Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 13:55
Revue navale - Ballet d'hélicoptères des autorités au-dessus du PA CDG le 15 août 2004 à Toulon - Photographe : Janick Marcès / ECPAD

Revue navale - Ballet d'hélicoptères des autorités au-dessus du PA CDG le 15 août 2004 à Toulon - Photographe : Janick Marcès / ECPAD

 

08.01.2016 - source ECPAD

 

La construction du porte-avions à propulsion nucléaire Charles De Gaulle a débuté en 1987 pour se terminer en 1994. Il remplace le Clémenceau, un porte-avions à propulsion classique.

Navire amiral de la Marine nationale, admis au service actif le 18 mai 2001.

Le 18 novembre dernier, au lendemain des attentats de Paris, le porte-avions Charles de Gaulle appareille de Toulon pour la Méditerranée orientale afin de participer aux opérations menées contre le groupe EI.

 

De 1989 à aujourd’hui, retrouvez le Charles de Gaulle en images

Repost 0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 17:35
Porte-avions Liaoning

Porte-avions Liaoning

 

31/12/2015 Par latribune.fr

 

Le pays disposait jusqu'à maintenant d'un porte-avions de fabrication soviétique. Ce premier porte-avion chinois préfigure les ambitions de Pékin dans le Pacifique où il compte se mesurer à la puissance navale américaine.

 

La Chine est en train de construire son premier porte-avions, a annoncé jeudi le ministère de la Défense, au moment où Pékin développe les capacités de sa marine sur fond de contentieux maritimes avec nombre de ses voisins.

 

Un programme de plusieurs centaines milliards d'euros

Ce bâtiment, qui est de conception entièrement chinoise, est en chantier dans la ville de Dalian, dans le nord-est du pays, a précisé Yang Yujun, un porte-parole du ministère de la Défense, lors d'une conférence de presse régulière. Cette confirmation intervient après des mois de spéculations sur l'existence de ce chantier.

La Chine, qui veut parvenir à terme à rivaliser avec la puissante US Navy dans le Pacifique, travaille à l'édification de groupes aéronavals autour de plusieurs porte-avions, un programme phare de centaines de milliards d'euros.

 

Deux ans après le porte-avions "soviétique"

Le premier porte-avions chinois, le Liaoning, est un bâtiment construit il y a plus d'un quart de siècle en Union soviétique, inachevé du fait de l'effondrement de l'URSS et finalement racheté par la Chine. Admis au service actif en septembre 2012 après des années de travaux, il est devenu le navire-amiral incarnant les ambitions maritimes de l'armée chinoise.

M. Yang a précisé que le nouveau bâtiment serait à propulsion conventionnelle, et non nucléaire et qu'il transporterait notamment les Shenyang J-15, un avion de combat de la marine chinoise. De nombreux contentieux opposent Pékin à ses voisins régionaux, et notamment les Philippines et le Japon sur la souveraineté de la mer de Chine méridionale et de la mer de Chine orientale.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 18:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

16.11.2015 par Fauteuil de Colbert

 

Les bruits de coursives entourant la très prochaine projection du Groupe Aéronaval (GAn) laissent entrevoir un format du groupe aérien embarqué, manifestement, inédit depuis l'entrée eu service du Charles de Gaulle en 2001. La prochaine mission du GAn sera révélatrice des ambitions françaises dans l'évolution de la mission Chammal au-dessus de l'Irak et de la Syrie. Les configurations, tant du groupe naval lui-même que du Groupe aérien embarqué (Gaé) démontreront le niveau d'engagement retenu.

Lire l'article

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 15:55
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le porte-avions Charles de Gaulle

 

12 nov. 2015 par Chasse Embarquée / RMC Découverte


Facebook Chasse Embarquée : https://www.facebook.com/flottilles

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 16:56
L’école de l’aviation embarquée (EAE) à bord du Charles de Gaulle - Katsuhiko Tokunaga

L’école de l’aviation embarquée (EAE) à bord du Charles de Gaulle - Katsuhiko Tokunaga

 

09/11/2015 Sources : Marine nationale

 

Depuis le 3 novembre 2015, le porte-avions Charles de Gaulle a quitté son port base de Toulon pour une période de deux semaines consacrée à l’école de l’aviation embarquée (EAE). Cette période à la mer permet aux nouveaux pilotes de l’aviation embarquée de la Marine nationale de se qualifier à apponter sur le porte-avions nucléaire français.

 

Pour se préparer, ces pilotes ont suivi un entraînement particulièrement poussé, propre aux pilotes de l’aéronautique navale. Formés initialement aux États-Unis dans le Mississipi, ils ont réalisé leurs premiers appontages sur porte-avions américain. Ils se sont ensuite entraîné plusieurs semaines à terre, au cours d’appontages simulés sur piste (ASSP) sur les Bases d’Aéronautique Navale de Landivisiau ou Lann-Bihoué, ainsi que sur la Base Aérienne d’Istres. Pour ces jeunes pilotes, l’enjeu de cette période d’EAE est avant tout de s’adapter à l’environnement du Charles de Gaulle.

Pour se qualifier, ils doivent réaliser une série de six appontages jugés satisfaisants. Leur performance est évaluée par les officiers d’appontage (OA), des pilotes experts sur un type d’avion en particulier : Rafale, Super Étendard Modernisé (SEM) ou E 2-C Hawkeye. In fine, la décision de qualifier un pilote revient au commandant du porte-avions.

Si elle permet de les qualifier, la période d’école de l’aviation embarquée n’est pour les jeunes pilotes qu’une première étape avant d’être pleinement opérationnels. Il leur faut maintenant « vieillir » pour accrocher la «confirmation» et poursuivre en parallèle l’acquisition de qualifications tactiques en assaut ou défense aérienne.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 13:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

03.11.2015 Le Télégramme

 

Alors que le bâtiment a mené depuis le 16 octobre des entraînements avec l’aéronautique navale, le groupe aéronaval français se prépare désormais pour son prochain déploiement. Une information exclusive de Mer et Marine

 

Pour l’heure, Paris n’a pas annoncé cette mission, mais le départ rapide du Charles de Gaulle et de son escorte est un secret de Polichinelle.

Les Belges ont involontairement vendu la mèche en faisant savoir que la frégate Léopold I, actuellement déployée en Méditerranée dans le cadre de l’opération européenne Sophia (lutte contre les passeurs de migrants), intégrerait le GAN ce mois-ci à l’occasion de son déploiement dans le golfe Persique.

Selon la presse australienne, la France aurait également proposé à l’Australie de joindre l’une de ses frégates à la Task Force que le Charles de Gaulle va emmener. Celle-ci devrait logiquement, comme ce fut le cas l’hiver dernier, être employée contre le groupe islamiste Daesh.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 22:35
(Oct. 29, 2015) The Ticonderoga-class guided-missile cruiser USS Chancellorsville (CG 52) steams along the port side of Military Sealift Command dry cargo and ammunition ship USNS Wally Schirra (T-AKE 8) during a replenishment-at-sea with the U.S. Navy's only forward-deployed aircraft carrier USS Ronald Reagan (CVN 76). Ronald Reagan and its embarked air wing, Carrier Air Wing (CVW) 5, provide a combat-ready force that protects and defends the collective maritime interests of the U.S. and its allies and partners in the Indo-Asia-Pacific region. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Nathan Burke/Released)

(Oct. 29, 2015) The Ticonderoga-class guided-missile cruiser USS Chancellorsville (CG 52) steams along the port side of Military Sealift Command dry cargo and ammunition ship USNS Wally Schirra (T-AKE 8) during a replenishment-at-sea with the U.S. Navy's only forward-deployed aircraft carrier USS Ronald Reagan (CVN 76). Ronald Reagan and its embarked air wing, Carrier Air Wing (CVW) 5, provide a combat-ready force that protects and defends the collective maritime interests of the U.S. and its allies and partners in the Indo-Asia-Pacific region. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Nathan Burke/Released)

 

29 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Deux avions russes ont été interceptés mardi (bien mardi en heure locale) par des avions de chasse américains et sud-coréens alors qu'ils s'approchaient du porte-avions américain USS Ronald Reagan en mer du Japon, a-t-on appris jeudi auprès de la Maison Blanche et du Pentagone.

 

Le Ronald Reagan a lancé quatre chasseurs F/A 18 pour intercepter et escorter les avions russes, a indiqué le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, en précisant que les appareils russes s'étaient approchés à environ un mille du porte-avions.

 

Les deux avions TU-142 Bear, d'imposants quadrimoteurs de surveillance maritime et de lutte anti sous-marine, volaient à environ 500 pieds (150 mètres), a précisé le porte-parole.

 

Rien n'indiquait que les deux avions posaient une menace immédiate mais c'est une procédure opérationnelle standard pour les avions américains d'escorter tout appareil volant à proximité des navires américains, a déclaré le porte-parole.

 

Ce genre d'incident n'arrive pas fréquemment mais cela est déjà arrivé, a ajouté le capitaine de vaisseau.

 

Il a aussi indiqué qu'un navire escortant le porte-avions avait tenté d'entrer en contact par radio avec les avions russes, mais sans succès.

 

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a de son côté précisé que l'incident s'était produit lors d'un exercice associant la marine américaine et l'armée sud-coréenne.

 

Ces avions russes ont d'abord été interceptés par les avions militaires sud-coréens qui opéraient dans la région, a-t-il précisé.

 

Le porte-parole de la Maison Blanche a aussi souligné que l'interception s'était déroulée dans les eaux internationales, à la différence d'autres incidents récents survenus dans l'espace aérien de la Turquie ou des pays Baltes.

 

Elle n'a pas donné lieu à une confrontation significative, a-t-il précisé.

 

Les interceptions d'avions russes se sont multipliées en Europe après la montée de tension avec la Russie, suite à l'annexion de la Crimée et la crise en Ukraine.

 

Avions russes et américains se sont aussi croisés dans le ciel syrien après le début de la campagne de bombardements russes en Syrie le 30 septembre.

 

Moscou et Washington ont signé le 10 octobre un mémorandum pour mettre en place des procédures afin d'éviter que ces rencontres dans le ciel syrien ne dégénèrent en collision ou incidents armés.

 

Ce memorandum prévoit une procédure de communication entre les deux centres de commandements des opérations aériennes, russe et américain, selon le capitaine de vaisseau Jeff Davis.

 

Mais cette procédure n'a pas eu à servir depuis qu'elle a été mise en place, a précisé Jeff Davis.

Repost 0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 11:55
Le porte-avions Charles de Gaulle est qualifié

 

16/10/2015 Sources : Marine nationale

 

Du 6 au 16 octobre, le porte-avions Charles de Gaulle a poursuivi sa remontée en puissance en effectuant une phase de remise à niveau opérationnelle (RANO) à la mer.

 

Cette étape vise à éprouver le bâtiment et ses marins dans tous les domaines de lutte.  Une quinzaine d’entraîneurs de la force d’Action navale est ainsi chargée d’organiser, de jour comme de nuit, une série d’exercices pour vérifier la bonne réaction de l’équipage, dont le tiers a été renouvelé cet été. Le Groupe Aérien Embarqué (GAé) était également associé à cet entraînement pour une phase importante de qualification des pilotes.  Douze avions Rafale et deux Super Etendard Modernisé ainsi que le personnel des flottilles ont pris part à cet entraînement, les exercices se sont succédés avec un niveau de difficulté croissant : intervention incendie, ravitaillement à la mer, lutte contre des menaces asymétrique, crash aéronef, détection et lutte contre menaces surface, sous-marines ou aériennes…  Les scénarii variés ont permis de tester l’équipage dans tous les domaines, de la navigation à la mise en œuvre des avions en passant par la sécurité, les opérations ou encore les systèmes de combat ou d’informations. A cette occasion,  le Charles de Gaulle a procédé au tir d’une salve de 4 missiles Aster 15, démontrant ainsi sa capacité à faire face à des menaces simultanées provenant de différentes directions. Les menaces étaient simulées par des cibles mises en œuvre depuis le centre d’essais missiles de l’île du Levant.

 

Une phase d’entraînement a également été dédiée à l’aéronautique navale afin que le porte-avions et ses aéronefs soient aptes à conduire, au sein du groupe aéronaval,  l’ensemble des missions opérationnelles qui  leur seraient confiées.

 

L'équipage du Charles de Gaulle a fait preuve tout au long de sa RANO d'un très grand professionnalisme. Au terme de deux semaines particulièrement denses, la qualification opérationnelle du bâtiment et de son équipage a été confirmée ainsi que la capacité du porte-avions à mettre en œuvre les aéronefs de la Marine nationale dans d'excellentes conditions.

 

 La prochaine étape de cette remontée en puissance sera une nouvelle période d’entraînement dédiée cette fois à l’aéronautique navale, sous l’autorité de la force maritime de l'aéronautique navale.

Repost 0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 16:50
Carrier Strike - Royal Navy


15 oct. 2015 by Royal Navy

 

Rear Admiral Graham Mackay talks about the capability of the new aircraft carriers.

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 11:30
(Aug. 28, 2015) - The Wasp class amphibious assault ship USS Essex (LHD 2) sails alongside the aircraft carrier USS Theodore Roosevelt (CVN 71) - photo US Navy

(Aug. 28, 2015) - The Wasp class amphibious assault ship USS Essex (LHD 2) sails alongside the aircraft carrier USS Theodore Roosevelt (CVN 71) - photo US Navy

 

11.10.2015 sputniknews.com

 

Les Etats-Unis ont retiré leur porte-avions Theodore Roosevelt du golfe Persique, provoquant les inquiétudes des analystes militaires américains sur fond de renforcement de la présence russe dans la région.

 

Selon la chaîne de télévision NBC News, le rappel du navire qui abrite à son bord 5.000 militaires et 65 avions de combat s'explique par la nécessité de réparations ainsi que par les coupes dans le budget de la défense des Etats-Unis. La chaîne souligne que la marine américaine sera ainsi privée de porte-avions dans le golfe Persique pour la première fois depuis 2007.

 

Certains experts américains ont exprimé leurs préoccupations suite au rappel du porte-avions, au moment où la Russie "renforçait sa présence" au Proche-Orient. Ainsi, le vice-amiral US à la retraite Peter Daly a déclaré à la chaîne NBC que l'absence de l'USS Theodore Roosevelt dans la région serait prise en compte par Moscou.

 

S'exprimant lors de débats du Comité des forces armées du Sénat américain, l'amiral John Richardson a pour sa part estimé que le retrait du navire portait un coup sérieux aux capacités des Etats-Unis dans la région.

 

Plus tôt, les médias ont rapportaient que les Etats-Unis avaient pris la décision de renoncer à leur programme d'entraînement d'opposants syriens modérés.

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 07:55
FLIGHT DECK OPS 2


9 oct. 2015 par Chasse Embarquée

 

Vidéo non disponible ? cliquez sur le lien/ Video not available ? click the link : https://vimeo.com/141897242

Facebook Chasse Embarquée / French Navy pilots : https://www.facebook.com/flottilles

Twitter Chasse Embarquée (nouveau/new) :
https://twitter.com/CHASSEEMBARQUEE

Facebook Dream'n Fly : https://www.facebook.com/DreamnFlypro...

Repost 0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 11:35
USS Ronald Reagan (CVN 76) - photo US avy

USS Ronald Reagan (CVN 76) - photo US avy


09.10.2015 Pacific Sentinel
 

China’s military is getting its ducks in a row for what many experts see as a realistic competence at destroying US aircraft carriers during a confrontation scenario over Taiwan.

 

In a recent issue of the Chinese-language state-run China Youth Daily newspaper, a report claims that the Gaofen-4 geostationary earth observation satellite will be launched by the end of this year with the express purpose of hunting US aircraft carriers. The satellite is equipped with a visible light imager at 50 meters and infrared staring optical imager at 400 meters.

 

During the 1996 Taiwan Strait missile crisis, the Chinese military was flustered by the presence of two US aircraft carriers sent to protect Taiwan during missile exercises designed to intimidate the island.

 

Since then, the military has created the means of holding at risk US aircraft carriers with two new anti-ship ballistic missiles, the DF-21D and the new DF-26. However, locating US aircraft carriers is not easy, and China has developed a variety of airborne and space-based sensors to ease the search.

 

Read the full story at DefenseNews

Repost 0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 10:55
[Teaser] Le groupe aéronaval : un outil de précision (Jdef)



1 oct. 2015 par Ministère de la Défense

 

Faire décoller et apponter des avions en pleine mer, c’est la mission du porte-avions Charles-de-Gaulle. Pour la mener à bien, le porte-avions est en permanence escorté par des bâtiments qui complètent sa protection contre les menaces aériennes, de surface ou sous-marines. Cet ensemble appelé GAN, pour groupe aéronaval, est mis en œuvre par 2 600 marins. Avec les États-Unis, la France est ainsi un des seuls pays à pouvoir déployer un tel dispositif en opérations.

En avril 2015, une équipe du Journal de la Défense (#JDef) a embarqué sur plusieurs navires durant l’opération Chammal. Au-delà de l’activité du groupe aérien embarqué, engagé contre DAECH, les témoignages des acteurs du GAN vont vous permettre de comprendre l’impressionnante machine déployée par la France pour projeter sa force partout dans le monde.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:20
L’US Navy s’inquiète des performances de l’USS Gerald R. Ford

L’US Navy s’inquiète des performances de l’USS Gerald R. Ford

 

12 septembre 2015. Portail des Sous-Marins

 

Le plus récent porte-avions de l’US Navy pourrait subir un retard de 2 ans avant son premier déploiement, après que des responsables du Pentagone aient annoncé le mois dernier qu’il devrait subir un essai de résistance aux chocs avant d’être envoyé outre-mer.

 

Dans un premier temps, le Pentagone avait indiqué que cette décision entraînerait un retard de 6 mois. Le contre-amiral Jeffrey Harley,“ assistant deputy chief of naval operations for operations, plans and strategy” de l’US Navy, annonce désormais que le retard pourrait atteindre 2 ans.

 

Le Capt. Thom Burke, “director of fleet readiness”, précise que la durée du retard dépendra de la façon dont le porte-avions se comportera lors de l’essai : on fait détoner sous l’eau des explosifs réels pour vérifier la survivabilité des systèmes du navire dans des conditions extrêmes.

 

« Il y a toujours une marge d’incertitude lors d’un essai de résistance aux chocs, » explique-t-il. « Comment vont se comporter les différents systèmes. Il s’agit d’un navire entièrement nouveau. Si tout se passe comme prévu, rien ne va casser. Et nous n’aurons pas ce retard de 2 ans. Mais si beaucoup d’équipements doivent être réparés, alors ce sera plus long. »

 

En raison des retards qu’a connu la construction du Ford, l’US Navy préconisait que les essais soient menés sur le 2è porte-avions de ce type, le John F. Kennedy. Mais le bureau du Secrétaire à la défense a rejeté cette possibilité.

 

Référence : US Naval Institute (Etats-Unis)

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 12:20
photo US Navy

photo US Navy


8 sept. 2015 by US Navy

 

The new Electromagnetic Launching System (EMALS) is tested aboard Pre-Commissioned Unit USS Gerald R. Ford.

Repost 0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 16:50
HMS Queen Elizabeth - photo QEC

HMS Queen Elizabeth - photo QEC


source Royal Navy
 

HMS Queen Elizabeth begins tracking aircraft as she flashes up her radar

Turning and burning’ for the first time, this is the long range radar of Britain’s flagship of tomorrow.

READ MORE

Rain-full skies for Artful as Navy’s newest submarine debuts in Faslane

A traditional Faslane welcome – rain, cloud – greeted the newest war machine in the Royal Navy’s arsenal.

READ MORE

MADE IN THE ROYAL NAVY

See how Shantel took her cooking skills to the next level, exploring new cuisines and the world. The latest video in our Made in the Royal Navy series gives you a little taster of what it’s like to be a chef in the Royal Navy.

FIND OUT MORE

JOB OF THE MONTH: ENGINEERING TECHICIAN (MARINE SUBMARINER)

A crucial member of a close-knit and professional crew, you’ll be responsible for maintenance on your submarine’s vital systems, from air and water purification to the nuclear reactor itself. You’ll also be trained to operate engines, power-generation equipment and the nuclear reactor. When the submarine goes into action, you’ll be part of a damage-control and firefighting team. When you’re not at sea, you could be working hands-on at a fleet maintenance unit, or helping to plan maintenance schedules for the entire Submarine Service. Wherever you’re serving, you’ll be part of an elite fighting force, respected throughout the Royal Navy and beyond.

FIND OUT MORE
Repost 0
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 17:35
Le Charles de Gaulle vu depuis le cockpit d'une Alouette III. photo M.Muller Marine Nationale

Le Charles de Gaulle vu depuis le cockpit d'une Alouette III. photo M.Muller Marine Nationale

 

17 juillet 2015 Portail des Sous-Marins

 

Pour la première fois, la marine indienne a officiellement indiqué la taille et les spécifications de son futur porte-avions. Elle a écrit à 4 grands chantiers navals, leur demandant des propositions pour l’aider à concevoir un porte-avions de 65.000 t et 300 m de long.

 

La lettre envoyée mercredi dernier, précise que le porte-avions doit avoir une vitesse maximale de plus de 30 nœuds. Elle ne se prononce en revanche pas sur le type de propulsion : nucléaire, diesel ou turbines à gaz.

 

La lettre indique que le porte-avions embarquera de 30 à 35 avions et environ 20 hélicoptères. Il aurait une catapulte et des brins d’arrêt, comme les porte-avions américains et français. Pour les aviateurs, il s’agirait d’un important changement puisqu’ils sont habitués aux appareils à décollage court, avec “ski-jump”.

 

Sans exiger un système électromagnétique, comme celui qui équipe le nouveau porte-avions américain USS Gerald R Ford, la marine indienne indique qu’il s’agit d’une possibilité.

 

La lettre a été envoyée à Lockheed Martin, BAE Systems, DCNS et Rosoboronexport.

 

Les spécialistes soulignent que les caractéristiques annoncées sont proches de celles du Charles de Gaulle et du Queen Elizabeth II.

 

La lettre donne une semaine pour répondre, exigeant une proposition pour le 22 juillet, réponse qui doit contenir des éléments de prix.

 

« Ce processus d’évaluation va au moins prendre une décennie. Il est impossible que quiconque puisse proposer une proposition détaillée en terme de prix dans un délai aussi court, » se plaint un haut responsable de l’un des vendeurs contactés.

 

Référence : Business Standard (Inde)

Repost 0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:20
USS Gerald R. Ford (CVN 78) tests EMALS


16 juin 2015 by US Navy

 

NEWPORT News, Va. (June 15, 2015) Pre-commissioing Unit Gerald R. Ford (CVN 78) conducts dead-load testing of the The Electromagnetic Aircraft Launch System (EMALS) . (U.S. Navy video/Released)

Electromagnetic Aircraft Launch System (EMALS)

The Electromagnetic Aircraft Launch System (EMALS) is a complete carrier-based launch system designed for CVN 78 and all future Gerald R. Ford-class carriers. The launching system is designed to expand the operational capability of the Navy’s future carriers. The mission and function of EMALS remains the same as traditional steam catapult; however, it employs entirely different technologies. EMALS uses stored kinetic energy and solid-state electrical power conversion. This technology permits a high degree of computer control, monitoring and automation. The system will also provide the capability for launching all current and future carrier air wing platforms – lightweight unmanned to heavy strike fighters.

EMALS delivers: • Necessary higher launch energy capacity • Substantial improvements in system weight, volume and maintenance • Increased reliability and efficiency • More accurate end-speed control

EMALS is funded by the CVN 21 program and will be forward fit only for U.S. Ford-class carriers, beginning with Gerald R Ford (CVN 78).

Aircraft Launch and Recovery Equipment (ALRE) engineers, logisticians and program analysts at NAWCAD Lakehurst have provided integral EMALS support since EMALS’ inception in 1982. The team at Lakehurst provides EMALS life-cycle acquisition management in support of the ALRE Program Office (PMA 251) to include program management, systems engineering, financial analysis, logistics and test and evaluation.

Furthermore, Joint Base McGuire-Dix-Lakehurst is home to a land-based, ship-representative EMALS, allowing for the testing of hardware and software aspects of the system.

Repost 0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:20
Three Nimitz-class aircraft carriers at Naval Air Station North Island

 

12.06.2015 photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Daniel M. Young - U.S. Navy

Three Nimitz-class aircraft carriers - USS Carl Vinson (CVN 70), USS Ronald Reagan (CVN 76), and USS John C. Stennis (CVN 74) - are pierside at Naval Air Station North Island June 12. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Daniel M. Young/Released)

USS Carl Vinson (CVN 70), USS Ronald Reagan (CVN 76), and USS John C. Stennis (CVN 74) Facebook fans, enjoy the aerial view!

Repost 0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 07:20
EMALS dead load testing begins aboard PCU Gerald R. Ford (CVN 78)


5 juin 2015 by US Navy

 

NEWPORT NEWS, Va. (June 5, 2015) U.S. Navy Sailors, civilian employees and contractors observed a "dead-load" test of the new electromagnetic aircraft launching system (EMALS) aboard Pre-Commissioning Unit Gerald R. Ford (CVN 78). The weighted sled was launched into the James River where it was recovered for additional test launches. (U.S. Navy video/Released)

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 07:50
How the F35B Lightning II works


27 mai 2015 by Defence HQ

 

Royal Navy engineer, Ian Tidball takes you on a tour of F35B Lightning II.

Discover how its capabilities will place the UK at the forefront of fighter technology, giving the RAF a true multi-role all weather, day and night capability. It will be able to operate from well-established land bases, deployed locations or the Royal Navy's Queen Elizabeth Class Aircraft Carriers.

Find out more about the capabilities of the F35B and the new aricraft carriers

Repost 0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 17:50
Command centre of Royal Navy’s newest aircraft carrier now installed


26 mai 2015 by BAE Systems

 

Timelapse video charting the incredible journey of the 680-tonne command centre of the Royal Navy’s latest aircraft carrier – HMS Prince of Wales – as it left its construction hall in Govan, Glasgow this month before being installed on the under-construction carrier in Rosyth dockyard, near Edinburgh.

Repost 0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 16:35
photo CSIS Asia Maritime Transparency Initiative

photo CSIS Asia Maritime Transparency Initiative

 

19.05.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Les Américains l'appellent Fiery Cross Reef, les Vietnamiens Da Chu Thap, les Philippins Kagitingan. Pour les Chinois, c'est le Yongshu Reef, un bout de rocher qui se transforme résolument  en "porte-avions" ou en base avancée.

 

La Chine contrôle ce caillou depuis 1987 et est en désaccord avec le Vietnam depuis 1988. Faisant fi des tensions et des mises en garde, Pékin a entrepris des travaux titanesques pour faire de ce rocher une plate-forme militarisée.

 

Pour en savoir plus, découvrir l'avancement des travaux et mieux appréhender la stratégie chinoise, l'Asia Maritime Transparency Initiative propose un excellent diaporama interactif (à découvrir ici).

 

On notera aussi les pages "Island Tracker" qui listent les îles occupées et bétonnées par les Chinois.

Un porte-avions en béton baptisé Yongshu Reef par les Chinois
Repost 0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 07:20
Flight Ready: Magic Carpet

 

14 mai 2015  NAVAIRSYSCOM

 

MAGIC CARPET, which stands for Maritime Augmented Guidance with Integrated Controls for Carrier Approach and Recovery Precision Enabling Technologies, is a new technology designed to lift the stress off of naval pilots who have to land on carriers. Watch to learn more about this control system that will reduce the pilot's workload and make carrier landings easier and safer.

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:50
photo BAE Systems

photo BAE Systems


23 avr. 2015 by BAE Systems

 

We sent our own roving reporter Francesca to find out more about the Forward Island for HMS PRINCE OF WALES as it left its dock hall in Glasgow for the first time ahead of delivery.

The Forward Island or 'Upper Block 07' is where HMS PRINCE OF WALES will be commanded atop the flight deck and is known as the Forward Island. As the main hub of the ship it contains the bridge and approximately 100 vital mission systems compartments.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...
  • Chronique culturelle - 16 Déc. 2016
    Regiment de la marine (1757) - Planche extraite des Troupes du roi, infanterie française et étrangère, 1757, tome 1. Musée Armée 16.12.2016 source JFP 16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine. Par ordonnance, 82 compagnies franches...
  • Externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? - 15 Décembre
    Le Comité directeur de l'ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence : Vers une externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? Guillaume FARDE Maître de conférences à Sciences Po Paris, auteur de Externaliser la sécurité et la...
  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...

Categories