Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 10:38
photos 1er Régiment d’Artillerie

photos 1er Régiment d’Artillerie

 

26.06.2014 1er Régiment d’Artillerie

 

Dans le cadre des essais pilotés par la STAT pour l'entrée en service du LRU, la 1ère batterie du 1er RA a tiré à VIDSEL (Nord Suède) 6 roquettes M31 guidées GPS. Devant le chef de corps du Royal et 2 officiers généraux, carton plein et précision métrique vérifiée. Un pas primordial est franchi. Prochaine étape : contrôles opérationnels à Canjuers en septembre 2014 et ensuite...

photos 1er Régiment d’Artilleriephotos 1er Régiment d’Artillerie
photos 1er Régiment d’Artilleriephotos 1er Régiment d’Artillerie
photos 1er Régiment d’Artilleriephotos 1er Régiment d’Artillerie
photos 1er Régiment d’Artilleriephotos 1er Régiment d’Artillerie

photos 1er Régiment d’Artillerie

Partager cet article
Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 08:58
Photo Nexter

Photo Nexter

 

Villepinte, EUROSATORY, le 18 juin 2014 - Nexter Group

 

Les groupes NEXTER et AVIBRAS ont annoncé lors du salon EUROSATORY la signature d'un accord de coopération pour le développement d'une artillerie de 155 CAESAR® pour l'Armée Brésilienne, basée sur une solution de mobilité, un soutien logistique et un système de commandement partagés avec l'ASTROS brésilien.

 

C'est pour NEXTER l'opportunité de consolider sa position en Amérique du Sud et pour AVIBRAS de présenter au Brésil un nouveau produit dans le domaine de l'Artillerie.

 

L'accord a été signé en présence de Son Excellence l'Ambassadeur du Brésil en France, le Secrétaire d'Etat brésilien à la Défense, ainsi que de hautes autorités de l'armée de Terre brésilienne.

 

 

A propos de Nexter Systems

Nexter, grâce à sa maîtrise des systèmes blindés de combat terrestre, a pour vocation de répondre aux besoins des armées de Terre française et étrangères. Son domaine d'activité s'étend à la fourniture de systèmes et de munitions pour les armées de l'Air et de Terre, et la Marine. Le chiffre d'affaires de Nexter s'est établi pour 2013 à 787 M€ et l'entreprise alloue 18% de son chiffre d'affaires aux activités de Recherche & Développement. La gamme de produits proposés par Nexter est notamment composée de véhicules multi-missions ARAVIS®, véhicules de combat VBCI, systèmes d'artillerie CAESAR®, TRAJAN® et 105 LG, munitions intelligentes BONUS, services clients, soutien et revalorisation.

Pour plus d'informations: www.nexter-group.fr

 

 

A propos d'AVIBRAS

Avibras Indústria Aeroespacial S.A. (AVIBRAS) mondialement reconnue pour l'excellence et la qualité de ses produits et systèmes, a été fondée en 1961 et est une société privée brésilienne. S'appuyant sur d'importantes infrastructures industrielles installées au cœur du parc technologique brésilien, AVIBRAS est un véritable systémier. La société comprend un réseau de centres de développement, d'infrastructures industrielles et de compétences en électronique, télécommunication, transport, recherche spatiale, et systèmes de défense. Son produit le plus connu est l'artillerie de saturation à roquettes ASTROS, un système éprouvé au combat.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 13:59
Eurosatory 2014- canon CAESAR

 

 

13.06.2014 ministeredeladefense

 

Camion équipé d'un système d'artillerie

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 16:55
Le canon 155 AUF1

 

12 Juin 2014 Armée de Terre

 

L'AUF1 sera en service jusqu'en 2025. Ses capacités mobiles lui confère une place prépondérante sur terrains difficiles et son canon de 155 mm une force de frappe considérable.

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:45
Les artilleurs dans le désert djiboutien

Les artilleurs dans le désert djiboutien / Crédits : 68eRAA

 

15/05/2014 J. SEVERIN - Armée de Terre

 

Durant le mois de mai, la batterie sol-air du 68e régiment d’artillerie d’Afrique a été projetée en mission courte durée à Djibouti, à l’occasion du partenariat entre le groupement d’application de l’école d’artillerie (EA) et le 5e régiment interarmes d’outre-mer (5eRIAOM).

 

De nombreux moyens, français et américains, ont été déployés pour ce partenariat. Les sorties quotidiennes d’aéronefs - hélicoptères Gazelles, Puma, Super-Cobra, Blackhawk ou encore avions Mirage 2000 et AV-8 Harrier - ont fourni un plastron aérien actif. « Ce partenariat était une formidable opportunité de s’entraîner dans un cadre interallié car rares sont les exercices d’une telle ampleur », confie le lieutenant Yvelin, chef de section de la batterie sol-air du 68e RAA.

 

L’entraînement a été riche et varié de jour comme de nuit. Lors d’un raid blindé, le détachement sol-air a notamment « apporté la puissance de feu de son canon de 20 mm et une couverture anti-aérienne jusqu’au premier échelon du sous-GTIA blindé ».

 

Les deux sections ont également réalisé une opération héliportée Mistral. « Les pièces étaient déposées sur des pitons et déployées une défense sol-air au profit des unités amies dans un terrain difficile d’accès », précise le lieutenant Yvelin.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 11:55
Un lance-roquettes unitaire (LRU) à DGA Essais de missiles

Un lance-roquettes unitaire (LRU) à DGA Essais de missiles

 

21/05/2014 DGA

 

La direction générale de l’armement (DGA) a qualifié le lance-roquettes unitaire (LRU) le 16 mai 2014. Cette décision intervient suite à des campagnes de tirs effectuées en août 2013 aux Etats-Unis et en novembre dernier au centre DGA Essais de missiles à l’île du Levant (Var).

 

La direction générale de l’armement (DGA) a qualifié le lance-roquettes unitaire (LRU) le 16 mai 2014. Cette décision intervient suite à des campagnes de tirs effectuées en août 2013 aux Etats-Unis et en novembre dernier au centre DGA Essais de missiles à l’île du Levant (Var).

 

Le LRU permet des frappes par tout temps, précises et réactives, jusqu’à 70 km. Il est destiné à traiter des objectifs ponctuels avec des effets collatéraux réduits.

 

Ce programme est mené en coopération avec l’Allemagne et l’Italie. Il consiste à transformer des lance-roquettes multiple (LRM), entrés en service au début des années 90, pour leur permettre de tirer la munition à charge explosive unitaireM31.

 

Le marché a été passé par le Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik undNutzung der Bundeswehr (BAAINBw), homologue allemand  de la DGA, en septembre 2011 à la société Krauss Maffei Wegmann, à la tête d’un montage industriel franco-allemand incluant Thales, Airbus Defence and Space et Sagem (groupe Safran). Les 13 lanceurs français ainsi modernisés seront livrés au 1er régiment d’artillerie de Belfort d’ici fin 2014.

 

La dotation initiale en munitions, 252 roquettes dont le moteur est produit par la société française Roxel, a été  livrée fin 2013 par la société américaine Lockheed Martin.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 11:55
FFDj : Les lieutenants de l’artillerie à l’ « école du désert »

 

15/05/2014 Sources : EMA

 

Du 15 avril au 3 mai 2014, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont accueilli les élèves-officiers de l’école d’Artillerie de Draguignan, dans le cadre de la formation « école du désert ».

 

L’objectif de cette formation était de mettre en situation de commandement les 40 lieutenants insérés dans des sections armées par le 5e régiment interarmes d’outre-mer (5e RIAOM), et de les plonger au cœur d’un dispositif interarmes, interarmées et interalliés, dans un environnement aux conditions climatiques extrêmes, proches des théâtres maliens ou encore tchadien.

 

Après une première phase de « mise en conditions », au centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement au désert (CECAD), les lieutenants se sont essayés aux pistes d’audace et nautiques, ainsi qu’aux instructions à la survie en milieu désertique. La formation s’est poursuivie par un parcours de tirs interarmes. Les élèves ont réalisé de nombreux tirs d’artillerie en réel (canon de 155 TRF1, mortiers de 120 mm, pièces de mistral et milan), aux côtés des sections d’infanterie, des pelotons blindés AMX10 RC et du TC2.

 

Avec la contribution des hélicoptères des FFDj, les sections ont exécuté des « RAID ART » (Raid Artillerie). Les « RAID ART » sont des opérations aéromobiles visant à mettre en place des mortiers et des munitions pour effectuer, en zone d’insécurité, des tirs hors de portée de l’artillerie classique. Les stagiaires se sont également entraînés au guidage aérien, grâce à la participation des avions de chasse français et américains. La formation s’est achevée par un exercice de synthèse de quatre jours dans la région d’Ali Sabieh, à environ 10 km de la frontière éthiopienne.

 

Aux côtés des lieutenants, près de 400 militaires, dont 220 marines de la 22e marine expeditionary unit (MEU) américaine ont contribué jour et nuit à ces exercices, avec près de 120 véhicules mobilisés, plusieurs dizaines d’actions de tirs réel, et une trentaine d’actions 3D.

La formation de trois semaines s’est clôturée par une prise d’armes, présidée par le général de brigade aérienne Joël Rode, commandant les FFDj, avec la remise des brevets « école du désert » à ceux qui avaient réussi toutes les épreuves.

 

Les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) constituent depuis 2011 la base opérationnelle avancée française sur la côte Est de l’Afrique. Les FFDj participent au dispositif militaire français prépositionné, permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. Dans le cadre des accords de partenariat de défense entre la République de Djibouti et la France, les FFDj constituent l’un des cinq pôles de coopération de la France en Afrique. Les FFDj bénéficient enfin d'une capacité d’entraînement permanente, avec le centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement de Djibouti (CECAD). Régulièrement, le CECAD accueille des unités permanentes ou en mission de courte durée des FFDj, les unités ou écoles de métropole, ainsi que les forces armées djiboutiennes et étrangères.

 

Reportage photos

Partager cet article
Repost0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 14:15
photo RBND - 1er Régiment d'Artillerie

photo RBND - 1er Régiment d'Artillerie

 

13.05.2014 par 1er Régiment d'Artillerie

 

Américains, allemands et des régiments de la 7eme BB (35eme RI et 19ème RG) rassemblés cette semaine pour un exercice 3D de grande ampleur organisé par les opérations du 1er Régiment d'Artillerie.

Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Royal Black Hawk 2014
Partager cet article
Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 12:55
Sautez avec le 35e RAP

 

06/05/2014 Armée de Terre

 

Plus de 200 parachutistes du 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) ont participé à un entraînement qui s’est déroulé sur le camp de la Courtine, dans le cadre de leur préparation opérationnelle. Durant deux semaines, les hommes du 35 ont pu exercer leurs savoir-faire spécifiques, dont celui qui les caractérise : le saut en parachute

 

Reportage photos

Partager cet article
Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 11:20
U.S. Army’s Artillery Branch Preparing For Future Wars By Returning To Cold War-Era Tactics


March 26, 2014. David Pugliese - Defence Watch

 

The Stars and Stripes is reporting that the U.S. Army’s field artillery is preparing for future wars by returning to Cold War-era tactics supplemented by modern, mobile technology.

 

More from Stars and Stripes:

Though counterinsurgency has been at the center of the wars in Afghanistan and Iraq, the recent past might not be the best guide to new threats, participants at the Future Artillery conference in London, hosted by Defense iQ, said earlier this week.

Maj. Gen. Mark McDonald, commander of the Fires Center of Excellence at Ft. Sill, Okla., told Stars and Stripes on the margins of the conference that U.S. artillery has to regain the capability to fight in more traditional, force-on-force style conflicts.

His vision of artillery training re-emphasizes 20th-century-style tactics but with 21st-century equipment. Soldiers would focus less on training to fire guns manually, by doing calculations themselves, and would instead rely more on the digital tools.

“We’ve got most of the pieces in place to be able to train the digital system. What we have to do is get everybody really comfortable with it, train with it more often, so that’s their go-to system,” McDonald said.

 

Full story here

Partager cet article
Repost0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 20:08
BRB 7 - photo 1er RA

BRB 7 - photo 1er RA

 

24 March 2014 par 1er Régiment d'Artillerie

 

La BRB 7 a participé aux rotations 3 et 4 du Cenzub avec le 35ème  RI puis le 152ème RI. Composé d’une patrouille légère d’appui électronique, d’un groupe RADAR et d’un groupe DRAC, le détachement a participé à la collecte du renseignement au profit des SGTIA.

 

Le groupe DRAC a réalisé plusieurs vols (26 au total) au-dessus des villages de combat de Beauséjour et de Jeoffrecourt, apportant en temps réel un renseignement précieux au SGTIA. Le groupe RADAR a, pour la première fois, expérimenté le BOR-A (border operating radar) en milieu urbain et péri-urbain. Sa précision et sa rapidité de mise en œuvre apportent une plus-value indéniable, surtout de nuit. Enfin, l’équipe de guerre électronique a prouvé une nouvelle fois son efficacité, interceptant des informations d’intérêt immédiat pour le SGTIA. L’exercice a été l’occasion pour les capteurs de prendre contact avec les exigences du combat en zone urbaine, que ce soit en offensive, en contrôle de zone et en défensive.

A l’heure de tirer les enseignements de l’Espace d’Entrainement Brigade, chaque section peut tout à la fois mesurer la progression de l’unité et le chemin qu’il reste à parcourir. C’est avec confiance et conviction que nous pouvons attaquer la préparation avant la projection au Mali pour les uns et au Burkina-Faso pour les autres dans la cohésion qui nous unit.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 12:45
Tchad : exercice combiné en milieu désertique

 

17/03/2014 Sources : EMA

 

Le 4 mars 2014, la Force Epervier a effectué un exercice inter armées combinant des tirs au mortier de 120mm et une livraison par air (LPA) sur le champ de tir de Tchigchika situé à plus de 850 kilomètres à l’Est de N’Djaména.

 

La section mortier du groupement Terre de la force Epervier, basée à Abéché, est actuellement armée par une section du 40eRA de Suippes. Elle a effectué un exercice tactique de tir mortier destiné à évaluer sa capacité opérationnelle en milieu désertique.

 

A son arrivée sur le champ de tir de Tchigtchika, la section a simultanément déployé son dispositif de tir et marqué une zone de mise à terre (ZMT) pour une livraison par air de ses munitions. La matérialisation de la zone de largage par des panneaux de couleurs disposés au sol, a permis à l’équipe du 1erRégiment du Train Parachutistes (1erRTP) , embarquée dans le CASA, de parachuter les projectiles nécessaires à la réalisation des tirs.

 

Dans le même temps, l’équipe légère d’observation (ELO) a défini les coordonnées d’objectifs « à détruire » et a envoyé les demandes de tir à l’équipe « coordination appui feux » (CAF). Cette dernière, en fonction de la situation opérationnelle, a commandé différents types de tirs à la section mortier:

    des tirs de mise en place, pour traiter une cible dont on ne connait la localisation de manière précise ;

    des tirs d’emblée, pour traiter en force une cible dont on connait la localisation de manière précise et sur laquelle on provoque un effet de surprise ;

    des tirs linéaires, pour stopper l’offensive de l’ennemi.

 

A l’issue de chaque séquence de tir, la batterie se déplaçait sur un point de sauvegarde pour éviter d’être la cible d’un tir de riposte.

 

La force Epervier assure deux missions permanentes : apporter un soutien aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes, conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad et garantir, si nécessaire, la sécurité des ressortissants français résidant au Tchad.

Tchad : exercice combiné en milieu désertiqueTchad : exercice combiné en milieu désertique
Tchad : exercice combiné en milieu désertique
Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 12:55
Aerolargage sur le champ de tir de Tchigchika, Tchad

 

Crédit : EMA/armée de l’air

 

Le 4 mars 2014, à 08h41, sur le champ de tir de Tchigchika, situé à plus de 850 kilomètres à l’est de N’Djamena au Tchad, un avion CASA largue une palette d’obus de 120 mm au profit du détachement artillerie de la force Epervier qui conduit un exercice grandeur nature de déploiement en zone désertique.

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 13:57
Sagem reçoit de Nexter Systems une commande de 37 centrales de pointage SIGMA 30 pour les canons CAESAR (màj)

 

Paris, le 05 Mars 2014 Sagem

 

Sagem (Safran) vient de signer avec Nexter Systems une nouvelle commande de 37 centrales SIGMA 30 de navigation et de pointage destinées à un client asiatique du système d’artillerie CAESAR.

 

La centrale de pointage SIGMA 30 de Sagem confère aux systèmes d’artillerie à longue portée une capacité de tirs d’emblée très précis en s’affranchissant du GPS.

 

La SIGMA 30 s’appuie sur la maîtrise industrielle de Sagem en matière de systèmes de navigation et de senseurs inertiels et intègre une technologie gyrolaser numérique à grand périmètre optique. Ses performances en font un équipement parfaitement adapté aux besoins actuels de l’artillerie. Elle autorise des déploiements en pièces réparties, et concourt ainsi à la mobilité et à la protection d’un dispositif d’appui. Fixée sur le tube, totalement autonome, elle opère à l’abri des actions de brouillage et de leurrage adverses.

 

La centrale SIGMA 30 contribue aux résultats opérationnels des CAESAR de l’armée de Terre, en navigation comme en pointage, sur les théâtres les plus sévères, en Afghanistan et, récemment au Mali pour l’opération Serval.

 

Ce nouveau contrat consolide le partenariat entre Sagem et Nexter Systems pour le CAESAR en associant les dernières générations d’équipements inertiels à l’ensemble de sa gamme de véhicules de combat (cavalerie, infanterie) en production ou en développement. Sur le segment artillerie, la totalité des systèmes CAESAR en service, soit plus de 250 unités, est équipée de la centrale SIGMA 30. Elles sont produites dans l’établissement de Sagem à Montluçon.

 

Outre le canon CAESAR, la centrale SIGMA 30 de Sagem équipe 40 systèmes d’artillerie, tels que : PzH2000 (Krauss Maffei Wegmann), MLRS M270 (Airbus Defense), Nora (SDPR), Archer (BAE), ou encore le mortier mobile 2R2M (Thales).

 

Sagem maîtrise l’ensemble des technologies inertielles (mécanique, laser, fibre optique, vibrant) et affiche plus de 60 ans de savoir-faire dans les systèmes de navigation civils et militaires opérant en tout milieu, en France et à l’international.

****

 

Sagem, société de haute technologie de Safran, est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. N°1 européen et n°3 mondial des systèmes de navigation inertielle pour les applications aéronautiques, marines et terrestres, Sagem est également n°1 mondial des commandes de vol pour hélicoptères et n°1 européen des systèmes optroniques et des systèmes de drones tactiques. Présents sur tous les continents via le réseau international du groupe Safran, Sagem et ses filiales emploient 7 500 personnes en Europe, en Asie du Sud-est et Amérique du Nord. Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité.

 

Pour plus d’informations : www.sagem-ds.com

Sagem reçoit de Nexter Systems une commande de 37 centrales de pointage SIGMA 30 pour les canons CAESAR (màj)
Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 11:55
Contre-rébellion à Draguignan !

 

28/02/2014 ASP A. LAROCHE - Armée de terre

 

Du 19 février au 26 février 2014, les lieutenants en formation aux écoles d’infanterie et d’artillerie de Draguignan ont participé à un exercice commun de contre-rébellion. Les récents engagements opérationnels de l’armée de Terre démontrent en effet la nécessité pour nos unités de travailler ensemble pour mener à bien les opérations tactiques.

 

L’exercice « contre-rébellion » s’est déroulé à partir de la FOB (Forward operating base, ou base opérationnelle avancée) du Villars, réplique exacte des bases afghanes, située sur le camp de Canjuers. L’objectif a été de former les lieutenants des deux écoles au combat de contre-rébellion au sein d’un sous-groupement tactique interarmes (SGTIA). Pour cela, la maîtrise du commandement des sections et des équipes d’observation et de coordination des appuis-feux doit être parfaite. Les lieutenants, soumis à la rusticité de la base opérationnelle, ont dû intégrer des appuis (feu, cyno, génie) dans la manœuvre.

 

Les officiers stagiaires ont également été confrontés à la dimension médiatique d’un théâtre d’opérations, puisque des étudiants de l’IUT de journalisme de Cannes étaient intégrés aux sections et ont réalisé des reportages et des interviews en situation.

Partager cet article
Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 22:55
Photos Armée de Terre

Photos Armée de Terre

 

13/02/2014 CNE ROSSI - Armée de Terre

 

Les feux indirects impliquent que la personne qui désigne la cible soit différente de celle qui tire. C’est un appui interarmées dont l’emploi est soumis à la décision du chef tactique.

 

Dans l’armée de Terre, c’est l’artillerie sol-sol qui incarne la fonction appui feu. Pour produire un effet sur le terrain, celle-ci dispose d’un panel de moyens, employés selon l’effet à obtenir : éclairement, aveuglement, neutralisation, destruction, etc.

 

« Les moyens sont répartis en fonction des besoins », précise le lieutenant-colonel Jean-Marie Delion, officier traitant feux 3D du CDEF. Ces trois types de moyens sont : le mortier de 120 mm avec une portée de 8 km, les canons de 155 mm du TRF1et de l’AUF1 d’une portée de 28 km ou encore celui du Caesar d’une portée de 38 km, et enfin, le lance-roquettes unitaire (LRU).

 

Ce nouvel équipement, avec une portée de 80 km et une précision métrique, sera livré courant 2014.

 

La coordination est indispensable pour la gestion des feux et des intervenants 3D dans la zone d’action. L’organisation de l’espace aérien répond à la double obligation de conserver la liberté d’emploi de tous les moyens feux tout en assurant la sécurité des vecteurs évoluant dans la 3D. « Si un hélicoptère de manœuvre intervient pour une évacuation sanitaire et l’extraction d’un blessé, le spécialiste artillerie interdit temporairement tout tir indirect, souligne le LCL Delion. Il y a un responsable de la gestion de la 3D à chaque niveau. »

 

Pour neutraliser les aéronefs ennemis, la défense surface air prend le relais pour la défense aérienne. Sous l’autorité du commandant de la force, l’Air Defence Commander suit les mouvements aériens dans la zone des combats et centralise l’engagement des feux antiaériens. Située au niveau interarmées, cette autorité coordonne le tir des frégates de défense aérienne de la marine, des aéronefs et unités sol-air de l’armée de l’air, et des Mistral de l’armée de Terre.

Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Appui au contact : Les feux indirects
Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 17:35
Nexter dévoile son Caesar pour l’Inde

Le canon Caesar monté sur un châssis indien d’Ashok Leyland (crédits: Nexter)

 

7 février, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

Durant le salon indien de Defexpo, Nexter a dévoilé son imposant canon Caesar pour la première fois sur un châssis indien. Suite à l’accord de partenariat signé durant la précédente édition du salon Defexpo (relire l’article de FOB ici) entre Nexter et Larsen & Toubro, Nexter présente pour la première fois son canon de 155 mm Caesar monté sur un châssis de camion militaire indien d’Ashok Leyland. Outre le fait que Nexter en impliquant fortement l’industrie indienne remplit son quota de Transfert de Technologie (ToT), le Caesar sur châssis Super Stallion est aussi mieux adapté aux besoins indiens.

 

Nul besoin d’être aérotransportable, comme le Caesar français, le châssis est donc plus lourd (25 tonnes contre 18 pour le châssis RTD) et permet une capacité d’emport supérieure (notamment pour embarquer d’avantage de munitions) ainsi que des améliorations ultérieures. A noter également que la cabine n’est pas sur-blindée mais pourrait l’être. Le système d’artillerie (« la partie haute ») est exactement le même que le système français, offrant la même précision, allonge (portée de 42 km pour des obus conventionnels) et rapidité d’action (6 tirs/ minute). Le châssis, avec une bonne mobilité, offre une vitesse maximale supérieure à 80 km/h sur route, plus de 30 km/h en tout-terrain, une autonomie de 600 km ainsi qu’un rayon de braquage de 20 mètres.

 

Pour l’appel d’offre indien, Larsen & Toubro est le chef de file. Rappelons que le besoin indien pour le Mounted Gun System (MGS) est de 800 pièces d’artillerie sur camion. Le Request for Information (RfI) a été émis en juin. La procédure en cours est donc encore « papier » et les essais pourraient débuter prochainement. Larsen & Toubro est donc le prime contractor avec Nexter pour la partie artillerie et Ashok Leyland pour le châssis, L&T réalisant certains équipements de la partie haute. Le Caesar indien est prévu pour être assemblé localement.

 

Le TGS (Tracted Gun System)

 

Nexter est également en compétition pour fournir à l’armée indienne son canon tracté Trajan de 155 mm/52 cal (relire l’article de FOB ici). Toujours avec son partenaire indien L&T, qui réalise la partie basse. Les essais « temps été » ont été réalisé dans le Rajasthan en juillet et aout dernier tandis que ceux « hiver » ont été terminé en décembre dans l’Himalaya. Cette campagne d’essais devraient s’achever cet été. L’appel d’offre indien concerne 1580 pièces d’artillerie. Nexter propose que les 400 premiers soient réalisés en France et le reste en Inde, sous licence à l’arsenal d’Etat OFB (Ordnance Factory Booard).

 

Rénovation des M-46

 

Nexter est aussi en lice pour proposer la modernisation des 300 pièces d’artillerie indiens de 130 mm M-46., L’objectif est de les porter au calibre 155 mm/46 cal. Le RfP (Request for Proposal) vient d’être émis. Là aussi, le français s’appuit sur son partenaire L&T.

Partager cet article
Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 18:54
Tasex : le 68e RAA teste ses missiles MISTRAL



04/02/2014 ASP. Maude FOUQUET - Armée de Terre

 

Du 20 au 23 janvier 2014, le détachement sol-air du 68e régiment d’artillerie d’Afrique a effectué une campagne de tirs réels de missiles MISTRAL, depuis l’île du Levant, au large des côtes varoises. Cet exercice a marqué la fin de la mise en condition avant projection du module défense sol-air à très courte portée.

 

« Les séquences de tirs étaient très satisfaisantes. 12 tirs ont été effectués avec 100% de réussite »,  a déclaré le directeur de tir du bureau appui feu, lors de l’analyse après action, avant d’ajouter : « de l’opérateur NC 1 chargé de coordonner les feux dans la troisième dimension au chef de pièce, chacun a parfaitement rempli son rôle ». Pendant ces trois jours, 77 militaires étaient répartis en deux sections de 6 pièces MISTRAL. Deux opérateurs NC1 et une section de commandement complétaient le dispositif. Pour chaque missile, la fenêtre de tir était courte - moins de 14 secondes - tandis que les cibles pouvaient s’étendre sur un rayon de 7 kilomètres. 

Cet exercice marque la fin de long mois d’entraînement pour le module DSA, qui a été jugé « apte à la projection » par le centre de contrôle de l’artillerie, et qui partira prochainement à Djibouti.

 

>> 68e régiment d'artillerie d'Afrique

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 12:55
L’armée de Terre dote l’artillerie du LRU

 

30/01/2014 ASP M. FOUQUET - Armée de Terre Economie et technologie

 

Le lance-roquette unitaire (LRU) est la première pièce d’artillerie de précision longue portée avec une capacité de frappe très réactive, permanente et par tous les temps. 3 pièces ont été livrées au 6e régiment du matériel/détachement Gresswiller qui assure le soutien direct du 1er régiment d’artillerie, seul régiment opérationnel possédant encore les lance-roquettes multiples (LRM).

 

Chaque roquette emporte une charge unique de 90 kg pour une portée maximale de 70 km, et une précision de moins de 10 m. De plus, les conditions météo et la géographie du terrain n’interfèrent pas sur la trajectoire de la munition, cette dernière étant guidée par centrale inertielle assistée par GPS. C’est une arme très précise, multifonctionnelle, capable de traiter des cibles sur une surface étendue ou très restreinte, en particulier en milieu urbain. Le LRU est le successeur du lance-roquettes multiples (LRM).

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 12:35
India to conduct new trials of indigenous 155mm Bofors howitzer

Bofors 155mm howitzer of the Indian Army. Photo Hemantphoto79

 

29 January 2014 army-technology.com

 

The Indian Ordnance Factory Board (OFB) is planning to conduct new trials of the domestically manufactured 155mm Bofors howitzer in February or March 2014.

 

The electronically upgraded indigenous variant of the Swedish 155mm Bofors howitzer had burst during trials at the Pokhran range in Rajasthan, in August 2013, The Times of India reports.

 

An undisclosed source was quoted by the news agency as saying that the faults have been rectified following the barrel burst.

 

''The fourth and the fifth prototypes have undergone `internal firing tests' in Balasore over the last couple of months. Now, the guns are being readied for the trials,'' the source said.

"The faults have been rectified following the barrel burst."

 

Around 114 Bofors howitzers are being manufactured by Jabalpur-based OFB as part of a INR12.6bn ($200m) contract using the designs obtained under transfer of technology (ToT) provisions in the controversial INR14.7bn ($227m) contract awarded to Bofors in March 1986 for supply of 410 howitzers.

 

The OFB has electronically upgraded the guns to 45 calibre from the original 39 calibre, giving the new howitzer a 38km range compared to the 30km of the original Bofors 155mm Howitzer field gun, according to the news agency.

 

The Indian Army, which has a requirement for 414 howitzers, has not inducted a single 155mm gun in the past three decades since the infamous Bofors scandal.

 

Also called as Haubits 77, the Field Howitzer 77 (FH77) is a Swedish 155 mm howitzer, and is available in two versions, namely Haubits 77 A with a sliding block mechanism and the FH77 B export version with an interrupted screw breech.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 22:55
photo R.BND

photo R.BND

 

Un LRU à l'usine THALES de Cholet (49). Dans 2 mois à Belfort.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:55
[Innovation] Le lance-roquette unitaire

11/12/2013 Armée de Terre

 

Créé et commandé par Louis XIV, le 1er régiment d’artillerie, le plus ancien régiment de l’arme du même nom, va devenir le plus moderne. Au cours de l’année 2014, il percevra un nouveau système d’arme, le lance-roquette unitaire (LRU). Rien de tel pour illustrer la devise du régiment «  Royal d’abord, premier toujours » !

 

Fin novembre 2013, sur la pointe du Titan, au nord-est de l’île du Levant, le LRU a été testé, pour la première fois, en tir de munitions de guerre. Une étape majeure (et brillamment franchie) dans son processus de qualification. Ce système d’arme se révèle performant et ultra-moderne, avec une frappe à longue portée et une précision impressionnante. Pour se faire une idée, il pourrait, depuis  l’esplanade des Invalides à Paris, atteindre des cibles à Beauvais, par exemple, avec une précision de l’ordre de 5 mètres !

 

[Innovation] Le lance-roquette unitaire

Sa munition est indifférente aux conditions climatiques et à la géographie du terrain. Idéal pour l’appui au contact des unités de mêlée sur un terrain ouvert et en zone urbanisée ! Le LRU s’inscrit au cœur même du dispositif d’appui des forces en complément de l’appui aérien et des autres catégories de frappe. Une réussite technologique pour une innovation tactique sur le terrain, en 2014.

En attendant, découvrez-le au cours de cette phase de validation avec ces images inédites et surprenantes. Le compte à rebours a commencé. 3, 2, unité.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:55
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée

08.12.2013 par RP Defense

 

Fêté le 4 décembre, sainte Barbe est la patronne des artilleurs. Chaque année le musée de l'Armée organise, en collaboration avec l'Ecole d'Artillerie de Draguignan et sa fanfare, un week-end festif mèlant performances, reconstitution et présentation de matériels militaires.

 

La Sainte-Barbe - Musée de l'Armée

Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 19:50
Photo Daniel Orban – MIL.be

Photo Daniel Orban – MIL.be

 

21.11.2013 Texte : Guy Verbruggen - Photos : Daniel Orban - Vidéo : Mathieu Duhembre
 

Crète, fin novembre. Pour la dernière fois, les Belges ont lancés des missiles anti-aériens « Mistral » au stand de tir de l'OTAN. Ce dernier tir est l'œuvre du bataillon d'artillerie.

Photos >>

 

Durant 49 ans, les simulations de tir à longue distance se faisaient au NATO Missile Firing Installation (NAMFI), en Crète. « Tout a commencé en 1964 » explique le Capitaine commandant Jordy Deneweth, officier de l'artillerie.

La fin de la période de tir en Crète ne veut pas dire que la Belgique s'arrêtera de lancer des missiles Mistral. En France déjà, les Belges avaient tiré sur des cibles aériennes en collaboration avec la France.

Á partir de 2014, le bataillon d'artillerie partira vers les Hébrides ; un archipel à l'ouest de l'Écosse. « Le terrain de tir en Crète  est techniquement très bon » développe Deneweth, « mais nous étions à la recherche d'un endroit où nous pourrions assurer une formation tactique. Nous avions besoins de nouveaux défis, et nous les avons trouvés sur l'archipel britannique ».

Le dernier tir belge du Mistral a eu lieu en présence du général-major Hubert De Vos, commandant de la composante terre. Durant une cérémonie officielle, il a remercié les autorités grecques par toutes les années de coopération.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:55
photo Musée de l'Armée

photo Musée de l'Armée

 

Source musée de l'Armée

 

Le musée de l'Armée propose des évènements qui lui sont propres et de longue tradition. La fête de la Sainte-Barbe est l'une des manifestations de l'attachement du musée aux traditions militaires qui permettent de rassembler un large public dans la Cour d'Honneur des Invalides.

 

Fêté le 4 décembre, sainte Barbe est la patronne des artilleurs. Chaque année le musée de l'Armée organise, en collaboration avec l'Ecole d'Artillerie de Draguignan et sa fanfare, un week-end festif mèlant performances, reconstitution et présentation de matériels militaires.

 

Les origines de cette animation historique, qui est sainte Barbe?

 

La tradition se situe à Nicomédie, une ville de Turquie appelée aujourd'hui Izmit, en l'an 235. Belle et noble jeune fille, Barbe aurait été enfermée dans une tour par son père Dioscore. Il voulait en effet la soustraire aux sollicitations du monde. De retour d'un voyage, Dioscore apprend que sa fille s'est convertie au catholicisme. Il la livre alors au Gouverneur qui la fait supplicier et décapiter par Dioscore lui-même. A peine a-t-il terminé qu'il est frappé par la foudre, et immédiatement transformé en cendres. La tour, au cours des âges, finit par se confondre avec une poudrière. Sainte Barbe est ainsi devenue la Sainte Patronne des artificiers, des armuriers, des artilleurs et des mineurs, autant que des sapeurs-pompiers.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories