Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 12:56
[INSIDERS] L’armée met les start-up au garde-à-vous…


23.10.2015 frenchweb.fr/insiders

 

Quand l’armée de l’Air s’ouvre aux start-up

 

La base aérienne 105 à Évreux va héberger cinq start-up pour une durée de quatre ans dans une pépinière sur le site, apprend-on sur OuestFrance. La pépinière «Smart’up» et «la base devien[nent] un site pilote, [qui] s’ouvre aux partenaires civils par le biais de l’innovation», précise Renaud Kempf, membre du service innovation et intelligence économique au sein de la CCI Normandie.

Au total, ce sont quinze start-up, des secteurs «de l’information et de la communication», qui ont été sélectionnées à l’occasion de la 9e édition des rencontres régionales de l’innovation. Parmi ces sociétés se trouve InfoProgis: «J’accompagne les entreprises dans leur transformation digitale. Je conçois leur système d’information, la gestion et l’accès dans l’entreprise en toute sécurité» explique Stéphane Roques, le fondateur.

Suite de l'article

Lancement de la pépinière SMART'UP Pour intégrer cet écosystème enthousiasmant en tant que start up ou partenaire, contactez Morgane LE GOFF, Responsable SMART UP, 02 32 38 81 14, morgane.legoff@normandie.cci.fr, www.eure.cci.fr

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 22:45
Barkhane : Exercice de ravitaillement en vol de deux "transall" de la base 105 d'Evreux.

 

19.09.2015 Ministère de la Défense

Barkhane - Découvrez la vidéo d'une patrouille d'avions de transport tactique (C160 Transall) effectuant une présentation au ravitaillement en vol au cours d'une mission de liaison logistique entre Niamey (Niger) et N'Djamena (Tchad).

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

03/09/2015 Armée de l'air

 

Le 27 août 2015, la base aérienne 105 d’Évreux a accueilli son nouveau commandant, le colonel Vincent Breton.

 

Prise de commandement

 

Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), a présidé la cérémonie de passation de commandement de la base aérienne normande. Précédemment auditeur à l’institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN), le colonel Vincent Breton prend la tête de la base aérienne 105 d’Évreux. Il succède au colonel Fabrice Féola, qui rejoint le bureau organisation de l’état-major de l’armée de l’air.

 

Création de deux escadres : la 64e et l’EAC2P

 

Cette cérémonie a également été marquée par la création de deux escadres : la 64e escadre de transport et l’escadre aérienne de commandement et de conduite projetable (EAC2P). La 64e escadre réunit les escadrons de transport 1/64 « Béarn », 2/64 « Anjou », l’escadron électronique aéroporté 1/54 « Dunkerque » et l’escadron de soutien technique aéronautique (ESTA). « Créée le 1er décembre 1956 au Bourget, la 64e escadre s’installe à Évreux le 1er novembre 1967, conférant à la base aérienne une vocation logistique et tactique qui perdure jusqu’à nos jours », a souligné le général Mercier. Dissoute en 1994, elle renaît en cette rentrée et regroupe dorénavant tous les avions de transport et de recueil de renseignement d’Évreux.

 

En parallèle, le groupement tactique des systèmes d’information et de communications aéronautiques (GTSICAéro) a été officiellement dissous.  C’est l’EAC2P qui lui succède. Cette nouvelle escadre regroupe l’escadron des systèmes de télécommunications tactiques (ESTT), l’escadron des systèmes de surveillance tactiques (ESST), l’escadron des systèmes d’information tactiques (ESIT) et l’escadron de détection et de contrôle mobiles (EDCM). « Cette escadre trouve ses origines historiques dans la création en Afrique du nord en 1944 du groupement de chasse et de défense aérienne 550 appartenant au 1er corps aérien français », a expliqué le CEMAA.

 

Le commandement de la 64e escadre a été donné au lieutenant-colonel David Gaillard, tandis que le commandement de l’EAC2P a été confié au lieutenant-colonel Bruno De San Nicolas.

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 10:55
Lancement de la première "Smart Base" à Évreux

 

07/07/2015 Ltt Alexandra Lesur-Tambute - Armée de l'air

 

Lundi 29 juin 2015, le général Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA) a officiellement dévoilé le concept Smart Base sur la base aérienne 105 d’Évreux. Cet événement a également été marqué par la présentation de quatre projets innovants, dont la création d’une pépinière numérique. Ces projets s’inscriront dans une phase d’expérimentation de Smart Base, menée localement.

 

Qu’est-ce que la Smart Base ?

 

S’inspirant du développement des Smart Cities pour son volet technologique, le concept Smart Base consiste, entre autres,  à ouvrir la base pour mieux exploiter le capital qu’elle renferme en recherchant, par le biais de l’innovation, à nouer des partenariats. « Penser la Smart Base, c’est imaginer comment les nouvelles technologies ou des approches innovantes permettront d’améliorer la capacité opérationnelle de nos bases aériennes et la qualité de vie de nos aviateurs », explique le général Joël Rode, inspecteur adjoint de l’armée de l’air. Ce projet s’inscrit dans la dynamique de transformation des soutiens et des bases de défense (BDD) menée par le ministère de la Défense et pilotée par l’état-major des armées (EMA). A ce titre, il s’appuie sur les BDD pour mener l’expérimentation des projets portés par les directions et services du ministère qui concourent à l’atteinte de cet objectif et qui ont vocation à trouver application sur les bases aériennes.

 

Évreux : base laboratoire

 

Désignée pour devenir la première Smart Base et expérimenter ce concept, la base ébroïcienne offre de nombreux avantages. « Située à seulement une heure de Paris, la base d’Évreux offre un site exceptionnel, souligne le général Mercier. Cette plateforme est en pleine croissance et bénéficie d’un bassin local porteur ». Ainsi, la BA 105 démarre une phase d’expérimentation qui devrait déboucher sur un premier bilan d’activités en 2016. Quatre projets innovants ont d’ores et déjà été identifiés et seront testés sur le site.

 

Lancement de la première "Smart Base" à Évreux

 

Plusieurs innovations déjà engagés

 

Fruit d’un partenariat entre la base aérienne 105 et la chambre du commerce et d’industrie (CCI) de l’Eure, le général Denis Mercier a inauguré une pépinière numérique. Colocalisées au groupement tactique des systèmes d’information et de communications aéronautiques (GTSIC Aéro), plusieurs start-up dédiées aux nouvelles technologies et aux environnements connectés pourront bénéficier des savoir-faire, de l’expérience et des conseils des spécialistes de cette unité. En contrepartie, le GTSIC Aéro pourra s’appuyer sur la capacité d’innovation et de veille technologique de ces nouveaux locataires.

 

Soucieux de numériser l’administration et le soutien du personnel du ministère, le service du commissariat des armées (SCA), en liaison avec l’état-major des armées, la direction des systèmes d’information et d’autres acteurs de la défense lance un projet numérique ambitieux dont les premières briques seront testées à Evreux et permettront de mieux cerner le besoin.

 

Deux autres projets baptisés Aviactor et Auxylium seront également testés sur la base normande. L’application Aviactor, permettra au personnel de la base d’avoir accès, via un Smartphone, à un environnement interactif et de consulter un ensemble d’informations utiles à sa vie quotidienne sur le site. Prix de l’audace 2011, Auxylium assure l’interconnexion d’un groupe d’intervention en associant géolocalisation et transmission de données cryptées sur une plateforme de type Smartphone durci, pour améliorer la protection de la base.

 

« Le concept de la Smart base est en gestation, explique le général Rode. Centré sur l’aviateur et ses missions, le projet se construira pas à pas. Nous profitons de l’expertise de chacun des 2 500 aviateurs d’Évreux pour tester toutes les bonnes idées de ce projet ».  Ainsi, la BA 105 va être pionnière dans le domaine de l’innovation et va contribuer par le biais de  l’expérimentation Smart Base à inscrire encore davantage l’armée de l’air dans la marche du temps numérique et la modernité.

 

Retrouvez un article complet sur la base aérienne XXI et la Smart Base dans le numéro 683 du magazine Air Actualités de juillet/août 2015.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:55
Cérémonie de remise de poignards à des sous-officiers en présence du CEMAA

 

11/12/2014 Armée de l'air

 

Le 8 décembre 2014, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), s’est rendu sur la base aérienne (BA) 105 d’Évreux où il a présidé pour la première fois une cérémonie de remise de poignards au profit de plusieurs sous-officiers.

 

Cinq adjudants de la BA105 ont reçu, des mains de leur parrain, leur poignard de sous-officier supérieur de l’armée de l’air. C’est la première fois que le CEMAA, à l’origine de cette nouvelle mesure, assistait à ce type de cérémonie.

 

A l’issue, le général Mercier est parti à la rencontre des aviateurs autour de trois tables rondes axées sur les conditions de vie et de travail du personnel, les perspectives RH (ressources humaines) et les activités opérationnelles.

 

Pour conclure cette journée, le général Mercier s’est ensuite rendu au sein des unités implantées sur la base normande.

 

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 12:55
"Bulles d’air" : le rendez-vous de la BD et de l’aviation ce week-end à Évreux


07/11/2014 Armée de l'air

 

Les 8 et 9 novembre 2014, la base aérienne (BA) 105 d’Évreux accueille le festival « Bulle d’air ». Après le succès de la première édition l’an dernier, ce deuxième rendez-vous s’annonce d’ores et déjà prometteur. Rendez-vous dès 10 heures à l’entrée de la base ébroïcienne !

 

Marcel Uderzo, Michel Lourenço, Wallace, Jean-Michel Arroyo, Patrice Serres, Romain Hugault et bien d’autres. Tous les auteurs de bandes dessinées aéronautiques se sont donnés rendez-vous pour cette deuxième édition de « Bulles d’air ». Des aventures de Tanguy et Laverdure à celle de Buck Danny, le public sera immergé dans les univers de la BD et de l’aviation.

 

Au-delà de la mise à l’honneur du neuvième art, les organisateurs proposeront une exposition statique d’aéronefs de l’armée de l’air, avec comme point d’orgue la visite d’un Transall C160, une reconstitution à l’authentique d’un camp de soldats américains de la Seconde Guerre mondiale, ou encore le vernissage de différentes œuvres, dessins et planches originales de certains auteurs. Sans oublier une exposition de peintures sur supports aéronautiques réalisée par Christophe Chevalier, artiste peintre qui a eu la lourde tâche de mettre en peinture un Transall aux couleurs des escadrons de transport 1/64 « Béarn » et 2/64 « Anjou » afin de commémorer leurs 70 ans d’existence.

 

En bref, deux jours de fête aéronautique et artistique attendent petits et grands sur la BA 105. Entrée gratuite.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet et la page Facebook de l'événement.

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:52
Malbork : dans la peau d’un technicien en télécommunication satellitaire

 

11/08/2014 Sources : EMA

 

Depuis le 28 avril 2014, le sergent Ludwig, 23 ans, est en mission à Malbork au sein du détachement français présent sous mandat de l’OTAN.

 

Affecté au sein du Groupement tactique des systèmes d’information et de communications aéronautiques (GTSICAéro) 10.805 de la base aérienne (BA) 105 d’Evreux, il est le spécialiste des systèmes d’information et de communication (SIC) du détachement, nécessaires à la réalisation de sa mission.

 

Le déploiement d’un détachement opérationnel peut difficilement être réalisé sans le concours de systèmes d’information opérationnels. Le travail quotidien du GTSICAéro depuis le 24 avril 2014, permet au DETAIR de disposer des systèmes d’information et des outils informatiques en cohérence avec la permanence opérationnelle assurée par le détachement.

 

La projection de l’échelon précurseur a permis l’installation des moyens SIC indispensables au bon déroulement de la mission et en assure le soutien. Il s’agit de la téléphonie, des réseaux opérationnels et des réseaux classifiés qu’il a fallu mettre en œuvre, maîtriser et surtout optimiser.

 

Les techniciens de cette unité de l’armée de l’Air  ont une grande habitude des missions en environnement international, avec le souci permanent de réactivité exigée lorsque le déploiement est particulièrement contraint en termes de délais.

 

Au début de la mission, l’équipe fut en charge du déploiement complet des réseaux du détachement : de la pose du câblage à la mise en place des postes de travail en passant par les configurations d’antennes satellitaires. A présent, le quotidien du sergent Ludwig est rythmé par la surveillance des différents canaux de communication du détachement et de leur maintenance quotidienne. Afin d’assurer une liaison permanente avec la métropole, le sergent Ludwig et ses collègues assurent une permanence pour répondre à toute panne impromptue.

 

Cette nouvelle projection en mission a permis au sergent Ludwig de parfaire ses compétences dans le déploiement de réseau satellitaire. « Cette mission m’a prouvé encore une fois que la capacité d’adaptation est essentielle dans mon travail ».

 

Le détachement aérien de Malbork assure sous mandat de l’OTAN, jusqu’au 1er septembre 2014, la permanence opérationnelle dans l’espace aérien de la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie. Le dispositif aérien contribue à garantir l’intégrité de leur espace aérien. Les pilotes français réalisent parallèlement des entraînements à la NATO AIR POLICING aux côtés de l’armée polonaise.

Partager cet article

Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:55
Insigne de l'escadron électronique "Dunkerque"

Insigne de l'escadron électronique "Dunkerque"

 

08/08/2014 Armée de l'air

 

L’escadron électronique aéroporté (EEA) de la base aérienne 105 d’Évreux soufflera ses cinquante bougies, le 12 septembre 2014. Les anciens de l’unité sont appelés à se mobiliser pour cette célébration. La journée initialement prévue le 17 septembre est avancée au 12 pour des raisons protocolaires.

 

L'escadron électronique aéroporté reprend les traditions de l'escadrille MF20 qui fêtera son centenaire. Elle a participé à toutes les grandes batailles du premier conflit mondial en tant qu'unité d'observation et de renseignement. Créée en 1964, l'escadre électronique (EE) 54 prend rapidement l’insigne et les traditions de l’escadrille 20. Le nom de «Dunkerque» lui est alors attribué.

 

Plus d'informations sur l'histoire de l'escadron électronique aéroporté

 

Le C160G Transall

Le C160G Transall

Partager cet article

Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 06:55
Largage des parachutiste par un équipage de l'escadron de transport "Bearn"

Largage des parachutiste par un équipage de l'escadron de transport "Bearn"

 

22/07/2014 Armée de l'air

 

Les aviateurs de l’escadron de transport 1/64 « Béarn » de la base aérienne 105 d’Évreux effectuent actuellement une période de formation professionnelle, au cours de laquelle ils doivent réaliser un maximum de vol d’instruction. Les 17 et 18 juillet 2014, ils ont réalisé différentes missions de largage en ouverture automatique, au profit des commandos parachutiste de l’air n°20 (CPA 20).

 

Divisés en groupe de huit (cinq membres d’équipages et trois membres de largage), les aviateurs ont embarqué à bord d’avions d’alerte de la base aérienne 105 d’Évreux. Ils ont effectué plusieurs sauts de jour comme de nuit, sur la drop-zone (zone de saut) de la base. Non utilisé depuis les années 90, le terrain, à nouveau homologué, permet aux aviateurs de décoller, de sauter et d’atterrir sur la base aérienne d’Évreux avec uniquement des avions d’alerte, rendant l’exercice plus réaliste. Forte de son succès, avec 70% de réussite, la mission sera renouvelée en dehors des périodes d’instruction.

 

Zoom sur le saut en ouverture automatique

 

À 1000 pieds (300 mètres), l’équipage donne le « vert » signifiant aux parachutistes qu’ils peuvent sauter. Relié à l’avion par un câble, le parachutiste, qui porte sur son dos son équipement, est lui-même accroché à une sangle. Lors du saut, la sangle se tend et sort le parachute. Sous la pression, elle casse, permettant au parachute de se déployer.

Partager cet article

Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:55
Le C160G Transall

Le C160G Transall

 

11/06/2014 Armée de l'air

 

L’escadron électronique aéroporté (EEA) de la base aérienne 105 d’Évreux soufflera ses cinquante bougies le mercredi 17 septembre 2014. Les anciens de cette unité sont appelés à se mobiliser pour cette célébration.

 

L'escadron électronique aéroporté reprend les traditions de l'escadrille MF20 qui fêtera son centenaire. Elle a participé à toutes les grandes batailles du premier conflit mondial en tant qu'unité d'observation et de renseignement. Créée en 1964, l'escadre électronique (EE) 54 prend rapidement l’insigne et les traditions de l’escadrille 20. Le nom de «Dunkerque» lui est alors attribué.

L’année 2014 est riche en événements pour la base aérienne d’Évreux. Deux célébrations s’ajoutent à cette date : le centenaire de l’escadrille MF20 et les 25 ans de service du  C160G Transall «Gabriel».

 

Plus d'informations sur l'histoire de l'escadron électronique aéroporté

Partager cet article

Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 17:55
Séminaire interarmées des grandes écoles militaires sur la base aérienne 105

 

 

25/03/2014 Armée de l'air

 

Le jeudi 20 mars 2014, la base aérienne 105 d’Évreux a ouvert ses portes aux promotions d’élèves officiers de quatorze écoles militaires à l’occasion du séminaire interarmées des grandes écoles militaires (SIGEM) 2014.

 

Le séminaire avait cette année pour objectif de faire prendre conscience aux jeunes élèves officiers des problématiques et des enjeux des forces armées à travers des conférences des plus hautes autorités militaires et des expositions statiques des différents matériels du ministère.

 

Six cents élèves ont ainsi évolué autour de onze modules aux thèmes variés, parmi lesquels figuraient la planification et la conduite des opérations aériennes, la dissuasion, la reconnaissance aérienne et spatiale, ou encore la sûreté aérienne. À cette occasion, une large gamme de matériel aérien, sol, ou encore sol-air était exposée sur le tarmac de la base.

 

Actuellement en opération extérieure, le colonel Feola, commandant la base aérienne 105, a tenu à s’exprimer par visioconférence aux futurs cadres militaires. Il leur a rappelé que l’engagement des armées sur les théâtres extérieurs est une réalité. Cette visioconférence a  également permis de démontrer les capacités techniques du GTSIC Aéro, responsable des systèmes d’information et de communications sur les théâtres d’opérations.

 

Lors de la présentation statique, ponctuée par une démonstration dynamique de mission personnal recovery (PR) – récupération au combat, le personnel présent a été assailli de nombreuses questions, preuves de l’intérêt des élèves pour cette journée de découverte du milieu opérationnel. Quelques élèves se sont également prêtés furtivement au jeu de l’interview, avec des médias locaux, présents à cette occasion.

Séminaire interarmées des grandes écoles militaires sur la base aérienne 105Séminaire interarmées des grandes écoles militaires sur la base aérienne 105

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories