Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 12:56
A400M: récits d’une aventure humaine (webdocumentaire)
 

Événement ! L’A400M Atlas est arrivé au sein de l’armée de l’air. Cet été, le titan s’est posé sur le tarmac de la base aérienne 123 d’Orléans, devenant ainsi le fleuron de l’aviation de transport à la fois tactique et stratégique.

 

Cet avènement est le fruit d’une formidable aventure humaine et technologique. Depuis l’expression du besoin jusqu’à la cérémonie officielle de réception, organisée à Orléans le 30 septembre 2013, les aviateurs ont tout mis en œuvre pour accueillir l’Atlas dans les meilleures conditions.

 

À travers une galerie de portraits des principaux acteurs de cette épopée, le webdocumentaire « A400M : récits d’une aventure humaine » revient sur les coulisses de la phase préparatoire à l’arrivée du mastodonte.  Pour découvrir plus en détails les atouts majeurs de l’appareil, une animation 3D* vous conduira au cœur de cet avion de nouvelle génération.

 

Durant plusieurs mois, nos équipes ont suivi les premiers pas des aviateurs aux commandes de ce géant.

 

Lecture d’une nouvelle page de l’histoire de l’armée de l’air.

 

Consulter le webdocumentaire

A400M: récits d’une aventure humaine (webdocumentaire)
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:55
Le premier A400M baptisé à Séville et Orléans le 30 septembre

23.09.2013 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense globale

 

La cérémonie officielle d'accueil du nouvel avion de transport militaire A400M Atlas au sein de l'armée de l'air française se déroulera le lundi 30 septembre sur la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy.

 

Un peu plus tôt ce même jour, la cérémonie pour la livraison des premiers A400M se sera déroulée à l'usine d'Airbus Military à Séville. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, fera d'ailleurs le voyage de Séville à Orléans à son bord...

 

L'arrivée de l'avion stratégique et tactique multi-rôles dans les forces aériennes françaises est l'aboutissement de l'un des plus grands programmes de défense en Europe (sept pays partenaires). L'un des plus coûteux aussi avec des surcoûts de plus de 7 milliards, 10 % du coût total...

 

La France a commandé 50 exemplaires (trois en 2013) pour un budget de 8,7 milliards d'euros. Il reste à observer le décalage précis des livraisons dans la prochaine Loi de programmation militaire 2014-2019. L'objectif est de quinze avions livrés en 2019.

 

Le premier A400M Atlas, arrivé réellement sur la base du Loiret en juin, se nommera " Ville d'Orléans " (comme on avait pu le lire ici). La DGA ne l'a réceptionné officiellement que le 1er août, avec trois ans de retard donc... Le programme A400M a connu des retards techniques moteurs. Il touche enfin au but.

 

A l'occasion de cette cérémonie sur la base 123, le général Denis Mercier, chef d'état-major de l'armée de l'air, et le général Karl Müllner, son homologue de la Luftwaffe, signeront un partenariat franco-allemand de formation A400Mson h

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:55
Tapis rouge pour l'avion prodigue!

23.09.2013 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

La cérémonie officielle d'accueil du nouvel avion de transport militaire A400M Atlas au sein de l'armée de l'air française aura lieu le lundi 30 septembre. L'avion arrivera de Séville et se posera à Orléans à 14h (ou plus tard, l'A400 nous ayant habitué à des retards).

 

Jean-Yves Le Drian, qui présidera la cérémonie militaire, fera le vol Séville-Orléans à bord de l'appareil.

 

Comme le dit si bien le communiqué de la DICOD,

"l'arrivée de l'avion stratégique et tactique multi-rôles dans les forces aériennes françaises est l'aboutissement de l'un des plus grands programmes de défense en Europe. De nombreuses autorités, civiles et militaires, françaises et étrangères, assisteront à cette cérémonie, qui s'inscrira dans le prolongement de la cérémonie officielle de livraison organisée le matin même sur le site industriel d'Airbus Military à Séville, en Espagne."

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 16:45
Cameroun : L’armée de l’air reçoit un nouvel aéronef à Yaoundé

Casa-Cn 235-Photo Dikalo

 

20 SEPT. 2013 SAlOMON FOé et Dikalo - cameroon-info.net

 

La cérémonie officielle de réception de l’avion de type Casa-Cn 235 était présidée à la base aérienne 101 de Yaoundé par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense - Edgard Alain Mebe Ngo’o était pour la circonstance entouré de plusieurs membres du gouvernement, l’ambassadeur du royaume d’Espagne au Cameroun et de nombreux responsables militaires du Cameroun.

 

D’après la présentation technique faite par le général Jean Calvin Momha - chef d’Etat-major de l’armée de l’air, cet aéronef acheté en état neuf par l’Etat du Cameroun, a été mis au point par la firme Airbus military. Il s’agit d’un avion bi-turbopropulseur tactique de transports légers et logistiques, capable d’opérer sur des pistes courtes et non revêtues.

 

Caractéristiques

 

Il est également conçu pour offrir d’excellentes caractéristiques de vol à basse altitude et de vitesse allant jusqu’à 420 Km/heure pour des missions tactiques avec une version Maritime patrol aircraft qui fait de lui un avion de patrouille maritime grâce à un radar de recherche.

 

Il peut transporter jusqu’à 36 parachutistes pouvant sauter par les deux portes latérales arrières ou par la rampe en ouverture automatique ou retardée.

 

Pour des missions d’évacuation médicale, il peut accueillir jusqu’à 18 brancards accompagnés d’une équipe médicale. L’aéronef ainsi acquis assure également les missions de recherche en mer et de transport Vip, avec une configuration de type avion de ligne. Sa charge utile maximum est de 6 tonnes et son acquisition est le fruit de la coopération entre le Cameroun et le royaume d’Espagne.

 

Il convient de relever que l’acquisition de cet aéronef répond certes à un souci de modernisation des outils et des conditions de travail des forces de défense, bien plus, elle s’inscrit dans une logique de mise en œuvre du système intégré de sécurisation maritime et côtière implémenté par le gouvernement camerounais.

 

Un projet structuré en plusieurs composantes, à savoir: la détection et la communication au moyen d’un important dispositif de radars, une composante maritime avec à la clé deux patrouilleurs à livrer dans les jours à venir à la marine nationale et une composante aérienne constituée de deux aéronefs donc celui livré ce 18 septembre et un autre en instance. Des efforts qui visent à assurer efficacement les missions de sécurisation au Cameroun et dans le golfe de Guinée.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 17:45
C-17 Globemaster III at Singapore Airshow - photo Boeing

C-17 Globemaster III at Singapore Airshow - photo Boeing

18 September 2013 by Guy Martin - defenceWeb

 

Boeing officials have confirmed that the Algerian air force is interested in acquiring transport and tanker aircraft, with a request for proposals (RFP) possible in the coming months. Earlier this year Algeria evaluated the C-17 and A330 MRTT but the country is also interested in surveillance and rotary wing aircraft.

 

Algeria in April this year undertook trials of the Boeing C-17 Globemaster III strategic airlifter and the following month evaluated the Airbus Military A330 MRTT (Multi-Role Transport Tanker). Paul Oliver, Vice President - Middle East and Africa, International Business Development at Boeing Defence, Space and Security told defenceWeb that Algeria is also interested in intelligence, surveillance and reconnaissance (ISR) assets and has asked Boeing about its ScanEagle small unmanned aerial vehicle (UAV) and airborne early warning and control (AEW&C) platform.

 

While Algeria has not specified how many C-17s it would like to acquire, Oliver estimated the number at four to six aircraft. He said that for the Algerian demonstration earlier this year, Boeing leased a US military aircraft and flew it at several different locations over a few days, covering most of the aircraft’s flight envelope.

 

Unofficial sources say a C-17 from the US Air Force’s 446th Airlift Wing at McChord Air Force Base in Washington was seen at the Tamanrasset test centre on April 22.

 

Boeing confirms Algerian interest in tankers, transports

Algeria evaluated a Royal Air Force Airbus Military A330 MRTT in May and is reportedly interested in acquiring around three to replace its Ilyushin Il-78 Midas tankers. The timeline for their replacement is not clear – when Oliver told the Algerians that the Boeing KC-46 tanker would only be available for demonstrations in 2018, he said they were happy with that date.

 

No RFPs have yet been forthcoming from Algeria, but Oliver said he was confident that they would be issued either later this year or early next year. He added that Algeria is seen as a key market for the company.

 

Dennis Muilenberg, President and CEO of Boeing Defence, Space and Security agreed that Algeria is a key future market place for Boeing. He said the Algerians expressed interest in mobility as they are looking for aircraft to move cargo and provide humanitarian assistance. Consequently, Boeing sees opportunities in products like the C-17 and rotorcraft, such as the CH-47 Chinook. At the moment Boeing is trying to understand Algeria’s needs and infrastructure and is at the initial discussions stage.

 

Guy Martin is in the United States as a guest of Boeing.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 12:35
Australian A330 MRTT simulator gets Level D certification

Sept. 18, 2013 by Greg Waldron – FG

 

Singapore - The Royal Australian Air Force’s full flight simulator for the Airbus Military Multi-Role Tanker Transport (MRTT) has been granted Level D certification.

 

This is the first MRTT simulator in the world to receive the certification, says CAE, which produced the equipment. The certification was awarded by Australia’s Civil Aviation Safety Authority.

 

Based on the A330-200 airliner, the MRTT is designated the KC-30A in Australian service. The simulator is located at RAAF Amberley.

 

"Aerial refuelling is a complex, challenging and sometimes dangerous operation so we need the highest fidelity training systems to prepare our aircrews for mission success," says Ewan Ward, project director, Project Air 5402 - air to air refuelling, Defence Materiel Organisation.

 

"Our new KC-30A full mission simulator combined with the full suite of KC-30A training devices will play a key role in cost-effectively training our tanker aircrews to accomplish a range of refuelling missions."

 

Australia operates five KC-30A aircraft.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 11:50
L'A400M goûte à la terre et au gravier

04/09/2013 Par François Julian - air-cosmos.com

 

C'est un environnement auquel il sera régulièrement confronté : les pistes non goudronnées, faites de terre et de gravier. Airbus Military vient en effet d'annoncer que l'A400M a terminé une série d'essais sur piste sommaire en Espagne, plus précisément sur un terrain à Ablitas dans le nord de l'Espagne, près de Saragosse.

 

C'est l'avion de développement n°2 (MSN 2) qui a servi à ces essais. Vingt-cinq atterrissages ont été réalisés, qui ont permis de vérifier que les projections de graviers et de pierres n'endommageaient pas l'avion.

 

L'un des objectifs de ces essais était également de montrer que la masse de l'avion au décollage (qui peut atteindre les 141 tonnes) est suffisamment bien repartie pour ne pas endommager irrémédiablement ce genre de piste, souvent meuble.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:50
L’A400M valide ses essais sur pistes non préparées

04.09.2013 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

L’A400M a effectué avec succès de nouveaux essais sur pistes non préparées, selon Airbus Military. La campagne s’est tenue pendant plus d’une semaine à Ablitas, au nord de l’Espagne et c’est MSN2 qui a été utilisé pour tester et valider les performances de l’avion sur des pistes gravillonnées.

 

Vingt-cinq atterrissages ont ainsi été effectué sur six vols.

 

Il s’agissait notamment de tester des manœuvres au sol, des décollages interrompus et l’inversion de la puissance des TP400-D6 jusqu'à une vitesse de 70 noeuds (130km/h), afin de vérifier les dommages causés sur les turbopropulseurs et sur la cellule.

 

D’après Airbus Military, les essais ont permis de valider la robustesse de l’avion, qui n’a subi que des dégâts minimaux et en cohérence avec les attentes du constructeur. L’ensemble des résultats obtenus va à présent être analysé par Airbus Military et l’OCCAR.

Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 16:50
photo Airbus Military

photo Airbus Military

Aug 30, 2013 defense-aerospace.com

(Source: Airbus Military; issued August 29, 2013)

 

First A400M Wings for Royal Air Force Leave for Final Assembly Line

 

The wings for the first Airbus Military A400M Atlas new generation airlifter for the Royal Air Force have left the Airbus plant in Filton, UK where they are made, bound for the final assembly line at Seville, Spain.

 

The wings were loaded onto the Airbus roll-on-roll-off ferry at Royal Portbury Docks.

 

The aircraft, the first of 22 ordered by the United Kingdom, is due to be delivered in September 2014.

Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 15:55
French Air Force Working Up on A400M

Aug 30, 2013 defense-aerospace.com

(Source: French Ministry of Defense; issued Aug. 29, 2013)

(Issued in French only; unofficial translation by defense-aerospace.com)

 

Status Report on A400M Activities at Orléans

 

The first A400M Atlas, serial number MSN007, was handed over to the French air force on August 2, 2013. It is currently operated by the Multinational Entry into Service Team (MEST), with the goal of achieving 55 flight hours per month.

 

After an initial maintenance period, flight activity began in week 34. These are mainly training and aircrew qualification flights, with some in-flight trials.

 

In the support area, both personnel and equipment are going through a running-in period for the technical and logistical process.

 

Training and in-flight trials are to continue. A second aircraft is to be delivered by year-end. The coming into service of a simulator will allow the French air force to be self-sufficient for aircrew training.

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 16:30
Airbus Military A400M flies in Turkish Air Force colours

28/8/2013 Airbus Military

 

The first production Airbus Military A400M new generation airlifter for the Turkish Air Force (TAF) has been painted and flown for the first time in its new markings. The aircraft is the first of ten ordered by Turkey and will be delivered in the coming weeks.

Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 16:50
Premier A400M pour l'armée de l'air française (à gauche) à côté d'un appareil d'essais d'Airbus Military photo Pierre Bayle

Premier A400M pour l'armée de l'air française (à gauche) à côté d'un appareil d'essais d'Airbus Military photo Pierre Bayle

23/08/2013 europelectronics.vipress.net

 

Au cours des derniers mois, EADS a entrepris une revue de sa stratégie, qui s’est traduite par deux décisions importantes du conseil d’administration dévoilées fin juillet. D’une part, le groupe prévoit de regrouper Airbus Military, Astrium et Cassidian au sein d’une même division défense et espace. D'autre part le groupe va changer de nom et celui de ses divisions pour adopter la marque Airbus, mondialement reconnue …

 

Le groupe Airbus sera composé de trois divisions :

Airbus, chargée de toutes les activités avions commerciaux ;

Airbus Defence & Space, le pôle des activités spatiales et de défense du Groupe, y compris les avions de transport militaire ;

Airbus Helicopters, qui regroupera toutes les activités d'hélicoptères civils et militaires.

 

Le groupe a décidé de regrouper les divisions Espace et Défense, Airbus Military, Astrium et Cassidian en réponse à l’évolution du marché qui se caractérise par une stabilisation et, même une réduction des budgets défense et espace dans les pays occidentaux. Cette restructuration doit permettre d’optimiser l’accès au marché, de réduire les coûts et globalement d’améliorer la compétitivité du groupe. Airbus Defence & Space constituera une division d’environ 45 000 personnes et avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 14 milliards d'euros, dont le siège social sera à Munich, en Allemagne. Airbus Defence & Space aura comme Président exécutif Bernhard Gerwert (60 ans) et sera organisé en quatre pôles : – Military Aircraft, dirigé par Domingo Ureña-Raso (55 ans), Space Systems, dirigé par François Auque (57 ans), Communication, Intelligence & Security Systems, dirigé par Evert Dudok (54 ans) et Equipment, dirigé par Thomas Müller (55 ans).

 

Airbus Helicopters, avec ses produits civils et militaires, reste identique.

 

La mise en œuvre de cette nouvelle structure devrait démarrer progressivement à partir du 1er janvier 2014 et se poursuivra durant le deuxième semestre 2014.

 

Au premier semestre, le groupe aéronautique a réalisé un chiffre d’affaires de 26,3 milliards d’euros, en progression de 6%, pour un bénéfice net en progression de 31%, à 759 millions d’euros.

 

En 2013, le nombre de commandes brutes d’avions commerciaux devrait être supérieur à 1 000 appareils. Les livraisons d’Airbus devraient continuer à progresser pour se situer entre 600 et 610 avions commerciaux.

 

En raison de la baisse des livraisons d’A380 et sur la base d’un taux de change de 1 € pour 1,35 $, le chiffre d’affaires devrait enregistrer une croissance modérée en 2013.

Partager cet article
Repost0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 16:30
Turkey's first A400M photo Airbus Military

Turkey's first A400M photo Airbus Military

12 Aug 2013 By Craig Hoyle - FG

 

London - Airbus Military has performed a 5h 30min first flight with an A400M transport for the Turkish air force.

 

Conducted from the manufacturer's San Pablo final assembly site in Seville, Spain on 9 August, the milestone moves aircraft MSN9 closer to its planned delivery later this year. Airbus Military has previously outlined a schedule to hand over Ankara's first of 10 examples in late September.

 

Turkey's first pilots, loadmasters and technicians for the A400M are already receiving instruction on the new type at the San Pablo site's international training centre, the company says.

 

MSN9 is the third production A400M to have been flown to date, with the previous two having been built for lead operator the French air force. Airbus Military delivered the programme's first aircraft to the service early this month.

 

Meanwhile, Airbus Military's flight test campaign with the A400M currently involves a fresh series of unpaved runway trials, using development aircraft "Grizzly 2" at a site near Zaragoza, Spain.

Partager cet article
Repost0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 12:55
De 1980 à 1996 : la genèse de l’A400M

par LTT GOLFIER Patricia, chargée de recherche au CESA /DERc

 

Dans les années 1980, la France et ses proches voisins européens prennent conscience de la vétusté de leurs transporteurs. En 1982, au cours d’une coopération transatlantique entre BAe (Royaume-Uni), Aérospatiale (France), Messerschmitt-Bölkow-Blohm (Allemagne) et Lockheed (USA), le projet FIMA (Futur International Military Airlifter) est lancé. En 1987, CASA (Espagne) et Aeritalia (Italie) gonflent les rangs du consortium désormais dénommé FLAEG (Future Large Aircraft Exploratory Group). Le but est de développer un remplaçant pour le Lockheed C-130 Hercules et le Transall C-160. Mais en 1989 Lockheed trouvant que le projet n’avance pas, quitte la coopération pour développer la seconde génération d’Hercules : le C-130J.

 

Télécharger l’intégralité de l’article au format pdf

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 07:55
Le premier A400M se pose sur la base aérienne d’Orléans

05/08/2013 Ltt Marianne Jeune - Armée de l'air - Economie et technologie

 

Vendredi 2 aout 2013, le premier exemplaire de série de l’avion de transport militaire A400M a rejoint la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy. La cérémonie officielle de l’évènement se tiendra à la rentrée, en présence des autorités concernées.

 

C’est à 14h35 que les trains d’atterrissages de l’A400M «Atlas» ont touchés le sol orléanais sous un soleil de plomb. La base aérienne 123 d’Orléans-Bricy devient ainsi la base de mise en œuvre de l’avion de transport tactique au sein de l’armée de l’air.

L’arrivée de cet appareil, qui porte le numéro de série MSN7, représente l’aboutissement d’un long processus entre les équipes industrielles d’Airbus Military, les équipes étatiques des sept nations partenaires et celles de l’organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR).

 

L’armée de l’air française est la première à recevoir des avions A400M de ce programme européen. Il constitue un matériel indispensable aux forces aériennes pour réaliser ses missions. Avion de transport militaire tactique disposant d'une capacité d'allonge stratégique, à la pointe de la technologie, l’A400M est sans équivalent sur le marché mondial.

 

Ce jour marque le tout début d'une nouvelle ère pour le transport aérien militaire. Cet événement fera l'objet d'une cérémonie officielle à la rentrée en présence des autorités concernées.

Le premier A400M se pose sur la base aérienne d’Orléans
Le premier A400M se pose sur la base aérienne d’OrléansLe premier A400M se pose sur la base aérienne d’Orléans
Le premier A400M se pose sur la base aérienne d’Orléans
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:50
A400M defensive flares test - photo Airbus Military

A400M defensive flares test - photo Airbus Military

July 22, 2013 By Gerald Traufetter - spiegel.de

 

German Defense Minister Thomas de Maizière, in trouble over the costly cancellation of the Euro Hawk drone, faces a potentially even greater problem. Certification for the A400M military transport plane is behind schedule and plagued by legal pitfalls.

 

The image was truly emblematic: A huge, heavy transport plane painted in camouflage gray stood unable to move, the wheels of its landing gear sunk up to the axles in the soft sand of eastern Germany's Lausitz region.

 

Although the incident occurred more than a year ago, few people heard about the pilot mishap that stranded the A400M Atlas aircraft. That is, apart from the manufacturer -- Airbus Military -- the German armed forces, and the six European air forces that had put in orders for the massive four-engine turboprop plane.

 

The aircraft, which was designed for a maximum starting weight of 141 metric tonnes, was undergoing tests on the grass runway of Cottbus-Drewitz Airport. The test landing had gone without a hitch, but when roll and braking tests were conducted, the heavy prototype suddenly slid, and its left undercarriage ploughed into the ground.

 

The image of the stricken colossus could be symbolic of the fate of German military procurement at the present time -- and yet the aircraft is part of a prestigious European project, with orders for 170 planes worth a combined €25 billion ($32.9 billion). Last year crews spent hours using shovels and heavy lifting gear to free the plane from the sandy ground. But now a different and far more serious problem threatens to keep it grounded: The German armed forces, the Bundeswehr, can't meet the legal requirements for getting military certification for the A400M.

 

Read MORE

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 12:55
L'écusson de la Multinational Entry into Service Team. Photo Olivier Fourt RFI

L'écusson de la Multinational Entry into Service Team. Photo Olivier Fourt RFI

14 juillet 2013 Olivier Fourt/RFI

 

L’avion-cargo A400M a ouvert le défilé aérien de ce 14 juillet. L’avion a survolé les Champs-Elysées, suivi d’une cinquantaine d’aéronefs, mais en réalité il faudra encore des mois avant qu’un premier escadron d’A400M soit réellement opérationnel.

France : L’A400M à la Multinational Entry into Service Team
(02:22)
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 07:55
A400M photo RP Defense

A400M photo RP Defense

20/07/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

L'A400M a obtenu sa certification militaire, une étape à la livraison du premier A400M à l'armée de l'Air française. Aucune date n'a été en revanche précisée pour la remise du premier appareil de transport militaire à la France.

 

La première livraison de l'A400M à la France vient de franchir un jalon important. Le comité d'experts rassemblant les sept pays du programme, le CQC (certification and qualification committee), a recommandé ce jour la certification militaire de l'avion de transport militaire, qui vient de participer à son premier défilé du 14-Juillet. "L'autorité technique, c'est-à-dire la Direction générale de l'armement (DGA), sera donc en mesure dans les jours prochains d'établir un certificat de type militaire", a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué publié vendredi soir. Le comité d'experts, qui comprend un représentant de chaque nation, est présidé par une ingénieure en chef de l'armement de la DGA. "Ce comité a pour mission principale de vérifier la tenue des exigences de sécurité militaire et les performances de l'avion présentées par Airbus Military", a expliqué le ministère. Il s'appuie sur 15 groupes de travail dans tous les domaines concernés : avionique, facteurs humains, guerre électronique, etc...

 

Défense : l'A400M va bientôt atterrir dans l'armée de l'air française

La certification militaire est une des étapes préalables à la livraison du premier A400M à l'armée de l'Air française. Elle s'inscrit dans un processus comprenant également la certification civile qui a été délivrée par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), la qualification militaire qui sera prononcée par l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR), avec l'aval de tous les pays partenaires, et les opérations de réception du premier appareil de série réalisées par la DGA. Pour EADS, c'est la fin d'un long chemin de croix pour ce programme très coûteux (6,2 milliards de dépassements de coûts). « Ce programme ne sera jamais rentable », reconnaît-on au sein du groupe EADS. Mais, en excluant les provisions supportées par EADS (plus de 4 milliards d'euros), les commandes des sept pays membres du programme vont permettre au programme d'être à l'équilibre vers la fin de 2022, explique-t-on dans le groupe. Avec les premières livraisons, en principe entre trois et quatre appareils seront remis en 2013 - trois à la France (juillet, mi-août et peut-être fin décembre, voire début janvier) et un à la Turquie (fin septembre-début octobre) -, l'A400M devrait avoir le potentiel de séduire de nouveaux clients à l'export. « Nous avons déjà un avion mature, assure le président d'Airbus Military, Domingo Urena. Il est prêt, ce n'est plus un projet de papier. Nous avons le bon avion au bon moment ».

 

Entre 50 et 100 appareils vendus dans les dix prochaines années

 

L'avionneur européen compte montrer d'ici à la fin 2013 l'A400M dans le Golfe et en Asie-Pacifique, où l'Australie notamment a exprimé un intérêt. Le patron d'Airbus Military, qui prévoit la vente de 400 d'A400M sur 30 ans, évaluent dans les dix années à venir, entre 50 et 100 appareils vendus sur les marchés export. « Entre 30 et 40 pays pourraient être intéressés par cet appareil », estime-t-il. Mais, auparavant, l'avionneur doit encore développer une version export moins sophistiquée que celle configurée OTAN, qui par exemple des communications cryptées par satellite. "Cet appareil n'a pas été pensé pour l'export, explique-t-il. Nous devons développer des équipements pour le rendre exportable". Seule véritable ombre, le nouveau programme brésilien d'Embraer le KC-390, bien qu'il soit limité par sa charge d'emport (payload), pourrait lui voler une partie du marché en entrée de gamme

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 19:55
L'A400M qui volera lors du 14 juillet ne sera pas celui de l'armée

12 juillet 2013 Par Elodie Vallerey - Usinenouvelle.com

 

Le fabricant de l'A400M, Airbus Military, n'a pas encore livré à la France son premier exemplaire de l'avion de transport militaire polyvalent. C'est donc un A400M de l'industriel, avec un équipage mixte à son bord, qui volera au-dessus des Champs-Elysées pour le défilé du 14 juillet ce dimanche, a confirmé l'armée de l'air.

 

Pas de traces du MSN7, le premier A400M destiné à l'armée de l'air française, sur le tarmac de la base aérienne 123 Orléans-Bricy. L'escadron 1/61 Touraine, qui doit opérer les nouveaux avions de transport militaire, n'a pas encore réceptionné le premier exemplaire de ce futur fleuron des armées de l'air européennes.

 

Or, dans le déroulé du programme du défilé militaire du 14 juillet qui aura lieu ce dimanche sur les Champs-Elysées, à Paris, l'A400M occupe une place stratégique, prévu pour voler en deuxième position juste après la Patrouille de France.

 

Un A400M d'Airbus Military piloté par un équipage mixte

 

Il faut dire que le transporteur sert de caution à une coopération franco-allemande érigée en modèle par les ministères de la Défense des deux alliés en cette année de célébration des 50 ans du Traité de l'Elysée.

 

Pourtant, en l'absence d'exemplaire français, l'armée de l'air a confirmé le 12 juillet à L'Usine Nouvelle que c'est l'A400M d'Airbus Military qui fendra dimanche le ciel parisien. Faute de certification militaire, l'appareil sera donc "piloté par un équipage mixte, de l'armée de l'air et d'Airbus Military", a-t-on appris.

 

Pas encore de date de livraison du premier exemplaire

 

Quid de la symbolique d'un vol du MSN7 aux couleurs de l'armée de l'air pour le premier vol d'un A400M lors d'une Fête nationale ? "L'appareil qui volera dimanche aura une cocarde française", rassure-t-on. De quoi permettre au public de n'y voir que du feu...

 

En Espagne, au siège de la filiale défense d'Airbus Military, on ne se risque pas à avancer une date précise pour la livraison du premier exemplaire destiné à l'armée de l'air. "Dans les prochaines semaines", esquisse-t-on. Une "discussion d'ordre technique" et pas politique, assure-t-on au ministère de la Défense, entre le fabricant, le client (la direction générale de l'armement, DGA) et l'armée de l'air, opérateur final des avions.

 

Même s'il récuse le retard accumulé, Airbus Military devait idéalement livrer le MSN7 à la France en mai, le MSN8 en août, et enchaîner avec le MSN9 à destination de la Turquie en septembre.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 19:50
A400M photo RP Defense

A400M photo RP Defense

12/07/2013 Par Véronique Guillermard, Yann Le Galès – LeFigaro.fr

 

INTERVIEW - Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, explique sa stratégie dans la défense. Il précise également que l'Airbus A 400M qui ouvre le défilé aérien du 14 juillet, sera livré à l'armée de l'air fin juillet.

 

LE FIGARO.- L'Airbus A 400M ouvrira le défilé aérien du 14 Juillet mais le premier appareil n'est toujours pas livré à l'armée de l'air française. Pourquoi?

 

Fabrice BRÉGIER.- L'A 400M devrait être livré d'ici à la fin juillet. L'appareil a déjà reçu sa certification civile européenne. Le processus de qualification militaire est complexe. Elle doit être réalisée par l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement et les armées clientes. L'important, c'est que l'avion sera livré très prochainement.

 

Le programme a rencontré des problèmes techniques. Y a-t-il encore des incertitudes?

 

Les incertitudes sont désormais levées. Tout a été remis à plat en 2009 lorsqu'Airbus a été chargé par EADS de gérer les programmes d'avions de transport militaires. Le contrat signé en 2003 était irréalisable, c'est pourquoi Airbus a repris la main ce qui a permis de faire profiter l'A 400M de notre expérience de gestion de grands programmes. L'A 400M est le plus grand programme européen de défense jamais lancé. Il est d'une complexité redoutable et s'inscrit dans une coopération européenne toujours difficile à gérer. Mais nous avons tenu les engagements pris en 2009.

 

Compte tenu du dérapage financier, l'A 400M sera-t-il rentable?

 

C'est le seul programme où l'activité civile subventionne l'activité militaire! Airbus a dû provisionner 4 milliards d'euros en 2009 pour contribuer au sauvetage de l'A 400M et livrer les 174 premiers appareils aux sept premiers pays clients. Gagner de l'argent, c'est jouable grâce à l'export mais ce sera difficile. Dès que l'appareil sera entré en service dans les forces françaises et aura montré ses capacités, il sera un formidable vecteur de promotion à l'export. Nous estimons le marché à 300 avions (hors États-Unis et Chine) sur vingt ans. Nous regardons notamment les marchés d'Asie, du Moyen-Orient et d'autres pays en Europe.

 

L'A 400M a-t-il ses chances aux États-Unis ?

 

Toutes les armées du monde seront intéressées. C'est un appareil stratégique qui peut transporter jusqu'à 37 tonnes à des milliers de km. C'est aussi un avion tactique capable de se poser court sur des terrains non aménagés. Il aura une configuration de sécurité civile. Je crois à ses chances sur le marché américain mais à long terme.

 

Quelle est la prochaine étape dans la défense?

 

Airbus a réalisé 2,1 milliards de chiffre d'affaires dans la défense en 2012 pour des ventes totales de 40 milliards. Cette activité est rentable. Elle va fortement croître dans les prochaines années. Airbus Military aura plus que doublé son chiffre d'affaires d'ici à 2016.

 

Son activité s'appuie sur deux autres familles de produits: les Casa, des avions de transport de moyenne capacité leaders sur leur segment. Ensuite, les ravitailleurs multirôle développés à partir de la meilleure plateforme au monde, celle de l'Airbus civil A 330. Il a gagné les compétitions en Grande-Bretagne, en Arabie saoudite, en Australie et aux Émirats arabes unis. Il a été sélectionné en Inde et avait été retenu par le Pentagone avant les élections américaines de 2008. La France prévoit d'en commander 12 fin 2013-début 2014. Notre ravitailleur est une référence mondiale.

 

EADS prépare un nouveau plan stratégique. Airbus Military a-t-il vocation à chapeauter les activités défense sur le modèle de Boeing?

 

Avec Tom (Tom Enders, président d'EADS, NDLR), nous travaillons pour donner une nouvelle impulsion au groupe. Nos activités défense qui pèsent 12 milliards au total sont logées dans différentes divisions. Une réflexion est nécessaire. Je proposerai ce qui sera le mieux pour le groupe et ses salariés, dans un souci d'efficacité et rentabilité.

 

Compte tenu des contraintes budgétaires, craignez-vous que la France réduise sa commande?

 

La France et son président soutiennent l'A 400M. François Hollande a volé à son bord pour se rendre au Salon du Bourget en juin. Le ministère de la Défense a confirmé le besoin opérationnel. Les Transall sont à bout de souffle. Nous avons une vraie urgence opérationnelle. Le livre blanc a inscrit une cible de 50 avions de transport.

 

Le ministre de la Défense a averti que tous les grands programmes seraient décalés…

 

Nous avons conscience des contraintes budgétaires et des décalages de livraison qui risquent d'être décidés. Nous avons un contrat avec 7 pays et ne dépendons pas d'un seul client. L'important, c'est que la France soit la première à se doter d'une force de frappe opérationnelle autonome en matière de transport.

 

Qu'attendez-vous du Conseil de défense européen fin 2013?

 

Depuis quatre ans, on ne parle plus d'Europe de la défense. Que les chefs d'État tiennent un Conseil de défense, c'est un bon signal. Il est nécessaire de redonner une impulsion politique. De leur côté, les industriels ont mûri. Ils sont mieux organisés pour travailler ensemble. Mais sans la volonté affichée d'au moins la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, on n'y arrivera pas. Et on passera à côté d'un grand programme de drone de surveillance alors que les industriels ont fait des propositions.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 18:55
Le premier Airbus  A400M doit être livré d'ici à la fin juillet à la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy.

Le premier Airbus A400M doit être livré d'ici à la fin juillet à la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy.

12/07/2013 Par Véronique Guillermard – LeFigaro.fr

 

L'A400M le transport stratégique qui consiste à acheminer d'une traite jusqu'à 37  tonnes de matériels militaires à des milliers de kilomètres en volant presque aussi vite (790 km/h) qu'un avion de ligne.

 

Tout un symbole. L'Airbus A400M donnera le coup d'envoi du défilé aérien du 14 Juillet, après le survol des Champs-Élysées par la patrouille de France. «C'est une grande fierté de le voir voler le 14 Juillet dans ce moment de communion avec la nation. L'A400M est le fruit d'une coopération européenne, tous les efforts qui se sont fédérés ont enfin abouti», réagit le colonel Jean-Pascal Breton, porte-parole de l'armée de l'air. «Nous avons le sentiment du “programme accompli”», résume-t-il.

 

Le premier appareil doit être livré d'ici à la fin juillet à la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy qui sera son QG. Et le second d'ici à fin 2013. Ces avions seront pris en main par les 5  équipages et les 70 mécaniciens déjà formés en vue d'une mise en service opérationnelle en janvier 2014. À cette échéance, l'avion utilisera d'abord sa capacité logistique (transport de fret) puis tactique: se poser court sur tous les terrains en milieu hostile, larguer des colis ou des parachutistes. «L'avion évoluera dans plusieurs standards jusqu'en 2019. Il disposera alors de toutes ses capacités», souligne le colonel Breton. Parmi celles-ci, le transport stratégique qui consiste à acheminer d'une traite jusqu'à 37  tonnes de matériels militaires à des milliers de kilomètres en volant presque aussi vite (790 km/h) qu'un avion de ligne. Il pourra aussi être configuré en ravitailleur et en appareil de secours civil.

 

4 turbopropulseurs de 10.000 chevaux chacun

 

Doté d'une grande soute de 340  mètres cubes, d'une aile haute et de 4 turbopropulseurs de 10.000 chevaux chacun, l'A400M peut embarquer des hélicoptères Tigre -ce que ne sait pas faire l'Antonov 225-, des blindés et des troupes. «Il peut transporter deux fois plus que le C130 Hercule et quatre fois plus que le 160 Transall et en deux fois moins de temps», précise le colonel Breton. Il a manqué aux militaires au Mali. L'A400M aurait pu transporter 25 tonnes d'Orléans à N'Djamena en 8 heures au lieu des deux jours nécessaires au Transall pour 8 tonnes.

 

Avec l'A400M Atlas, son nom officiel, la France retrouve son rang et son autonomie en matière de transport militaire. Il remplacera progressivement le Transall, né dans les années 1960, et le C130 Hercule, un avion des années 1980. D'ici à quelques années, plusieurs pays membres de l'Otan piloteront une flotte unifiée autour de l'A400M.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 11:50
Xavier Tardy nommé Directeur financier d’Airbus Military

3 juillet Aerobuzz.fr

 

Xavier Tardy, actuellement Directeur financier (Chief Financial Officer – CFO) d’EADS North America et Airbus Americas, a été nommé au poste de Directeur financier d’Airbus Military. Il succède ainsi à Christian Pechmann, qui assumera désormais le rôle de Directeur financier et commercial d’Eurofighter GmbH.

 

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, qu’il occupera dès le 15 juillet, Xavier Tardy sera placé sous l’autorité directe de Harald Wilhelm, Directeur financier d’EADS/Airbus, et rattaché fonctionnellement à Domingo Ureña Raso, CEO d’Airbus Military.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 15:50
A400M makes spectacular defensive flares test

21 Jun 2013 By Craig Hoyle - FG

 

Airbus Military has performed a spectacular test with a key defensive system for its A400M, as its first production example comes within less than one month of delivery to the French air force.

 

Perfromed using a "Grizzly" development aircraft, the mass flare release was intended to prove the ability of the A400M's self-protection equipment to counter the threat posed by shoulder-launched surface-to-air missiles during tactical operations.

 

The A400M's defensive aids system equipment is due to come online from the airlifter's SOC1 software standard.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 06:55
Premier atterrissage de l'A400M sur la piste de la BA 107 de Villacoublay.

Premier atterrissage de l'A400M sur la piste de la BA 107 de Villacoublay.

25/06/2013 Armée de l'air

 

Jeudi 20 juin 2013, le général Antoine Creux, major général de l’armée de l’air (MGAA) et le général Thierry Caspar-Fille-Lambie, commandant la défense aérienne et les opérations aériennes (COMDAOA) se sont rendus au 50e salon du Bourget. L’occasion pour les deux autorités d’embarquer à bord de l’A 400M pour un vol de courte durée.

 

Le général Thierry Caspar-Fille-Lambie, COMDAOA, lors de sa visite au Salon du Bourget, a rencontré les principaux industriels de l’aéronautique. Il a ensuite assisté à l’inauguration du 8e Salon des Peintres de l’air au Musée de l’air et de l’espace, avant de quitter l’aéroport du Bourget à bord d’un Airbus A 400M « Atlas ».

L'A400M sur la base aérienne de Villacoublay.

L'A400M sur la base aérienne de Villacoublay.

Le général Creux, MGAA, et le général Caspar-Fille-Lambie, ont ainsi pu embarquer à bord d’un A 400M, pour un vol de courte durée : les quatre turbopropulseurs du nouvel avion de transport militaire européen ont déployé leur puissance, élevant dans le ciel de la Seine-Saint-Denis les 80 tonnes de ce mastodonte à destination de la base aérienne 107 de Villacoublay, pour un premier atterrissage sur cette plateforme. Ce vol a permis aux autorités d’apprécier la souplesse, la puissance et la capacité d’emport de cet appareil qui complétera, très prochainement, la flotte de transport de l’armée de l’air.

Le COMDAOA avec le personnel de la base aérienne de Villacoublay.

Le COMDAOA avec le personnel de la base aérienne de Villacoublay.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 11:50
simulateur de vol A400M photo Thales UK

simulateur de vol A400M photo Thales UK

21/06/2013 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Thales a annoncé le 19 juin que son premier simulateur full flight destiné à l’entraînement des équipages de l’A400M avait reçu la qualification de l’agence européenne de la sécurité aérienne. Cette certification permettra de débuter l’entraînement des équipages pour leurs missions complexes.

 

Thales est également le principal fournisseur de l’avionique du futur avion de transport militaire d'Airbus Military. La filiale britannique Thales UK a également été choisie par le ministère britannique de la Défense pour fournir des solutions d’entraînement et de formation aux futurs personnels A400M.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories