Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 08:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

29/12/2015 Sources : Etat-major des armées

 

A Bangui, la situation sécuritaire est stable. Aucun incident majeur n’est venu perturber la période de campagne électorale.

 

Le 24 décembre, les institutions des autorités de transition ont décidé de reporter le 1er tour des élections au 30 décembre 2015 afin de permettre à d’avantage d’électeur de pouvoir voter.

 

En province, la situation reste globalement calme, à l’image de la capitale. Seuls quelques affrontements ont eu lieu au sud de Bambari.

 

La MINUSCA poursuit le renforcement de son dispositif de sécurisation des bureaux de votes—en particulier en province à Bossangoa et Kaga Bandoro. Sangaris a ponctuellement déployé des unités dans ces même localités afin d’être en mesure d’appuyer la MINUSCA le cas échéant.

 

En appui des Casques bleus, les forces françaises ont réalisé des patrouilles à Bangui et à Sibut—dont certaines menées conjointement avec la MINUSCA et la gendarmerie locale.

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 17:55
photos Ministère de la Défense

photos Ministère de la Défense

 

29 décembre 2015 par Henri Weill Ainsi va le monde !

 

152 généraux de division, vice-amiraux et "personnels militaires de rang correspondant".  Un arrêté du ministre de la défense, publié aujourd’hui dans le Journal officiel, fixe le volume des effectifs des armées pour 2016. Il s’établit ainsi pour chacun des autres grades :

-  général de brigade, contre-amiral et personnel          200

- colonel, capitaine de vaisseau et personnel                1 785

- lieutenant-colonel, capitaine de frégate et personnel  5 058

- commandant, capitaine de corvette et personnel         4 499

- capitaine, lieutenant de vaisseau et personnel             10 540

- lieutenant, enseigne de vaisseau de 1ère classe et personnel    3 819

- sous-lieutenant, enseigne de vaisseau de 2ème classe et personnel 1 067

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 12:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre


29 déc. 2015 Armée de Terre

 

Jean-Christophe n'est pas un réserviste classique. Il ne porte pas d'arme. Il ne sert jamais sur les théâtres d'opérations. Jean-Christophe est réserviste...citoyen ! Sa mission : aider au rayonnement de l'armée de terre sur Orléans et ses environs. Dans ce but, le 12e régiment de cuirassiers convie sa dizaine de réservistes citoyens au centre d'entraînement tactique au combat pour une immersion au cœur d'un exercice d'état-major. De retour dans la sphère civile, Jean-Christophe, PDG d'une entreprise de formation continue, relaie la culture « armée de terre » à travers son carnet d'adresses.

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 11:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre


29 déc. 2015 Sources EMA

 

Du 8 au 22 décembre 2015, au Nord de la frontière nigéro-tchadienne, la Force Barkhane a appuyé une opération conjointe transfrontalières de lutte contre les groupes armés terroristes, planifiée et conduite par les forces armées des pays du G5 Sahel.

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 11:45
« Ici, nous combattons à la racine un ennemi que nous pouvons retrouver en France. » (Photo État-major des armées)

« Ici, nous combattons à la racine un ennemi que nous pouvons retrouver en France. » (Photo État-major des armées)

 

28.12.2015 centre-presse.fr

 

Dernier volet de notre série sur les militaires du RICM en opération Barkhane, loin de Poitiers où les fêtes de fin d'année battent leur plein.

 

Quelle est votre mission dans l'opération Barkhane?

« Je commande un peloton composé de six engins blindés légers. Les principales missions qui me sont dévolues en opération sont des missions de reconnaissance, d'escorte de convois, de surveillance et d'interception. L'objectif est de porter atteinte aux flux terroristes dans la zone du nord Niger, en coopération directe avec nos partenaires nigériens. En découvrant les caches d'armes des terroristes, en nous plaçant sur leurs itinéraires et en arrêtant leurs pick-up, nous perturbons les flux logistiques qui les alimentent et les affaiblissons. »

Suite de l'article

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:55
photo EMHM - Armée de Terre

photo EMHM - Armée de Terre

 

28/12/2015 Armée de Terre

 

La communauté des Troupes de montagne est à nouveau endeuillée par un accident dramatique. En effet, le 26 décembre vers 16h30, l’adjudant Philippe JEAN, instructeur à l’école militaire de haute montagne, est décédé accidentellement au cours d’un saut de « base jump » depuis le site du Brévent à Chamonix, alors qu’il tentait la répétition d’un nouvel itinéraire dans le secteur du Nant Favre.

 

Considéré par ses pairs comme très expérimenté dans ce sport qu’il pratiquait avec passion à titre privé, l'adjudant avait à son actif plus de 850 sauts et connaissait parfaitement le site sur lequel il évoluait. Cette activité était conduite alors qu’il était en permissions.

 

Formateur enthousiaste aux qualités pédagogiques hors pair, il avait été affecté à l’EMHM en novembre 2014 après avoir servi comme expert formation montagne au 7e régiment du matériel, unité de soutien logistique spécialisée montagne. Entré en service en 1995, iI avait au cours de sa carrière participé à de nombreuses opérations extérieures, principalement en Afrique.

 

Passionné de montagne, grimpeur, alpiniste et skieur confirmé, il était titulaire du brevet de chef de détachement depuis 2009. Il était engagé avec ardeur dans le cursus de formation de moniteur guide militaire.

 

L’ensemble de l’armée de Terre s’associe à la douleur de ses camarades, familles et proches et leur présente ses plus sincères condoléances.

 

voir

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre


28/12/2015 Armée de Terre

 

Tout militaire de l'armée de Terre a au moins une fois dans sa carrière été déployé en opérations extérieures et intérieures.

 

Coutumiers des territoires étrangers (Afrique, Balkans, etc.), qu'est-ce qui change avec SENTINELLE ?

Le ratio a évolué ces derniers temps, passant de 80% OPEX, 20% OPINT à un rééquilibrage 50-50.Finalement, plus de rapprochements que de différences et un dénominateur commun : la diversité et la polyvalence des troupes.

Le lieutenant-colonel Damien DREO, chef de corps du 54e régiment d'artillerie (54e RA) et chef du groupement SENTINELLE Paris, nous explique cette adaptabilité.

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 12:55
Le CRR-FR accueille le CEMAT Crédits Armée de Terre

Le CRR-FR accueille le CEMAT Crédits Armée de Terre

 

26/12/2015 Armée de Terre

 

Cette année 2015 marque le 10e anniversaire du Corps de réaction rapide de Lille. A cette occasion, le chef d'Etat-major de l'armée de Terre, le général Bosser, a tenu à réaffirmer la place prépondérante accordée à cet état-major dans le nouveau projet de l'armée de Terre "Au Contact "

 

Dans le nouveau modèle, l'emploi traditionnel du CRR-Fr est maintenu , affirme le CEMAT.  J'aimerais le valoriser encore plus et lui donner de nouvelle missions, précise-t-il.

 

Le CRR-Fr garantit en effet au CEMAT de disposer d'un Etat-major déployé dans un large panel d'opérations, au profit de la France (BARKHANE, SENTINELLE), de l'OTAN (entraînements, périodes d'alertes, opérations) ou de toute autre coalition.

La visite du général Bosser s'inscrit également dans le cadre de la nouvelle certification OTAN laquelle travaille le CRR-Fr, pour une prise d'alerte en 2017. Enfin, le CRR-Fr arme pour un an (relève en cours) la majeure partie du PCIAT (poste de commandement interarmées de théâtre) de l'opération BARKHANE, et assure des relèves sur le PC de l'opération SENTINELLE au camp des Loges.

Le CRR FR représente ainsi un élément essentiel de la participation de l'armée de Terre au sein de l'OTAN.

 

Sa place au sein de la force Scorpion dans le modèle "Au Contact" en est la preuve.

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 12:55
SENTINELLE : Un étudiant sous les armes

 

23/12/2015 Armée de Terre 2015

 

Vianney a 19 ans. Étudiant en droit à la faculté de Nantes, il est aussi sergent dans la réserve au 3ème régiment d’infanterie de Marine. Pour la deuxième fois cette année, il vient d’être projeté dans le cadre de l’opération « Sentinelle ». Il nous raconte son parcours…

 

Dans ma famille ? Aucun lien avec l’armée !

« Je ne suis pas du tout issu d’une famille de militaires. Mon père a fait son service dans la Marine… fin de l’histoire ! En fait, j’ai découvert la réserve grâce à un copain  du 2ème régiment de Dragon de Fontevraud. Il m’a raconté sa vie de réserviste et m’a mis l’eau à la bouche ! Par la suite, j’ai participé à une journée découverte organisée par les réservistes de Nantes. J’avais 18 ans. J’ai fait acte de candidature pour servir au 3ème régiment d’infanterie de Marine de Vannes. Tout est allé très vite. »

 

On ne nous a pas formés comme des amateurs !

« Pendant deux semaines, j’ai été pris en main au sein de mon régiment. Maniement d’armes, tir, combat, sport etc. Une sacrée injection ! Par la suite, j’ai suivi plusieurs modules de formation complémentaires d’une semaine : techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (en français courant, combat à mains nues), secourisme etc. Très… très intéressant ! Je me suis vite rendu compte que l’armée de terre n’avait pas pour ambition d’entretenir des militaires amateurs mais une véritable force d’appoint formée avec professionnalisme. Il faut être cohérent ! »

 

Janvier 2015 : ma première mission à Paris. J’ai trouvé ça gratifiant.

«  Je ne pensais pas être projeté aussi rapidement Mais voilà… en janvier 2015, j’étais d’alerte. Après l’attaque de Charlie Hebdo et du supermarché Kasher, j’ai été appelé chez moi à 13h00. Je devais me présenter au régiment le lendemain à 06h00. Nous avons retrouvé nos instructeurs qui ont procédé à une remise à jour de nos connaissances et nous avons effectué plusieurs tirs d’entraînement. Le 17 janvier, nous étions à Paris en protection de plusieurs sites sensibles : synagogues et écoles confessionnelles. J’ai vraiment été touché par l’accueil de la population… un accueil « gastronomique » que nous avait concocté les mères juives… des regards sympas, des sourires, beaucoup d’échanges… J’ai trouvé ça gratifiant. Je me suis vraiment senti utile, connu et reconnu. »

 

Les partiels, c’est en janvier !

 « Je n’ai pas fait mystère de mon engagement comme réserviste auprès de mes professeurs de la faculté de droit. Certains m’ont félicité. Concrètement, Il me suffit de leur montrer ma convocation et mes épreuves sont décalées. Aujourd’hui, je suis sur Rennes, toujours en protection de sites sensibles et patrouilles. Je serai relevé sur place le 21 décembre par d’autres réservistes qui célébreront Noël en protégeant les rennais. Quant à moi, je bûcherai sérieusement mes cours, parce que, mine de rien, les partiels,  c’est en Janvier ! ».

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 11:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

22/12/2015 Armée de Terre

 

«  En opérations, dans la fonction que j'occupe, j'ai réalisé que certains points étaient perfectibles au niveau des communications ", explique le maréchal-des-logis Phil du 13e régiment de dragons parachutistes.

 

Partant de ce constat, il a proposé à la Direction générale de l'armement, via la «  mission innovation participative ", le projet CERBER qui vise à améliorer les transmissions. En effet, CERBER est l'acronyme de "chasuble d'équipements radio branchés en réseau » ; concrètement, il s'agit d'un boitier électronique connecté facilitant la réception et la transmission de données. Ligne budgétaire ouverte, le MDL Phil voit son projet prendre vie.

 

«  Aujourd'hui il nous reste à intégrer la partie électronique [ .... ] Demain, ce projet sera ouvert à tout utilisateur. »

 

Devenez tous acteurs de la défense de demain en proposant vos projets d’innovation

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 13:55
Des tensions ont eu lieu récemment aux abords de la « jungle » entre migrants et CRS. Photo Jean-Pierre Brunet

Des tensions ont eu lieu récemment aux abords de la « jungle » entre migrants et CRS. Photo Jean-Pierre Brunet

 

22/12/2015 La Voix du Nord

 

Peu de temps après la victoire de sa liste aux élections régionales, Xavier Bertrand, le nouveau président LR de la région Nord – Pas-de-Calais – Picardie, a manifesté son souhait de demander la présence de l’armée à Calais, pour y « ramener la sécurité ». Une idée déjà évoquée par la maire Natacha Bouchart, mais que le ministère de la Défense juge inenvisageable.

Suite de l’article

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 08:55
Tigre HAD, équipé de 2 missiles Hellfire– photo André BOUR HelicoPassion

Tigre HAD, équipé de 2 missiles Hellfire– photo André BOUR HelicoPassion

 

22/12/2015 DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ARMEMENT

 

La Direction générale de l’armement (DGA) a commandé via l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement), le 17 décembre 2015, sept hélicoptères de combat Tigre supplémentaires à Airbus Helicopters. Cette acquisition permettra de disposer d’un parc de 67 Tigre. Elle est conforme aux dispositions de la Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée l’été dernier. L’objectif est de renforcer la capacité des forces françaises à mener des opérations aéroterrestres, dans la bande sahélo-saharienne notamment.

 

Le programme Tigre est une coopération conduite dans le cadre de l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement) entre la France, l’Allemagne et l’Espagne. L’hélicoptère TIGRE est capable d’appuyer les troupes au sol, de détruire des objectifs terrestres (blindés et infrastructures), et d’intercepter des menaces aériennes (avions lents, hélicoptères, drones). Il peut accomplir ses missions, de jour et de nuit, en évoluant en vol tactique entre les obstacles.

 

Le Tigre français est décliné en une version appui-protection (HAP), équipée de missiles air-air, d’un canon de 30 mm et de roquettes de 68 mm, et en une version appui-destruction (HAD) qui, en plus de l’équipement du HAP, dispose de missiles air-sol et d’une motorisation accrue. Les sept appareils commandés sont du type HAD.

 

À ce jour, 55 Tigre ont été livrés à l’armée de Terre, dont 40 en version HAP, dont la plupart seront progressivement transformés en TIGRE HAD. Les sept HAD supplémentaires seront livrés en 2017-2018. Depuis 2008, le TIGRE a été engagé sur de nombreux théâtres d’opérations extérieures, avec d’excellents résultats opérationnels.

Repost 0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 21:30
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

22/12/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 10 décembre 2015, la Force Commander Reserve (FCR) a été déployée dans le cadre de l’exercice Reserve Integration Training Exercise (RITE) près de Naqoura, au Sud-Liban.

 

Cet exercice, mené conjointement avec le secteur Ouest de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), a permis de tester l’ensemble de la force internationale dans la zone Sud-Ouest, en mobilisant l’élément de réserve d’un bataillon, puis celui du secteur, avant d’engager une partie de la FCR.

 

Débutant à l’aurore par l’annonce d’une activité nécessitant une réaction immédiate de la part de la FINUL, la Bataillon Mobile Reserve (BMR) ghanéenne a été mobilisée afin d’empêcher une escalade de violence. L’incident prenant de l’ampleur, l’état-major du secteur Ouest a alors décidé de déployer la Sector Mobile Reserve (SMR) italienne dans le courant de la matinée.

 

Suite à l’aggravation de la situation, la FCR française a été déployée en début d’après-midi.

Placée directement sous les ordres du général commandant la FINUL, la FCR est l’élément d’intervention d’urgence de la force. En application de la résolution 1701, elle doit être en mesure d’intervenir dans un délai très court (en moins de trois heures) dans tout le Sud-Liban.

À peine les casques bleus français de la Quick Reaction Force arrivés sur les lieux, ceux-ci ont créé une aire temporaire d’opérations et pris contact sur place avec les détachements ghanéen et italien. Après plusieurs incidents, le capitaine de la compagnie d’infanterie de la FCR, armée par le 92e régiment d’infanterie, est parvenu à rétablir la situation qui est alors revenue peu à peu à la normale.

 

L’exercice RITE témoigne de l’interopérabilité des différents contingents étrangers agissant ensemble ce jour-là, ainsi que celle de leurs chaînes de commandement respectives.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL, avec près de 900 soldats déployés en permanence dans le cadre de l’opération Daman. La grande majorité d’entre eux arme la FCR, qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action, dans le cadre de la résolution 1701. Le volet naval de cette mission comporte en permanence plusieurs frégates déployées en force constituée (la Task Force 448). Leur mission : surveiller les approches maritimes du Liban et empêcher l’introduction d’armes par la mer.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 17:55
Et sept Tigre supplémentaires dans l'armée française

L'Aviation légère de l'armée de Terre (ALAT) aura 67 Tigre au standard unique HAD (Appui-Destruction) à l'horizon 2025

 

22/12/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le ministère de la Défense a commandé à Airbus Helicopters sept hélicoptères de combat Tigre supplémentaires conformément à l'actualisation au printemps de la loi de programmation militaire .


C'est un contrat qui va faire du bien à Airbus Helicopters, qui a vécu une année commerciale mitigée dans le domaine militaire. La direction générale de l'armement (DGA) a commandé jeudi 17 décembre, via l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR), sept hélicoptères de combat Tigre dans la version HAD (appui-destruction) supplémentaires au constructeur de Marignane. Cette acquisition permettra de disposer d'un parc de 67 Tigre au lieu de 60 machines, la cible qui était prévue dans la loi de programmation militaire (LPM) initiale. Le ministère de la Défense doit également encore signé une commande de 6 six NH90 supplémentaires.

Cette opération "est conforme aux dispositions de la Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée l'été dernier, a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué publié ce mardi. L'objectif est de renforcer la capacité des forces françaises à mener des opérations aéroterrestres, dans la bande sahélo-saharienne notamment".

À ce jour, 55 Tigre ont été livrés à l'armée de Terre, dont 40 en version HAP (appui-protection), dont la plupart seront progressivement transformés dans une version multirôle, le Tigre HAD. Les sept HAD supplémentaires seront livrés en 2017-2018, a expliqué le ministère. Pour atteindre et conserver le format de 67 Tigre au standard unique HAD à l'horizon 2025, et compte tenu de l'attrition constatée et prévisible, la production totale sera de 71 appareils (25 Tigre au standard HAD seront livrés entre 2014 et 2019).

 

Le Tigre engagé sur de nombreux théâtres

Depuis 2008, le Tigre a été engagé sur de nombreux théâtres d'opérations extérieures, avec d'excellents résultats opérationnels. Cet hélicoptère est décliné en une version appui-protection (HAP), équipée de missiles air-air Mistral (quatre unités) d'un canon de 30 mm et de roquettes de 68 mm, et en une version appui-destruction (HAD) qui, en plus de l'équipement du HAP, dispose de missiles de destruction air-sol (Hellfire 2) et d'une motorisation accrue. Les sept appareils commandés sont du type HAD.

Le Tigre est un hélicoptère de combat pouvant assurer la lutte de jour comme de nuit contre des objectifs terrestres (blindés t infrastructures) ou aériens lents (hélicoptères, drones, avions lents). Sa vitesse élevée et sa manœuvrabilité sont optimales pour le vol tactique de jour comme de nuit. Il a un haut niveau de discrétion et de survivabilité.

 

Retrofit des Tigre HAP

Tous les appareils auront été livrés en 2019, le rétrofit HAP-HAD se poursuivant jusqu'à l'horizon 2025. Cette cible prend en compte la réalisation d'hélicoptères en version HAP et HAD puis la transformation progressive en un parc homogène de HAD à l'horizon 2025 (67 Tigre au standard HAD). La cible globale prévue par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 est de 140 hélicoptères de reconnaissance et d'attaque.

Repost 0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 12:55
Les sept hélicoptères Tigre HAD supplémentaires seront livrés en 2017-2018. photo Cosmao

Les sept hélicoptères Tigre HAD supplémentaires seront livrés en 2017-2018. photo Cosmao

 

22/12/2015 par Antony Angrand – Air & Cosmos

 

La Direction générale de l’armement (DGA) a commandé via l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement), le 17 décembre 2015, sept hélicoptères de combat Tigre supplémentaires à Airbus Helicopters. Cette acquisition permettra de disposer d’un parc de 67 Tigre. Elle est conforme aux dispositions de la Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée l’été dernier. L’objectif est de renforcer la capacité des forces françaises à mener des opérations aéroterrestres, dans la bande sahélo-saharienne notamment.

Le programme Tigre est une coopération conduite dans le cadre de l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement) entre la France, l’Allemagne et l’Espagne. L’hélicoptère Tigre est capable d’appuyer les troupes au sol, de détruire des objectifs terrestres (blindés et infrastructures), et d’intercepter des menaces aériennes (avions lents, hélicoptères, drones). Il peut accomplir ses missions, de jour et de nuit, en évoluant en vol tactique entre les obstacles.

Suite de l’article

Repost 0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 12:55
Visite du Cemat à l'Etat Major Zone de Defense de Lyon

21 déc. 2015 Armée de Terre

L’armée de Terre participe à la protection des Français sur tout le territoire national.

C’est afin de souligner le travail de nos soldats déployés en zone de défense lyonnaise que le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Bosser, s’est déplacé dans le sud-est début décembre.

En déplacement à l’état-major de zone de défense de Lyon, le CEMAT étudie l’emploi des forces terrestres dans la région. « La protection des français va bien au delà de l’Île-de-France, Lyon est un exemple type », explique le général. En effet, 10 000 militaires de l’armée de Terre sont en permanence déployés sur l'ensemble du territoire national.

Rassurer, protéger et intervenir, telles sont les missions de la force terrienne.

Repost 0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 11:55
Une conférence le 12 janvier sur le combat aéroterrestre de demain avec la Force Scorpion


21.12.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Scorpion, nouveau programme d’armement majeur de l’armée de Terre à l’horizon 2020, va poser les bases de nouvelles synergies dans le combat interarmes de l’armée de Terre. dans le cycle des conférences du CESAT, une présentation est prévue le 12 janvier, à Paris.

Pour s'inscrire, cliquer ici.

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 08:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

19/12/2015 Armée de Terre

 

Déployée dans le cadre de l’opération SENTINELLE, une patrouille du 8e régiment du matériel de Douai a sauvé la vie de deux personnes le 12 décembre dernier.

 

L’après-midi est calme dans la commune de Chaville (92). Sur l’itinéraire de patrouille, le chef d’équipe et son trinôme remarquent une voiture en feu avec à bord deux personnes prisonnières des flammes.

 

Le chef de patrouille prévient aussitôt les pompiers tandis que son équipe met les deux passagers en sécurité.

 

Les militaires se positionnent ensuite afin de sécuriser la zone et rétablir la circulation, facilitant ainsi le déploiement des moyens de secours et à la police.

 

Une fois l’incendie maitrisé et que les forces de l’ordre reprennent le contrôle de la circulation, la patrouille a continué sa mission de protection et surveillance.

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 08:55

Piquet d'honneur de la 1ère compagnie lors de l'arrivée du CEMAT au régiment. Crédit : Armée Terre/ Francis Raisin


Piquet d'honneur de la 1ère compagnie lors de l'arrivée du CEMAT au régiment. Crédit : Armée Terre/ Francis Raisin

 

19/12/2015 Armée de Terre

 

« Au contact », c’est du concret. Pour preuve, les mesures annoncées dans le cadre du nouveau modèle de l’armée de Terre sont mises en place.

 

Elles offrent à la force opérationnelle des renforts d’effectifs qui lui permettent de mener à bien l’ensemble de ses missions.

 

Le général d’armée Jean-Pierre BOSSER, chef d’état-major de l’armée de Terre, s’est rendu à Calvi les 15 et 16 décembre au sein du 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP). Après avoir rencontré l’ensemble des catégories de personnels, le CEMAT a présidé la cérémonie de création de la 5e Cie, spécialisée dans le combat en zone désertique. C’est ainsi une soixantaine d’hommes qui vient grossir les rangs du régiment légion.

 

Cette  prise d’armes effectuée de nuit a renforcé la solennité de l’événement : le régiment entre dans une nouvelle ère. Cette création de compagnie correspond en effet au nouveau format de l’armée de Terre #AuContact qui s’appuie notamment sur une augmentation des effectifs de la force opérationnelle, qui passeront de 66 000 à 77 000 soldats.

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 17:55
Groupement commando de montagne de la 27e brigade d’infanterie de montagne de Varces en exercice à Ambérieu-en-Bugey

Groupement commando de montagne de la 27e brigade d’infanterie de montagne de Varces en exercice à Ambérieu-en-Bugey

 

18/12/2015 Armée de l'air

 

Le détachement air 278 d’Ambérieu-en-Bugey a ouvert sa plateforme aéronautique à un exercice du groupement commando de montagne de la 27e brigade d’infanterie de montagne de Varces, du 07 au 11 décembre 2015.

 

Par des températures hivernales, des militaires aguerris se sont entraînés, de jour comme de nuit, aux techniques de mise à terre en aérocordage et de détachements d’intervention aéromobile. L’infrastructure particulière du site d’Ambérieu, associée à une parfaite coordination des moyens air et terre, a permis une préparation complète de ces commandos. Particulièrement étendue, cette zone aéronautique permet aux hommes de s’entraîner sans trop gêner les communes alentour. De plus, la proximité de reliefs autorise un entraînement adapté à ces commandos de montagnes dans les manœuvres d’hélitreuillage.

Exercice à Ambérieu-en-Bugey

Exercice à Ambérieu-en-Bugey

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 12:56
SENTINELLE : une intervention dissuasive du 1e RHP

 

18/12/2015 Armée de Terre

 

Déployé dans le cadre de l’opération SENTINELLE, le 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP) de Tarbes patrouillait le samedi 12 décembre en Seine et Marne (77) au centre commercial « Val d’Europe ».

 

En fin d’après-midi, les quatre membres de l’équipe du régiment de cavalerie sont témoins d’une rixe opposant deux groupes d’environ 6 personnes, âgés de 16 à 18 ans.

Le brigadier-chef Jérôme, responsable de l’équipe, décide d’intervenir et commande immédiatement de s’interposer entre les deux bandes rivales. Analysant la situation et le danger, il fait déployer le bâton de défense. Son aspect dissuasif l’emporte et nos soldats n'auront pas besoin de s'en servir. Toutefois, face à l’agressivité de certains individus, un des militaires recourt à l’emploi de la bombe lacrymogène d’auto-protection.

Un des bagarreurs est également neutralisé par une clé de bras inculquée lors des séances de "technique d’intervention opérationnelle rapprochée" (TIOR). Cette action déterminante met aussitôt fin à l’altercation et les autres individus prennent la fuite. Le jeune homme immobilisé a été remis aux forces de police appelées par les agents de sécurité du centre commercial.

L’intervention efficace et rapide de la patrouille de l’armée de Terre a permis de sécuriser la zone afin qu’aucune personne ne soit blessée et que la bagarre ne dégénère pas.

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 12:45
Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:45
photo EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

 

17/12/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 17 au 25 décembre 2015 se dérouleront en Côte d’Ivoire des exercices amphibies conduits en partenariat avec les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). L’objectif est de renforcer les capacités d’action des FRCI en développant leur interopérabilité avec les forces françaises.

Ces exercices seront marqués par une interaction avec le BPC Mistral présent dans la zone dans le cadre de l’opération Corymbe. Depuis 1990, cette opération, qui se traduit par le déploiement quasi permanent de bateaux dans le golfe de Guinée, vise elle aussi à renforcer les capacités d’action des pays riverains dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

 

Forces de présence

Fort de 4 000 militaires, le dispositif des forces de présence s’appuie sur des bases en Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire et Djibouti), ainsi qu’aux Emirats arabes unis.

Ce dispositif permet :

· de disposer de points d’appui logistiques et opérationnels permettant le déploiement rapide de forces dans une zone de crise ;

· d’entretenir les relations internationales militaires avec nos partenaires régionaux ;

· d’assurer la sécurité des intérêts et des ressortissants français à l’étranger.

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

17/12/2015 Sources : État-major des armées

 

Cette semaine, la situation dans la Bande sahélo-saharienne (BSS) n’a pas connu d’évolution particulière. La zone du Nord-Mali est sous contrôle, en dépit des actions de harcèlement des groupes armés terroristes contre les forces internationales.

 

Focus sur la stratégie sahélo-saharienne

La stratégie sahélo-saharienne de la France, dont Barkhane porte le volet militaire, est fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la BSS : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. A ce titre, depuis le lancement de l’opération Barkhane, plus de 100 opérations ont été menées en liaison avec les forces partenaires. Cette stratégie qui s’inscrit dans le temps long, constitue une priorité pour les armées françaises. Elle repose par ailleurs sur une logique de coordination avec les forces de la MINUSMA.

 

Opération conjointe transfrontalière

L’opération Lukcham conduite dans l’Ouest de la BSS du 6 au 19 décembre 2015,  illustre une nouvelle fois ce travail de partenariat. Elle a impliqué les forces armées maliennes, mauritaniennes avec l’appui d’un détachement de Barkhane et de la MINUSMA. Organisée, coordonnée et conduite par les forces armées maliennes et mauritaniennes, cette opération était centrée sur la région de la forêt de Ouagadougou, au Sud-Ouest de Tombouctou. Elle a essentiellement été marquée par des missions de reconnaissance de zone.

 

Bilan hebdomadaire des opérations aériennes

Entre le 9 et le 15 décembre 2015, 70 sorties aériennes ont réalisées par la force Barkhane : 18 sorties chasse, 22 sorties de ravitaillement/renseignement et 30 sorties dédiées au transport.

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

17/12/2015 Sources : État-major des armées

 

Si la situation sécuritaire demeure encore fragile, la République centrafricaine est désormais tournée vers les échéances électorales. Le 1er tour de l’élection présidentielle est prévu le 27 décembre 2015.

Le référendum qui s’est tenu samedi 12 et dimanche 13 décembre 2015 s’est globalement bien déroulé, puisque 70% des votants ont accédé aux bureaux de vote. Au total, 71 bureaux sur 80 étaient ouverts dans la capitale. Des pics de violence ont cependant été constatés dans la capitale, où ils ont rapidement été contrôlés par les forces de la MINUSCA, mais aussi en province, notamment au Nord-Est du pays, à Kaga-Bandoro et Ndélé.

Dans ce contexte, la force Sangaris, qui agit en tant que force de réserve, maintient sa posture de vigilance. A l’approche des élections, elle est en mesure d’adapter son dispositif en fonction de l’évolution de l’environnement sécuritaire.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories