Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 10:55
photo ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL - Adjudant Chef Alain CARLO

photo ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL - Adjudant Chef Alain CARLO

 

29.09.2016 source SHD

 

29 septembre :

Saint Michel, patron des Parachutistes français (la maison mère pour l’armée de Terre est l’Ecole des troupes aéroportées à Pau).

Saint Gabriel, patron des Transmetteurs (la maison mère pour l’interarmées est l’Ecole des Transmissions à Cesson-Sévigné). Aujourd’hui création pour l’armée de Terre du COMSIC à Cesson-Sévigné, … d’ailleurs.

Saint Raphael, patron des unités du Renseignement (la maison mère pour l’armée de Terre est le CEERAT à  Saumur)

 

29 septembre 1833 : bataille de Bougie (Algérie – actuelle Bejaïa). La division navale du capitaine de frégate Parseval-Dechènes à bord de la frégate Victoire met à terre le corps expéditionnaire du général Trezel (2000 hommes) et sous la protection de son artillerie navale lui permet de s’emparer de la ville au bout de 2 jours de combats. Le port de la ville est l’un des meilleurs mouillages de la côte.

 

29 septembre 1898 : capture de Samory Touré par le capitaine Gouraud (Guelemou – actuelle Côte d’Ivoire). Avec seulement une dizaine d'hommes et sans combat, le futur général Henri Gouraud capture Samory Touré, aussi appelé « Almamy ». Ce mot est une corruption de l'arabe Amir Al Muminim et signifie que Samory est devenu un chef religieux après avoir été un chef militaire. Il prend ce titre en  juillet 1884 en l'empruntant à la tradition des souverains du Fouta-Dyalon. Samory contrôlait depuis 1880 tout le Haut-Niger avec son armée de 50 000 soldats aguerris. Gouraud met ainsi fin à une rébellion armée qui durait depuis 1891 et avait infligé plusieurs revers aux troupes françaises. Cet événement connait un retentissement très important en France en réaction au développement de la crise de Fachoda (Soudan) qui voit la France céder face au Royaume-Uni. L'exploit de Gouraud permet de redorer le blason colonial français que les britanniques viennent de ternir. Dans « Au Soudan, souvenirs d’un Africain » (1939), il relatera l’événement.

Julie d’Andurain, La capture de Samory (1898).L’achèvement de la conquête de l’Afrique de l’Ouest

 

29 septembre 1914 : l’Homme libre est saisi (Paris). Le journal de Clemenceau est saisi et suspendu de diffusion pour 8 jours, la censure estimant ne pas pouvoir laisser écrire des vérités gênantes pour les forces françaises.

 

29 septembre 1918 : prise d'Uskub (actuelle Skopje en Macédoine). Cette victoire de la demi-brigade de cavalerie du général Jouinot-Gambetta est aujourd'hui presque oubliée alors qu'elle constitue un véritable exploit. Remontant depuis Salonique où elles ont été débarquées, les troupes de l'armée d'Orient affrontent les Bulgares, les Autrichiens et les Allemands tout au long d’un périple de plus de 1000 km. Ce nouveau front a pour vocation d’accentuer la pression sur l'ennemi. Les hommes de Jouinot-Gambetta (1er spahi entre-autres) conquièrent la ville d’Uskub à l’issue d’un raid de cavalerie de 300 km en pleine zone de moyenne montagne, défendue par l’armée bulgare et allemande. L’autonomie des troupes est quasi-totale et oblige chefs et soldats à puiser le meilleur en eux-mêmes, ce qui produit au final un résultat surprenant, montrant le sens de l’adaptation et de l’initiative de ces cavaliers. Jouinot-Gambetta use de l’avion pour ses reconnaissances avant les déplacements et pour la coordination des mouvements avec les unités alliées. Lire Guerre en montagne, Economica, 2010 par les colonels Le Nen, de Courrèges et Givre. Plus particulièrement le chapitre Bataille du Drobopolié (1918) qui reprend beaucoup plus en détails l’épisode.

 

29 septembre 1969 : premier envoi de message par ARPANET. Développé par l’agence de recherche technologique de défense américaine (DARPA), l’ancêtre d’Internet transmet son premier message qui n’est en fait qu’un mot : Login.   Si les 3 premières lettres arrivent à la vitesse de la lumière, les dernières mettent une heure pour relier l’UCLAT à Stanford (515 km) suite à un bug.

 

29 septembre 1988 : le prix Nobel de la Paix aux Casques bleus.

 

29 septembre 1995 : fin de cavale pour Khaled Kelkal (Vaugneray – Rhône). « Terroriste islamiste algérien, membre du Groupe islamique armé (GIA), il est le principal responsable de la vague d'attentat de 1995 : meurtre de l’imam Sahraoui (11 juillet), RER B (15 juillet), Place de l’Etoile (17 août), tentative ratée de la ligne TGV Paris-Lyon (26 août), marché Richard Lenoir (3 septembre) et la voiture piégée en face d’une école juive de Villeurbanne (7 septembre). Repéré dans les Monts du Lyonnais le 27, il est abattu par le GIGN au lieu-dit Maison blanche tandis qu’il riposte aux forces de l’ordre ».  CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

Repost 0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 12:55
sainte Véronique. sainte patronne des photographes et cameramen - photo ECPAD

sainte Véronique. sainte patronne des photographes et cameramen - photo ECPAD


04.02.2016  source SHD

 

4 février : sainte Véronique. sainte patronne des photographes et cameramen (ECPAD, DICOD, SIRPA). Durant la Passion, Véronique (« vraie image ») a osé s’approcher du Christ peinant sous la croix, malgré les soldats qui le gardaient, pour essuyer son visage avec un linge. Celui-ci est resté imprimé sur le tissu.

 

4 février 1536 : signature d'une alliance franco-ottomane. François 1er et Soliman le Magnifique signent les Capitulations chacun pensant porter un coup mortel à leur ennemi commun, le Habsbourg Charles Quint. L'alliance fait scandale car pour la première fois officiellement, l'intérêt de l'Etat prime sur la solidarité religieuse et conduit entre autre François 1er à permettre à la flotte ottomane de faire relâche à Marseille pendant plusieurs mois. Si l'alliance de revers sert Soliman dans sa marche vers Vienne, elle ne se révèle en revanche d'aucune utilité tactique pour les Français si ce n'est leur accorder la charge de protéger les chrétiens d'Orient.

 

4 février 1812 : prise du fort de Peniscola (Espagne). Le très vieux fort de la péninsule de Peniscola défendu par une garnison de 1000 hommes et 60 canons se rend au général Severoli (de l’armée d’Aragon du maréchal Suchet) après un bombardement d’une semaine. Le fort aurait semble-t-il pu tenir plus longtemps mais son gouverneur, le général Garcia Navaro est pressé de décevoir ses insupportables alliés anglais en livrant la place à un ennemi respecté (Suchet était généralement apprécié des Espagnols).  Péniscola, accessible par la mer et facilement défendable, aurait pu devenir une tête de pont anglaise.

 

4 février 1892 : mort du capitaine Menard (Côte d’Ivoire). Capitaine saint-cyrien de l’infanterie de Marine, Joseph Menard est assiégé (avec 5 tirailleurs) par 600 guerriers Sofas dans son poste de Séguéla alors qu’il mène des reconnaissances dans la région pour opérer la jonction avec le Sénégal. Bientôt à court de munitions, il charge ses assiégeants et meurt au combat.

 

4 février 1945 : conférence de Yalta. Roosevelt, Churchill et Staline anticipant la chute du IIIème Reich, continuent de préparer l'après-guerre en se partageant le monde en zones d'influence.

 

4 février 1958 : livraison du premier porte-avions nucléaire (Newport – Etats-Unis). L’USS Enterprise , premier porte-avions à propulsion nucléaire est livré aux chantiers navals américains de Newport. Retiré du service en fin 2012.

 

4 février 1961 : début de la guerre en Angola (Luanda). Un groupe de 200 nationalistes indépendantistes attaque à l’arme blanche et sans réelle préparation la prison et l’aéroport de Luanda. La riposte des forces portugaises cause 60 morts. La guerre d’indépendance débute. Elle s’achève en 1975 pour se transformer en guerre civile (jusqu’en 2002). Cette attaque suicidaire est considérée comme l’acte fondateur de la guerre d’indépendance. Certains y ont vu rétrospectivement une commémoration du 4 février 1794 (la Convention abolit l’esclavage).

 

4 février 1969 : première mise en réseau d'ordinateurs par ARPANET. Le réseau qui va devenir Internet débute par la mise en réseau de 4 ordinateurs d'Universités américaines. Les crédits de recherche proviennent de la DARPA (defense advanced research projects agency) dont l'homologue français, s’il fallait comparer, pourrait être la DGA (délégation générale pour l'armement).  

 

4 février 2004 : lancement de Facebook.(Harvard – Etats-Unis). L’étudiant Mark Zuckerberg créé un trombinoscope interactif en ligne pour son université. Le succès est immédiat et gigantesque. Aujourd’hui, près d’1 milliard de comptes sont actifs dans le monde. Facebook est le deuxième site le plus fréquenté derrière Google. La quantité de données personnelles stockées sur les serveurs de Facebook explique l’intérêt de la NSA (National Security Agency)  comme l’a révélé dernièrement Edward Snowden à travers l’affaire PRISM.

Repost 0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 16:50
Coup d'envoi au déploiement d'un «Web du renseignement militaire»

 

27/07/2015 Par Véronique Guillermard – LeFigaro.fr

 

Un nouveau réseau, visant à interconnecter l'ensemble des capacités militaires de renseignement de neuf pays de l'Otan, est lancé.

 

C'est un retour aux sources pour Internet. Quarante-six ans après la création du réseau expérimental Arpanet, à vocation militaire, par l'Arpa, une agence liée au Pentagone, un nouveau réseau militaire commence son déploiement au sein de l'Alliance atlantique (Otan). Il vise à interconnecter d'ici à cinq ans l'ensemble des capacités militaires de renseignement de neuf pays de l'Otan: États-Unis, Canada, France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas et Norvège. Objectif? Créer le «joint ISR», ou «Web du renseignement militaire». «Ce programme a été décidé par les États-Unis et la France lors du sommet de Chicago en mai 2012. Il a fait l'objet d'un travail collaboratif entre les neuf pays et leurs industriels, puis il a été testé avec succès en 2014, dans le cadre d'un exercice grandeur nature en Norvège avec 1500 participants », explique Christophe de Dreuille, directeur des programmes de renseignement chez Airbus DS. La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à la filiale défense d'Airbus l'industrialisation et le déploiement de la section française (systèmes Dopec et CSD) du futur réseau.

 

Sources et capacités de renseignement partagées

Ce Web militaire sera fermé, c'est-à-dire isolé des réseaux grand public, et il aura des capacités de protection défensives et offensives. Il faut en effet éviter que les informations sensibles soient captées ou polluées par l'«ennemi». Il intégrera aussi des outils de messagerie et de chat dédiés à l'échange rapide d'informations sur les théâtres d'opération. Les neuf pays partageront leurs sources et capacités de renseignement, par exemple des données collectées par un drone ou un satellite lors de missions en coalition. Le réseau aura plusieurs niveaux d'accès. Des pays amis pourront y entrer, au cas par cas. Lutte contre le terrorisme, la piraterie, la prolifération nucléaire… mais aussi protection d'événements sensibles comme le G20 ou le G8, ce réseau des réseaux promet plus de fluidité, d'efficacité et de réactivité. Le tout pour un budget maîtrisé, car partagé, de plusieurs millions d'euros par an et par pays.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories