Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 11:50
photo Aveillant

photo Aveillant

 

17 juin 2015 Par Frédéric Parisot - Usinenouvelle.com

 

L’ingénieriste français présente au salon du Bourget un radar à technologie holographique. Une innovation qui permet de détecter des drones à une distance de dix kilomètres et de suivre leur trajectoire.

C’est le radar que tout le monde attendait. Au salon du Bourget, la société Aveillant présente une technologie révolutionnaire baptisée "radar holographique". "Contrairement aux radars giratoires classiques, qui balayent le ciel avec un faisceau laser toutes les quatre à dix secondes, notre technologie holographique illumine le ciel en permanence. C’est un flux continu qui nous permet de détecter et de surveiller toutes les cibles en même temps", détaille David Crisp, PDG de cette spin-off de Cambridge Consultants, filiale du groupe Altran. Ce fonctionnement en continu permet au radar d’Aveillant de ne plus lâcher sa cible une fois qu’il l’a détectée.


Différencier les drones des oiseaux
Reste donc à détecter les drones. "Notre radar est suffisamment précis pour détecter un drone de un kilo à une distance de un kilomètre. Nous pouvons même compter le nombre de ses hélices", assure David Crisp. Contrairement au radar giratoire, qui donne des positions à intervalles de temps réguliers, la trajectoire de la cible est ici enregistrée en continu et en trois dimensions. Impossible donc de confondre un drone avec un oiseau. On peut même imaginer suivre le drone jusqu’à son lieu d’atterrissage pour identifier le pilote, d’autant que les drones pourront être suivis jusqu’à une altitude de six mètres.

Cette technologie, qui utilise un émetteur de lumière en bande L (longueur d’onde de 30 à 15 centimètres), Aveillant l’avait développée à l’origine pour résoudre un autre problème des radars giratoires : la perte de visibilité quand les avions passent au dessus des champs d’éoliennes. Pour répondre à la demande de surveillance anti-drone, il en a développé une nouvelle version, plus compacte et facile à installer dans des zones urbaines, et configurable pour une surveillance allant de 90 à 360 degrés.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 08:55
Altran choisit 5 start-ups de l'industrie connectée pour son accélérateur de business

 

23.03.2015 (Boursier.com)

 

Le 19 mars dernier, ont été sélectionnées par Altran France les cinq start-ups innovantes de moins de 5 ans, en phase de décollage avancé ou en développement, et en recherche d'opportunités business. Coachées par des experts Altran, les entreprises participeront à la co -construction de solutions technologiques innovantes au service de l'industrie connectée via l'accélérateur de business créé en ce début d'année.

 

En effet, c'est en tant que membre fondateur de l'Institut Open Innovation, qu'Altran France au côté de Centrale Supélec, Mazars et la Société générale lançait son accélérateur de start-ups avec un premier appel à candidature sur le thème des objets connectés au service de nos industries".

 

L'accompagnement d'Altran s'effectue sous deux aspects : un accès privilégié au marché (mentoring sur les métiers, exploration et expérimentation, co -développement potentiel) ainsi qu'une visibilité accrue grâce aux outils et aux réseaux d'Altran.

 

"En pleine mutation, l'écosystème industriel a besoin de nouvelles méthodes et processus d'innovation pour s'adapter aux enjeux de demain. Il faut désormais innover plus vite tout en plaçant l'utilisateur et usages au centre de ces reflexions. Accompagner et connecter ces start-ups à l'écosystème d'Altran nous permet de mieux appréhender les évolutions en développant des approches nouvelles au service de la création de valeur et de la performance de nos clients", souligne William Rozé, directeur général d'Altran France.

 

Les cinq start-ups sélectionnées :

 

Ad Scientiam, la vocation d'Ad Scientiam est de créer des outils pour faire bénéficier la recherche clinique des nouvelles possibilités offertes par le smartphone et les objets connectés.

 

Cityzen Sciences, conception, création et développement de textiles connectés.

 

Frecnsys, conçoit, fabrique et fournit des composants passifs pour les télécoms, des résonateurs et filtres de fréquence pour la défense et le spatial et des capteurs communicants pour les applications proffessionnelles et grand public.

 

MIP Robotics, conçoit, fabrique et vend des robots industriels adaptés à l'usage des PME, en particulier celles qui ont un travail répétitif à effectuer et qui n'ont pas encore l'idée qu'il puisse être robotisé.

 

Optiflows, création d'une plate-forme logicielle permettant de rendre interopérables tous les systèmes de l'entreprise et de les faire communiquer entre eux. Automates, systèmes internet, objets connectés, téléphonie, smartphone... Tous dialoguent, comme dans un réseau social, quel que soit leur âge.

Partager cet article

Repost0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 12:50
Altran acquiert le néerlandais Nspyre

Nspyre est une entreprise de conseil en hautes technologies avec des spécialisations en développement logiciel et en ingénierie mécanique. Nspyre s’appuie sur 680 personnes.

 

17 février 2015 par  Didier Girault - electroniques.biz

 

Altran, entreprise de conseil en hautes technologies, vient d’acquérir Nspyre, un homologue néerlandais spécialisé en développement logiciel et en ingénierie mécanique, pour un montant non dévoilé.

 

Nspyre s’appuie sur 680 personnes disséminées dans onze centres. Il a réalisé, en 2014, un chiffre d’affaires de 64 millions d’euros.

 

Altran indique que cette opération renforce sa position dans ses activités Intelligent Systems (systèmes embarqués et systèmes temps réel) et LifeCycle Experience (méthodes applicables en R&D, fabrication, approvisionnements en matières et services, ainsi que maintenance, pour les matériels à commercialiser).

 

« Cette acquisition est la parfaite illustration des cibles que recherche Altran puisqu’elle répond aux trois critères : acquisition de savoir-faire technologiques clés transversaux à tous les business ainsi que d’une activité à forte marge, et renforcement du leadership géographique », annonce Philippe Salle, président directeur général d’Altran.

 

Altran dispose désormais de 1800 personnes au Benelux (1000 aux Pays-Bas) et y devient numéro 1 du conseil en innovation et en hautes technologies.

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 08:56
Altran acquiert Foliage et se renforce sur l’aérospatial et la défense

 

18.02.2014 Mariama Diallo - journal-aviation.com

 

Altran a finalisé le rachat à 100 % de l’américain Foliage, spécialisé dans le développement de produits principalement aux États-Unis et en Inde. Cette acquisition permet ainsi au groupe d’ingénierie et de conseil de se renforcer notamment sur l’aérospatial et la défense, un des secteurs couverts par Foliage. L’entreprise emploie 500 personnes et a réalisé près de 50 millions de dollars (37 millions d’euros) de chiffre d’affaires en 2013.

 

Cette croissance externe s’inscrit dans le plan stratégique 2012-2015 d’Altran, qui ambitionne d’accélérer son développement sur le marché américain de la R&D.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories