Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:30
F-4 Phantom II de la Force Aérienne Turque

F-4 Phantom II de la Force Aérienne Turque

 

11 Mars 2015 par Defens’Aero

 

La Force Aérienne et Spatiale Turque traverse actuellement une période difficile et douloureuse. En effet, après avoir perdu deux pilotes de chasse et deux officiers navigateurs système d'armes lors d'une collision entre deux F-4 Phantom II le 24 Février dernier, un troisième et tragique accident vient de se passer, encore avec un F-4 Phantom II.

 

Selon les médias locaux turcs, un F-4E Phantom II-2020 "Terminator" s'est écrasé Jeudi 05 Mars au cours d'un exercice de formation, conjointement organisé avec la Force Aérienne Azerbaïdjanaise.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:30
Ministre : « IDEX 2015 a été utile pour l’Azerbaïdjan »

 

26 Février 2015 fr.apa.az

 

Abou Dabi. Le 12e Salon international de défense (IDEX 2015) qui se tient à Abou Dhabi (Emirats Arabes Unis) s’est achevé. Le ministère de l'industrie de défense de l'Azerbaïdjan a pris part au Salon.

 

Le ministère a présenté au salon plus de 180 produits, y compris les armes légères, les systèmes d'artillerie, les drones, les munitions de différents calibres fabriqués en Azerbaïdjan.

Les armes et les munitions fabriquées par l'Azerbaïdjan ont attiré l’attention des militaires étrangers.

Dans son entretien à l’APA, le ministre de l'Industrie de Défense de l'Azerbaïdjan Yaver Jamalov a déclaré que le salon a été important pour le Ministère. Au sein du salon, ont été conclus plusieurs accords avec des sociétés étrangères sur la création d'une coentreprise, l’échange d'expériences, ainsi que la production et l'exportation conjointes.

« Nous avons également reçu des propositions de plusieurs pays sur l'exportation de produit. Il y a des opportunités d'accès aux marchés dans la région arabe, ainsi que ces pays ont les intérêts à cet égard » dit-il.

C’est la deuxième fois que le Ministère de l'industrie de défense de l'Azerbaïdjan participe à IDEX. Il a également été représenté en 2011.

Ministre : « IDEX 2015 a été utile pour l’Azerbaïdjan »
Partager cet article
Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 12:35
Le ministre kirghize de la Défense effectuera une visite officielle en Azerbaïdjan

 

Bakou, 9 février, AzerTAc

 

Le ministre de la Défense de la République kirghize, Abibilla Koubayberdiyev, effectuera le 10 févier une visite officielle en République d’Azerbaïdjan.

En marge de sa visite le ministre kirghize aurait une rencontre au Ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan.

La délégation conduite par Abibilla Koubayberdiyev se rendrait à l’Académie militaire des Forces armées, la Haute école militaire d’Azerbaïdjan Heydar Aliyev et le Centre de formation et d’enseignement des armées.

La visite en Azerbaïdjan du ministre kirghize de la Défense se terminera le 13 février.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 16:40
Salon ADEX 2014 - Bakou Expo Center



 26/09/2014 by SITTA

 

ADEX 2014 est la première édition de ce salon azerbaïdjanais qui s’est déroulé du 11 au 13 septembre 2014 au Bakou Expo Center. Le but était de mettre en lumière la production azerbaidjanaise qui représente aujourd’hui plus de 900 armes ou systèmes. Le salon ADEX 2014 a regroupé 200 compagnies de 34 pays et 22 délégations officielles. Sur le salon on trouve huit pavillons nationaux (Azerbaïdjan, Russie, Turquie, Israël, Biélorussie, Corée du sud, Pologne, Ukraine).

 
BMPT 2 (Uralvagonzavod – Russie)

La firme russe, spécialisée dans la production d’engins blindés, présentait le BMPT 2. ce blindé peut être livré neuf ou, dans le cadre d’une modernisation peut être reconstruit sur la base d’un châssis de char T-72.

BMPT 2 (Russie)

Ce concept unique est particulièrement intéressant, notamment pour les phases de  combat en zone urbaines.

-         puissance de feu

La tourelle, équipée d’une conduite de tir, est armée de deux canons 2A42 de 30 mm pouvant engager des engins blindés jusqu' à 2500 mètres et des obus explosifs jusqu'à 4 000 mètres. Elle intègre également une mitrailleuse PKTM en 7,62 x 54 mm et quatre missiles ATAKA-T (charge creuse ou anti-structure), d’une portée de 6 000 m, sont montés de chaque coté de la tourelle.

-          protection

Par rapport à la version initiale, de nombreux modules ont été ajoutés, parmi lesquels, un ensemble de briquettes réactives placées devant le poste du pilote et à la liaison de la tourelle et du châssis. Les missiles ATAKA-T sont protégés par des coffres blindés. Le train de roulement est protégé par des panneaux réactifs sur les 2/3 avant tandis quand la partie arrière et la nuque de tourelle reçoivent des grilles anti-RPG.

BMPT 2 (Russie)

Le char dispose également de 12 lance-pots fumigènes qui, couplés à des systèmes de détection laser (DAL) peut être déclenchés automatiquement pour émettre un nuage de fumée conséquent.

L’engin est équipé d’un générateur électrique permettant à la tourelle de fonctionner en mode autonome.sans l’aide du moteur.

-          mobilité

Le char est propulsé par un moteur B 84 MC ou BB 92 C2 de 12 cylindres. Le BMPT 2 peut rouler à une vitesse de 60 km/h pour une autonomie de 500 kilomètres.

.

GURZA 2 – Tourelle SARP (MODIAR – AZERBADJAN)

Le véhicule GURZA 2 est basé sur un châssis 4x4 de TOYOTA HILUX 12 équipé d’un moteur diesel D4D 114 PS. L’équipage du GURZA 2 est de quatre soldats. Il est pourvu d’une tourelle télé-opérée SARP (Stabilised Advanced Remote Weapon Platform), armée d’une mitrailleuse NSVT de calibre 12,7 x 108 mm.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

Point très intéressant: l’arme peut tirer en roulant grâce à un système de stabilisation intégré. La SARP permet de tirer et d’observer de jour comme de nuit. Le système dispose d’un mode « alerte » lorsque la dernière cartouche est tirée. La NSVT dispose d’une réserve de munitions de 400 cartouches.

La SARP pivote sur 360° et son débattement en site est compris entre -30° et +60°. La tourelleest montée sur une structure tubulaire. En armement secondaire, le véhicule est pourvu de deux mitrailleuses PKM montées sur des supports latéraux.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

MLRSMC  (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait pour la première fois le MLRSMC (Multiple Launch Rocket System Mobile Complex). Cette pièce d’artillerie basée sur un châssis de Ford F 450 XLT  pourvu d’un moteur de 6,7 litres.

Le MLRSMC reçoit deux paniers de 12 roquettes de 107 mm  sur la plateforme arrière. Ce lance-roquettes est commandé de la place du chef d’engin grâce à un système informatisé. Le lance roquettes multiple et ses composants pèsent 770 kilogrammes à vide et de 1300 kg avec munitions.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

Le système permet de tirer deux roquettes par seconde. La portée maximale est comprise entre de 8 000 et 11 000 mètres en fonction de la munition. Le lanceur pivote de 60° vers la droite et de 110° vers la gauche. Le débattement en site va de 0° à +60° à l’exception de la partie avant du véhicule qui empêche le module de descendre à moins de 27°.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

.

ROKETSAN T 122/300 (ROKETSAN –Turquie)

La firme turque ROKETSAN présentait le MLRS T 122/300. Ce lanceur était pour l’occasion monté sur un châssis russe KAMAZ 63502. le système est conçu pour recevoir quatre tubes de 300 mm ou 40 tubes de 122 mm. Le lanceur déploie des vérins qui permettent de stabiliser la plateforme lors des phases de tir. Le véhicule dispose d’une conduite de tir automatisée. Une fois le véhicule arrêté, le lanceur est en mesure de tirer en moins de 5 minutes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

Le lanceur appartient à un système composé de plusieurs éléments dont :

-        Le C 122/300, véhicule de commandement et de contrôle ;

-        Le L 122/300, véhicule de ravitaillement en munitions ;

-        Le M 122/300, véhicule météorologique ;

-        Le R 122/300, véhicule de dépannage.

L’équipage du lance-roquettes multiple n’est que de deux hommes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

.

BTR 70 M (MODIAR-AZERBAIDJAN)

Le véhicule blindé BTR-70M, de production azerbaïdjanaise, est basé sur un châssis de BTR 70 remotorisé avec un moteur diesel KAMAZ 740.11.240développant 260 chevaux. Le blindé est équipé d’une tourelle téléopéré SIMSEK. L’engin permet de rouler à 80 km/h avec une autonomie de 550 kilomètres. Le véhicule transporte jusqu’à dix soldats. Le BTR 70M mesure 7,5 mètres de long pour 2,8 mètres de large et 2,32 m de haut.

BTR 70 M (Azerbaïdjan)

La tourelle télé-opérée SIMSEK peut être armée :

-        d’un canon 2A14 de calibre 23 x 152 mm et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT ;

-         d’une mitrailleuse KPVT de calibre 14,5 x 114 mm (avec un frein de bouche modifié) et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT.

La tourelle, extra-plate, a un débattement en azimut de 360° et -4° à + 60° en site. Elle a été développée en coopération avec l’Afrique du Sud.

.

Pointeur laser TV/DLP 1 (Transvaro – Turquie)

Le pointeur laser TV/DLP 1 est peut être monté sur des armes légères et de petit calibre (fusil d’assaut, fusil mitrailleur, mitrailleuse, etc.,).cet appareil est pourvu de deux lasers :

-        Un pointeur laser Infrarouge avec une longueur d’onde de 820 à 880 nm.

-        Un pointeur visible rouge avec une longueur d’onde de 620 à 680 nm.

Les lasers sont réglables indépendamment l’un de l’autre. L’utilisation de l’infrarouge nécessite l’emploi d’un système de vision nocturne. Le module est alimenté par une pile de type AA. (La portée des lasers est d’environ 1 000 mètres).

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

Le module pèse seulement 205 grammes pour un encombrement de 100 mm de long, 70 mm de large et 40 mm de haut.

La température d’emploi est de -40°C à 60°C et le module peut rester sous l’eau à une profondeur de huit mètres pendant une période de 30 minutes.

Monté sur des armes longues, il peut être équipé d’un commutateur pour l’utiliser à distance.

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

.

THETIS (EOST- Corée du Sud)

La camera thermique jour/nuit THETIS produite par la firme sud coréenne EOST, est destinée aux équipes d’observation, aux forces spéciales, aux commandants de compagnies, aux unités de surveillance de zone sensible, etc...

Thetis (Corée du Sud)

La THETIS intègre :

-        une camera jour CMOS avec un champ de 8°x 6° et un zoom électronique X2 ;

-        une camera thermique non refroidie avec un capteur bolométrique de 640 x 480 pixels.

Ce système dispose d’un détecteur de présence permettant la mise en sommeil pour économiser la batterie. Ce module permet d’enregistrer une heure de vidéo ou de faire 10 000 photographies. Les images récupérées peuvent être stockées sur la carte SD ou envoyées directement via le système de transmission de l’utilisateur vers les échelons de commandement. La camera thermique dispose de plusieurs champ de vision.

La THETIS pèse 1,8 kilogramme pour un encombrement de 220 mm de long, de 262 mm de large et 103 mm de haut.

.

THUNDERSTORM (ISPRA-Israël)

La firme proposait le lanceur-grenades multiple de 38 mm à létalité réduite THUNDERSTORM.

Thunderstorm (Israël)

Système facile à monter sur un véhicule terrestre, un bâtiment de surface ou sur une structures de défense fixe, le THUNDERSTORM possède 12 lanceurs à percussion mécanique et une mise de feu par solénoïde. Le bloc de commande permet de tirer par groupe de trois grenades de même type ou variées : lacrymogène, flash bang, fumigène, à impact, etc. Il est également possible de tirer les 12 grenades en même temps.

Ce système permet de traiter des cibles allant de 50 à 180 mètres en fonction des munitions, en limitant les risques collatéraux. A noter que la firme ISPRA produit de nombreux équipements pour les forces de l’ordre : munitions, lanceur, équipement de protection, etc.

La phase de rechargement s’effectue en faisant basculer les canons par groupe de 6 (à gauche et à droite).

Thunderstorm (Israël)

.

ZVEROBOY (FAVORIT-Russie)

La firme russe proposait le système de surveillance du champ de bataille ZVEROBOY monté sur véhicule 4x4.

ZVEROBOY (Russie)

Le ZVEROBOY dispose d’un radar ROSA, couplé à un module optronique FOCUS-D. il reçoit également un système de détection de moyens de communications. Le système est pourvu de moyens de transmissions qui lui permettent de donner en temps réel les informations recueillies par ses différents capteurs. Le véhicule dispose d’un système de conduite de nuit et d’un générateur d’énergie. Il se déploie en moins de dix minutes et le générateur permet de rester sur une même zone pendant 24 heures. L’équipage est composé de trois hommes.

La camera diurne permet de détecter un homme à six kilomètres et un véhicule à neuf kilomètres.

La camera thermique détecte un homme à dix kilomètres et un véhicule à 13 kilomètres.

Quant au radar, il détecte un homme à une distance de huit kilomètres et un véhicule à 12 kilomètres.

.

La tourelle téléopérée BLIK 2 (UKRSPECEXPORT – Ukraine)

La tourelle télé-opérée BLIK 2 était présentée pour la première fois. Sa masse raisonnable lui permet d’être montée sur des engins blindés de petite taille.

BLIK 2 (Ukraine)

Cette tourelle est fortement armée. Elle possède :

-        une mitrailleuse NSVT en 12,7 x 108 mm avec 150 cartouches (+150 cartouches en réserve) ;

-        un lance-grenades AGS 17 de 30 mm avec 29 grenades (+29 grenades en réserve) ;

-        une mitrailleuse PKT en 7,62 x 54 mm avec 250 cartouches (+ 1 000 cartouches en réserve) ;

-        huit lance-pots fumigènes 902 B de 81 mm.

Avec ce panel d’armement, la tourelle peut traiter de manière adaptée les cibles qu’elle rencontrera : du véhicule légèrement blindé aux groupes d’infanterie en passant par les phases de combat à portée réduite.

La BLIK 2 a une masse totale de 350 kilogrammes (armes et munitions comprises. la RCWS (Remote Control Weapon System) à une hauteur de 700 mm (au dessus du toit) et un diamètre d’environ 1400 mm sans armes.

BLIK 2 (Ukraine)

.

Fusil d’assaut KHAZRI (MODIAR-Azerbaïdjan)

Le fusil d’assaut KHAZRI produit par le MODIAR est chambré pour la munition 5,45 x 39 mm. L’arme fonctionne par emprunt des gaz. L’alimentation s’effectue par boitier chargeur translucide de 30 cartouches, permettant de contrôler le nombre de munitions restant. L’arme est pourvue d’une crosse pleine repliable (dans la crosse est placé le kit d’entretien) sur le coté pour en réduire l’encombrement.

Khazri (Azerbaïdjan)

Le système de visée est constitué d’une hausse à curseur et d’un guidon pourvu d’oreilles de protection. Un rail de fixation est prévu pour le montage de systèmes de visée optique diurne ou nocturne. L’arme dispose d’un sélecteur de tir de type kalashnikovà trois positions : sureté, semi automatique et automatique. Enfin elle dispose d’une baïonnette multi-usages très pratique sur le terrain.

Khazri (Azerbaïdjan)

 
SARSILMAZ  B6 Compact (SARSILMAZ – Turquie)

La firme turque présentait le pistolet SARSILMAZ B6 Compact, arme compacte qui dispose d’une carcasse en polymère afin d’en réduire son poids et de mieux résister aux agressions extérieures. Le pistolet est chambré pour la munition 9 x 19 mm et dispose d’un chargeur de 13 cartouches. Le système de visée est constitué d’une hausse en U et d’un guidon. Le dessus de la glissière est strié longitudinalement pour éviter le risque de réverbération lors de la visée.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

Ce pistolet mesure 189,5 mm dont 98,75 mm pour le canon. Sa masse à vide est de 700 grammes. La durée de vie du canon est de 25 000 cartouches. Le pistolet est pourvu d’un levier de sureté mécanique et d’un levier arrêtoir de glissière du coté gauche de l’arme. Le SARSILMAZ B 6 Compact dispose d’un verrou de chargeur placé à l’intersection de l’arcade de pontet et de la poignée pistolet. La carcasse dispose d’un busc permettant de protéger la main lorsque le marteau est armé.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

.

BELOMA PD 09 (BELOMA-Biélorussie)

La firme biélorusse présentait une conduite de tir BELOMA PD 09 pour armes légères et lance-roquettes d’infanterie.

Cette conduite de tir dispose d’une voie jour, une voie nuit, d’un télémètre laser, d’un ordinateur balistique, etc. La BELOMA PD 09 peut être montée sur les armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Bielorussie)

La BELOMA PD 09 intègre une banque de données spécifique à un grand nombre d’armes (fusils d’assaut, fusil de tireur d’élite ou lance-roquettes antichar), ce qui lui permet d’être montée sur ces dernières sans correction particulière. La conduite de tir présentée lors du salon était programmée pour le lance-roquettes RPG 7. Il faut cependant intégrer des paramètres comme la température et la vitesse du vent, puis choisir le type de munition, prendre la visée et effectuer la télémétrie. Une fois ces données intégrées, la solution balistique s’affiche. Il suffit alors de remettre la croix de visée sur la cible. Ce système permet d’augmenter la probabilité d’atteinte et ainsi de réduire la consommation de munitions.

La BELOMA PD 09 peut être montée sur une large gamme d’armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Biélorussie)

.

MTLB AM (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait le MTLB AM, engin d’appui chenillé basé sur châssis MTLB. Le véhicule pèse près de 7,3 tonnes et trois hommes composent son équipage. Cette version est équipée d’une tourelle armée de plusieurs systèmes d’arme :

-        un lance-grenades automatique AGS 17 de 30 mm avec une réserve de 300 grenades. Il peut tirer jusqu’à 1 7000 m ;

-        un lance-roquettes multiple de 24 tubes de 57 mm avec une réserve de 75 roquettes.  Il peut traiter des cibles jusqu’à six kilomètres;

-        une mitrailleuse PKT de calibre 7,62 x 54 mm avec une réserve de 2 000 cartouches prend en compte des cibles jusqu’à 1 000 m.

La tourelle possède un débattement en site de -5à +30° et de 360° en azimut. Le système de visée optique dénommé 1 PZ 3 permet de voir des cibles de jour jusqu’à 600 mètres et jusqu’à 1 000 mètres de nuit.

MTLB AM (Azerbaïdjan)

.

Alov Thermal Sight (Alov Plant - Azerbaïdjan)

La lunette de visée thermique non refroidie Alov Thermal sight est destinée aux armes légères d’infanterie (fusils d’assaut, mitrailleuses, fusils de tireur d’élite…). Elle se monte facilement sur les armes équipées de rails Picatinny mais il est possible d’utiliser d’autres systèmes de fixation.

L'Alov Thermal Sight fonctionne dans la bande spectrale 8-12 µm et offre un grossissement X6 et d’un champ de vision de 4,5° x 3,38°. Un zoom électronique x 2 et x 4 équipe par ailleurs la lunette.

La masse de l'Alov Thermal Sight est de 2,1 Kg. Elle est alimentée par piles AA ou par batterie. Son autonomie est de 12 heures à une température de 12°C.

La lunette dispose d’une sortie vidéo pouvant être reliée à divers accessoires de recopie. Elle peut également être couplée à un monoculaire (HUD) relié par un câble, permettant ainsi au tireur de voir et de pouvoir tirer à défilement en exposant uniquement l’arme et les mains du tireur.

Alov Thermal Sight (Azerbaïdjan)

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 12:40
ADEX 2014 (Azerbaïdjan Defence Exhibition) - by SITTA

 

26/09/2014 by SITTA

 

ADEX 2014 est la première édition de ce salon azerbaïdjanais qui s’est déroulé du 11 au 13 septembre 2014 au Bakou Expo Center. Le but était de mettre en lumière la production azerbaidjanaise qui représente aujourd’hui plus de 900 armes ou systèmes. Le salon ADEX 2014 a regroupé 200 compagnies de 34 pays et 22 délégations officielles. Sur le salon on trouve huit pavillons nationaux (Azerbaïdjan, Russie, Turquie, Israël, Biélorussie, Corée du sud, Pologne, Ukraine).

 

BMPT 2 (Uralvagonzavod – Russie)

La firme russe, spécialisée dans la production d’engins blindés, présentait le BMPT 2. ce blindé peut être livré neuf ou, dans le cadre d’une modernisation peut être reconstruit sur la base d’un châssis de char T-72.

BMPT 2 (Russie)

Ce concept unique est particulièrement intéressant, notamment pour les phases de  combat en zone urbaines.

-         puissance de feu

La tourelle, équipée d’une conduite de tir, est armée de deux canons 2A42 de 30 mm pouvant engager des engins blindés jusqu' à 2500 mètres et des obus explosifs jusqu'à 4 000 mètres. Elle intègre également une mitrailleuse PKTM en 7,62 x 54 mm et quatre missiles ATAKA-T (charge creuse ou anti-structure), d’une portée de 6 000 m, sont montés de chaque coté de la tourelle.

-          protection

Par rapport à la version initiale, de nombreux modules ont été ajoutés, parmi lesquels, un ensemble de briquettes réactives placées devant le poste du pilote et à la liaison de la tourelle et du châssis. Les missiles ATAKA-T sont protégés par des coffres blindés. Le train de roulement est protégé par des panneaux réactifs sur les 2/3 avant tandis quand la partie arrière et la nuque de tourelle reçoivent des grilles anti-RPG.

BMPT 2 (Russie)

Le char dispose également de 12 lance-pots fumigènes qui, couplés à des systèmes de détection laser (DAL) peut être déclenchés automatiquement pour émettre un nuage de fumée conséquent.

L’engin est équipé d’un générateur électrique permettant à la tourelle de fonctionner en mode autonome.sans l’aide du moteur.

-          mobilité

Le char est propulsé par un moteur B 84 MC ou BB 92 C2 de 12 cylindres. Le BMPT 2 peut rouler à une vitesse de 60 km/h pour une autonomie de 500 kilomètres.

.

GURZA 2 – Tourelle SARP (MODIAR – AZERBADJAN)

Le véhicule GURZA 2 est basé sur un châssis 4x4 de TOYOTA HILUX 12 équipé d’un moteur diesel D4D 114 PS. L’équipage du GURZA 2 est de quatre soldats. Il est pourvu d’une tourelle télé-opérée SARP (Stabilised Advanced Remote Weapon Platform), armée d’une mitrailleuse NSVT de calibre 12,7 x 108 mm.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

Point très intéressant: l’arme peut tirer en roulant grâce à un système de stabilisation intégré. La SARP permet de tirer et d’observer de jour comme de nuit. Le système dispose d’un mode « alerte » lorsque la dernière cartouche est tirée. La NSVT dispose d’une réserve de munitions de 400 cartouches.

La SARP pivote sur 360° et son débattement en site est compris entre -30° et +60°. La tourelleest montée sur une structure tubulaire. En armement secondaire, le véhicule est pourvu de deux mitrailleuses PKM montées sur des supports latéraux.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

 

MLRSMC  (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait pour la première fois le MLRSMC (Multiple Launch Rocket System Mobile Complex). Cette pièce d’artillerie basée sur un châssis de Ford F 450 XLT  pourvu d’un moteur de 6,7 litres.

Le MLRSMC reçoit deux paniers de 12 roquettes de 107 mm  sur la plateforme arrière. Ce lance-roquettes est commandé de la place du chef d’engin grâce à un système informatisé. Le lance roquettes multiple et ses composants pèsent 770 kilogrammes à vide et de 1300 kg avec munitions.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

Le système permet de tirer deux roquettes par seconde. La portée maximale est comprise entre de 8 000 et 11 000 mètres en fonction de la munition. Le lanceur pivote de 60° vers la droite et de 110° vers la gauche. Le débattement en site va de 0° à +60° à l’exception de la partie avant du véhicule qui empêche le module de descendre à moins de 27°.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

.

ROKETSAN T 122/300 (ROKETSAN –Turquie)

La firme turque ROKETSAN présentait le MLRS T 122/300. Ce lanceur était pour l’occasion monté sur un châssis russe KAMAZ 63502. le système est conçu pour recevoir quatre tubes de 300 mm ou 40 tubes de 122 mm. Le lanceur déploie des vérins qui permettent de stabiliser la plateforme lors des phases de tir. Le véhicule dispose d’une conduite de tir automatisée. Une fois le véhicule arrêté, le lanceur est en mesure de tirer en moins de 5 minutes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

Le lanceur appartient à un système composé de plusieurs éléments dont :

-        Le C 122/300, véhicule de commandement et de contrôle ;

-        Le L 122/300, véhicule de ravitaillement en munitions ;

-        Le M 122/300, véhicule météorologique ;

-        Le R 122/300, véhicule de dépannage.

L’équipage du lance-roquettes multiple n’est que de deux hommes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

.

BTR 70 M (MODIAR-AZERBAIDJAN)

Le véhicule blindé BTR-70M, de production azerbaïdjanaise, est basé sur un châssis de BTR 70 remotorisé avec un moteur diesel KAMAZ 740.11.240développant 260 chevaux. Le blindé est équipé d’une tourelle téléopéré SIMSEK. L’engin permet de rouler à 80 km/h avec une autonomie de 550 kilomètres. Le véhicule transporte jusqu’à dix soldats. Le BTR 70M mesure 7,5 mètres de long pour 2,8 mètres de large et 2,32 m de haut.

BTR 70 M (Azerbaïdjan)

La tourelle télé-opérée SIMSEK peut être armée :

-        d’un canon 2A14 de calibre 23 x 152 mm et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT ;

-         d’une mitrailleuse KPVT de calibre 14,5 x 114 mm (avec un frein de bouche modifié) et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT.

La tourelle, extra-plate, a un débattement en azimut de 360° et -4° à + 60° en site. Elle a été développée en coopération avec l’Afrique du Sud.

.

Pointeur laser TV/DLP 1 (Transvaro – Turquie)

Le pointeur laser TV/DLP 1 est peut être monté sur des armes légères et de petit calibre (fusil d’assaut, fusil mitrailleur, mitrailleuse, etc.,).cet appareil est pourvu de deux lasers :

-        Un pointeur laser Infrarouge avec une longueur d’onde de 820 à 880 nm.

-        Un pointeur visible rouge avec une longueur d’onde de 620 à 680 nm.

Les lasers sont réglables indépendamment l’un de l’autre. L’utilisation de l’infrarouge nécessite l’emploi d’un système de vision nocturne. Le module est alimenté par une pile de type AA. (La portée des lasers est d’environ 1 000 mètres).

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

Le module pèse seulement 205 grammes pour un encombrement de 100 mm de long, 70 mm de large et 40 mm de haut.

La température d’emploi est de -40°C à 60°C et le module peut rester sous l’eau à une profondeur de huit mètres pendant une période de 30 minutes.

Monté sur des armes longues, il peut être équipé d’un commutateur pour l’utiliser à distance.

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

.

THETIS (EOST- Corée du Sud)

La camera thermique jour/nuit THETIS produite par la firme sud coréenne EOST, est destinée aux équipes d’observation, aux forces spéciales, aux commandants de compagnies, aux unités de surveillance de zone sensible, etc...

Thetis (Corée du Sud)

La THETIS intègre :

-        une camera jour CMOS avec un champ de 8°x 6° et un zoom électronique X2 ;

-        une camera thermique non refroidie avec un capteur bolométrique de 640 x 480 pixels.

Ce système dispose d’un détecteur de présence permettant la mise en sommeil pour économiser la batterie. Ce module permet d’enregistrer une heure de vidéo ou de faire 10 000 photographies. Les images récupérées peuvent être stockées sur la carte SD ou envoyées directement via le système de transmission de l’utilisateur vers les échelons de commandement. La camera thermique dispose de plusieurs champ de vision.

La THETIS pèse 1,8 kilogramme pour un encombrement de 220 mm de long, de 262 mm de large et 103 mm de haut.

.

THUNDERSTORM (ISPRA-Israël)

La firme proposait le lanceur-grenades multiple de 38 mm à létalité réduite THUNDERSTORM.

Thunderstorm (Israël)

Système facile à monter sur un véhicule terrestre, un bâtiment de surface ou sur une structures de défense fixe, le THUNDERSTORM possède 12 lanceurs à percussion mécanique et une mise de feu par solénoïde. Le bloc de commande permet de tirer par groupe de trois grenades de même type ou variées : lacrymogène, flash bang, fumigène, à impact, etc. Il est également possible de tirer les 12 grenades en même temps.

Ce système permet de traiter des cibles allant de 50 à 180 mètres en fonction des munitions, en limitant les risques collatéraux. A noter que la firme ISPRA produit de nombreux équipements pour les forces de l’ordre : munitions, lanceur, équipement de protection, etc.

La phase de rechargement s’effectue en faisant basculer les canons par groupe de 6 (à gauche et à droite).

Thunderstorm (Israël)

.

ZVEROBOY (FAVORIT-Russie)

La firme russe proposait le système de surveillance du champ de bataille ZVEROBOY monté sur véhicule 4x4.

ZVEROBOY (Russie)

Le ZVEROBOY dispose d’un radar ROSA, couplé à un module optronique FOCUS-D. il reçoit également un système de détection de moyens de communications. Le système est pourvu de moyens de transmissions qui lui permettent de donner en temps réel les informations recueillies par ses différents capteurs. Le véhicule dispose d’un système de conduite de nuit et d’un générateur d’énergie. Il se déploie en moins de dix minutes et le générateur permet de rester sur une même zone pendant 24 heures. L’équipage est composé de trois hommes.

La camera diurne permet de détecter un homme à six kilomètres et un véhicule à neuf kilomètres.

La camera thermique détecte un homme à dix kilomètres et un véhicule à 13 kilomètres.

Quant au radar, il détecte un homme à une distance de huit kilomètres et un véhicule à 12 kilomètres.

.

La tourelle téléopérée BLIK 2 (UKRSPECEXPORT – Ukraine)

La tourelle télé-opérée BLIK 2 était présentée pour la première fois. Sa masse raisonnable lui permet d’être montée sur des engins blindés de petite taille.

BLIK 2 (Ukraine)

Cette tourelle est fortement armée. Elle possède :

-        une mitrailleuse NSVT en 12,7 x 108 mm avec 150 cartouches (+150 cartouches en réserve) ;

-        un lance-grenades AGS 17 de 30 mm avec 29 grenades (+29 grenades en réserve) ;

-        une mitrailleuse PKT en 7,62 x 54 mm avec 250 cartouches (+ 1 000 cartouches en réserve) ;

-        huit lance-pots fumigènes 902 B de 81 mm.

Avec ce panel d’armement, la tourelle peut traiter de manière adaptée les cibles qu’elle rencontrera : du véhicule légèrement blindé aux groupes d’infanterie en passant par les phases de combat à portée réduite.

La BLIK 2 a une masse totale de 350 kilogrammes (armes et munitions comprises. la RCWS (Remote Control Weapon System) à une hauteur de 700 mm (au dessus du toit) et un diamètre d’environ 1400 mm sans armes.

BLIK 2 (Ukraine)

.

Fusil d’assaut KHAZRI (MODIAR-Azerbaïdjan)

Le fusil d’assaut KHAZRI produit par le MODIAR est chambré pour la munition 5,45 x 39 mm. L’arme fonctionne par emprunt des gaz. L’alimentation s’effectue par boitier chargeur translucide de 30 cartouches, permettant de contrôler le nombre de munitions restant. L’arme est pourvue d’une crosse pleine repliable (dans la crosse est placé le kit d’entretien) sur le coté pour en réduire l’encombrement.

Khazri (Azerbaïdjan)

Le système de visée est constitué d’une hausse à curseur et d’un guidon pourvu d’oreilles de protection. Un rail de fixation est prévu pour le montage de systèmes de visée optique diurne ou nocturne. L’arme dispose d’un sélecteur de tir de type kalashnikovà trois positions : sureté, semi automatique et automatique. Enfin elle dispose d’une baïonnette multi-usages très pratique sur le terrain.

Khazri (Azerbaïdjan)

 

SARSILMAZ  B6 Compact (SARSILMAZ – Turquie)

La firme turque présentait le pistolet SARSILMAZ B6 Compact, arme compacte qui dispose d’une carcasse en polymère afin d’en réduire son poids et de mieux résister aux agressions extérieures. Le pistolet est chambré pour la munition 9 x 19 mm et dispose d’un chargeur de 13 cartouches. Le système de visée est constitué d’une hausse en U et d’un guidon. Le dessus de la glissière est strié longitudinalement pour éviter le risque de réverbération lors de la visée.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

Ce pistolet mesure 189,5 mm dont 98,75 mm pour le canon. Sa masse à vide est de 700 grammes. La durée de vie du canon est de 25 000 cartouches. Le pistolet est pourvu d’un levier de sureté mécanique et d’un levier arrêtoir de glissière du coté gauche de l’arme. Le SARSILMAZ B 6 Compact dispose d’un verrou de chargeur placé à l’intersection de l’arcade de pontet et de la poignée pistolet. La carcasse dispose d’un busc permettant de protéger la main lorsque le marteau est armé.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

.

BELOMA PD 09 (BELOMA-Biélorussie)

La firme biélorusse présentait une conduite de tir BELOMA PD 09 pour armes légères et lance-roquettes d’infanterie.

Cette conduite de tir dispose d’une voie jour, une voie nuit, d’un télémètre laser, d’un ordinateur balistique, etc. La BELOMA PD 09 peut être montée sur les armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Bielorussie)

La BELOMA PD 09 intègre une banque de données spécifique à un grand nombre d’armes (fusils d’assaut, fusil de tireur d’élite ou lance-roquettes antichar), ce qui lui permet d’être montée sur ces dernières sans correction particulière. La conduite de tir présentée lors du salon était programmée pour le lance-roquettes RPG 7. Il faut cependant intégrer des paramètres comme la température et la vitesse du vent, puis choisir le type de munition, prendre la visée et effectuer la télémétrie. Une fois ces données intégrées, la solution balistique s’affiche. Il suffit alors de remettre la croix de visée sur la cible. Ce système permet d’augmenter la probabilité d’atteinte et ainsi de réduire la consommation de munitions.

La BELOMA PD 09 peut être montée sur une large gamme d’armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Biélorussie)

.

MTLB AM (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait le MTLB AM, engin d’appui chenillé basé sur châssis MTLB. Le véhicule pèse près de 7,3 tonnes et trois hommes composent son équipage. Cette version est équipée d’une tourelle armée de plusieurs systèmes d’arme :

-        un lance-grenades automatique AGS 17 de 30 mm avec une réserve de 300 grenades. Il peut tirer jusqu’à 1 7000 m ;

-        un lance-roquettes multiple de 24 tubes de 57 mm avec une réserve de 75 roquettes.  Il peut traiter des cibles jusqu’à six kilomètres;

-        une mitrailleuse PKT de calibre 7,62 x 54 mm avec une réserve de 2 000 cartouches prend en compte des cibles jusqu’à 1 000 m.

La tourelle possède un débattement en site de -5à +30° et de 360° en azimut. Le système de visée optique dénommé 1 PZ 3 permet de voir des cibles de jour jusqu’à 600 mètres et jusqu’à 1 000 mètres de nuit.

MTLB AM (Azerbaïdjan)

.

Alov Thermal Sight (Alov Plant - Azerbaïdjan)

La lunette de visée thermique non refroidie Alov Thermal sight est destinée aux armes légères d’infanterie (fusils d’assaut, mitrailleuses, fusils de tireur d’élite…). Elle se monte facilement sur les armes équipées de rails Picatinny mais il est possible d’utiliser d’autres systèmes de fixation.

L'Alov Thermal Sight fonctionne dans la bande spectrale 8-12 µm et offre un grossissement X6 et d’un champ de vision de 4,5° x 3,38°. Un zoom électronique x 2 et x 4 équipe par ailleurs la lunette.

La masse de l'Alov Thermal Sight est de 2,1 Kg. Elle est alimentée par piles AA ou par batterie. Son autonomie est de 12 heures à une température de 12°C.

La lunette dispose d’une sortie vidéo pouvant être reliée à divers accessoires de recopie. Elle peut également être couplée à un monoculaire (HUD) relié par un câble, permettant ainsi au tireur de voir et de pouvoir tirer à défilement en exposant uniquement l’arme et les mains du tireur.

Alov Thermal Sight (Azerbaïdjan)

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense

 

15 Septembre 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou.. La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense, a confié Ismail Demir, secrétaire d'Etat aux industries de défense (SSM),  à l’APA.

 

Selon Demir, l’Azerbaïdjan a été en mesure de réaliser des projets importants dans l'industrie de défense, au sein d'une courte période de temps : « Les entreprises turques de l'industrie de défense apportent également leur soutien dans ce domaine.

 

ASELSAN, ROKETSAN, MKE et d'autres entreprises turques sont impliquées dans les projets qui sont y réalisés. Dans les réunions tenues au sein de l’ADEX 2014, nous avons discuté de divers aspects de la coopération » dit-il.

 

« Il existe deux domaines de coopération dans l'industrie de défense entre deux pays. Premier – la vente directe des compagnies turques, deuxième - la mise en œuvre de projets conjoints. Nous croyons que notre activité sera élargie dans la seconde direction. Les entreprises turques seront en mesure de contribuer au développement de l'industrie de la défense de l’Azerbaïdjan fraternel » a-t-il conclu.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 11:40
L’Azerbaïdjan pourra acheter plus de chars russes

 

 

26 mai 2014, Claire -armenews.com

 

L’Azerbaïdjan pourra acheter 100 chars de bataille supplémentaires aux russes après avoir reçu pour 1 milliard de dollars de fournitures militaires.

 

Konstantin Biryulin, le chef adjoint du Service fédéral pour la coopération technico-militaire, a déclaré que les entreprises de défense russes ont presque tous terminé la livraison de ces armes offensives, dont environ 100 chars T-90.

 

“ Nous avons terminé l’envoi de l’ensemble du lot - soit 100 chars - il y a environ un mois “, a déclaré Biryulin, comme convenu par un contrat russo-azerbaïdjanais de défense signé en 2011.

 

Le responsable russe a également révélé que le contrat donne à l’Azerbaïdjan une option d’achat de 100 autres T-90. “ Mais la deuxième partie n’a pas encore été traité “, a t-il précisé.

 

Les livraisons d’armes russes à l’Azerbaïdjan a fait sensation en Arménie après avoir été révélées par un journal de Moscou il y a un an. Le tollé s’est intensifiée après la déclaration du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev en août puisqu’il a révélé que le volume total des contrats de défense avec les Russes “ se mesure à 4 milliards de dollars. “

 

Des politiciens arméniens, la plupart dans l’opposition, et les experts ont accusé Moscou d’agir contre l’esprit de l’alliance militaire russo-arménienne. Des responsables de la sécurité russes ont rejeté la critique.

 

Le ministère de la Défense a refusé vendredi de commenter cette révélation de préparation apparent de Moscou à vendre plus de réservoirs à Bakou. La révélation de Biryulin est assuré de susciter de nouvelles déclarations anti-russes par des groupes d’opposition et les médias arméniens.

 

Que la Russie soit prête à vendre des armes supplémentaires à l’Azerbaïdjan a été indiqué par le général Valery Gerasimov, le chef d’état-major général de l’armée russe, lors d’une visite à Bakou le mois dernier. Plus tard, en avril, une aide pour le ministre azerbaïdjanais de l’industrie de la défense a exprimé l’espoir que Moscou solidifie son statut de premier fournisseur de l’Azerbaïdjan pour l’équipement militaire.

 

L’armée azerbaïdjanaise a reçu des chars russes, des véhicules blindés, des systèmes d’artillerie, des hélicoptères d’attaque et d’autres armes offensives.

 

Les forces armées étroitement intégrées de l’Arménie et du Haut-Karabagh ne sont pas connus pour avoir des chars T-90 dans leur arsenal. La grande majorité de leurs chars est moins avancée que le modèle T- 72.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 07:40
Azerbaïdjan - Ministre de l’industrie de défense : « Le besoin de munitions de l'armée et de structures de pouvoir sera satisfait pleinement au détriment de la production nationale »

 

26 Avril 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou -  Le Ministère azerbaïdjanais de l'Industrie de Défense (MID) va répondre pleinement à partir de la fin de cette année, aux besoins des munitions des forces armées et des structures de pouvoir, le ministre de l’industrie de défense Yavar Jamalov a confié à l’APA.

 

Le ministre a dit que les entreprises du MID produisent actuellement des munitions de différents diamètres pour les pistolets, mitraillettes fusils de sniper, mitrailleuses, mortiers, différents lance-grenades, ainsi que pour les fusils de chasse : « La qualité de nos munitions n’est pas inférieure aux analogues étrangers, et les dépasse en termes de certains paramètres » a-t-il dit.

 

Le ministre a noté que les usines qui sont prévues pour être ouvertes dans un proche avenir, vont produire les munitions pour les réservoirs et les véhicules d'artillerie de divers calibres : « Ainsi, le besoin de l’armée dans ce domaine sera satisfait pleinement au détriment de la production nationale » a-t-il conclu.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 07:40
Le fusil de précision « Yalguzag » sera inclus dans un proche avenir à l’armement de l’Azerbaïdjan

 

14 Avril 2014 Rachad Suleymanov – APA.

 

Kuala Lumpu - Le fusil de précision « Yalguzag » fabriqué par le Ministère de l’industrie de défense de l’Azerbaïdjan inclura l’armement des structures militaires, le stand azerbaïdjanais au salon DSA 2014 a confié à l’APA.

 

Les tests du fusil en calibre 7.62 X 51 Nato ont été achevés.

 

« Yalguzag » a démontré de bons résultats. Le fusil de précision est maintenant prêt pour une utilisation pratique » a déclaré le conseiller du ministre de l'industrie de défense Azad Mammadov.

 

Ce fusil a attiré l'attention des forces militaires étrangères. L'arme fonctionne sur le principe de mécanisme à verrou.

 

« Yalguzag » a été équipé de viseur optique local.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 10:35
L’Azerbaïdjan démontre ses armes et munitions en Malaisie

 

14 Avril 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Kuala Lumpur -  La 14e édition du salon de défense asiatique DSA a ouvert ses portes lundi 14 avril à Kuala Lumpur (Malaisie).

 

Selon l’envoyé spécial de l’APA sur place, le Ministère de l'Industrie de Défense (MID) de l’Azerbaïdjan est représenté par un stand séparé au salon où participent plus de 1000 entreprises et organisations de 50 pays.

 

L’événement se tient sous le haut patronage du ministre malaisien de la Défense et des Transports Hishammuddin Hussein. 27 mille visiteurs ont confirmé leur participation à l'exposition.

 

La délégation azerbaïdjanaise dirigée par le ministre de l'Industrie de Défense Yaver Jamalov a assisté au Salon. L’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Malaisie Galey Allahverdiyev a visité également le salon.

 

L'Azerbaïdjan présente 132 types de produits comme les armes « Istiglal-T », « Mubariz », « Yalgouzag », la mitrailleuse offensive universelle de calibre 7,62 mm qui a été élaborée par les spécialistes azerbaïdjanais, les pistolets « Zefer », « Zefer-K », « Imam », les maquettes des drones, les munitions, les masques à gaz et etc.

 

Dans le cadre de l’événement, Y. Jamalov a rencontré le chef de la police nationale de la Turquie, Mehmet Kiliçlar. Il devrait se réunir également avec son homologue malaisien.

 

Voir - PHOTOS

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 08:55
CEMA : rencontre avec le ministre de la Défense azerbaïdjanais

 

21/01/2014 Sources : EMA

 

Le 14 janvier 2014, l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées (CEMA) a rencontré le ministre de la Défense azerbaïdjanais, le général Zakir Hassanov.

 

Cette rencontre était organisée dans le cadre du déplacement à Paris du général Hassanov venu pour signer un accord formalisant la coopération de Défense entre la France et l’Azerbaïdjan.

 

Au cours de son entrevue avec le CEMA, le général Hassanov a insisté sur l’importance que revêtait cette coopération de Défense pour son pays. Dans un contexte régional parfois instable, et alors que l’Azerbaïdjan souhaite consolider son outil de défense, la mise en œuvre du savoir-faire militaire française et l’échange d’expertise font l’objet d’un intérêt partagé. 

 

Cette visite confirme le dynamisme notre relation bilatérale, dans la continuité du dialogue entre états-majors qui s’est tenu à Bakou en décembre dernier.

CEMA : rencontre avec le ministre de la Défense azerbaïdjanais
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 12:25
Les Ministères français et azerbaïdjanais de la Défense ont signé un Mémorandum technique sur la coopération dans le domaine de la défense

 

 

15 Janvier 2014] Hafiz Heydarov - APA

 

Bakou.-  La visite officielle du Ministre azerbaïdjanais de la Défense, général-colonel Zakir Hassanov en France a touché à sa fin.

 

Selon le communiqué de presse du Ministère posté à l’APA, lors de la visite, le ministre Zakir Hasanov a rencontré les autorités militaires françaises et les chefs de plusieurs entreprises de défense et discuté de la coopération bilatérale.

 

Un Mémorandum technique a été signé entre le ministère de la Défense de la République d'Azerbaïdjan et le Ministère de la Défense de la République de la France sur la coopération dans le domaine de la défense.

 

Hassanov a terminé sa visite le 14 janvier.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 19:40
Les ambitions militaires de l' Azerbaïdjan (2)

 

15 novembre 2013 Henri Weill Ainsi va le monde !

 

Ce pays du Caucase vit depuis la fin de l'ex-URSS sous la domination du clan Aliev. Qui en contrôle tous les rouages, qu'ils soient politiques ou économiques (post du 13 novembre). Dans ce second entretien, nous examinons avec Mathieu BOULEGUE, chercheur à l’IPSE *(programme Eurasie-Europe), les ambitions militaires de l'Azerbaïdjan.

 

Le conflit du Karabakh dure depuis 20 ans ; Azéris et Arméniens ne sont pourtant pas pressés d’y mettre fin. Pourquoi ?

 

MB : Cela fait presque deux décennies, en effet, que le conflit du Karabakh perdure, ce qui en fait la plus longue guerre de tranchées de l’Histoire. Tragiquement, la préservation de cette situation est  bénéfique aux deux Etats, officiellement en guerre.

Pour l’Azerbaïdjan, se lancer dans une aventure militaire reviendrait à risquer de perdre la rente énergétique sur laquelle la famille Aliev s’est consolidée depuis le « contrat du siècle » de 1994. La guerre n’est donc pas une option valable pour le pouvoir en place. Par ailleurs, l’explosion du budget de la défense depuis 10 ans permet au pays de se lancer dans une sorte de politique de « défiscalisation » à grande échelle, afin de trouver un relais de croissance supplémentaire mais également de concilier un certain nombre d’opérations de détournement de fonds. De plus, la rhétorique belliqueuse permanente permet de garder la situation suffisamment sous tension et flatter ainsi le nationalisme.

Pour l’Arménie, la préservation de ce statu quo implique que la « République du Haut-Karabakh » demeure sous son contrôle. Se livrer à des provocations serait contre-productif, Erevan pouvant se retrouver en position de faiblesse à la table des négociations. L’Arménie joue également sur sa victimisation dans le conflit et profite du lobbying actif de sa diaspora... Les perspectives de règlement du conflit sont donc bloquées !

 

Comment la Russie  considère-telle l’Azerbaïdjan ?

De manière assez ambiguë ! Les rapports entre Moscou et Bakou sont marquées par de profondes dissensions, notamment sur la question énergétique et le Karabakh. Pour faire simple, c’est principalement grâce à la rente énergétique et le transit des pipelines que l’Azerbaïdjan est aujourd’hui un Etat autonome vis-à-vis de la Russie. Sans quoi Bakou aurait rejoint le giron russe depuis longtemps…

Plusieurs points irritent la Russie et ternissent les relations bilatérales. D’abord l’Azerbaïdjan s’est retiré de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC, alliance militaire des anciens pays soviétiques) en 1999 pour rejoindre, la même année, l’organisation du GUAM, ouvertement tournée contre la Russie. Le rapprochement entre Bakou et Tbilissi à la suite de la guerre russo-géorgienne d’août 2008, a également été mal perçu par Moscou. Les deux pays sont en réalité dans une forme de confrontation vis-à-vis de la Turquie et de l’Iran, deux alliés sur lesquels l’Azerbaïdjan compte activement et que la Russie courtise.

Au cours de l’année 2013, plusieurs développements internationaux ont provoqué une nouvelle phase de tension. Ainsi la fermeture provoquée par Bakou de la station radar de Gabala, prêtée aux forces armées russes  ou encore la mise en avant du gazoduc TANAP. De plus, Moscou ne semble pas parvenir à exercer une pression suffisante pour forcer l’Azerbaïdjan à rejoindre l’Union Eurasienne. Enfin, Moscou soutient plus ou moins ouvertement l’Arménie dans le conflit du Karabakh, notamment en lui fournissant la majorité de son matériel militaire. Moscou a également tout intérêt à préserver le statu quo dans ce conflit tant d’un point de vue stratégique qu’énergétique.

 

Les Azeris se positionnent et lancent un salon de l’armement à Bakou en 2014 ?

De manière assez surprenante en effet ! En avril 2013, le ministre de l’industrie de défense Yaver Djamalov avait annoncé que la capitale accueillerait un salon international de défense, ADEX, du 11 au 13 septembre 2014. L’Azerbaïdjan cherche à développer son complexe militaro-industriel national via la production interne d’équipements et de matériel militaire.

Il est vrai que l’industrie de défense azérie a réalisé des progrès notables en matière de production indigène ces derniers années, dans le domaine des armes légères et de petit calibre (notamment le fusil de précision Istiglal) ou encore des véhicules de transport blindés (comme les modèles Matador et Marauder dont la licence de production a été achetée à l’Afrique du Sud en 2009). La création d’un ministère de l’industrie de défense en 2005 a permis la mise en place de grands projets, en particulier de centres de production de munitions. Il convient toutefois de relativiser ces succès internes car le complexe militaro-industriel de l’Azerbaïdjan reste très faible technologiquement et dépend en grande partie de la coopération internationale. Notamment des productions conjointes avec des partenaires diversifiés comme l’Afrique du Sud, la Turquie ou Israël. Le salon ADEX intègre cette logique qui pourrait permettre une montée en gamme.

De manière plus insidieuse, l’organisation d’ADEX permet d’exercer une pression indirecte sur l’Arménie en mettant en avant les avancées militaires « spectaculaires » de l’Azerbaïdjan.

 

Les Azéris voudraient également se positionner sur le marché des drones ?

Ils sont demandeurs et même producteurs. En février 2012, la signature d’un contrat de défense avec Israël a fait grand bruit (notamment en Iran et en Arménie) puisqu’il a conduit à la vente pour 1.6 milliards de dollars d’armement à l’Azerbaïdjan ; principalement des drones Heron et Searcher ainsi que d’autres systèmes de défense anti-aérien. Cette question des drones israéliens avait déjà été abordée lors de la visite de Shimon Peres à Bakou en 2009. Des accords de production ont suivi. En mars 2011, la joint-venture Azad Systems a vu le jour entre l’Azerbaïdjan et la société israélienne Aeronautics Defense Systems pour la production conjointe de drones type Aerostar et Orbiter. Toutefois, l’implication azerbaïdjanaise se limite à la production de quelques composants et à l’assemblage sur place. De plus, le contrat n’aurait pas permis de transferts de technologie importants.

Les drones sont utiles pour les forces armées d’Azerbaïdjan à des fins de surveillance et de reconnaissance. Fin 2011, un drone azerbaïdjanais a d’ailleurs été abattu par les forces du Karabakh sur la ligne de contact, confirmant la présence de ces engins dans les activités de renseignement militaire.

 

* Institut prospective et sécurité en Europe

 

Azerbaïdjan, , Mathieu Boulegue

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 16:30
MAZ 543 with Grad missiles

MAZ 543 with Grad missiles

BAKOU, 27 mai - RIA Novosti

 

L'Azerbaïdjan lancera prochainement la production de missiles conjointement avec la compagnie turque Roketsan, annonce lundi l'agence APA, se référant à un communiqué publié par Roketsan.

 

"Dans le cadre de l'accord signé le 8 mai à Istanbul, l'Azerbaïdjan produira des missiles de 107 et 122 millimètres. Roketsan n'étant chargée que de livrer les propulseurs des missiles, tous leurs composants ainsi que leur assemblage seront réalisés par la partie azerbaïdjanaise", indique le communiqué.

 

La portée des missiles de 122 millimètres sera de 42 kilomètres (deux fois supérieure à celle des missiles russes Grad), alors que la portée de missiles de 107 millimètres sera de 11 kilomètres, soit quatre kilomètres de plus que les missiles analogues fabriqués par la Russie et l'Ukraine.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 16:35
La Chine va accorder une aide militaire gratuite à l'Azerbaïdjan

22 Mai 2013 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou.-  La Chine va fournir une aide militaire gratuite pour les forces armées de l'Azerbaïdjan.

 

APA rapporte que l'aide sera mise en œuvre sur la base de l'accord signé le 21 Janvier de cette année entre les ministères de la défense de l'Azerbaïdjan et de la Chine.

 

Selon l'accord, la Chine va fournir aux forces armées azerbaïdjanaises, une assistance gratuite de la propriété militaire d’un montant de 3 millions de yuans (490.000 USD). Les types et montants des aides seront confirmés selon le protocole additionnel signé entre les parties.

 

L'accord a été signé par l'attaché militaire des forces armées azerbaïdjanaises, capitaine 1er rang Nurulla Aliyev, et le porte-parole du ministre chinois de la Défense, général Chi Guoveem.

 

Notons que dans le cadre du protocole​ signé en 2011, le ministère chinois de la Défense avait fourni une assistance gratuite de la propriété militaire d’un montant de 6 millions de yuans (951.067 USD) aux forces armées azerbaïdjanaises.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 11:30
Les armes produites en Azerbaïdjan peuvent être adopté à l'armée turque

13 Mai 2013 Rashad Suleymanov - APA

 

Bakou -  Certains types d'armes produites en Azerbaïdjan peuvent être prises par l'armée turque, a déclaré le ministre de l'Industrie de la défense Yaver Jamalov.

 

Le ministre a dit que lors de la réunion avec le secrétaire de l’Industrie de la Défense Bayar Murad, la Turquie, qui s'est tenue dans le cadre de l’exposition internationale de la défense IDEF-2013, a été discuté le développement de la coopération bilatérale.

 

« Dans la réunion, nous avons également discuté de l'utilisation de certaines armes fabriquées en Azerbaïdjan par l'armée turque. J’espère que dans un proche avenir certaines mesures à cet égard seront prises » a annoncé Jamalov.

 

Notant que l'Azerbaïdjan attache l'importance à la coopération avec la Turquie dans le domaine de la défense, le ministre a dit que, dans ce cadre sont prévus des projets communs.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 17:18
Partager cet article
Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 16:51
Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:44
Azerbaïdjan prévoit jusqu’à la fin de cette année de commencer à produire des « Kalachnikov »

29 juin 2012 Victoria Dementyeva – APA

 

Jusqu’à la fin de 2012, le Ministère de l’industrie de la défense remettra plus de 60 avions drone de reconnaissance au Ministère de la Défense

 

Bakou.-. « L’Azerbaïdjan n’a pas l’intention d’abandonner l’utilisation de AK-74 (machine, « Kalachnikov ») et les plans d’ici la fin de cette année d’organiser ses propres machines de production marquent le AK - 74 M, a déclaré aux journalistes le ministre de l’Industrie de la Défense de l’Azerbaïdjan Yavar Jamalov, en commentant le refus de plusieurs médias de l’Azerbaïdjan de fusils d’assaut Kalachnikov en faveur de « Tavor ».

 

Comme rapporte l’APA, le ministre a indiqué pour l’APA, qu’à l’heure actuelle le ministère fabrique 665 diffétrents types de produits. Vers la fin de l’année, ce chiffre atteindra à 700.

 

« Nous avons de nouveaux projets, principalement liés à la production de gros calibre des munitions, la production de munitions pour les chars 85 à 155 mm, de l’artillerie, des hélicoptères » dit M. Jamalov.

 

Selon Jamalov Jusqu’à la fin de 2012, le Ministère de l’industrie de la défense remettra plus de 60 avions drone de reconnaissance au Ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories