoyan-Gurevich MiG-29SMT fighters Algeria returned to Russia after declaring them “defective.”

 

The Su-30MKA operated by Algeria is a specialised variant of the Su-30MK fitted with a mix of French and Russian avionics. The former includes a head-up and multifunction displays manufactured by the Thales Group and Sagem of France.

 

The Su-30 is a twin-engine, multi-role military aircraft developed by from the Sukhoi Su-27UB. It is a two-seat, dual-role fighter for all-weather, air-to-air and air-to-surface deep interdiction missions introduced into operational service in 1996.

 

The primary combat aircraft in Algeria’s Air Force are a dozen MiG-25s, 23 MiG-29C/UBs and around 34 Su-24M/MKs.

 

Algeria is expanding its Air Force and in June took delivery of the first of six Mi-26T2 helicopters from Russia and has ordered another eight of the type. The North African country has also ordered 42 Mi-28NE attack helicopters, the first of which flew at the manufacturer’s Rostov plant in early December 2014.

 

Algeria’s Su-30s are being manufactured by Irkut, owned by the United Aircraft Corporation holding company.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 10:55
MOOC Compréhension de l'arme aérienne

 

15.09.2015 source Ecole de l'Air

 

Le MOOC compréhension de l'arme aérienne de l'École de l'Air est lancé !

Tenez-vous prêt, et retrouvez nous sur la plateforme de France Université Numérique dès maintenant.

Nous sommes ravis et impatients de vous accueillir pour ces 6 semaines de formation en ligne.

 

Voir le cours

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories