Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:50
Airbus Helicopters highlights its strategy of innovation and cooperation with Poland

 

Jun 25, 2014 ASDNews Source : Airbus,

 

The long-term partnership between Poland and Airbus Helicopters – built on the dual strengths of cooperation and the application of innovation – will be spotlighted during the company’s participation at this week’s Balt Military Expo and Natcon Conference in Gdansk.

 

During Balt Military Expo 2014, the company will unveil a new cooperation with three Polish Universities: Lodz University of Technology, Gdansk University of Technology and Kazimierz Pulaski University of Technology and Humanities of Radom. At the Natcon Conference held during this exhibition, Jean-Brice Dumont, Airbus Helicopters’ Executive Vice President Engineering, is to speak about “Future vertical lift solutions in defense and homeland security based on the X³ experience”.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 17:56
Décès du contrôleur général des armées Laurent Teisseire, ancien directeur de la DICoD (Communiqé MinDef)


24/06/2014 Ministère de la Défense

 

Laurent Teisseire, contrôleur général des armées et ancien directeur de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense, est décédé mardi 24 juin 2014 à l’âge de 50 ans des suites d’une longue maladie.

 

Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Laurent Teisseire est chef du bureau des affaires européennes à la Délégation générale à l’armement (DGA) de 1989 à 1993.
Administrateur hors classe, il est de 1993 à 1995 conseiller pour les affaires internationales d’armement du ministre de la Défense, François Léotard. De 1995 à 2000, Laurent Teisseire est directeur des fusions/acquisitions et du développement d’Aérospatiale puis directeur des affaires Airbus à Aérospatiale Matra. Il a ensuite été secrétaire général d’Eurocopter de 2000 à 2004.
Laurent Teisseire est, de 2004 à 2007, sous-directeur à la direction des affaires juridiques du ministère de la Défense, en charge du droit international et européen.
Le 1er aout 2007, il est nommé à la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD), dont il prend la direction et le poste de porte-parole du ministère.
Homme de consensus, à l’intelligence aiguisée, il s’est rapidement imposé comme une des figures de la communication de Défense et a fait l’unanimité auprès de ceux qui ont eu l’occasion de travailler à ses côtés.
Nommé directeur du cabinet civil et militaire de Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le 15 octobre 2011, Laurent Teisseire se verra ensuite nommé contrôleur général des armées en mission extraordinaire.

« J’ai appris avec émotion la disparition de Laurent Teisseire, administrateur civil hors classe et contrôleur général des armées en mission extraordinaire. Laurent Teisseire a été directeur de cabinet du ministre de la Défense et des Anciens combattants Gérard Longuet, après avoir dirigé la Délégation à l’information et à la communication de la Défense.

La Défense a perdu un homme de valeur qui a prouvé ses qualités et son dévouement, malgré l’épreuve d’une longue maladie.

J’ai une pensée toute particulière pour sa famille et pour ses proches. »

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

« J’ai appris aujourd’hui, avec une très grande tristesse, la disparition de Laurent Teisseire à l’âge de 50 ans. Je veux saluer son engagement profond au service de la Nation, qu’il n’aura eu de cesse de servir, jusqu’à son dernier souffle, avec passion et générosité.

Tous ses amis de la DICoD s’associent à la douleur de ses proches.

Les obsèques se dérouleront dans l’intimité familiale. Un hommage lui sera rendu au point presse du ministère, le jeudi 26 juin, puis une cérémonie du souvenir sera organisée par le ministère à la rentrée de septembre. »

Pierre Bayle, directeur de la DICoD

« Les membres du corps militaire du contrôle général des armées (CGA) ont appris avec tristesse la disparition du contrôleur général des armées en mission extraordinaire Laurent Teisseire, au terme d’une longue maladie.

Ayant rejoint le CGA le 15 mai 2012, il s’était aussitôt parfaitement intégré et totalement investi dans ses nouvelles fonctions. Astreint depuis de longs mois à de fréquentes hospitalisations, il mettait à profit les rares répits que lui accordait la maladie pour poursuivre ce qui devait être sa dernière mission d’enquête, n’hésitant pas à tenir des réunions de travail à son domicile, témoignant ainsi d’un sens élevé du devoir.
Ses camarades et le personnel du CGA garderont de lui le souvenir d’un grand serviteur de l’Etat à la bonne humeur communicative, dont le séjour au sein du CGA aura marqué les mémoires et les cœurs. »

CGA Jean-Robert Rebmeister, chef du contrôle général des armées

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 15:42
photo DICoD

photo DICoD

 

24 juin par Jean-Dominique Merchet

 

On apprend la mort de Laurent Teisseire, ancien directeur de cabinet du ministre de la défense Gérard Longuet et ancien directeur de la Dicod. Il avait 50 ans et souffrait d'un cancer depuis plusieurs années.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 07:35
Coopération franco-nippone pour la FS Prairial

 

16 Juin 2014 Source : Marine nationale

 

Pour la dernière de ses sept relâches opérationnelles en Asie et sa troisième au Japon en 2014, la Frégate de surveillance (FS) Prairial a accosté dans le port de Tokyo Harumi, en plein cœur de la capitale nippone.

 

Après avoir été accueilli lors d’une cérémonie officielle par l’amiral Nakata, chef d’état-major du district maritime de Yokosuka, le commandant a rendu visite à l’amiral Otsuka, Directeur Général du renseignement pour la marine. Tous deux ont beaucoup œuvré pour des entraînements de bon niveau et un soutien de qualité.

 

L’éventualité de la mise en œuvre d’un accord technique, type Acquisition cross service agreement (ACSA) entre les marines japonaises et françaises a été évoquée. Outil de coopération bilatérale, l’ACSA permet de faciliter les prestations et amoindrir largement les coûts liés au soutien accordé aux bâtiments français et japonais en escale dans les ports militaires dans le pays partenaire. Il marque de manière concrète la coopération et formalise des engagements réciproques.

 

Comme à Ominato, les échanges avec la marine japonaise ont été variés en mer comme à terre. De nombreuses visites croisées ont eu lieu les premiers jours entre le destroyer japonais Yamayuki, bâtiment hôte, et le Prairial.

 

Un salon de soutien à l’exportation s’est également tenu à bord du Prairial le 10 juin, au profit des industriels d’armement français présents à Tokyo. Airbus hélicoptères, Airbus Defense Space, Safran/Turbomeca et Thalès ont présenté leurs programmes et matériels à une délégation de 40 personnes du ministère de la défense et du Secrétariat national de la Sécurité japonais ainsi qu’aux représentants de l’administration du port de Tokyo.

 

En soirée, le Prairial a accueilli le vice-ministre de la défense japonaise M. Kihara lors de la réception donnée à bord et sponsorisée par les industriels qui a réuni les autorités militaires et gouvernementales japonaises ainsi que la communauté économique et diplomatique française. Après une longue visite à bord, le vice-ministre s’est félicité du niveau de coopération et de confiance réciproque.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:56
Salon Eurosatory 2014

 

16/06/2014 Ministère de la Défense

 

Eurosatory, le plus grand salon de la Terre, de la défense aérienne-terre et de la sécurité dans le monde, ouvre cette année ses portes du 16 au 20 juin 2014. Cet événement se déroule au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

Retrouvez sur cette page l’ensemble des informations concernant notre présence sur le salon et la description de l’ensemble de nos matériels présents sur le stand du ministère de la Défense. La visite virtuelle vous plonge dans l’ambiance du salon et découvrez l’espace Défense, pas à pas.

 

En direct d'Eurosatory

Retrouvez, jour après jour, les actualités et temps fort du salon Eurosatory avec des articles sur le stand du ministère de la Défense et les animations réalisées

Visite virtuelle du stand

Vivez le salon Eurosatory comme si vous y étiez et découvrez les matériels présentés sur le stand du ministère de la Défense en version 3D.

Les matériels présentés

Des moyens de renseignement, de protection ou d’appui de la force  aux dernières innovations de la Direction Générale de l’Armement (DGA), retrouvez l’ensemble de nos matériels.

Informations pratiques

Rejoignez-nous sur Eurosatory

Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014
Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014
Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:55
Airbus Helicopters presents defense lineup at Eurosatory 2014
 

 

Marignane, France, 13 June 2014 – Airbus HC

 
The rugged, capable and mission-ready military rotorcraft lineup from Airbus Helicopters will be displayed at next week’s Eurosatory 2014 defense exposition near Paris, France, along with a focus on the latest innovation for its product family.

“The rapid evolution of operational requirements, for missions that are carried out by armed forces worldwide, requires an answer on our part to their ever-changing needs. Our fleet of helicopters addresses this by proposing adaptable, flexible, and efficient solutions,” said Dominique Maudet, Airbus Helicopters’ Executive Vice President Global Business and Services. “Once the helicopters are in service, we are committed to assisting and supporting all customers in the operational deployment of our rotorcraft weapon systems.”


To be included in the company’s exhibit is one of its newest military helicopters: the twin-engine EC645 T2, which has been ordered by Germany for the country’s Kommando Spezialkräfte (Special Forces Command), with deliveries to begin in 2015. As the most powerful model in Airbus Helicopters’ proven EC145 series, the EC645 T2 is equipped with a modern digital cockpit with the Helionix® avionics suite, full night vision capabilities, as well as a 4-axis autopilot. It is powered by two Turbomeca Arriel 2E engines with dual-channel full authority digital engine control (FADEC).

Also shown at Eurosatory 2014 will be Airbus Helicopters’ single-engine high-performance AS550 C3e Fennec, tailored for scout, armed reconnaissance and light utility missions.

The French Army is to display one of its NH90s – the multi-role helicopter deployed by this military service and by allied forces in Afghanistan, and used for the French Navy’s rescues of more than 120 persons; along with the presence of Tiger attack helicopter, which has been combat-proven while serving in Afghanistan, Libya and Mali.

Completing the company’s presence at Eurosatory – its first in the Airbus Helicopters identity following the rebranding from Eurocopter – are scale models of the EC725 Caracal, endorsed through combat deployments with French forces in Afghanistan along with the support of France’s role in NATO-led operations during the Libyan military campaign and French Special Forces missions in Mali; as well as the military Panther version of the well-known Dauphin family.

Airbus Helicopters’ application of continuous improvements and innovation is demonstrated at Eurosatory 2014 by the new Helionix® avionics suite, which integrates flight envelope protection, pilot assistance and improved situational awareness - providing additional operability, enhanced operational safety and lower crew workload, while also facilitating maintenance. In addition to the application of Helionix in the EC645 T2 and its civil EC145 T2 version, Airbus Helicopters has certified this avionics suite on its medium-weight EC175 multi-role rotorcraft – which is to be delivered to customers beginning later this year.

Airbus Helicopters will be participating at Eurosatory 2014 with its Airbus Group parent company, whose corporate exhibit is to be located on stand #D480 during the June 16-20 event at the Paris Nord Villepinte exhibition center.

About Airbus Helicopters
Airbus Helicopters, formerly Eurocopter, is a division of Airbus Group, a global pioneer in aerospace and defense related services. Airbus Helicopters is the world’s No. 1 helicopter manufacturer and employs more than 23,000 people worldwide. With 46 percent market share in civil and parapublic sectors, the company’s fleet in service includes some 12,000 helicopters operated by more than 3,000 customers in approximately 150 countries. Airbus Helicopters’ international presence is marked by its subsidiaries and participations in 21 countries, and its worldwide network of service centers, training facilities, distributors and certified agents. Airbus Helicopters’ range of civil and military helicopters is the world’s largest; its aircraft account for one third of the worldwide civil and parapublic fleet. The company’s chief priority is to ensure the safe operation of its aircraft for the thousands of people who fly more than 3 million hours per year.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 19:55
NH90 : visite d’une délégation américaine sur la base d’aéronautique navale de Hyères

 

13 Juin 2014 Source: Marine nationale

 

Une délégation franco-américaine s’est rendue le 12 juin sur la base d’aéronautique navale d’Hyères pour une présentation du NH90 Caïman par le personnel de la 31F, dans sa version de combat anti-sous-marin (ASM) complète.

 

Cette visite s’est tenue dans le cadre du « SAR / SNNR », un rendez-vous bilatéral annuel de haut niveau, dédié au développement de la coopération technique entre la marine des Etats-Unis et la Marine française. Il vise principalement, par le biais d’un dialogue continu, à améliorer l’interopérabilité entre nos deux formats de flotte.

 

À cette occasion, le contre-amiral  Bruno Thouvenin (sous-chef d’état-major Plans et Programmes à l’état- major de la Marine) et l’Inspecteur général des armées Christian Dugué (Responsable du pôle « Architectures et techniques des systèmes navals » de la Direction générale de l’armement), ont reçu leurs homologues américains du 10 au 12 juin.

 

Ils ont notamment  fait état de leurs premières expériences opérationnelles à bord du NH90, présenté dans sa version de combat ASM : torpille MU90, sonar Flash, bouées acoustiques, leurres, consoles tactique et Liaison 11.

 

L’aéronef moderne, aux performances remarquables, permet d’entrevoir un haut degré de coopération, notamment avec les autres nations utilisatrices du sonar français Flash, au premier rang desquelles figure la marine américaine opérant avec les SH60 « Seahawk ».

Partager cet article
Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 13:55
Eurosatory 2014 : NH90 - Caïman TTH

 

13.06.2014 ministeredeladefense

 

La référence des hélicoptères de manœuvre et d'assaut

Partager cet article
Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 13:55
Eurosatory 2014- TIGRE HAD

 

13.06.2014 ministeredeladefense

 

Hélicoptère d'appui-destruction

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 11:35
Indian Light Copter Bid Extended 7 Times, Could Exasperated Airbus Eject?

 

June 04, 2014 by Livefist

 
 
Two days after India's new government took office on May 26, Airbus Helicopters (formerly Eurocopter) wrote the latest in a string of exasperated letters to the head of the Indian MoD's acquisition wing. The letter, like every one of those before it, nearly pleaded for an early decision in India's light helicopter competition that has remained more or less adrift for six years since bids were first submitted.
 
Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 18:55
Maquette Nicetrip vue de face dans la soufflerie S1MA

Maquette Nicetrip vue de face dans la soufflerie S1MA

 

26.05.2014 – Aérodynamique – ONERA

 

Des essais sur une maquette de convertible, c'est-à-dire la configuration aérodynamique d’un avion où les rotors peuvent basculer, viennent de se terminer dans la grande soufflerie ONERA S1MA à Modane.

 

Ces essais réalisés sur une maquette grande échelle s’inscrivent dans le projet européen NICETRIP dont l'objectif est  d’étudier la faisabilité technologique d’un convertible civil. Des projets futurs devront permettre la réalisation d'un démonstrateur de vol en Europe.

 

L'étape essais en soufflerie était indispensable pour l'architecture compliquée de cette configuration à demi-aile basculante et en particulier pour y évaluer le comportement à haute vitesse et dans les phases de basculement du rotor. La soufflerie S1MA par sa taille et sa puissance était particulièrement bien adaptée pour ces essais. Les méthodes de mesure dont dispose l'ONERA ont été pleinement utilisées. Les essais sont complémentaires des activités de simulation numérique en aérodynamique. Ces calculs, réalisés sur la base de la plateforme logiciel elsA de l'Onera, permettent des conceptions nouvelles et d'optimiser les formes des différents éléments constitutifs de l'ensemble (pales des rotors en particulier). Grâce aux essais et aux calculs la validation de l'architecture globale a pu être effectuée.

 

Cette activité a impliqué les industriels Agusta et Eurocopter.

 

Maquette Nicetrip en configuration avion, montée sur dard droit et tripode dans le chariot n°2 de la soufflerie S1MA.

Maquette Nicetrip en configuration avion, montée sur dard droit et tripode dans le chariot n°2 de la soufflerie S1MA.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 11:50
photo Airbus HC

photo Airbus HC

 

26 mai 2014 par Aerobuzz.fr

 

Avec près de 200 exemplaires livrés et plus de 50.000 heures de vol, le programme NHI d’hélicoptère européen, concurrent du Blackhawk de Sikorsky, monte en puissance. A l’occasion du salon ILA qui a fermé ses portes hier à Berlin, le constructeur européen a levé un coin de voile sur le NH « Sea Lion », la future version destinée à l’Allemagne.

 

L’événement est suffisamment rare pour être remarqué. Après des années de discrétion NHIndustries a tenu au salon de Berlin (20-25 mai 2014) une conférence de presse de grande envergure dans une salle bondée. Sur l’estrade se tenaient côté à côté Guillaume Faury, le dynamique président d’Airbus Helicopters, Vincent Dubrule, président de NHIndustries et Luigi Cereti d’Agusta Westland, numéro deux de NHI.

 

Pour Guillaume Faury, rompu aux exercices de communication, le bilan est positif. Ainsi, avec près de 200 machines livrées et plus de 50.000 heures de vol engrangées par ses utilisateurs, le programme est maintenant sur des rails. Mieux, le retour des opérationnels sur le comportement en opérations de la machine est élogieux.

 

A ce jour sur les 195 NH90 livrés, 40 unités sont des hélicoptères maritimes. Cette dernière version s’est illustrée avec succès aux mains de pilotes français, avec plus de 130 vies sauvées, mais aussi hollandais et italiens lors de missions de lutte contre la piraterie et les narco trafiquants.

 

Le programme NH90 doit aujourd’hui passer à la vitesse supérieure. Il faut réussir à mener de front une production soutenue, améliorer le soutien aux clients pour leur permettre de voler, le tout, en réglant au plus tôt les inévitables maladies de jeunesse qui affectent cette machine.

 

Interrogé sur les problèmes de corrosion rencontrés notamment sur les NH90 NFH, le président de NHI avait du mal à dissimuler son embarras. « Clairement, nous prenons la chose très au sérieux, nous avons des actions préventives et correctives en cours. Et il n’est pas exclu que la conception de certains éléments soit repensée. Cependant il est important de préciser que la sécurité des vols n’est pas en jeu  », a-t-il précisé. Mais au delà du point d’étape de ce programme complexe, le véritable enjeu de ce salon portait sur les 18 NH90 NFH « Sea Lion » destinés à l’Allemagne.

 

Pour le président d’Airbus hélicoptères, le « Sea Lion » bénéficiera de tous les retours d’expérience des appareils livrés depuis 2006. Ainsi il est fort probable que les soucis de corrosion rencontrés aujourd’hui appartiendront au passé. Selon nos informations, le Sea Lion sera un NH90 NFH optimisé pour le sauvetage en mer, le transport et les opérations spéciales. A la différence des Sea King MK41 qu’il remplacera à partir de 2017, il pourra opérer à partir de bases terrestres ou de navires. Les machines seront produites en Allemagne sur le site de Airbus Helicopters Donauworth explique un responsable de programme.

 

Pendant que la conférence de presse se terminait, un NH90 NFH de la marine italienne gratifiait les visiteurs d’une présentation en vol soignée.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 17:50
SAMP/T - photo DGA

SAMP/T - photo DGA

 

 

24.05.2014 journal-aviation.com ( Reuters)

 

Les industriels occidentaux de l'aéronautique ne ressentent pas encore d'effet dramatique de la crise ukrainienne sur leurs contrats en Russie, tandis que les groupes de défense sont en ordre de bataille pour répondre aux besoins en équipements manifestés par la Pologne.

 

Mais dans ces secteurs soumis à la diplomatie, les relations commerciales des Occidentaux avec la Russie ses ex-pays satellites en ébullition sont aussi volatiles que l'évolution de la situation à la frontière russo-ukrainienne où Moscou a déployé 40.000 soldats après avoir annexé la Crimée.

 

Dans l'aviation d'affaires, indicateur avancé du secteur aéronautique, de premiers accrocs ont été constatés avec des clients russes, tandis que les industriels français de la défense engagés dans des négociations en Pologne pâtissent de la relative discrétion de Paris depuis le début de la crise.

 

"Cela se tend, la Pologne reproche à la France son insuffisante réaction pour défendre l'Ukraine", dit-on chez l'un d'entre eux, qui a souhaité rester anonyme.

 

Concentrée sur d'autres conflits et alignée sur les Etats-Unis, la diplomatie française a manqué d'initiative dans la crise ukrainienne, commettant des erreurs d'appréciation dans l'attitude à adopter face à Moscou, ont dit des analystes à Reuters.

 

Plusieurs groupes français ont le doigt sur la gâchette pour aider la Pologne à améliorer ses équipements, parfois encore issus de l'ère soviétique.

 

Thales s'est ainsi allié à MBDA (consortium Airbus Group, BAE Systems et Finmeccanica) et à un groupe de défense public polonais pour décrocher un contrat de missiles évalué à plusieurs milliards d'euros que Varsovie pourrait attribuer dès juin.

 

Le constructeur naval militaire DCNS discute de son côté de la livraison à la Pologne de deux à quatre sous-marins pour un montant total de deux à trois milliards d'euros depuis 2012, ainsi que sur une modernisation des chantiers navals polonais.

 

Quant à Airbus Helicopters, il est en lice dans un appel d'offres polonais pour un contrat de 70 hélicoptères lourds d'environ trois milliards d'euros, dont le résultat est attendu avant la fin 2014.

 

Mais contrairement à DCNS, qui a signé avec la Russie un contrat d'un peu moins de 1,1 milliard d'euros pour deux navires de type Mistral livrables en octobre 2014 et octobre 2015, Airbus Helicopters n'a pas accès au marché militaire russe.

 

Dans le secteur civil, dont il est le numéro un mondial, l'ex-Eurocopter n'a en revanche pas constaté d'impact notable sur son activité en Russie où il revendique environ 40% d'un marché de 50 à 60 appareils par an, a dit son président exécutif Guillaume Faury lors du salon d'aérospatiale ILA à Berlin.

 

COUP D'ARRÊT EN RUSSIE POUR BOEING BUSINESS JETS

 

Pour Boeing Business Jets, branche d'avions d'affaires du constructeur américain, l'impact, en revanche, est déjà bel et bien palpable.

 

"Le marché russe était devenu très actif il y a environ un an, mais la situation actuelle a porté un coup d'arrêt à la plupart de nos discussions" avec des clients potentiels, a déclaré son président Steve Taylor à Reuters lors du salon Ebace qui s'est déroulé cette semaine à Genève.

 

L'attentisme de la Russie s'est propagé à l'Europe, a-t-il également constaté.

 

"Avec tous les défis en Europe de l'Est et Russie, les clients ne vont pas conclure d'achat tant qu'ils n'auront pas une idée plus claire de la situation", a ajouté Steve Taylor, un constat partagé par Marco Tulio Pellegrini, président de la branche de jets du brésilien Embraer.

 

Les industriels redoutent l'impact des tensions entre Moscou et Kiev, tant sur l'état de leurs contrats et négociations que sur leurs approvisionnements en matières premières, comme le titane, métal léger utilisé dans les avions ou les fusées.

 

"La crise russo-ukrainienne fait peser très clairement un risque sur nos activités", a déclaré François Auque, président exécutif du pôle spatial d'Airbus Defense & Space, lors d'une conférence de presse. "Ce serait un impact potentiellement significatif si la situation devait durer".

 

Airbus Defense & Space, Thales Alenia Space et leurs concurrents américains, comme Boeing ou Lockheed Martin, pourraient pâtir de la décision des Etats-Unis de ne plus accorder de licences d'exportations vers la Russie à tout satellite comportant des composants américains.

 

L'avionneur Airbus, qui achète au russe VSMPO plus de la moitié de son titane, a, lui, d'ores et déjà mis en place un groupe de travail afin de garantir ses approvisionnements destinés à son long-courrier A350, qui doit être mis en service fin 2014. (Avec Victoria Bryan, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager cet article
Repost0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 07:50
Puma HC2 Life Extension Programme

Puma HC2 Life Extension Programme

It is perhaps quite easy to forget just how long the Puma helicopter has been in service with the RAF. After over 40 years of service (since 1971) the Puma 2 or HC2 upgrade programme (Puma Life Extension Programme) will deliver 24 upgraded airframes and a range of supporting services.

The programme cost is £260m with £78m being carried out in the UK, Vector Aerospace supporting the integration of the defence aids systems for example, the balance by Eurocopter (now Airbus Helicopters) in France and Romania.

An assessment contract was let to Eurocopter in 2007 with the upgrade contract coming a couple of years later in September 2009.

The contract was originally for 28 aircraft but this has since reduced to 24 (in 2012), from a total original fleet size of 33.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 17:50
Vector UK Hosts Puma Mk 2 Trials

April 1, 2014 defense-aerospace.com

(Source: Vector Aerospace UK; issued March 31, 2014)

 

Puma Mark 2 Trials Hosted By Vector Aerospace UK

 

Vector Aerospace UK, a leading provider of aviation maintenance, repair and overhaul (MRO) services recently supported the characterisation trials of the Radar Warning Receiver on the Puma Mk 2 at its Fleetlands site in Gosport, Hampshire.

 

Working alongside Airbus Helicopters and the UK Ministry of Defence (MoD), the company hosted two separate weeks of trials which constitute part of the new integrated defensive aids suite fitted as part of the Puma Life Extension Programme currently being carried out across the RAF Puma fleet.

 

"This shows how our working relationship with major Original Equipment Manufacturers (OEMs) and the UK MoD continues to expand", said Vector Aerospace UK's Operations Director Ross Powlesland. "The variety of rotary wing platforms we can support continues to grow in both the military and civil sectors; having the heliport on site enables us to offer a fly-in, fly-out facility to our diverse customer base".

 

"During the trials we offered our full flight test capability and specialised storage facilities to ensure that the potential of this new integrated defensive aids suite could be rigorously examined", said Michael Tyrrell, Managing Director for Vector Aerospace UK. "Naturally we were delighted to be involved in such a cutting edge programme and the experience has further developed our strong working relationships with both Airbus Helicopters and the MOD".

 

 

Vector Aerospace is a global provider of aviation maintenance, repair and overhaul (MRO) services. Through facilities in Canada, the United States, the United Kingdom, France, Australia, South Africa, and Kenya Vector Aerospace provides services to commercial and military customers for gas turbine engines, components and helicopter airframes. Vector's customer-focused team includes over 2,700 motivated employees.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 16:35
UH-72 Lakota photo US Army

UH-72 Lakota photo US Army

 

01 April 2014 Defense Studies


EADS-N.A., Herndon, Va., was awarded a $34,018,858 modification (P00772) to sole-source, Foreign Military Sales contract W58RGZ-06-C-0194 for six Lakota helicopters with the environmental control unit, mission equipment package and airborne radio communication (ARC-231) radios for the Royal Thai Army. 

Fiscal 2010 other procurement, Army funds in the amount of $34,018,857 were obligated at the time of the award. Estimated completion date is April 3, 2015. Work will be performed in Columbus, Miss. 

Army Contracting Command, Redstone Arsenal, Ala., is the contracting activity.

(US DoD)

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 16:25
Cougar AS532 ALe Chilean Army photo Jose Higuera DN

Cougar AS532 ALe Chilean Army photo Jose Higuera DN

Airbus Helicopters a engrangé six nouvelles commandes ou intentions de commande pour un montant de 54 millions de dollars au salon aéronautique et défense de FIDAE au Chili

 

01/04/2014 Michel Cabirol, de Santiago (Chili) – LaTribune.fr

 

Airbus Helicopters détient 50 % de parts de marché sur les livraisons lors des cinq dernières années et 35 % sur la flotte totale en service en Amérique Latine.

 

Tous les fabricants d'hélicoptères se donnent actuellement rendez-vous en Amérique Latine pour profiter de la très belle croissance de son marché aéronautique. Avec le marché des satellites d'observation très dynamique, celui des hélicoptères est également en plein essor en Amérique Latine où 36 % des opérateurs prévoient dans les cinq ans à venir d'augmenter leur flotte (contre 4 % l'inverse), selon la dernière étude d'Honeywell Aerospace. Du coup, l'Amérique Latine concurrence l'Europe pour devenir le deuxième marché mondial derrière l'Amérique du Nord, la terre d'accueil des hélicoptères. 

 

Airbus Helicopters cartonne 

Dans ce contexte extrêmement dynamique, Airbus Helicopters estime détenir "50 % de parts de marché sur les livraisons des cinq dernières années et 35 % sur la flotte totale", souligne le vice-président exécutif en charge des ventes et des services au niveau mondial, Dominique Maudet, très à l'aise au salon de l'aéronautique et de la défense FIDAE au Chili avec ses clients sud-américains. Il faut dire qu'il parle couramment l'espagnol et connaît bien l'Amérique Latine où il a vécu deux ans au Venezuela au début des années 80 où il travaillait pour le compte du ministère des Affaires étrangères. 

Au total, le constructeur dispose d'une flotte de plus de 1.200 hélicoptères en opération dans cette zone géographique, dont 290 dans la zone la plus australe de la région (Chili, Argentine, Bolivie, Pérou et Uruguay). Ce qui en fait européen le leader en Amérique Latine où il vend bon an, mal an entre 50 et 80 appareils, selon le patron des ventes et des services au niveau mondial. Soit environ 15 % de ses ventes totales (422 en 2013). 

A FIDAE, qui se tenait la semaine dernière, le constructeur a engrangé six nouvelles commandes ou intentions de commande pour un montant de 54 millions de dollars : deux EC145 pour l'armée de l'air bolivienne, un A350 B3 pour le ministère de la Sécurité de la province de Buenos Aires, deux EC145 et un EC155 B1 pour un opérateur péruvien resté anonyme). 

 

Une filiale opérationnelle au Chili 

Pourquoi une telle part de marché en Amérique Latine ? Selon Dominique Maudet, il y a une prime à la performance pour des missions en très haute montagne (Cordillère des Andes) et par temps chaud. D'où la réussite du Fennec, du Super Puma AS332 C1e et de l'A350 B3 (Ecureuil). Enfin, l'EC145 perce bien en Argentine, au Pérou, en Bolivie, au Brésil et au Mexique, constate Dominique Maudet. 

C'est d'ailleurs le cas au Chili où Airbus Helicopters a choisi d'implanter en 2001 une filiale (Airbus Helicopters Chile), qui emploie une centaine de personnes pour des opérations de support commercial, de maintenance et réparation, et enfin de formation pour les cinq pays de la zone la plus australe de l'Amérique Latine. Elle génère autour de 100 millions de dollars de ventes par an. Airbus Helicopters a livré à l'armée de terre chilienne neuf Cougar. Le dernier modernisé (avionique) a été remis au client pendant FIDAE. L'armée de terre dispose également de AS350 B3. Quant à la marine, elle a en service huit Dauphin et des Cougar navals, équipés de lance-torpille et d'Exocet AM 39. 

 

Une déception au Pérou 

Dans les autres pays de la région, le constructeur est également bien présent. Il a vendu en décembre six Super Puma AS332 C1e à la Bolivie. Un très joli coup pour Airbus Helicopters, qui a également vendu quatre EC145, dont deux en version VIP. Au Pérou, le constructeur a poussé dans ses derniers retranchements le russe Mil, qui a toutefois réussi fin décembre à arracher au bout de deux ans de négociations un contrat de 24 Mi-171CH face au Cougar. Petite compensation toutefois, le ministère de l'Intérieur a acheté un cinquième EC145 destinés à renouveler la flotte de la Police nationale. Le quatre premiers appareils EC145 a été livré en novembre et décembre.

L'Equateur dispose d'une flotte de 10 Fennec et de plusieurs Cougar. En Colombie, Airbus Helicopters propose l'EC145 et l'Ecureuil pour la lutte anti-drogue face à des appareils américains. Enfin, en Argentine, des exemplaires EC 135 et EC145 sont en cours de livraison respectivement pour la gendarmerie et la police. Enfin, le EC225 est proposé pour les missions off-shore. 

 

Vers de nouvelles commandes au Mexique ? 

Avec la visite de François Hollande au Mexique le 10 et 11 avril, Airbus Helicopters espère la commande de la deuxième tranche d'EC725, soit entre six et douze appareils. Mexico en a déjà acheté 15 exemplaires. Le Mexique, qui a également une flotte de cinq Panther pour sa marine, pourrait la compléter avec 10 nouveaux appareils de ce type. Il a enfin un projet d'hélicoptères multi-usages et interarmées pour lequel le constructeur de Marignane propose le Fennec/Ecureuil qui devraient équiper essentiellement l'armée de l'air.

Au Brésil, Airbus Helicopters et sa filiale Helibras continuent à produire les 50 EC725 dont le contrat a été signé fin 2008. La force aérienne recevra 18 exemplaires, la marine 16 et l'armée de terre 16 également. La Marine et l'armée de Terre disposent de deux exemplaires en service tandis que l'armée de l'air en a déjà quatre. Le premier exemplaire intégralement fabriqué au Brésil par Helibras a effectué son premier vol le 21 novembre dernier à Itajuba, le site de fabrication d'Helibras. 

 

Et la concurrence ? 

Bell, qui présentait à FIDAE son nouvel appareil très rustique Bell 505 Jet Ranger X, un hélicoptère léger motorisé par Turbomeca (Arrius 2R), destiné à concurrencer le Robinson R66, revendique une flotte de 1.670 appareils en Amérique Latine. Ces deux dernières années, la filiale du groupe Textron a réussi à vendre plus d'hélicoptères dans cette région que dans aucun autre région dans le monde à l'exception bien sûr des Etats-Unis.

Pour sa part, AgustaWestland, qui a dans son carnet de commandes 180 appareils destinés à des clients latino-américains, présentait l'AW139M, la version militarisée de l'AW139, un hélicoptère bimoteur moyen polyvalent, qui débutait à FIDAE un tour de l'Amérique Latine en quatre semaines.

Enfin, l'Amérique Latine reste toujours une terre d'accueil pour les hélicoptères russes, notamment pour la famille MI-8/17 avec plus de 300 appareils livrés en Argentine, Colombie, Equateur, Mexique, Chili… Et du coup, Russian Helicopters, une filiale d'Oboronprom, voit ses ventes s'accélérer. "La flotte d'hélicoptères russes est en croissance en Amérique latine de 6 % sur les trois dernières années, passant de 385 appareils en 2011 à 409 au début de 2014", a expliqué le patron de Russian Helicopters, Alexander Mikheev.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:30
Le Qatar met une option sur 22 hélicoptères NH90

 

27.03.2014 Aerobuzz.fr

 

Au salon Dimdex de la Défense de Doha, le Qatar a signé une lettre d’intention avec NHIndustries pour l’achat de 22 hélicoptères NH90. Il est également intéressé par deux avions-ravitailleurs A330 MRTT. Un signe encourageant pour Dassault et son Rafale.

 

Le ministre français de la Défense, en visite au salon Dimdex, a pris tout le monde de court, en annonçant (26 mars 2014) la signature par le Qatar d’une lettre d’intention portant sur 22 hélicoptères NH90. Autrement dit, Doha qui, à travers cet engagement, entre en négociations exclusives avec NHIndustries, élimine de fait l’UH-60 Black Hawk de Sikorski, avec lequel le NH90 était en compétition. La commande qui comprend 12 NH90TTH (version terrestre) et 10 NH90NFH (version marine) ainsi que le support technique, la formation, les infrastructures et les pièces de rechange est estimée à 2 Milliards d’euros.

JPEG - 48.8 ko

NHI totalise plus de 500 commandes de NH90 émanant de 14 pays clients : 185 ont été livrés.

Cette décision du Qatar est la bienvenue pour NHIndustries et ses partenaires Airbus Helicopters, Fokker et Agusta-Westland, après le retrait récent du Portugal du programme. Le précédent contrat a été signé par la France, au salon du Bourget 2013. Il portait sur 34 NH90TTH. Mais, celui-ci était attendu. Compte tenu de l’organisation industrielle de NHI, les 12NH90TTH devraient être assemblés en France par Airbus Helicopters, et les 10 NH90NFH par Agusta-Westland, en Italie.

JPEG - 50.9 ko

La flotte des NH90 va bientôt atteindre la barre des 60.000 heures de vol

A l’occasion du Dimdex, il a également été annoncé qu’Airbus Defense and Space est entré en négociation avec le Qatar pour la vente de deux avions-ravitailleurs A330 MRTT. Ce choix laisse supposer que le Qatar est sur le point d’annoncer son intention d’acquérir des Rafale. Il ne possède actuellement que des Mirage 2000-5 non ravitaillables en vol.

Les américains ne sont pas en reste. Boeing a notamment vendu 24 hélicoptères d’attaque Apache. Selon l’agence de presse Reuters, le Qatar est en négociation avec une vingtaine de fournisseurs d’armement pour un total de 23 milliards de dollars.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 21:30
NH90 NFH step B naval helicopter - nhi photo

NH90 NFH step B naval helicopter - nhi photo

 

 

27.03.2014 Le Monde.fr (AFP)

 

Le Qatar a signé une lettre d'intention pour l'achat de 22 hélicoptères européens NH90, pour près de 2 milliards d'euros, a annoncé, jeudi 27 mars à Paris, le ministère de la défense.

 

Il s'agit de 12 appareils en version TTH (transport tactique) et de 10 NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine). Le NH90 est produit par un consortium européen qui rassemble Airbus Helicopters, AgustaWestland (Finmeccanica) et Stork Fokker. Les Qataris ont également annoncé leur intention d'acquérir deux avions ravitailleurs MRTT.

 

PRESTATIONS DE SOUTIEN ET DE FORMATION

 

La décision a été annoncée au ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, par les autorités qataries. La semaine dernière, M. Le Drian avait accompagné à Brest le ministre de la défense du Qatar, le général Khaled Al-Attiyah, pour lui présenter le NH90.

 

La lettre d'intention d'achat doit comprendre des prestations d'accompagnement, de type soutien et formation, selon le ministère. M. Le Drian était jeudi à Doha, où il a assisté au 4e Salon Dimdex (Doha International Maritime Defense Exhibition).

NH90 TTH helicopter during its flight. Photo NH Industries.

NH90 TTH helicopter during its flight. Photo NH Industries.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:25
FIDAE: Chilean Army Receives AS532 ALe

 

Mar. 26, 2014 - By JOSÉ HIGUERA – Defense News

 

The Cougar AS532 ALe was delivered to the Chilean Army.


 

SANTIAGO — The first production Cougar AS532 Ale was delivered yesterday to the Chilean Army’s Aviation Brigade in a ceremony at the FIDAE international aerospace show.

The AS532 Ale, the latest member of the Cougar family of medium-lift helicopters, features the same four-axis autopilot and glass cockpit as the EC225. It is the ninth Cougar helicopter ordered by the Chilean Army.

Current service plans call for the procurement of additional AS532s until completing a fleet of at least 20 machines of the type to increase vertical air mobility of troops, equipment and supplies.

Other considerations that drove the selection included its value in rescue operations and responding to natural disasters.

Gen. Sergio Retamal, chief of the Chilean Army’s Aviation Command, said the service “is very proud to be the first operator of this new, more advanced version of Cougar.”

The Chilean Army’s Aviation Command operated a mixed fleet of medium-lift helicopters, including around 13 aircraft comprising SA330 Pumas, AS332 Super Puma and the AS532 AL

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 13:25
AS532 AL SAR Naval - photo Airbus HC

AS532 AL SAR Naval - photo Airbus HC

 

21 March 2014 Airbus Helicopters

 

For the first time in Latin America under its new branding, Airbus Helicopters will display its efficient and adapted product line-up at next week’s FIDAE International Air and Space Fair, featuring rotorcraft flown by a cross-section of Latin American operators to underscore the company’s leadership in this portion of the world.

 

Maintaining an overall 40 percent market share in Latin America during the past five years with a deployed fleet of more than 1,350 rotorcraft across the region, Airbus Helicopters has developed a diversified customer base, as well as a strong industrial presence – with 1,200 employees assigned to its subsidiaries in Brazil, Chile and Mexico for production, maintenance and support.

 

Airbus Helicopters’ 12 different rotorcraft types position the company as the only manufacturer covering Latin America’s full operational requirements, from lightweight to heavy-lift; with designed-in performance for duties in the region’s unique conditions, from jungle and hot environments to high altitudes in the Andes.

 

The product line’s versatility and efficiency is underscored by Airbus Helicopters’ Ecureuil family: more than 600 are in service across the region, having logged over 130,000 flight hours in missions that include passenger transport, mining support, power line maintenance, fire-fighting and the transportation of external loads.

 

Exhibited at FIDAE will be a utility-configured single-engine AS350 B3 Ecureuil from a Chile based aerial services operator that specializes in mining and energy, construction, civil work, extreme sports, tourism and filming.

 

Other lightweight helicopters on display at FIDAE are the EC120 and the EC130 T2 – the latter being the first of this type to arrive in the South Cone. Retaining the EC130 helicopter’s external lines, this latest Ecureuil family member benefits from Airbus Helicopters’ continued investment in its products – with approximately 70 percent of the EC130 T2’s airframe structure modified. New features include a more powerful Arriel 2D turboshaft engine and upgraded main gearbox; along with a cabin interior structure redesign and a cockpit update for enhanced man-machine interface.

 

The EC145, also showcased at FIDAE, is one of the most popular light twin-engine helicopter models, and is relied on around the globe for public security and disaster relief missions. With more than 500 delivered to date, this helicopter serves in the police fleets of 26 countries worldwide. Powerful, versatile and perfectly suited to the region’s terrain, the EC145 has become a reference for public services missions in Latin America, where it is being operated by the public services of Argentina, Brazil, Mexico – and more recently Bolivia and Peru, with recent purchases for four and five aircraft, respectively.

 

The Dauphin family’s EC155 B1 arrives in the region to set new standards for private aviation in terms of style and comfort. Presenting the biggest cabin in its class, the EC155 B1 offers a unique combination of elegance, comfort, silence and speed and, it is well position for the growing trend among private operators for large-cabin helicopters. High-end options include soft leather club seats, power sources for laptops, adjustable reading lights, cabin air conditioning, as well as satellite communications and in-flight entertainment for an exclusive flight experience.

 

Completing Airbus Helicopters’ flight-line presence at FIDAE is the latest Cougar family member: the AS532 ALe version of the workhorse Super Puma family that incorporates the EC225 version’s glass cockpit and four-axis autopilot. Of the 870 Super Puma/Cougar helicopters delivered to date, more than 100 are in service in Latin America, with 60 others on order. Most of the continent’s armed forces are operating this family for a wide variety of missions that range from assault and combat to special operations, tactical transport, SAR, medical evacuation and the transport of high-ranking officials.

 

The Cougar family is present in Argentina, Bolivia, Ecuador, Brazil, Chile, Mexico and Venezuela – with Airbus Helicopters’ Helibras subsidiary in Brazil producing the EC725 version for the Brazilian Armed Forces.

 

Airbus Helicopters’ participation in this year’s FIDAE is the company’s first at the biennial show in its new branding, underscoring its commitment toward customer satisfaction, quality, safety and competitiveness.

 

About Airbus Helicopters

Airbus Helicopters, formerly Eurocopter, is a division of Airbus Group, a global pioneer in aerospace and defense related services. Airbus Helicopters is the world’s No. 1 helicopter manufacturer and employs more than 23,000 people worldwide. With over 40% market share in civil and parapublic sectors, the company’s fleet in service includes some 12,000 helicopters operated by more than 3,000 customers in approximately 150 countries. Airbus Helicopters’ international presence is marked by its subsidiaries and participations in 21 countries, and its worldwide network of service centers, training facilities, distributors and certified agents. Airbus Helicopters’ range of civil and military helicopters is the world’s largest; its aircraft account for one third of the worldwide civil and parapublic fleet. The company’s chief priority is to ensure the safe operation of its aircraft for the thousands of people who fly more than 3 million hours per year.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 12:25
Airbus Group highlights commitment to Latin America at FIDAE

 

Santiago de Chile,  20 March 2014 Airbus Group

 

  • Airbus Group showcases its cutting-edge products and technology at the show
  • First Latin American show where Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters participate under the new brand name

Airbus Group will have a major presence at the 18th edition of the FIDAE air show from the 25-30 March 2014 at Arturo Merino Benitez Airport. The Group, which is taking part in the show for the first time under its new name, will feature its three Divisions: Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters (Chalets D4-D8).

“FIDAE is the biggest and longest-running air show in Latin America and a key event for the Airbus Group. Furthermore, we now have the opportunity to present our new brand and organisation to our customers and audiences in Latin America,” said Jean-Pierre Talamoni, Corporate Vice President of International at Airbus Group.

With more than 1,400 employees located at 17 sites across seven countries (Argentina, Brazil, Chile, Colombia, El Salvador, Mexico and Peru), Latin America is a region where Airbus Group continues to expand its presence, generating revenues in 2013 of about $5 billion. According to Jean-Pierre Talamoni, “The Group has always aimed to be a partner of choice here, and our four decades of experience in the market reinforce this position by delivering key solutions to our customers’ needs.”

Latin America is one of the Group’s longest standing markets and sourcing partners, with an order backlog of about $60 billion. Agreements with some of the region’s leading universities and research centres also help making Latin America a research and skills partner for Airbus Group.

 

Airbus Group

Airbus Group is a global leader in aerospace, defence and related services. In 2013, the Group – comprising Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters – generated revenues of € 59.3 billion and employed a workforce of around 144,000.

(The legal name change from European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. (“EADS N.V.”) to Airbus Group N.V. is subject to the approval of the Annual General Meeting.)

Partager cet article
Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 08:45
Eurocopter EC 135 Bundeswehr

Eurocopter EC 135 Bundeswehr

New Market: Airbus Helicopters' African customers include Lesotho, which has acquired the company's EC135 light utility helicopter for the Air Wing of its Defense Force.

 

Mar. 16, 2014 - By OSCAR NKALA – Defense News

 

BULAWAYO, ZIMBABWE — Eurocopter Southern Africa Ltd. (ESAL) says it plans to establish a permanent base in Kenya to conduct maintenance, repair and overhaul (MRO) on all Airbus helicopters in Africa and parts of the Middle East, as the company anticipates growing force modernization requirements in sub-Saharan Africa.

 

The company, formerly Eurocopter, has recorded 35 percent growth in business in southern Africa since 2010, as countries in the region have increased investments in military aircraft, airborne law enforcement and civil emergency response capabilities.

 

In recent years, the company has supplied the EC145 helicopter to the Namibian Police Service, the EC135 to the Lesotho Defense Force’s Air Wing and a number of older Eurocopter models to the Botswana Defense Force, which are reportedly due for systems upgrades or replacement.

 

Arnaud Montalvo, CEO of ESAL, said the company’s move to Kenya is a response to a boom in the country’s civil aviation sector and the government’s drive to strengthen its military, law enforcement and conservation agencies, offering numerous sales opportunities.

 

“Originally, our activities were mostly in South Africa. In the past seven to eight years, we have expanded outside South Africa, mainly for law enforcement,” Montalvo said. “But in Kenya, [our market] is not only law enforcement, it is also other government agencies: Kenya Wildlife, Kenya Forestry, Kenya Pipeline, plus many civilian operators who are mostly in the utility sector. ... The Kenya police have growing needs and have issued a tender for a twin-engined helicopter.”

 

The base, to be located at Nairobi Wilson Airport, will be the company’s second in Africa. The existing base in South Africa includes an MRO center for Airbus Helicopter models in sub-Saharan Africa and the Middle East, and a training academy at Lanseria Airport in Johannesburg. It also includes Africa’s first full-motion flight simulator, for training pilots and flight engineers operating the Super Puma helicopter, at the Sim-Aero training center at the O.R. Tambo International Airport, also in Johannesburg.

 

“Kenya and the surrounding region is a growth market for Airbus Helicopters, and Nairobi is perfectly located for the establishment of a base for sales and support to customers and operators in East Africa,” said ESL spokesman Linden Birns.

 

The timeframe for the move to Kenya is still being developed, he said.

 

Eurocopter’s move to Kenya follows market analysts Frost & Sullivan’s prediction that the value of the combined military and civilian helicopter market in the developing world, including the Middle East and Africa, will rise to $146.8 billion between 2014 and 2022.

 

A heavy slump in demand is expected in the European and North American markets, whose combined market value is estimated to rise to $9.7 billion in the same period.

 

In a report, “Global Helicopter & Systems Market: Capturing Growth Opportunities across the Rotorcraft Industry,” Frost & Sullivan said demand will be driven mostly by the ongoing platform renewal cycle that indicates more countries favor retrofitting platforms than buying new ones. It also will be driven by a growing demand for maintenance, upgrade services and the adoption of new mission and avionics systems.

 

“Emerging markets comprise significant opportunities among new helicopter procurements, with a forecast market size of $146.84 billion between 2014 and 2022 for military and civil new platform deliveries, and a related market size of $46.33 billion for service support during the same period,” according to the analysis.

 

Eurocopter’s growing business relationship saw Kenyan customers take delivery of five of the seven Eurocopter helicopters delivered to Africa last year. Kenya also accounted for four of the seven pipeline business orders won by ESAL last year.

 

Despite the shrinking base of the aviation sector in South Africa following the 2007-10 financial crisis, Montalvo said, ESAL has capitalized on increased activity by law enforcement in other southern African countries. Further regional sales are anticipated for new aircraft.

 

“We have introduced ... the EC145, with one delivered to the Namibian Police, and the EC135 to the Lesotho Defense Force. We expect to sell more helicopters to the Lesotho [Defense Force] in the medium term. They have aging aircraft to replace. They are still using an EC135 to replace a BO 105,” an older, German-built light utility helicopter, he said.

 

Montalvo said ESAL also hopes to build on its presence in the Angolan offshore oil and natural gas market by aggressively marketing its larger helicopters in the oil and gas support sectors on the east coast of Africa, from Mozambique to Kenya. It also seeks to expand its product support capabilities and introduce new products to Indian Ocean nations Mauritius, Mada­gascar and the Seychelles, as well as to Reunion, a French island territory.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 13:25
Helibras begins deliveries of upgraded AS365 Panther K2 helicopters to Brazilian Army

 

 

Mar 13, 2014 ASDNews Source : Airbus Helicopters

 

    Airbus HelicoptersaEUR(tm) enhanced version is the first to be fully certified in Brazil

 

The first two upgraded AS365 Panther K2 rotorcraft will be delivered this month by Airbus Helicopters’ Helibras subsidiary to the Brazilian Army Aviation Command (AvEx), providing a modernized platform with more power, updated avionics and increased mission capability.

 

These deliveries follow the signature in Brasília of an amendment standardizing the modifications introduced to the helicopter’s enhanced configuration – which will be assessed by AvEx’s various battalions during mission operations. Should these evaluations prove favorable, Helibras will continue modernizing the remaining 32 AS365 K Panthers in the Brazilian Army’s inventory through 2021.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 12:50
Tigre UHT. Photo Bundeswehr

Tigre UHT. Photo Bundeswehr

 

 

March 13, 2014: Strategy Page

 

Two years after the first ones arrived Germany recently received the last batch of four Tiger helicopter gunships modified for service in Afghanistan. These twelve ASGARD (Afghanistan Stabilization German Army Rapid Deployment) models included sand filters, additional defense systems, a mission data recorder, and communications gear able to deal with systems used by allies. Germany has been training Tiger crews intensively for the last few years, getting them ready for service in Afghanistan. The training has been intense as crews returning from Afghanistan warn that you have to be prepared if you are to survive out there.

 

There have also been teething problems with Tiger. For example all Tigers were grounded in March 2013 after one of them crashed and burned during a training accident in Germany. This was the third Tiger to crash so far, although none of the six crewmen involved were killed. Intense training continued despite the accidents. German troops in Afghanistan wanted this aircraft badly but delivery was delayed several times due to various problems. In addition to the ASGARD upgrades, there were problems with the wiring and a number of less serious shortcomings as well. When the first French Tigers arrived in Afghanistan in 2009 there were problems and that led to the German ASGARD program for German Tigers intended for Afghanistan. In 2009 Germany only had ten Tigers and all were being used for training. It took three years to create ASGARD Tigers and get some to Afghanistan.

 

Tiger is made by European firm Eurocopter and has shown up just in time in Afghanistan. Until the arrival of the French and German Tigers, American AH-64s provided gunship support for all foreign troops in Afghanistan. France has used Tigers in Somalia, and Mali, where they have performed well. Tiger has spent over 7,500 flight hours in combat zones so far and a hundred have been delivered. The major users are Germany, France (which has ordered 80), Spain (24), and Australia (22). A total of 206 Tiger helicopters have been ordered. So far Tigers have spent over 50,000 hours in the air, most of it for training.

 

The Tiger costs more (some models go for over $100 million, including R&D costs) than the AH-64, a ten ton gunship that has been in service since the 1980s. Tiger entered service in 2003. The six ton Tiger has a crew of two and a max speed of 280 kilometers an hour. It cruises at 230 kilometers an hour and usually stays in the air about three hours per sortie. It is armed with a 30mm automatic cannon, 70mm rocket pods (19 rockets per pod), and various types of air-to-ground missiles (eight Hellfire types at once). It can also carry four Mistral anti-aircraft missiles.

 

Germany appears to have lost some of its enthusiasm for Tiger and cut its order from 80 to 57. Germany has had a lot of problems with Tiger during the last few years. Besides, Germany has better uses for the money, like bailing out the many European nations having financial problems.

 

Warplanes: Tiger Makes Its Mark In Little Wars

In 2013 France received the first of 40 of the ground support (HAD) version of the Tiger helicopter gunship. In 2008 the German Army received its first Tiger HAD. This version of Tiger first entered service in 2005. The HAD version has 14 percent more engine power and better protection from ground fire than the original model. While earlier versions were mainly for anti-vehicle work, HAD is more like the current U.S. AH-64 Apache and optimized for ground support. Development of Tiger began in 1987, before the Cold War ended. So the anti-tank aspect took a while to disappear and get replaced by a gunship optimized for hunting and killing a large variety of targets.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories