Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 17:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

31/08/2015 Service de santé des armées

 

Le 25 juillet 2015, le rapatriement d’un soldat français blessé au Mali a été effectué en utilisant un nouveau module d’évacuation adapté au Falcon 2000LX. L’utilisation de ce module LIFEPORT, en avant-première, annonce une évolution majeure vers plus de confort et de sécurité pour les soignants et pour le patient, lors des évacuations aéromédicales stratégiques.

 

Il y a un an, l’Escadrille aérosanitaire 6.560 (EAS) et l’Escadrille transport (ET) 60, basées sur la BA 107 de Villacoublay, ont reçu deux modules LIFEPORT pour équiper les deux Falcon 2000LX. Elles ont depuis travaillé pour les mettre en œuvre et y apporter des améliorations. L’ergonomie de ce nouveau module LIFEPORT est totalement novatrice. Le matériel électrique est fixé sur un panneau vertical et directement accessible par le praticien. La présence d’un plan de travail situé juste au-dessus d’un meuble de rangement contenant tous les consommables permet de travailler en toute sérénité, de manière confortable et sécurisée, même dans l’urgence et dans l’environnement restreint de l’avion. Par comparaison, le module d’ancienne génération oblige l’équipe médicale à laisser son matériel dans des sacs, posés en divers endroits, majorant l’encombrement, et à utiliser le mobilier de l’avion comme table de préparation des traitements injectables.

 

Suite de l'article

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 17:45
Barkhane : Visite officielle du commandant en chef de la FMM

 

31/08/2015 Sources : État-major des armées  

 

Le 28 août 2015, le commandant la Force multinationale mixte (FMM), le Major Général nigérian Abbah, accompagné d’une délégation de l’état-major de la FMM, a rencontré le général de division Brethous, commandant la force Barkhane.

 

La FMM, dont l’état-major est en cours d’installation à N’Djamena, regroupera des forces de sécurité du Tchad, du Niger, du Cameroun et du Nigéria dans le cadre de leur lutte commune contre la secte Boko Haram, sévissant dans la région. C’est en tant que commandant de la FMM que le général Abbah a été invité à visiter l’état-major de la force Barkhane basé à N’Djamena, et plus particulièrement sa Cellule de coordination et de liaison (CCL). Mise en place en décembre 2014 à l’initiative de la France, cette structure vise à favoriser l’échange de renseignements et d’information entre les pays partenaires de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) afin de leur permettre de conjuguer au mieux leurs efforts pour garantir leur propre sécurité.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:45
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

13/08/2015 Armée de l'air

 

Le 9 août 2015, quatre Rafale ont atterri à N’Djamena pour permettre la relève des équipages et des chasseurs engagés depuis 2 mois.

 

Les Rafale, partis de France, ont atteint le Tchad après plus de 4 heures de vol. Ils resteront à N’Djamena pour une durée de quatre mois, et les équipages seront relevés au bout de deux mois. Ces appareils monoplaces remplacent quatre Rafale biplaces rentrés en France dès le lendemain. Ils conduiront les mêmes missions que leurs prédécesseurs.

 

Suite de l’article

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 07:45
Meet the French troops hunting jihadists in Sahel

 

2015-08-28 By Luke BROWN , Julie DUNGELHOEFF – France24

 

FRANCE 24's reporters take you to crossroads in the African desert where the trafficking of drugs, people and contraband meets Islamist terrorism.

 

FRANCE 24 has been embedded with French troops carrying out Operation Barkhane, which was launched in August 2014. Three thousand French soldiers have been deployed across five African countries: Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritania and Chad.

 

Their mission is clear: stop the terrorists. But carrying it out is a difficult and dangerous task.

 

Video : inside "Operation Barkhane", France's anti-terrorist operation in Africa’s Sahel and Sahara.

Partager cet article

Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 16:45
 1re classe Baptiste TRUFFAUX 21RIMa Barkhane . Crédit Armée de Terre

1re classe Baptiste TRUFFAUX 21RIMa Barkhane . Crédit Armée de Terre

 

28/08/2015 Armée de Terre

 

Alors qu’il participait à la protection de son unité dans le cadre de l’opération BARKHANE au Mali, le soldat de 1re Classe Baptiste TRUFFAUX appartenant au 21e régiment d’infanterie de marine (21eRIMa) de Fréjus, est décédé le 27 août 2015 dans l’après-midi, à Gao au Mali, à la suite d’un tir accidentel déclenché par un soldat français.

 

Cet accident s’est déroulé dans l’enceinte du camp de la force BARKHANE. Après avoir reçu les premiers soins sur le lieu de l’accident, il a immédiatement été transporté vers l’antenne chirurgicale de l’emprise militaire française de GAO. Il y est décédé des suites de ses blessures.

 

Né le 9 août 1992 à Angers, le marsouin de 1re Classe  Baptiste TRUFFAUX aura servi la France durant plus de deux ans.

 

Le 4 juin 2013, il souscrit un contrat d’engagé volontaire de l’armée de Terre au titre du 21e régiment d’infanterie de Marine pour une durée de 5 ans. 

 

Au sein de la 2e section de la 3e compagnie, il suit la formation initiale des  jeunes marsouins où il s’illustre par son engagement personnel, sa rigueur et son enthousiasme. Il rejoint les « Panthères » de la 3e compagnie de combat le 1er décembre 2013.

 

Parfaitement intégré au sein de son unité, très dynamique et particulièrement efficace, il se distingue par son sens de la camaraderie. Il occupe initialement la fonction de pilote VAB (véhicule de l’avant blindé) puis en juillet 2014 obtient la qualification de tireur missile ERYX.

 

 Son excellente manière de servir lors de la préparation opérationnelle de son unité le désigne tout naturellement d’être projeté au sein de sa compagnie pour la mission du groupement terrestre désert Ouest - MISTRAL (GTD-O MISTRAL) au Mali en mai 2015.

 

Le marsouin de 1re classe TRUFFAUX était titulaire de la médaille outre-mer « Sahel » et de la médaille de bronze de la Défense nationale.

 

Âgé de 23 ans, il était célibataire. Il a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

 

Les pensées de l’armée de Terre et de ses camarades vont à la famille et aux proches de Baptiste TRUFFAUX ; ils leur présentent leurs condoléances et les assurent de leur soutien.

Partager cet article

Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 14:45
photo ECPAD

photo ECPAD

 

28/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 4 au 13 août 2015, la force Barkhane a mené une opération au Nord-Ouest du Mali dans la région de Tombouctou. Cette opération tripartite baptisée Aneto a été conduite conjointement avec les Forces armées maliennes (FAMa) et la MINUSMA. En liaison avec les militaires maliens, les soldats de Barkhane ont effectué du contrôle de zone et des reconnaissances dans les villages. Ils ont pris contact avec les chefs locaux avec qui ils ont échangé sur la situation sécuritaire.

 

Le Détachement de liaison environnement opérationnel (DLEO) de la force Barkhane poursuit ses missions quotidiennes.Le 12 août 2015, il a effectué une patrouille dans la ville de Gao au Mali. L’un des objectifs des patrouilles du DLEO consiste à dialoguer avec la population, afin de faire connaître les missions et les actions menées par la force Barkhane. Elles doivent également  rendre compte des éléments d’ambiance utiles à l’analyse de l’environnement opérationnel de la force.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

26/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Les 22 et 23 août 2015, les éléments du sous-groupement aéromobile (SGAM) réduit du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (DETALAT) du 5e Régiment interarmes d’outre-mer (RIAOM) ont quitté le sol djiboutien pour participer à l’opération Barkhane au Sahel. Ce détachement autonome comprend deux hélicoptères Puma avec équipages et équipe de maintenance.

 

Désigné sous très court préavis, le DETALAT a intensifié durant quinze jours sa mise en condition opérationnelle pour être prêt à intervenir en milieu désertique. Sur le plan matériel, les mécaniciens ont tout mis en œuvre pour assurer la disponibilité technique des 2 Puma et les configurer pour leur embarquement à bord d’un avion-cargo. Les équipages désignés pour cette projection ont suivi un programme intensif entre instruction et entraînement au sol et en vol. Avec ses capacités de manœuvre et d’assaut, en soutien ou appui des troupes au sol, la composante aérocombat des FFDj a succédé à un détachement de l’armée de l’Air dans la lutte contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne. Expérimentés et rompus aux conditions extrêmes, les équipages du DETALAT ont abordé leur mandat de 8 semaines avec détermination.

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

13/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 9 août 2015, quatre avions de chasse de type Rafale ont atterri à N’Djamena pour permettre la relève des équipages et des chasseurs engagés depuis 2 mois.

 

Les Rafale partis de France ont atteint le Tchad après plus de 4 heures de vol. Ils resteront à N’Djamena pour une durée de quatre mois, et les équipages seront relevés au bout de deux mois. Ces appareils monoplaces remplacent quatre Rafale biplaces rentrés en France dès le lendemain. Ils conduiront les mêmes missions que leurs prédécesseurs.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:45
photo EMA

photo EMA

 

26/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 12 août 2015, le Détachement de liaison environnement opérationnel (DLEO) de la force Barkhane a effectué une patrouille dans la ville de Gao au Mali.

 

Le DLEO est composé, entre autres, d’une équipe chargée de mener des actions civilo-militaires (ACM) dont l’une des missions est d’établir le contact, puis d’entretenir des liens avec les populations locales. Les patrouilles du DLEO cherchent donc à dialoguer avec la population de Gao, afin de faire connaître les missions et les actions menées par la force Barkhane. L’action du 12 août 2015 s’est déroulée au marché Boiteux, du nom du premier soldat français mort au Mali pendant l’opération Serval.Entièrement reconstruit par la force Serval en 2013, ce marché représente aujourd’hui un pôle important de l’activité économique locale de la ville de Gao.

Suite de l’article

photo EMAphoto EMA

photo EMA

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:45
photo ECPAD

photo ECPAD

 

18/08/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du  4 au 13 août 2015, la force Barkhane a mené une opération au nord-ouest du Mali dans la région de Tombouctou. Cette opération tripartite baptisée « Aneto » fut conduite en coopération avec les forces armées maliennes (FAMa) et en collaboration avec la mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

 

En liaison avec les militaires maliens, les soldats de Barkhane ont effectué des contrôles de zone et des reconnaissances de villages au cours desquels ils ont pris contact avec les chefs locaux. Ceux-ci ont pu renseigner les soldats sur la situation sécuritaire notamment sur la présence de groupes armés terroristes dans la région. En plus de marquer la présence des forces de sécurité dans cette région, ANETO a été l’occasion de prendre contact et effectuer des aides médicales auprès de la population locale (AMP). C’est ainsi que, en parfaite coordination, les médecins maliens et français ont ausculté et soigné plus de 400 personnes, adultes et enfants. 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre / ECPAD

photo EMA / Armée de Terre / ECPAD

 

05/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 20 juillet au 1er août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère et les forces armées nigériennes ont mené l’opération Kounama 4 dans la région de la passe de Salvador. S’inscrivant dans la lignée des précédentes opérations Kounama, cette quatrième opération avait pour objectif de perturber les flux des groupes armés terroristes transitant au Nord-Niger.

 

Les militaires français, au nombre de 200, accompagnés de 50 soldats nigériens, ont été engagés dans cette opération débutée dans la nuit du 20 au 21 juillet 2015 par le largage de 90 parachutistes du 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de Marine (RPIMa) et du 35e Régiment d'artillerie parachutiste (RAP). Profitant de ce mode de mise en place discret et offrant un effet de surprise maximum, les hommes du GTD-E ont installé un dispositif de surveillance en profondeur des mouvements de groupes armés terroristes dans la zone.

Après plusieurs jours en autonomie aux confins du Nord-Niger, les parachutistes ont été rejoints par une colonne routière (peloton blindé du 3e Régiment de hussards, éléments de soutien du GTD-E et des forces armées nigériennes) précédemment partie de la base avancée temporaire de Madama.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre / ECPADphoto EMA / Armée de Terre / ECPAD

photo EMA / Armée de Terre / ECPAD

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

04/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 1er août 2015, après une année passé à la tête des quelque 3000 soldats français de l’opération Barkhane, le général de division Jean-Pierre Palasset a passé le commandement du dispositif militaire français au Sahel au général de division Patrick Brethous.

 

Lancée le 1er août 2014 depuis son poste de commandement basé à N’Djamena, l’opération Barkhane a pour mission de lutter contre les groupes armés dans la bande Sahélo-Saharienne. Elle agit dans une logique de partenariat avec les pays du G5 Sahel (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali et Mauritanie), de soutien à la force des Nations Unies (MINUSMA) et de réponse ciblée face à une menace transfrontalière.

 

Après avoir commandé le centre de planification et de commandement des opérations (CPCO) durant 2 ans, le général de division Patrick Brethous a pris le commandement de la force Barkhane pour un an.

 

L’opération Barkhane regroupe 3000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 16:45
photo EMA

photo EMA

 

10/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 1er août 2015, sur la base aérienne de Niamey au Niger, a eu lieu une relève d’avion ravitailleur de type C135 et de son équipage, sans affecter la conduite des opérations de la force Barkhane dans la bande sahélo-saharienne.

 

Perpétuellement en alerte et souvent sollicité dans des délais très brefs, le groupement de ravitaillement en vol de Niamey a pour mission essentielle de ravitailler en vol les avions de chasse dans le cadre de leurs opérations sur la bande sahélo-saharienne, leur permettant ainsi d’optimiser leur rayon d’action.

L’avion ravitailleur C135 assure ce type de mission quotidiennement ; il est également en mesure de conduire des missions de transport stratégique de fret ou d’évacuation sanitaire.

 

Suite de l’article

photo EMAphoto EMAphoto EMA
photo EMA

photo EMA

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 16:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

05/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Le bataillon logistique de la force Barkhane, baptisé BATLOG Charente, conduit en cette saison des pluies de réelles performances afin de mener ses missions à bien : ravitailler les différents sites de la force française au Mali pour leur permettre d’être opérationnels.

 

En atteignant la plateforme désert relais (PfDR) de Kidal le 29 juillet 2015 au soir après 4 jours de piste, les hommes du capitaine Arnaud ont réalisé un véritable exploit logistique. Initialement partis le 24 juillet 2015 afin de ravitailler en carburant le détachement de Kidal, les véhicules du BATLOG Charente ont été immobilisés peu après leur départ au Nord de Gao. Les sables gorgés d’eau et des lacs naturels formés à la suite de pluies diluviennes, bloquaient en effet toute progression. Le convoi a alors été contraint de faire marche arrière et de regagner la plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao le 25 juillet.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 16:45
Barkhane : Point de situation au 14 août 2015

 

14/08/2015   Sources : État-major des armées

 

Le 1er août 2015, après une année passée à la tête des 3500 soldats français de l’opération Barkhane, le général de division Jean-Pierre Palasset a passé le commandement du dispositif militaire français au Sahel au général de division Patrick Brethous.

 

Du 20 juillet au 1eraoût 2015, le GTD-E Chimère et les forces armées nigériennes ont mené l’opération Kounama4 dans la région de la passe de Salvador. S’inscrivant dans la lignée des précédentes opérations Kounama, cette quatrième opération avait pour objectif de perturber les flux des GAT transitant au Nord-Niger. Elle souligne à nouveau la complémentarité des moyens aériens et terrestres déployés dans la BSS. En effet, une colonne routière et 3 avions tactiques appuyés par un drone, deux Rafale et un ravitailleur, ont participé à cette opération aéroportée qui a mobilisé 200 militaires français et 50 nigériens.

 

En outre, les militaires de la force Barkhane conduisent en cette saison des pluies de réelles performances afin de mener leurs missions à bien, en particulier le bataillon logistique baptisé BATLOG Charente pour ravitailler les différents sites de la force française au Mali afin de leur permettre de rester opérationnels.

Partager cet article

Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

12/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 3 au 5 août 2015, le groupement de transmissions (GTRS) basé sur le camp militaire Kosseï de N’Djamena, au Tchad, a déployé un poste de commandement opératif de circonstance afin de valider ce concept, entraîner les équipages et ajuster les moyens déployés.

 

Mis en œuvre au plus près des forces déployées sur le terrain, le poste de commandement (PC) de circonstance a pour particularités d’être réduit, mobile et très réactif. Il doit permettre au commandant de la force Barkhane de conduire une phase particulière de l’engagement ou encore de suivre le déroulement d’une action localisée et limitée dans le temps.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 12:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

31/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le samedi 1er août, un an jour pour jour après le début de l’opération (voir le dossier de presse), le général Brethous prendra le commandement de la force Barkhane, succédant ainsi au général Palasset.

 

Au nombre de quatre, les détachements de liaison et appui opérationnel (DLAO) sont déployés dans le Nord du Mali au sein de bases avancées appelées plateformes désert relais (PFDR). Composés chacun d’une trentaine de soldats, les DLAO déployés dans le cadre de l’opération Barkhane sont placés au plus près des forces partenaires maliennes et internationales. Leurs missions : accompagner et conseiller les forces armées partenaires dans l’exécution de leurs missions, mais également leur apporter des appuis spécialisés dans les domaines du guidage aérien, de la lutte contre les engins explosifs improvisés (contre-IED) et du soutien santé notamment. L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 12:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

30/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 29 juillet 2015, sur l'aéroport international Hamani Diori de Niamey, un Antonov124 affrété par le Centre de soutien des opérations et des approvisionnements (CSOA) a acheminé fret et matériel au profit des éléments de la force Barkhane, notamment un hélicoptère de type NH90 Caïman. Ce dernier vient remplacer l’un de ces hélicoptères déployés sur le théâtre, ramené en France pour sa révision.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 19:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

30/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 21 au 25 juillet 2015, le Détachement de liaison et d’assistance opérationnelle (DLAO) de la force Barkhane basé à Tombouctou a effectué une opération de reconnaissance et de contrôle de zone avec les Forces armées maliennes (FAMa) et la MINUSMA dans la région Ouest de Tombouctou.

 

Cette opération de quelques jours s’intègre dans les missions majeures du DLAO. En effet, il s’agissait pour le DLAO 4 de coordonner et d’assurer des missions aux côtés des forces partenaires dans leur zone ; mais aussi de leur apporter des appuis spécialisés dans des domaines très spécifiques.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 11:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

20/07/2015 Sources : État-major des armées

 

Au nombre de quatre, les détachements de liaison et appui opérationnel (DLAO) sont déployés dans le Nord du Mali au sein de bases avancées appelées plateformes désert relais (PFDR). Composés chacun d’une trentaine de soldats, les DLAO déployés dans le cadre de l’opération Barkhane sont placés au plus près des forces partenaires maliennes et internationales. Leurs missions : accompagner et conseiller les forces armées partenaires dans l’exécution de leurs missions, mais également leur apporter des appuis spécialisés dans les domaines du guidage aérien, de la lutte contre les engins explosifs improvisés (contre-IED) et du soutien santé notamment.

 

Lire l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 16:45
photo Ministère de la Défense (Archives)

photo Ministère de la Défense (Archives)

 

23/07/2015 Ministère de la Défense

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, entame ce jeudi une tournée africaine qui le mènera successivement en République centrafricaine, en République du Congo, en République arabe d’Egypte et en République de Djibouti.

 

A Bangui, il rencontrera la présidente de la transition centrafricaine, Mme Catherine Samba Panza, et fera le point sur le désengagement progressif du contingent français de l'opération "Sangaris", déployé depuis décembre 2013.

 

Le ministre ira ensuite au Congo où il rencontrera le président Denis Sassou Nguesso, avant de se rendre au Caire, où il aura un entretien avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

 

Jean-Yves Le Drian terminera son déplacement par Djibouti où il sera reçu par le président Ismaël Omar Guelleh. Il y rendra également visite aux militaires français.

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 16:45
photo ECPAD

photo ECPAD

 

24/07/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 23 juillet 2015, Madame Guebre Sellassie, envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahel, a rendu visite au poste de commandement Barkhane à N’Djamena, où elle s’est entretenue avec le commandant de la force, le général Palasset.

Nommée en mai 2014 par Ban Ki-moon, Madame Guebre Sellassie a pour mission de faciliter la mise en œuvre de la stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel. À cette fin, elle coordonne l’action de l’ensemble des acteurs des Nations Unies sur les défis du Sahel (humanitaire, développement, gouvernance, sécurité) avec tous les pays de la région et les partenaires internationaux concernés.

 

Suite de l'article

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 15:55
Carte des opérations extérieures (màj 16 Juillet 2015)

16.07.2015 sources EMA

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 15:45
Barkhane: L’A400M Atlas se pose à Niamey

 

24/07/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 21 juillet 2015, le Détachement Air (DETAIR) de Niamey a accueilli un A400M Atlas en provenance de la base aérienne 123 d’Orléans. À son bord, du fret et du matériel au profit de l’opération Barkhane, immédiatement déchargés par le personnel du détachement de transit interarmées aérien (DETIA).

Ayant pour mission le ravitaillement technique, l’A400M est le dernier né de l’aviation militaire française. Ce nouvel appareil a été engagé au service des opérations extérieures peu de temps après sa livraison à l’armée de l’Air.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 07:45
Barkhane : 1 an d'opérations

 

10/07/2015 Sources : Etat-major des armées

 

L’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle répond à une triple logique :

- une logique de partenariat avec les pays du « G5 Sahel », cadre institutionnel qui regroupe depuis le mois de février 2014 la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Ces pays ont décidé d’apporter une réponse régionale et coordonnée aux défis sécuritaires, ainsi qu’aux menaces que font peser sur eux les groupes armés terroristes (GAT) ;

- une logique de soutien à la MINUSMA, encadrée par la résolution 21001 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui « autorise l’armée française dans la limite de ses capacités et dans ses zones de déploiement, à user de tous moyens nécessaires, à partir du commencement des activités de la MINUSMA jusqu’à la fin du mandat autorisé par la présente résolution, d’intervenir en soutien d’éléments de la Mission en cas de danger grave et imminent à la demande du Secrétaire général (…) » ;

- une logique de réponse adaptée à une menace transfrontalière.

 

Dossier de presse Barkhane (format pdf, 2 MB).

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories