Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 17:45
Le ministre De Crem en visite au Congo

 

03/12/13 Stephan Boonen – MIL.be

 

Le vice-Premier et ministre de la Défense Pieter De Crem a rendu visite, du 26 au 28 novembre 2013, aux militaires belges détachés au Congo. Au programme : rencontres avec la MONUSCO, l'EUSEC (programme européen qui montre la voie pour une transformation de la Défense congolaise) et entretien avec l'envoyée spéciale des Nations Unies, Madame Mary Robinson. Le ministre a ensuite pris la direction de Kindu où les paras belges ont remis le brevet commando au 323e Bataillon de « l'Unité de Réaction Rapide », marquant, de la sorte, le début des festivités.

 

photos Malek Azoug >>

 

Environ 700 militaires congolais ont réussi la formation éprouvante qui était dispensée par 107 paras du 3 Para de Tielen. L'un des instructeurs, le lieutenant Edmond de Frabribeckers explique : « La motivation des Congolais est frappante. Vous devez faire preuve d'énormément de patience et beaucoup répéter, mais cela en vaut la peine. Aujourd'hui, c'est comme si c'était le jour le plus important de leur vie. »

 

À la fin de la parade, les nouveaux commandos congolais défilent devant leur famille. Celles-ci les arrosent de farine. Pour agrémenter le spectacle, un C-130 largue deux parachutistes arborant les drapeaux belge et congolais.

 

Le colonel Luc Leclerq est le chef de corps du 3 Para. Il a mené ses hommes tout au long de la mission. Pour lui, il était important « que nous réussissions malgré et grâce aux difficultés rencontrées au début. Pourtant, nous avons finalement livré un produit plus qu'acceptable. » Pour le 3 Para, il s'agissait d'une expérience que l'on ne vit qu'une seule fois dans sa vie. Le colonel Leclerq poursuit : « Pour le 3 Para, c'est un sérieux coup de pouce à l'expérience africaine. Nous dispensons des formations en Afrique depuis 2002. Au début, c'était au Bénin. Actuellement, 306 paras ont travaillé près de deux mois. Pour l'exercice synthèse, 260 Belges étaient présents. Il s'agissait donc du plus grand détachement en opération. »

 

Après la parade, les militaires congolais se tombent dans les bras. Les para-commandos belges rentrent progressivement en Belgique. Le colonel Leclerq résume : « Cette mission est plus que réussie. Elle dépasse tout sur les plans personnel et multiculturel. Ce bataillon est prêt et équivaut certainement aux autres. »

 

Vidéo : Wim Cochet

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 17:50
Préparation de l’état-major de l’EUBG

 

 

02/12/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

L'état-major belge se prépare à prendre le commandement de l'European Union Battle Group (EUBG) en juillet 2014. D'où sa participation à l'exercice Adjacent Lowlands en novembre 2013 à Amersfoort, aux Pays-Bas.

 

Photos Daniel Orban >>

 

Une grande tente de campagne est montée à l'abri des barbelés. Les drapeaux réunis de la Belgique, des Pays-Bas, de l'Espagne, du Luxembourg, de l'Allemagne et de l'ancienne République yougoslave de Macédoine flottent au vent. « Bienvenue dans le quartier général de l'EUBG installé dans le pays fictif Blueland », annonce le colonel Philippe Bouqué, chef des troupes de l'EUBG. Il dirige près de 200 militaires dans le QG. Ensemble, ils commandent quelque 3.000 soldats sur le terrain.

 

Adjacent Lowlands est un exercice statique où l'état-major est sans cesse confronté à des problèmes. Aussi doit-il, au cours d'une opération, pouvoir faire face à un crash d'hélicoptère, un accident routier ou la mort d'un militaire. Il est donc essentiel de se préparer efficacement à la direction de l'EUBG. « Ici nous testons les procédures qui nous permettent de hiérarchiser les problèmes en opération », poursuit le colonel Philippe Bouqué. « Nous en conservons certaines, alors que d'autres sont supprimées ou améliorées. »

 

La Belgique n'en est pas à son coup d'essai. Elle a déjà pris le commandement de l'EUBG en 2009. Notre pays avait alors élaboré un scénario d'exercice comprenant des incidents. C'est ce script qui a inspiré le lieutenant-colonel néerlandais Lars De Jonge pour concevoir Adjacent Lowlands. « À chaque fois que nous le réécrivons, il se bonifie », lance-t-il.

 

Adjacent Lowlands est le premier exercice préparatoire d'envergure pour l'EUBG sous la direction belge. Ces préparatifs prendront finalement vie en juin 2014 lors de l'exercice grandeur nature Quick Lion. Tous y seront impliqués, du soldat au général.

 

Vidéo : Erwin Ceuppens

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:50
Envol du transport aérien européen

 

29/11/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

L'European Air Transport Command (EATC) est totalement opérationnel. Le général-major aviateur Claude Van de Voorde l'annonçait officiellement le 28 novembre 2013. Un effectif, du matériel ainsi qu'un bon réseau auront permis au personnel d'Eindhoven de conforter la maturité de l'institution en trois ans.

 

Photos Ritchie Sedeyn >>

 

« Le Commandement du transport aérien européen a atteint ses objectifs et dispose dès à présent d'une complète disponibilité opérationnelle », a déclaré le général-major aviateur Van de Voorde, président du comité militaire du transport aérien. Les flashs crépitaient sans cesse dans la salle exiguë du bâtiment EATC à Eindhoven lorsqu'il a apposé sa signature au bas de la déclaration. « L'EATC permettra le partage optimal des moyens de transport aériens militaires entre l'Allemagne, la France, la Belgique et les Pays-Bas. Les États membres pourront assurer le transport de matériel ou de personnel en temps de paix comme en temps de guerre. »

 

L'EATC voyait le jour il y a trois ans. Quatre nations affirmaient leur volonté de coopérer en matière de transport aérien militaire. Actuellement, l'Espagne souhaiterait y adhérer et l'Italie est intéressée.

 

L'organisation s'attend à relever de grands défis. L'Airbus A400M remplacera prochainement les Hercules C-130. Les partenaires devront également accorder leur mode de fonctionnement. L'harmonisation des périodes de repos des pilotes en est un exemple. Mais l'EATC a encore du potentiel.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:50
F-16 belges « policiers » de l’espace aérien balte

 

28/11/13 Concetto Bandinelli – MIL.be

 

Depuis le 3 septembre 2013, quatre de nos F-16 font respecter l'espace aérien de l'Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie. Présents jusqu'au 3 janvier 2014, nos 50 militaires sont basés à Siauliai, dans le nord de la Lituanie, pour l'opération Baltic Air Policing.

 

Photos Jürgen Braekevelt >>

 

Membres de l'OTAN depuis 2004, les États baltes ne disposent pas de forces aériennes capables de faire respecter leur espace aérien. Tous les quatre mois, un partenaire de l'Alliance endosse donc ce rôle de policier de l'air, en envoyant un détachement et plusieurs chasseurs. Notre pays, présent depuis le 2 septembre 2013, assure cette mission : 50 militaires et 4 chasseurs-bombardiers F-16, prêts à en découdre.

 

Les Belges sont en « QRA » (Quick Reaction Alert), en alerte permanente. Comme au pays, ils doivent faire décoller une patrouille de deux F-16 endéans les 15 minutes et rejoindre rapidement l'objectif signalé par le CAOC (Combined Air Operations Center) de Uedem, en Allemagne, et leurs collègues du centre de contrôle de Karmelava, en Lituanie.

 

Leur destination peut être un avion ayant perdu tout moyen de communication radio, un appareil piraté ou un jet tentant de violer délibérément l'espace aérien. « Nous disposons de quatre avions armés de quatre missiles », explique le commandant aviateur Sébastien « BK » Mesmaeker, chef du détachement belge. Cette configuration est identique à celle qu'on retrouve en Belgique pour effectuer la même mission, le QRA.

 

Chaque jour, pilotes, crew-chiefs, pompiers et contrôleurs aériens organisent deux sorties, l'une le matin et l'autre dans l'après-midi. Chaque vol dure environ deux heures pour « BK », « Gringo », « Slip », « Vrieske » ou « Shell ». Les yeux rivés sur les cadrans ou le viseur tête haute, les pilotes, harnachés sur le siège éjectable incliné à 30°, scrutent le ciel sous leur bulle en plexiglas. La main sur le « stick », le regard protégé par la visière fumée de leur casque, ils restent en alerte, suivent les instructions des air defence controllers belges et lituaniens basés dans la station radar de Karmelava, à quelque 190 km de Siauliai et, s'il le faut, foncent vers l'avion suspect signalé par l'écran radar.

 

« Je suis impressionné par le professionnalisme du détachement belge », a déclaré le lieutenant-colonel aviateur lituanien Vidmantas Raklevicius. « Quatorze pays ont déjà participé à Baltic Air Policing depuis 2004. Si  ma mémoire est bonne, la Belgique devrait revenir en 2018 pour la quatrième fois. »

 

Vidéo : Wim Cochet et « Gringo »

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:35
15.000 heures de vol en Afghanistan

Photo : Christian Decloedt

 

27/11/13 Stijn Verboven – MIL.be

 

Les pilotes de F-16 belges en Afghanistan ont effectué leur 15.000e heure de vol. Ils ont atteint ce chiffre historique le dimanche 24 novembre 2013.

 

Le vol en question était une mission de reconnaissance et d'observation. L'avion a décollé depuis la base aérienne de Kandahar. L'une des plus grandes menaces pour les troupes en Afghanistan concerne les bombes improvisées ou les IED le long de la route. Les F-16 belges ont des instruments spéciaux à bord afin de les détecter. C'était donc également la tâche de l'avion qui a passé le cap des 15.000 heures de vol.

 

Depuis septembre 2008, les F-16 belges soutiennent, depuis Kandahar, l'International Security Assistance Force (ISAF) avec des vols de reconnaissance, d'observation et en fournissant un appui aérien aux troupes au sol. Cette opération, appelée Guardian Falcon, est intensive : les six pilotes du détachement effectuent entre 200 et 300 heures de vol par mois.

 

Avec un si grand nombre d'envols, il n'est pas étonnant que l'opération Guardian Falcon atteigne bientôt son 5.000e vol qui devrait avoir lieu vers la nouvelle année.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 12:50
Baltic Air Policing 2013 - Belgische F-16's

28 nov. 2013 Belgian Defense

 

Depuis le 3 septembre 2013, quatre de nos F-16 font respecter l'espace aérien de l'Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie. Présents jusqu'au 3 janvier 2014, nos 50 militaires sont basés à Siauliai, dans le nord de la Lituanie, pour l'opération Baltic Air Policing.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 19:50
Top départ pour l'exercice SERPENTEX 2013

 

26/11/2013 CFA – Armée de l’Air

 

Du lundi 25 novembre jusqu’au 13 décembre 2013, la base aérienne 126 de Solenzara en Corse accueille l’édition 2013 de SERPENTEX, exercice interarmées et interalliés majeur organisé par le commandement des Forces aériennes.

 

Dédié originellement à la mise en condition opérationnelle du personnel projeté sur le théâtre Afghan, cet exercice a pour objectif principal d’entraîner, dans un environnement tactique complexe, les unités aériennes et les équipes de contrôleurs aériens avancés (FAC, Forward Air Controller) aux missions d’appui feu.

 

Si ce SERPENTEX 2013 reste construit sur le socle « appui aérien », son contenu évolue cette année pour prendre notamment en compte les enseignements des dernières opérations (Lybie, Mali) et mettre en œuvre de nouveaux modes d’action. Aussi, l’édition 2013 est marquée par l’introduction de missions type SCAR (Strike Coordination and Reconnaissance) et le développement de l’emploi des outils de liaisons de données de type DACAS (Digital Aided Close Air Support), initié lors du précédent SERPENTEX.

 

Les objectifs principaux de cet exercice seront d’entraîner, dans le relief montagneux corse :

 

        les unités aériennes Chasse aux missions d’appui-feu avec FAC (CAS) ou sans FAC (SCAR), aux missions de Dynamic Tagerting et Time Sensitive Target,

        les FAC et les CTA (Contrôleur Tactique Air – experts de la coordination 3D) au guidage de jour et de nuit,

        les unités de transport tactique aux missions d’appui transport dont le largage de petits colis avec les FAC.

 

Préparation opérationnelle de grande ampleur, cet exercice réunira cette année, au plus fort de son activité près de 800 militaires. Huit nations étrangères (Canada, Royaume-Uni, Etats-unis, Espagne, Italie, Belgique, République Tchèque, Slovénie) seront représentées aux côtés des militaires français.

 

Pour le volet aérien, une trentaine d’avions de chasse (Rafale et Mirage 2000 D, CF-18 canadiens, F18 MLU espagnols), un CP-140 canadien, des avions de transport français (CN235 et C160), des hélicoptères Gazelle de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT) seront déployés ainsi qu’un drone Reaper italien.

 

Pour le volet sol, des équipes de contrôleurs aériens avancés de l’armée de l’air (CPA), de l’armée de terre ainsi que des 8 nations présentes participeront à SERPENTEX.

 

Parmi tous ces moyens, il est à souligner que le Canada déploiera un dispositif conséquent de quelques 200 personnes et 7 aéronefs.

 

L’édition 2013 de SERPENTEX verra également pour la première fois, la participation d’un drone italien Reaper depuis sa base de déploiement nationale.

Top départ pour l'exercice SERPENTEX 2013
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 17:50
Nouveau port d’attache pour le centre de connaissance de la Marine

 

26/11/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

L'École opérationnelle belgo-néerlandaise s'est officiellement installée ce 22 novembre dans les nouveaux bâtiments de son port d'attache de Den Helder. Trois cents militaires de tous horizons apprendront ici les ficelles des métiers de la Marine.

 

Photos Ritchie Sedeyn >>

 

L'amiral de division Michel Hofman et son collègue néerlandais, le vice-amiral Matthieu Borsboom ont symboliquement largué les amarres du premier étage du Zeearend. Ils inaugurent le bâtiment flambant neuf de l'école binationale. « Notre ancien quartier général était devenu désuet » explique le capitaine de corvette Lieven Goussaert, chef d'état-major de l'école. « De plus, il était prévu pour accueillir quatre cents personnes. Il en reste actuellement 185. »

 

Le Zeearend est bien plus qu'un bâtiment. Il est aménagé comme un vrai navire. Sur les panneaux indicateurs, vous pouvez lire les mots cabine et  dunette. Dans les couloirs, les marins parlent de pont, bâbord et tribord. « Comme le Zeearend ressemble à un navire, les élèves se familiarisent avec les termes de la Marine avant de prendre la mer » poursuit le capitaine de corvette Goussaert.

 

L'école offre non seulement 170 formations annuelles, mais fait également fonction de centre de connaissance. Il s'agit donc d'un centre d'expertise binationale.

 

Vidéo : Mathieu Duhembre

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:50
Les Commandos passent le test

 

25/11/13 Johan Lievens – MIL.be

 

Quelque six cents militaires belges s'entraînent à Otterburn, à la frontière écossaise, depuis le 18 novembre 2013. Le 2e Bataillon de Commandos (2 Bn Cdo) s'y exerce aux techniques offensives et défensives avec les bataillons 12/13e de Ligne et Artillerie.

 

Photos Daniel Orban >>

 

Dans le somptueux paysage de la ville britannique d'Otterburn, un peloton du 2e  Bataillon de Commandos se prépare à l'attaque. Du sommet d'une colline, les mitrailleurs ouvrent le feu dans un grondement sourd. La première cible est tombée. Derrière une butte à la lisière d'un bois, un chef de section donne ses derniers ordres : « Go ! » Chacun prend position entre les arbres.

 

« Cet exercice est parfait pour tester les capacités de nos chefs de section et de peloton », explique le lieutenant-colonel Vincent Pierard, chef de corps du 2 Bn Cdo. « On est loin de la table de billard où toutes les cibles se démarquent». Les chefs doivent observer attentivement le terrain pendant leur attaque. Ils adaptent leur tactique à chaque menace.

 

Ce n'est pas un hasard si nos commandos se rendent à la frontière écossaise pour cet exercice de grande envergure. « Otterburn est le nid des commandos », précise le caporal Anthonny Eyckerman. « Le 2e Bataillon de Commandos s'entraîne ici depuis 2005 et, à chaque fois, c'est extraordinaire ». Le camp offre toutes les conditions permettant de s'exercer aux manœuvres d'infanterie légère. Ses 242km² de superficie abritent également le plus grand stand de tir de Grande-Bretagne.

 

Vidéo : Erwin Ceuppens

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:50
EUBG 2014-2, un défi pour la Défense

 

22/11/2013 Communiqué de presse 125

 

Pour la seconde fois, la Défense belge prendra la direction du « European Union Battle Group (EUBG) ». Elle sera prête de juillet à décembre 2014 à intervenir en cas de besoin avec le support d’environ 3000 militaires.

 

Le concept de l’EUBG existe depuis 2005. Les pays mettent à disposition de l’Union Européenne des moyens militaires à tour de rôle, et ce pour une période de six mois. Dans un délai très court, ces moyens peuvent être engagés dans une opération approuvée par l’Union Européenne.

 

Du 18 au 29 novembre 2013 à Amersfoort (Pays-Bas), l’exercice « Adjacent Lowlands» est organisé pour rassembler pour la première fois tous les pays contributeurs et entrainer le quartier général de l’EUBG 2014-2. Les pays participants sont la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg, l’Espagne et la FYROM (Former Yugoslav Republic of Macedonia). Au cours de cet exercice, les différentes procédures, la coopération entre les différentes nations et la réaction sur une variété d'incidents seront testés.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 12:50
Photo Christophe Noiset

Photo Christophe Noiset

 

23/11/13 Virginie Flawinne – MIL.be

 

De nouveaux Air Commandos ont obtenu leur brevet début novembre 2013. Fusiliers de l'air aux profils variés, une vingtaine de candidats ont passé les épreuves afin de devenir l'élite de l'Expeditionary Force Protection, un tout nouveau concept qui s'intègre dans le cadre OTAN de défense d'aérodrome.

 

Après avoir obtenu leur brevet B commando à Marche-les-Dames, les futurs Air Commandos se sont mesurés aux épreuves de la partie relative à la protection d'aérodrome. Ils ont dû faire leurs preuves lors de parcours chronométrés de tir et de combat rapproché. « Une des particularités est la réussite préalable chez les commandos. Ils devront également y retourner chaque année pour conserver le brevet », explique le lieutenant Philippe Maquet, responsable du programme de formation.

 

Certains candidats viennent des para-commandos, d'autres sont instructeurs de tir, sans compter les recrues plus récentes. « Le but de cette formation consiste à remettre tout le monde au même niveau et acquérir un esprit commun », précise-t-il. « Leur travail se situe entre la tâche d'un fantassin et celle d'un policier. Chaque nation a d'ailleurs ses spécificités en matière de commandos de l'air. »

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 19:50
Photo Daniel Orban – MIL.be

Photo Daniel Orban – MIL.be

 

21.11.2013 Texte : Guy Verbruggen - Photos : Daniel Orban - Vidéo : Mathieu Duhembre
 

Crète, fin novembre. Pour la dernière fois, les Belges ont lancés des missiles anti-aériens « Mistral » au stand de tir de l'OTAN. Ce dernier tir est l'œuvre du bataillon d'artillerie.

Photos >>

 

Durant 49 ans, les simulations de tir à longue distance se faisaient au NATO Missile Firing Installation (NAMFI), en Crète. « Tout a commencé en 1964 » explique le Capitaine commandant Jordy Deneweth, officier de l'artillerie.

La fin de la période de tir en Crète ne veut pas dire que la Belgique s'arrêtera de lancer des missiles Mistral. En France déjà, les Belges avaient tiré sur des cibles aériennes en collaboration avec la France.

Á partir de 2014, le bataillon d'artillerie partira vers les Hébrides ; un archipel à l'ouest de l'Écosse. « Le terrain de tir en Crète  est techniquement très bon » développe Deneweth, « mais nous étions à la recherche d'un endroit où nous pourrions assurer une formation tactique. Nous avions besoins de nouveaux défis, et nous les avons trouvés sur l'archipel britannique ».

Le dernier tir belge du Mistral a eu lieu en présence du général-major Hubert De Vos, commandant de la composante terre. Durant une cérémonie officielle, il a remercié les autorités grecques par toutes les années de coopération.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 08:50
The World-Famous FN MINIMI will be Showcased at the 2013 MILIPOL Exhibition

 

November 19, 2013 by FN HERSTAL - army-technology.com

 

Belgium-based small arms manufacturer FN Herstal unveils the next generation FN MINIMI® light machine gun in both 5.56mm and 7.62mm calibers during the MILIPOL exhibition in Paris (19 - 22 November 2013).

 

The modifications introduced on the FN MINIMI® Mk3 result from feedback provided by users engaged in current operating theatres. Indeed, the demands of users have evolved over the past 10 to 15 years due to changes in the way the FN MINIMI® machine gun is used in combat (increased use of accessories, evolutions in the soldier's equipment, and changes in tactics such as shooting from all positions).

 

The new FN MINIMI® Mk3 offers the users improved ergonomics and improved mobility while retaining the same core mechanism as the previous versions, for a limited impact on logistics.Main changes are:

 

    An ergonomic buttstock adjustable in length (5 positions) to allow compensation for body armor and load bearing equipment. The buttstock is adjustable for cheek rest height as well. The user can have his eye correctly aligned with the iron sights, or optical sights, while keeping his cheek properly positioned on the buttstock. It also integrates a folding shoulder rest and a hydraulic buffer that stabilizes the rate of fire and reduces felt recoil

    A new handguard/bipod assembly that provides a comfortable handguard and three forward MIL-STD 1913 Picatinny® accessory rails.The adjustable-height (three positions) bipod, when folded back, integrates into the shape of the handguard even with an accessory on the lower rail

    An ergonomically-shaped cocking handle that gives the user a better grip with the strong or weak hand

    An improved feed tray with belt retaining pawls that hold the belt correctly in position during the loading procedure, which is most useful

    when the user is in the standing position

    An optional heatshield that greatly reduces the risk of inadvertently touching the barrel

    The convertibility of the FN MINIMI® 7.62 to fire 5.56x45mm

    ammunition.

 

Customers with 5.56mm or 7.62mm FN MINIMI® machine guns already in service are not left behind. FN Herstal offers them a customised upgrade programme to upgrade partially or completely their weapons: adapted to their exact needs and easily carried out by the armorer on site using the supporting documentation provided with the conversion kits. FN Herstal's technical experts are also available to help the customer make the right choice among the various conversion kits or accompany him during the converting operations.

 

The new FN MINIMI® Mk3 machine gun in 5.56mm and 7.62mm calibers, as well as the various conversion kits, will be on show on FN Herstal's booth during the MILIPOL exhibition in Paris (Belgian Pavilion, hall 5, booth no. M217).

 

Since its creation in 1889, Belgium-based Company FN HERSTAL has designed, developed and manufactured small caliber firearms and associated products based on state-of-the-art technologies, imposing itself over the decades as a leading supplier of light and portable weapons, integrated weapon systems and ammunition to military, law enforcement and special forces operators worldwide.

 

The recent years were no different with FN Herstal launching a number of newly developed products, such as the FN SCAR® family, including a 5.56 or 7.62 assault rifle, a 40mm grenade launcher and a precision rifle, the FN FCU™ fire control unit for 40mm LV/MV grenades and the FN SmartCore® shot counter. On the integrated weapon systems side of the business, the development of the deFNder® RWS line was undoubtedly a significant step in meeting evolutions in customer demands.

 

For additional information on FN Herstal's products, visit www.fnherstal.com.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 12:50
Belgique : Soldats pendant 8 ans, payés pendant 9 ans

 

16 novembre 2013 dhnet.be (Belga)

 

BRUXELLES - La Défense souhaite se rajeunir et compte dès lors engager l'an prochain 1.400 jeunes militaires, confirment samedi plusieurs sources militaires dans Het Nieuwsblad et De Standaard. La majeure partie des futurs soldats acceptent de rejoindre la Défense à la condition de pouvoir quitter l'armée après 8 ans. En échange de leur engagement, ils recevront un parachute doré équivalent à un an de salaire.Le ministre de la Défense Pieter De Crem devrait officialiser ces projets lundi, selon les journaux. La plupart des nouvelles recrues rejoindront la marine, où de nombreux postes sont vacants. Plusieurs centaines de jeunes candidats seront recrutés sous le nouveau statut de carrière à "durée limitée" qui a été approuvé l'été dernier. Sous ce statut, les soldats s'engageront pour une durée maximale de 8 ans. Ensuite, lorsqu'ils auront atteint l'âge de 32 ou 34 selon leurs niveaux, il devront pour la majorité être reclassés. Ils recevront alors la prime de reclassement. "Ce parachute doré leur donne du temps pour trouver un autre emploi, même s'ils auront lors de leur dernière année de leur engagement à 'durée limitée' le temps nécessaire pour postuler ou suivre des formations", explique-t-on. Mais "si la Défense est satisfaite du militaire, si il y un poste vacant et si le militaire le souhaite aussi, il est possible qu'il reste actif au sein de la Défense."

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 12:50
Les chasseurs ardennais procèdent à la relève de la garde au Palais royal

 

15 novembre 2013 lavenir.net

 

BRUXELLES - A l’ occasion de la Fête du Roi, l'unité des chasseurs ardennais a procédé, vendredi à 14 heures, au Palais royal à Bruxelles, à la parade militaire pour la relève de la garde.

 

En ce jour demeuré férié pour les forces armées, les généraux, colonels et invités ont pris place devant le Palais royal. Le chef de la Défense, le général Van Caelemberg, a fait son entrée, suivi par le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V).

 

L'étendard de l'unité des chasseurs ardennais a été élevé pour l'arrivée du général Van den Put, chef de la maison militaire du Roi et représentant de ce dernier. A son entrée, le fanion de commandement du Roi a été porté par des officiers et sous-officiers de réserve, habillés de la tenue traditionnelle du 2e régiment des grenadiers.

 

Le commandant du détachement des chasseurs ardennais a transmis, au nom de tout le personnel de la Défense, le message de loyauté destiné au nouveau Roi Philippe. La force aérienne a interprété la Brabançonne pour accompagner la cérémonie. Quelques dizaines de passants s'étaient rassemblés derrière les grilles du palais pour assister à cet hommage.

 

Pour rappel, la date du 15 novembre a été retenue car elle coïncide avec la Saint-Léopold dans le calendrier liturgique germanique. La Fête du Roi a été instaurée en 1866, peu après le décès de Léopold Ier, survenu le 10 décembre 1865.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 12:50
photo Marine Belge

photo Marine Belge

 

12/11/2013 Marine nationale

 

Le vice amiral d’escadre Verwaerde, major général de la Marine, a assisté les 7 et 8 novembre 2013 à la réunion annuelle du Channel Committee (CHANCOM) à Bruges.

 

La première journée a été dédiée à la mémoire de la fin de la Première Guerre mondiale, notamment à travers la visite du musée « In Flanders Fields » à Ypres. La seconde journée a été consacrée aux échanges autour de sujets d’intérêt commun entre les pays membres du CHANCOM. Le cadre restreint de cette réunion permet une discussion ouverte et un partage d’idées. Cette année, les sujets principaux étaient les enjeux de sûreté aux frontières européennes, la dimension maritime de l’Union Européenne et de l’OTAN, la communication stratégique ainsi que la mutualisation (Pooling & Sharing).

 

Le major général de la Marine à la conférence annuelle du Channel Committee à Bruges

La Belgique, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas sont membres du CHANCOM. En observateurs, participent l’Espagne, l’Italie et le Portugal, ainsi que des représentants de l’Union Européenne et de l’OTAN. Instance dotée d’une présidence annuelle tournante, la Belgique a passé le relais à l’Allemagne dès la fin de la réunion.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 12:50
SHAPE photo Nato

SHAPE photo Nato

 

14 novembre 2013 Caroline Tichon - dhnet.be

 

Mons-Centre -  La menace atomique qui pèse sur les quelque 270 travailleurs civils du quartier général des forces alliées semble s’apaiser mais jusqu’à quand ?

 

Hier, en commission de la Défense à la Chambre, la député-bourgmestre Jacqueline Galant (MR) a, à nouveau, interpellé le ministre de la Défense, Pieter De Crem, quant à la situation des travailleurs civils du Shape, le quartier général des forces alliées situé à Casteau.

 

Dans deux mois, l’échéance fixée par le Traité de Lisbonne de 2011 touche à son terme. Cette interpellation de Jacqueline Galant tombe à pic et fait suite à une série d’interpellations sur le sujet.

 

Au 1er janvier 2014, l’État belge, dans le cadre du Traité de Lisbonne, doit prendre en charge financièrement le personnel local travaillant au sein de la base. Ces travailleurs sont entre autres chargés de la maintenance et de la logistique au sein du Shape.

 

À de nombreuses reprises, les travailleurs civils sont montés au créneau en réclamant des garanties quant à leur sort tantôt auprès du ministre de la Défense tantôt auprès du Premier ministre, Elio Di Rupo. Plusieurs actions de grève avaient mobilisé le personnel ces derniers mois. Elles étaient montées d’un cran, bloquant toute la circulation à la fin du mois juin dernier.

 

Ce mercredi, le ministre a affirmé que la "situation du personnel civil du Shape ne changerait pas au 1er janvier 2014". Le ministre a par ailleurs confirmé en commission que le personnel civil resterait pris en charge par le Shape après la date butoir.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 12:35
De Crem n'exclut pas une autre participation en Afghanistan après 2014

 

13 novembre 2013 lalibre.be (Belga)

 

Le député socialiste flamand Dirk Van der Maelen a quant à lui appelé "à reconnaître que cette opération en Afghanistan est un désastre".

 

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, n'a pas totalement fermé la porte, mercredi en commission Défense de la Chambre, à une participation militaire belge en Afghanistan après 2014, alors que l'accord de gouvernement prévoit un retrait belge à partir de cette année. Il a été évalué qu'une capacité de 8.000 à 12.000 hommes serait nécessaire en Afghanistan après 2014, a souligné le ministre. Sa récente visite aux Etats-Unis lui a permis d'en discuter avec Chuck Hagel, le secrétaire à la Défense des Etats-Unis, a-t-il précisé.

 

Si l'accord de gouvernement prévoit un retrait des troupes d'Afghanistan en 2014, la mise en oeuvre des décisions du sommet de Lisbonne de 2010 n'exclut pas une présence sur le terrain, a-t-il poursuivi.

 

Le député PS Vincent Sampaoli a rappelé que l'aide à l'Afghanistan planifiée par la Belgique pour ces prochaines années passera par la coopération au développement et pas par la Défense.

 

Il s'est dit "inquiet" d'entendre que quelques centaines de soldats belge pourraient rester au milieu de 12.000 à 13.000 hommes au-delà de 2014.

 

Le député socialiste flamand Dirk Van der Maelen a quant à lui appelé "à reconnaître que cette opération en Afghanistan est un désastre".

 

Denis Ducarme (MR) s'est pour sa part réjoui que le ministre de la Défense n'exclue pas une présence belge en Afghanistan après 2014.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 18:50
Un sable particulier sous la porte de Menin

 

12/11/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

Lors de la cérémonie de l'Armistice sous la porte de Menin (Ypres), le prince britannique Philippe a réceptionné un peu de terre provenant des cimetières belges de la Première Guerre mondiale. Ces sacs de sable voyageront jusqu'à Londres à bord d'un bateau belge.

 

Photos : Ritchie Sedeyn  >>

 

Parmi les milliers de spectateurs massés à la Porte de Menin, on aperçoit une file d'écoliers belges. En septembre, ils remplissaient des sacs de sable. Aujourd'hui, ils les placent sur un chariot lors d'une cérémonie du last post. « Je suis très contente d'être présente » raconte Hannah Buysen de l'Athénée Erasmus à Deinze. « Quand nous remplissions les sacs, je me sentais en contact avec les disparus mais aujourd'hui le sentiment s'est accru. »

 

À ses côtés, des élèves d'un collège britannique. Dans ce projet, chaque école belge coopère avec un collège anglais. « Mes élèves et moi participons à cette entreprise avec nos partenaires de l'école de Heist » explique  Lisa Berck, professeur à la London Beverwood school. « Dans un mois, les sacs rejoindront Londres à bord de la frégate Louise-Marie. Nous les réceptionnerons dès lors. »

 

Lisa et Hannah poursuivront le projet de l'Armistice avec quelques centaines d'élèves et professeurs jusqu'à sa clôture l'année prochaine. La terre belge sera dispersée au Memorial Garden en plein cœur de Londres. Ce jardin sera le symbole des victimes tombées lors de la Première Guerre mondiale, il y a près d'un siècle.

 

Vidéo : Mathieu Duhembre

Lors de la cérémonie de l'Armistice sous la porte de Menin (Ypres), le prince britannique Philippe a réceptionné un peu de terre provenant des cimetières belges de la Première Guerre mondiale. Ces sacs de sable voyageront jusqu'à Londres à bord d'un bateau belge.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 18:50
Inauguration des emblèmes militaires

 

12/11/13 Concetto Bandinelli – MIL.be

 

Le roi Philippe a assisté à l'inauguration des emblèmes militaires présidée par Monseigneur Léonard, en l'église Saint-Jacques-sur-Coudenberg. L'édifice rassemblait pour l'occasion les plus hautes autorités militaires et civiles de la Défense.

 

Photos Malek Azoug >>

 

Monseigneur André-Joseph Léonard, Primat de Belgique et évêque du Diocèse aux Forces armées, a procédé à l'inauguration des emblèmes reprenant les glorieuses citations de l'armée belge. Ces dernières rappellent les lieux où les militaires belges ont combattu l'adversaire avec courage. Ypres, Liège, Anvers, Dixmude, la campagne de 1940, la bataille de Belgique ou d'Angleterre sont autant de noms brodés au fil d'or sur douze drapeaux. Ces étendards garnissent la partie supérieure de la nef.

 

Le soir du 11 novembre 2013, chacun de ces noms a été rappelé au public par quatre officiers-élèves de l'École Royale Militaire. L'église de Saint-Jacques-sur-Coudenberg, cathédrale du Diocèse aux Forces armées, demeure un lieu historique important puisque son parvis a accueilli la prestation de serment de Léopold Ier, premier Roi des Belges, le 21 juillet 1831.

Inauguration des emblèmes militaires
Inauguration des emblèmes militaires
Inauguration des emblèmes militaires
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 18:35
Les radars belges protègent Kandahar

 

08/11/13 Texte & photos : Bn ISTAR – MIL.be

 

Dans le sud de l'Afghanistan, des véhicules équipés de radars de l'armée belge surveillent l'aéroport de Kandahar. Depuis la fin du mois de juin, huit militaires de l'escadron surveillance du champ de bataille (détaché du Bataillon de Chasseurs à Cheval d'Heverlee) s'attèlent à la tâche.

 

Photos >>

 

Ce détachement travaille au profit des forces de protection de la base et est intégré dans la sphère internationale. Les opérateurs utilisent plusieurs véhicules radars pour collecter des informations sur les mouvements autour des installations. Ils se procurent une vue d'ensemble (dans le jargon : la situational awareness) de la force de protection internationale et y assurent la sécurité de tous les militaires de Kandahar. Leurs collègues de la Composante Air garantissent l'appui des éléments non-opérationnels.

 

Le système radar date de 1989. Il avait été utilisé au Kosovo et pour surveiller la base de Kleine-Brogel. Il a poursuivi son évolution après une mise à jour en 2003. Les techniciens d'Heverlee ont doté le radar de caméras dont le réseau permet la commande à distance.

 

À Kandahar, il semble que le système belge soit fort compatible avec celui des Américains. Leur commandant a félicité nos militaires en les remerciant pour leur professionnalisme et l'accroissement de la sécurité sur l'aéroport.

Les radars belges protègent Kandahar
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 19:50
European Defence Matters: Issue 4 Out Now

 

Brussels | Nov 05, 2013 European Defence Agency

 

In this fourth issue of European Defence Matters, the magazine of the European Defence Agency, readers will get an insight into preparations ahead of the European Summit in December when Heads of States and Government will discuss defence and security topics. The feature includes an overview of the final report on CSDP by High Representative and Head of the Agency, Catherine Ashton as well as of the European Commission Communication on Defence Industry. A third article details the importance of critical technology investment as well as defence research and technology.

 

Key interviews of this issue include Anders Fogh Rasmussen, Secretary General of NATO, Claude-France Arnould, EDA Chief Executive, General Gerard Van Caelenberge, Belgian Chief of Defence and General Bruno Guibert, commander of EUTM Mali. 

 

In the section on programmes and industry, more information is provided on the recent EDA electronic procurement initiatives eQuip, a government-to-government electronic market place for surplus defence equipment and the EDA Procurement Gateway, the one-stop shop to defence procurement information and opportunities. Readers will also get an update on the Agency’s work in the areas of cyber security, armament cooperation training, Remotely Piloted Aircraft Systems and military airworthiness harmonisation.  

 

More information:

  • European Defence Matters, issue 4, is available for download here.

  • For monthly updates, please register to our e-news here.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 08:45
Entraînement tropical pour les paras belges

 

04/11/13 par Concetto Bandinelli -  MIL.be

 

Le 3e Bataillon de Parachutistes de Tielen a envoyé une de ses compagnies en République démocratique du Congo (RDC). Partis le 1er novembre 2013, ces quelque 140 hommes seront déployés pour un exercice organisé à Kindu, dans la province de Maniema.

 

Ces troupes ont effectué leur jonction avec le personnel belge déjà chargé de la formation de membres des FARDC (Forces armées de la RDC) à Kindu. Cet entraînement sans précédent verra nos militaires opérer en milieu tropical. Ils prendront également part à un exercice de certification du 323e bataillon d'élite congolais. Ces derniers ont été formés par nos militaires, suivant un programme de partenariat entre la Belgique et la RDC.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 12:50
M. De Crem en catimini à Washington pour parler des relations transatlantiques

06 novembre 2013 lavenir.net  (Belga)

 

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, effectue depuis lundi en toute discrétion une visite - non annoncée au préalable - aux Etats-Unis pour mener notamment des discussions avec l'administration du président Barack Obama alors que débute la course à la succession du Danois Fogh Anders Rasmussen à la tête de l'Otan, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

 

M. De Crem a notamment rencontré mardi à Washington son homologue américain, Chuck Hagel, qui a "salué le rôle majeur joué par la Belgique" en faveur des efforts en matière de sécurité dans plusieurs parties du monde, selon le porte-parole du Pentagone, George Little. Selon lui, la Belgique s'est notamment engagée à (continuer à) entraîner les forces de sécurité afghanes au-delà de (fin) 2014, la date prévue pour la fin de la mission de combat de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l'Otan) en Afghanistan. "Le secrétaire (à la Défense) Hagel a remercié M. De Crem pour son soutien inébranlable aux questions de sécurité", a ajouté M. Little. Les deux ministres "ont exprimé leur engagement à maintenir la relation étroite en matière de défense partagée par les Etats-Unis et la Belgique", a souligné le porte-parole du Pentagone.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 17:50
Généraux (belge et néerlandais) recherchent coopération

 

30/10/13 Stijn Verboven – mil.be

 

Le général-major Claude Van de Voorde, commandant de la Composante Air, et son homologue néerlandais, le lieutenant-général Alexander Schnitger, rendent visite à diverses unités aériennes belges et néerlandaises ces 30 et 31 octobre 2013.   

 

Photos(Jürgen Braekevelt)  >>

 

Pour ces généraux, ces visites sont l'occasion de manifester l'importance qu'ils accordent à une collaboration internationale. « Nous voyageons deux jours à un rythme soutenu afin de constater la situation en matière de coopération entre nos composantes aériennes, tout en évaluant d'autres possibilités pour la poursuivre », explique Schnitger. Un exemple de collaboration actuelle entre nos deux pays est la concrétisation de l'accord  binational relatif à l'école SERE (Survive, Evade, Resist, Extract) prévue sur la base aérienne de Beauvechain. Les deux nations planifient l'achèvement de sa construction en 2016.

 

Raison pour laquelle, les généraux confirment leur engagement dans une déclaration d'intention remise au capitaine Tom De Wilde, commandant du Combat Survival Centre (CSC). Cette entreprise est l'un des points majeurs de la future école SERE. Van de Voorde et Schnitger visitaient les bases de Glons, Beauvechain et Melsbroek ce 30 octobre. Le 31, la délégation se rendra aux Pays-Bas pour inspecter les principales installations aériennes du pays.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories