Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:55
Solidarité Défense prépare le Noël de nos soldats !

 

26.10.2016 Ingrid LAMRI - Présidente de l'ANAJ-IHEDN

 

Chers amis,

Notre partenaire
Solidarité Défense prépare le Noël de nos soldats, venez l'aider !

Tous les ans, Solidarité Défense confectionne environ 12 000 colis de Noël destinés aux militaires en OPEX. Ils y mettent également des dessins d’enfants de toutes les écoles de France. Les armées acheminent ensuite ces colis sur les théâtres d’opération.

Confectionner ces colis prend du temps, aussi nous vous invitons à vous manifester si vous avez une heure ou une journée à consacrer sur Paris à cette belle initiative.


Pour participer à cette initiative, merci de renseigner le formulaire suivant : RENDEZ-VOUS ICI !


En espérant vous voir nombreux à vous investir auprès de Solidarité Défense ! 

 
Repost 0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 08:55
Don du Sang au profit des militaires blessés et des patients traités dans les hôpitaux militaires- 14 Juillet 2015

 

Vous êtes à Paris le 14 juillet prochain ? Faites une bonne action au profit des militaires blessés et des patients traités dans les hôpitaux militaires

 

Pour la première fois cette année, le Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) va installer un centre de prélèvement (16 lits) dans le terminal Air France de l’aérogare des Invalides durant toute la journée du mardi 14 juillet.
 

Il sera possible de faire un don de 10 heures à 18 heures.

Métro et RER : Invalides.
 

Télécharger la plaquette présentant le CTSA, son expertise et les modalités de don :

pdfLIEN


Une petite animation pour penser aux blessés des armées durant toute l'année 2015 :

Animatuion CTSA

mp4Lancer l'animation en cliquant ici ou sur l'image

 

 N'hésitez pas à diffuser l'information au sein de votre réseau !

Repost 0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 07:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

11/06/2015 Armée de Terre

 

Le 12 mai 2015, le 13e bataillon de chasseurs alpins (13e BCA), commandé par le colonel Lancrenon, a signé un partenariat avec le lycée Louis Armand Thierry, à Chambéry, afin d’approfondir l’esprit de citoyenneté défense des jeunes étudiants, dans le cadre d’un accord entre le ministère de la Défense et l’Éducation nationale.

 

Madame Laure Bonnet, enseignante en éducation civique, a créé la classe « citoyenneté-défense » avec le soutien du proviseur, monsieur Jean Marchand, et de l’Éducation nationale. Désormais, tous les élèves volontaires peuvent approfondir leurs connaissances du fonctionnement des institutions de l’État, avec une heure de cours hebdomadaire et notamment en rencontrant les chasseurs alpins du 13e BCA.

 

Dans le cadre de cette nouvelle section, les étudiants participent aussi activement aux événements patriotiques sur l’ensemble de la région, aux côtés des associations. Ainsi, cette matière permet de découvrir les ressorts de la protection de la France, à travers le prisme de l’économie, de la culture, de la sécurité et du milieu de la défense.

 

Le rendez-vous est d’ores-et-déjà pris avec une immersion des élèves au 13e BCA et la poursuite de ce partenariat, dès septembre 2015.

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 11:55
Journée nationale du réserviste

 

03/04/2015 SCH Beltran - armée de Terre

 

La clôture de la journée nationale du réserviste s’est déroulée le 27 mars, sous l’Arc de triomphe. Une cérémonie d’hommages s’y est tenue en présence de tous les acteurs de la journée.

 

Soldats réservistes du 24e régiment d’infanterie et soldats d’active étaient réunis autour de la tombe du Soldat inconnu pour souligner le lien fort qui les unit.

 

Retour en images sur cette journée.

Repost 0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 08:25
photo Forces Armées Antilles

photo Forces Armées Antilles

 

25 03 2015 Forces armées aux Antilles

 

Sous l’impulsion du contre-amiral Georges Bosselut – commandant supérieur des forces armées aux Antilles, et des trente-quatre correspondants Défense de la Martinique, une nouvelle dynamique est en marche pour favoriser la diffusion de l’esprit de Défense auprès de la population martiniquaise.

 

Le 13 mars 2015, le centre de service national de Martinique a ainsi convié les correspondants Défense, mais également les relais Défense de l’Education nationale, pour une matinée Journée Défense et Citoyenneté (JDC) avec tests à l’appui ! Cette rencontre avait pour objectif de leur faire découvrir de manière ludique la JDC rénovée. Les correspondants Défense ont en effet un rôle primordial d’information auprès des jeunes de l’obligation de recensement et de participation à la Journée Défense et de Citoyenneté. Quoi de mieux pour convaincre les jeunes que de vivre soi-même cette journée ? Dans une ambiance conviviale et intéressée, les jeunes d’hier et prescripteurs d’aujourd’hui ont donc débattu ensemble des actions communes à mener pour renforcer toujours ce lien entre la Défense et la population pour une meilleure compréhension mutuelle.

 

Afin d’optimiser le réseau de proximité que représentent les correspondants Défense pour maintenir un lien étroit entre la Nation et son armée, les forces armées aux Antilles ont invité les représentants des communes des Trois-Îlets, de Saint Esprit et du Diamant le mardi 10 mars 2015 au Fort d’Arlet découvrir l’entraînement opérationnel Madiana. Conduits sur la presqu’île des Trois-Îlets par le Détachement Terre Antilles 33e RIMa (DTA 33), les trois correspondants Défense ont pu découvrir in situ le déroulé d’une intervention militaire qui pourrait être menée ici, dans la Caraïbe, pour une évacuation des ressortissants en autonomie ou en appui de pays de la région avec qui la France détient des accords de Défense.

 

Le correspondant Défense est un élu d’une municipalité chargé de la prise de conscience par ses concitoyens du rôle de l’armée française, tant en opérations extérieures qu’en opérations intérieures. « Pour mener à bien sa mission, le correspondant Défense se doit d’être bien informé sur les actions conduites par les forces armées. C’est là ma volonté : renforcer la diffusion de leur information mais plus encore, les associer pleinement à nos actions sur le terrain, dans leurs communes » souligne le contre-amiral Georges Bosselut – commandant supérieur des forces armées aux Antilles.

photo Forces Armées Antilles
photo Forces Armées Antilles
photo Forces Armées Antilles
photo Forces Armées Antilles
photo Forces Armées Antilles
photo Forces Armées Antilles

photo Forces Armées Antilles

Repost 0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:45
photo 5e RIAOM - Armée de Terre

photo 5e RIAOM - Armée de Terre

 

17/03/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le jeudi 12 mars, les services consulaires de l’Ambassade de France à Djibouti ont organisé une Journée Défense et Citoyenneté (JDC) au sein de l’emprise du 5erégiment interarmes d’outre-mer (RIAOM), au quartier Monclar.

 

La Journée Défense et Citoyenneté est la 3e étape du parcours de citoyenneté. C’est un rendez-vous obligatoire et indispensable entre les jeunes et la Défense, qui concerne tous les Français, filles et garçons, entre 17 et 18 ans, qu’ils vivent en France ou à l’étranger. Ainsi, chaque année la section consulaire de l’Ambassade de France à Djibouti organise une JDC au sein des emprises des Forces Françaises stationnées à Djibouti (FFDj). Cette dernière s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France, M. Mucetti et du commandant des FFDj, le général Montocchio.

 

Cette année, 80 jeunes Français ont été convoqués au 5e RIAOM pour approfondir leur connaissance de la Défense et débattre avec les militaires. Trois sous-officiers issus du 5e RIAOM et du groupement de soutien de la base de défense des FFDj ont animé la journée en abordant les trois thèmes suivants : la nécessité d’une Défense dans un monde instable, l’appareil de Défense et l’engagement citoyen. Une fois sensibilisés aux nouveaux enjeux de défense et de sécurité nationale, les jeunes gens ont visité le 5e RIAOM.

 

A l’occasion de cet événement, le 5e RIAOM a organisé une journée interarmes afin de présenter aux lycéens ainsi qu’aux visiteurs extérieurs (familles et militaires américains), ses unités et matériels majeurs. Le régiment a mis en place du matériel caractéristique des unités de la composante terrestre des FFDj, accompagné d’ateliers représentatifs des savoir-faire spécifiques de chacune d’entre elles.

 

Pour clôturer cette journée d’échanges et de rencontres entre les militaires et les jeunes Français, son excellence M. l’ambassadeur Mucetti a remis à chacun son certificat de participation et a remercié les FFDj. Les adolescents se sont dits satisfaits de la journée, regrettant même de ne pas avoir plus de temps pour profiter des ateliers de la journée interarmes.

 

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la République de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. A ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise.

photo 5e RIAOM - Armée de Terrephoto 5e RIAOM - Armée de Terre

photo 5e RIAOM - Armée de Terre

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 13:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

26 Février 2015 Source : Marine nationale

 

Tanguy, 13 ans, malade, rêvait de rencontrer des pilotes de chasse. La base d'aéronautique navale (BAN) de Landivisiau n'a pas hésité un seul instant. Accompagné par sa famille et un bénévole de l'association des Petits Princes, Tanguy a ainsi vécu sa journée tambour battant à la base d’aéronautique navale de Landivisiau.

 

Tanguy a ainsi rencontré et suivi une présentation effectuée par le commandant de la base, avant d’assister  à deux décollages de Rafale depuis le bout de la piste. La visite d'une flottille lui a permis de discuter avec des pilotes de chasse et de monter à bord d’un Rafale !

 

Après un déjeuner à la table du commandant,  il s'est ensuite « envolé » dans le simulateur où s'entraînent les pilotes. Il a assisté à une démonstration des pompiers et a lui-même éteint un feu. Enfin, il a rencontré les techniciens qui assurent la maintenance des Rafale et Super Etendard Modernisé (SEM) lors de sa visite du hangar de maintenance.

 

Des images pleins la tête et heureux, Tanguy est reparti, avec sa famille et l’accompagnateur de l'association, en fin de journée.

 

L'association des Petits Princes a pour but de réaliser les rêves des enfants de 3 à 18 ans, atteints de cancer, leucémie et certaines maladies génétiques. Les bénévoles organisent les rêves des enfants pour leur apporter un peu de joie et les sortir de la maladie. Ainsi dynamisés, ils trouvent un regain d'énergie pour continuer le combat.

 

Encore une fois, pari gagné ! Cette expérience aura autant touché l'enfant que les pilotes et intervenants de cette journée.

Repost 0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 17:55
L'INSEEC au pas

 

18/02/2015 Armée de Terre

 

Du 9 au 13 février, 37 élèves de l’Institut des hautes études économiques et commerciales (INSEEC) de Bordeaux ont effectué un stage « leadership » à l’école nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent l’Ecole.

 

Durant ce stage, les étudiants ont pu toucher du doigt le commandement en situation difficile. Fatigue, stress, découverte de l’inconnu, autant de paramètres qui poussent les stagiaires dans leurs derniers retranchements. Chaque année, l’armée de Terre ouvre ses portes à de nombreuses écoles et entreprises pour des stages de « leadership ». Une véritable reconnaissance de ses valeurs.

Repost 0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 08:55
Des valeurs communes mises à l’honneur

Partenariat entre l'école de rugby UST et l'escadron d'instruction en vol 3/13 "Auvergne"

 

13/02/2015 Armée de l'air

 

Mercredi 4 février 2015, dans le cadre d’un partenariat, le joueur de rugby Jean-Marcellin Buttin et Franck Azéma, entraîneur de l’équipe de l’association sportive montferrandaise (ASM) ont effectué un vol d’information sur Alphajet.

 

Des jeunes de l’école de rugby de l’US Tours ont été invités à participer à cette rencontre au cours d’un goûter au sein de l’escadron d’instruction en vol 3/13 « Auvergne ». Ce moment de partage a abouti à la mise en place d’un partenariat entre l’école de rugby et la base aérienne au travers de futurs stages de découverte. Il a également permis de rappeler les valeurs chères à l’armée de l’air : respect, intégrité, service et excellence.

 

Ce vol s’inscrivait dans le cadre du partenariat conclu le 11 octobre 2014 entre l’escadron d’instruction en vol 3/13 « Auvergne » de l’école de l’aviation de chasse et l’ASM Clermont-Auvergne afin de favoriser l’échange des cultures et la promotion de valeurs communes.

Repost 0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 15:55
Les élèves de l’IDRAC en immersion dans l’Armée de Terre


16 févr. 2015 Armée de Terre

 

40 étudiants de 3e année de l’IDRAC (Institut De Recherche et d’Action Commerciale), grande école de commerce de Lyon, ont été sélectionnés pour une immersion totale au camp de la Valbonne.


Parcours aquatique, franchissement d’obstacles : autant d’épreuves pour se préparer au marché professionnel complexe et difficile. Ils ont été plongés en milieu militaire pendant 3 jours pour confronter leurs méthodes de management à la réalité des situations. Ce stage intensif de découverte, sanctionné par une note, a entraîné ces filles et garçons à développer leur leadership, leur esprit d’entraide et leur capacité de prise de décision en situation de crise.

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:56
La course URBAN MUD RACE 2015 - Fort de Vincennes (13-14 Juin)

 

source URBAN MUD RACE


QU'EST-CE L'URBAN MUD RACE

C’est une course de masse d’endurance avec obstacles en terrain boueux. Elle aura lieu les 13 et 14 juin.
Jusqu’à 16 000 concurrents sont attendus sur ces deux jours pour effectuer un parcours de 12 km comprenant une vingtaine d’obstacles, dans le Fort Neuf et dans le bois de Vincennes.

 

UN EVENEMENT INEDIT, AMBITIEUX ET SOLIDAIRE
- Ouvert dès 18 ans
- En vue de se dépasser pour une noble cause
- Aux Portes de Paris (accès métro/RER/BUS)
- Organisé par des militaires (armée de terre et BSPP)
- Sur un parcours avec des obstacles originaux
- Avec comme invités des personnalités sportives prestigieuses
- Une visibilité média puissante

 

NOTRE MOTIVATION
Cet évènement sportif a comme objectif de faire rayonner l’armée de Terre et la brigade de sapeurs-pompiers de Paris en Ile de France, pour renforcer le lien armée-nation, pour informer sur le recrutement et pour faire participer les concurrents et les partenaires à une action de solidarité au profit des blessés de l’armée de Terre.
 

Quelques données clés
- Plus de 9000 blessés en 20 ans ;
- Un suivi régulier d'environ 1000 blessés et un suivi de 150 à 200 blessés dont une part importante de syndromes post-traumatiques ;
- En plus des aides de l'Etat, les besoins pour les blessés et familles de disparus représentent environ 650 000 € par an ;
- Exemple de coût de prothèse : une "lame" de sport entre 5 et 10000 €. Prothèse bionique : 85 000 €


ZONE D'OPERATION

La course URBAN MUD RACE 2015 - Fort de Vincennes (13-14 Juin)

La course URBAN MUD RACE 2015 s’élancera à partir du Fort Neuf de Vincennes (94300).
Une fois inscrit, chaque concurrent sera convoqué à un horaire de départ fixé. Il est demandé de se présenter au moins 30 minutes avant le départ (délai minimum nécessaire pour les formalités d’entrée dans le fort, l’équipement et le briefing de course).

Le départ de la course sera donné par vagues successives de 200 coureurs environ, avec un départ toutes les 12 minutes entre 9h00 et 17h00 les samedi 13 juin et dimanche 14 juin 2015.

 

Plus d'informations sur URBAN MUD RACE

 

Sur Facebook

 

Sur Twitter

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:55
Interview du GCA Bernard de Courrèges d’Ustou, Directeur de l’IHEDN et de l’EMS

 

10/02/2015  par Alain Establier SECURITY DEFENSE Business Review

 

SDBR : Général, avez-vous fait l’IHEDN ?

GCA de Courrèges d’Ustou * : Non je n’ai pas suivi de session de l’IHEDN mais, comme la plupart des gens, je connaissais l’IHEDN par sa partie émergée, à savoir les deux sessions nationales: la session «Politique de défense» et la session «Armement et économie de défense». En fait, l’IHEDN ne se réduit pas à cela et il y a derrière beaucoup d’autres choses: une dimension régionale, une dimension internationale, des actions vers la jeunesse, des séminaires thématiques, etc. et un formidable réseau, avec des liens très forts entre anciens auditeurs ou participants de telle ou telle session ou séminaire.

 

« L’IHEDN sera le lieu de la formation et de la réflexion aux enjeux de défense, celui du renforcement du lien défense-nation, celui de l’élaboration d’une communauté de défense et de sécurité… », me déclarait le vice-amiral d’escadre Richard Laborde le 9 mars 2010. Est-ce que c’est la réalité de l’IHEDN de 2015?

Au-delà des grandes missions de formation et d’information de responsables et d’acteurs de la défense, l’IHEDN s’est en effet vue proposer, dans le Livre Blanc, la promotion de l’esprit de défense. Faire travailler ensemble des personnes qui s’intéressent déjà aux questions de défense et les faire progresser dans le domaine des relations internationales, des questions d’armement et d’économie de défense, et à toutes les questions connexes, est un des savoir-faire de l’IHEDN. En revanche, nous devons probablement progresser pour aller toucher ceux qui ne connaissent pas la Défense et ceux qui ne savent pas ce que sont les enjeux de défense. Donc nous faisons ce que déclarait l’amiral Laborde en 2010, mais la question est de savoir si nous le faisons bien ? L’IHEDN est aujourd’hui très ouvert sur l’international et nous avons des liens étroits avec un certain nombre de pays dans le monde. Concernant le renforcement du lien défense-nation et l’élaboration d’une communauté de défense et de sécurité, je considère que nous sommes à un palier et que nous devons encore progresser.

 

Quelles sont les pistes de progrès ?

Lorsque je suis arrivé, j’ai été très vite capable de décrire ce que faisait l’IHEDN. J’ai un peu plus de mal à définir ce que nous cherchons réellement à faire et vers quelle finalité nous cherchons à emmener nos auditeurs. Quel que soit le type de formation dispensée, nos auditeurs sont enthousiastes à son issue. Comment par contre matérialiser cet esprit de défense en France? Il n’y a pas de définition de l’esprit de défense mais nous allons, dans les prochains mois, donner des repères pour le caractériser au travers de deux ouvrages, l’un, « Esprits de défense » d’une centaine de pages avec textes de personnes d’horizons divers, tant militaires que civils, l’autre qui est une réédition de «Comprendre la défense» et qui donne la parole à 70 contributeurs. Nous avons besoin de points de repères, pour pouvoir ensuite discuter. Essayer de définir l’esprit de défense passe par un certain nombre de questions. Qu’avons-nous à défendre ? Une population de femmes et d’hommes (qui peuvent être menacés, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du territoire on l’a vu), un territoire (avec la spécificité des départements d’outre-mer qui font de ce territoire l’ensemble du monde), un ensemble de valeurs, des intérêts (qui ne sont pas qu’européens et peuvent donc s’avérer spécifiques, comme le Pacifique et les Caraïbes). La question «qu’avons-nous à défendre» amène, vous le comprenez bien, des questions induites de cohésion nationale et de citoyenneté.

 

La question « Quoi défendre ?» ne pose t’elle pas la question de la Menace ?

Bien évidemment, nous devons nous interroger sur les menaces, sur les menaces extérieures et sur les menaces intérieures, sur les menaces physiques et sur les menaces numériques entre autres. La question suivante concerne les réponses à apporter à ces menaces. Il y a des acteurs ministériels qui travaillent sur ces questions (quoi ? qui ? comment ?), car tous les ministères sont concernés : Défense, Intérieur, Affaires Etrangères, Culture, Education, Enseignement supérieur et Recherche…). La question que nous devons nous poser est de savoir ce que l’IHEDN, institut de formation sous la tutelle du premier ministre, peut et doit apporter dans ce domaine ? Sa spécificité est justement d’être interdisciplinaire, intersectorielle et donc interministérielle. C’est pourquoi, en liaison avec les acteurs ministériels mais pas seulement, nous devons travailler sur ces différents champs. Pour ne pas nous disperser, sachant que nos moyens sont limités, nous devons nous donner des priorités. Nous avons, depuis 2006,  un séminaire «Cohésion  nationale et citoyenneté», mais nous ne pouvons pas informer  directement tous les citoyens du territoire national. Nous devons donc aussi définir quels sont les acteurs et les responsables que nous devons toucher, pour qu’ils soient eux-mêmes des relais dans cette mission d’information du plus grand nombre. Nous avons aujourd’hui à préciser ces relais et à définir notre mission à leur égard.

 

Vous avez parlé d’un séminaire « cohésion  nationale et citoyenneté ». Pouvez-vous nous en préciser le contenu ?

Nous faisons une ou deux sessions par an avec des responsables et des élus locaux, et je regrette que peu de responsables d’associations de terrain ne s’y soient pas intéressés jusqu’à maintenant. Participer à ce séminaire est louable, mais reste ensuite à définir jusqu’où l’IHEDN peut s’impliquer dans ce domaine, sachant que nous ne sommes pas les principaux acteurs en matière de cohésion nationale et de citoyenneté. Que ce soit sur ce sujet ou sur le thème des réponses aux menaces, il me semble que la communauté IHEDN, au centre de laquelle se trouve l’institut, prend tout son sens. En effet nous ne sommes pas seuls et il nous faut travailler de façon collective avec les responsables des ministères concernés et avec les élus. Nous touchons 10.000 personnes environ par an au travers des sessions et des diverses conférences, et en formation d’au moins une semaine nous touchons plus de mille personnes par an. A titre d’exemple,  nous organisons 4 sessions en région par an sur le territoire national, y compris l’outre-mer. Elles se déroulent sur 18 jours, selon le triptyque pédagogique propre à l’Institut qui est conférences/débats, travaux en comité et visites sur le terrain. Les auditeurs de ces sessions trouvent un prolongement à leur formation au sein des 32 associations régionales de l’Union-IHEDN. Les sessions en région ont commencé en 1954 et nous allons fêter la 200ème en mai à Bordeaux. Vous voyez, au travers de quelques exemples, qu’il y a beaucoup d’activités et de bonnes volontés au sein de la communauté IHEDN. Il nous reste à donner plus de cohérence, en fonction des buts à atteindre, à ce formidable bouillonnement de défense. Pour cela nous devons jouer collectif et faire circuler l’information, à l’intérieur et à l’extérieur de l’institut, pour pouvoir définir l’esprit de défense avant même de déterminer quel doit être le rôle de l’institut dans cet environnement.

 

Quels indicateurs avez-vous de la progression ou de la régression de l’esprit de défense dans la nation ?

Je n’ai pas d’indicateurs, mais j’ai des observations liées à mes postes précédents. Tout d’abord, j’ai des observations concernant les responsables politiques ou de la haute administration et les élus; ce ne sera pas une surprise si je vous dis que la plupart ne connaissent pas bien la Défense en général et les Armées en particulier. Pourquoi? Parce qu’on peut arriver à haut niveau sans rien connaitre à la Défense, ce qui est moins vrai pour l’Education, le Social ou l’Economie, et sans avoir jamais eu d’information particulière sur les sujets de défense. Ainsi, j’ai travaillé avec des hauts fonctionnaires en charge des budgets qui ne comprenaient pas que les dépenses de défense, plus que dans d’autres secteurs, s’inscrivaient dans le temps long! C’est vrai pour les équipements, mais c’est vrai aussi pour la formation capacitaire des personnels. Donc il me semble que l’information et la formation des responsables à ces sujets sont essentielles.

 

Vous me parlez des responsables et je vois bien le souci, mais je vous posais la question sur la Nation au sens large. Comment toucher le plus grand nombre? Par les écoles?

Je suis d’accord mais il faut déjà convaincre les responsables. Pour la suite, les partenariats régionaux avec des écoles permettent de toucher le plus grand nombre et d’essaimer les messages. Il y a des actions à envisager auprès du corps professoral des écoles après bac pour les sensibiliser aux sujets de défense. Sur ces sujets, nous devons être force de proposition face à nos autorités de tutelle.

 

* Le général de corps d’armée Bernard de Courrèges d’Ustou choisit l’arme blindée cavalerie à sa sortie de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1981. Affecté, en 1982, au 3e régiment de hussards à Pforzheim (RFA), il y sert successivement comme chef de peloton AMX10RC, comme chef de peloton Boeselager (Challenge interallié des unités de reconnaissance) et enfin, comme officier traitant au bureau opérations instruction. Affecté, en 1988, au 12e régiment de cuirassiers de Müllheim (RFA), il commande le 1er escadron de chars AMX30B2, pendant trois ans. Reçu, en 1993, au concours de l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique (EMSST), il suit une scolarité de deux ans à l’École nationale supérieure des techniques avancées (Ensta) et obtient le titre d’ingénieur en recherche opérationnelle. Promu colonel en 2001, il reçoit le commandement du 1er/11e régiment de cuirassiers à Carpiagne (13), régiment de 80 chars de la 3e brigade mécanisée. De septembre 2002 à janvier 2003, il exerce les fonctions de RepFrance Pamir, commandant les forces françaises en Afghanistan, comprenant, notamment, le bataillon français de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Fias) à Kaboul et le détachement "Epidote" de formation de l’armée nationale afghane. En 2007, chargé de mission auprès du secrétaire général au Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), il participe, notamment, aux travaux d’élaboration du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, puis aux travaux d’élaboration du projet de loi de programmation militaire pour les années 2009 à 2014. Le 11 mars 2010, il est nommé chef du cabinet militaire du Premier ministre. Il est nommé directeur de l’Institut des hautes études de défense nationale et de l’Enseignement militaire supérieur à compter du 14 août 2014.

Repost 0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 14:45
Des écoliers en visioconférence avec Barkhane

 

23/01/2015 Ministère de la Défense

 

Jeudi 22 janvier 2015, 49 écoliers de la commune de Saint-Firmin-des-Bois (Loiret) ont visité la base aérienne 123 d’Orléans. Ils ont participé à une visioconférence avec les soldats déployés actuellement sur l’opération Barkhane.

 

Quarante-neuf écoliers de la commune de Saint-Firmin-des-Bois, dans le Loiret, se sont rendus le jeudi 22 janvier sur la base aérienne 123 d’Orléans. Durant cette journée ils ont participé à une visioconférence avec les militaires actuellement déployés en opération extérieure, dans la cadre de l'opération Barkhane. Les enfants ont également profité de leur visite sur la BA 123 pour découvrir l'avion de transport militaire A400Ml et rencontrer les commandos parachutistes.

Cette visite exceptionnelle fait suite à la carte postale géante envoyée par ces élèves aux militaires de Barkhane au moment des fêtes de fin d’année. Karine Desoubrie, correspondante Défense de Saint-Firmin-des-Bois avait en effet pris l'initiative de faire participer les enfants de sa commune à des actions en faveur des militaires déployés en opération extérieure.

 

Des écoliers en visioconférence avec Barkhane

Le rôle du correspondant défense

 

Mise en place depuis 2001, la fonction de correspondant défense permet à un élu local (désigné par le conseil municipal de sa commune) de développer le lien armée-nation en promouvant l’esprit de défense. Ils remplissent une mission de sensibilisation des concitoyens aux questions de défense. Ils sont l les interlocuteurs privilégiés des autorités civiles et militaires du département et de la région. Ils s’expriment sur l’actualité défense, le parcours citoyen,le devoir de mémoire, la reconnaissance et la solidarité. Les correspondants défense agissent donc en tant que relais pour comprendre le parcours citoyen.Ils doivent pouvoir expliquer l’engagement dans l’armée d’active, les périodes d’initiation ou de perfectionnement à la défense, le volontariat et la réserve militaire constituant des activités accessibles à tous les jeunes désireux de prendre part à la défense. Les correspondants défense ont un rôle pédagogique sur le devoir de mémoire, la reconnaissance et la solidarité. La sensibilisation des jeunes générations au devoir de mémoire en constitue l’un des éléments essentiels. En savoir plus

Repost 0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 17:55
Petite histoire du service militaire en France

 

19/01/2015 par Eugénie Bastié – LeFigaro.fr

 

Instaurée par la loi Jourdan de 1798, la conscription a été officiellement suspendue en 1997 par Jacques Chirac. Retour sur 200 ans de «service national» en France en quelques dates clés.

 

De la loi Jourdan de 1798 établissant la conscription à la suppression du service militaire par Jacques Chirac en 1997, la France a connu deux siècles de service militaire obligatoire. Le temps du soldat-citoyen n'a été qu'une parenthèse entre deux armées de métier, destinée à forger l'unité nationale ou à répondre à la menace extérieure.

 

Lire l’article

Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 19:55
Joyeux Noël ! Bonnes et heureuses fêtes de fin d’année !
Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 18:55
Les fans Facebook se mobilisent pour les soldats en OPEX


23/12/2014 Armée de Terre

 

Depuis le début du mois, notre communauté de fans sur Facebook nous a fait parvenir plusieurs centaines de messages de soutien aux soldats qui passent les fêtes à l’étranger, loin de leurs proches.

 

Qu’il s’agisse de petits mots, de poèmes, de photos ou encore de dessins, découvrez l’ensemble de ces témoignages en téléchargeant le PDF.

 
Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 12:55
Photo BProduction

Photo BProduction


26 nov. 2014  Ecole des Pupilles de l'Air

 

Découvrez la vidéo qui retrace le Grand défi sportif de l'EPA et de l'APF!

Partagez l'émotion de cette aventure humaine!

Pour rappel:
En 2014, le partenariat entre l'EPA et l'Institut d'Education Motrice APF s'est traduit par la réalisation d'un projet d'envergure basé sur un défi sportif. Préparé sur l'année scolaire 2013-2014 avec le soutien de la fondation du Crédit Social des Fonctionnaires, il a vu son aboutissement en mai 2014.

Le défi consistait à rallier le mémorial de la Résistance de Vassieux-en-Vercors depuis l'Ecole des pupilles de l'air, en suivant les lignes naturelles du Vercors et en utilisant différents modes de déplacement en fonction des possibilités de chacun.

L'objectif de ce projet était de promouvoir l'inclusion des personnes handicapées dans la société. Il s'agissait de rassembler des jeunes valides et non valides afin de réaliser ensemble un défi sportif qui, de prime abord, paraissait irréalisable, qui était jugé dans les références de chacun impossible, mais qu'il était possible d'atteindre collectivement par l'effort et la solidarité.

« Notre idée est irréalisable, il ne nous reste qu'une chose à faire, la réaliser ! »
Pierre-Georges Latécoère (père de l'Aéropostale)

Se déroulant sur trois journées du 26 au 28 mai 2014, il s'agissait d'un défi sportif mais aussi et avant tout humain. A travers cette expérience, l'accent était mis sur la personne et non le handicap, car tous ont traversé ensemble une épreuve physique conséquente les amenant à se dépasser chacun à leur niveau. Elle a favorisé une résilience collective au service des résiliences individuelles.

Le groupe mixte était composé de jeunes de 15 à 25 ans atteints de déficience motrice avec ou sans troubles associés ; et de jeunes de 17 à 21 ans élèves en classe préparatoire à l'enseignement. Pour nos élèves, tous issus d'une classe préparatoire à l'enseignement supérieur créée dans le cadre du Plan égalité des chances, le bénéfice était double : vivre une aventure humaine extraordinaire, et participer au management d'un projet complexe.

Réalisation: BProduction http://www.bproduction.fr/

  • Musique

"La Marseillaise" de Orchestra Sinfonica di fiati dello Stato Moldavo, Silvano Frontalini, Orchestra Sinfonica di fiati dello Stato Moldavo, Silvano Frontalini (Google PlayiTunes)

 

Reportages photos

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 1]

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 2]

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 3]

 

Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 13:56
Découvrir la méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle dans l'armée de Terre

 

02.12.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le pôle de rayonnement du Centre d’études stratégiques de l’armée de Terre (CESAT) organise le jeudi 4 décembre une journée de découverte de la "méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle".

Entre 9h15 et 19h, seront présentés les processus de gestion de crise propres à l’armée de Terre et l’organisation des états-majors opérationnels. Une étude dirigée autour d'un exercice aura lieu de 11h à 18h. Il s'agit de montrer comment sont construites et prises des décisions en situation d’urgence.

Cette journée, qui est la première, se renouvellera trois ou quatre fois par ans. Elle s’adresse à des civils (non-réservistes opérationnels) curieux de découvrir de l’intérieur comment parvenir à fédérer les énergies au sein d’un groupe et à prendre en compte des impondérables extérieurs pour parvenir à une décision réaliste et efficace.

Participation: 10 €.

Renseignements: hugues.esquerre@intradef.gouv.fr

Repost 0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 19:55
Tout le monde en selle

 

24/11/2014 Armée de Terre

 

Avec quarante chevaux, dix manèges et plus de dix hectares de terrain, le centre équestre militaire de Metz permet à ses six instructeurs de multiplier les activités et les projets.

 

Un partenariat a été signé avec plusieurs collectivités locales de la région ainsi qu’avec un hôpital, ce qui a permis de créer une section de thérapie avec le cheval. Les cours proposés s’adressent généralement aux militaires et aux civils, ce qui contribue à entretenir le lien armée-nation. Les seules séances accessibles uniquement aux militaires ont un objectif opérationnel.

Repost 0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 17:56
Un exercice d'évacuation réaliste à Angers

 

17/11/2014 Camille Pégol - Armée de Terre

 

Lors de l'exercice ANGERS qui s'est déroulé du 12 au 15 novembre, le montage d'un centre de regroupement et d'évacuation de ressortissants (CRER) a été effectué.

 

Organisation et coordination étaient les mots d'ordre de la manoeuvre, durant laquelle les militaires ont travaillé avec la population civile.

 

Grâce à un accord entre le 6e régiment du génie (6e RG) et l'Académie d'Angers, les hommes du 121e régiment du train (121e RT) ont pu s'entraîner dans des conditions réalistes avec des élèves du département et leurs parents accompagnateurs. Une expérience qui a été très appréciée par le jeune public.

Repost 0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 02:55
COPIL de lancement de la JNR 2015

 

13/11/2014 Actualités réserves

 

Le premier Comité de Pilotage de la Journée Nationale du Réserviste 2015 s'est tenu le jeudi 16 octobre 2014 à l'Hôtel de Brienne, sous la présidence du secrétaire général du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire, le général Thierry Beckrich. De nouveaux COPIL seront organisés avant la JNR 2015, qui aura lieu le vendredi 20 mars 2015.

 

Le thème choisi pour la JNR 2015 est : "Réservistes : les compétences les plus diverses au coeur du lien armée-Nation".

Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 08:55
Une rue au nom du 1er RCP

 

03/11/2014 Victor POULAIN - Armée de Terre

 

Le 23 octobre, 31 ans jour pour jour après l’attentat du Drakkar à Beyrouth, la « rue du 1er régiment de chasseurs parachutistes » a été inaugurée à Lavelanet, en Ariège.

 

C’est au cours d’une cérémonie commémorant l’attentat du Drakkar, dans lequel 58 parachutistes du 1er régiment de chasseurs parachutistes et du 9e régiment de chasseurs parachutistes avaient perdu la vie, que la plaque a été dévoilée. Une délégation du 1er RCP était présente, à l’invitation de M. Marc Sanchez, maire de la commune. Par cette action symbolique, la municipalité a voulu rendre hommage aux militaires du « régiment de l’Ariège » et souligner l’importance du devoir de mémoire qui se poursuit à travers les générations. La ville de Lavelanet a également souhaité démontrer l’intérêt que portent ses habitants au 1er RCP et renforcer le lien armée-nation.

Repost 0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 07:54
Samedi 14 juin 2014 : don de sang au profit des militaires blessés en opérations extérieures

 

source Association des entreprises partenaires de la Défense
 

Samedi 14 juin 2014 : don de sang au profit des militaires blessés en opérations extérieures dans le cadre de la journée mondiale du don de sang

 

La journée mondiale du don de sang se déroulera cette année le samedi 14 juin. A cette occasion, le Centre de transfusion sanguine des armées sera présent de 9 heures 30 à 16 heures 30 à

l’Ecole du Val de Grâce
1 place Alphonse Laveran Paris 5ème
RER ligne B : Port-Royal et Métro : Gobelins

 

L'Association des entreprises partenaires de la Défense propose une nouvelle fois de s'associer à cette cause en effectuant un don classique (« sang total ») sous réserve d'être apte et volontaire. Il est possible de faire un don de sang jusqu'à 70 ans. Si vous avez des questions, vous pouvez contacter un médecin du CTSA au 01 41 46 72 24.

N'oubliez pas d'apporter votre carte de donneur ou une pièce d'identité officielle.

 

Le musée du Service de santé des armées (SSA) sera accessible gratuitement à cette occasion. Pour en savoir plus : LIEN

 

Vous pouvez contribuer au succès de cette journée en étant présent le samedi 14 juin bien entendu, mais également en faisant circuler largement cette information au sein de votre réseau, en la mettant en ligne sur Internet, etc...

 

Pour télécharger la nouvelle plaquette de présentation du CTSA et de son expertise :

pdfLIEN

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories