Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 05:20
Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

 

15 juin 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Les États-Unis sont en passe d’entreposer des armes lourdes, y compris des chars, et jusqu’à 5.000 hommes, dans plusieurs pays baltes et d’Europe de l’Est pour contrer une éventuelle agression russe, affirme ce week-end le New York Times.

 

Si la proposition du Pentagone est acceptée par l’exécutif américain, les États-Unis entreposeront pour la première fois des armes lourdes dans ces pays qui ont récemment adhéré à l’OTAN et qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d’influence de l’Union soviétique, affirme le quotidien qui cite des sources américaines et alliées anonymes.

 

Il s’agit de rassurer les pays baltes et d’autres pays d’Europe de l’Est qui sont très inquiets depuis l’annexion de la Crimée et les combats en Ukraine, où des séparatistes pro-russes contestent l’autorité de Kiev dans l’est du pays.

 

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d’armer les séparatistes et d’avoir déployé des troupes régulières pour les aider.

 

Selon le New York Times, la proposition doit encore recevoir l’aval du secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, et de la Maison Blanche. Le quotidien souligne que certains alliés de l’OTAN s’inquiètent de la réaction de la Russie.

 

Un porte-parole du Pentagone cité par le quotidien souligne qu’aucune décision n’a encore été prise.

 

Les responsables qui ont parlé au quotidien estiment que le Pentagone devrait avoir le feu vert avant une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, ce mois-ci à Bruxelles.

 

En l’état actuel des plans du Pentagone, de l’équipement pour quelque 150 hommes (une compagnie dans l’armée américaine) serait stocké dans chacun des trois pays baltes.

 

De l’équipement pour une compagnie ou un bataillon (750 militaires environ) serait entreposé en Pologne, Roumanie, Bulgarie et peut-être en Hongrie, ont précisé ces sources.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 07:50
Operation Atlantic Resolve photo US DoD

Operation Atlantic Resolve photo US DoD

 

WASHINGTON, March 19, 2015 – By Jim Garamone - DoD News

 

Thirteen months after Russia began its occupation of Crimea, the United States and its European allies must remain steadfast against the threat such actions pose, the commander of U.S. Army Europe said here this week.

Lt. Gen. Ben Hodges told the Defense Writers Group at a March 17 breakfast that the Russian action of illegally annexing Crimea from Ukraine and its continuing threat to the eastern part of Ukraine is a game-changer on the continent.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 18:50
photo US DoD

photo US DoD

 

Mar 13, 2015 ASDNews Source : AFPS

 

U.S. and Polish forces will conduct an exercise later this month involving a U.S. Patriot missile battery and Poland’s 3rd Warsaw Air Defense Missile Brigade, Pentagon spokesman Army Col. Steve Warren announced today.

The exercise will involve some 100 U.S. soldiers and 30 vehicles at a location on Polish territory.

Warren called the exercise part of Operation Atlantic Resolve, which is designed to reassure allies, demonstrate freedom of movement and deter regional aggression on the eastern flank of NATO. The mission began in response to Russia’s armed support for separatist rebels in eastern Ukraine and its annexation of Crimea a year ago.

 

Partager cet article

Repost0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 08:50
Arrivée de blindés américains en Lettonie - photo US DoD

Arrivée de blindés américains en Lettonie - photo US DoD

 

10 mars, 2015 Pierre Brassart (FOB)

 

Après une trêve de plus de 20 ans, assiste-t-on à un renouveau de la Guerre froide ? Pendant près de 50 ans, entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la chute de l’URSS, l’OTAN et l’URSS se sont fait face en Europe, l’arme au pied, tout en luttant directement l’un contre l’autre sur des champs de batailles éloignés et via des armées tierces. Ce fut le cas en Corée, au Viet Nam bien sûr, mais aussi en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie Centrale, etc…

 

Avec la chute du mur de Berlin ainsi que celle du communisme soviétique, on a pensé que la paix et la démocratie allait se répandre sur le monde. Erreur… Aujourd’hui, si l’URSS a cessé d’exister, la Russie est bel et bien sortie de sa torpeur et a repris sa place de grande nation. La guerre de Géorgie  en 2008 a été une première claque pour l’Europe et les USA.  La Russie ne compte pas laisser l’alliance atlantique s’étendre sans réagir.

 

En 2013, l’Ukraine s’enflamme. Poutine, fin stratège, sait qu’il ne peut intervenir ouvertement. C’est ainsi que l’on a vu des troupes en uniforme, sans signe distinctif, s’emparer des points clés en Crimée, région stratégique pour la Russie. Le fait que ces soldats étaient russes ne faisait aucun doute, mais cette ruse a permis à Poutine de rattacher la Crimée sans que, concrètement, personne n’intervienne. L’affaire aurait pu s’arrêter là, si les provinces orientales et russophones d’Ukraine ne s’étaient pas soulevé à leur tour, entrainant le pays dans une guerre civile longue et sanglante qui n’est pas prêt de s’arrêter. Mais la Russie ayant joué une fois la carte des « troupes inconnues », elle se doit de faire profil bas. C’est ainsi que les séparatistes ukrainiens recevront, comme par magie, suffisamment d’équipement que pour tenir en échec l’armée ukrainienne. Les pays occidentaux se sentiront également menacé par les vols de provocation menés par l’armée de l’air et par l’aéronavale russe. (Mais quand même pas au point de revoir à la hausse leur budget militaire, ou au moins, à la baisse les coupes qui frappe ces derniers dans toute l’Europe).

 

Mais l’OTAN ne compte pas laisser Poutine faire ce qu’il entend. Si la Russie s’est réveillé, l’OTAN, États-Unis en tête, compte bien lui montrer qu’il y a des limites à ne pas franchir.  L’Ukraine va devenir le nouveau champ de bataille des anciens adversaires russe et américain.

 

Lancée en 2014, l’opération Atlantic Resolve, menée par les États-Unis, a pour but de démontrer la résolution américaine à contribuer à la sécurité collective des membres de l’OTAN. Ainsi, depuis plusieurs mois, les Américains multiplient les exercices avec les membres orientaux de l’alliance (pays baltes, Pologne), et n’hésitent pas à fournir un soutien à l’Ukraine. D’autres pays de l’OTAN se joignent au mouvement. Le Royaume –Uni va fournir des conseillers à l’armée ukrainienne, la France parle de déployer des Leclerc et des VBCI en Pologne.

 

Si les pays européens sont encore un peu frileux à l’idée de déployer un grand nombre de troupes et de véhicules, les Américains n’ont pas peur d’envoyer des brigades entières en Europe de l’Est. Après le 2 Cavalry Regiment (monté sur blindés Stryker), c’est au tour de la 1ère brigade blindé de la 3ème division d’infanterie américaine à se déployer en Lettonie. 3000 hommes et plus de 750 véhicules (y compris des chars de combat Abrams et des véhicules de combat d’infanterie Bradley) viennent prendre leur tour de garde à quelques kilomètres de la frontière russe et permettre aux armées baltes de poursuivre leur entrainement.

 

Maintenant que la Guerre froide est relancée, quels seront les prochains pions que les protagonistes avanceront ?

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 18:40
Ukraine: Kiev confirme le retrait de la majeure partie des armes lourdes dans l’Est

 

10 mars 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Le président ukrainien Petro Porochenko a confirmé le retrait de la majeure partie des armes lourdes dans la zone de conflit dans l’est de l’Ukraine, y compris du côté des séparatistes prorusses, alors que Londres accusait mardi la Russie de « saper » la sécurité en Europe de l’est.

 

« La partie ukrainienne a retiré la majorité de ses systèmes de lance-roquettes multiples et de son artillerie lourde » conformément aux accords de paix Minsk 2, a déclaré le président Porochenko dans une interview à la télévision publique ukrainienne diffusée tard dans la nuit de lundi à mardi.

« Nous constatons que les rebelles soutenus par la Russie ont également retiré une partie considérable » de leurs armes lourdes, a poursuivi le chef de l’État.

Kiev et les Occidentaux accusent Moscou d’armer les séparatistes et d’envoyer ses troupes en Ukraine, ce que la Russie nie farouchement malgré les nombreux témoignages de soldats russes publiés par des médias.

Le chef de la diplomatie britannique Philip Hammond devait réitérer ces accusations tout en accusant le président russe Vladimir Poutine de « saper » la sécurité des nations d’Europe orientale, dans un discours attendu dans la journée et dont des extraits ont été publiés à l’avance.

« Nous sommes à présent confrontés à un dirigeant russe enclin non à se joindre au système international fondé sur des règles, qui préservent la paix entre les nations, mais à le saper », devrait déclarer M. Hammond selon le texte de ce discours.

« Les actions du président Poutine – l’annexion illégale de la Crimée (en mars 2014, ndlr) et actuellement l’utilisation de troupes russes pour déstabiliser l’est de l’Ukraine – sapent fondamentalement la sécurité des nations souveraines de l’est de l’Europe », affirme M. Hammond.

 

3.000 soldats américains aux pays Baltes

Le discours virulent du chef de la diplomatie britannique contre la Russie intervient alors que l’Otan prépare d’importantes manoeuvres en Lettonie, Lituanie et Estonie.

Le Pentagone a ainsi annoncé lundi que les États-Unis avaient commencé à déployer 3.000 soldats et des équipements pour trois mois dans les trois pays baltes.

Ce déploiement s’inscrit dans le cadre de l’opération « Atlantic Resolve » lancée par les Etats-Unis dans le cadre de l’Otan pour rassurer les pays membres et alliés de l’Alliance face à la Russie.

En Ukraine, le président Porochenko a fait état d’un respect global de la trêve, en vigueur depuis le 15 février, malgré des hostilités sporadiques.

« Le long des 485 kilomètres de la ligne de front, il n’y a plus de tirs d’artillerie, sauf au niveau de quelques localités. En revanche, des armes à feu et des lance-grenades sont utilisés » plus fréquemment, a fait valoir le chef de l’Etat dans son interview.

Malgré ces signes de stabilisation, la tension demeure vive dans plusieurs points chauds de la zone de conflit, qui a fait plus de 6.000 morts en onze mois.

Selon M. Porochenko, 64 soldats ukrainiens ont été tués dans l’Est depuis le 15 février, malgré le cessez-le-feu.

Mardi, le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a affirmé que neuf soldats avaient été blessés au cours des dernières 24 heures.

L’armée ukrainienne a accusé les rebelles d’avoir effectué dans la nuit des tirs à l’artillerie lourde sur leurs positions dans plusieurs villages situés à proximité du fief séparatiste de Donetsk.

Dans le village de Chirokiné, à une dizaine de kilomètres du port de Marioupol, dernière grande ville de l’Est rebelle encore contrôlée par Kiev, des combats aux chars ont eu lieu lundi, selon l’armée ukrainienne.

La prise de Marioupol, que les séparatistes ont à maintes reprises désigné comme leur prochaine cible, serait une étape clé dans la création d’un pont terrestre entre la Russie et la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée il y a un an par Moscou, mais très dépendante de l’Ukraine pour ses besoins en eau et en électricité.

« Ces actes agressifs (…) témoignent une nouvelle fois de la volonté des terroristes de poursuivre les hostilités et de ne pas permettre un règlement » du conflit dans l’est, a souligné l’armée ukrainienne dans un communiqué.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 11:50
Abrams Tanks arrive in Latvia--ready for Operation Atlantic Resolve photo US DoD

Abrams Tanks arrive in Latvia--ready for Operation Atlantic Resolve photo US DoD

 

9 mars 2015 45e Nord.ca (AFP)

 

Les Etats-Unis ont commencé à déployer 3.000 soldats pour trois mois de manœuvres dans les pays baltes, dans le cadre de l’opération Atlantic Resolve destinée à rassurer les pays de la région face à la Russie, a indiqué lundi le Pentagone.

 

Près de 750 véhicules et équipements sont arrivés par bateau à Riga pour ces manœuvres qui dureront 90 jours, a précisé le porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

Les équipements comprennent notamment des chars Abrams, les véhicules de combat Bradley et les véhicules Humvees, selon des indications données sur place à l’AFP par le général John O’Connor, chargé du transport des équipements.

Des hélicoptères font également partie du matériel envoyé pour ces manœuvres, a précisé le colonel Warren.

Selon une source militaire américaine, les équipements sont prévus pour rester sur place après le retour dans leurs quartiers des soldats participant aux manœuvres.

Ils resteront tant que ce sera nécessaire pour dissuader la Russie d’une agression, a précisé de son côté le général O’Connor.

L’opération Atlantic resolve (Détermination atlantique) désigne toutes les initiatives militaires prises après le début de la crise ukrainienne par les Etats-Unis, dans le cadre de l’Otan, pour rassurer les pays membres et alliés de l’organisation atlantique face à la Russie.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 12:50
Estonian Military Signs New Deal With US

 

Dec 10, 2014 ASDNews Source : US Army

 

The Estonian Defense Ministry added the FGM-148 Javelin weapon system, a one-man portable rocket launcher, to its military's arsenal following the signing of a sales contract during ceremony at the Ministry of Defense building, here, Nov. 18.

 

The acquisition came after several demonstrations of the weapon system by U.S. forces during Operation Atlantic Resolve and the Estonian military's desire to bolster its anti-tank defense capabilities.

 

Read more

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories